Mon carnet d'aventures.

Frinix
Griffon
Messages : 272
Enregistré le : jeu. 4 févr. 2010 01:00

Mon carnet d'aventures.

Message par Frinix » mer. 8 déc. 2010 18:49

Entrée n°0:
Cher journal,

Aujourd'hui est la première entrée de ce qui va, je l'espère, devenir une longue et enrichissante aventure.

C'est un grand jour, le jour où les apprentis Mages passent leur test pour devenir Disciple, et je ne compte pas rater cette chance de progresser, allez, j'y vais.



Entrée n°1:
Cher journal,

Enfin, cette journée fût bien plus ardue que je l'aurais imaginée...
Nous avons étés convoqués dans une pièce dotée d'un immense portail que nous avons franchi, de l'autre coté, une forêt avec quelques chemins et une tour simplement... étonnante...
Elle bougeait en permanence et se détruisait puis se reconstruisait seule... vraiment bizarre...
Dés le début de l'épreuve nous avons tous étés séparés, par choix personnels, dans des royaumes de l'Umbra.
La première partie de cette étape était assez simple, il fallait retrouver son chemin dans les royaumes pour retourner au point de départ, là d'où des Adeptes nous ont guidés, puis abandonnés.
Grâce à un Onirologue et à notre coopération nous avons réussi à retrouver nôtre chemin.

Arrivés à la tour, les Adeptes nous demandèrent alors d'y pénétrer.

Passés la porte, nous étions quatre, Dajan, un Onirologue, John, un Adepte du Virtuel et un autre membre de notre Cabale dont je n'ai jamais prêté attention particulière. (désolé je me souviens plus de ton perso Drouste ^^)

A l'instant même ou nous avons passés la porte, elle disparût, nous laissant dans une pièce taillé d'un seul bloc sans la moindre sortie.
Au centre de celle-ci, un autel avec un calice rempli d'une huile flamboyante, et deux dagues.

Après avoir inspecté ces objets, nous avons décidé de lancer une des dagues dans les flammes.
Malheur...
Un Dragon apparût... Dragon de Sagesse, mais sur le coup je dois bien avouer ne pas m'être posé la question, j'ai simplement couru derrière John qui nous a dit de le suivre.
J'ai finalement repéré le passage qu'il visait, cependant seuls John et moi réussirent à passer sans se faire massacrer par le Dragon, Dajan et le quatrième firent mis hors jeu, Dajan a été projeté a travers un mur, et je ne sais pas ce qu'il lui est arrivé ensuite.

Nous trois étions alors en train de tomber... allez savoir, derrière le mur que nous avons passer, un trou...
Profond...

J'ai alors fait de mon mieux pour garder tout le monde en vie, mais sans grand succès, on finit par arriver en bas... en plusieurs morceaux, et ce n'est que grâce à l'intervention rapide des Adeptes que nous avons pu nous relever.


Tout ceci enfin passé, on nous annonce que nous sommes désormais des Disciples... moi qui pensait avoir fait n'importe quoi, je dois ne pas comprendre les règles de cet examen.
Et, après avoir repassé le portail à nouveau, nous avons pu revenir nous restaurer et nous reposer.

Nous allons en avoir besoin, dans une semaine, Dajan, John et moi devons aller créer une fondation aux États-Unis, mais pour le moment, je vais dormir un peu.

Frinix
Griffon
Messages : 272
Enregistré le : jeu. 4 févr. 2010 01:00

Re: Mon carnet d'aventures.

Message par Frinix » mer. 8 déc. 2010 18:50

Entrée n°2:
Cher journal,

Nous sommes arrivés aujourd'hui à Erise Town, une ville industrielle des États-Unis, la ville où nous allons monter nôtre fondation.
Grâce à nôtre fondation mère, nous avons un loft, c'est le premier endroit où nous sommes allés en arrivant.

Le loft est... différent de ce à quoi je m'attendais, rien n'est fait, le parqué est pourri et à changer entièrement, il n'y a absolument rien ici, même pas de murs.
Heureusement nous avons pu récupérer nos affaires d'il y a 10ans et les faire amener ici, donc on a un peu de mobilier, mais sinon la pièce est immense, et entièrement vide, il va vite falloir s'occuper de ça et en faire un lieu où nous pourrons vivre.

Il faut dire aussi que les voisins du dessous n'aident pas, la fabrique de papier renvoie une odeur... indescriptible...
Quand à l'étage du dessous, il semblerait que ce soit un marché... d'humains...
En tout cas ça semble pas bien légal, mais aucun d'entre nous n'a chercher à en savoir plus pour le moment.

Le nettoyage de base de la pièce ne nous a pas pris moins d'une journée... nous avons entièrement retiré le parqué de bois moisi et nous restons actuellement directement sur béton.

C'est juste après mangé que nous sommes tous allés nous reposer, il va après tout falloir que nous trouvions du travail, de quoi se faire de l'argent.


Entrée n°3:
Cher journal,

Dés le réveil ce matin j'ai dû aller pisser derrière le bâtiment, comme un clochard, parce qu'il n'y a pas de toilettes dans le Sanctum.
Lorsque nous sommes sortis pour aller acheter des WC, nous avons croiser un camion qui se faisait prendre d'assaut par des hommes armés de fusils à pompe...
Ça rigole pas par ici...

Le conducteur, s'étant pris une balle dans le ventre, était en piteux état. On a bien essayé de le garder en vie jusqu'à l'arrivée des secours, mais il a fini par mourir sur la table d'opération une quinzaine de minutes après être entré aux urgences.
Évidemment la police nous à interroger et je leur ai raconté ce que j'avais vu de la scène:

Deux hommes cagoulés et très bien bâtis ont attaqué le camion, tiré sur le conducteur et fui avec le camion, j'ai également repérer un tatouage sur le cou d'un des hommes, une sorte de double dent...

Enfin tous regroupés de nouveau et nettoyés, on a fait quelque recherches sur ce tatouage... Enfin... John pour la majorité, c'est lui l'expert en ordinateurs, mais sans succès.
Le plus bizarre est le fait que John se soit fait hacker en tentant de traquer ce tatouage, le message qui lui était adressé disait d'arrêter ses recherches... Ça sent pas bon tout ça...



Entrée n°4:
Cher journal,

Ce fût une nuit agitée, nous n'avons pas arrêtés de nous réveiller avec la sensation d'être observés, il semblerait que John lui aussi ai repérer cette ombre passer en bas de la rue, malheureusement aucun de nous deux n'a réussi à bien voir qui c'était.
Le reste de la nuit s'est assez bien passé, si on oublie la paranoïa qui s'installait...



Entrée n°5:
Cher journal,

Aujourd'hui nous avons tous trouvé un emploi, Dajan est vendeur dans un magasin de grigris, il travaille de 8heures à 16heures, John à trouvé un emploi comme livreur de pizza, sympa si jamais il y a des restes le soirs il peut en prendre et nous les ramener, bien pour faire des économies.
Il travaille de 15heures à minuit, quand à moi, je travaille de 20heures à 3heures du matin en tant que garde d'une entreprise de recherche.

C'est pas mal qu'on ait chacun trouvé un travail, mais ça aurait tout de même été plus simple si nous avions les mêmes horaires...
Il faudra faire avec pour le moment on dirait.

Nous avons également installés des toilettes entourés par des paravents pour faire plus privé, c'est pas le grand luxe, mais c'est mieux que de se les geler sous la brise matinale.



Entrée n°6:
Cher journal,

Aujourd'hui avant de partir au travail, Dajan est rentré un peu déboussolé, il parlait d'un esprit qui l'aurait contacter et qui voulait qu'on aide sa femme, une certaine Mme Blackjohns qui habiterait vers Sheldon Park.
Voulant en savoir plus, il a fait appel à cet esprit via un rituel qui consistait à bruler du bois, il dit que c'est du neb-neb, dans un cercle tracé au sol et d'en respirer les fumées...
Je savais que la drogue venait sous différentes formes mais là...

Quoi qu'il en soit, ça a marché et l'esprit du vieil homme décédé récemment nous apparut.
Il avait l'air particulièrement faible et ne répétait qu'une chose:

Aidez la!


Lorsqu'il parti, il emportant un de nos carreaux avec lui, comme quoi qui pourrait détester les esprits, hein?

J'ai alors du me préparer pour aller travailler, Dajan pour sa part chercha des informations sur cette Blackjohns.

Frinix
Griffon
Messages : 272
Enregistré le : jeu. 4 févr. 2010 01:00

Re: Mon carnet d'aventures.

Message par Frinix » lun. 10 janv. 2011 22:07

Entrée n°7:
Cher journal,

Après être parti au travail, il semblerait que Dajan soit parti seul chercher des informations sur cette Blackjohns, mais, il n'est pas rentré, et ce n'est que lorsque je suis sorti du travail, à 3 heures du matin que je l'apprends, par John qui m'attendait à la sortie de mon tour de garde.

Évidemment, on se demande assez rapidement ce qui a bien pu lui arriver, ainsi, nous partons en direction du quartier de Mme Blackjohns en vue de savoir s'il y était passé...

Plus d'informations sous peu.



Entrée n°8:
Cher journal,

Quelle histoire...
Il est 7:30 du matin, nous sommes rentrés il n'y à même pas 30minutes d'une nuit pour le moins... déconcertante...
Tout commença lorsque nous arrivions à Sheldon Park, le quartier est en ruine, il ne reste presque rien en état, à part une maison et un immeuble adjacent.
John et moi sommes alors descendus pour aller voir si on pouvait retrouver Dajan, arrivés non loin du bâtiment, on croise un homme d'affaire... avec une valise... qui semble enquêter sur des morts bizarres du quartier...

Mwais, je dois bien avouer que j'y crois toujours pas à ces conneries... et cet idiot a failli se faire découper en petits morceaux... mais je saute des étapes.

Après avoir eu le temps de discuter un peu avec cet homme, un phénomène bizarre s'est produit, des ombres sont passées à l'attaque...
Bon il a pas fallu longtemps pour que ces ombres deviennent des loups garous, des loups sombres, leur pelage était teinté de noir.
Dajan ayant gardé un peu plus ses distances que moi a eu le temps de s'enfuir rapidement, tandis que l'homme avec qui on parlait se faisais... en fait je sais pas trop ce qui lui est arrivé, quand les ombres sont apparus, l'une d'entre elles lui a traversé le ventre avec son bras, ce qui a, il semblerait, fait des dégats... et pas qu'un peu.

J'ai préféré pour une fois suivre les enseignements d'Horizon et prendre mes jambes à mon cou, emportant le gisant évanoui désormais sur mon épaule.
J'ai couru aussi vite que j'ai pu, mais il semblerait que s'enfuir à pieds face à un loup, n'est pas une option.
Voyant ça, je m’assois en tailleur devant cette immense bête... j'ai vraiment crû y passer... j'ai pu sentir son haleine... et même la température qui en émanait...

Jusqu'à un cri de loup, le loup noir qui me faisait face s'est figé, à regardé l'horizon avant de prendre la fuite, accompagné par tout les autres loups qui étaient encore derrière moi.
C'est alors qu'on pu remarquer que le pack de loups noirs était mené par un loup argenté.

Il n'a pas fallu longtemps à une meute de loups blancs, menée par un loup portant une sorte de boucle rouge à son oreille droite, passent dans la rue à toute allure...
Ils sont passés sur nos voitures, créant de jolis petits trous partout... des bosses... des rayures... m'enfin bon... on s'en est sortis.

Après ces événements on a foncé aux urgences où travaille l'homme, qui durant le voyage se présentât comme Dr Camille.
L'abandonnant là-bas dans les mains de ses collègues, John et moi rentrons alors à l'appartement... pour y trouver Dajan nous y attendant tranquilement.

Frinix
Griffon
Messages : 272
Enregistré le : jeu. 4 févr. 2010 01:00

Re: Mon carnet d'aventures.

Message par Frinix » dim. 6 févr. 2011 19:25

Entrée n°9:
Cher journal,

Fatigués par la nuit et terrassés par l'envie de comprendre, John et moi mettons notre envie de sommeil de coté pour écouter les explications de Dajan:

Il serait arrivé chez Mme Blackjohns pour y demander des renseignements et après lui avoir très brièvement parlée, il se serait pris un coup de... chaudron... sur la tête; ahem.
Ainsi après son coma du à une jolie concussion, il se réveilla, ligoté et pu avoir une longue discution avec la femme que nous cherchions et sa petite fille, de 10-12 ans qui, aux premiers abords, semblerait l'avoir attaqué à grand coup de chaudron dans la tête.

Mais bon, je dois bien avouer qu'après cette nuit quelque peu éprouvante, j'étais bien pressé d'aller retrouver mon ami l'oreiller et n'ai pas prêté plus attention que cela aux récits de ce bon Dajan.



Entrée n°10:
Cher journal,

Aujourd'hui nous avons décidés malgré la fatigue de simplement prendre quelques forces et de se diriger directement vers le Collegio di Sapientia, mais avant tout, notre besoin d'en savoir plus sur notre dernière rencontre pris le pas.

John contacta son Pater pour trouver un moyen de discerner si Camille est, ou non, un Mage.
Il semblerait qu'il lui ai fourni une carte à lui donner en affirmant que de cette façon il serait sur si c'était un Mage ou non.

En route pour le Collegio.


Entrée n°11:
Cher journal,

Ce collegio, une vraie forteresse, il n'a pas fallu moins de cinq minutes dans les couloirs pour en voir l'entrée, protégée par de la Magie et des gardes.
Après ce chemin, nous rencontrons alors un Adepte qui nous informe que les dirigeants ne sont point présents pour le moment, normal vu l'heure.
C'est donc avec lui que nous avons traités.

Pour faire court, nous nous sommes simplement présentés et avons expliqué nôtre situation pour y voir plus clair sur toute l'histoire de Sheldon Park, sans grand succés.
Durant tout nos débats, le Mage rencontré la veille, nommé Camille, arrive alors, plus de doutes, c'est bien un Mage.
Avant de partir, nous apprenons que le Collegio est intéressé par l'acquisition de membres de créatures surnaturelles.

En repartant, on a pris le temps d'interroger un peu cet inconnu et il ne fût pas long de se rendre compte qu'il n'était pas un Technocrate, un Maraudeur ou un Nephandy.
Étant en manque de membres, nous acceptons qu'il nous rejoigne pour fonder la Cabale.



En arrivant au Sanctum, voulant enfin prendre du repos, nous trouvons un homme nous attendant devant la porte...

Frinix
Griffon
Messages : 272
Enregistré le : jeu. 4 févr. 2010 01:00

Re: Mon carnet d'aventures.

Message par Frinix » dim. 6 févr. 2011 19:26

Entrée n°12:
Cher journal,

Cet homme devant la porte, il ne m'a pas fallu longtemps pour le reconnaitre, sa boucle d'oreille est la même que celle que j'ai repérer sur le chef des loups, ceux qui ont fait fuir nos agresseurs.

Toujours est-il qu'il est un Loup Garou, mais nous savons bien qu'il vaut mieux ne pas les combattre dans la mesure du possible, donc, après l'avoir fait entrer, on eu le temps de discuter.

En entrant dans la pièce, la première chose qu'il fit fut de siffler dans une sorte de flûte qui projeta un nuage de fumée noir se coller aux murs, sans doute un sort pour éviter les détections.


L'une des premières choses qu'il nous dit alors est de ne pas approcher leur Caern sous peine de mort... sympa... Mais au moins il prévient.
Il semblerait que les loups qui nous ont attaqués travailleraient pour le ver de la Trinité Créatrice, quand à lui, il le combat.

Il nous laisse alors paraitre une éventuelle mission, les aider à protéger leur Caern d'une multinationale surpuissante nommée Pentex.
Très peut d'information alors sont divulguées, il semblerait que les loups noirs travaillent avec eux et que Pentex cherche à racheter tout le quartier de Sheldon Park, la raison reste un mystère.



Entrée n°13:
Cher journal,

Nous avons décidés d'aller nous présenter aux Fondations que nous ne connaissons pas encore, ainsi nous nous dirigeons vers Iberius actuellement.



Entrée n°14:
Cher journal,

C'est un joli coin ce Muskegon Country Club.
C'est la bas qu'est situé Iberius, pour y entrer, nous avons du demander au jardinier qui nous dirige alors vers l'entrée de service.

Une vaste porte en métal s'offre alors à nous, après l'avoir franchie nous remarquons une cabane en bois, nous nous en approchons et un homme, ma fois bien petit, nous ouvre la porte.

Après une brève discussion avec lui, nous nous virent téléportés en franchissant la porte...
Téléportés dans un cercle façon Stone Edge sur trois étages.

Une vielle femme vétue d'une robe blanche nous attendait semblerait-il.
Elle nous mène alors vers un vaste jardin et nous sert du thé tout en écoutant notre présentation.
Après nous avoir écouter, elle nous fait part d'une épine dans le pied d'Iberius et nous propose alors de s'en occuper pour eux:

Des "Envoyés Occultes" les troubleraient en cherchant trop loin dans leur affaires, il semblerait vraisemblablement que ce soient les personnes du groupe dont nous avons remarqué le tatoo quelques jours plus tôt, pas des enfants de cœur.
Le reste des informations étaient plutôt vague, la mission serait de les faire délocaliser...

Plus facile à dire qu'à faire



Entrée n°15:
Cher journal,

Après nôtre passage chez Iberius, nous nous sommes dirigés vers la fondation des Néo-Gaïens...


JE NE VEUX PAS ME SOUVENIR DE QUOI QUE CE SOIT DE LA BAS!!!

ahem...



Entrée n°16:
Cher journal,

Après notre visite.................. nous avons rechercher un cyber café pour que John puisse faire des recherches sur la toile de façon plus anonyme.
Nous trouvons alors l'adresse de Hell's Gate, après avoir tourné un moment dans le quartier, on repère quelques personnes avec le tatoo recherché dans un bâtiment délabré de ce quartier plus que mal famé.

Arrivés là bas, Camille nous dit pouvoir détecter les personnes dans le bâtiment... Qu'à cela ne tienne...

Des tarots...? Comment peut-on détecter des gens avec des cartes?!

Je comprendrais jamais les gens qui se basent sur quelque chose d'aussi peut précis que la chance.
Toujours est il qu'il nous dit avoir remarqué 17 humains, une créature qu'il pense être un Vampire, et une autre créature qui semblerait être entre les deux... Il pense alors à une Goule.


C'est alors que je me dis que tant qu'a faire, puisqu'on va devoir faire des recherches sur Pentex, autant que je commence à m'y atteler, de plus j'aurais de meilleurs horaires de travail et un meilleur salaire.
Ainsi je poste ma candidature pour y travailler.

Il ne fallut que 5minutes pour que je sois convoqué pour un entretient, et je m'y rendit bien vite, accompagné de Camille qui, pour je ne sais trop quelle raison, voulait m'y accompagner.


Entrée n°17:
Cher journal... J'ai mal partout,

Arrivé au bâtiment de Pentex, l'hôtesse d’accueil me dirige dans une salle en retrait et... SBAM

Je me suis pris une patate... d'un machin... bizarre... Ça ressemblait à rien...

Un bras court et super bien taillé, un deuxième long et maigre muni d'une griffe, un corps pustuleux... c'est quoi cette horribilitorreur?


Je me suis pas posé deux fois la question j'ai sorti mon meilleur ami des situations difficiles, Ebony, une bonne balle dans la cervelle et ce machin s'est arrêter de BOUGER!!! TAFIOLE

Avant de partir je m'empresse alors de récupérer un morceau de cervelle de... ce monstre et de le balancer dans quelques mouchoirs.

J'ai bien essayé de m'enfuir le plus vite possible mais... les gardes de l'entrée me fonçaient dessus, demi tour... viiiite...


J'ai du oublier le paradoxe pour le coup, je me suis rendu invisible et je suis passé devant ces nazes sans qu'ils voient ni entendent quoi que ce soit... rah ces humains...
La porte par contre... elle je peux pas la traverser, et en tentant de la défoncer d'un coup de pied... je ne réussit qu'à m'éclater la jambe...

Je fis alors signe à Camille de démarrer la voiture et d'enfoncer la porte... ce qu'il réussit à faire...... durement? Mais c'est qu'il sait pas conduire en plus lui... J'ai eu une bonne frousse quand il a engagé la marche arrière sur... oh... la moitié de la ville, en ligne droite...

Arrivés au bout, on descend, on enlève la plaque d’immatriculation et on fourre la voiture dans le lac... après tout, cette voiture sera passée sous des Garous et aura subit l'assaut de mitrailleuses...

Les transports en commun nous amenèrent chez nous, où nous retrouvons alors les autres auxquels je dis qu'il faut filer au Collegio.
Sans trop poser de questions, ils nous y accompagnent.

5000$!!!
Pour ce petit morceau de Fomori... J'en ai pris plein la gueule mais, ça nous aidera, moi je vais prendre quelques vacances en attendant.

Frinix
Griffon
Messages : 272
Enregistré le : jeu. 4 févr. 2010 01:00

Re: Mon carnet d'aventures.

Message par Frinix » jeu. 3 mars 2011 01:57

Entrée n°18:
Cher journal,

Cela fait maintenant quelques jours que mes compagnons et moi même avons plutôt du mal à trouver un terrain d'entente sur le comment résoudre quelle affaire...



Entrée n°19:
Cher journal,

Après maintes discussions, nous nous sommes enfin mis d'accord pour attaquer le Vampire, et commencer par ceci.



Entrée n°20:
Cher journal,

Aujourd'hui, nous avons eu pas mal de choses à faire.

Nous avons tout d'abord mis en place un plan d'action pour se défaire du Vampire sans causer trop de bruit avant de l’entamer.

John a acheter des téléphones portables qu'il comptait placer près du bâtiment pour faire caméras de surveillance, Dajan a scout un peu la zone en restant dans l'Umbra pendant que j'ai préparer des grenades de gaz soporifique pour les éventuels humains dans le bâtiment, avec l'aide de John.


Malheureusement, tout ne s'est pas passé comme prévu et John n'a pas pu poser toute les caméras, s'étant fait voir par des patrouilleurs, il s'est fait racketter ses chaussures et un téléphone.
Les grenades n'étant pas tout à fait prêtes, on a attendu de les finir pour repartir rejoindre Dajan qui a pris de l'avance sur nous pour poser seul la dernière caméra.



Entrée n°21:
Cher journal,

Pauvre Dajan, il faut bien dire qu'il a eu une belle frayeur qui lui à dérober bien des couleurs.

En posant la caméra, il a eu la "chance" de voir un magnifique massacre à distance, sans bien discerner les choses, avant de se faire ordonner par le Vampire sans doute de s'asseoir.
Grande chance de son coté, il était déjà en train de passer dans l'Umbra, et le Vampire ne peut pas l'y suivre, je penses que ce réflexe lui a sauver la vie.

Quoi qu'il en soit, il est rentré au Sanctum pour nous informer de ce qu'il s'est passé, et actuellement nous nous dirigeons vers le SCAV pour savoir ce qu'était ce massacre, en évitant le Vampire.



Entrée n°22:
Cher journal,

Décidément, Dajan doit adorer ce Vampire, il l'a en effet de nouveau croisé.

Après nous avoir laisser dans la voiture, à bonne distance du SCAV, il est parti dans l'umbra seul pour aller vérifier la zone...

Il nous fallut attendre une dixaine de minutes pour le voir revenir en train de courir un 100m... sur 10Km...


En effet, il courait, allez savoir pourquoi, on lui demandera lorsqu'il se réveillera, pour le moment nous avons du l’assommer et le ligoter pour qu'il arrête de courir.
De toutes évidence, le Vampire a quelque chose à voir la dedans.



Entrée n°23:
Cher journal,

Après notre arrivée au Sanctum, nous eûmes la bonne surprise d'une visite de la police, qui avait reçu des informations de sources disant avoir vu une agression et noter la plaque d’immatriculation de John.

Et oui... C'était lorsqu'on a mis Dajan dans le coffre sans doute...


Heureusement on réussit à nous débarrasser des policiers sans grand mal.



Entrée n°24:
Cher journal,

Notre plan d'action est décidé, nous allons enlever quelqu'un de l’intérieur pour récolter des informations avant de passer à l'action et de virer ce Vampire d'ici une fois pour toutes.

Quelle chance que le téléphone que John s'était fait voler était encore actif, ce qui nous permis de traquer notre cible assez facilement.


Nous voici sur le territoire des Néo-Gaïens, dans un immeuble, devant une pote ou il semblerait que soit caché le salopard.



Entrée n°25:
Cher journal,

Ça m'a fatigué tout ça...

Lorsqu'on est arrivé à la porte, on a décider de la jouer précaution... alors on a tenter de savoir ce qu'il se passait dedans, ils semblaient être deux, un au toilettes, un affalé sur le canapé, probablement endormi.


Après quelques... loooongues discussions, je toc à la porte, qui s'ouvre.
Un grand noir baraqué se tient en face de moi et me demande: "T'es qui?"

Voulant gagner l'entrée et l'effet de surprise je lui dis alors être l'ami du gars qui dors sur le canapé, et... SBAF la porte se referme
Je l'enfonce,
Ils ont déjà fui,
Dajan et John prennent les escaliers pendant que je les suis dans les escaliers de secours
Arrivés en haut le premier, John cherche à tacler le type,
Mais moi derrière lui, je contrôle le vent pour le déstabiliser et le faire tomber
L'ennemi est au sol, inconscient, John sur son dos.

Après avoir fait autant de bruit, il nous fallait déguerpir le plus vite possible, la voiture était prête en bas et on parti bien vite.


Enfin de retour au Sanctum, on le ligote, on lui bande les yeux, et on va passer à l'interrogation dés qu'il se réveillera.

Frinix
Griffon
Messages : 272
Enregistré le : jeu. 4 févr. 2010 01:00

Re: Mon carnet d'aventures.

Message par Frinix » jeu. 3 mars 2011 02:49

Entrée n°26:
Cher journal,

Après s'être un peu reposés et préparés, le type s'est enfin réveillé.


Quand il se réveilla, on commença à l'interroger, Camille tout du moins, moi j'étais plus en train de lui montrer que le canon d'un flingue est froid...

On réussi à lui soutirer où habite la copine du gars sur le canapé, notre cible, puisque celui qu'on a récupérer était le grand noir.


Avec cette information, plus besoin de lui, on le largue près du commissariat avec toute ses drogues sur lui, et encore ligoté, mais en gardant son tiroir caisse... de 13 000$ tout de même...
John récupéra aussi son arme à feu.


En route pour l'adresse qu'il nous a donner.


Entrée n°27:
Cher journal,

La dernière fois, jouer le gentil n'a pas payer, cette fois, on l'a fait moins mignon.

Après avoir sonner à la porte, dés que la fille l'a ouverte, je l'ai prise par le bras et jetée contre le mur, ce qui la mis KO.

Dommage, son copain n'est pas là, par contre, sa fille, oui.

On vient d'enfermer la mère et la fille dans la chambre en leur retirant leur portable, les fenêtres ayant des barreaux, aucune chance de fuite.


On va l'attendre ce salaud...


Entrée n°28:
Cher journal,

Aie aie aie... OUCH TU ME FAIS MAL CAMILLE LA!!!
Et oui, j'ai mal à la jambe... j'ai un beau trou dedans faut dire... mais revenons un peu en arrière:


Après quelques heures d'attente, on entend des petits bruits sur la serrure de la porte, on se prépare alors, Dajan planqué dans un coin, moi contre le mur près à attaquer dés qu'il passerait la porte, John en face, armé et près à tirer.

La porte vole en éclats, défoncée, John a juste le temps de reculer à temps mais tombe en arrière, il pointe alors vers la porte,

"Baisse ton flingue"

Merde, ils sont deux...

Je fais un signe de tête à John de baisser son arme,

Le type passe son bras par la porte, je choppe le flingue lui fout ma crosse dans les dents

Je le retient de tomber, je lui écrase ma crosse dans les dents une fois de plus, KO, mais...

Le type derrière tire dans le mur et me touche à la jambe,

John bondit et se met en joug, mais je suis dans sa ligne de tir,

Je garde le corps KO debout à bout de bras et je m'en sers comme bouclier humain me cachant derrière,

Passant un bras au dessus de son épaule je tires, mais rate,

John pour sa part ne fais pas dans la dentelle, il passe sur le coté et fusille le mur de multiples balles dont l'une d'entre elle vient se loger dans le cou du malheureux, qui tombe au sol mort net.



Pas le temps de réfléchir, on enlève le maximum d'empreintes en quelques secondes et on se barre le plus vite possible.


De retour au sanctum, on met un haillon dans la bouche du type, lui bande les yeux, et on s'occupe de ma blessure pour l'instant...


Entrée n°29:
Cher journal,

On a merder... sévère ce coup ci...

Quand le type est revenu à lui, on l'a interroger, mais il était trop sur de lui... et il avait raison...



D'abord, on a chercher à traiter ma blessure, on s'est alors mis d'accord pour que je contacte Iberius pour qu'il me soigne en guise de pré-paiement partiel.


Enfin debout et en forme on passe à l'interrogatoire, mais le salopard ne laisse rien paraitre... et dés qu'on se regroupe plus loin pour discuter de quoi faire... il disparait...

Mais Dajan le vois malgré tout, il est simplement camouflé,

Il se met à courir, il saute par la fenêtre,

Il part à une vitesse... inhumaine...


Merde merde merde merde... faut agir, et vite, direction SCAV, pas le temps de réfléchir, on s'équipe comme prévu, et on fonce.


Entrée n°30:
Cher journal,

Bon... Bah c'est réglé... Plus de Vampire par ici... mais quel merdier infernal...



Arrivés près du SCAV, on se dirige rapidement et furtivement vers le bâtiments après avoir laisser la voiture à bonne distance.

Dajan prendra l'entrée principale, Camille John et moi l'entrée dérobée.

On se faufile sans grand mal, la pièce est petite avec une porte au fond,

Passés la fenêtre, le chemin se bloque, des barreaux sont tombés...

Plus de demi-tour, on est là, jusqu'à la fin...

Camille couvre la fenêtre au cas où, John se met d'un coté de la porte, moi de l'autre,

Je l'entrouvre, passe la tête, noir total,

Je vois une ombre qui bouge, mais Dajan n'est pas avec nous, je ne peux pas tirer sans savoir,

(Chuchotant) "Dajan?"

(Chuchotant) "Y a une bombe, reliée à un téléphone portable"

En disant cela, il repasse dans l'Umbra.

Je repasse alors la tête et vois John commencer à trifouiller son téléphone portable et son ordinateur...









Boom







Tout explose, on se retrouve tous sous quelques décombres, John me réveille,

Mais où est passé Camille? On ne le voit pas, on part le chercher sous les pans de murs et morceaux de plafond,

On fini par le trouver, on réussit à le sortir de là, mais...


C'est quoi cette sensation de mort... une sensation, une magie proche est à l'acte, une magie horrible, détestable, puant la mort, nous laissant tous plus ou moins hébétés durant un moment,

Puis la sensation disparait,

Un cri, malgré nos tympans qui sifflent, Dajan... dehors

On se précipite pour voir un spectacle des plus... ragoutants... des morceaux de corps partout, des bras, des têtes, des tripes... du sang partout... Et Dajan

Dajan se trouvant non loin, horrifié, choqué, incapable de bouger ou parler, des sirènes... il faut partir...

Le Sanctum n'est pas une bonne idée, ils connaissent sa location, et pour en rajouter une couche... Iberius ne décroche pas le téléphone...

En voiture, on file chez Iberius.



Entrée n°30:
Cher journal,

On est mal...



Arrivés chez Iberius, on entre sans problème, et on nous accueille.

De nouvelles têtes sont présentes, un grand baraqué blond aux yeux bleus, et un autre homme plus moyen, bien habillé et portant une caisse de violon.

On retrouve rapidement la vieille de d'habitude, qui confirme que le Vampire n'est plus dans la ville.

Passons alors aux récompenses, étant tous en piteux états, des soins sont le bienvenus, plus, une carte de l'Umbra proche, très rentable sachant que c'est la mission que nous a confié notre Fondation Mère.

Demandant si nous pourrions récolter un peu d'argent en plus de ceci, la femme nous parle alors d'une nouvelle mission, mettre en relation deux meutes de Change-formes, les loups que nous connaissons, et la Meute de la Mer Bleue.


Voulant nous renseigner envers les loups avant de prendre quelque décision, nous partons, après nous être fait soignés, en promettant de les recontacter.



Prenant rapidement contact avec Colère Rouge, nous le rencontrons dans un Parc, puisque notre Sanctum n'est plus sur, et lorsqu'il nous voit, il renifle et sent la potion d'Iberius, et tente de la briser.

Quelques instants plus tard, l'homme moyen bien vêtu qui était à Iberius s'approche, Colère Rouge montre les dents...

Frinix
Griffon
Messages : 272
Enregistré le : jeu. 4 févr. 2010 01:00

Re: Mon carnet d'aventures.

Message par Frinix » jeu. 3 mars 2011 14:09

Entrée n°31:
Cher journal,

On a eu chaud...


Colère Rouge, énervé purement? C'est bien une première, il montre les dents, ses griffes commencent à se voir et sa pilosité devient de moins en moins humaine...

L'homme en face par contre semble complètement zen, bizarre, menacé par un Loup, peu sont les fous qui ne montrent aucune peur...

La discussion s'entame, par l'homme mystérieux, sans se présenter il parle alors d'une mission des loups, de protégés et que s'ils ne font pas leur tache, ils viendront leur reprendre.

Sur ces mots, Colère Rouge s'énerve encore d'avantage, et peu de temps après, l'homme disparait.

On s'empresse alors de s'expliquer auprès de Colère Rouge, lui disant que nous ne pensions pas qu'il nous suivrait, et demandons qui est cette personne...

Un Corbeau, un Change forme tout comme lui, mais un Corbeau.

Lorsque nous avons essayé d'en savoir plus sur la discussion, il nous fit comprendre de façon très persuasive de ne pas chercher.

Durant notre conversation, nous avons laissé paraitre beaucoup d'informations pour ne pas perdre notre relation "privilégiée" avec la meute de Colère Rouge.



Entrée n°32:
Cher journal,

Malgré le fait que ce ne soit pas la manière que nous avions envisagée pour résoudre cette nouvelle mission d'Iberius, nous l'avons accomplie, donc autant récupérer notre prix.

Nous sommes donc en chemin pour Iberius.



Entrée n°33:
Cher journal,

Voici que notre porte feuille est plus lourd de 8 000$.

Rentrons au Sanctum.



Entrée n°34:
Cher journal,

La nuit fut longue, mais je vais repousser mon sommeil de quelques minutes.

Depuis hier, quand nous avons reçu la carte, à maintenant, je n'ai pas dormi, je mémorisais la carte, sachant qu'on ne l'aura pas pour longtemps.

Durant ce temps les autres ont vaquais à leur occupations,

John et Camille sont partis à la Mairie pour essayer de trouver les permis de construire et de détruire des environs de Sheldon Park.

Ils ont trouvé que beaucoup de permis n'ont pas été bien finalisés, sans doutes que des culs ont été léchés...

Camille alors entrepris d'en informer la presse, pour bloquer complètement Pentex.

S'étant procurés la carte, nous planifions également un rendez-vous pour le lendemain avec notre Fondation Mère pour la leur remettre.



Mais le plus intéressant est que durant la période ou personne n'était dans l'appartement, j'ai eu la visite de Colère Rouge, pas très amicale...

Étant plongé dans ma carte, je ne les ai même pas entendu arriver, une demie dizaine de Loups dont le plus proche était Colère Rouge qui me braquait la tête avec un fusil à pompe.

Restant calme, sachant qu'il ne me tuerais pas, j'écoutais:

"Tu as parlé d'un endroit nommé Iberius, où est-ce que ça se trouve?"

Ne voulant pas que nous soyons mêlés à Iberius en quoi que ce soit dans la rencontre entre les deux factions de Change-Formes, je racontai alors toute l'histoire depuis le début, sans omettre le moindre détail:

Le fait que nous avons déjà rempli une mission pour Iberius, les détails de la nouvelle mission et le fait que nous ne savions pas que nous étions suivis.

Je précise également qu'il vaudrait mieux ne pas s'attaquer à une Fondation de Mages sur leur territoire avant de leur donner l'adresse et de leur demander de me laisser travailler, me replongeant dans ma carte.


Ça sent mauvais tout ça, mais pour le moment, je m'en vais rêver.



Entrée n°35:
Cher journal,

Je me suis fait réveiller par Camille qui parlait de choses un peu bizarres...


Après que je me sois couché, ils se tout les trois réveillés, ont regarder les infos pour voir la progression de la presse dans les affaires de Pentex, qui semble avoir du mal à conserver face contre les preuves dénichées par John.

Puis, un texto, demandant de l'aide dans la partie Est du territoire de Iberius, une adresse indiquée et provenant d'un Loup.

Dajan, John et Camille partirent rapidement pour la destination donnée, me laissant dormir.


Arrivés sur place, des bouchons, une panne d'électricité, mais un homme lourdement blessé entre alors dans la voiture et leur dit "Aidez le" difficilement en pointant un endroit avant de s'évanouir, c'est un Loup.

Arrêtés devant un grand hangar, la porte partiellement ouverte.

Sortants de la voiture, un immense stalagmite de pierre vient s'écraser sur la voiture, la perforant de part en part, achevant du même coup le Loup malheureusement placé.

Les trois s'empressent alors de jeter un œil dans le hangar...


La meute de Loups pratiquement au complet combattent un Gardien Golem, et ne semblent pas lui infliger le moindre dégât, John entrepris alors de rejoindre Colère Rouge qu'il a repérer au sol d'un des cotés.
En faisant ainsi, il voit un loup assez maigre, assez faible (pour un loup) qui le prend en chasse, difficilement il arrive jusqu'à Colère Rouge et demande de l'aide au loup qui l'avait pris en chasse pour le soigner de ses blessures.

Durant se temps, Camille chercha à contacter Iberius, mais impossible de trouver qui que ce soit, sans savoir quoi faire d'autre, il contacte alors Sacha, une membre des Néo-Gaïens, et lui demande si elle est en mesure de contacter Iberius, elle ne le rappela que plus tard.
Après cet appel, il me contacte alors, et lorsqu'il prononça le mot Golem, je sautai de mon lit pour foncer les rejoindre.

Dajan de son coté invoqua l'esprit de Sagesse d'un de ses fétiches pour avoir plus d'informations sur le Golem, avant d'entamer un sort pour détecter son cœur magique, la source de son énergie.
Après quelques instants il y parvient, et hurle aux loups de taper dans le bas du dos du Golem, chose que les loups firent sans perdre de temps, dés que la lame de l'un d'entre eux perça le cœur, le Golem fut coupé en poussière par les autres.

Camille répondit alors au téléphone pour entendre Sacha lui dire qu'aucun membre d'Iberius n'existait plus sur Gaïa, seraient-ils tous morts?

A ce moment précis, j'arrivais en Taxi, mais non heureux de trouver le Golem détruit, je reparti directement au Sanctum sans même attendre les autres, parlez d'une perte de temps...

Étant restés sur place, Camille aida aux soins des Loups blessés, John chercha les alentours pour quoi que ce soit d'utile et Dajan récupéra un maximum de poussière du Golem.

John au final trouva de l'argent, et pris des restes de Garous dans deux larges sacs plastiques.


Enfin, après quelques heures de marche, leur voiture étant détruite, ils arrivèrent au Sanctum.



Entrée n°36:
Cher journal,

Nous sommes en chemin pour la réunion du conseil, elle à été avancée et Sacha s'est portée volontaire pour nous en informer, ainsi, peu de temps après que tout le monde soit regroupé au Sanctum, Sacha arriva et nous expliqua le tout:

Beaucoup d’événements ont eu lieu, le conseil doit se réunir au plus vite pour décider des actions à entreprendre.

Après une brève explication de la marche à suivre, étant notre première réunion, on descendit, pour croiser un Colère Rouge bien pâle.


Sacha s'en alla dans sa voiture nous attendre le temps que nous finissions nos discussions avec Colère Rouge, étant venu accompagné d'une jeune femme, cheveux noirs, assez mate de peau, un tatouage bleu sur le visage.
Il nous remercia de notre aide contre le Golem, et nous présente alors, la femme est sa fille, Étoile Cinglante, aussi connue par Julie, d'un air assez timide.

Après les combats de la veille, il est très affaibli et va devoir partir dans l'Umbra pendant un moment, cependant, il dit avoir une dette envers nous et nous demande comment la repayer, nous abordons rapidement le sujet des Nodes, et il accepte alors d'en éveiller un pour nous, en nous fournissant trois points où il pourrait le faire avec l'aide des autres Loups.
Avant de partir, Julie, d'une démarche peu aisée et timide avança vers John pour lui offrir un pendentif.


Enfin après ceci, nous rejoignons enfin Sacha pour partir vers la réunion.



Entrée n°37:
Cher journal,

L'air marin, rien de mieux que d'écrire sous le soleil et en pleine mer,


Après être partis avec Sacha, nous nous sommes dirigés vers le lac Erise pour sortir complètement de la ville, nous rendant sur un large bateau.

L’intérieur était des plus spéciale, le deck le plus bas était fait de verre, ainsi il était possible de voir les fonds marins, et un grand amphithéâtre d'y trouvait.

Beaucoup de monde était présent, sans doute une large majorité des Mages de la ville, certains s'adonnant aux joies du Certamen, un sport amical ressemblant au Dodge Ball, chacun son tour attaquant à coup de magie pure pour détruire les défenses de l'adversaire, mais sans jamais s'infliger de réels dégâts.

D'autres ne faisaient que discuter, certains de façon plus vive que d'autres.


Après un moment, nous prirent tous place dans l'amphi, chaque Fondation ayant sa propre place, nous prirent place dans l'un des box vide.

Un vieil homme s'avança alors au milieu de la vaste pièce et de son bâton, dont la poignée est en forme de tête de Dragon mouvante, frappa le sol pour qu'en jaillisse un majestueux Golem de Feu.
Avant de prendre la parole, il dit quelques mots en Enochien et passe à ses demandes:

Il nous fait nous lever et désigner notre Primus, qui sera Camille, et le fait alors descendre au centre de la pièce pour inscrire notre Sigul sur le box qui va désormais être nôtre.

Poursuivant dans les demandes du Collegio, leur Primus repris la parole.
Le Collegio a été attaqué la veille par des Néphandys, qui ont détruit chez eux un royaume de l'Umbra entier, le vieil homme demande alors la création d'une force jointe pour combattre les maudits, les Néo-Gaïens refusèrent, ainsi que Iberius, quand à nous, nous avons accepté de leur fournir l'aide que nous pourrons pour combattre ces putréfactions mouvantes.



Le Primus d'Iberius pris alors la parole, une bonne partie de sa Fondation à été détruite par des Loups Garous, tuant et détruisant tout sur leur passage, ainsi il demandant une attaque contre ces loups pour leur faire payer cet acte.
Le Primus des Néo-Gaïens accepta, au prix de recevoir leur Caern en récompense, le Primus du Collegio refusa, disant devoir s'occuper des Néphandys, et Camille refusa également, disant vouloir comprendre les raisons de leur acte avant d'agir.
Ainsi une commission d'enquête sera menée pour comprendre les camps mêlés et les raisons de ces attaques.

Le Primus d'Iberius nous lança un regard fulgurant lorsque Camille dit non à sa demande, il semblerait qu'on se les mette vraiment à dos...


Ensuite chaque demande fut moins importante.



La réunion enfin finie, nous remontons pour rentrer chez Camille quand nous sommes abordés par un jeune femme, blonde, la vingtaine.

Elle se présente: Katherina Strauss, elle est celle que nous avons eu au téléphone de notre Fondation Mère, celle qui s'occupe de notre Cabale, actuellement nous sommes sur un bateau en sa compagnie pour aller au Sanctum leur donner la carte.



Entrée n°38:
Cher journal,

Enfin, cette journée prends fin.

Après être repassés sur la terre ferme, nous avons pris une voiture pour arriver ici, c'est d'ailleurs dans cette voiture que nous expliquons à Katherina que nous ne sommes pas surs que le Sanctum soit sécurisé pour le moment, du aux nombreux "exploits" destructifs dont nous avons fait preuve.

Arrivés, elle interroge une femme de l'étage d'en dessous qui confirme qu'il n'y eut aucun mouvement particulier dans la zone, personne n'est venu ici.

C'est alors qu'en tapotant son oreillette, elle fait apparaitre au travers d'une lumière bleutée une chaise et un bureau, une mallette posée dessus.

Nous lui avons donc donner la carte, elle semblait agréablement surprise de la qualité et nous dit alors que étant les premiers à finir notre mission, nous aurons droit les premiers de choisir parmi les Consorts qui nous sont proposés.

Enfin, elle fait apparaitre une nouvelle mallette et en sort des cartes, dont l'une d'entre elle porte un dessin, une Dague en os et en pierre.

Notre nouvelle mission, retrouver cet objet qui serait capable de déchirer le goulet.

Cette dague aurait été perdue durant le XVIIe siècle, au moment des combats de Loups.

Après une courte série de question, elle demande à notre Questor de se présenter, John s'avance et place sa main sur une plaque de verre.

Katherina sort alors une feuille, un contrat, déjà signé et rempli, ainsi que deux cartes de crédit munies de 200 000$ qui nous serviront à nous fournir notre Fondation sur notre Node.

Frinix
Griffon
Messages : 272
Enregistré le : jeu. 4 févr. 2010 01:00

Re: Mon carnet d'aventures.

Message par Frinix » mer. 9 mars 2011 14:43

Entrée n°39:
Cher journal,

Aujourd'hui nous avons décidé d'aller voir la maison que nous allions acheter dans les prochaines semaines, le quartier semble paisible, le voisinage observateur.

Il va sans dire qu'avoir des voisins trop sur leur garde n'est pas un avantage pour nous s'ils regardent ce que nous faisons à l'interieur de nos murs, cependant ça peut être un atout de valeur quand à la sécurité face aux intrusions exterieures.

Pendant que John discutait avec l'agent immobilier, Camille s'éloigna un peu de nous pour répondre au téléphone.


Quelques instants plus tard, il revient et nous informe que nous devons nous rendre dans un bar prés du bord de mer pour rencontrer Sacha qui a besoin de notre aide.



Entrée n°40:
Cher journal,

Il semblerait que même lorsque nous ne cherchons pas les emmerdes, elles ont un don pour nous dénicher... Où que nous soyons...


Arrivés au bar nous avons attendu Sacha qui ne tarda pas à arriver, accompagnée d'une large garde du corps, blonde et sans doutes plus musclée que moi et John et réunis, ainsi qu'une jeune femme encagoulée.

Je remarquais rapidement à leur démarche que quelque chose n'allait pas et voyant Sacha porter des lunettes de soleil massives, je lui demande de nous montrer ce qui se trouve en dessous.


Ce à quoi je m'attendais, un bel hématome...


Rapidement Sacha passe au racontage:

Un jeune membre des Néo-Gaïens s'est lancé dans le marché de prostituées pour Mages au Marquis de Sade, un bar sur le territoire des Néo-Gaïens.
Si ça n'était que ça, il n'y aurait pas de problème, malheureusement, il le fait en enfreignant les lois du conseil de la ville car il manipule des dormeurs pour les forcer contre leur gré à se prostituer, et ce, en usant de Magie.

Sacha nous a alors demander de l'aider à l'arrêter, assez bizarrement, aucun de nous n'a omit la moindre plainte à l'encontre de cette demande.


C'est alors que Sacha décagoula la jeune femme et nous montra une Marque de Correspondance, ce rat marque ses victimes par magie pour qu'elles n'aient pas la moindre chance de s'échapper...
Le problème de ces marques est qu'elles donnent en permanence la location de la personne marquée, ainsi, il ne fallut que peu de temps pour que les hommes de main du salaud en question nous retrouvent, et nous fuyons rapidement dans un fourgon pour camoufler une fois de plus la marque.



Entrée n°41:
Cher journal,

Après avoir discuter tout le chemin avec Shacha et entre nous, nous avons trouvé différents plans d'actions à l'encontre de François, le manipulateur.

Les seules retenues furent:

Lui lancer un duel en Certamen.
Lui faire arrêter sa pratique, quelque soit la marche à suivre.
Le reporter au conseil, mais il nous faudrait des preuves.
Le reporter à son Primus, qui sans doute n'en aura que faire, son seul but étant de gagner de l'argent.


Arrivés à l'appartement de Camille, je me souvint que nous avons toujours un corps de Loup Garou dans le frigo... ainsi, plutôt que de continuer à tergiverser sur le sujet de François, allons nous occuper de ça avant qu'il ne pourisse...

Direction, le Collegio.



Entée n°42:
Cher journal,

1.5 MILLIONS?!?

Et oui, c'est bien ce que nous a proposer le Collegio pour le corps du Loup, 1.500.000$
Nous en avons alors profité pour demander l'accés pour tous à leur bibliothèque, ce qui fût accordé pour la modique somme de 1.300.000$... ouah...

Et avec tout ça, l'accés nous est restreint aux recherches de niveau Apprenti, je me demande bien ce qu'il va falloir leur fournir pour avoir accés aux ouvrages de niveau Maitre... Quoique, je n'ai même pas envie d'y penser...

Avec le reste de notre récompense, nous avons alors demander des informations sur le Marquis de Sade et sur François.
Il semblerait que François soit nouveau dans la région, il n'est en effet en ville que depuis deux ans, et à son arrivée, il a travailler pour le Collegio en leur apportant de bonnes quantités de Sang de Vampire.

Comment un jeune Mage peut-il se procurer du Sang de Vampire...? Serait-il lui même un Vampire? Non, le Collegio nous a bien dit qu'il était un Mage, du moins, à l'époque...

Le Marquis de Sade est un bar qui semble beaucoup plaire aux Apprentis et à certains Disciples du monde Magyque de la ville, ainsi beaucoup de Mages du Collegio, les moins avancés, s'y rendent souvent pour y dilapider leur ressources vulgaires.

Avant de partir, en parlant entre nous d'aller rencontre les Vampires au nord de la ville, autour du lac, Bernardo nous interromp et nous informe que les Vampires ne se trouvent pas là-bas, en effet, il nous indique la position du Prince Vampire de la ville, qui se trouve en plein centre, bonne info, ça nous fera gagner du temps.
En plus de ceci, voyant que nous prévoyons d'aller lui rendre une visite, Bernardo nous demande si nous voulons tester un nouveau Talisman créé par le Collegio, via un tout nouveau Rituel.
Cet objet étant tout neuf, il nécessite d'être testé et quoi de mieux que de tester un bouclier mental face à des Vampires.

Nous acceptons et en prennons trois, qui nous couteront 50.000$ l'un, moitié prix de lorsqu'il sera vraiment en vente.

Enfin, nous décidons d'aller visiter le Marquis de Sade, cependant, moi, n'étant pas un enquêteur des plus efficace, je reste au Collegio pour y passer quelque heures à la bibliothèque.

Le rendez vous est fixé à 21heures chez Camille.



Entrée n°43:
Cher journal,

Il semblerait que nous ayons un retardataire... Où est passé Camille?

Après être rentré à l'appartement, j'ai attendu un court moment avant de retrouver John et Dajan, sans Camille.
Il semblerait qu'il soit en prise à des pensées obscures qui le dominent par le bout du bâton au Marquis de Sade... Personnellement, je n'ai pas la moindre idée de ce que ça peut vouloir dire, j'espère qu'il ne lui est rien arrivé.

Toujours est-il que John et Dajan m'ont raconter ce qu'ils ont vu là bas.


Arrivés devant le Marquis, ils entrent et se voient nouer un foulard autour du bras, le videur leur dit alors, profitez c'est gratuit la première fois, après faudra payer.

Le rez de chaussée est un restaurant et plus les étages montent, plus la pudeur diminue... pas dutout mon genre d'endroit.

Après y avoir passer plusieurs heures, il semblerait que nous ne soyons pas beaucoup plus avancés...


Tiens, voilà Camille... mais... il semble bien fatigué... il se traine pour avancer, dans le vrai sens du terme, il est avachi au sol et se traine...
Je me demande s'il va pouvoir venir avec nous rendre visite au Prince Vampire.

Le voyant dans cet état, nous allons le laisser se reposer deux heures avant de partir.

Frinix
Griffon
Messages : 272
Enregistré le : jeu. 4 févr. 2010 01:00

Re: Mon carnet d'aventures.

Message par Frinix » mer. 30 mars 2011 20:47

Entrée n°44:
Cher journal,

Après que notre cher Camille ait récupérer de ses activités extra épuisantes (j'ai rarement vu quelqu'un tant fatigué) nous sommes partis pour rencontrer le Prince Vampire de la ville.
Arrivés, nous voyons alors un immense bâtiment, de 101 étages, allez savoir pourquoi 101...

A l’accueil on nous demande qui on cherche, il semblerait qu'il n'y ait pas la personne que nous cherchons dans le bâtiment et qu'une seule personne y vivant, mais n'ayant pas le même nom.

Peu de temps après notre entrée, un être cagoulé sort de l’ascenseur et commence à nous parler alors que les gardes ne semblent même pas le remarquer.

Il est facile de se rendre compte que c'est un Vampire, sans doutes sous les ordres du Prince.
Après un bref passage dans une salle bien sombre, nous nous retrouvons en face du Prince Vampire, dans une salle assez longue, avec des gardes tout le long de la pièce de chaque coté.
Au fond, un trône, sur lequel sied le Prince avec de chaque coté de ce trône des êtres (Vampires? sans doutes pour l'un au moins) qui semblent plus proches de lui que les autres.

Après une longue discussion avec lui, il nous offre de l'aider dans une situation récente contre des informations sur la marque de contrôle mentale de François.


Nous avons alors du descendre au sous sol, dans le garage, pour y "ausculter" des corps et tenter de savoir qui les avait abattus.
Bien heureusement John est suffisamment rodé dans ce domaine pour le faire et y arriva sans trop de problèmes.


Le Prince nous informe alors qu'un Vampire du nom de Vlad s'amuse beaucoup avec ce genre de marques, il nous dit également où le trouver... approximativement.




Entrée n°45:
Cher journal,

Après être partis de chez le Prince, nous nous sommes alors directement dirigés vers l'endroit dont il nous a parler, sans grand succès, personne ne connait ce Vlad, pas même les clochards aux alentours.
Quand Dajan à tenté de passer dans l'Umbra, un phénomène bizarre c'est produit...

Plutôt lorsqu'il en sortait en fait, il était comme... entre les deux plans, immatériel ici en tout cas, mais il semblerait qu'il avait laissé passer des choses avec lui en revenant sur Gaïa, des Esprits, pas des gentils...
Sans grande difficulté, on s'occupe d'eux... pour être plus précis... Dajan s'occupe d'eux pendant que Camille reçoit un coup de fil.

François qui dit avoir Sacha prisonnière...


Plus de temps à perdre, direction le Collegio.



Entrée n°46:
Cher journal,

Bernardo nous a reçu au Collegio mais malheureusement il ne pouvait pas nous aider à lancer un Certamen contre les Néo-Gaïens comme ça, c'est alors que Pietro, passant par là et entendant notre conversation s'est porté volontaire pour "En mettre une" aux Néo-Gaïens...

Pas vraiment le temps de chipoter, on file au Marquis...



Entrée n°47:
Cher journal,

Ce Pietro est complétement dérangé... mais bon, on s'en sort tout de même bien.

En arrivant au Marquis, Pietro étant vraiment en mode discret, il fait simplement sauter la porte... ameutant tout les gardes du bâtiment et leur chiant dessus de façon...

"Donnez moi une raison de vous exploser... Tirez..."

Ahem...

N'empêche que François s'est ramener assez rapidement et que Pietro l'a enfermé dans un cercle de Certamen... avec..... CAMILLE?!?
Grah... tant pis, et trop tard.



Entée n°48:
Cher journal,

Camille s'est plutôt bien débrouiller, il a réussit à démonter François sans trop de difficultés.

On a alors fait nos demandes de récompenses et avons rapidement chercher le bâtiment pour trouver Sacha.

Avant cela Jérôme est arrivé et a fait payer à François son échec au Certamen... par le Gigul... de quoi refroidir le plus acharné.

C'est au 4e étage qu'on fini par la dénicher, ligotée, dans un bien sale état, se faisant tatouer la marque de contrôle par un espèce de type en costume de latex... Cet endroit me donne des frissons...

Toujours est-il que après avoir détacher Sacha on se rend compte d'un coffre fort dans le mur.

Sans trop se demander où il pourrait y avoir encore des danger, je fais sauter la porte... et une... chose me saute dessus et s'arrête à non moins de 3cm de mes yeux... tentant de les trancher...

Heureusement la bestiole s'arrête et demande ce qu'il en est de François, apprenant qu'il n'est plus Mage et ne peut plus lui payer sa part du contrat, la bestiole prend quelque chose dans le coffre et s'en va.


Sacha fini par reprendre conscience et c'est alors qu'on décida de s'occuper de toute les filles qui étaient contrôlées par François, Sacha dit alors qu'elle va s'en occuper et s'en va avec elles.





Enfin, cette histoire finie on va pouvoir se reposer un peu... Je veux des vacances, plongées dans un livre.

Répondre

Retourner vers « Mage L ascension by Jarjar »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités