Le Carnet d'Aventure

Image
Répondre
Avatar du membre
Folrith
Succube Favorite du Galenor kinêsis
Messages : 668
Enregistré le : jeu. 5 août 2010 01:00
Date de naissance : 11 mai 1977
Localisation : Chetemi

Le Carnet d'Aventure

Message par Folrith » jeu. 5 juil. 2012 12:01

C'est ici que vous ferez les résumés de votre légende ...
Disponibilité : En général le soir en semaine / le Dimanche
------------------
(PJ) Skoras Tormlane - D&D 5e - La Nuit des Profondeur - MJ Vackipleur
(MJ) MJ D&D 5e - Campagne Anathazerïn le Mercredi

Avatar du membre
Folrith
Succube Favorite du Galenor kinêsis
Messages : 668
Enregistré le : jeu. 5 août 2010 01:00
Date de naissance : 11 mai 1977
Localisation : Chetemi

Re: Le Carnet d'Aventure

Message par Folrith » jeu. 4 oct. 2012 10:13

N'oubliez pas de démarrer un résumé :) si petit soit il ... ça vous permettra d'avoir une trace :p et de faire profiter les autres qui s'y intéressent ^^
Vous pouvez démarrer à partir du village de Tureem ;)
Disponibilité : En général le soir en semaine / le Dimanche
------------------
(PJ) Skoras Tormlane - D&D 5e - La Nuit des Profondeur - MJ Vackipleur
(MJ) MJ D&D 5e - Campagne Anathazerïn le Mercredi

Avatar du membre
sossnorkies
Bidule© Médusien Dantesque
Messages : 814
Enregistré le : lun. 24 janv. 2011 01:00

Re: Le Carnet d'Aventure

Message par sossnorkies » lun. 8 oct. 2012 13:44

Après la démission de notre barde qui a préféré suivre un riche marchant (espèce de trainée!!) j'entame la rédaction du nouveau carnet d'aventure de la compagnie de la Rose fatale (c'est moi qui écrit donc c'est moi qui choisi le nom :p)
Rapide présentation, nous somme quatre malgré nos tentatives de recrutement: un noble archer elf, un sage forgeron humain, un bretteur téméraire et un fourbe illusionniste (pléonasme) elf. (pour plus de détails, reportez vous au hall des héros, je sais qu'il n'y a rien d'écrit pour l'instant, mais je vais pas tout me taper tout seul, à la base je suis archer moi, pas troubadour :roll: :D ).

L'histoire se déroule après que la Rose fatale réussi a détruire une horreur prisonnière d'un tombeau grâce à l'aide d'un nécromancien et au courage sans faille de Yavendir le leader charismatique aux flèches légendaires.
Le perfide illusionniste avait persuadé le groupe de quitter Grand foire pour se rendre à Port aux ruines afin d'y "délivrer un message" sans plus d'indication. C'est ainsi qu'un nouvelle aventure débuta.

Sur leur chemin, les aventuriers firent une halte dans le petit village de Tureem. Village particulièrement accueillant, peut être même trop. Ils apprendront qu'ils ont été pris pour un autre groupe d'aventurier qu'ils avaient appelé à la rescousse mais qui n'arrivera jamais. En effet la village était la proie de terrible créature attaquant la nuit (des terreurs nocturnes en quelque sorte :) ). Après avoir organisé la défense du village et abusé de la gentillesse des villageoises, les aventurier se lancèrent à la traque de ces montres (les créature, pas les villageoises).

La foret était si épaisse qu'elle ne laissait pas passer les rayons du soleil. Y mettre un pieds, c'était se condamner immanquablement à airer dans ce labyrinthe de verdure jusqu'à la fin de ses jour. Mais c'était sans compter sur l’œil aiguisé de Yavendir, surnommé la boussole elfique au camp de scout. Grace à lui, la compagnie pue identifier en un clin d’œil leurs cible, des araignées géantes, et retrouver leurs repère comme si il était balisé par un feux d'artifice.

De cette antre morbide surgirent des vagues incessantes de monstres arachnéens qui vinrent se briser sur le mur du courage de la Rose fatale. Les araignées furent exterminées et leur progéniture brulée dans l’œuf. Le danger été écarté.

Sur le chemin du retour, les aventuriers surprirent l'attaque d'un chalet isolé mais n’arrivèrent à temps que pour châtier les assaillants. Des hommes étrangement vêtus parlant un dialecte inconnu et portant un étrange tatouage. Nous n'en sauront pas plus car il se donnèrent la mort par ingestion de poison avant d'avoir pu parlé. Le chalet semblait appartenir à un adepte de la voie du forgeron et, d’après sa correspondance avec une amie de Port en ruine, il attendait la livraison d'un livre important qu'il recherchait depuis longtemps. Un livre précieux, recouvert d'une couverte rouge et sans inscription sera retrouvé en fouillant les cadavres des victimes de l'attaque, surement les livreurs.

Les aventurier quittèrent la foret en suivant tout simplement le chemin partant du chalet et retournèrent au village. Tous à l'exception d'Air, le bretteur, qui pris d'un accès de folie préféra repartir seul dans la foret.

L'accueil à Tureem fut triomphal et la fête donnée en notre honneur aurait fait pâlir le carnaval de Grand foire.

A l'heure où j'écris ces lignes nous sommes sans nouvelles d'Air. Nous avons attendu deux jours reprendre des forces et refaire nos réserves mais nous ne pouvons plus perdre de temps. Nous quitterons Tureem, demain à l'aube.
Aiguisé comme une lame
Pointu comme un couteau
Chauffé comme une flamme
Et puissant comme un Yoritomo

Avatar du membre
sossnorkies
Bidule© Médusien Dantesque
Messages : 814
Enregistré le : lun. 24 janv. 2011 01:00

Re: Le Carnet d'Aventure

Message par sossnorkies » mar. 6 nov. 2012 12:48

Nous avons fini par atteindre Port au ruine et avons retrouvé Air.

Je profitais de cette halte pour méditer (formule subtile pour dire que j'ai manqué une séance donc je sais pas vraiment ce qui c'est passé puisque personne n'a posté de résumé :x ).

Sorti de ma contemplation de l'univers, j'appris que nous devions nous rendre au bois de sang, rien que ça. J’espère que la paye est bonne car nos chance de retour sont faibles, voir nulles.
Que reste-t-il de la Cour elfique? Paradoxalement, je dois admettre que je ressens une certaine excitation à l'idée de voir le berceau de la civilisation elfique (que dis-je? de la civilisation tout court!) mais que j'ai peur de la voir déformée par la corruption.

Il semblerai que l'histoire du livre rouge et des hommes étranges ait complétement été laissée de coté, tant pis.

Sur la route nous découvrions l'alcool local (plutôt agressif) d'un village étape, et avons essuyé 2 attaques sans une éraflure: d'abords une vingtaine de bandits humains, puis une horde de mercenaires orcs payés par des humains spécialement pour nous. Il semble que quelqu’un veuille notre mort. Mais pour quelle raison: la vengeance, un objet, notre mission? Gageons que l'avenir nous le dira.

Après plusieurs jours de périples, la destinations ce précisait: d'abords une caravane d'une cinquantaine de personne massacrée par une créature imposante crachant des flammes, puis une végétations s'assombrissant pas à pas et dégageant un malaise que je n'avais encore jamais ressenti (même en présence d'un nain). C'est difficile à dire dans une langue aussi pauvre que le nain, le terme se rapprochant le plus serait "douleur". Tout en ce lieu semblait souffrir, soumis à une interminable torture.

Aussi désolés que puissent paraitre les lieux, ils étaient habités. Je reconnu la tradition elfique dans la manière des gardiens du bois de signaler à des étrangers qu'ils pénétraient leur territoire. Cette manière de couper à l'aide de leur flèches et en toute discrétion les cheveux de leurs hôtes qui ont fait un long chemin (et n'ont donc pas pu aller chez le coiffeur) afin qu'ils soient présentables lors du premier contact visuel est caractéristique du savoir vivre elf. Une fois les coupes rafraichies, leurs représentant peut enfin sortir de l'ombre et établir le contact afin de connaitre les intentions des voyageurs. L'objet relatif à notre quête nous servit de laissé-passé et notre hôte nous ouvrit la voie d'un simple geste qui écarta la flore.
Aiguisé comme une lame
Pointu comme un couteau
Chauffé comme une flamme
Et puissant comme un Yoritomo

Répondre

Retourner vers « One-shot Seri'z par les Pro-blêmes (Folrith) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités