Épisode IV : Dead Space

Image
Avatar du membre
Eleanora
Licorne
Messages : 217
Enregistré le : mar. 10 janv. 2012 15:09
Date de naissance : 03 mars 1984

Re: Épisode IV : Dead Space

Message par Eleanora » lun. 24 déc. 2012 18:22

*tente une invocation d'aconit*

-1d8 points de SAN :mrgreen:
Campagnes en cours :

Ainsi parlait Nyarlathotep Par Nael
Trinités Par Nael
Delta Green : Marionnettes et Ombres chinoises par Lazarius

Avatar du membre
booga
Interface Maptool
Messages : 2542
Enregistré le : mer. 1 juil. 2009 01:00
Date de naissance : 17 août 1969
Localisation : Vancouver, WA, USA

Re: Épisode IV : Dead Space

Message par booga » jeu. 27 déc. 2012 08:29

L'enregistrement de la partie n'ayant pas fonctionné (note à moi-même : il ne faut pas activer l'enregistrement alors que l'onglet du canal "bruitages" est sélectionné, sous peine de n'enregistrer que la musique et les bruitages...), j'ai décidé de faire un résumé dans la boite spoiler ci-après :

Spoiler :

L'alerte résonnait dans le hall des ordinateurs, et répétait à intervalle régulier que le processus d'autodestruction du vaisseau était désormais activé. La lumière rouge clignotante emplissait l'espace et formait des ombres effrayantes dans cet espace clos dont les trois portes donnant sur le vide venaient d'être soudées par l'équipe. De faibles lumières de sécurité bleuâtres indiquaient les chemins d'évacuation. Autour du groupe, huit armoires informatiques contenant des cerveaux d'enfants semblaient mener ce sinistre manège. Vincent veut débrancher le système directement, mais le reste de l'équipage du Gladius s'y oppose. Lola se branche sur l'interface neurale que Martin vient de finir d'installer sur le réseau du Tatterdemalion en un temps record. Les six câbles optiques connectés sur sa tempe s'illuminent d'une lumière verte blafarde. Damien, Diana et Vincent suivent son exemple et branchent leur unique prise d'interface sur le système. Andrew et Martin décident de rester en dehors du monde virtuel pour assurer la protection des rêveurs, et Martin se charge de suivre leurs moniteurs de santé que Diana lui a confiés. Les rêveurs virtuels se regardent droit dans les yeux, inspirent profondément, font le vide dans leur esprit et appuient sur leur bouton de connexion respectif, à l'unisson.

Après quelques instants de désorientation, le changement de décor est total. Les quatre coéquipiers se trouvent sous un ciel gris sans soleil, mais bel et bien un ciel terrestre. À l'horizon, des colonnes de fumée s'élèvent de villes incendiées. Des bruits de sirènes différant de l'alarme du Tatterdemalion résonnent au loin. Les quatre Cthulhunautes se tiennent debout sur une route qui fait face à un bâtiment. À côté d'eux, une voiture de police criblée d'impact de balles repose renversée sur le bitume. Un peu plus loin ils voient un camion noir marqué des grandes lettres blanches S.W.A.T, également criblé de balles et dont le capot fume. Tout autour d'eux les personnages voient de nombreuses taches de sang, des centaines de douilles d'armes à feu, des masques pâles et sans aucun trait, et des signes jaunes peints à même le sol. Il n'y a pas contre aucun corps en vue...

Les rêveurs se rendent comptent rapidement que le niveau de réalisme de cet univers virtuel est incroyable. Tous les sens y sont reproduits, et les sensations dans leurs corps sont parfaitement rendues. Ils remarquent aussi que leurs blessures ne sont plus présentes, ce qui est normal pour le monde virtuel. Les quatre individus portent des uniformes différents : ce sont des combinaisons noires avec des patches portant le logo SWAT et d'autres avec des insignes incompréhensibles. Ils portent également de lourdes bottes de type militaire, un gilet utilitaire avec de nombreux poches, boucles et mousquetons, et des coudières et genouillères rembourrées. Une sorte d'étiquette amovible en tissu indique également leurs noms.

Un bâtiment d'un seul étage se tient devant les rêveurs virtuels : un signe indique qu'il s'agit de la "Public School 187". L'édifice semble avoir souffert également, de nombreux impacts de balles sont visibles sur les murs, plusieurs vitres sont brisées et plusieurs signes jaunes ont été peints à la va-vite (leur peinture a dégouliné le long des murs). Au-dessus de la porte principale d'entrée, le nom "Hastur" est répété trois fois.

Lola teste ses capacités d'action sur le rêve en touchant la végétation étrange (car courte et décorative) qui entoure le bâtiment : elle réussit à faire passer l’herbe du vert au bleu sous sa main. Elle arrache cette poignée de végétation et la met dans sa poche. Vincent s'approche du camion "SWAT" en entend une radio à deux voies dans la cabine. Il écoute le message: "Unité 12, êtes-vous là ? Répondez ! Nous avons reçu des rapports indiquant que des terroristes ont investi l'école publique 187. Le bâtiment doit être repris. Répondez !". Puis la voix de l'homme est remplacée par une voix d'enfants qui pleure ces mots : "Aidez-nous ! J'ai peur. Des hommes méchants viennent nous faire du mal. Il y a des monstres avec eux. Sauvez-nous !". La communication radio s'interrompt alors et un hurlement inhumain provient de quelque part dans le bâtiment, suivi pas des cris suraigus d'enfants terrifiés...

Une inspection de l'arrière du camion permet de trouver de l'équipement: 6 casques antiémeutes et 6 gilets pare-balles, ainsi que 4 pistolets, un fusil à pompe, deux fusils d'assaut, un pistolet-mitrailleur, et trois talkies-walkies. Chaque arme comporte une lampe torche attachée sous le canon, et dispose d'un seul chargeur plein. Les personnages se répartissent le matériel et s'équipent.
Ils fouillent ensuite la voiture de police renversée et voient qu'elle appartient au "Rockwell Police Departement". Une inspection de la boite sous le panneau de contrôle permet de trouver un guide technique pour ce type de véhicule, daté de 2042. Une enveloppe en peau d'animal contient de nombreux documents en papier ou en plastique, et un petit calendrier dont la dernière date cochée est le 16 octobre 2045. Il y a également beaucoup de sang dans le véhicule abandonné.

Les personnages s'approchent de l'école et voient des salles de classe à travers les vitres. Ce sont des salles de classe typiques, mais en désordre total. Il y a des traces de sang un peu partout, mais toujours aucun corps. Le groupe longe le mur vers la gauche et passe l’angle Sud-Ouest du batiment. Ils trouvent une deuxième porte, blindée cette fois, sur le mur Ouest. Ils décident d'essayer de l'ouvrir. Vincent trouve une trousse à outils dans son gilet multipoche et travaille sur cette serrure.

C'est alors que plusieurs cris stridents retentissent au-dessus des personnages. Ils lèvent la tête, et voient quatre formes inhumaines fondre sur eux. Ils ressemblent au Byakhee rencontré dans le Tatterdemalion, à l'exception du fait que leur corps n'est pas recouvert de poils sombres. Leur surface n'est en fait qu'un assemblage de polygones luisants qui miroitent à la lumière ambiante. Vincent est terrifié par la vue cauchemardesque, crie de façon hystérique et perd toute coordination. Le combat commence et les échanges d'attaques par griffe, morsure et tirs d'armes à feu sont effrénés. Lola réussit à altérer la réalité de ce rêve virtuel et déverrouille la porte en un instant. Elle est ensuite touchée par une griffure peu profonde au bras droit, et Vincent subit une attaque dévastatrice au niveau de la cuisse droite. La créature reste accrochée et semble tenter d'aspirer le sang et les chairs du hacker. Heureusement les quatre créatures sont détruites avant de pouvoir causer plus de dommages. Elles sont tuées une à une et au lieu de s'écrouler, se désintègrent polygone par polygone en quelques instants.

Diana se concentre sur la blessure de Vincent et essaie d'arrêter toute hémorragie et de réparer d'éventuels dégâts en profondeur en altérant le tissu du rêve virtuel. Elle y parvient et les autres blessures sont pansées avec les moyens du bord. Les personnages entrent dans une pièce qui ressemble à une petite bibliothèque en désordre. Il y a plusieurs impacts de balles sur les murs, au milieu de taches de sang et de matière cérébrale à moins d'un mètre du sol... Ils inspectent la pièce, et Vincent grimpe sur une table pour accéder à l’espace au-dessus du faux plafond. Alors que la torche de son pistolet balaye cet espace poussiéreux, il entend un rire diabolique à côté de lui. Il se tourne et ne voit qu'un mouvement rapide et scintillant se rapprocher de son visage à grande vitesse. Il se jette à terre, mais il se rend compte qu'il est tout de même entaillé au cou, à quelques millimètres seulement de sa carotide.

Les quatre rêveurs passent ensuite dans un couloir et décident d'ouvrir les portes sur leur passage une à une. Il y a du sang partout dans les couloirs, des traces de pas ensanglantés vont dans de multiples directions. Des manteaux ensanglantés accrochés au mur dégoulinent encore. Les personnages ouvrent les portes une à une et inspectent les classes afin de trouver d'éventuels enfants cachés (Diana semble particulièrement déterminée à les retrouver). À la troisième classe inspectée, Lola ouvre une armoire et un polichinelle bariolé en sort comme un ressort et ouvre sa grande bouche carnassière (garnie de plusieurs rangées de dents acérées) à presque 180 degrés et se jette vers la tête du pilote. Arrêt sur image…

To be continued, in 2013...
Information Maptool et Teamspeak : ICI
Vidéos : Tutos et enregistrements de parties : ICI

Hippo
Golem Rouillé de thomassalibi
Messages : 495
Enregistré le : mer. 16 mai 2012 17:41
Date de naissance : 13 févr. 1983

Re: Épisode IV : Dead Space

Message par Hippo » jeu. 27 déc. 2012 14:15

Très bon résumé, et agréable à lire avec ça. SURTOUT le groupe 2, ne vous spoilez pas !

Avatar du membre
Lazarius
Sdompy magnifiscient
Messages : 2455
Enregistré le : dim. 3 juil. 2011 01:00
Date de naissance : 23 mars 1986
Localisation : Nantes, France

Re: Épisode IV : Dead Space

Message par Lazarius » jeu. 27 déc. 2012 17:01

Merci pour le résumé !
Wouhaaa, une fin qui donne envie d'en savoir un peu plus !
Meneur de Jeu
(#309 parties en tant que MJ sur ce forum)


MJ: Chroniques Oubliées - Anathazerïn (51 sessions)

Avatar du membre
aconitblood
Grolokois des marais Sirupeux
Messages : 155
Enregistré le : lun. 4 juin 2012 18:25
Date de naissance : 26 mai 1970
Localisation : Dantredun

Re: Épisode IV : Dead Space

Message par aconitblood » ven. 28 déc. 2012 15:27

Désolé, c'est pas dans mes habitudes, mais je vous ai un peu oublié....Cependant, il y a bien un effet Hastur, mais avec retardement, viens d'y avoir un clash dans la famille....rien de définitif, du genre fâcherie de noël....
A+
In D&D we trust
God bless cthulhu
Born for ASL

Hippo
Golem Rouillé de thomassalibi
Messages : 495
Enregistré le : mer. 16 mai 2012 17:41
Date de naissance : 13 févr. 1983

Re: Épisode IV : Dead Space

Message par Hippo » ven. 28 déc. 2012 17:37

Mince j'espère que ça va aller aconit. Pas de pb, on a pu jouer finalement comme tu l'as lu plus haut.

Avatar du membre
aconitblood
Grolokois des marais Sirupeux
Messages : 155
Enregistré le : lun. 4 juin 2012 18:25
Date de naissance : 26 mai 1970
Localisation : Dantredun

Re: Épisode IV : Dead Space

Message par aconitblood » ven. 28 déc. 2012 21:30

rien de grave, c'est une histoire de cadeau qui tourne mal....bref des problèmes de riches !
In D&D we trust
God bless cthulhu
Born for ASL

Avatar du membre
Lazarius
Sdompy magnifiscient
Messages : 2455
Enregistré le : dim. 3 juil. 2011 01:00
Date de naissance : 23 mars 1986
Localisation : Nantes, France

Re: Épisode IV : Dead Space

Message par Lazarius » sam. 29 déc. 2012 12:02

Tiens mon chéri, du dentifrice et un gel douche ... :?
Meneur de Jeu
(#309 parties en tant que MJ sur ce forum)


MJ: Chroniques Oubliées - Anathazerïn (51 sessions)

Verre d'Âtre
Clapoteur Erikois
Messages : 104
Enregistré le : dim. 23 oct. 2011 01:05
Date de naissance : 09 mars 1988

Re: Épisode IV : Dead Space

Message par Verre d'Âtre » lun. 31 déc. 2012 07:47

t'as oublié le déo. :P

Répondre

Retourner vers « Appel de Cthulhu "Reflets de Carcosa" par Booga »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité