Le journal de Tyrion

Répondre
Shion
Orc Noir
Messages : 123
Enregistré le : dim. 30 mai 2010 01:00

Le journal de Tyrion

Message par Shion » jeu. 24 juin 2010 16:37

Le Feu Libérateur
Tyrion de Dara a quitte sa contree depuis maintenant plusieurs annees et ses voyages viennent de l'amener dans un petit de campagne du nom de Silibuff.

Pour une fois, ce n'est pas un village desert, mais un village en effervescence. En effet tous le village semble s'etre rassemble dans et autour de l'unique auberge du village. Et ce succes est l'oeuvre d'un barde elfe qui semble animer la soiree de ses chants et legendes.

Tyrion n'est pas ici par hazard, l'une de ses connaissances de voyage, un terrible mercenaire du nom de Cyrul a glaner des infomations pour un petit travail de mercenaire. Tyrion entame donc les negociations avec Avyr, le chef des mercenaires. Ce dernier est un grand elfe assez autoritaire plutot renferme. Ses mercenaires sont un groupe heteroclyte de toutes races. Ses mercenaires ne semblent pas fort soude entre eux et il semble bon de se mefier de chacun d'entre eux. Tyrion accepte rapidement le travail avec Cyrul car leur economie de voyage s'amenuise fortement.
Le travail en question serait une protection du village contre d'eventuel bandit. La tache semble facile mais n'ayant pas les details, Tyrion s'inquiete. Peut-etre serait-il mieux de ralier quelques voyageurs ou mercenaires au groupe. Tyrion entame donc une discussion avec le barde elfe du nom de Rakynn et ensemble il font connaisance de la non moins etrange mais enigmatique Al Mugawyr, une pretresse humaine assez droite mais mysterieuse.

Un cri suivit d'appel interromp les rejouissances. Un incendie sevis sur la maison du maire. Tyrion, Cyrul et leur deux nouveau compagnon Al et Rakynn tente d'eteindre le feu qui pourrait se propager a tous le village. La pretresse Al se concentre et fait appel a ses pouvoirs pour faire apparaitre de l'eau. A cela Tyrion combine son rayon de glace qui permis de reduire suffisement le feu pour sauver la maison voisine.
Des buits de combat interromp chacun, tous le monde fonce sur les lieux. Nous trouvons des mercenaires de notre groupe aux prisent avec des bandits. Tyrion agit immediatement et envoie deux rayons de glace successifs sur ces bandits. Puis Cyrul et un mercenaire-demi orc les maitrise. Un des notres succombat malheureusement au combat.

Al soigne ce bandit fuyard et nous passons a l'interrogatoire. Ces bandits semblent avoir enflammer la maison du maire sur ordre de leur chef: "Zalenn" qui renconne le village en question. Pourquoi celui-ci a-t-il donc ordonner de tuer le maire qui lui fournissait une rente. Le mystere reste entier.
Le groupe decide de rejoindre Avyr, le chef des mercenaires et d'aller a la rencontre du nouveau chef du village. Nous lui proposons d'attaquer le camp des bandits en question contre une maigre somme mais il accepte avec remord. Dans une discussion privee, Tyrion se rend compte que ce nouveau chef de village "Grawen" est tres attache au pouvoir et cache quelque chose, en tous cas, il n'a pas le profil d'un paysan paisible.

Apres deliberations, Tyrion insiste avec Cyrul et le barde Rakynn pour lancer une attaque surprise sur le camp des bandits. Al mugawyr se joint a nous. Tyrion requisitionne des villageois qui se porte volontaire pour cette attaque de repression. Avyr et plusieurs de ces mercenaires rejoigne l'expedition.
Puis subitement, une troupe de cavaliers apparait dans le village. Cette troupe se nomme "Le feu liberateur" et leur chef, le sergent Hydacios semble tres suspicieux. En effet Tyrion va a la rencontre de ce sergent et lui expose la situation et lui demandant a lui et a sa troupe de rejoindre l'expedition punitive contre els bandits non-loin. Celui-ci refuse categoriquement sans aucune raison. Tyrion remarque que Grawen et le feu liberateur sont de meche, ce qui n'est pas etrange dans ces contres etroites mais semble suspicieux vu la situation en question. La mort de l'ancien maire profite pleinement a Grawen. L'evidence est tellement grosse que personne ne le soupconne.

Tyrion et ses compagnons decident de laisser le feu liberateur en rade et de partir en raid sur ces bandits. Tyrion prend l'initiative de demander l'envoie d'eclaireur qui expose la situation. Tyrion et ses compagnons monte une strategie en scindant 2 groupe: les archers et al pour les defendre sur les escarpement et un front d'attaque mene par Avyr et Cyrul. Nous sommes 13 au total, Tyrion, Cyrul, Al et Rakynn ainsi qu'Avyr et 4 mercenaire, puis 4 paysans du village venu en renfort.
Le camp ennemi est grand et ils semblent etre 25 bandits.

Le groupe s'approche et remarque que les bandits attendent leur attaque mais ils ne pouvent plus faire marche arriere, tout un village compte sur eux. Tyrion sort son arc et lance une attaque groupe sur les sentinelles, il fait mouche et blesse un bandit. Une 2eme fleche atteindras la seconde sentinnel qui succomberas.une 3eme fleche enflamme une tente, un bandit un l'interieur pris au piege meurt dans les flammes. L'attaque frontale fait rage en contrebat.
Tyrion lache son arc arc et fait appel a ses pouvoirs occultes. Un missile lumineux et puissant dechire les ombres de la nuit pour se loger entre les omoplates d'un bandit qui succombe. Un second missile lumineux traverse le camp pour atteindre la face d'un des ces bandits qui tombe au sol, mort. Trois bandits repere alors Tyrion et les archers se rangeant a ses cotes. Tyrion fait appel a ses ressources et lance un grand enchantement sur ceux-ci, ils tombent tous les 3 dans un sommeil profond.
Sur le front Cyrul, Avyr et les mercenaires font une percee fulgurante et leur chef Zalenn va se faire debirde sous peu.

Cepandant, des cavaliers debarque subitement, laissant Tyrion et ses compagnons au depourvu. C'est la troupe du feu liberateur, ils ne semblent pas amicaux, Gralen les accompagnent. Tous s'eclaire, le sergent hydacios, Gralen et Zalen sont de meche. Chacun lache ses armes, ceetains sont blesses. le nombre de cavaliers bien armes est 3 fois superieurs a Tyrion et ses compagnons. Nous suivant donc ses bandits allies a ce groupe du feu liberateur au moeurs plus que douteuse.

Tyrion n'a qu'une envie, debarasser cette contree de ces bandits sans morales pour installer son pouvoir et sa protection sur la region au nom de Dara. Tyrion referme son livre et pose sa plume, ce sont les seuls objets que lui ont laisses leurs ravisseurs....

Shion
Orc Noir
Messages : 123
Enregistré le : dim. 30 mai 2010 01:00

Re: Le journal de Tyrion

Message par Shion » mar. 29 juin 2010 13:41

Dans les geôles des libérateurs
Journal de Tyrion: Jour 3

Cette fois, un revirement dans mes aventures m'oblige a narer la suite a la premiere personne.

Suite a notre altercation avec les rebelles du feu liberateur, nous sommes retrouves en complet desarroi. En effet, les forces et le nombre ecrasant du nombre de mercenaire nous a oblige a deposer les armes dans l'honneur apres avoir eradique 25 des leurs. Nous sommes donc maintenant prisoniers et ces mecreants m'ont attaches des menottes aux pieds et aux mains.

Notre ami le Barde Rakinn et notre amie la pretresse al Mugawyr semble etre emmene a part. Moi, Cyrul et Argawen sont transporte jusqu'a une infame carriere ou des dizaines de prisoniers enchaines sont force a casser des pierres. Mais des mon arrive dans le camp, le soupconne quelque chose de tres louche car il est peu probable qu'une bande rebelle ai a gagner a faire paver les routes ou nous faire casser des cailloux.

J'organise et essaye de motiver les prisonnier pour formenter une rebellion et s'enfuir en groupe. Mais le camp est bien garde et entoure d'achers qui ne nous epargneraient pas. Je remarque que ma magie est etrangement impregne d'une marque rouge, ce qui confirme mes soupcon sur ces carriere et sur la mine a l'autre bout de la carriere. Grace a mes pouvoirs je subtilise les clefs de la prison, mais a la derniere minutes j'avise de changer les plans.
Il semble, en effet, qu'il est preferable d'enqueter sur la mine en question et les buts de cette bande du feu liberateur. De plus rejoindre nos compagnons et fomenter une rebellion semble plus facile depuis la mine, nous faisons en sorte d'etre rediriger comme travailleur dans cette mine en question. Nos conditions s'ameliore et nous commencons le dur travail de taille dans la roche au fond d'un tunnel.

A notre grande surprise, nous traversons un mur et decouvrons un ancien tunnel. Je saute sur l'occasion surtout que je rescent une forte source de magie ancienne non-loin. Cette source, objet ou chose doit d'ailleurs est l'objectif premier de ces mecreants du feu liberateur. Nous faisons donc en sorte de cacher notre decouverte et je continue la taille de la rocche avec mes compagnons pour donner la donne aux gardes.
Le jour suivant, je m'introduit et deblaye le tunnel decouvert, nous decouvront les restes d'une ancienne civilisations des plus mysterieuses mais je ne peux en comprendre plus malgre toutes mes connaissances. Un cote de cette ancien tunnel menne a un ancien Lac souterrain qui donne sur un passage non-lointain ce qui me rappelle que j'ai ete eleve a la cour d'un palais et non pres de la mer.

Puis, je me rend de l'autre cote de ce mysterieux tunnel et decouvre une salle avec des gravures relatant l'histoire d'une ancienne race et aussi une ancienne fontaine aujourd'hui asseche. Depuis cette sallle, je deboule sur une forte ancienne en metal tres hermetique. J'utilise mon sort de "message" pour avoir une discussion avec notre barde Rakinn qui me sugerre d'injecter une force magique dans cette porte. Et c'est la solution, j'impose mes mains sur la porte et y impose ma magie, cela declanche son ouverture.

Devant moi apparait alors une ancienne statue de dragon empoignant un globe etrange. Il semble que cette objet ancien et magique soit bel et bien ce que recherche ces manants du feu liberateur. Reste donc a savoir l'histoire de cette ancienne race et ce que serais donc cette orbe mysterieuse de facon a utiliser son pouvoir contre le feu liberateur ou tout au moins empecher qu'il en entre en possesion.
Mon but etant de cache mon identite a ces rebelles, puis de sortir d7une facon ou d'une autre de ce camp infame. Puis je leur ferais payer leur pretention et les asservirais au nom de Dara!

A suivre....

Shion
Orc Noir
Messages : 123
Enregistré le : dim. 30 mai 2010 01:00

Re: Le journal de Tyrion

Message par Shion » lun. 5 juil. 2010 19:11

Journal de Tyrion: jour 7

C'est enfin en homme libre, que je peux poursuivre mon journal au coin d'un feu. En plein air, sans tente, le vendre vide, sans le sous, certe, mais libre.

Mais revenons au fait dans la mine. J'etais en train d'inspecter un souterrain etrange.

Un etrange dragon, une statue de dragon tenant une orbe noir se tient devant moi. Ne comprenant pas tres bien la situation ni la raison de cette salle, cette orde ou ce dragon, je decide de retourner dans le tunnel superieur, la mine elle meme. Je finis donc de faire semblant de creuser afin d'etablir un plan dans la nuit.

Notre tour dans la mine touchant a sa fin, nos geoliers nous reenvoie dans notre cellule. Notre ami le barde Rakinn vient d'etre enferme avec nous. Je me retrouve au milieu d'une mine infame entoure de mercenaire pour la plupart tres odorant. Moi, Rakin le barde, Agarwaen le druide, Cyrul le l'ex-soldat, avyr le mercenaire elfe ainsi que berthold, ex-tailleur de pierre et enfin un elfe tres reserve. Je lui relate ce que j'ai decouvert au fond de la mine. Rakinn relfechit et me dit qu'il y a des chances de pouvoir aider.
Nous apprenons que le soit meme, un chef superieur de la troupe du feu liberateur, nos geoliers, veitn en inspection demain.

Alors nous decidons de trouver un moyen de sortir de notre cellule ce soir, puis de fouiller le fond en comble l'ancien souterrain, decouvrir l'artefact que recherchent ses mecreants, puis de nous enfuir par tous les moyens. Je propose egalement de negocier habilement et faire chantage sur la decouverte de l'artefact et notre liberte.
Je n'appercois les clefs sur aucun garde, ma telekinesie m'est donc plus qu'inutile pour sortir de cette cellule. Je decide de demander à Zain, notre ami barde, d'essayer de crocheter la serrure de notre cellule. Je lui tend alors la cuillere que j'avais pris soin de voler et de tailler en pointe ces jours derniers. Notre ami crochete et ouvre la cellule avec la cuillere tout aussi facilement qu'un enfant aurait avale un bol de gruau avec celle-ci.

Nous retournons dans le souterrain, Rakinn le barde est en partie capable de comprendre et parler la langue et l'histoire de cette ancienne race qui a construit ces souterrains. Il semble que ce sont les Khars, une ancienne race qui furent, semble-t-il des magiciens habiles. Rakinn sachant nager, il traverse le lac souterrain a la nage et decouvre semble-t-il un cercle magique de l'autre cote. Le druide avec nous, Argawaen, traverse lui aussi le lac souterrain et vient nous rapporter que le cercle magique est un teleporteur.

Nous traversons alors tous le lac en laissant nos vetements au sec. J'utilise mes pouvoirs pour activer le teleporteur et nous decouvrons une autre salle du complexe souterrain, dans la salle suivante, au centre, une pierre blanche. Aucun doute, le barde le confirme, cette orbe est magique, le barde ajoute meme que c'est l'oeil du monde, un ancien artefact tres puissant. Nos mecreants de geolier et membre du feu liberateur recherche donc cette objet.
Nous decidons de retourner a l'etage au dessus, j'elabore un plan qui ne pourras etre mise en place. Pres du lac souterrain, je tombe soudainement sur Al Mugawyr, notre ami la pretresse qui etait emprisonne ailleurs ainsi que que le reste des mercenaires de notre cellule. Elle a l'epee a la main et semble avoir feraille la-haut. Nous n'avons pas vraiment le temps de discuter.
De plus cette femelle a ramasser nos vetements et a traverse le lac sans les garder au sec, nous voila trempe jusqu'aux os.

Je propose de revenir a la statue de dragon, et demandons a Rakinn si il peut ordonner plusieurs chose en kahr au dragon ou meme entamer une communication. En proposant au barde de demander au dragon d'activer l'oeil du monde, un sort puissant nous permet de devenir omniscient sur toute la situation et les environs. Rakinn demande au dragon la route la plus sure pour nous enfuir de cette mine.

Le Dragon change alors magiquement la direction du cercle teleporteur. Nous y courons et le druide active la magie nous permettant de nous teleporter, cette fois, a l'air libre et clair du soir, au clair de lune dans une vallee inconnue et deserte de presence humaine.

Nous voila sans bagages, ni idees de l'endroit ou nous sommes, transis de froid et surtout trempes. Nous marchons vers la foret la plus proche pour trouver de la nouriturre, nous faisons une pause pour faire du feu.

A suivre........

Shion
Orc Noir
Messages : 123
Enregistré le : dim. 30 mai 2010 01:00

Re: Le journal de Tyrion

Message par Shion » mar. 13 juil. 2010 09:10

Journal de Tyrion jour 14

Je me retrouve donc en pleine nature dans un endroit inconnu sans le moindre sous ni objet en compagnie de 7 mercenaires tres douteux tous autant les uns que les autres. Mais il faut dire qu'ils sont indispensable.

Je prette ma seule possession, une cuillere a notre ami le mercenaire forestier elfe, celle-ci lui permit de faire un feu en moins d'une minute. je me passe de repas cette fois. Lendemain nous arrivames en foret, notre barde reusit a ce que des animaux s'approchent grace au son de sa flute. Al mugawir et Avyr firent voler leurs epees entre les arbres qui s'abbatirent en force et precisement sur deux lapins. La decouverte d'un ancien verger nous permit de recuperer legumes et fruits. Ce soir, notre repas est plutot copieux et cela redonne franchement le moral. Cependant l'estomac de notre barde fait des siennes et semble peut supporter le regime rural.

Je suggere de prendre la direction du sud dans un premier temps ce que nous faiseons. Dans la soiree, de la fumee indique que des habitations sont proches et nous decidons d'aller voir. Nous apercevons au loin des cavaliers maneuvrant pres de ce qui semble un village. Nous pressont le pas et nous decouvront un village en flamme. Un terrible incendie ravage le village en entier. J'accoure pour aider les blesses mais il semble qu'une troupe a eradique la totalite des habitants. Un immense charnier a ete creuse au centre du village. Nous decouvront 4 survivants donc un forgeron qui nous prend pour des voleurs. Je decide de les emmener avec le groupe jusqu'au prochain village.
Il semble que ce soit encore le feu liberateur qui a eradique ce village car les habitants ont refuses de les soutenir. Cette fois encore, mon opinion sur le feu liberateur se renforce. Ces mecreants sont plus vilains que je pouvais l'imaginer. Et il semble que je devrais me ranger du cote de l'etat et nous de ces rebelles. Cependant les motivations profondes de ses rebelles restent tres floues.

Je decide de rejoindre la capitale de l'est Carthag car nos vivres ne dureront pas dans ces zones desertiques. Nous traversons une zone aride et nous arrivons a proximite d'un village. Nous envoyons le barde en eclaireur. Le village est ous l'occupation de l'armee du feu liberateur. Il controle et recrute des soldats dans ces campagnes. Le barde a recupere des vivres et je decide d'eviter ce village pour aller prevenir les autorites de la capitale de l'est de la situation actuel et de la monte de ces malfrats du feu liberateur.

Nous traversons cette fois une zone tres tres arides pendant 4 jours avec tres peu de nourriture. Le village que nous rencontrons semble amical et le feu liberateur est encore loin. Je prends des informations et j'arrive a organiser une rencontre avec la femme du maire, celui-ci etatn en voyage.
Lui expliquant le danger qu'est le feu liberateur, cette femme accepte nos demandes de pret de vehicule et bestiaux ainsi que des vivres.
Durant la nuit, le maire revenu de voyage reveille toute la ville et annonce que Denda-Carthag est tombe aux mains du feu liberateur et aussi que ceux-ci arrive ici.
Tous les villageois se prepare a partir pour la capital pour se proteger et je les aides. A peine sortit du village, des cavaliers du feu liberateur incendie la ville et 5 cavaliers se lance a notre poursuite.

Ils arrivent sur nous, je rassemble ma force spirituel et decide de leur faire face avec mes compagnons. Tous de suite je leur lance une malediction de sommeil immediat, 4 s'endorment et sont assasines par mes compagnons. Le dernier, je lui envoie des voles de missiles magiques ce qui le fait tombe de selle puis il meurt.
Juste ensuite 6 et 2 autres cavaliers nous apercoivent et s'elancent vers nous. De meme, je lance un enchantement qui en endort 4 et mes rayon de froid et missile magique en abattent un 5eme. Deja 10 sales mecreants du feu liberateur dans la tombe. Mes compagnons saignent les endormis et et les deux derniers cavalier en s'interposant par leur corps.

Nous recuperons leurs chevaux et quelques unes de leur armes puis nous nous elancons vers la capitale tout autant pour quitter la zone que pour proteger les habitants en fuite. L'armee du feu liberateur me semble plus que jamais un vrai fleau. Cependant leur chef agit peut etre par pur soif du pouvoir ou pour des raisons concretes que je souhaite eclaircir. En attendant, je vais faire tous mon possible pour defendre Carthag et aussi pour stopper la progression du feu liberateur.
Ensuite, une fois leur intention au clair, je pense les combattre pour recuperer mes terres de Denda Carthag. Il faut donc que je poursuive et renforce mes pouvoirs magiques pour faire face a ses mecreants et tirer le tout au clair.

Je me dirige donc en ville a cheval avec de l'espoir, enfin....

A suivre.....

Répondre

Retourner vers « D&D 3.5 - Elandra by Loupis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité