[rokugan] éléments de jeux / back ground

Répondre
andydangerous
Naïade Asiatique
Messages : 153
Enregistré le : jeu. 24 févr. 2011 01:00

[rokugan] éléments de jeux / back ground

Message par andydangerous » dim. 6 mars 2011 22:42

Rokugan pour débutant(e)s



A l'origine, les neuf enfants du Soleil (Dame Amaterasu) et de la Lune (Seigneur Onnotangu) chutèrent des cieux après s'être battus contre ce dernier. Ils arrivèrent tous sur la terre des hommes, à l'exception de Fu-Leng : celui-ci chuta dans un gouffre qui liait l'enfer (Jigoku) au monde des humains (Ningen-do), et fut corrompu par la Souillure. Il devint fou, et, remontant à la surface, il leva une armée de monstres souillés dans la région que l'on nomme Outremonde (Shadowlands), afin de détruire l'empire que ses frères et soeurs avaient créé. Mais pendant ce temps, ceux-ci n'étaient pas restés inactifs :

Hantei, le plus vaillant, fonda la dynastie des empereurs, à la quelle se subordonnent les clans fondés par ses frères et soeurs.

Hida, le plus fort, fonda le clan du Crabe, défenseur de l'Empire contre les hordes d'Outremonde.

Dame Doji, la plus douce, fonda le clan de la Grue, composé de duellistes, de courtisans et d'artistes.

Akodo, le stratège, fonda le Clan du Lion, bras armé de l'Empereur.

Togashi, le silencieux, se retira dans les montagnes en compagnie de ceux qui choisirent de le suivre.

Shiba l'éternel se mit au service d'une tribu humaine de magiciens, et fonda avec eux le clan du Phénix.

Bayushi l'incompris créa le Clan du Scorpion, et leur enseigna le mensonge et la dissimulation.

Dame Shinjo l'exploratrice emmena les siens au-delà des frontières de l'empire. Lorsqu'ils en revinrent après plusieurs centaines d'années, ils portaient le nom de clan de la Licorne.

Toujours en butte aux incursions des hordes maléfiques de Fu Leng, les clans sont également prompts à se déclarer mutuellement la guerre. Mais ils se sont unis contre le frère maléfique, qui fut vaincu grâce à l'aide du premier moine - Shinsei, le fondateur de la philosophie connue sous le nom de Shintao (un amalgame du Taoïsme et du bouddhisme Zen). Aujourd'hui, mille ans après la chute des Kamis et la défaite de Fu-Leng, l'Outremonde semble connaître un regain d'activité.


source : http://l5a.amalgame.org

Les coutumes de Rokugan

L'ordre céleste

Dans la société de Rokugan, chaque être a une place déterminée. On peut subdiviser l'ordre céleste en trois classes sociales :

La noblesse : C'est la caste la plus élevée de la société. Les nobles sont les vassaux de l'Empereur Hantei, à qui appartiennent toutes les terres de Rokugan. Bien entendu, il existe une gradation importante entre les nobles, depuis les Daimyo des sept grands clans jusqu'aux simples samurai.

Le clergé : Les membres de cette caste prient les fortunes et méditent dans leurs monastères.

Le heimin : Ce sont les gens ordinaires : les fermiers, les artisans et les marchands. Ils sont relativement bien considérés dans la société rokugani, bien qu'ils doivent se montrer respectueux envers les membres de la caste des samurai. Les marchands sont ceux qui sont le moins appréciés, car ils n'ont aucune activité créatrice, ils se contentent d'acheter et de revendre leurs marchandises.

Le hinin :
C'est le non-peuple, qui ne fait pas partie de l'ordre céleste, et qui regroupe à la fois le monde flottant (artistes, geishas, prestidigitateurs...) et les eta (bourreaux, abatteurs, fossoyeurs...) chargés des tâches salissantes, comme la manipulation des cadavres humains ou animaux. Il faut noter ici qu'à l'exception des membres du clan de la Licorne, considérés comme des barbares par les autres clans, les samurai ne mangent pas de viande rouge.

La vie de Samurai

Dès l'âge de sept ans, le jeune samurai est envoyé à l'école où il apprend selon le cas l'art de combattre ou l'art de la méditation. Lorsque son éducation est terminée, généralement vers l'âge de 16 ans, il subit la cérémonie du Gempukku, qui fait de lui un homme adulte, et au cours de laquelle il choisit un nouveau nom.

Habituellement, le mariage d'un samurai sera arrangé par sa famille. Pas question de choix ici. L'épouse d'un samurai est responsable des finances du ménage et de la tenue de la maison. Elle remet toutefois un pécule à son mari, qui en fait ce que bon lui semble. Les femmes rokugani ne sont en général pas des guerrières. Il y a cependant des exceptions : les samuraï-ko, des vierges guerrières qui renoncent à se marier pour vouer leur existence à leur daïmyo.

A l'âge de 40 ans, le samurai se rase le crâne et change de nom pour devenir moine. Si c'est un Daimyo qui se retire ainsi de la vie publique, il arrive également qu'il reste en tant que conseiller de celui qui lui succède.


source : merci Sherinford 3

andydangerous
Naïade Asiatique
Messages : 153
Enregistré le : jeu. 24 févr. 2011 01:00

Re: [rokugan] éléments de jeux / back ground

Message par andydangerous » dim. 6 mars 2011 23:17

Quelques notions sur les clans


Le clan du dragon est le clan le plus mystique qui soit. Ces membres vivent reclus dans les montagnes du nord et rare sont les illuminés qui en descendent.

- La famille Togashi est un ordre de moines tatoués qui étudient le tao dans le mythique Kyuden Togashi en haut des montagnes du clan dragon. Ils parlent par aphorismes.
- La famille Mirumoto est chargée de protéger les moines Togashi, ce qu’ils font en suivant les enseignements de la voie du daisho, le combat avec deux sabres.
- La famille Agasha forme les shugenjas du Dragon. Leur voie est la compréhension des cinq éléments qui forment les forces naturelles du monde.
- La famille Kitsuki regroupe les magistrats du clan dragon. Ce sont des enquêteurs qui, contrairement aux autres clans, croient en la vérité et non en l’apparence.

Le clan Licorne est revenu des sables brûlants (au Nord de l’empire) monté sur des destriers et porteurs du sang et des habitudes des peuplades gaijins (étrangers) qu’ils avaient rencontré.

- La famille Shinjo dirige le clan. Ces bushis croient en la vitesse et la chance pour vaincre. Ce sont des cavaliers émérites qui n’ont pas oublié en neuf siècles leur serment à l’empire.
- La famille Otaku est connue pour ses vierges de bataille, des cavalières redoutables.
- La famille Moto est la famille maudite : les légendes veulent qu’ils portent en eux la souillure de l’outremonde depuis que leurs ancêtres servent maintenant l’outremonde.
- La famille Ide forme des diplomates compétents qui firent beaucoup pour intégrer les licornes à l’empire d’émeraude. Ils sont réputés pour leur affabilité.
- La famille Iuchi est composée de shugenja qui font appel à la magie des noms prononcés lors de la création du monde et à des magies des barbares du nord.

Le clan Crabe est l’armure de l’empire. Sa fonction est de défendre le mur quoi qu’il arrive contre les hordes de l’outremonde. Ils sont rustres et peu diplomates, car leur mission est tout.

- La famille Hida est la plus puissante, et ce sont surtout ces bushis qui gardent le mur.
- La famille Kuni étudie les voies de la sorcellerie pour pouvoir vaincre les engeances de l’outremonde. Ils forment aussi les chasseurs de sorciers pour nettoyer l’intérieur.
- La famille Kaiu est chargée d’entretenir le mur et est réputée pour les pièges de ses ingénieurs.
- La famille Yasuki est une ancienne famille grue qui est connue pour ses implications avec les bas fonds de l’empire. Ils se font marchands ou diplomates.
- La famille Hiruma est déshonorée depuis la chute de la citadelle des Hiruma, aux mains actuellement des créatures de Fu-leng. Ils espionnent les armées dans l’outremonde.

Le clan Scorpion est le gardien des secrets de l’empire. Ces membres sont méprisés et font souvent partis des conspirations et autres complots.

- La famille Bayushi est la dirigeante du clan et la vitrine de ces activités. Ces diplomates et bushis sont accusés de cacher une école d’assassins se faisant passer pour des ninjas.
- La famille Soshi forme les shugenjas qui se chargent des affaires religieuses du scorpion.
- La famille Shosuro est connue pour ces troupes de théâtre, très réalistes et douées.
- La famille Yogo, fondé par Asako Yogo après la malédiction qui frappe sa famille, les obligeant à trahir ceux qu’ils aiment. Sa fonction est de garder les douze parchemins noirs.

Le clan de la Grue est le clan le plus politique de l’empire. Ces membres incarnent souvent l’honneur, ce dont ils se targuent. Mais ils vivent surtout de la protection de la cour impériale.

- La famille Doji est une famille de duelliste et de courtisans qui est souvent opposée aux Bayushi et aux Otomo (famille impériale) pour le contrôle de la cour.
- La famille Kakita est une famille d’artisans et de diplomates dont l’école la plus célèbre est celle de duelliste, dirigée par le vieux Kakita Toshimoko, qui forme les duellistes Doji.
- La famille Asahina, issue du clan du phénix, est une famille de pacifistes introspectifs.
- La famille Daidoji est la plus violente et féroce du clan. Ils sont les seuls à penser que l’honneur n’est pas tout et qu’il faut aussi penser à se préparer à se battre.

Le clan du lion forme les soldats de l’empire. Ils sont obsédés par la guerre et l’honneur. Ils sont le bras droit de l’empereur est sont de tous les combats qui l’implique.

- La famille Akodo forme les plus grands stratèges de l’empire, et le champion est le général des armées impériales. Ce sont des hommes prudents et honorables.
- La famille Matsu est une famille matriarcale surtout connue pour son impulsivité. Ses samouraïs sont souvent en première ligne et hurlent leur soif de sang au combat.
- La famille Ikoma est chargée de conter les histoires et de noter l’Histoire. Ils se chargent qu’on n’oublie pas les échecs de leur clan afin qu’ils ne soient pas recommencés.
- La famille Kitsu est la famille de shugenjas. Ces derniers sont spécialistes de l’invocation des esprits des ancêtres, afin qu’on puissent leur rendre hommage.

Le clan du phénix est le clan le plus impliqué dans les affaires du monde des fortunes. Ces membres sont souvent de puissants shugenjas et sont craints dans l’empire.

- La famille Shiba est la famille du champion. Mais celui-ci ne dirige pas le clan. Les yojimbo Shiba tiennent le serment de leur fondateur d’éternellement défendre les Isawa.
- La famille Isawa dirige le clan par le conseil des cinq. Ce dernier est composé d’un membre de chacune des écoles de tensai (maîtres élémentaires) et un ishiken (mage du vide). Seul le clan phénix est détenteur des secrets de la magie du vide.
- La famille Asako regroupe les magistrats et bibliothécaires d’un clan dédié à la connaissance.


Personnalités :

- Doji Satsume est le champion du clan grue mais aussi le champion d’émeraude. Il est le garant de la justice impériale, et c’est un homme pour qui l’honneur et la chose la plus importante au monde. C’est un diplomate et un magistrat des plus compétent.

- Akodo Toturi est le général des armées impériales et le plus grand stratège de l’empire. C’est un homme robuste qui porte rarement les atours de sa fonction due à sa vie de moine avant de devenir le champion du clan lion. Ce n’est pas un courtisan ou un diplomate, mais un guerrier.

- Shiba Ujimitsu est un homme calme et réfléchi, pour qui la charge de champion du clan phénix est un poids très lourd. Il est le bushi dans un clan de shugenjas, ce qui fait qu’on lui doit le respect mais qu’il n’a pas le pouvoir. Il est hanté par de sinistres rêves.

- Bayushi Shoju est le champion du clan Scorpion. C’est le gardien des secrets et on le craint pour ce qu’il cache. Il porte des vêtements dont la coupe ne permette pas de savoir à quoi il ressemble vraiment. Il ne porte jamais deux fois le même masque.

andydangerous
Naïade Asiatique
Messages : 153
Enregistré le : jeu. 24 févr. 2011 01:00

Re: [rokugan] éléments de jeux / back ground

Message par andydangerous » dim. 6 mars 2011 23:19

Clan du Crabe :

•Famille Hida :
Bushis, Les protecteurs de l'Empire contre l'Outremonde

•Famille Hiruma :
Eclaireurs, Des explorateurs intrépides des terres souillées

•Famille Kaiu :
Ingénieurs militaires, Stratèges, architectes, forgerons

•Famille Kuni :
- Chasseurs de sorciers, Inquisiteurs spécialisés dans la traque de la maho
- Shugenjas, Ils étudient l’Outremonde

•Famille Yasuki :
- Marchands, Marchands et diplomates

•Toutes Familles :
- Berserkers, Guerriers fous furieux

Clan du Dragon :

•Famille Agasha :
- Shugenjas, Grands alchimistes

•Famille Kitsuki :
- Magistrats, Détectives hors-pairs

•Famille Mirumoto :
- Bushis, Les spécialistes du kenjutsu à 2 épées

•Famille Togashi :
- Ise Zumi, Moines aux tatouages magiques

Clan de la Grue :

•Famille Asahina :
- Shugenjas, Spécialisés dans la confection de fétiches magiques

•Famille Daidoji :
- Bushis, Le bras armé du Clan

•Famille Doji :
- Courtisans, Courtisans classiques

•Famille Kakita :
- Bushis, Duellistes redoutables
- Artisans Leur, art leur confère des pouvoirs

Clan de la Licorne :

•Famille Ide :
- Diplomates, Diplomates et porte-parole du clan, pacifiques

•Famille Iuchi :
- Shugenjas, Shugenjas connaissant de nombreuses magies étrangères

•Famille Moto :
- Bushis, Des gaijins adoptés, haïssant l'Outremonde

•Famille Otaku :
Vierges de Bataille, La cavalerie lourde du Clan

•Famille Shinjo :
- Bushis, De bons guerriers et d'excellents cavaliers
- Magistrats, Le bras armé du Champion d'Emeraude

Clan du Lion :

•Famille Akodo :
- Bushis, Les samurai traditionnels

•Famille Ikoma :
- Bardes, Les historiens impériaux

•Famille Kitsu :
- Sodan-senzo, Capables de communiquer avec les ancêtres

•Famille Matsu :
- Bushis, De très féroces samurai

Clan du Phénix :

•Famille Asako :
- "Moines", Ils connaissent la destinée de l'Homme

•Famille Isawa :
- Tensaï ou Ishiken, Les meilleurs shugenjas, adeptes du Vide
-
•Famille Shiba :
- Bushis, Les seuls bushis du Clan

Clan du Scorpion :

•Famille Bayushi :
- Bushis, Des bushis aux traîtresses techniques
- Courtisans, Des intrigants sans scrupules

•Famille Soshi :
- Shugenjas, Des shugenjas connaissant la magie de l'ombre

•Famille Shosuro :
- Acteurs, Des espions à la sinistre réputation

•Famille Yogo :
- Shugenjas, Les gardiens de terribles secrets

Clans mineurs :

•Clan du Blaireau :
Nom de famille : Ichiro
Bushis, Les défenseurs du Nord de l’Empire

•Clan du Faucon :
Nom de famille : "Toritaka"
Bushis, Des chasseurs de fantômes

•Clan de la Guêpe :
Nom de famille : /
Bushis, Des chasseurs de primes, excellents archers

•Clan de la Libellule :
Nom de famille : Tonbo
Shugenjas, Des shugenjas gardant les terres du Clan du Dragon

•Clan de la Tortue :
Nom de famille : /
Bushis, Des contrebandiers proches du peuple

•Clan de la Mante :
Nom de famille : /
Bushis, Le plus riche des clans mineurs, bons marins

•Clan du Mille-pattes :
Nom de famille : Moshi
Shugenjas, Les prêtresses d'Amaterasu, Clan de
•Clan du femmes

•Clan du Moineau :
Nom de famille : Suzume
Bushis, Excellents conteurs ayant fait vœu de pauvreté

•Clan du Renard :
Nom de famille : Kitsune
Shugenjas, Ils vivent en harmonie avec les esprits de la forêt

•Clan du Lièvre :
Nom de famille : Usagi
Bushis, Disparu. Des spécialistes de l'étude de la maho

•Clan du Sanglier :
Nom de famille : Heichi
Bushis, Disparu. Spécialistes dans le maniement de la mai chong

•Clan du Serpent :
Nom de famille : Chuda
Shugenjas, Disparu. Un Clan corrompu par un Shuten Doji

Familles Impériales :


•Famille Otomo :
- Courtisans, Les courtisans de la cour de l'Empereur

•Famille Seppun :
- Bushis, Les gardes impériaux

•Famille Miya :
- Hérauts, La voix de l'Empereur

andydangerous
Naïade Asiatique
Messages : 153
Enregistré le : jeu. 24 févr. 2011 01:00

Re: [rokugan] éléments de jeux / back ground

Message par andydangerous » dim. 6 mars 2011 23:24

Image

andydangerous
Naïade Asiatique
Messages : 153
Enregistré le : jeu. 24 févr. 2011 01:00

Re: [rokugan] éléments de jeux / back ground

Message par andydangerous » dim. 6 mars 2011 23:28

Akindo = marchands et trafiquants, les membre les plus bas de la caste heimin
Ashigaru = soldats d’infanterie. Les plus valeureux et les membres les plus hauts de la caste heimin
Biwa = luth à quatre cordes
Bonge = roturier (classe sociale regroupant les heimin et hinin)
Bukado = membre des classes inférieures qui suit la voie du bushido
Buke = tout membre de la classe militaire noble, du simple fantassin au plus illustre général gouverneur
Fukiniki = Grande banderole cylindrique renforcée par des tiges ou du papier mâché et concue pour être fixée à une selle ou sur les murs d’un château. Étendard réservé aux familles les plus riches
Gokenin = régisseurs des terres. Il s’agit généralement d’un samurai âgé. En général les sensei sont des gokenin, et le titre est accompagné d’une parcelle de terre. Ils sont administrateurs de petites provinces ou de grands domaines
Hatamo ou Hatamoto = suivant honoré. Il s’agit d’un samurai choisi par le daimyo d’une noble famille dans le but de représenter officiellement celle-ci. Cela signifie qu’un hatamoto peut parler au nom de son seigneur en l’absence de celui-ci et même conclure des accords mineurs au nom de sa famille. Souvent ce titre envié est accompagné de terres sur lesquelles le hatamoto est censé vivre en attendant de servir son daimyo. Chaque hatamoto sert le daimyo dans la compétence qui lui sied le mieux. Il existe des hatamo militaires, diplomatiques, artistiques, etc ...
Hirajiro = avant-poste
Hyakusho = membres de la castes des heimin les plus haut placés après les combattants, car ils nourrissent les samurai. Ce sont les fermiers, les chasseurs et les pêcheurs
Ikebana = art de la composition florale
Inro = petite boîte à tiroirs attachée à la ceinture, dans laquelle on range ses biens
J’uma jirushi = grand étendard. Le j’uma jirushi est un énorme hata, orné de dessins complexes et fabriqué avec les meilleurs matériaux. Seuls les plus puissant daimyo peuvent s’offrir un tel luxe
Jigoku = royaume des morts
Ji-samurai = ou demi-samurai, guerriers des familles vassales qui ne sont pas encore considérés complètement comme des samurai, mais n’ont pas plus le statut des hinin. Socialement, ils sont à peine mieux considérés que les ronin. Il sont souvent utilisés comme yoriki chargés des besognes les moins intéressantes (comme vérifier les laisser-passer à l’entrée des villes, former les doshin, etc)
Karo = conseiller et intendant d’un daimyo. C’est lui qui gère les affaires courantes dont le daimyo n’a pas le temps de s’occuper, mais il est généralement plus occupé encore que son maître. Le karo est souvent l’homme qui donne des ordres aux samurai. Il a pour fonction en outre de superviser les magistrats et de préserver la sécurité des secrets de la famille ou du clan
Ken-an = unité de mesure correspondant à quatre-vingt-dix centimètres.
Ko uma jirushi : petit étendard d’excellente qualité, qui n’est cependant petit qu’en comparaison avec le j’uma jirushi
Koto = harpe à treize cordes
Kuge = noblesse de sang attachée aux puissantes positions du gouvernement. Les kuge comprennent la famille impériale, les daimyos des clans majeurs et les membres directs de leur famille
Kyoku = violon à trois cordes
Kyuden = Palais
Mempo = C'est un masque que l'on porte lors des batailles, en général, il est fait pour être effrayant
Nemuranai = objets magiques
Nobori = type d’étendard simple qui peut être tenu d’une main ou fixé à une selle. Il n’est pas spécialement grand ni décoratif, mais porte le mon du clan, du rang et de l’unité du samurai
Okasan = directrice d’une maison de geisha
Okiya = maison des apprenties geisha
Omoidasu = barde
Sashimono = bannière dont on accroche la hampe au dos de l’armure du bushi. Découpé en trois parties, le sashimono porte en haut le mon du clan, celui de la famille au milieu et en bas la couleur de l’unité
Saya = C'est le fourreau d'un katana
Sensei = maître enseignant
Shamisen = genre de guitare
Shikken = émissaires de la paix, diplomates chargés de mission par l’Empereur lui-même
Shinpu = moine à la tête d’un monastère
Shiro = Forteresse
Shokunin = les porteurs et artisans de la caste heimin. Ils fabriquent des objets utiles, contrairement aux artisans de la caste des samurai qui ne fabriquent que des objets pour le plaisir
Shugodaimyo = champion de clan
Tessen = C'est un éventail de guerre, c'est l'eventail qui était utilisé pour transmettre les ordres sur les champs de batailles
Tsuba = C'est la garde d'un katana
Yojimbo = garde du corps
Yoriki = samurai chargé d’assurer l’ordre au niveau local. Ils dépendent généralement d’un magistrat mais peuvent aussi dépendre du karo d’un daimyo

andydangerous
Naïade Asiatique
Messages : 153
Enregistré le : jeu. 24 févr. 2011 01:00

Re: [rokugan] éléments de jeux / back ground

Message par andydangerous » dim. 6 mars 2011 23:31

Les règles de l’étiquette


L’étiquette est le reflet de l’Ordre Céleste omniprésent à Rokugan, aussi les Samouraïs se doivent d’être très vigilants à ce sujet. Chaque manquements pourra être à l’origine d’une perte de son Honneur.

1. L’Ordre Céleste

L’Empereur le fils d’Amaterasu est au sommet suivi par les daïmyo des clans majeurs, ceux des familles de ces clans et ceux des clans mineurs. Au dessous se trouvent les samouraïs (bushis et shugenjas) puis les heimin (le demi-peuple) que sont les paysans et les marchands et enfin les hinins (le non-peuple) comme les geishas, les fossoyeurs et les bourreaux.

2. Apparences et vérité

A Rokugan, l’apparence prime bien plus que la vérité. En tant que samouraï, vous êtes jugés sur vos exploits et non sur les ragots qui circulent sur vous… dans ce cas là, la vérité a bien peu d’importance. Il convient donc, lorsque l’on s’adonne à des pratiques peu honorables de rester discret sur le sujet car personne ne viendra fouiller votre vie. Cette relation est réciproque puisqu’il est très mal vu de s’intéresser à la vie privée d’autrui. Le tout est de ne pas perde la face et de ne pas plonger sa famille dans la honte. Au delà de ça le Samouraï est libre d’adopter la conduite et la ligne de vie qu’il entend.

3. Les Présents

L’échange de présents est une pratique formelle qui se doit d’être respectée. C’est en effet une façon implicite de signifier ses sentiments amicaux ou ennemis envers une personne.
Le récipiendaire d’un présent est censé offrir rapidement un présent de même valeur en retour. De fait en offrir un de telle valeur que le récipiendaire ne pourra le rendre est une insulte.
Celui qui reçoit le présent doit le refuser deux fois avant de l’accepter. L’accepter directement c’est mettre en doute la sincérité de l’autre et ne pas le renouveler c’est avouer qu’on n’avait pas l’intention de l’offrir.

4. Les marques de respect


On s’incline toujours devant une personne de la même caste sociale que soit de même qu’on s’agenouille devant une personne d’un statut social plus élevé. Devant une personne de la même caste mais d’un rang supérieur on s’incline plus bas pour marquer son respect. On s’incline toujours devant le temple de la Déesse Soleil Amaterasu.

5. Les appelations standards


Ces appelations sont utilisés après le nom ou le prénom de la personne.

KUN : pour désigner un enfant ou un adolescent

SAN : pour parler avec quelqu'un de rang égal

SAMA : pour parler avec quelqu'un de rang supérieur

OSAMA : pour parler avec quelqu'un de rang trés supérieur

Ces appellations peuvent être modulés pour insulter une personne.
En effet, un daimyo de clan s'attendra à ce qu'un simple samourai lui donne du osama. Si le samourai décide de ne donner que du sama, il insultera le daimyo de façon éhontée (Rappellez vous juste que la parole d'un daimyo a forcément plus de poids que la votre et vous éviterais le genre de désagrément qui suivrait).

6. La chose à éviter

Le sang et les cadavres : Les samourais ont une trés forte aversion pour le sang et ne toucheront pas (en public en tout cas) le sang.

andydangerous
Naïade Asiatique
Messages : 153
Enregistré le : jeu. 24 févr. 2011 01:00

Re: [rokugan] éléments de jeux / back ground

Message par andydangerous » dim. 6 mars 2011 23:33

La société rokugani


1. Les positions sociales


Rokugan est un Empire fermé sur lui même dirigé par un empereur. Tout ce qui se trouve à Rokugan lui appartient et il est au sommet de l'Ordre céleste après les kami. Les Clans lui ont juré fidélité et ont reçu en échange des terres qu'ils doivent faire fructifier pour l'Empereur.
La religion (le culte des kami et des ancêtres) et la philosophie orientale sont au cœur de la société.

Ainsi l'Ordre Céleste divise l'humanité en trois classes, du plus noble au plus vil :
- les samurai (la noblesse),
- les heimin (les paysans et artisans)
- et les hinin (le non-peuple : artistes, geisha, joueurs, eta).

Les eta sont au plus bas de l'échelle sociale, avec les gaijin, et sont considérés comme des parias impurs. A cette classification s'ajoute les "trois tiers" :
- la noblesse (samurai),
- le clergé (moines et shugenja)
- et la paysannerie (heimin)

Cette seconde classification indique le rôle de l'individu dans sa vie selon l'Ordre Céleste. Par conséquent, il est impensable qu'un individu désire changer de tiers et il ne le fait généralement que par obligation.
A l'Ordre Céleste se rajoute l'idée de cycle karmique, qui prévoit une renaissance de l'âme après la mort dans une nouvelle vie. Ceux qui suivent leur dharma pourront espérer une vie meilleure après leur réincarnation, alors que ceux qui tentent de changer leur destin risquent de descendre dans l'Ordre Céleste durant leur prochaine vie. Il est aussi intéressant de noter que ceux qui ne font pas partie des trois tiers, c'est à dire les hinin, ne sont pas des personnes et les samurai peuvent en faire ce qu'ils veulent, même les tuer. Ce dernier cas arrive rarement car les hinin s'occupent de tâches fort peu gratifiantes mais indispensables, sans parler des geisha dont on ne connaît jamais l'identité du protecteur.

Les classes :


• Les eta: c'est le bas peuple, celui qui ne produit rien. Ne bénéficiant d'aucun droit, les eta sont soumis au bon vouloir des samurai qui exercent sur eux un véritable droit de vie et de mort.

• Les heimins: c'est la classe moyenne, celle qui produit la richesse de l'Empire. Nous y trouvons les paysans, qui jouissent d'un statut spécial car ils garantissent la survie du peuple. Vassaux des seigneurs, les heimins vivent dans des condition bien supérieures à celles des eta, et tout crime perpétré contre des heimins (et plus particulièrement contre des paysans) entraînent de sévères représailles de la part des seigneurs à l'égard de leurs auteurs. Notons enfin que nous y trouvons les moines, dont le statut est intermédiaire. Refusant les avantages de la classe supérieure des nobles, les moines jouissent d'un traitement et d'égards particuliers.

• Les samurais: c'est la noblesse. Elle compte deux classes majeures: les bushis (guerriers) et les shugenja (prêtres-mystiques) auxquels on prête des pouvoirs magiques.

2. Les régles de vie


• Chaque clan est dirigé par un Daimyo, lequel représente son clan à la cour. Si chaque clan obéit à ses propres traditions et coutumes, il n'en demeure pas moins que tous les samurai sont des sujets de sa majesté, le fils du Ciel, et sont loyaux à sa personne. Chaque clan gouverne son territoire comme un état dans l'état, et chaque individu qui y vit ou y séjourne est immédiatement sujet à ses lois. Les cérémonies de la vie quotidienne comme la naissance, le baptême, le passage à l'âge adulte (le gemppuku), le mariage, la conscription militaire, et même les funérailles sont toutes très formelles et respectent un code immuable, strict, lequel veille au respect des ancêtres.

• Il faut faire honneur aux anciens, protéger leur terre et ne jamais agir de telle façon que la honte pourrait s'abattre sur sa famille. C'est un exercice délicat où chacun se doit d'exceller, sous peine d'être souillé par la honte et la déchéance, que seul le suicide rituel, le seppuku, pourra laver.

• Rokugan est une société traditionnelle et rigide, fermement ancrée dans les héritages du passé. Une société où chacun occupe une place et remplit un rôle, lesquels ne sauraient faire l'objet de la moindre contestation. Celui qui remplit la mission qui lui est destinée est promis à une vie glorieuse dans l'autre monde, par-delà la mort. Celui qui, au contraire, cherche à combattre le destin que lui ont choisi les Dieux sombrera dans l'oubli et dans la honte, damnation de son âme et de celles de ses ancêtres. Vous l'avez compris, l'honneur est au centre de toute chose, car sans honneur il ne saurait être de vie. C'est une leçon que chacun est amené à apprendre et à retenir. C'est un enjeu, c'est une faiblesse... Mais c'est notre plus grande gloire.

• La société tout entière obéit à des schémas. La religion y est très présente. L'enseignement philosophique à la croisée du Shintoïsme, du Zen, du Bouddhisme et du Confucianisme.

• C'est une société où les ancêtres sont vénérés. Ils sont nos guides, nos « senseis », qui nous montrent la voie de la sagesse et de l'honneur. Nul ne craint la mort. Au-delà se trouve un monde où le brave est récompensé et d'où il veillera sur ses descendants. Celui qui a disparu dans la honte est à jamais oublié, condamné aux affres de l'ignorance. Les cicatrices de sa déchéance marquent les visages de ses héritiers qui n'oseront pas se montrer, jusqu'à ce que l'un d'entre eux rachète les fautes de la famille par un acte glorieux. Alors seulement, les âmes des défunts trouveront la paix dans Jigoku, le royaume des morts.

• C'est enfin une société seigneuriale impitoyable mais où chacun, dans les heures les plus tragiques, se retrouve derrière la personne de son chef: l'Empereur, le fils céleste.

andydangerous
Naïade Asiatique
Messages : 153
Enregistré le : jeu. 24 févr. 2011 01:00

Re: [rokugan] éléments de jeux / back ground

Message par andydangerous » dim. 6 mars 2011 23:37

Le Bushido : Le code du guerrier


Le Bushido est le code de conduite de tous les samouraïs qui met l’accent sur une vie faite de vertu et d’intégrité. Pour conserver et gagner son honneur un samouraï se doit de suivre ses différentes règles :

- Le Courage : un samouraï doit être prêt à tout pour son daïmyo, même à offrir sa vie. C’est son sens du sacrifice qui lui fera gagner une meilleure place dans sa prochaine vie.

- La Loyauté : un samouraï se doit d’être loyal envers son daïmyo au même titre que celui-ci le sera envers le samouraï. Surtout, il doit se montrer loyal envers sa famille et tout faire pour elle.

- La Sincérité : un samouraï doit savoir paraître honnête auprès des gens qui l’entoure. Il ne doit pas être forcément sincère mais avant tout préserver son honneur.

- Le « On » : un samouraï doit soigner sa respectabilité ( le « on » ) quelle que soit la situation. S’il devait perdre son « on » il n’aurait plus comme solution que de se faire seppuku. L’apparence est primordiale.

- L’Excellence : un samouraï doit en permanence s’améliorer dans toutes ses capacités. Il doit aspirer à l’excellence totale jusque dans le fait de respirer.

- Le Duel : un samouraï doit savoir prouver sa valeur dans l’honorabilité sans forcement verser le sang. C’est le moyen de prouver sa supériorité.

- La Vengeance : un samouraï se doit, pour son honneur, de tout faire pour venger son daïmyo ou sa famille. Mais cette vengeance doit se faire d’une façon noble comme par le biais d’un duel. Empêcher quelqu’un de venger l’esprit de ses ancêtres est puni de mort. On ne se venge jamais d’une vengeance.

- La Vantardise : un samouraï est encouragé à faire preuve de vantardise notamment avant un combat. Cela prouve son courage et honore son nom, celui de sa famille et de son daïmyo.

- L’Epée : un samouraï doit porter grande attention à son épée. Elle représente l’héritage de ses ancêtres et est un signe de la confiance qu’accorde un samouraï à ses congénères. Il est considéré comme un honneur que de laver celui de son épée lorsqu’il se trouve entaché.



Le bushido est rarement accepté en bloc par les samourais.
En effet, certaines vertus du bushido se contredisent entre elles.
En général, un clan a tendance à en mettre une en avant suivant le caractére de son daimyo

andydangerous
Naïade Asiatique
Messages : 153
Enregistré le : jeu. 24 févr. 2011 01:00

Re: [rokugan] éléments de jeux / back ground

Message par andydangerous » lun. 7 mars 2011 03:25

textes issues de l'antre-des-masques.com

Répondre

Retourner vers « L5R (Toshi No Inazuma) par Andydangerous »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités