Campagne : Land of the Free

Image
Répondre
Avatar du membre
Makina
Troll Oldtimerien Rageur
Messages : 433
Enregistré le : ven. 29 mai 2009 01:00
Date de naissance : 05 mai 1987

Re: Campagne : Land of the Free

Message par Makina » mar. 19 oct. 2010 19:58

Déjà que le silence de plomb à peine perturbé par quelques bruits feutré indiquer sans le moindre doute que les hostilités ouvertes, le bruit d'une rafale dans la nuit qui perça le toit fut l'ordre de lancement pour l'assaut. Donc Kaiman allé entrer par derrière (la Véranda), Raven devant et Angel une fenêtre au premier étage après avoir essuyé une rafale à travers la toiture. Notre ami nomade ce trouvait donc devant une magnifique porte en bois massif puis joua avec la poignée pour l'ouvrir ce qu'il à faire tout en restant couvert. Au même moment la borg passe par sa fenêtre, mais fait du bruit et est maintenant dans une buanderie avec une porte. Kaiman lui observa la véranda dans l'espoir d'y détecter la moindre activité sans succès, apparemment ils étaient ailleurs.

Raven une fois sa porte ouverte, fonça pour se coller à un mur, mais attendu comme on ils s'en doutés il essaya une rafale directement. Au premier étage, miss placard entre ouvre la porte de la buanderie, mais l'angle n'est pas suffisant alors fini par sortir. C'était le début d'un grand cache-cache mortel entre les colombiens planqués un peu partout et les trois assaillants qui devaient tuer leurs cibles. Et comme si cela n'était pas assez compliqué ils bougeaient les bougre ainsi une fois sorti d'une cache pour les allumer, surprises la cible est ailleurs. Celui qui avait le plus souffert de cette guérilla d'intérieur fut Raven d'ailleurs, heureusement pour lui son armure est solide.

Néanmoins, l'éradication de l'opposition continua, grâce à un minimum d'organisation Kaiman et Raven c'était retrouvé, l'ancien flic avait pris par revers les gardes donc et ils avaient ensuite à deux fouiller les pièces pour retrouver Mendosa qui n'était pas au rez-de-chaussé, il ne restait qu'une possibilité. En haut, ayant sommairement observé les pièces du nord (Il me semble que le plan été retourné pour que les indications soit visible ?) Angel entendu du bruit d'une chambre et décida de s'y rendre, une fois ouvert bien qu'elle s'attendait à un comité, la réception fut violente. Sur le côté et une jambe en mauvaise état elle avait attendu un peu de renfort, monsieur délicatesse incarné avec son allure de détective privé (alias Kaiman) ne trouva rien de mieux que de jouer avec l'un des gardes à qui a la plus grosse... grenade...

Le résultat fut une véritable boucherie, entre les gardes, les Call girls et Mendosa, seul une dame bien amocher et la cible avaient survécu, le torse empli de fierté il entra alors que la vue était particulièrement obstruer par les gravats et la poussière. Surprise encore apparemment l'un des garde n'était pas aussi mort qu'il y paraissait et mis du plomb dans la tête... trop littéralement en fait et le compagnon d'infortune tomba à terre. Pendant que Raven soignait comme un vrai professionnel le trou dans le crane de Kaiman (Et pas seulement grâce à la puce, chapeau l'artiste.) Angel faisait semblant de prendre en otage le colombien (Mendosa) pour le tuer lâchement par derrière, puis réunie quelques affaires, une fois une civière créer avec la victime dessus il était temps de mettre les voiles.

La borg avait déposé ses deux compagnons et la call girl encore en vie. (Raven à eu la décence de vouloir la déposer en passant, gentleman en plus ;) ) Une fois le dingi emprunté à bon port chez son propriétaire, tout ce petit monde reparti pour l'hôtel en déposant la survivante du grenadage en passant. Une fois arrivé, ils étaient repartit presque aussi sec suite à un appel à la clinique privée qui par chance, avait une personne de permanence. Une fois Kaiman confier aux bons soins du docteur, de retour dans sa cuve.

Le lendemain, Angel, Raven, Adriana et Satchel sont allé faire quelques emplettes. Une fois Angel et les armures déposés pour réparation le nomade entrepris de négocier avec d'autres un voyages avec eux, d'ailleurs un groupe semble nous accepter grâce à la bonne réputation de Raven. Ce groupe doit partir dans deux jours et demi à trois jours avec des camions de marchandises électroniques et bien qu'ils auraient pu nous faire voyager dans un camions, de toute manière la décision d'acquérir un véhicule et avec un minimum d'indépendance au cas où était déjà prise donc par la suite une fois Angel de retour, un moyens de locomotion solide d'occasion fini par être trouver et acheté. Il ne manquait plus qu'à attendre que Kaiman se soigne tranquillement, ou de le sortir avant si le groupe de nomade devait partir.

cyberpunk2021
Initié Actarusien
Messages : 26
Enregistré le : jeu. 22 oct. 2009 01:00

Re: Campagne : Land of the Free

Message par cyberpunk2021 » ven. 29 oct. 2010 10:25

Pour tuer le temps en attendant la sortie de cuve de Kaïman, Raven entreprit de réviser le Hummer qui semblait avoir bien survécu aux affres des siècles. Le moteur et l'ensemble était en bon état, mais la climatisation avait lâché, faute de fréon. Vu la rareté et le prix de ce gaz, il allait falloir s'en passer. Tout le monde finit la journée au bar en compagnie de Dimitri. Au cours de la soirée, un étrange monsieur, typé gentleman anglais, fit son apparition. Il s'approcha de la table et leur raconta qu'il avait été contacté par cyber-comm dans la rue avec une description bien précise de nos amis. Une certaine Eloïse lui avait demandé de leur remettre une mémoire de donnée. Il éclipsa aussitôt la mémoire remise.

Angel effectua les vérifications de mise et joua les vidéos contenues dans la mémoire. C'était l'attaque de l'aéroport vue par un des soldats d'Arasaka qui visiblement c'était fait hacké son cyber-cerveau (tout comme on l'imagine ses compagnons). Ils avaient cru voir un tank les attaquer et c'étaient donc réfugiés à l'intérieur du hangar. On devait ce repli stratégique à Eloïse, l'IA avec qui travaillait Adriana, pratiquement une amie. Mais voilà une IA ca se reprogramme, impossible de savoir si tout cela était un piège vicieux de Biotechnica pour retrouver le père d'Adriana ou le fait d'une rogue IA. Angel décida donc d'attaquer Biotechnica mais seulement après avoir attendu la sortie de cuve de Kaïman. L'habitude de devoir se sauver...

L'attaque eut lieu à partir d'un cybercafé mais malheureusement après avoir percé deux firewalls, Angel échoua sur le 3e et qui sait, il pouvait y en avoir encore beaucoup d'autres... Enfin au moins elle avait essayé. Nous avons donc rejoint les nomades qui s'occupaient d'un transport de matériel électronique et avaient accepté de nous laisser les accompagner. Le début du voyage se passait dans la bonne humeur et même le passage de la douane se fit sans encombre malgré notre absence de carte d'identité. Par contre nous n'avions pas intérêt à essayer de rentrer de nouveau au Texas, ils avaient pris tous nos identifiants possibles et imaginables.

Les nomades avaient l'habitude de faire la fête chaque soir et donc de fortement se saouler la gueule. Charmante habitude, mais pas tellement pratique lorsque l'on est poursuivi par la moitié des corpos de la planète (et au delà). Et donc malgré des tours de garde, le soir de la halte à Santa Fe, une mini-armée d'Arasaka se joignit tranquillement vers les 3 heures du matin à la compagnie. Ils ne cachaient pas et une fois sur place une des "soeurs" de Nihu accompagnée de Bayou Slim laissa se faufiler un robot araignée. Tout le monde était à présent bien réveillé et le robot entama une projection holographique. Seiji Okano, le jeune cadre dynamique de chez Arasaka à l'origine d'une partie de nos mésaventures, apparut au sein de la projection. Il nous fit une offre que tout individu censé se sent obligé d'accepter, 100000 eurodollars pour oublier Adriana sur place mais voilà, aucun de nous n'est parfaitement sain d'esprit (et saint tout court d'ailleurs). Kaïman lui répondit donc que notre honneur nous poussait à refuser et Seiji Okano rétorqua qu'il n'y avait plus d'honneur qui tienne à notre époque, uniquement le business. Afin de gagner du temps, Kaïman prétexta d'en discourir avec ses compagnons.

Avatar du membre
booga
Interface Maptool
Messages : 2541
Enregistré le : mer. 1 juil. 2009 01:00
Date de naissance : 17 août 1969
Localisation : Vancouver, WA, USA

Re: Campagne : Land of the Free

Message par booga » ven. 29 oct. 2010 13:48

5 PCs pour Kaiman (et 5 PCs pour Angel pour le precedent, j'avais oublié de poster).
Information Maptool et Teamspeak : ICI
Vidéos : Tutos et enregistrements de parties : ICI

Avatar du membre
Valarauka
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 656
Enregistré le : mer. 1 oct. 2008 01:00
Date de naissance : 19 févr. 1967

Re: Campagne : Land of the Free

Message par Valarauka » lun. 8 nov. 2010 03:28

La discussion commença alors entre les partenaires d’infortune d’Adriana, il fallait trouver un plan pour essayer de se sortir de cette confrontation car il était évident que le groupe n’accepterait pas de livrer Adriana à Seiji. Le combat n’était vraiment une solution mais tout le monde s’y prépara quand même.

Je prit contact via cybercerveau avec le chef des Commancheros Christus Machette et essaya de le convaincre que son aide serait la bienvenue, tout en précisant qu’il serait fortement probable que les gens d’Arasaka s’embarrassent de témoins. Après réflexion, le chef des nomades donna son accord tout autant que nous essayerons d’éviter une confrontation armée, la cargaison était importante, il ne souhaitait pas de casse. Nous avions alors la présence des nomades avec nous et les différents indicateurs d’armement s’allumèrent chez les nomades, un détail que des gens entraînés comme les soldats d’Arasaka ne manqueraient pas de remarquer, on équilibrait ainsi les forces en présence.

De son côté, Angel récupérait mon fusil longue portée dans l’un des camions et se positionna le plus discrètement possible pour avoir un bon angle de visée contre les soldats.

Kaiman lui entama une conversation avec la journaliste Satchel, on envisageait de diffuser la rencontre via les médias tout en essayant de faire admettre à Seiji Okano qu’il menait sa propre barque et essayait de devenir un des puissants d’Arasaka, peut-être au détriment du PDG car il foulait au pied, certains des principes de cette puissante corporatiste. Mais la journaliste ne précisa la difficulté de réaliser cela dans l’instant, sans compter que le temps n’était pas notre allié, la conséquence de ce genre de vidéo ne serait pas immédiate, elle prendrait des heures voire plus sans compter que notre présence serait dévoilée à nos autres poursuivants. Mais elle nous indiqua que tout serait enregistré malgré tout.

Dans une autre tentative, Kaiman essaya de tourner la sœur de Nihu contre le chasseur de prime Bayou Slim mais Seiji Okano coupa court à cette tentative en précisant que c’était à lui que nous devions nous adresser et qu’il n’avait que faire de nos tentatives maladroites pour gagner du temps, il souhaitait une réponse immédiate.

Devant notre refus de lui livrer la jeune Adriana, il nous montra une autre approche, nous précisant que son but n’était pas de voir Adriana sur une table de dissection mais plutôt comme une sorte de chercheuse consultante des laboratoires Arasaka pour l’établissement de la procédure pour développer leurs recherches sur le sujet et essayer de rattraper en fait les recherches de Biotechnica. En gros, il souhaitait « l’engager » mais surement sans véritable liberté.

Devant notre scepticisme, il nous offrit une dernière information qui pourrait tout changer. Biotechnica devait annoncer le lendemain l’existence d’Adriana et offrir au monde entier une prime pour la récupération morte ou vive d’Adriana. Puis Seiji coupa court aux discussions, il comprit que nous n’accepterions jamais son offre et décida donc de se retirer, il ordonna aussi cela à ses hommes.

Nous restâmes sans voix, les soldats d’Arasaka se replièrent sans même essayer de nous prendre Adriana. Bayou Slim lui ne l’entendit de cette oreille et insulta directement la sœur de Nihu, lui disant qu’il lui avait promis nos têtes sur des piques, qu’il avait perdu une grande partie de son équipe à cause de nous et qu’il voulait voir nos têtes au bout de sa machette.

Sa main prit la direction de son arme mais la sœur de Nihu était très rapide, elle dégaina avant lui et lui logea une balle dans la tête. Le chasseur de primes s’écroula à terre.

Elle rangea ensuite son arme et prit le chemin du retour. Les gens d’Arasaka venaient de quitter les lieux.

Surpris par la tournure des évènements, on se préparait à tout mais rien ne se produisit sauf un mouvement du côté du chasseur de primes, il n’était pas mort sur le coup. Je m’approchais de lui, il me fit signe de m’approcher plus près encore, je m’abaissais pour écouter ces dernières paroles avec un râle, il me souffla que Seiji Okano voulait à tout prix Adriana, qu’il était près à tout et qu'il trahissait sa propre corporation. Puis il rendit l’âme sans vraiment terminer sa phrase mais quelque chose me disait qu'Okano avait besoin d'Adriana vivante. Même s’il était mon adversaire, tout le monde connaissait le professionnalisme de cet homme, il fallait le reconnaître… Adieu Bayou!!!

Kaiman et Angel demandèrent à Stachel de faire une vidéo avec l,enregistrement qui venait de se faire et envoyèrent cela à toutes les agences d'Arasaka en espérant que cela se rende jusqu'au grand Boss de la corporation et cause la déchéance de Seiji Okano. Une chance sur...

Machette posa alors quelques questions concernant notre aventure, il n’appréciait pas qu’une corporation soit à nos trousses et que nous n’en avions rien dit. Kaiman dans un geste de confiance expliqua à Machette l’importance d’Adriana, ce qu’elle était et les implications de son existence. Sans rien dire de plus, Machette réorganisa la surveillance du campement et nous repartîmes le lendemain matin.

Évidemment l’ambiance était beaucoup plus froide avec les Commancheros… normal après tout et on risquait de se faire attaquer encore pendant le voyage.

Notre prîmes alors la route vers le Colorado sans trop d’encombre, sauf un barrage de contrôle de la police du Nouveau Mexique, par précaution et pour permettre aux Commancheros de passer sans encombre, on les fit passer en premier, nous passerions après eux en espérant que nous ne devrions pas s’opposer aux policiers. Le contrôle se passa relativement bien et on reprit la route, cette fois notre véhicule se trouva en arrière du convoi pour le reste de notre parcours jusqu’à Denver, Machette nous avait signalé après le départ de Seiji Okano que nous devrions les quitter une fois là-bas.

Il restait à passer la zone de Colorado Spring et son immense cratère du bombardement orbitale d’il y a plusieurs années. On devait contourner le cratère par une route qui longeait ce dernier, entrer dans le cratère et y passer la nuit y était très déconseillée, les habitants, et oui il y en a qui habite là, n’étaient pas des plus accueillants voire plutôt dangereux la nuit. On aurait pu croire qu’il y a des gens déviants et fous là-dedans. Mais on devait éviter tout cela, et oui on devait mais il y avait eu un éboulement important sur la route qui empêchait les camions de passer. Il fallait passer dans le cratère.

On s’engagea alors dans le cratère, il n’y avait pas âme qui vive dans les ruines qui parsemaient cet endroit à part un vieil ermite hirsute qui campait au début, il nous fit un signe de bonjour. On continua notre descente puis nous croisâmes un autre convoi qui nous indiqua qu’il n’y avait rien et que tout semblait très calme.

On croisa un deuxième ermite plus loin, il campait lui aussi et ressemblait étrangement au premier, autant dans ses attirails que sa coupe de cheveux. Lui aussi nous fit signe et après notre passage, il eut un geste bizarre qui attira mon attention.

Il prit une grosse poignée de sable et étouffa immédiatement son feu de camp dégageant par le fait une fumée. Rapidement, je savais que c’était un signal envoyé à d’autres « ermites », je transmis tout cela par radio à l’ensemble de la colonne, on se dirigeait droit vers une embuscade.

Puis à l’intérieur de ruines, un autre ermite, celui là plus important sans doute, il portait des colifichets supplémentaires que les autres ne possédaient pas. Il se mit devant notre route en nous faisant signe de faire halte.

Il commença par un discours quasi religieux, nous exhortant à nous purifier et nous donner l’immonde créature qui faisait le voyage avec nous, ils ne nous feraient rien si on lui donnait l’impure et abominable créature. On peut dire que nous sommes dans un monde de communication, même eux avec accès à l’information… on n’arrête pas le progrès.
Pour appuyer ses propos et aussi pour nous inciter à remettre Adriana entre ses mains, un mur de flammes commença à nous entourer, les camions, notre voiture et les motards, puis une quarantaine « ermites » surgirent des ruines arborant des bâtons et des épées. Au vue de leur carrure, ce n’étaient pas de simples paysans, leurs muscles montraient qu’ils avaient un entrainement.

Le temps d’attente ne dura pas plus d’une seconde, pourtant ils n’avaient eu de mouvements vers nous qu’un coup de feu retentit en arrière, je reconnus rapidement l’arme de Kaiman, suivi par une longue rafale de fusil d’assaut, la bataille pour la survie d’Adriana et la notre venait de se déclencher.

Les cultistes vociférèrent en se jetant sur nous de deux côtés, les armes à feu retentirent rapidement mais ils arrivèrent vite au corps à corps Ils avaient le nombre avec eux mais nous avions la puissance de feu, dans un premier temps, ils subirent des pertes mais rapidement ils arrivèrent sur nous et là on put s’apercevoir de leurs qualités de combattants à l’arme blanche, plusieurs nomades furent tués.

La confusion était partout, je devais me retrouver face à trois adversaires, et avec beaucoup de chance, je réussis à me défaire de l’un d’eux en l’utilisant comme bouclier contre son « frère ». Je réussis à le projeter vers son compagnon, le choc fut si brutal que ce dernier recula me permettant de sortir mon arme et de le mettre hors de combat, mon bouclier lui reçut une balle d’un des nomades alentours. Un autre adversaire m’attaqua dans le dos mais la route bien endommagée le fit trébucher et je peux prendre le dessus. Il prit une balle dans la jambe puis une nomade l’acheva dans le dos, juste avant de se faire tuer un autre qui l’attaqua par la vitre du camion où elle se trouvait.

Machette lui se trouva aux prises avec plusieurs ermites, mais ils goutèrent à ses éventreurs et aussi à son fusil, il laissa sur le carreau 5 adversaires sans vraiment de grosses blessures, il gardait sa réputation d’increvable intact.

En arrière du convoi, dans un premier temps Kaiman et Angel se débrouillaient mais certains « frères » atteignirent la voiture. Malheureusement Angel avait vidé le chargeur de son fusil d’assaut et elle se retrouvait avec un simple sternmeyer comme défense face à des longues épées. Il n’est jamais aisé d’esquiver une épée lorsque l’on est dans une voiture, Angel reçut plusieurs coups et plusieurs de ses systèmes furent éventrées. Plusieurs alarmes internes s’allumèrent dans le contrôle central du cyborg, il faudrait penser à des réparations urgentes à la prochaine ville.

Kaiman, malgré une bonne tenue, ne fut pas chanceux, encore une fois une grosse blessure à la tête le fit basculer dans l’inconscience, son chapeau était pourtant là, peut-être devrait-il changer pour un « melon » à la place du chapeau mou…

La situation pourtant commença à tourner à l’avantage du convoi, il ne restait plus que quelques adversaires en quelques secondes, et c’est en se chargeant d’un que je reçus un énorme coup de sabre sur mon avant-bras droit qui atteignit l’os, heureusement que la puce d’adrénaline était là. La douleur quoique présente s’atténua me permettant de rester conscient et d’attendre les premiers soins d’une nomade pendant que mon assaillant termina sa vie.

Le bilan était lourd, tous les « frères » de ce culte anti-clône étaient morts, on avait perdu la moitié des nomades. Kaiman était dans un sale état mais Adriana fit des merveilles en aidant tous les blessés. Angel, elle, perdait de l’huile et ses senseurs n’indiquaient pas grand-chose de bien, Denver serait notre prochaine escale, il faudrait trouver un réparateur « Maytag ».

On réorganisa le convoi, on récupéra les corps de nos compagnons d’infortune et les véhicules qui avaient perdus leur conducteur se retrouvèrent à l’arrière des camions.
Machette nous ramena une feuille de choux qui trainait sur le cadavre du chef des cultistes ainsi que la tête de ce dernier dans un sac qu’il accrocha à sa moto. Je peux dire qu’il avait une émotion pour ses hommes et femmes, ils étaient « ses amis ».

La feuille de choux nous révéla que la menace dont Seiji Okano nous avait parlée venait de se réaliser. Biotechnica offrait 1 millions d’Eb à quiconque ramènerait morte ou vive Adriana et que c’était une expérimentation dangereuse et meurtrière, nous étions même considéré comme de terroristes armés et extrêmement dangereux, en gros on pouvait être tiré à vue si l’on en croyait Biotechnica.

Des ennemis public Numéro Un… il fallait maintenant que l’on échappe à toute l’Amérique ou la planète entière (Escape From Earth).

On reprit notre route et quelques heures plus tard, nous arrivâmes en banlieue de Denver.

Il faudrait que l’on trouve une issue à tout cela… et vite… nous manquons cruellement d’alliés puissants. Il nous restait pourtant la carte NetWork 54… mais allait-elle être un atout maître???? Seul l’avenir pourra nous le dire.
Valarauka (Qc)
-6h de décalage

Disponibilités:
- Samedi et Dimanche

Avatar du membre
Makina
Troll Oldtimerien Rageur
Messages : 433
Enregistré le : ven. 29 mai 2009 01:00
Date de naissance : 05 mai 1987

Re: Campagne : Land of the Free

Message par Makina » mer. 17 nov. 2010 12:27

Image
Image
Image
Image

Banlieue de Denver, cela serait peut-être enfin une halte au milieu d'un autre tourbillon d'évènements. L'attaque des fanatiques avait été lourde et il avait fallu payer un lourd tribu en vie humaines pour s'en sortir à peu près en un seul morceau. Une fois ici donc et une petite discutions avec Machette il nous avait généreusement donné la clef de l'une de ces planque en périphérie de Denver puisqu'il n'était pas question que l'on sorte trop à découverts avec tout le continent comme potentielle prédateur. La planque était un vieux bunker au milieu d'un ghetto, ayant un système de sécurité digne d'un fortin bien que les véhicules devaient être laissés à côté de celui-ci.

Par la suite Christus ayant fait ce qu'il avait à faire de son côté était revenue, avec quelques informations en primes: Apparemment l'affaire faisait du bruit et le parlement été en pleine délibération sur le droit des clones, bien évidement cela avait aussi créé une grande cohue dans les institutions religieuses et ceux-ci donnait de la voix d'ailleurs a voir certaines news tel "La voix des anges" il risquait d'y avoir plus d'un fanatique la torche à la mains (Bien qu'officiellement il y avait beaucoup de chance qu'ils ne fasse aucune réelle action d'éclat, enfin mise à part quelques illuminé au sein de groupes religieux en eux-mêmes. )

Également il y avait trois possibilité pour sortir de Denver, dans tous les cas le passage entre le Nevada et la Californie devrai se faire en une deuxième étape car cela aurait était bien trop dangereux sinon (Sécurité bien plus active et dangereuse aux frontières de la Californie.) La première possibilité était la route, la deuxième les chemins de fer (trains de fret) et la troisième la voie des airs, le pour et le contre délibéré par les Edgerunners il fut décidé de contacter une personne susceptible de les faire survoler les deux frontières jusqu'au Nevada.

Le chemin a emprunté étant maintenant tout désigné, il était maintenant temps de recevoir quelques soins supplémentaires car entre Angel, Kaiman et Raven ce n'était pas beau à voir. Donc une fois à la "clinique" du Charcudoc "El Bourreau" et puisque bien évidement des cuves de soins n'étais pas disponible (ni le temps nécessaire pour les utiliser de toute manière) Kaiman et Raven avait eu le droit à une petite boite de nano machine reconstructives (Préprogrammées et chargées pour fonctionner trois jours) et Angel à un bras de rechange légèrement hypertrophier et à l'esthétique douteuse... mais bon quand on n'a pas le choix.

S'ensuit la vente du véhicules qui maintenant n'était plus nécessaire (A un beau prix merci Kaiman :D ) il fallait maintenant savoir ou aller une fois arrivé en Californie, car une fois sur place à Night City il serait bien trop tard pour se demander où aller et qui voir. Alors il fallait trouver certaines réponses avant de continuer et se fut suite à d'âpres réflexions de groupe qu'un élément longtemps tombé dans l'oubli ressortit. Le cypher, enfin sa moitié donner par Elliot Weir, car professionnel du début à la fin ce bougre avait préparé une carte de sortie même dans le cas où il aurait malheureusement fait la sienne ce qui est le cas. (Paix à son âme)
Cypher a écrit :JNA WYE IH CT 5511
13 ALO S SIE 2 ITE HN 13579
Il semblait clair que le code avait une deuxième moitié quelque part et la réponse à l'énigme en fait littéralement sous leurs yeux, mais cela il le ne l'avait pas encore comprit. C'est donc suite à un appel à Petrov (Contact Russe au bar le KGB a Night city), puis à Perry Garcia (Contact musicien de Memphis) qui ressemblait à autant d'appel à l'aide, que le trio d'infortune s'était retrouvait tout autant le bec dans l'eau qu'au départ.

Les seules personnes qui pouvait encore logiquement avoir l'autre partie du code, était Adriana elle-même qui n'en avait pas la moindre idée, Eloïse l'intelligence artificielle ? Ou alors le père d'Adriana lui-même, mais comment le contacter s'il est encore vivant ? Aux dernières nouvelles il devait être transféré dans un bureau à San Diego et puisque c'est sécurisé il ne restait plus que le passage par un hacking. Sauf qu'une fois tenter, Angel était sûr de de ne pas avoir la puissance pour passer le plus gros de la défense qui bien évidement avait été monté au plus haut suite aux derniers évènements, il faudrait au moins quatre ordinateurs ou une IA... *tilt* Adriana en a une dans sa boite noire et Angel l'a déjà piraté.

*** Perte de données *** (AFK)

Raven grâce à ses contacts un peu partout, avait retrouvé la trace d'une ancienne amie qui entre temps c'était rangé, avait une situation plus stable et un travail au gouvernement. Pendant la soirée qui fut l'occasion d'une agréable conversation entre vieux amis autour d'un bon repas il lui avait demandé une faveur. (Il faut dire ont était bien dans la m***e) En souvenir du bon vieux temps elle aller essayer de voir ce qu'elle pouvait faire, bien sûr notre ami nomade ne voulait pas que cela lui cause de problème donc il faudrait faire particulièrement attention. Pendant ce temps Angel avait préparé un programme d'intrusion, cela allait durer toute la nuit pour le consolider.

Le lendemain réveillé par leur hôte Christus d'une rare discrétion... la suite des opérations pouvait commencer à s'emboiter. Cela commença par la vente de la moitié des puces techniques récupérés bien avant (pour un beau prix d'ailleurs) et l'achat d'une puce de programmations pour la Borg, qui s'était rendu compte que malgré la nuit passé à essayer de programmer une dérivation de la puissance, il y avait bien moins que la puissance nécessaire qu'elle avait calculée. Grace à la puce le programme d'intrusion sur mesure v2 fut de bien meilleurs facture.

Raven avait reçu un appel de son amie, elle ne pouvait pas nous faire entrer dans un réseau gouvernemental, mais pouvait lui fournir pour une journée un boitier qui permettrait de vampiriser n'importe qu'elle réseau câblé auquel il serait câblé. Cadeau qu'il partit chercher puis le soir même, le groupe tenta et réussis à trouver un locale dans une enclave corporatiste pour effectuer le piratage.

Avec autant de carte en mains le piratage du site de Biotechnica (Le site de la Norcross étant une façade directement relier à eux) Une recherche avait pu être effectué pour retrouver la trace du docteur Young et se faisant passer pour une certaine "Amélia Warren" (Prénom de sa fille et le faux nom qu'elle avait sur le vol... décidément l'impro de nom est à revoir.) Suite à une discussion via message interposé il avait révélé que la deuxième partie du Cypher était à la cinq-centième ligne de code de l'optique droit de sa fille... effectivement il fallait le vouloir pour le trouver sans l'information... non en fait cela relever de l'impossible si on ne le sait pas.
Cypher2 a écrit :EN SAL NGT IY 589
46 CRSN T UT 3 LTL CIA 24680
Suite à une longue déduction.
Kaiman Raven: -Mais ça fait Night city !

Et effectivement il fallait interposer les deux cyphers pour retrouver le texte complet et suite à plusieurs test car le code était suffisamment complexe pour qu'en plus les lettre du premier ou du deuxième doivent commencer chaque mot cela donné.
Cypher complet a écrit :JENNA SWAYLE NIGHT CITY 555-8191
4163 CARLSON STREET SUITE 32 LITTLE CHINA
Jenna fut donc tout de suite contacté, d'ailleurs celle-ci fut étonner de nous savoir vivants (Enfin de l'équipe de base il ne restait qu'Angel quand même... Même Nihu qui fut implémenté dedans à la volé avait disparu) on avait donc un point d'arrivé à Night City, la lumière au bout du tunnel ?

Une nouvelle nuit de repos et un transport trouvé pour le Nevada (Notre pilote étant un certain "Alexander Landcaster") D'ailleurs surprise ! Machette voulait venir avec nous ?! C'était bien évidement un atout de taille. Suite au trajet l'osprey nous avait convoyés jusqu'à un petit aérodrome près de Las Vegas. Sur place grâce au réseau tentaculaire de contacte de Raven qui décidément na pas de frontières.

On commence donc par une visite de courtoisie à la connaissance de notre ami nomade, dans son cagibi... placard a balai... heu appartement, puis on était repartis avec quelques informations en plus. Suite à un léger repos dans un hôtel en attendant l'ouverture d'une boite de strip tease qui était le lieu de rassemblement de Panzerboys.

Kaiman était donc partis sur place en milieu d'après-midi (quinze heure)avec Machette, une fois sur place ayant réussi à entrer grâce à son charisme indéniable, il discuta avec plusieurs personnes susceptible de nous aider pendant que Christus profitait du lieu. Bien qu’ils soient d'accords malgré les risque notre fin limier avait tout de suite compris qu'ils n'avaient pas une expérience suffisamment forte pour que ce soit des candidats valables, il ne restait donc plus que le gratin dans la partie VIP du club. Par manque de chance Kaiman n'avait pas le droit de passer et évita de demander l'aide de Machette qui finissait sa première bouteille une minette au bras et décida de contacter Petrov pour essayer d'avoir un sauf conduit.

Une fois revenu à la porte les deux gorilles avait disparu... enfin l'un était au sol et l'autre encastré dans le mur pour être plus précis ce qui laissait champ libre à Kaiman pour trouver le contact que Petrov lui avait donné. Le fameux contact suite à une discussion des plus professionnels lui avait trouvé un bon panzerboy et ils avaient conclu un accord. Il y aurait donc trois panzer (Un avec nous, deux servant de leurre pour attirer les force de sécurité corsaires compris à la frontières de la Californie.) Kaiman triomphant partit donc, avec Christus qui dû laisser en plan sa deuxième bouteille vide et les quatre demoiselles à ses côtés.

Ce fut donc après un rendez-vous avec leurs pilotes et un voyage... "tranquille" malgré les G pris dans la figure, qu'une fois de nouveau à l'air libre Night City était en vue ainsi que la fin de ce périple long et riche en péripéties depuis New York.

cyberpunk2021
Initié Actarusien
Messages : 26
Enregistré le : jeu. 22 oct. 2009 01:00

Re: Campagne : Land of the Free

Message par cyberpunk2021 » dim. 21 nov. 2010 18:32

L'arrivée à Podanktown se fit donc sans encombre. Malgré sa proximité avec Night City (une trentaine de kilomètres) nous étions tout de même perdu au milieu de nulle part. Mais heureusement le camion d'Angel était garé près du KGB, le bar de Petrov. Celle-ci lui téléphona donc pour qu'il envoie un de ses hommes nous l'apporter en échange d'un bon pourboire.

Après être arrivés dans la banlieue de Night City, nous avons comme prévu contacté Jenna afin qu'elle nous indique un lieu de rendez-vous pour livrer Adriana. Afin de l'évacuer vers des terres moins hostiles, son voyage débutera dans un chantier naval désaffecté où elle prendra un bateau. Le lieu de rendez-vous est donc fixé dans une cale sèche à minuit. Comme nous avions une journée à tuer avant de s'y rendre, nous avons fait le tour des autoroutes de Night City plusieurs fois, histoire de toujours rester en mouvement. Deux heures avant d'y aller, Angel a pris position en haut de l'une des grues de la cale sèche avec le fusil sniper de 12,7 mm histoire de prévenir toute éventualité.

La rencontre avec Jenna fut cordiable même si elle fut fort surprise de constater que toute l'équipe originelle avait été "remplacée". Le bateau n'allait pas tarder mais nous n'étions pas au bout de nos surprises. En effet le chantier naval était patrouillé par deux dirigeables de la Securitron Inc, une menace qui semblait très faible vu à quel point le chantier naval avait été pillé de fond en comble. C'est sur l'écran d'un des dirigeables diffusant d'habitude l'interdiction de se rendre dans le chantier qu'apparu Fahd Asuwahari, monsieur Norcross en personne. Très fier de son coup ("vous ne pensiez tout de même pas nous échapper !") il nous somma de livrer Adriana. Sur ce, Seiji Okano accompagné de la "soeur" de Niyu et du docteur Francis Young se joignirent à la fête. Seiji Okano et Francis Young nous soutiennent qu'Adriana sera bien traitée, qu'ils n'ont plus besoin de la disséquer, qu'il ne nous arrivera rien, etc. Bien que le père d'Adriana ait l'air sincère, tout le monde se méfie fortement de Seiji Okano, d'autant plus qu'il travaille maintenant main dans la main avec Biotechnica. La décision est vite prise, qu'importe les conséquences, nous ne livrerons pas Adriana.

Très vite tout s'enchaîne, Angel tire une balle de 12,7 mm qui fauche littéralement Seiji Okano, pratiquement mourant mais pas totalement. La "soeur" de Niyu aura moins de chance, elle se précipite sur Machete qui l'accueille d'une rafale de fusil d'assaut fatale. Là une bonne douzaine de plongeurs de combat surgissent hors de l'eau stagant au fond de la cale et commencent à nous tirer dessus avec des balles en caoutchouc. Pendant ce temps là, Raven et Kaïman fuient avec Adriana, mais Raven et Adriana sont mis temporairement hors de combat à cause de ces satanés balles. Kaïman récupère donc Adriana évanouie pendant que Raven se remet difficilement et déclenche les hostilités avec les commandos. Il est rejoint de sa lutte par Angel, Machete et les deux gardes de Jenna et de longues secondes de combat intensif s'écoulent. C'est là que l'impossible se produit, Machete, sous les tirs incessant de balles en caoutchouc, tombe dans les pommes ! Heureusement un des deux gardes du corps a une grenade et d'un magnifique lancer la place en plein milieu du groupe d'ennemis. Réussite assurée et la plupart des commandos sont à terre, mais ils ont quand même le temps d'assommer Raven. Angel finit par achever les derniers. Satchel n'a bien entendu pas perdu une miette du "spectacle" et est assurée d'un final explosif pour son reportage.

Mais nous n'étions pas au bout de nos peines. Seiji Okano nous avez promis que si nous n'obtempérions pas, plusieurs AV viendraient nous traquer. A peine avons nous eu le temps de souffler qu'effectivement deux AV surgissent et dépossent dix commandos supplémentaires. Pendant que la moitié s'occupe de leur chef, l'autre commence à inspecter les bords de la calle afin de nous repérer. C'est là qu'Angel dévoile tout son talent, elle tire dans la tuyère d'un des AV qui s'écrase au sol, mais sans exploser. Alors que le deuxième commence à tirer au pif dans la grue, elle tente également de l'abattre par le même procédé. Malheureusement, la balle pénétre moins profondément que la précédente mais le pilote perd le contrôle, nous faisant gagner de précieuses secondes. Angel se rapproche du bord de la cabine de la grue pour tirer sur les commandos en dessous. Mal lui en pris, car ceux-çi avaient anticipé son mouvement et la crible littéralement de balles et malgré son corps cybernétique, elle est mise hors de combat.

Pendant tout le combat, Kaïman n'a pas cessé de courir vers l'escalier avec Adriana dans ses bras afin de remonter de la cale. Alors qu'il atteint le deuxième palier, l'AV survivant réussit à se rétablir et arrose la cale. Les deux gardes du corps de Jenna explosent sous la pluie d'acier et l'AV ne s'arrête pas en si bon chemin, tirant des balles à une telle cadence que les premiers étages de l'escalier se disloquent. Alors que Kaïman tente veinement de se protéger lui et Adriana derrière le pilier central, l'impossible se produit, un missile atteint de plein fouet l'AV qui finit sa course en explosant non loin des commandos.

A partir de là tout s'enchaîne très rapidement, cinq AV aux couleurs d'Arasaka débarquent blindés de soldats. Kagekaze, le sensei de Nihu, prend leur tête et achève les derniers commandos ennemis. Une équipe médicale s'occupe de nos compagnons blessés pendant que Kaïman remonte de la cale. Il indique à Kagekaze qu'Angel a besoin de soin très urgent et que le Dr Young s'est enfuit. Malgré les efforts de recherche il ne sera d'ailleurs jamais retrouvé. Kagekaze en trois bonds impressionnant arrive en haut de la grue et connecte une partie de son corps cybernétique à Angel afin de la sauver. Quand tout le monde est remis sur pied, Kichi Kanawa, le chef de la sécurité interne d'Arasaka, et Helen Lane, la supérieure de Satchel viennent nous expliquer la situation.

Avant la rencontre Satchel a eu la présence d'esprit de contacter Helen Lane afin de lui faire un point des évènements et lui indiquer où nous nous rendions. Kichi Kanawa de son côté avait reçu la vidéo de notre précédente rencontre avec Seiji Okano et comme il n'était pas sûr de son authenticité, avait contacté Helen Lane. Ils comprirent rapidement l'urgence et la gravité de la situation et décidèrent d'une intervention immédiate, nous sauvant à tous la vie. Seiji Okano avait conclu un accord avec Biotechnica afin qu'ils financent une armée de clones pour renverser le pouvoir en place à Arasaka. Cela aurait permis de meilleurs relation entre les deux megacorporations et donc de plus grands profits (une entente sur les prix est toujours profitable).

Et voilà, nous étions sain et sauf, Arasaka nous étaient redevables, nous avions assez d'argent pour voir venir sereinement les prochains mois et Adriana était parti vers des terres plus hospitalières. Impossible d'oublier ceux qui étaient tombés, Duncan, Shadow et Nihu mais ils étaient morts pour une cause juste. Quand à Seiji Okano, nul ne saura jamais ce qu'il subit peut-être encore aux mains de Kichi Kanawa.

Avatar du membre
booga
Interface Maptool
Messages : 2541
Enregistré le : mer. 1 juil. 2009 01:00
Date de naissance : 17 août 1969
Localisation : Vancouver, WA, USA

Re: Campagne : Land of the Free

Message par booga » lun. 29 nov. 2010 15:58

Excellent compte-rendu pour clôturer cette campagne de 10+ mois ! 5 PCs+5PCs globaux pour la qualité a ajouter sur la fiche de Kaiman.
Information Maptool et Teamspeak : ICI
Vidéos : Tutos et enregistrements de parties : ICI

Répondre

Retourner vers « Cyberpunk 2050 by Booga »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité