Introduction et résumés.

Image
Avatar du membre
DarkTenebross
Beketien Exalté
Messages : 2179
Enregistré le : mer. 8 avr. 2009 01:00

Introduction et résumés.

Message par DarkTenebross » sam. 23 févr. 2013 21:09

Voici donc une petite introduction et l'endroit où vous pourrez poster les résumés des séances. (Ça sera à vous de vous organiser.)



Nous sommes dans la période intermédiaire du règne de l'empereur Karl Franz.

l'Empire vacille, au bord de l'effondrement. Les horreurs de la récente Incursion du Chaos, surnommée la Tempête du Chaos, ont laissé les contrées de Sigmar sous le choc. Le Nord est ravagé, ses cités réduites en cendres, les cadavres pourrissant partout à ciel ouvert... Les hommes-bêtes, les mutants et les survivants de l'armée d'Archaon rôdent dans les ombres des contrées jadis puissantes. Les réfugiés envahissent les cités occidentales à la recherche de nourriture et de protection, et l'effet de vague qu'a eu la Grande Guerre se ressent à tous les niveaux de la société impériale.

Même le culte de Sigmar pâtit de profond bouleversements.

Aux premiers stades de l'Incursion du Chaos, Volkmar, le grand théogoniste de Sigmar, avait pris la tête d'une armée, se risquant dans les Désolations du Chaos pour vaincre l'Indomptable Général Archaon avant qu'il ne puisse monter une offensive. Ne le voyant pas réapparaitre et craignant le pire, les membres du culte de Sigmar firent des pieds et des mains pour nommer un successeur au poste de Volkmar et unifier les peuples de l'Empire sous l'étendard fédérateur de leur foi. Mais à ce moment-là, en pleins combats, Volkmar refit son apparition, apparemment ressuscité. Une fois les forces du Chaos repoussées des murailles de Middenheim, Volkmar fit de nouveau valoir ses droits.

Ainsi, le culte de Sigmar est devenu instable, et de nouveaux cultes religieux fleurissent presque quotidiennement. Partout, on a le net sentiment que si l'Empire surmonte de tels bouleversements, son visage en sera à jamais changé !
Parties actuelles :
Lundi [MJ] Deadlands Reloaded
Mercredi [PJ] The Sprawl (Cyberpunk)
Dimanche [PJ] Deadlans Reloaded

Avatar du membre
Marotar
Guthiste Thermoformé
Messages : 1361
Enregistré le : dim. 26 août 2012 21:22
Date de naissance : 02 avr. 1996

Re: Introduction et résumés.

Message par Marotar » jeu. 21 mars 2013 20:18

Résumé - Jeudi 14 mars 2013 : Première séance -
La réincarnation de Sigmar
Par Ursun! Dans quoi je m'embarque encore...

Vladimir était assis à une grande table d'une taverne miteuse du Suiddock. Jeune et fière Kislévite, il quitta son pays natal par la mer pour se préserver du chaos qui s'annoncé. Malheureusement pour lui, Marienburg est bien différente des villes de Kislev, notamment sur le plan juridique. Ainsi son orgueil ne tarda pas à lui attirer des problèmes...

Et c'est par le jeu du destin qu'il se retrouva à la “couronne brisée”, partageant sa table avec de parfaits inconnus. Un silence de mort régnait dans cette taverne pratiquement vide, ce qui est étrange d'ailleurs en beau milieu d'après midi. Vladimir, un verre de kvas à la main, dévisageait ceux qui allaient surement devenir ses compagnons de fortunes. Il y avait un homme en robe, tous juste un peu plus jeune que lui, surement un de ces fameux hommes sorcier pensa-t-il. Il fixait discrètement une jolie jeune elfe assise en face. Elle semblait n'y prêter aucune attention. D'ailleurs son visage gracieux ne laissait paraître aucune émotion. Un autre jeune homme, très soigné, vêtu de beaux atours était occupé à siroter un verre de vin. Son accent très prononcé trahissait une origine tiléen ou estalienne. Enfin le dernier, plus âgé, semble être un ancien soldat ou peut être même à un chevalier si l'on en croyait son armure de maille complète.

Après quelques minutes de profond silence, Roderik, un homme sombre à la carrure imposante et au visage menaçant se lèva de sa chaise. Il n'est autre que le commanditaire de cette petite réunion privé. Ce répurgateur de l'empire cherchait des mercenaires pour une “ affaire” dont il n'avait pas le temps de s'occuper. Valdimir sourit en se demandant si tous avaient été recruter de la même manière que lui. Roderik nous expliqua plus en détails la situation ainsi que ce qu'il attendait de nous. Apparemment, Marienburg fut récemment le théâtre d'un évènement bouleversant : un enfant aurait été reconnu comme étant la réincarnation de Sigmar. Et une immense croisade composé de croyants et de fanatiques se dirigerait actuellement vers Aldorf pour mettre l'enfant sur le trône. Roderik trouve cela étrange que ce gamin apparaisse précisément au moment où l'Empire est instable politiquement. La tempête du chaos a fortement affaibli le pays et voilà que le trône est menacé par un gosse qui n'est peut être qu'un imposteur. Il souhaite qu'on lui rapporte un peu plus d'informations sur cette affaire, par le biais de son agent Alake Jesper qui loge actuellement à l'auberge des Deux chiens.

Après avoir fait connaissance, nous avons commencé les investigations. Les rues du Suiddock étaient pratiquement vides et les quelques personnes présentent se livraient au pillage. C'était à se demander si toute la ville n'avait pas suivi cette enfant. Les quelques informations trouvés nous ont menés au quartier de Winkelmarkt. Là, nos interrogations ont été un peu plus fructueuses : le jeune garçon, âgé d'une dizaine d'année, s'appelle Karl et serait orphelin. Il grandit à l'orphelinat de Shallya situé dans le quartier des temples. Il aurait tué à lui seul et face à la foule, trois sectateurs du chaos qui ont tenté de mettre fin à sa vie. Le Grand prêtre de Sigmar de Marienburg, Elmut reconnut en lui la réincarnation de son Dieu. Très vite la populace, galvanisé par l'enfant, s'est regroupée, portée par le désir commun de mener Karl sur le trône qui lui revient de droit. Elle a entamé une croisade en direction d'Aldorf. Néanmoins, certaines personnes avanceraient aussi que Karl n'est qu'un gamin possédé au service d'un culte du chaos qui a su corrompre les esprits faibles et que bientôt, l'Empire sera en flamme.

Après cela, nous nous sommes donc rendu à la source : l'orphelinat. Nous avons été accueillit par une soeur de Shallya qui a fait voeu de silence. Lorsque nous avons annoncé les raisons de notre visite à la mère supérieur, elle semblait animée d'une joie intense, comme si Karl était sa plus grande réussite. Elle parlait déjà de lui comme d'un Dieu, comme son Dieu. Dans la cour, les soeurs faisaient apprendre aux orphelins des chansons qui loué l'enfant, et elles punissait ceux qui refusait de chanter. Nous avons d'ailleurs appris que la soeur qui nous a accueillit avait elle même été puni par la mère supérieure parce qu'elle ne croyait pas que Karl est la réincarnation d'un Dieu qui n'est même pas le sien. Valdimir n'avait jamais vu un culte renier autant sa déesse!

Après être sorti, Anslem, le sorcier, nous informa que la soeur qui n'a plus droit à la parole, lui avait confié par écrit que la véritable mère supérieure, Mayada Widmar, était emprisonnée dans une cage au temple de Sigmar et qu'elle seul pourrait nous aider. Qu'est ce qui peut bien conduire une grande prêtresse a être enfermé tel une vulgaire prisonnière? C'est ce que nous avons cherché à découvrir en nous rendant au temple. Malheureusement, la cage était gardé par des chapeaux noirs, les gardes chargeait de faire appliquer l’ordre dans la partie terrestre de la ville. Ils nous ont dit qu'ils gardaient ou plutôt qu'ils préservaient “la sorcière” de la population. La pénombre de la nuit commencée déjà a envahir la ville et il nous fallait a tout pris trouver un moyen pour parler avec Mayada. Elle seul avait les réponses à nos questions...

Nous passâmes donc le restant de la soirée dans une auberge à boire et à réfléchir à un moyen de soustraire les gardes de leur poste. La violence était à proscrire car nous ne voulions pas avoir toute la garde sur le dos. Anslem finit par mettre au point un stratagème où Elektra en était la pièce maîtresse. Il consistait à séduire les gardes afin de les éloigné de la cage pour qu'il puisse avoir le champ libre afin d'aider la prêtresse. Malheureusement ce ne sait pas passé comme prévu. Afin d’empêcher un viole, Valdirmir et Rosario sont rentrés en conflit avec les gardes. Nous avons fini par fuir en direction des quais afin de leur échapper. Car comme tous le monde le sais à Marienburg, les abords du Reik ne sont pas sous leur juridiction. C'était un pari risqué... Mais Ursun était avec nous! Vivement que Anslem est reprit son souffle pour nous révéler ce qu'il a appris...
Modifié en dernier par Marotar le dim. 21 avr. 2013 18:24, modifié 1 fois.
| Univers favoris : Warhammer ; Fallout |

Avatar du membre
Berthier
Lammassu
Messages : 403
Enregistré le : dim. 9 sept. 2012 14:57
Date de naissance : 26 oct. 1994

Re: Introduction et résumés.

Message par Berthier » jeu. 28 mars 2013 20:40

Journal de Rosario A.

Après avoir échappé aux gardes nous avions une nouvelle piste, la mère Abesse, avant que Anselm ne mette fin à ses jours suite à sa demande, lui avait appris qu'il nous faudrait aller voir le répurgateur qui lui emmené Karl au temple de Shallya. Nous décidâmes donc de nous rendre au temple de Mort pour vérifier si le brave homme n'était pas déjà mort.

La réponse étant négative nous avons trouvé un garçon qui nous a conduit aux dock ou nous attendait un personnage plutôt menaçant, il voulait que l'on stoppe nos recherches et l'affaire aurait pu se régler à coup de sabre si le calme n'était pas revenu de justesse.
Je ne suis pas un lâche, mais mon père m'a appris l'art du duel, pas celui du 4 contre 1.
Après avoir été convaincu de nos bonnes intentions le docker nous a fourni un jeton pour un bordel Arabien qui m'était familier : le Lotus doré
Nous nous y sommes donc rendus et y avons trouvé plusieurs choses :
-Pour moi, un excellent repas en compagnie d'une très charmante demoiselles ainsi que deux pipes aussi différentes qu'agréables
-Pour Anselm, les plaisirs de la chair, enfin disons un aperçu vu qu'il n'a pas tenu jusqu'à être déshabillé
-Pour les autres, l'objet de notre venue, le répurgateur ayant trouvé Karl dans les marais, il l'a sauvé d'un rituel démoniaque et contre nature avant de l'apporter aux prêtresses de Shallya, plus tard en découvrant qu'il se faisait passer pour la réincarnation de Sigmar il a voulu intervenir et a été réduit en charpie par la foule, il avait ensuite été placé dans ce bordel ou il finira probablement sa vie sous l'emprise de l'herbe

Suite à ce passage et après avoir repris mes esprit, j'ai appris que nous avions été payé. En effet pendant que je pleurais sur mon amour perdu, resté en Tilée avec de parfaits inconnus, le reste du groupe avait rencontré Alak Jesper, le répurgateur auquel nous devions faire notre rapport et ils m'ont donc remis le salaire promis ainsi que 10 couronnes des 50 que le répurgateur blessé nous avait promis contre la tête de Karl. En revanche il nous restait une dernière piste à remonter

Nous avons donc rapidement trouvé un guide (un peu fou) qui nous a mené à travers les marais. Ici j'ai trouvé une bourse que j'ai partagé avec mes camarades et un anneau, un bel anneau, je vais le garder, je pense que j'irais le faire estimer et je mettrais son prix dans le pot commun, ainsi nous serons quittes.
je ne mettrai pas le nom de mes PJ car c'est trop mainstream

Avatar du membre
Nounours
Loup Garou
Messages : 173
Enregistré le : jeu. 1 mars 2012 17:39
Date de naissance : 08 mars 1993
Localisation : Potenza, Italie
Contact :

Re: Introduction et résumés.

Message par Nounours » jeu. 4 avr. 2013 19:27

Résumé de la Troisième séance

Guidés par leur mystérieux et non moins pitoyable guide qui répondait au nom de Jekill, nos aventuriers continuèrent leur route à travers les marais. Au milieu de la nuit, ils arrivèrent près du temple où le gamin sur lequel ils enquêtaient avait été retrouvé par le répurgateur Osriic. Il s'agissait d'une obscure bâtisse égarée et éclairée par des torches de l'intérieur. On pouvait aussi discerner sa forme grâce aux rayons verdoyants de Morrslieb, la lune du chaos. C'est d'ailleurs à ce moment que, apeuré par tant de mauvais présages, le guide resta à l'arrière et prévint le groupe qu'il l'attendra près de l’embarcadère.

En s'approchant discrètement du temple, les aventuriers aperçurent des cultistes qui semblaient danser et s'amuser dans des bruits sauvages et terrifiants. Il s'agissait en vérité d’expériences rituelles macabres autours d'un puit démoniaque. En regardant mieux, l'un des aventuriers reconnut le culte de Stromfels dans les symboles en gueule de requin qui ornaient les tenues des ritualistes. Au bout d'un instant, Rosario fît tomber une partie de son matériel et les réactions de ses camarades ne passèrent pas inaperçues pour le cultiste qui faisait le guet, en haut d'une des tours du temple.

Une bataille s'engageât alors entre les aventuriers et les cultistes. Le groupe se sépara pour ne pas être encerclé par les assaillants mutants : Arcturus et Anselm d'un côté ; Elektra, Rosario et Vladimir de l'autre. Cela fût très bref ; les ritualistes furent massacrés tandis que, du côté des aventuriers, seuls Vladimir et Rosario restèrent blessés.

Laissant leurs compagnons se reposer après la bataille, Anselm, Arcturus et Elektra continuèrent à inspecter les ruines en suivant des bruits d'invocation qui semblaient venir du sud. Dans l'une des tours au sud-est du temple, ils retrouvèrent un homme à tête de requin et armé d'un couteau qui semblait proférer des paroles malsaines et démoniaques dans un langage sombre et inconnu. Pour couper court à toute sorte de discussion, Anselm balança sans attendre un projectile magique. L'invocateur fît alors apparaître un énorme mutant qui s'attaqua au groupe. Pris de colère, Elektra et Arcturus se jetèrent sur la bestiole et la massacrèrent à tour de rôle. Etant témoin de la scène, l'homme à tête de requin lâcha son poignard et se rendit à la merci des aventuriers. Mais ces derniers, craignant un coup tordu de la part de l'invocateur, ne purent s'empêcher de le couper en deux.

Les aventuriers fouillèrent alors la salle à la recherche de ses trésors. Anselm mit notamment la main sur le livre du cultiste à tête de requin. Les autres mirent la mains sur quelques babioles, puis le groupe fût infecté par une violente diarrhée sauvage et très douloureuse - sûrement due à la corruption qui hantait les lieux. Après quelques instants de repos, le groupe reparti pour Marienburg.
Spoiler :

Il meurt à la fin.

Avatar du membre
Nami
Naïade Asiatique
Messages : 151
Enregistré le : mer. 10 avr. 2013 23:45
Date de naissance : 25 avr. 1996

Re: Introduction et résumés.

Message par Nami » jeu. 11 avr. 2013 00:00

Séance n°4 - 04.04.2013
Commencement à 19h42 et finis à 22:56
Après un court périple dans les marais entourant Marienburg, l'équipe est de retour dans la ville avec une nouvelle piste : un autre homme recherche l'enfant, Jurgen Baer. Cette indice est parvenue à nos compagnons grâce au note du cultiste qu'à récupérer Anselm lors de la fouille et qu'il a décrypté au cours du voyage. Seulement, ils ne savent qu'une chose, la localisation de cet homme et celui-ci se trouve apparemment à la taverne du Gai Batelier dans Doodkanaal.

Malgré cette nouvelle voie, les quatre aventuriers décident de se rendre tout d'abord dans un magasin pour s'acheter quelque trouvaille et revendre des objets trouvés lors du séjour. Vladimir ayant été gravement blessé, a eu besoin de se rendre chez un médecin pour se faire soigner d'urgence et il semblerait qu'il ne peut revenir avant quelque jour. Pendant que le jeune mage s'achète un fantastique bâton, l'écuyer essaie de vendre son collier de bronze, mais à peine a-t-il dit mot de sa provenance, que les gardes dans le magasin posent directement leur main sur leur arme. Cette publicité de mauvais goût a eu le succès de mettre dehors tout le groupe.

Après ce moment de dépense, les quatre compagnons se dirigent vers ce quartier réputé pour sa criminalité, sa pauvreté et ses odeurs nauséabondes. Alors qu'ils franchissent à peine cette frontière, le spectacle est au rendez-vous. Une odeur désagréable constituée principalement de vomis et de déchets en tout genre remonte à leur nez ainsi qu'un goût métallique s'installe au creux de leur langue. Cela sonne comme un « bienvenu dans le canal de la mort ». Alors qu'ils avancent dans ce paysage sombre et peu joyeux, une première scène se passe devant leur yeux : deux hommes balancent le corps d'un autre homme. Un seul regard sur leur méfait a suffit pour que ces criminels lancent un regard noir à nos preux aventuriers. Mais à ce moment, un mendiant tire le bras de Rosario. Pour une pistole, il nous montre une simple direction qui semble indiquer la position de la taverne. Le quartier est tel un labyrinthe. Alors qu'ils s'enfoncent davantage dans la ville, ils essayent de demander à un habitant du coin leur chemin mais en vain. Anselm essaie de les guider par son instinct de magie. Néanmoins, ils ont juste l'impression de tourner en rond. Pourtant leurs pas les guident devant un autre tableau, ils voient deux voyous en train de violencer un pauvre homme, trouvant cela inhumain, ils essayaient de les arrêter, seulement, voyant qu'ils les dérangent, ils les provoquent.

Un combat s'engage, les mécréants sortent leur arme alors qu'Acturus commence un discours long et barbant. Le combat part en fiasco, Elektra se fait battre à son propre jeu et l'homme par surprise lui emprissonne le cou avec force et l'empêchant de respirer. Alors que les secondes s'écoulent, l'elfe tombe dans les pommes sous l'effet de l'asphysie. Arthurus sauve l'assassin des bras de la mort car le criminel a menacé de l'éliminer si ses coéquipiers ne cessaient pas le combat et ne déposaient pas leur arme. Après cela, Elektra se remet un peu et soigne ses compagnons. Alors qu'il se remette à errer dans le quartier, ils repèrent un habitant et décident de lui demander leur chemin, celui-ci leur indique le parcours contre une pistole en leur décrivant le bâtiment mais il faudra une heure de marche pour y aller.

Après une bonne heure de marche, ils arrivent enfin devant le bâtiment face au canal. Un homme ivre sort de la taverne et salue les arrivants en urinant. Les compagnons décident d'interroger le jeune homme en utilisant la ruse de lui payer un coup. Cela marche, ils rentrent dans la taverne et s'installent à une table. Cependant, lors de leur entré, ils ont remarqué un homme en armure et possédant des armes inconnus et celui-ci semble observer le groupe. Elektra s'en aperçoit et s'en va à sa rencontre avec deux de ses camarades. Au fil de la discussion, ils apprennent qu'il est tout d'abord un Ronin et qu'il se nomme Mogori EiGoei. Dans son pays, il est une sorte de chevalier. Chaque camarade se présente au Ronin. Celui-ci nous explique la raison pour laquelle il cherche l'enfant : il doit trouver son chemin dans la voie de l'enfant, pour trouver une réponse et rejoindre son clan mais s'il échoue, il doit effectuer le seppuku. En lui donnant une information sur la destination de l'enfant, le ronin accepte de les aider. Or, il leur lance un homme qui semblerait avoir des informations. En l'interrogeant, ils découvrent que la personne qu'il cherche est morte depuis deux jours à cause de molosses. Malgré cette perte de piste, Mogori veut bien accompagner le groupe à l'antre des molosses mais tout en ayant un comportement diplomatique. Pendant le court voyage, il montre des techniques à Arthurus.

Cependant lorsqu'ils arrivent au lieu dit, ils apprennent que l'antre ouvre seulement à 22 heures. Malgré tout, Anselm essaie de marchander avec le gardien tenant la porte, toutefois celui-ci arnaque le mage. Alors que le jeune mage croyait avoir perdu ses pistoles, le ronin fait une action rapide, tue le gardien et lui donne une bourse. Après cette mésaventure, ils décident de camper devant le bâtiment et d'attendre l'heure d'ouverture. Néanmoins, à l'heure d'ouverture, tout semble fermer et les aventuriers décident de faire le tour pour trouver un issu. Malheureusement, devant la porte dérobée, un type fait la garde. Chaque camarade essaie de marchander avec le gardien, pourtant le porteur ne cède pas et alors que les voix s'échauffent, celui-ci préfère donner l'alerte et le groupe fuir. Après ce petit échec, ils sont retournés à une taverne pour se reposer, le samourai a juste tué deux personnes pour des raisons mineurs. Pendant la nuit, Elektra a suivi Anselm et l'a sauvé de se faire dépouiller et violer, elle l'a ramenée à la chambre.

Le lendemain, à 22 heures, il y retournent et par chance c'est ouvert, il y a de l'activité. Rosario toque, après avoir donné deux pistoles, le garde les laisse entrer. Dans l'antre, beaucoup de personnes les entourent ainsi que dix molosses dispercés dans la salle. Ils s'installent à une table de jeu et ils décide ne de pas jouer. Pourtant Rosario joue, gagne et un des joueurs leur indique son chef qui pourrait leur fournir des informations. Alors qu'ils s'installent cette fois-ci à la table du chef, Rosario rejoue et Anselm interroge le chef sur Ganger Borer. Il se rappelle de lui et leur propose de donner ses vêtements contre cinq couronnes. Après lui avoir donné la somme, il leur donne un bout de papier, la bourse et un fil de pêche. En regardant le papier, ils s'aperçoivent qu'il s'agit d'un plan. Après cela, Magori prend congers car il est temps pour lui d'aller rejoindre l'enfant.

Avatar du membre
Marotar
Guthiste Thermoformé
Messages : 1361
Enregistré le : dim. 26 août 2012 21:22
Date de naissance : 02 avr. 1996

Re: Introduction et résumés.

Message par Marotar » jeu. 18 avr. 2013 19:39

Résumé - Jeudi 11 avril 2013 : Cinquième séance -
Bienvenue dans les bas fonds de Doodkanaal !
Le réveil de Vladimir fût quelques peu mouvementé. L’effet anesthésiant du kvas de la veille ne dura pas et la douleur revint vite à la charge au petit matin. Tiraillé par sa blessure et par sa gueule de bois, il essayait tant bien que mal de se souvenir de ce que Rosario lui avait dit il y a deux jours de cela. Malheureusement pour lui, tout était confus, et sans kvas pour calmer son entaille il se doutait qu’il ne parviendrait point à se concentrer un seul instant. Après un copieux petit déjeuner ainsi que deux trois verre, Vladimir se sentait déjà bien mieux.
« Doodkanaal ! les paroles d’Angelo lui revinrent à l’esprit, c’est là bas qu’ils se rendaient ! »

Ce quartier est surement le pire de la ville. La misère y est omniprésente et peu de personnes étaient enclin à aider se pauvre Vladimir à retrouver ces compagnons. Ursun soit loué, ses amis n’étaient pas réputés pour leur discrétion et il semblerait qu’ils n’avaient pas tardé à s’attirer des ennuis. Quoiqu’il en soit, celui lui permit de trouver assez vite l’auberge où ses compagnons avient passé la nuit. Une chose est sur, ils ne s’attendaient pas à le revoir de sitôt ; à tel point qu’Arcturus se demanda même quelles pouvaient bien être les motivations du kislévite qui pouvaient justifier une telle obstination.

Pendant que l’ensemble du groupe déjeuné, ils firent pars de leur récente découverte à Vladimir ainsi que de leur prochaine destination : la boulangerie calcinée. Mais bien sur, personne ne savait où elle se trouvait. Durant leur pêche aux informations, Arcturus subit la rencontre qui restera surement la plus humiliante de sa vie, en effet le « preux chevalier » c’est fait mettre à terre pas une fillette d’une dizaine d’année à peine… *Afin de préserver le peu d’amour propre qu’il lui reste, je passe volontairement les détails de cette scène !*

La mère de la gamine nous indiqua où se trouvait cette boulangerie, qui apparemment n’est pas « calcinée » que de nom. En effet, elle fût entièrement brûler lors d’une blague qui aurait mal tournée. Une fois arrivé devant les décombre du bâtiment, le groupe entama son investigation. Vladimir, bien qu’un peu pompette, trouva une trappe dissimulée sous de gros sacs de grains carbonisés. Elle conduisait dans ce qui avait tout l’air d’être « une ville sous la ville », surement dû aux décennies de construction douteuse dans un sol marécageux instable.

Il ne fallut pas longtemps au groupe pour faire la concordance entre les couloirs qui se présentaient à eux et le plan chiffonné trouvé dans les vêtements de Ganger Borer.
La tension monta vite entre Rosario et Arcturus sur le comment et la manière de lire ce bout de papier chiffonné…Les couloirs les menèrent à une grande pièce remplit d’une moisissure pour le moins étrange. Après quelques tâtonnements et autres actions permettant d’évaluer la situation, la moisissure leur paraissait inoffensive et ils décidèrent de continuer leur chemin.
Grossière erreur.
La pièce se remplit de spores toxiques et corrosives qui leur rongèrent la peau. Heureusement pour certains, leur visage était masqué d’un épais tissu, ce qui leur épargna de violentes brulures au visage.

Après cela, le groupe perdu beaucoup de temps en essayant de traverser un couloir inondé d’eau usée. Les pitoyables manœuvres orchestrées pour passer on même faillit coûter la vie à Rosario qui se serait noyé sans l’intervention d’Elektra. Par chance, Rosario trouva une rapière en assez bonne état qui flottait dans de la vase. Même si elle ne valait pas son ancienne arme – présent de son père – il fut tout de même soulagé de se sentir à nouveau « paré au combat ».

Ensuite, le groupe continua à errer un bon moment dans les couloirs, persuadé de lire convenablement le plan.
Ils finirent par tomber sur un homme violentant sa femme et, médusé devant la manière dont celui-ci la traité, ils ne purent s’empêcher de lui inculper les bonnes manières par la force…
Mais sans résultats.
Seul Vladimir ne s’en mêla pas. Persuadé que cela ne le concerné en rien et que, si cette femme était une victime, c’est surtout parce qu’elle le permettait. En attendant ses compagnons, il fouilla les pièces et ne trouva rein d’intéressant excepté une petite statuette d’un singe assez amusante.
Il décida de la gardé.

La suite ne fut qu’une succession de couloirs à l’odeur toujours plus infâmes. Plus le groupe progressait, plus la puanteur devenait insoutenable à telle point qu’Elektra ne put s’empêcher de lâcher une gerbe visqueuse qui faillit salir la belle robe de Vladimir. Là où l’odeur atteignit son paroxysme, se tenait la bête qui l’engendrait. Le corps de cette ignoble machination du chaos est celui d’une gigantesque limace tachetée de noir dont la peau luit de sécrétions immondes, le tout dominé par une énorme tête présentant une grande gueule garnie de crocs dégoulinants, encadrés de tentacules enduits d’une substance surement empoisonnée. Toute la longueur de son corps humide est parcourue de pointes acérées. Au milieu du tronc s’agitent deux pattes atrophiées et invalides aux pieds palmés et griffus. Le corps de cette chose se prolonge par une longue queue terminée par un dard affilé…
Tous restèrent là, sans bouger, stupéfié.
Terrifié.

Seul Rosario resta maître de lui-même et chargea la bête immonde ! Courage ? Témérité ? Folie ? Non ! Aucun de ces mots ne qualifie l’exploit insensé du Tiléen face à un tel démon ! Angelo fit cela dans le seul et unique bute de protéger ses compagnons le temps que ceux-ci reprennent leurs esprits et puissent s’enfuir : c’est de l’héroïsme ! Mais Rosario n’était pas assez puissant pour combattre seul cette bête implacable !
Vladimir voulait s’enfuir. Il était terrifié et encore extrêmement mal en point, il savait que ce combat le tuerait… Mais qu’à cela ne tienne ! Il ne pouvait pas se résoudre à abandonné son ami face à l’enfer même !
Il chargea, adressant une prière muette à Ursun.
Malgré ses nombreuses blessures, il parvint à passer les immondes défenses de la créatures et à trancher les tentacules qui maintenaient Rosario. Très vite, Elektra et Arcturus reprirent eux aussi leur esprit et chargèrent le démon ! Le combat fut d’une rare violence. Tous unis, animés par la même fureur, ils prenaient peu à peu le dessus sur le monstre ! Vladimir le sentait, Ursun était avec eux ! Les violents coups d’Arcturus et la précision d’Elektra permirent de renvoyer le démon en enfers.

La créature n'avait pas été positionné là par hasard, elle semblait garder quelques chose, ou plutôt quelqu'un. Au fond de la pièce se trouvait une cellule dans lequel été enfermé un fou. Il nous donna un parchemin qui nous révéla qu'un culte du chaos de Nurgle, dieu de la pestilence, était derrière toute cette machination. Il nous apporta aussi la preuve écrite que le gamin Karl n'est autre qu'un mutant au service du culte. De plus, il semblerait que le fou soit lui même un membre de ce culte enfermé là car il n'était plus utile. Il ne pu rien nous apprendre donc avons donc prit la décision de l'exécuter : "Meurs serviteur des Dieux sombres!"

Après tous cela, nous remontèrent à la surface et nous sommes retourné voir Jesper. Celui-ci nous gratifia et nous ordonna d'aller retrouver Roderik à Aldorf pour l’informer de nos récentes découverte.
| Univers favoris : Warhammer ; Fallout |

Kaine59
Timonier Korrigan Timide
Messages : 32
Enregistré le : jeu. 7 févr. 2013 14:17
Date de naissance : 24 juin 1978

Re: Introduction et résumés.

Message par Kaine59 » dim. 21 avr. 2013 16:25

Résumé - Jeudi 18 avril 2013 : 6éme séance -


Suite à notre découverte dans les égouts, une grosse discussion a eu lieu pour mettre au point un plan sur la suite de nos activités. Après quelques bières partagées autour d'une table une taverne nous avons donc décidé de rejoindre Rodrick à Aldorf, en rattrapant la croisade sur la route.

Nous partîmes donc à pied en direction de la capitale.

Les deux premiers jours furent calmes alors qu'au troisième jour nous avons croisé un groupe de pèlerins Sigmarites faisant le voyage saint depuis Aldorf sur les genoux.
2 heures plus tard nous avons croisé des "Représantants de la croisade de l'enfant" un petit groupe constitué de 5 gardes armées se disant les percepteurs de cette croisade et nous demande 1 couronne par personne. Les esprits s'échauffent mais au final la taxe est tout de même payé par dépit.

Le quatrième jour se passa sans encombre.

Au cinquième jour nous retrouvons les traces de la croisade.

Le sixième jour nous rencontrons une caravane marchande qui s'est faite attaquer par les gens de la croisade aux dires de leur chef Errman. Les deux seuls véritables informations intéressantes à retenir de ces commerçants et que dans le groupe de la croisade il y avait des gitans qui ont regardé la scène de loin qui n'ont pas pris part à l'attaque de la caravane et que la croisade semblait se diriger vers Gootten.
Le soir même nous entrions dans la grande forêt de Drakwald, lieu au 1000 dangers où la mort nous attend derrière chaques arbres. Après avoir commencé à avancer dans la forêt nous tombons, à quelques lieux, sur une auberge relais aux murs fortifier de 4 m 50 de haut. Son portail, lui aussi haut de 3 m, est étrangement ouvert. La cour est inondée de tract faisant la louange de l'enfant et de sa croisade. Au premier abord l'auberge désertée il n'y a plus un chien. Juste après notre arrivée alors que nous étions encore dans la cour, les ouïes fines de notre groupe entend de l'arrivée d'une coche se rapprochant à vive allure. Une partie du groupe passe par l'auberge pour atteindre les tours afin de guetter l'arrivée de la coche, et rencontre un elf blessé sur la route dans une des chambres cachées sous un lit. Il redescende le laisse dans la cour avec Marotar et le magicien.
Anselm n'ayant aucune information sur cette affaire lui demanda son nom, celui-ci d'un regard dédaigneux ne le lui répondit pas. Anselm lui fit remarquer qu'il n'était pas en position de force et qu'il valait mieux coopérer et reçu pour toute réponse un coup d'épée qui faillit lui arracher la tête. Le magicien riposta alors et le combat éclatant, le groupe arrive à la rescousse du magicien et l'elfe fut tué.
La coche arriva sur l'entrefaite et nous apprîmes qu'un transporté un prêtre de Sigmar du nom de Johannes ainsi que ses deux gardes du corps des portemarteaux et son initiée qui se prénommait Neils. Le groupe expliqua au prêtre la situation et qu'ils venaient d'arriver en ses murs.
Chacun se prépa alors à passer la nuit à l'abri derrière les murs. Anselm fut chassé par un des portemarteaux à écurie soi-disant parce qu'il était trop jeune mais alors qu'il traversait la cour, trois mutants lui sautèrent dessus l'une d'entre elle lui passa une dague sous la gorge et menaça de la lui trancher si il poussait le moindre cri. Ne voulant pas que ces compagnons soient attaqués par surprise il décida de crier quand même quitte à perdre la vie. Mais c'est à cet instant que le destin choisi de lui sourire car deux de ses compagnons choisiront ce moment pour sortir de l'auberge afin de fermer les deux grandes portes de l'entrée. ( -1 point de destin pour Anselm ). L'arrivée des deux compères attira l'attention des mutants ce qui permit au magicien de se dégager de l'emprise de la femelle. Anselm et Rosario hurlérent alors en coeur un énorme "MUUUTAAANNNTTTTSSSSS". Un court combat s'engage ensuite entre le groupe, les portemarteaux et les mutants. Ceux-ci furent balayés en quelques secondes. Le dernier mutant encore en vie et blessé supplia alors qu'on l'épargne en expliquant qu'il ne cherchait que de la nourriture pour lui et la vingtaine d'autres frères mutants restaient cachés, apparemment dans les écuries.
Un groupe de mutants dans nos murs nous ne pensions pas que la situation puisse empirer mais c'est alors qu'un cor retentit non loin, annonçant l'arrivée de la harde de Korska....

Avatar du membre
Berthier
Lammassu
Messages : 403
Enregistré le : dim. 9 sept. 2012 14:57
Date de naissance : 26 oct. 1994

Re: Introduction et résumés.

Message par Berthier » jeu. 2 mai 2013 19:21

Journal de Rosario A.

[...]La bataille fut rapide et cruelle, Anselm, Vladimir et Elektra purent s'enfuir pendant que moi fut projeté en dehors de l'auberge, aucun homme bête n'était présent et une compagnie en arme semblait se déplacer non-loin, il s'avéra que c'était des elfes, après leur avoir expliqué qu'il y avait un ami à eux dans l'auberge ils m'aidèrent à combattre l'horrible harde et à trouver ce que je pensais être le cadavre d'Acturus, fort heureusement un chirurgien fut à même de lui sauver la vie et après quelque jours nous arrivâmes à Gooten, où la croisade s'était installé.
Par un coup du destin nous sommes tombés sur nos amis, encore en vie et bien portants, après avoir croisé plusieurs malades se faisant arracher les membres pour la gloire de l'enfant. L'enfant aura d'ailleurs prévu un discours pour le lendemain à 3h.
Une vieille femme nous a ensuite offert le gite et le couvert après que nous l’ayons débarrassé de croisés essayant de piller son jardin et [...]
je ne mettrai pas le nom de mes PJ car c'est trop mainstream

Avatar du membre
Marotar
Guthiste Thermoformé
Messages : 1361
Enregistré le : dim. 26 août 2012 21:22
Date de naissance : 02 avr. 1996

Re: Introduction et résumés.

Message par Marotar » jeu. 9 mai 2013 19:13

Résumé - Jeudi 02 mai 2013 : huitième séance -
On t’aime tous Karl ♥

Notre hôte était plus qu’aimable. Elle nous logeait et nous nourrissait en ne nous demandait rien en retour. Même si Vladimir savait que le sentiment de sécurité que lui et son groupe lui apporté était la monnaie d’échange. Cela ne le gêna pas, au contraire même, c’était bien la première fois qu’il était aussi bien accueillit depuis son départ de kislev !
Il devait être au alentour de 21h lorsque le groupe, toujours attablé, entendit que quelqu’un frappé à la porte. L’hôte étant allé se coucher tôt, Rosario partit ouvrir, très vite rejoint par son compagnon Vladimir, qui avait comme toujours un peu trop forcé sur le Kvas. Un petit enfant d’origine arabe au prénom imprononçable entra dans la maison sans y être invité et proposa de laver des bottes pour quelques sous. Sans même nous avoir laissé le temps de répondre, il s’était déjà accroupi aux pieds de Vladimir, lui lustrant la botte droite !
Contrairement à Rosario qui, énervé, commençait déjà à mettre l’enfant à la porte, Vladimir lui rigolé sans trop savoir pourquoi. C’était bien la première fois qu’il rencontrait la progéniture de ses gens qu’on appelle des tziganes. Ce qui ne semblait pas être le cas de Rosario.
Après cette amusante rencontre, la soirée reprit de son plein. Les anecdotes fusait et comme à leur habitude Anselm et Arturus étaient en forme, ce balançant respectivement des pics de temps à autres.
Quand soudainement on refrappa à la porte.
Rosario se leva rapidement en râlant, persuadé que c’était encore ces « saloperie de tziganes qui viennent encore nous faire chier en plein milieu de la nuit ». Il fût surpris lorsqu’il ouvrir la porte et vit un homme dont la cape dissimulé sa silhouette. L’homme entra et enleva son capuchon. C’était un elfe. Mais que pouvez bien foutre un elfe ici se demanda Vladimir.
Il faisait partie du groupe qui avait sauvé Rosario et Arcturus. Il venait réclamer la dette qu’avait cette deux là envers son peuple. Il nous informa que demain, à 15 heures, Karl se montrera et fera un discours, s’adressant directement au gens qui le suit. L’elfe tient à ce que nous les accompagnons afin d’évaluer si Karl représente ou non une menace intérieur.
Le lendemain matin, le groupe parti en direction de la croisade afin d’y déjeuner. Sur place, ils récoltèrent des informations utiles mais le plus important est qu’ils participèrent à un combat de rats spectaculaire. A l’échoppe qui sert de cantine à la croisade et qui porte l’ancien insigne de la paye du moissonneur, le groupe retrouva Nils servant la nourriture. Par Ursun, il a survécu ! Malgré ce qu’Elektra nous avais dit comme quoi il s’était fait sauvagement enchainé de coup… d’épée ! Grâce à lui nous n’avons pas eu à faire les 3 heures de queue pour pouvoir manger. Et son ragout… hummm… C’était troup de la balle !
Après cela, nous avons été rencontrer une vielle connaissance d’Arturus qui serait le médecin de la croisade. Il nous apprit qu’une violente épidémie faisait rage. Son principal symptôme était l’impossibilité d’aller pissé. C’est embêtant quand on sait les litres d’alcool que boit Vladimir…
Après avoir airé quelques heures en plus, 15 heures approcha. Il était temps d’aller voir en chère et en os ce fameux « Dieu parmi les hommes ».
Connaissant ses pouvoirs maléfiques, Vladimir prit soin de bander ses yeux avec du tissu. « Pas de contacte visuelle, pas de corruption » disait il ! Si seulement il avait su plus tôt que nul ne peut se protéger de paroles sacrées, il ne se serait pas donné autant de mal…
Ainsi Vladimir ne vit pas les membres importants d’effilé sur la scène, ni le gamin d’ailleurs. Mais lorsque celui-ci commença à parler… Tout changea pour lui, sans trop savoir comment, ni pourquoi.
Il enleva son bandeau pour admirer de ses yeux l’être sublime qu’était Karl. Tant de prestance et de charisme concentré en un seul être - c’est impossible ! Il ne peut être qu’au dessus de l’homme, il ne peut être qu’un Dieu. Vladimir réalisa qu’il était dans le déni depuis le début ! Karl n’est pas un monstre, c’est ridicule ! Une telle perfection ne peut servir les sombres dessin des Dieux noirs ! Mais pourtant les elfes ne semblaient pas de cette avis, ces pauvres fou continuent de voir Karl comme une menace !
| Univers favoris : Warhammer ; Fallout |

Avatar du membre
Nounours
Loup Garou
Messages : 173
Enregistré le : jeu. 1 mars 2012 17:39
Date de naissance : 08 mars 1993
Localisation : Potenza, Italie
Contact :

Re: Introduction et résumés.

Message par Nounours » mer. 15 mai 2013 18:37

Résumé de la neuvième séance

Après la bataille sanglante, la plupart des hommes présents se tournèrent vers nos compagnons qui s'étaient très largement démarqués au cours des combats. Ils furent aussitôt interpellés par les dirigeants de la Croisade, puis menés à Karl lui-même qui les remercia pour leurs bons et loyaux services. En récompense, ils eurent le privilège de loger dans les quartiers centrales du camps de la Croisade - non loin des tentes de ses dirigeants - et la chance d'intégrer la garde rapprochée l'enfant-réincarnation de Sigmar.

La première nuit fût mouvementée et marquée par les diverses disputes de nos compagnons qui ne parvenaient toujours pas à s'entendre sur les raisons qui les avaient menés ici, ou qui cherchaient tout simplement à se chamailler entre eux pour honorer - comme à leur habitude - le dieu de la discorde. Croyant se faire écouter par un homme à l'extérieur de la tente, les aventuriers s'en prirent ensemble à un garde jusqu'à ce que celui-ci soit secouru par ses alliés en prétextant s'être fait attaqué sans raison.

Le lendemain, le groupe se divisa en deux pour les patrouilles de jour et de nuit, et ils commencèrent à enquêter sur la demande d'un des chefs de la croisade sur des événements paranormaux qui soulignaient la présence du chaos dans la croisade. Nos compagnons découvrirent alors la félonie d'un des dirigeants, qui fût accusé en public par Ansem ; Ansem qui fût récompensé par la promesse d'obtenir un grimoire.

Malheureusement, l'enquête mit en évidence un autre mal qui rongeait le camps : une maladie dangereuse, mortelle et chaotique...
Spoiler :

Il meurt à la fin.

Répondre

Retourner vers « Warhammer "Les Milles Trônes" par DarkTenebross »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité