Le Saint Empire d'Eshgor - Gouvernement & Lois

Répondre
Rylthar
BenScottiste obstiné
Messages : 475
Enregistré le : dim. 28 nov. 2010 01:00

Le Saint Empire d'Eshgor - Gouvernement & Lois

Message par Rylthar » mer. 26 janv. 2011 16:11

Gouvernement


Comme dit précédemment, l’Empire d’Eshgor est dirigée par la religion et ses représentants.

Le chef suprême de l’empire est l’empereur et il porte aussi le titre de haut commandeur qui
fait de lui le premier représentant de Yel sur terre.
L’empereur dirige seul l’empire et il est aussi le chef suprême des armées. Il a donc tout
pouvoir et est maître de toute décision dans l’empire.
Cependant, administrer un pareil empire n’est pas chose facile…

L’empereur est donc assisté
de nombreux conseillers qui l’aident à prendre des décisions justes et pour le bien de l’empire.
Ces conseillers sont principalement des membres de la famille impériale et les plus hauts
représentants du clergé : les frères commandeurs et les chapelains ainsi que les membres de
l’inquisition.


Toujours dans un souci de mieux administrer l’empire, l’empereur délègue son pouvoir à des
légats impériaux qui administrent les différentes provinces de l’empire.

Ces légats lui font des
rapports réguliers sur les problèmes provinciaux et l’empereur prend les décisions qui
s’imposent.

Ces légats sont généralement les frères ou les cousins de l’empereur.
De manière générale, tous les postes à responsabilité du gouvernement, de la religion et de
l’armée sont tenus par des membres de la famille impériale.



Lois et Règles


Les lois et les règles de l’Empire d’Eshgor sont tout d’abord celle de Yel.

Les
commandements de Yel doivent être respectés par tous (à l’exception des enfants de Yel : les
membres de l’inquisition).
Enfreindre l’un des commandements de Yel entraîne de graves conséquences ! Non seulement,
l’âme du pêcheur est entachée de cette faute mais celui-ci est aussi soumis à la punition des
hommes.

- Tous les jours tu honoreras ton dieu.


Ne pas être présent à l’une des prières quotidienne est passible de une à trois journées entières
de prière pour faire pénitence. Mais cela peut aussi aller jusqu’à l’auto flagellation dans
certains cas. Des récidives trop régulières sont généralement signalées à l’inquisition qui
mène tout de suite une enquête.


- Les hérétiques tu combattras et tu convertiras.


Refuser de partir au combat contre les hérétiques, connaître l’existence d’un hérétique et ne
pas le signaler ou encore cacher un hérétique (même sans le savoir) sont des fautes très graves
passibles généralement de l’exil en terre barbare, de la perte du statut de citoyen et du
marquage au fer… Dans certains cas, la flagellation à mort est employée.


- Tu ne tueras point.


Tout crime (sauf sur les hérétiques) entraîne la même irrévocable sanction : La Mort !


- Aux hérétiques l’ultime pardon tu accorderas


Ne pas tuer un hérétique signalé et déclaré peut engendrer une punition allant d’un mois de
pénitence à l’exil en terre barbare pour une durée d’un an.


- Tu ne voleras point.


Le vol est un crime passible d’une seule et unique sanction peu importe le bien volé… Dans
tous les cas, le voleur voit sa main directrice fracturé et une marque d’infamie est marquée au
fer rouge sur celle-ci afin qu’aucun guérisseur ne le soigne.

- Les biens des hérétiques au culte tu donneras.


Lors des guerres en terres barbares ou suite à la capture d’un hérétique : l’ensemble des biens
« saisis » doivent être donnés aux représentants du culte qui dans leur grande bonté veilleront
à récompenser leur serviteur.
Ne pas respecter ce commandement entraîne la saisie des biens récupérés et le contrevenant
s’expose à une amende égale à la valeur des biens saisis.


- La « non-vie » tu combattras.


Tout nécromant ou serviteur de la non vie doit automatiquement être exécuté sans autre forme
de procès !


- Le mal et le Chaos seront tes ennemis.

Même sanction que pour les nécromants… Toute personne ou créature servant le mal doit être
anéantie !

- Ma lumière tu répandras.

Il est du devoir de chacun de répandre le culte de Yel à travers le monde… Aucune sanction
n’est définie pour les citoyens dérogeant à ce commandement : chaque religieux décide lui même
de la sanctionner à donner en fonction des circonstances.


Après les commandements de Yel viennent les lois des hommes, les lois de l’Empire…

Leslois d’Eshgor sont très nombreuses mais toutes basées sur le même principe : elles distinguent
le citoyen du non citoyen.

Le citoyen n’est soumis qu’aux lois de Yel et aux lois de sa communauté consistant
principalement en différentes taxations et impositions variables.

Le non-citoyen lui a une vie beaucoup plus réglementée : il n’a pas le droit de posséder la
terre ou de l’exploiter, il n’a pas le droit d’établir un commerce à moins de justifier de sa
ferveur et d’être établi dans une communauté depuis au moins deux ans, il n’a pas le droit de
commercer sans s’acquitter de taxes spécifiques à son statut de non citoyen, il n’a pas le droit
de siéger aux assemblées.
En dehors du service militaire, il n’a pas le droit de porter d’armes
longues, ni d’armures, il n’a pas le droit de s’entraîner au maniement des armes, etc.

Répondre

Retourner vers « Ambrosia par Rylthar »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités