Premiere Aventure: Plus dure sera la route...

Image
Avatar du membre
booga
Interface Maptool
Messages : 2542
Enregistré le : mer. 1 juil. 2009 01:00
Date de naissance : 17 août 1969
Localisation : Vancouver, WA, USA

Premiere Aventure: Plus dure sera la route...

Message par booga » mer. 2 déc. 2009 22:33

Ici j'aimerais qu'un joueur par session entre un résumé/compte-rendu de la dernière séance de jeu, comme vue par son perso.

Bonus aux courageux: 5 PC accordé au perso par compte-rendu.
Information Maptool et Teamspeak : ICI
Vidéos : Tutos et enregistrements de parties : ICI

Avatar du membre
Makina
Troll Oldtimerien Rageur
Messages : 433
Enregistré le : ven. 29 mai 2009 01:00
Date de naissance : 05 mai 1987

Re: Premiere Aventure: Plus dure sera la route...

Message par Makina » mer. 2 déc. 2009 23:51

{ Je me dévoue pour le premier, ça serait bien que ce soit chacun son tour pour avoir les impression partit après partit de tout le monde ^^ }
Première partie a écrit :Un petit bruit aiguë, une vibration, cassant le silence le plus dur et les ténèbres un petit instant, que ce passait il ? Une sonnerie, a oui c'était son portable, elle avait un message de son contact qui voulait que... elle rejoigne un bar pour aller prendre un job, en ce moment c'était très mort et pas moyens de joindre certaines personnes sans payer son abonnement alors ça commençait à presser, il ne fallait pas avoir l'air de vouloir tuer le premier venue, elle laissa donc son matériel, enfin presque tout dans son camion, puis partit pour l'adresse.

Une fois asses proche pour ne pas subir de pillage, mais pas asses pour rendre son véhicule visible, elle s'arrêta dans une rue, autour du bar il y avait comme un dôme de calme, comme si le crime avait peur d'avoir à faire a un prédateur bien plus gros que lui-même dans le coin,s, comme si ce bar Russe était la tanière d'un monstre redoutable.

Une fois descendu de son engin, elle marcha doucement vers le bar, puis l'observa au coin de la ruelle, ça ressemblait tellement à un bunker que ça en faisait presque froid dans le dos, enfin pour une personne normal surement, elle s'en moquer éperdument elle avait vue bien pire, elle avait vue deux autre hommes entrer, trois ? Elle les suivit à l'entrer et observa de nouveau la photographie envoyé par son contact.

Et comme elle le pensait les autres personnes entré au même moment n'était pas la par hasard, après une petite observation de l'intérieur, la personne de la photographie lui fit signe, elle s'installe donc avec plusieurs autres personne, la seule constatation qu'elle se permit sur le moment, c'est que ça ne semblait pas être des petits joueur et s'ils devait être sur le même coup, ce n'était pas plus mal.

Accueillit par le contact, une homme bien avenant, presque comme un ami ce qui démontré a nouveau le sens de l'hospitalité russe, celui-ci leur présenta leurs commanditaire, puis lui assura par liaison crypté qu'elle était clean, n'ayant jamais eu de coup de couteau dans le dos de son contact, elle se laissa légèrement aller, puis elle les convia à une discutions plus "privée" pour discuter du plan.

Une simple livraison de routine, il ne semblait pas avoir d'arnaque et pour le moment sa petite sonnette d'alarme personnelle était calme, même si dans le fond ça lui semblait trop calme pour être vrais, mais elle accepta sans condition et suite à un petit "interrogatoire" collectif pour clarifier certains détails, une fois fait et revenue a un moyens de parler plus "conventionnelle" monsieur leur offrit un verre de l'amitié, qu'elle avala, un seul ne la tuerai pas, puis ils sortirent.

Une fois dehors, elle averti leurs employeur qu'elle avait laisser son matériel dans son camion pour éviter les incidents, celle-ci inquiète lui demanda combien de temps elle mettrait a venir, elle ne lui avait pas mentit, peu de temps, une fois qu'ils furent en voiture, elle s'engouffra dans une ruelle, avant de retourner au camion hâtivement, une fois arrivé, elle plaça son armure et son fusil d'assaut dans un sac de sport et prit la mallette contenant son fusil de précision et les chargeur dans le sac également, elle prit un taxi pour les rejoindre à l'adresse indiquer directement dans son cyber cerveau quand elle était partit dans une autre direction.

Une fois arrivé, ils avait fini les préparation, apparemment elle était assigner au poste de soutien du chauffeur de la voiture d'escorte, qui couvrirai le camion contenant le chargement, ils prirent ainsi la route pour leur destination, une petite piste paumé ou un avion les attendait.

Pendant le voyage, elle passa à l'arrière tout d'abord, se mit nue puis enfila sa tenue mirage gear, s'il y avait quelqu'un qui avait observé, ça ne lui faisait ni chaud ni froid, elle avait bien asses l'habitude d'être vue par des hommes...

Le voyage, ce fut une peu fade et elle ne faisait rien pour arranger cela, en fait pas vraiment, mais la tension de tous les instant faisait qu'elle était encore moins bavarde que d'habitude, ce qui la rendait presque muette, sauf pour répondre aux question, son coéquipier du moment lui demanda ce qu'elle faisait, elle resta très vague, pas pour se protéger, quoi que un peu, mais surtout pour ne pas casser sa concentration, enfin c'est le mensonge qu'elle se donner, en fait elle avait un peu peur et se méfier des personnes qu'elle ne connaissait pas d'asses longtemps et dans son métier qui pouvait lui en tenir rigueur ? De toute manière à cette allure ils repartiraient de leurs coté sans rien de plus, alors a quoi bon ?

Une fois arrivé à destination, le seul problème ayant était présent fut une coupure du monde, plus de réseau... mais le principal c'est qu'avec un petit réseau privée au moins ils purent continuer de discuter, elle demanda même ce qu'était une immense battisse qui se peigné à l'horizon sur la fin et la réponse fut vague, antan que la sienne auparavant.

Jusqu'à présent, ils était passé de la ville à la "campagne" et par la suite les rocheuse abrupte et désertique, elle était heureuse de savoir et d'utiliser l'air climatiser, sinon elle aurait surement fini en cuir tanné sur le bord de la route, serait elle morte si elle avait trop chaud ? Elle ne se l'était jamais demandé en fait...

Une fois les petite route de terre emprunter, toujours aucune chose d'anormal, elle c'était trop relâcher, même si sur place elle était encore attentive, elle fut des plus surprise par la suite, au début rien de particulier, un homme les attendait sur place, l'essence du retour était dans une tente, tout aller bien, trop bien, puis un appel pour faire ouvrir l'appareil, dernière ligne droite....

BOOM !!!

Comme un coup de feu tout c'était enclenché, tous le monde monta dans les véhicule, elle observa en même temps les alentours, ni missile, ni roquette, ni balle visible, sabotage ? Dans l'immédiat il fallait filer avec des véhicule qui était loin d'être plein et potentiellement une embuscade a chaque coin de désert, ce fut pendant la dérobade que leurs commendataire leur proposa de renégocier le contrat et leur donna un nouveau plan de route, elle n'avait rien a perdre dans l'immédiat et autant parce qu'elle fini toujours ses contrat que parce qu'elle se voyait mal rentrer à pied, elle accepta, ils étaient de nouveau partit, il faudrait peut-être trouver de quoi camouflé le camion, mais rien dans les parage, ils était déjà presque en retard, ça serait deux longue jours.
{ PS: je n'ai mit aucun nom parce que je ne m'en rappel pas bien et que je voulait pas en écorcher, s'il manque des choses importante signalez le moi ;) enfin tous sauf mon échec critique :lol: }

Avatar du membre
booga
Interface Maptool
Messages : 2542
Enregistré le : mer. 1 juil. 2009 01:00
Date de naissance : 17 août 1969
Localisation : Vancouver, WA, USA

Re: Premiere Aventure: Plus dure sera la route...

Message par booga » jeu. 3 déc. 2009 15:30

Merci Makina,

bon travail. En effet j'espère que chacun va s'y atteler a son tour (5 PCs c'est pas négligeable...).

Crédits de l'aventure:

Valarauka dans le role de Shadow
Makina dans le Role de Hunter/Angel
Dataripper dans le Role de Vic
Cyberpunk_2021 dans le Role de Duncan

Petite note sans importance: la Searless Valley ou se trouvait la piste de décollage n'était pas dans les rocheuses, qui commencent plus a l'Est je crois:

http://en.wikipedia.org/wiki/Rocky_Mountains

le petit crobar montre la position des rocheuses par rapport a la Californie (la vallée est au sud est de la Californie).
Information Maptool et Teamspeak : ICI
Vidéos : Tutos et enregistrements de parties : ICI

Avatar du membre
Valarauka
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 656
Enregistré le : mer. 1 oct. 2008 01:00
Date de naissance : 19 févr. 1967

Re: Premiere Aventure: Plus dure sera la route...

Message par Valarauka » jeu. 3 déc. 2009 22:54

Moi aussi j'ai une petite note :)

Sur le nom du bar russe :) GPU ce n'est pas KGB en cyrillique mais plutôt l'inscription de GRU (services secrets russes des forces armées) alors que le KGB (ce sont les services secrets en général)

KGB: http://fr.wikipedia.org/wiki/KGB en cyrillique КГБ
GRU: http://en.wikipedia.org/wiki/GRU en cyrillique ГРУ

mais ce n'est qu'un détail :)
Valarauka (Qc)
-6h de décalage

Disponibilités:
- Samedi et Dimanche

Avatar du membre
Valarauka
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 656
Enregistré le : mer. 1 oct. 2008 01:00
Date de naissance : 19 févr. 1967

Re: Premiere Aventure: Plus dure sera la route...

Message par Valarauka » ven. 4 déc. 2009 16:00

Pour la prononciation des lettres en cyrillique

http://www.russie.net/russe/alphabet.htm

Tu vas pouvoir parler le orbital ;)
Valarauka (Qc)
-6h de décalage

Disponibilités:
- Samedi et Dimanche

cyberpunk2021
Initié Actarusien
Messages : 26
Enregistré le : jeu. 22 oct. 2009 01:00

Re: Premiere Aventure: Plus dure sera la route...

Message par cyberpunk2021 » mar. 8 déc. 2009 19:25

Sur le chemin vers Indio, Shadow réussit à contacter un "ami" travaillant chez Cosa Nostra Pizza afin de camoufler le camion, cette honnête entreprise ne proposant apparemment pas que des pizzas.
Arrivés à Indio, horrible ville corporatiste sans âme, nous fîmes d'abord un saut dans le quartier lourdement défendu de Militech, afin d'y faire quelques emplettes et régler des tracasseries administratives. Nous en profitâmes pour piocher dans les larges réserves d'armes du camion.
La visite chez les honorables pizzaiolos se fit sans heurs ni fracas, et le camion arbora bientôt les couleurs d'une grande entreprise de déménagement. La suite du trajet fut particulièrement ennuyeuse, seule une poursuite entre un honoré collègue et une meute de corsaires sanguinaires brisa cette monotonie. Le passage par la douane avec des papiers officiels reste une expérience rare et sûrement unique.
En vue de Tonopah, trou du cul du désert où nous souhaitions nous ravitailler en carburant, une petite surprise était là pour nous accueillir. Les bouseux du coin s'étaient servi d'une moissonneuse batteuse pour obstruer la route. Une telle insulte méritait un châtiment exemple ! Nous étions prêt à faire parler les armes, quand l'idée d'une négociation plus pacifique nous traversa l'esprit. Ce qui fut bref, "oui on n'est pas des nomades, non on veut pas vous piquer vos vaches". Et nous étions repartis pour une nouvelle portion de route où la monotonie et la chaleur accablante se disputaient la palme du fléau de la journée.
C'était sans compter sur nos amis les nomades ! Que Shodan la très sainte les bénisse ! Ces crasseux allaient nous permettre de tester nos nouveaux joujoux, ce que nous fîmes avec une joie difficilement contenue. Ce fut malheureusement bref. Très bref. Trop bref. La qualité de nos armes mêlée à l'expertise de mes compagnons sema la mort sur le champ de bataille en une fraction de seconde (à peine plus). Il ne faut pas compter sur des crasseux pour aller au delà de la riposte molle et de la fuite honteuse. La monotonie reprenait son droit. Quelle salope.

Avatar du membre
booga
Interface Maptool
Messages : 2542
Enregistré le : mer. 1 juil. 2009 01:00
Date de naissance : 17 août 1969
Localisation : Vancouver, WA, USA

Re: Premiere Aventure: Plus dure sera la route...

Message par booga » jeu. 10 déc. 2009 16:53

Concis et bien écrit !

bon travail Cyberpunk 2021 ! Ajoutes 5 PCs généraux a Duncan !

Donc Valarauka devrait faire le prochain si je ne m'abuse !
Information Maptool et Teamspeak : ICI
Vidéos : Tutos et enregistrements de parties : ICI

Avatar du membre
Valarauka
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 656
Enregistré le : mer. 1 oct. 2008 01:00
Date de naissance : 19 févr. 1967

Re: Premiere Aventure: Plus dure sera la route...

Message par Valarauka » jeu. 10 déc. 2009 17:24

Pas de trouble pour le prochain rapport :)
Valarauka (Qc)
-6h de décalage

Disponibilités:
- Samedi et Dimanche

Avatar du membre
Valarauka
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 656
Enregistré le : mer. 1 oct. 2008 01:00
Date de naissance : 19 févr. 1967

Re: Premiere Aventure: Plus dure sera la route...

Message par Valarauka » lun. 14 déc. 2009 16:46

La route était longue et monotone, la fatigue s’installait et la nuit avec elle. Dehors la température chutait à un plus acceptable 20 C. Tucson était proche et il fallait faire le plein, recharger les batteries avant le dernier droit jusqu’à El Paso.

Le « Pouce Martelé » nous attendait, une halte routière pour truckers et nomades de la route, une halte bienvenue et souhaitée par tous surtout les pilotes, nous étions éreintés, un bon repas chaud et une bonne bière allaient faire le plus grand bien.

Le resto-routier était bien achalandé, il y avait une vingtaine de véhicules de toutes sortes, des motos, voitures, des trucks et même deux panzers. L’organisation de la sortie s’effectua avec une minutie bien particulière, la paranoïa ambiante, devenue notre compagne de voyage, nous aida à planifier notre période de repos.

Duncan et Marlow décidèrent donc de rester dans le camion pendant que le reste de l’équipe allait chercher à manger et à boire, on avait décidé de dormir dans le camion et les voitures avec la mise en place d’un tour de garde. Le nombre important de nomades et de gang nous y avait incités.
Le bar était bruyant et plutôt plein, il y avait une musique qui jouait en boucle sous les contrôles mentaux émoussés d’un rockerboy de saloon imbibé de plusieurs bières, il aurait du penser à une perfusion… cela aurait sans doute aidé. Un dogue cyber nous accueilli sans broncher, il semblait garder l’entrée. Sans vraiment chercher, des chaises nous attendaient au comptoir. La faune était bigarrée, il y avait des punks, des nomades, des gangers, on pouvait même voir des solos, et sans doute d’autres pilotes, un panzerboy était même installé à une table, seul.

Quelques instants plus tard, le barman vint prendre nos commandes, surprise la campagne a ses avantages, de la vrai bouffe, de la viande et des tord-boyaux de tout acabits, surtout mexicains. Qui a dit que c’étaient le trou du cul la campagne, sans doute des corpos qui vivent dans l’opulence de leur tour de verre, il y a peut-être du bien à échapper aux mégacités.

Le repas était délicieux et copieux, et le plus important de tout, il était chaud. Après avoir apporté des repas à nos gardiens de chars. Il était avant de se coucher de savoir ce que nous réservait la route du lendemain, on savait que ce n’était pas un tronçon bien facile, la route était dans un sale état. Chacun de notre côté, nous essayâmes d’en apprendre plus. Vic et Hollywood restèrent au comptoir, histoires d’entendre les conversations et jauger la foule, tandis qu’Angel décida de faire un tour dans la salle alors que je décidais d’aller rencontrer le panzerboy, armé de deux bières.

Étrangement, j’aurais pensé qu’il m’aurait accueilli avec une froideur toute métallique comme un bon vieux panzer, mais non la bière semblait vraiment la bienvenue, peut-être que dans la solitude de la machine, il recherche la compagnie. Il me fit alors une description de la route qui nous attendait, et somme tout il n’y avait rien de réjouissant, la route était dangereuse, non pas par la faune alentours mais plus par le manque d’indication et de routes en fait. J’apprenais que plusieurs truckers avaient été retrouvés morts de faim et de soif dans le désert. Un guide était une solution à penser pour ne pas se perdre. Malheureusement le panzer était déjà sur un contrat et se dirigeait vers le Nord.

Alors qu’il était enfin temps de prendre un vrai repos bien mérité, la situation dans le bar connu un tournant… explosif.

Une jeune fille, pourquoi est-ce que cela fonctionne toujours comme cela ???, se précipita vers Hollywood et lui demanda son aide pour la sauver des convoyeurs de chair fraîche. Évidemment, Hollywood n’eut pas vraiment le temps d’accepter ou de refuser que déjà trois personnes s’approchaient et lui demander de rendre la fille. Après tout elle leur appartenait, dans ce genre de milieu, toutes choses appartiennent à quelqu’un, même les personnes, et voler c’est pas bien…

Le nomade essaya alors de reprendre son bien mais Vic en grand et fort samaritain essaya d’intervenir en s’installant juste derrière la jeune fille qui ne demandait que cela. Hollywood tança également le nomade. Ses deux acolytes, mais je dirais plutôt gardes du corps se tinrent légèrement en retrait, ils étaient en revanche différents du nomade, quelque chose dans leur démarche, leur attitude trahissaient des guerriers professionnels, ce n’était pas normal, que faisait un nomade avec deux gars pareils, c’est peut-être cela qui trompa Hollywood et Vic, trois nomades s’étaient de la broutille.

Évidemment le chef nomade, passablement saoul, n’écouta pas nos deux amis, Angel essaya d’intervenir elle-aussi en se postant entre le nomade et Hollywood. Mais tout était déjà lancé, la bataille de Tucson venait de commencer. J’essayais de mon côté de résonner le garde du corps aux yeux cyber en lui demandant de laisser cette affaire se régler aux poings. Sa réponse me laissa perplexe. C’était un contrat.

Les nomades n’étaient pas aussi simples à gérer qu’il y paru, leur chef semblait bien l’être mais ses deux accompagnateurs étaient d’un autre calibre. La bataille ne dura pas très longtemps, même si pour nous cela parut une éternité, la vitesse cause parfois un mauvais jugement du temps qui s’écoule. Hollywood fut rapidement mis hors service par le solo, tandis qu’Angel en décousait avec le chef nomade, Vic nous montrait une certaine classe dans un sauté carpé retourné de toute beauté qui se termina sur la pauvre jeune fille, elle n’était pas d’un appui efficace pour la chorégraphie bien pensée de notre ami Vic.. Ce concours de circonstances favorisa nos adversaires qui commencèrent à prendre le dessus. Ils ne manquaient pas de ressources et montraient une efficacité redoutable. Il ne fallait pas les prendre à la légère. L’entaille de Vic était là pour le prouver. On appela alors à l’aide, réveillant Duncan qui aurait plutôt préférer dormir…

Après les poings, les armes blanches firent leur apparition puis les armes à feu, il y avait une escalade, le bar lui-même dès les premiers signes de combat s’enflamma et une bagarre générale s’ensuivit causant tout un vacarme. On pouvait voir que le « Pouce Martelé » n’en était pas à son coup d’essai, le miroir gigantesque derrière le comptoir se camoufla derrière l’abri protecteur d’une paroi de métal, les chaises étaient faites d’un polymère ultra résistant au grand damne des convives, et surtout de ceux qui accueillaient la chaise en plein face. Un vrai chaos, les barmaids et membre du personnel s’étaient trouvé un refuge.

Puis tout se passa très vite, un coup de sabre et un des opposants s’éloigna à la recherche d’une échappatoire, tandis que le chef nomade essuya plusieurs coups de feu qui obligèrent son garde du corps a abandonné la partie en essayant de le sortir de là. Il était vraiment impressionnant, il se battait d’un bras et portait le malheureux nomade. Angel, Vic continuèrent à les artiller alors qu’ils fuyaient le bar aidé par l’arrivée de Duncan qui n’hésita pas à tirer quelques rafales dans leur direction.

Dans le bar, au milieu de la bagarre générale, je poursuivais la progression de la solo, il fallait faire attention, elle s’était caché et j’avais du mal à apercevoir ses mouvements, lorsque je reçus une image mentale de la part d’Angel qui m’indiquait alors sa position. D’un bond, je me jetais sur elle avec mon sabre et lui plantait dans le bas du dos, la lame mono moléculaire déchira ses chairs, elle hurla, le sang gicla encore une fois mais elle réussit à passer la porte des toilettes. Elle était salement amochée mais il lui restait des crocs, et en ouvrant la porte pour la poursuivre, un cadeau resta en arrière d’elle.

Une grenade !!!!.

Je bondis sans attendre de l’autre côté du comptoir en prévenant la foule, mais tout le monde n’entendit pas mon appel. La déflagration défonça le mur des toilettes, plusieurs clients furent déchiquetés par l’explosion, les copeaux de bois enflammés, les vitres du bar résistèrent malheureusement créant une énorme onde de choc à l’intérieur. Les alarmes incendies se déclenchèrent… l’eau commença à se répandre partout.

Dehors, le solo et son paquet s’éloignèrent de plus en plus mais une chose bizarre se produisit. Le garde du corps abandonna son colis et lui mit une balle dans la tête. Puis reprit sa route. La solo, elle aussi, avait disparu sans doute dans sa voiture. C’est alors que nous examinions le corps, et que nous aidions la jeune fille et Hollywood à revenir au camion que nous aperçûmes un des panzers en pleine course poursuite avec la voiture des solos, ces derniers ne faisaient pas le poids devant le panzer qui les fit basculer sur le côté, la voiture effectua plusieurs tonneaux avant de s’écraser, quelques flammes s’allumèrent et une explosion déforma la voiture.

Pour s’assurer de la mort de ses occupants, je me rendais là-bas pour trouver le corps Gemini encore fumant. C’était la première fois que je voyais un cyborg sans son enveloppe de peau, cette dernière avait complètement carbonisé, il ne restait plus que l’endosquelette de métal fumant. Il y avait encore une légère activité cérébrale, je pris le risque de m’introduire dans le ghost du solo, et je récupérais quelques données mémorielles avant de ressentir la mort du ghost. C’était la première fois, que je ressentais la mort de cette façon… étrange cette coupure…

Je rejoignis les autres pour voir le panzer s’arrêter proche du camion, le pilote descendit et retira son casque tout en se dirigeant vers notre camion.

Marlow avait eu assez de ressources pour faire appel à un panzerboy ??? Peut-être, en tout cas, il valait mieux qu’il soit de notre côté…

Malheureusement il n'était plus question de repos, à mon grand désarroi...
Valarauka (Qc)
-6h de décalage

Disponibilités:
- Samedi et Dimanche

Avatar du membre
booga
Interface Maptool
Messages : 2542
Enregistré le : mer. 1 juil. 2009 01:00
Date de naissance : 17 août 1969
Localisation : Vancouver, WA, USA

Derniere session et Conclusion

Message par booga » mar. 5 janv. 2010 20:47

Nos chers Cyberpunk font la rencontre de Sedge Laduras, le panzerboy qui a inopinément percuté de son hovercraft blindé le véhicule des deux mercenaires, et ainsi mis fin à leurs jours. Marlo semble le connaitre et explique qu'ils se sont rencontré il ya a bien longtemps lorsqu'ils travaillaient tous deux au Moyen-Orient. Sedge a en effet de la bouteille: proche de 50 ans, ce qui fait de lui un ancêtre parmi les Edgerunners. Par contre, il a survécu jusque la, dans une des professions des plus dangereuses du monde clandestin; ce qui en dit long sur ses compétences... Sedge explique qu’il était en route vers le Texas avec une cargaison, lorsque qu’il a aperçu Marlo dans le camion juste avant que la bagarre du saloon ne commence, et a décidé de donner un petit coup de main à une vieille amie.
Mais le temps presse, et les autorités pourraient arriver d’un moment à l’autre. Les PJs montent Hollywood et la nomade (Theresa) dans le camion et repartent vers un endroit plus calme de Tucson. Ils trouvent le parking d’un Motel après un peu de recherche et s’y installent pour la nuit, mais préfèrent dormir dans le camion et les deux Mazda. Au réveil, ils recherchent un docteur et trouvent un Charcudoc qui cautérise les coupures de Vic (et lui injecte une concoction de Nanoides pour régénérer sa peau tissée), pose un plâtre transparent sur la mâchoire fracturée d’Hollywood et malheureusement ne peut aider avec les dégâts structurels d’Angel, la technologie dépassant son équipement rudimentaire. Une fois réparés et reposés, le groupe reprend l’Autoroute 10 vers El Paso, la dernière « ligne droite » vers leur destination.
Ce qui reste de l’autoroute 10 pendant les 300 premiers kilomètres force le groupe a prendre moult détours et a passer sur des sentiers non balisés, traverser des petits canions, contourner des éboulis et autres carcasses de véhicules. La région est montagneuse, et la faible visibilité combinée à la rocaille rend l’endroit propice aux embuscades. Duncan réussit, avec l’aide de Theresa, a garder le convoi sur un bon itinéraire, et a éviter les embuches multiples de cette route. Theresa semble connaitre cette zone particulièrement bien, ayant servi d’éclaireuse pour son clan Nomade. Le groupe est désormais au Nouveau-Mexique.
Pendant ce temps Shadow compile dans son CyberCerveau les données qu’il avait téléchargées in extremis sur l’un des mercenaires tués lors de la rixe du Pouce martelé. Les bribes d’information récupérées du CyberCerveau en court de décompilation sont éparses, et partiellement corrompues; mais il réussit quand même à déchiffrer que le Solo avait reçu un appel d’offre via le Net, peu avant leur arrivée a Tucson. Une photo 3D de Marlo était jointe a l’offre et le boulot était simple : intercepter cette personne et tout accompagnateur, si possible sans attirer l’attention. L’envoi était anonyme, mais semblait venir d’une femme. Visiblement, le Solo et son compagnon ont choisi de pirater les CC d’un nomade saoul et de sa compagne, pour commencer une semblance de bagarre de bar anodine. Les deux solos viendraient bien sur à la rescousse de leurs nouveaux « amis » et aideraient donc à se débarrasser du convoi. Lorsque Theresa est questionnée sur les éléments d’hier, elle ne se rappelle simplement que ces deux individus lui étaient soudainement apparus comme de vieux amis, alors qu’elle ne se rappelle pas les avoir rencontré auparavant. Le Cyberhack a également rendu son Input fou furieux contre elle, et elle est venue se refugier naturellement dans les bras (musclés) du groupe.
Le convoi sort finalement de la région montagneuse, il ne lui reste que 150 kms avant El Paso. La route traverse un plateau désertique ou seuls quelques buissons épineux brisent la monotonie du paysage. Le soleil tape dur, la température monte à 50 degrés mais l’air conditionné des vehicules maintient l’intérieur de ceux-ci à une température supportable.
Soudain, Shadow voit dans son rétroviseur une trainée de poussière qui semble se rapprocher à grande vitesse, hors de la route. Par sa lunette télescopique, Angel voit une boule de poussière seulement. Le vehicule qui les suit semble être un hovercraft avec un système de camouflage avancé : c’est un panzer de dernier cri !! Le silence radio n’est pas de bonne augure, Vic va dans la remorque préparer la caisse de lance roquettes jetables Militech RPG-A et monte le Fusil « Antimatière » de 30mm (un monstre de fusil, 1,50m de long, tirant des roquettes de 30 mm en Uranium Appauvri a une distance de 3kms). Pendant ce temps le poursuivant se rapproche : lorsqu’il arrive a 750m, le camouflage disparait et le Panzer de Sedge Laduras se révèle, ouvrant ses nacelles d’armement : canon automatique de 25mm et missiles antichars. Le tir au pigeon ne devrait pas tarder…
S’ensuit un combat épique ou :
 Shadow repère un drone volant juste au dessus du camion, qu’Angel détruit au vol avant que la machine volante ne puisse faire exploser sa charge sur le poids-lourd.
 Vic, debout sur le marchepied de la cabine du camion, tire roquette après roquette sur le Panzer mais malheureusement ne touche qu’une fois.
 Angel saute de la Mazda sur le doit du camion grâce à ses cyberjambes et court vers la cabine pour récupérer le fusil antimatière.
 Shadow utilise son véhicule pour générer une trainée de poussière entre le panzer et le camion, obstruant pareillement la vision du tireur.
 Duncan effectue des manœuvres erratiques pour rendre la visée difficile. Le poids lourd zigue-zague tant bien que mal avec ses deux remorques.
 Le panzer rattrape le camion et commence à tirer sur les essieux de la deuxième remorque. En quelques secondes, celle-ci perd toutes ses roues et est trainée par le camion comme une luge, se baladant d’un cote de la route à l’autre. Duncan parvient à garder le contrôle du véhicule, mais Vic est presque éjecté du marchepied par les secousses. Une nouvelle rafale de 25mm du panzer arrache la remorque et celle-ci part en tonneaux dans le désert, s’éventre et repend plusieurs millions en armement dans le désert.
 Sedge envoie un missile radioguidé vers le camion mais celui ci manque. La nacelle-missile est désormais ouverte.
 Marlo prend le contrôle du camion, pour permettre à Duncan de sortir sur le marchepied du camion et de tirer également au lance-roquette.
 Le panzer est désormais à une centaine de mètres sur le flanc du convoi. Il mitraille la première remorque et en arrache les essieux avec quelques tirs seulement. La remorque se décroche mais par chance elle reste sur la route, décélérant dans une gerbe d’étincelles. La secousse arrache Duncan du camion, il tente de se rattraper et manque, éjecté du véhicule à 80 km/h. Son entrainement de motard reprend le dessus, il se laisse glisser sur le bitume alors que ton épais cuir (renforcé au Kevlar, rembourré de gel anti-impact) absorbe une bonne partie des dégâts. La remorque arrachée le manque et Il se relève finalement avec de grosses écorchures et des hématomes sur tout le corps, mais vivant et prêt à en découdre !
 Shadow fait un 180 frein a main et repart récupérer Duncan, le reste du convoi s’éloignant a plus 100 km/h. Il ne reste plus que le camion même, Angel sur son toit, Marlo au volant et Vic sur le marchepied avec une boite de Grenades Frag dans la main. Elle vient de récupérer le canon Antimatière que lui a passé Theresa. Un premier tir fait exploser une des jupes de l’hovercraft et le déstabilise, ce qui l’empêche de tirer pendant qu’il se récupère.
 Vic Lance la boite de grenade vers l’intérieur de la voiture de Hollywood (qui jusque la s’était interposé entre le Panzer et le camion pour fournir un camouflage de poussière, toute comme Shadow). Vic instruit Hollywood d’envoyer ces grenades afin qu’elles explosent sous le panzer, ce qui devrait au moins détruire une bonne partie de ses jupes.
 Alors que la Mazda se rapproche du Panzer pour tenter cette manœuvre, Angel tente un second tir, visant la nacelle missile du panzer et effectue un tir de Maitre, détonant les 4 missiles restants. L’explosion qui s’ensuit arrache une partie de la tourelle et fait exploser les munitions restantes du canon de 20mm, qui par une réaction en chaine enflamment les réserves de Kérosène alimentant les turbines du Panzer. En quelques secondes l’hovercraft devient Supernova qui va s’écraser dans le désert. L’équipage n’a pas eu le temps de s’éjecter.
Le groupe se remet d’abord de ses émotions et se regroupe. Le panzer brule pendant une heure et une inspection montre qu’il n’y a rien à récupérer et pas d’information à glaner. Le contenu de la première remorque est intact, et celui de la seconde est perdu a 50%. Duncan se met au travail avec l’aide de nos poids lourds Vic et Angel. Sous un soleil torride, il réussit à cannibaliser les deux remorques pour en remettre une en fonction ! Les PJs entassent toute la marchandise restante dans la remorque de fortune et reprennent doucement la route. Ils arrivent finalement a El Paso en début de soirée et livrent la cargaison aux clans Nomades d’El Paso avant qu’ils puissent a continuer leur petite guerre frontalière avec l’armée Mexicaine.
Marlo explique qu’elle soupçonne qu’une collègue très compétitive serait peut-être derrière tout ca, mais que pour l’instant elle n’a aucune preuve. Il est possible qu’elle fasse appel a leurs services pour essayer de prouver son implication dans cette histoire, et d’éventuellement l’aider a régler ce compte…
Ceci conclut l’aventure « The Hard Road »
Information Maptool et Teamspeak : ICI
Vidéos : Tutos et enregistrements de parties : ICI

Répondre

Retourner vers « Cyberpunk 2050 by Booga »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités