[Résumés] Livre 2 - Quand les rivières se teintent de rouge

Image
Zed
Loup Garou
Messages : 171
Enregistré le : dim. 24 mars 2013 01:40
Date de naissance : 07 oct. 1978

Re: Livre 2 - Quand les rivières se teintent de rouge

Message par Zed » ven. 20 juin 2014 15:43

Lirina a passé l'hivers à s'occuper des enfants et de l'école et surtout d'elle-même !
Elle ne parle pas beaucoup de son passé excepté du climat de la Varisie et surtout de sa ville natale "pointesable" qui lui manque.
Elle parle parfois un peu de "Port Enigme" (toujours en Varisie) où elle a séjourné quelques temps avec un groupe d'ami et où elle aurait administré une salle de jeu.

Avatar du membre
Zart Thain
Oni Maudit du Nexus
Messages : 637
Enregistré le : mer. 16 oct. 2013 21:57
Date de naissance : 16 déc. 1984

Re: Livre 2 - Quand les rivières se teintent de rouge

Message par Zart Thain » ven. 27 juin 2014 00:52

Intrigués par une telle configuration, nous nous doutions qu'un piège nous faisait face.
Après plusieurs tests aux résultats non fructueux, quelques objets lancés au centre de la pièce, une observation minutieuse du squelette; le demi orc s'est munit d'un bâton et a sondé le sol en avançant. Arrivé au centre, les têtes s’animèrent et une sorte de nuage funeste engloba notre ami. Heureusement il s'en tira sans grand mal, il semblait toutefois affaiblie.
Mais le pire était à venir, un groupe de mort vivants déboula sur nous, du nord au sud la salle se remplit de squelette. Heureusement nous avions la puissance des dieux de notre coté, Irina invoqua la puissance de ses divinités et la majeure partie des créatures s'écroula, redevenant poussières. Les restes furent facile à disperser.
Une bref exploration des lieux nous réveilla que le piège était d'origine magique. Ca expliquait que nous n'ayons pas pu l'éviter.
Dans les pièces nord et sud, d'autres fresques murailles décrivaient des scènes de vie quotidiennes de ce peuple.
C'est dans la pièce est que la plus grande surprise nous attendait: une énorme créature, je ne saurai dire son origine, mais elle était très solide mais assez lente, ce fut notre chance. En évitant ses coups et en profitant de notre surnombre nous l'avons mise à terre.
C'est d'ailleurs là ou j'ai fait l'acquisition de ma lame, elle était encore brisée à l'époque, à en voire la forme elle fut surement une grande épée bâtarde.
"You're going to backstab him with a ballista?"

Avatar du membre
Sylv et Mnem
Guthiste Thermoformé
Messages : 1268
Enregistré le : dim. 2 janv. 2011 01:00
Date de naissance : 15 juin 1971
Localisation : cargo léger corellien YT-2400 - le "Black Bird"

Re: Livre 2 - Quand les rivières se teintent de rouge

Message par Sylv et Mnem » ven. 27 juin 2014 09:48

[Chronologiquement, ce résumé se place avant le précédent et concerne la période de l'hiver passé, malheureusement je n'ai pas eu le combo temps suffisant + connexion internet pour le poster plus tôt, sorry]

La chape de silence et de froidure qui accompagne l'hiver en ces régions septentrionales s'étaient définitivement abattue sur Karv et je suis bien contente de pouvoir passer les prochains mois dans la chaleur toute relative de mon nouveau foyer. C'est avec une ferveur redoublée que je loue chaque jour la chaleur des flammes et le peu de douceur que peuvent apporter les rayons du soleil, lorsque Sarenrae nous accorde cette bénédiction.
(…)
Bien que la nature se soit endormie pour plusieurs semaines et que le travail, en ville comme dans les campagnes, s'est, de fait, ralenti, je continue à me consacrer pleinement à mes tâches quotidiennes, mais aussi au projet de dispensaire qui me tient a cœur malgré que tous les prêtres présents en ville ne partage pas forcément ma vision des choses .Il est pour certains compliqué de les convaincre de venir consacrer du temps bénévolement.
(,,,)
Maintenant que la frénésie des premières semaines s'est calmée pour laisser place à un rythme plus établi, je peux consacrer du temps pour apprendre a mieux connaître mes camarades du conseil.
Malgré ses radotages incessants et le fait qu'il n'est toujours pas capable de retenir mon prénom, c'est avec plaisir qu'aux jours les plus sombres et les plus froids je partage avec Aliflex nos souvenirs d'Osirion et de la chaleur qui y régnait tout au long de l'année, constamment baignée de la lumière bienfaitrice de Sarenrae. Je ne manque jamais de La remercier pour cela, être livré à soi-même dans les rues d'une grande ville est déjà une épreuve en soi, sous ces latitudes cela aurait peut être scellé le sort de la gamine chétive d'alors. J'ai toujours dans ces moments une pensée pour mon vieux maître et tout ce qu'il a fait pour moi.
(...)
Lirina semble elle aussi ne pas être habituée à la rigueur de l'hiver étant originaire des cotes occidentales plus clémentes et dès que possible j’allège sa peine grâce aux bénédictions que m'accorde Sarenrae.
(…)
Gaürin semble rentrer de plus en plus dans son rôle de dirigeant, et même s'il lui est déjà arrivé par le passé de commettre des erreurs et de réagir sur un coup de tête, je pense qu'il fait des efforts pour changer et il a toujours à cœur le bien-être des gens qu'il estime sous sa seule responsabilité. S'il parvient à laisser derrière lui ce qui lui pèse il deviendra, avec la sagesse qu'apporte le poids des années, un bon seigneur mais le chemin est encore long.
(…)
Jhacem, le nouveau venu, semble être une bonne addition au conseil, il travaille dur et se consacre pleinement aux tâches qui lui ont été assignées. Il semble lui aussi traîner un passé dont il ne parle jamais. J'espère que malgré tout il se sentira suffisamment en confiance dans les mois avenir pour partager son histoire avec nous.
(…)
Les jours s'allongent et le froid recule, un nouveau cycle recommence. Sois remerciée, Fleur de l'Aube, pour les flammes qui nous permettent de tenir en respect la férocité des ténèbres, à toi appartient le soleil qui réchauffe nos jours, à toi les étoiles qui veillent sur nous dans la poix des nuits.
Avec le retour du printemps nous reprenons la route. Sarenrae, emplis nos cœurs de feu pour que nous puissions suivre ton chemin brillant.


Elina

Avatar du membre
Sylv et Mnem
Guthiste Thermoformé
Messages : 1268
Enregistré le : dim. 2 janv. 2011 01:00
Date de naissance : 15 juin 1971
Localisation : cargo léger corellien YT-2400 - le "Black Bird"

Re: Livre 2 - Quand les rivières se teintent de rouge

Message par Sylv et Mnem » sam. 28 juin 2014 16:52

[Chronologiquement, ce résumé se place juste avant le premier résumé de Zart Tain et concerne la période de l'hiver passé]

Les chroniques du guerrier

Gaurinn ayant délaissé un peu ses carnets de voyages durant la période hivernale, vous trouverez ici le récit de cette période romancé par Nathanniel l'écarlate, barde de son état.
Il s'agit ici du brouillon original, l’œuvre définitive ayant malheureusement disparue, vous y trouverez donc entre parenthèses et en italique les annotations personnelles du barde...

L'histoire commence en l'an 4709, au début du mois de Neth dédié à Néthys le dieu de la magie, dans un territoire sauvage du nord. L'hiver commençait à étirer ses longs doigts de givre sur le monde et la nature semblait se préparer déjà à un long sommeil. (je sais j'en fait des caisses mais c'est pour bien poser le décor ^^)
Un terrible combat venait de faire rage dans les confins de cette forêt sauvage où la main de l'homme n'avait pas encore mis le pied...(note à moi même : réfléchir sur cette phrase...)
Un silence lourd et pesant se faisait, l'arbre faucheur démoniaque venait d’être terrassé par mon seigneur et sa troupe ( Je me demande si seulement « mon seigneur » suffit....).
Les maléfices de la terrible Lirina étaient encore à l’œuvre sur le corps de Gaurinn, ce dernier avait la taille d'un géant et malgré qu'ils aient réussi à vaincre leur ennemi, il n'avait nulle envie de la célébrer.
Deux guerriers, deux gardes de Karv gisaient, mort. Pour mon maître, c'était la première fois que des hommes mouraient sous ses ordres et la victoire avait un goût amèr.
C'est sans peine qu'il souleva les deux corps et parcouru avec eux sur le dos une grande partie du chemin qui le séparait de la clairière de la dryade, avant que ces compagnons ne le rattrapent.
Le valeureux guerrier (faut bien manger !!) espérait sans doute que cette nymphe des bois puisse accomplir des miracles et sauve les pauvres bougres du royaume des morts mais seuls les dieux sont capables de tel actes.
Mon seigneur était prêt à faire couler son sang pour abreuver les terres de son royaume s'il le fallait, mais il ne pouvait accepter que des hommes meurent pour lui, et c'est le cœur meurtri devant leur impuissance qu'il accepta de mettre en terre les deux hommes sous l'ombre du grand chêne protecteur de la dryade.
Pour remercier la troupe de valeureux hommes et femmes qui avaient risqué leur vie, la dryade ,Dame Tiressia, leur offrit ses plus grands trésors ainsi que la promesse de surveiller la forêt pour procurer au jeune royaume du Termenoy une sécurité toute relative.
Parmi les cadeaux de la belle des bois se trouvaient des glands qui devaient servir au Seigneur Gaurinn de tenir sa promesse auprès d'une autre créature, Méliande, la nymphe des eaux.
C'est donc après avoir adressé un dernier adieu aux deux braves et des au revoir chaleureux à dame Tiressia que le groupe reprit sa route.
Route qui les menait directement vers la demeure de Dame Meliande , là avec les glands de la dryade, Lirina la sorcière flamboyante et Elina la prêtresse au regard de braise firent repousser de grands chênes en l'espace de quelques instants.
C'est sous les complaintes de la terrible Lirina qu'ils durent rentrer à Karv car à ce que les rumeurs disent la sorcière n'aurait qu'une seule faiblesse : le froid qui paralyserait ses terrifiants pouvoirs...
Pourtant quelques jours plus tard, toute le troupe reprit la route en compagnie d'un nouvel arrivant que Gaurinn avait nommé à la tête de la garde de la ville, Jhacem le mystérieux, il semblait être aussi fort et bon combattant que mon seigneur (et voilà, un de plus a qui il va falloir faire des courbettes pour gagner une place au chaud...).
Leur voyage devait les conduire au petit village du gué de Tatzl pour voir si ses habitants ne manquaient de rien. Si on pouvait encore douter d'eux, preuve en était faite que toute la troupe qui accompagnait mon seigneur était composée de valeureux hommes et femmes et qu'ils seraient prêts à braver tous les dangers et les terribles rigueurs hivernales de la région. Leur altruisme aurait conquis le cœur des pauvres villageois du gué qui se préparaient lentement à mourir de froid.
Mon Seigneur et sa troupe n'arrivaient pas les mains vides et toute la nourriture et les vêtements chauds et autres couvertures tombaient à point nommé (c'est vrai qu'on se les gèle sévère ici je me demande parfois si mon choix de m'etablir ici etait judicieux...).
Nul doute que Karv rayonnerait longtemps dans le cœur de ses pauvres villageois...(Si avec ça je suis pas nommé barde officiel....)
Une fois de retour à Karv, cette noble troupe se dévoua corps et âmes pour le bien de leur peuple durant ce long et terrible hiver qui faisait rage.
Bien que naissante, cette nation pourrait facilement donner des leçons aux plus anciennes. (ça s'est pour avoir des appartements privés et bien chauffés).
La sorcière flamboyante et la prêtresse au regard de braise semblaient s’être associé pour s'occuper de l'éducation des enfants de Karv.
Gaurinn le légendaire (ça s'est bien !!!), l'ombrageux Garruk et le noble Jhacem quant à eux ouvrirent les portes d'une école martiale où, après s’être élevé spirituellement, les enfants de Karv pourraient apprendre le maniement des armes.
Le fort fut également réparé et ses portes grandes ouvertes pour abriter les gens du peuple lors des plus terribles tempêtes.
Les mois qui suivirent mon Seigneur continua a développer sa maîtrise de la forge mais cela ne l’empêcha pas de se montrer disponible pour les habitants de Karv qu'il écoutait toujours avec grand intérêt.
Alors que les températures étaient toujours aussi maussade durant le mois de Pharast, un nouveau parc fut inauguré et c'est devant une foule innombrable et médusée que la prêtresse au regard de braise et la sorcière flamboyante firent pousser un grand chêne symbole du sang coulé pour la survie du royaume. L’inauguration fut suivie de grande festivité et promesse fut faite au peuple qu'à chaque année à la même date l'on fêterai la mémoire des deux guerriers sous le grand chêne. (note à moi même : je dois bien pouvoir tirer une épopée digne de ce nom de cet événement là et en tirer une ballade qui pourrait bien me rapporter gros...)
Lors de certaines veillées au coin du feu, Gaurinn aux yeux pourpre, grand seigneur de Karv se livra modestement à ses amis qui formaient le conseil restreint. Derrière son apparence plutôt intimidante se cache un homme au grand cœur qui semble avoir beaucoup souffert durant sa jeunesse et lorsque ses amis ont tenté d'en savoir plus, le grand guerrier s'est montré plutôt avare, tout ce qu'ils ont pu en tirer c'est qu'il serait l'enfant illégitime d'un noble des environs de Restov et qu'il aurait appris à se battre sous l'égide d'un des plus grands maîtres de l'école Aldori.
L'hiver se termine et la légende se poursuit sous mes yeux, Gaurinn l’invincible, Lirina la magnifique, Elina la bienveillante, Garuk le téméraire, Jhacem le brave et Aliflex le sage reprennent la route pour agrandir leur royaume.... (Note : j'embellirai encore un peu et sans aucun doute je finirai tous les soirs à la table du seigneur avec un repas chaud !!)


Il s'en suit grand nombre de pages noircies de l'écriture du barde mais visiblement son œuvre n'aura jamais vu le jour pour des raisons méconnues...


Mnem

Avatar du membre
Zart Thain
Oni Maudit du Nexus
Messages : 637
Enregistré le : mer. 16 oct. 2013 21:57
Date de naissance : 16 déc. 1984

Re: Livre 2 - Quand les rivières se teintent de rouge

Message par Zart Thain » ven. 4 juil. 2014 00:14

Après avoir quitter le cairn nous nous sommes dirigés vers le sud. Notre route nous mena vers une rivière, je devrai connaitre son nom mais je n'ai jamais été très assidu à mes cours. Quoiqu'il en soit c'est une des rivières qui se jettent dans le lac au sud de la ville.
Le demi orc avançait en éclaireur, nous laissant de temps à autre des marques pour que nous puissions le suivre.
Quelques temps après avoir traversé un guet, qui d'ailleurs sera un point important à exploiter et organiser, notre éclaireur repéra un sentier remontant vers le lac.
La décision fût prise de laisser notre chargement sur place et de suivre le sentier. Je n'étais pas très rassuré à l'idée de laisser une telle fortune sur le bord de la route, mais je ne voulais pas contre dire mes nouveaux camarades. De plus le chariot me semblait bien dissimulé. Au final l'avenir montra que mes inquiétudes n'étaient pas fondées.
Au bout du sentier se trouvaient des petites embarcations qui ont été attaquée et saccagée par une créature que je ne connaissais pas. Au milieu des bâteaux se trouvaient même des restes humanoides.
Très vite la créature nous trouva, et encore plus vite nous vengèrent ses pauvres bougres à qui elle avait oté la vie. En pistant un peu sa trace, nous avons pu trouver son repère dans lequel gisait d'autres cadavres décharnés: quatre gnome, deux humains dont un druide. Nous les avons enterré. Au milieu de ce charnier nous avons trouvé une gemme étrange, selon notre sorcière il sagirait d'un objet magique invoquant un élémentaire, probablement d'eau.
Le trajet vers la ville ensuite fut sans encombre.
Le demi-orc entra en contacte avec un pécheur qui avait promit une récompense pour la tête de la bête, un anneau de chute libre.
L'argent fut livré au forgeron, je m'occuperai de la garde pendant le temps qu'il y sera.
Le seigneur Gaurinn a également offert de m'équiper d'un harnois et passa commande, le moi prochain il devrait être là. Je ne sus pas trop comment réagir face à une telle générosité. Jusque là j'avais toujours eu les moyens, de par ma famille, d'avoir tout ce dont j'aurai pu avoir besoin. Je ne suis pas habitué à recevoir.
Une fois l'argent mis en sûreté nous devrions reprendre notre exploration. Di'çi une semaine sûrement.
"You're going to backstab him with a ballista?"

Avatar du membre
Sylv et Mnem
Guthiste Thermoformé
Messages : 1268
Enregistré le : dim. 2 janv. 2011 01:00
Date de naissance : 15 juin 1971
Localisation : cargo léger corellien YT-2400 - le "Black Bird"

Re: Livre 2 - Quand les rivières se teintent de rouge

Message par Sylv et Mnem » ven. 4 juil. 2014 13:23

Merci ZArth pour le résumé !!

Mnem

Zed
Loup Garou
Messages : 171
Enregistré le : dim. 24 mars 2013 01:40
Date de naissance : 07 oct. 1978

Re: Livre 2 - Quand les rivières se teintent de rouge

Message par Zed » sam. 12 juil. 2014 12:20

Merci d avance a celui qui fera le résumé et annoncera le niveau 5 ;-)

Rylthar
BenScottiste obstiné
Messages : 475
Enregistré le : dim. 28 nov. 2010 01:00

Re: Livre 2 - Quand les rivières se teintent de rouge

Message par Rylthar » dim. 13 juil. 2014 16:12

on a pas fait grand chose... on s est arrêté au milieu d un combat donc on fera le résumé suite à la prochaine partie je pense.

Mais en bref :

- pas de niv 5
- un enfant disparu
- des hommes lezards
- des crocrodiles
- du combat
- des morts de leurs cotés

On finit le combat et on te fait le résumé... apparemment le chef tape fort :)

Zed
Loup Garou
Messages : 171
Enregistré le : dim. 24 mars 2013 01:40
Date de naissance : 07 oct. 1978

Re: Livre 2 - Quand les rivières se teintent de rouge

Message par Zed » dim. 13 juil. 2014 17:04

Oh de l action. Vous avez visiblement trouvé une zone à thème vu les bestioles.
Merci pour l info.

Avatar du membre
Sylv et Mnem
Guthiste Thermoformé
Messages : 1268
Enregistré le : dim. 2 janv. 2011 01:00
Date de naissance : 15 juin 1971
Localisation : cargo léger corellien YT-2400 - le "Black Bird"

Re: Livre 2 - Quand les rivières se teintent de rouge

Message par Sylv et Mnem » dim. 13 juil. 2014 21:50

On a récup la peau des croco pour faire des sacs à mains aux filles ^^

Mnem

Verrouillé

Retourner vers « Kingmaker - Le Second Conseil par Kenshiro »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité