Les écrits de Reisen

Image
Répondre
Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Les écrits de Reisen

Message par Rigald » mar. 23 juil. 2013 13:48

Prologue :

An 1306, Khern le royaume montagneux.

Le groupe fait partie des protecteurs, 8ème aile de la 8ème légion, servant Brorn, le Dragon de Pierre, dans le sud de Khern. Les pjs sont très connus au sein de la 8ème aile, tout comme leur supérieur direct, le Lieutenant Mossyanor. Il s’agit d’un très grand soldat en taille et force, qui dirige l'une des 4 unités de la 8ème aile, très respecté, pressenti pour monter en grade bientôt.

Dans cette unité, il n’y a que 9 soldats. Le même grade pour tous, mais Geremiah est un peu mieux classé grâce à l’académie.

Nous sommes en pleine période de croisade contre les fléaux de la corruption, en marche depuis 3 jours. A la saison du soleil (été), 2ème semaine, 2ème jour de la semaine, dans la matinée.

Il faut aller dans les villages, administrer la justice. Nous avançons en colonne, une soixantaine de protecteurs, autant de sans caste. Les protecteurs s’éparpillent pour ratisser large dans la campagne pour explorer les environs et endiguer toute menace.

Lieutenant Mossyanor veut que l’on aille vers le soleil, jjusqu’à la rivière « Le petit Crocsun » puis suivre la corniche vers le couchant jusqu’au pont. Durant la marche, un jeune ou adulte dragon de Brorn vole au-dessus de nous et nous souhaite bonne route.

Nous finissons par arriver à un bosquet, 6 ou 7 arbres. Il y a des bruits à l’intérieur, nous nous approchons, vigilants. Il s’agit d’un repère de serpent. En s’écartant, Troop tombe à terre. Geremia l’aide à se relever et écarte le serpent d’une lance. Des lézards bleus des rochers. Ils ne sont pas toxiques mais nous ne les mangeons pas pour autant. Nous mangeons nos vivres et nous continuons.

Nous arrivons près d’une rivière, et croisons une assez vieille femme, voutée. Derrière elle, une autre du même âge. Elles semblent pauvres. Resrda & Brachonne. 2 autres personnes semblent s’afférer un peu plus loin. Vivent en harmonie avec Era, dragon de la nature. Les hommes sont partis à la chasse.

Elles nous invitent à boire mais seul Ramnin accepte, tandis que Geremia explore les environs. Ramnin boit un verre, tombe à terre et se fait mal à la jambe. Resrda appel une jeune femme pour mettre une attelle, Kendil. Troop s’en occupe finalement.

Geremia aperçoit 2 filles au fond de la caverne et il demande à ce qu’elles sortent. Elles viennent mais refusent d’enlever leur voile. Une des veilles femmes allument un signal. Geremia se méfie et insiste. Soudain, une autre fille et Kendil prennent en otage Ramnin laissé dans un coin.

Geremia qui avait prévu le coup dit : « vous avez 2 secondes pour lâcher mon compagnon, 1… ». La fille armée se met derrière Ramnin.

Geremiah : « Deux » et lance sa lance courte qui touche. Elle perd son arme. « Ramnin, agit ! ». Un long et sale combat s’engage. Geremiah profite d’être seul pour surprendre ses adversaires, qui entourent Troop.

Tout le monde est mort, sauf la fille qui avait menacé Ramnin. Le groupe l’interroge. Ils sont plusieurs dans le campement : Resdra, Bronchonne, Berro, Urlu, le fils d’urlu, Géron, Colidra, Kendil, Braconne, Tourna, Serni.

Le groupe entend quelqu’un détalé près d’une petite palissade. Un des hommes semble-t-il. Ils se préparent à une attaque mais continue de fouiller les lieux. Les morts sont complètements corrompus, des traces et excroissance noire les parsèmes. Il est décidé de les brûler. Par crainte d’être contaminer, personne ne fouille ce qui leur sert de déchèterie. Les grottes sont fouillées en revanche.

A cet instant, les hommes attaquent en lançant des pierres. Mais ces idiots décident de venir au contact alors qu’ils ne valent rien au combat rapproché. Ils sont exterminés et rejoignent le bûcher.

Seule reste en vie la fille aveugle. Geremia finit par l’assommer un peu trop violemment.

Ils continuent leur marche en se relayant pour la porter. Ils arrivent à un village, surveillé par un Dragon. Le groupe le déroulement des évènements avec le respect dû au dragon. Une femme leur demande s’il n’aurait pas vu un de leur chasseur, son mari… Non sur le moment, mais Ramnin se rappellera plus tard avoir trouvé un collier qui aurait pût lui appartenir.

La fille aveugle se réveille… elle semble saine d’esprit et étrangement, elle commence à retrouver la vue. Aurait-elle quitter l’influence maléfique de sa demeure ?

Gérémia, Troop et Ramnin continuent leur périple et rejoignent le reste des troupes au lieu-dit pour un repos bien mérité.

Fin du prologue

Personnages :
Liste des PJs :
Geremia : lancier, chef d'escouade
Troop : lancier, rebouteux
Ramnin : manieur de mots

Liste de PNJ :
La 8ème aile de la 8ème Légion des Protecteurs
Lieutenant Mossyanor : dirige l'une des 4 unités de la 8ème aile de la 8ème légion
Dragon de passage : aperçu dans les montagnes de Khern, a souhaité un bon voyage, bonne augure
Villageois corrompus :
- Resdra,
- Bronchonne,
- Berro,
- Urlu,
- le fils d’urlu,
- Géron,
- Colidra,
- Kendil,
- Braconne,
- Tourna,
- Serni.
Dragon du village

Objet :
Collier trouvé par Ramnin

Lieu :
Sud de Khern
Montagnes
Le bosquet aux serpents
Village corrompu
Village draconnique


Info :
1 dracs de bronze = 10 dracs de fer
Modifié en dernier par Rigald le mer. 24 juil. 2013 10:33, modifié 1 fois.
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Re: Les écrits de Reisen

Message par Rigald » mar. 23 juil. 2013 15:13

Partie du 19 juillet 2013

2ème semaine de Moriagor, 1er jour, début du printemps. Ville de Sermande, très commerçante, lieu de passage entre Ismir et la Mer. Ce lieu de richesse incite à la compétition entre les castes. Il est difficile d’entrer dans le cœur de la ville. La caste des Voyageurs est mal accueillit et n’a droit qu’à la périphérie.

1er jour :

Dans une auberge au nord de Sarmande se trouvent les 3 personnages. Reisen a réussi obtenu une carte vers un lieu où il désire aller. Il l’achète pour 3 dracs de fer. Il souhaite aller à Grodighen. Forlond est en permission, buvant une bière au bar.

Abinos boit avec l’aubergiste. Pourquoi est-il ici alors que ce n’est pas son genre ? Son fils Elgin dort et est impossible à réveiller. Cela depuis 16 jours. Un maroufle lui a proposé d’aller voir un certain Randission à Sarmande. Abinos pris une charrette et poussa jusqu’à Sarmande, mais Randission était mort à son arrivée. Abinos a donc décidé de se reposer à la taverne, laissant son fils aux soins de la tavernière. Abinos discute du malheur de son fils, qui avait déjà subi un tel sort, après s’être réveillé un matin, pensant avoir vu des évènements par les yeux d’un autre. Mais cette fois, il ne se réveille pas.

Brand Forlond se joint à Abinos pour expliquer un fait similaire. Il explique que lui-même s’est étrangement endormi. Il s’est vu repassé 2 fois la même soirée, une fois à travers ses yeux, une fois à travers ceux d’un inconnu. Cela s’est passé à Grodighen et peut-être, pensent-ils, qu’il y aura là-bas un mage capable de les aider.

Reisen les interrompt en entendant le nom de la ville. Ce jeune homme enjoué se prépare à s’y rendre et cherchait de la compagnie pour le voyage. Il propose donc ses quelques talents pour aider dans ce petit périple.

Le tavernier dit qu’une caravane part pour l’Est. Il faut se dépêcher pour la rattraper. Reisen part les arrêter. Il cherche le chef de la caravane, un certain Tereneon, il semble être un prodige. Il dirige la caravane de la Crémaillère sacrée. Reisen réussit à faire intégrer le groupe dans la caravane. Pendant ce temps, Forlond et Abinos amènent la charrette où repose le fils.

Melicania, une protectrice à l’arrière du convoi, accepte que la charrette soit rattachée à la sienne. Reisen va acheter quelques provisions et les laisse à disposition de tout le monde dans le chariot contenant le fils.

Gran-son, employeuse de la protectrice, assez vieille, assez petite, 40-50 ans, commerçante, vient les voir. De ce que comprends Reisen, les chariots transportent des épices, à travers tout le pays. Il y a environ 30 chariots. Reisen croise un autre protecteur, Lérieux, jeune et nerveux.

De ce qu’en tire Reisen, le convoi se dirige vers la citée blanche, ville mythique du Dragon Ki. Une cité qui apparaît et disparaît, des miliers de pèlerins cherchant à l’atteindre pour la Foi et la richesse. Tous suivent Tereneon, le prodige, qui semble détenir son emplacement.

La caravane s’arrête au beau milieu d’une clairière, se met en cercle. Reisen demande à Lerieux ce qu’il se passe. Ils préfèrent arrêter la caravane avant de traverser la forêt de nuit. Des chants de pèlerins commencent à s’élever. Reisen sort un matériel d’écriture et commence à griffonner certaines choses. Il semble être une des rares à savoir écrire ici.

De jeunes guerriers, Turtin et Waatin, des apprentis guerriers, viennent l’aborder et ils discutent, puis ils s’en vont chahuter le fils d’Abinos, Elgin. Forlond les dissuade. Pour la nuit, des tours de garde sont organisés, Forlond est sollicité.

Forlond croit comprendre qu’il y aurait eu des ennuis avec un ancien membre de la caravane, qui l’a quitté depuis. Mais les membres refusent d’en parler.

Le campement est divisé en deux : les pèlerins et les marchands. Abinos propose son aide en temps qu’artisan. Un raclement de gorge lui indique qu’il a vexé quelqu’un. Il s’agit d’un nain nommé Shominieux. Toutefois, la sympathie de chacun fait qu’ils finissent par manger ensemble.

Reisen quant à lui souhaite distraire l’assemblée d’une histoire. Abinos lui révèle qu’il est artisan élémentaire et propose de l’accompagner. Reisen, ne sachant pas vraiment de quoi il s’agit accepte. Voici son histoire :
Eydis, le dragon et les 2 géants.

Il y a bien longtemps, dans un village reculé dans les montagnes, s’écoulaient des jours heureux. Guère riche mais loin de toute misère, le village prospérait. Mais, un drame arriva. Deux géants, d’au moins 4 mètres de haut ont ravagés un village, pour voler la nourriture. La seule personne à ne pas s’être enfui est une jeune fille qui s’est dressé contre eux et à vociférer de nombreuses noms d’oiseaux. Mais les géants ne lui accordèrent que des rires.
Furieuse, elle partit chercher de l’aide auprès d’un dragon dans la région. Elle le trouva dans une grotte et implora son aide. Il accepta à condition qu’elle réussise une épreuve dangereuse : grimper une falaise à mains nues, en dépit des éléments et de la roche coupante.
Elle escalada et malgré la souffrance parvint à son sommet. Elle y trouva une lance et redescendit. Le dragon accepta de l’aider. Tous deux, ils partirent affronter les géants et dans un combat épique ils réussirent à les vaincre.
Depuis, la lance repose sur une stèle au centre du village et il est dit que plus jamais le village ne fut attaqué par des monstres, trop effrayés de subir le courroux du Dragon et de la jeune Eydis.
Improvisant ses manipulations, Abinos met en excergue l’histoire en manipulant les éléments autours des personnes, modifiant les ombres, le son, le vent…

Les marchands sont ravis. Les pèlerins eux sont plus hésitant, ne savant pas quoi penser. Le prodige Tereneon vient voir Elgin à la demande d’Abinos. Il semble ne rien pouvoir faire pour l’aider.

La nuit est calme et il n’y a aucun problème à signaler.

2ème jour :

La caravane repart, Lérieux conseil que la charrette soit mise au milieu de la caravane, en cas d’une attaque sur l’arrière du convoi. Cela est fait.

En milieu de journée, la caravane s’arrête. Shominieux examine les sabots des Erroks. Un Errok est sortant de la caravane, boitant. Les fers sont étranges, comme s’ils avaient 10 ans ou que le métal était de mauvaises qualités. Cela ne fait même pas 2 semaines qu’ils ont été ferrés. L’Errok est mis à mort. Les bêtes à l’avant sont épargnées (celles des pèlerins), ce sont celles des commerçants à l’arrière qui sont touchées. Certaines roues ferrées sont également abîmées, sur l’intégralité de leur tour. A chaque fois, c’est uniquement un côté de chaque chariot.

En attendant, Reisen demande où se trouve la Cité Blanche. Tereneon lui dit que peu de temps avant Niven, la cité leur sera montrée. Il n’y a pas de maison pour dragon dans la cité. Il est glorieux de rentrer dans la cité blanche. Pour ses habitants temporaires, une ère de joie et de prospérité se déclarent, créant une communion entre chacun des habitants.

Concernant le problème avec les fers, Reisen demande si la caravane a des ennemis. Selon Tereneon, il s’agirait des Fanatiques du grand Vitraille et les séparatistes de la brillante rue ont cherché des noises à la caravane de par le passé. Mais selon le prodige, il ne ferait pas cela.

Forlond, quant à lui, creuse la piste sur la personne banni du groupe. Elle se nomme Grott, protectrice, exclue de la caravane car elle empiétait sur les réserves. Abinos lui décide de prêter main forte à Shominieux.

Reisen et Forlond vont examiner le chemin en arrière pour vérifier qu’ils ne sont pas suivis ou voir s’il y a des traces de pièges. Ils vont un kilomètre en arrière et se rendent compte que sur une large longueur, la terre a une étrange odeur qu’ils ne peuvent identifier. Ils prennent un échantillon dans un morceau de tissu et retourne au convoi.

Ils arrivent au moment où il y a un esclandre à l’avant Shominieux. Il menace de manger une plante vénéneuse si on n’arrête pas de l’accuser d’avoir saboté le convoi ou mal fait son travail. Forlond s’interpose et calme le jeu.

Reisen fait sentir le produit au forgeron et à des caravaniers. Ils reconnaissent. C’est du « puire », une épice forte. Ils vont voir Gran-Son. Elle va vers l’un des chariots à l’avant. Elle appel une jeune fille qui passe en dessous du chariot. Elle ressort couverte d’épice jaune. Le sac est crevé. Shominieux donne de grands coups de marteaux de marteau sur une enclume pleine d’épice. L’enclume se détériore à vue d’œil.

Le problème est réglé. On espère repartir avant le début de la nuit. Le convoi arrive dans une clairière pour la nuit. Reisen a un étrange pressentiment et demande à Forlond de changer l’ordre de passage. Reisen a l’intention de se réveillera au 2ème quart.

Réveillé, il va voir la protectrice Melicania. Celle-ci, pensant que personne ne la regarde semble blessée, elle boite dès qu’elle n’est plus observée. Elle refuse d’en dire plus à Reisen et le rembarre dans son approche (séductrice).

3ème jour :

Le temps est pluvieux à souhait. Personne ne veut sortir se crotter et l’ambiance est morose. Reisen lui dort…
Forlond décide de braver la pluie pour aller voir Melicania, afin d’en savoir plus sur sa blessure… entre protecteur ils peuvent tout se dire… Mais celle-ci a une autre idée en tête et ils finissent rapidement par une partie de jambes en l’air. Elle ne lui dira rien de plus concernant sa blessure.

4ème jour :

Il est temps pour le groupe de quitter le convoi. Chacun fait ses adieux, à sa manière. Forlond fait la promesse à Melicania de revenir auprès d’elle, à cette intersection. Tereanon conseil à Abinos de descendre à la Péronnie, un ordre des Prodige qui pourront peut-être l’aider. Pour ses histoires et fanfaronneries, Reisen reçoit des épices de Gran-Son.

Les trois bonhommes prennent la charrette et poussent. Ils arrivent au village de Valhag. Les habitants semblent faire commerce du bois. Le groupe prend une chambre pour la nuit et va acheter des provisions.

5ème jour :


On arrive en vue d’un bastion un peu avant la nuit. Arrivent 3 protecteurs à pied. L’un d’entre eux est un lieutenant qui demande ce qu’on vient faire ici.

Reisen : « on veut simplement des remparts et un toit au-dessus de notre tête ».

Le groupe est escorté. En revanche, il faut payer la taxe : 5 dracs de fer par pieds debout. Soit 10 par personne.

6ème jour :

En fin de journée, on arrive à l’entrée de Shaico, qui possède une petite muraille. On croise un jeune forgeron. Forlond semble le connaître… il s’agit du mage avec lequel il avait échangé sa vision…

Fin de la Partie du 19 juillet 2013


Personnages :
Liste des PJs :
Reisen : voyageur, historien et barde
Abinos Cirith : forgeron élémentaire
Brand Forlond : protecteur
Lexter (absent)

Liste de PNJ :
Elgin : fils d’Abinos Cirith
Tereneon : prodige, chef de Caravane de la Crémaillère sacrée
Caravane de la Crémaillère sacrée : en quête de la Cité blanche
Melicania : protectrice de la caravane
Lérieux : protecteur du convoi
Tereneon : prodige de Khy, grand dragon du foyer et des négociants
Gran-Son : commerçant de la caravane
Trould : le plus ancien protecteur de la caravane
Turtin et Waatin : fils de Gran-son
Shominieux : le nain artisan de la caravane

Objet :
Convoi de la Crémaillère sacrée
Chariot : où repose Elgin
« Puire » : épice corrosive

Lieu :
Sermande : ville commerçante
Cité blanche : cité mirage de Khy
Valhag : petit village à la croisée des chemins
Bastion frontalier de Kern
Shaico


Info :
1 dracs de bronze = 10 dracs de fer
Période actuelle : âge des empires (6 ans après le prologue)
27 heures par jour (chaque tranche de 2h correspond un Grand Dragon, ce qui influe sur l’activité)
9 jours par semaine
9 semaines par saison (4) :
- Saison blanche : hiver
- Saison de Moryagorn (fondateur de toute chose) : printemps
- Saison du soleil : été
- Saison du silence : automne
Jour sans augures, 1 par saison, consacré à aucun dragon
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Re: Les écrits de Reisen

Message par Rigald » jeu. 15 août 2013 14:16

Partie du 04 août 2013

Le mage semble râlé énormément vis-à-vis de ce qu’il n’arrive pas à faire.
Entre 200 et 300 maisons dans la petite ville.

Lexter reconnait Brand et Brand reconnait Lexter. La 20aine, costaud, un œil rouge et un œil bleu, viendrait de Khern. Porte 3 bracelets à ses bras typique des mages du métal. Laid comme un pou, aussi charismatique qu’un clou.

Il semble essayer de créer une pièce et soupir de soulagement en voyant Brand arriver. Les 2 sympathisent comme s’ils étaient de vieux amis. Lexter doit faire un contrepoids de plomb avec un anneau parfait. Sauf que tous ce qu’il a utilisé jusqu’à maintenant est mauvais.

Brand présente Lexter comme étant le fameux mage que le groupe recherchait.

Abinos instruit Lexter sur comment faire son œuvre. Lexter file voir son maître, le lui donne. Il a son accord pour partir, prend ses affaires et revient auprès du groupe.

Abinos présente le cas de son fils. Lexter n’en sais guère plus sur l’étrange phénomène qu’il a eu avec Brand. Le fils est ammené dans la chambre de Lexter.

Au « petit relais du grand bleu », une taverne, il y a du raffut. Dans la taverne, il y a un concours entre des ménestrels. Il y a beaucoup d’éleveurs et autres artisans.

On s’installe à une table libre. On commande du vin et de la bière. Un verre de lait de chèvre est offert à chaque personne.

Un commerçant entre : « je cherche quelqu’un pour Sermande »
Un autre, commerçant de peaux, cherche quelqu’un pour une

Reisen discute avec des combattants avec des aventuriers : attention aux loups. Ils semblent étrangement sélectifs. Ils lui disent également de mettre un foulard rouge sur ses armes. Lorsque Reisen demande pourquoi, ils indiquent une grosse dame, une certaine Baronne Bagdur, elle a 2 foulards rouges aux poignées. Elle semble mettre de l’ambiance. Il y aurait eu des ennuis dans la région.

« Dans d’autres châteaux, il y a eu des ennuis avec un élu. Cet élu avait l’oreille du compte et maintenant ce n’est plus le cas. Mais j’en ai trop dit. »

Reisen va voir ladite Baronne Bagdur, une noble de la caste des Artisans.

Toujours en léger conflit d’opinion avec le compte Vernon qui se permet quelques libertés sur ses terres. Le compte Zernon semble être couard
Elle organise une fête dans 7 jours où elle y invite

Le lendemain, nuit pluvieuse. La caravane a déjà 3 protecteurs, dont un lieutenant. Brand les rejoint comme soldat. Il y a 4 chariots. Un peu moins de 30 personnes. Il y a un autre voyageur à l’avant du convoi.

Reisen réussit à apprendre toutes les ficelles du métier de vendeur de peau, les routes commerciales du marchand. Reisen discute avec le voyageur à propos des cartes. Cartographe du comte, Didio. Tout le sud de Kern se trouve chez lui.

Il y a une corde posée par terre, un noeuf coulant, de 10m de long. La corde a été coupée, un autre bout a été trouvé à quelques. Il y aurait des adorateurs de Kalimshar plus au nord selon Brand.

Sur le trond d’arbre, un gros morceau d’écorce a été enlevé. A la place, une teinture verte un lézard ou un dragon.

Brand remarque qu’il y a deux jeunes qui semblent en savoir plus. Selon eux, ce symbole se serait un symbole de rassemblement pour de potentiels adeptes de Kalimshar.

On arrive en vue de petites forteresses. Arrivée à Backfeld à la tombée de la nuit. Cela ne semble pas être un camp militaire. L’auberge – avec un relais pour les dragons. Le chef de la caravane nous commande à manger et loger.
Il n’y a que quelques dizaines de protecteurs. Trop peu vu le nombre de bâtiment.

Brand se renseigne à propos de l’exécution sommaire. Il rencontre le capitaine. Il y aurait eu effectivement une sentence mais en dehors de ses compétences. A Grodighen, des « vermines » auraient été exterminés.

Reisen essaye d’en apprendre plus sur les mythes locaux. Il obtient des histoires sur les gargouilles. Paraît-il qu’ils peuvent parler à des humains.

Quelqu’un vient chercher Abinos. Un prodige d’un temple semble être capable de soigner son fils. Il y aurait un empêcheur (un prodige qui saurait contrer des malheurs sur des personnes). Cette communauté serait dans une maison près de Grodighen.

Départ le lendemain en avance sur la caravane. On entend derrière nous une cavalcade. Des chevaux s’arrêtent à quelques dizaines de mètres de nous. Sur le premier cheval, celui de tête, un jeune enfant suivi d’un second cavalier puis d’un autre. Le jeune enfant, armuré : « que faites-vous là citoyen ? »

Laxter : « et vous-mêmes ? »

Un homme plus vieux, « Probaron, il ne faut pas cavaler comme cela. Messieurs, il s’agit de Probaron Trorronen, Probaron Trorronen de Backfeld, fils de Tar de backfeld ».

Abinos explique la raison de leur voyage. Huityrr est le garde du corps du probarron. Ils acceptent de nous escorter mais au bout de 20min, le fils en a marre et fait volteface puis repart avec ses hommes. Quelques minutes plus tard, voilà qu’on approche d’une maison.

Le porche, patio, des prodiges s’entraînent à l’arme. Une prodige vient à notre rencontre. Prodige Pizanera. Prodige Jogann Tiermerin vient à sa demande. Il s’agit de la communauté de la rue Lumineuse. Il écoute la demande d’Abinos et à la suite de cela lance un sort pour déterminer le mal. Il voit une possession. Le fils est victime d’un sort. Il demande où ça a eu lieu. Des humains en semble la cause pour lui. Pour en trouver la cause, il lui faut du Jasp. La source de ce sort est dans une certaine direction, irait vaguement vers Grodighen. Sortie du temple, Johann le prodige souhaite accompagner Abinos à condition de trouver du Jasp. Il accepte.

On se regroupe avec la caravane. Arrivée à Grodhigen en soirée. Citée assez grande, beaucoup d’activités, la caravane traverse Grodighen. Beaucoup de commerce de pierre, marché vide à cette heure-là. L’auberge est en ruine suite à un incendie. Détruite il y a quelques jours car c’était un repère de malfaisants par ordre de Sir Zernon, selon des passants.

Lexter recherche une fille enfileuse de perle. Il interroge un gars qui ne semble pas tout dire. Il prend la fuite mais Brand puis Lexter le rattrape.

Fin de la partie du 04 août 2013

Personnages :
Liste des PJs :
- Reisen : voyageur
- Abinos Cirith : forgeron élémentaliste
- Brand Forlond : protecteur
- Lexter : mage du métal

Liste de PNJ :
Elgin : fils d’Abinos Cirith
Transwenn : marchand de peau de bête
Baronne Bagbur : noble de la caste des Artisan
Zernon : Comte, supérieure de la Baronne Bagdur
Didio : cartographe du comte
Probaron Trorronen : le jeune baron à cheval

Objet :
Convoi de la Crémaillère sacrée
Chariot : où repose Elgin
« Puire » : épice corrosive

Lieu :
Sermande
Cité blanche :
cité mirage de Ki
Valhag
Bastion frontalier
Shaico


Info :
1 dracs de bronze = 10 dracs de fer

Divers :
Période actuelle : âge des empires (6 ans après le prologue)
27 heures par jour (chaque tranche de 2h correspond un Grand Dragon, ce qui influe sur l’activité)
9 jours par semaine
9 semaines par saison (4) :
- Saison blanche : hiver
- Saison de Moryagorn (fondateur de toute chose) : printemps
- Saison du soleil : été
- Saison du silence : automne
Jour du silence, 1 par saison, consacré à aucun dragon
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Re: Les écrits de Reisen

Message par Rigald » sam. 28 sept. 2013 14:24

Partie 15/08/13

La caravane se trouve au relais de la pierre noire. Reisen fait du tourisme. Brand Troem, le nom du fuyard. Il leur propose d’aller manger. Reisen les rejoint. Troem a peur des inquisiteurs.

Abinos entre à l’auberge pour y déposer son fils. 2 protecteurs entrent à ce moment et vont lui parler. Le fils serait un ancien camarade de la brigade sud de Grodighen et ces 2 là seraient de la même compagnie qu’eux. Ils proposent de le mettre dans leur caserne et ils peuvent les accompagner. Mais le prodige ne pourra pas faire de sorts peu commun. Prodir est leur responsable à qui il faut s’adresser.

Le prodige va aller ressentir les présences sur le lieu où il y a eu l’échange entre Brand et Lexter. Il examine les ruines de l’auberge, il se couche au sol… Abinos lui voit les autres membres du groupe et les rejoint.

Discussion avec Brand Troem : il n’y a pas que des fanatiques de Brorn dans la ville, les méthodes de Zernon, le seigneur local, sont dures. Ce serait une région plutôt humaniste. Arrive Chadela, servante au manoir. Ils ne semblent pas connaître de vendeur de perle. Chadela part précipitamment, sous excuse qu’elle doit aider le chevalier dont le père va mourir. Elle sort, Lexter la suit discrètement. Une certaine Camelia aurait disparu il y a quelques temps également. On dit que le gérant de l’auberge (George) faisait commerce de chose impie, commerce d’objet de kalimshar.

Bruit dans les ruines de l’auberge pour Abinos, il n’ose y pénétrer de peur d’un sous-sol qui pourrait s’effondrer. Reisen saute à pied joint dans l’auberge. Entre 2 murs, un homme désarmé, couvert de cambouis, accroupie, yeux inquiets. Reisen fait des signes pour que ses compagnons se mettent en positions.

« Ne faites pas de mal à Elio »

Abinos lui propose son bol de viande. Elio habitait dans l’auberge. Georg amenait des pierres noires et les vendait. Il y aurait des mines d’entrascite ou de charbon pas loin. Le prodige sent que ce sont des humains qui ont maudit le fils d’Abinos. Lexter revient : Chadela est simplement retourné au manoir

A l'auberge de la Pierre Noire,Reisen déclare que le groupe quitte la carvane. Transwen demande des protecteurs pour la suite du voyage. Transwen sort une bourse, et donne à chacun 6 dracs de fer. Direction la caserne pour demande un lit pour chacun. On nous donne accès à la caserne. Il y a 6 oriflammes différents.

Le lieutenant accepte à condition de surveiller Elgin à la place de ses propres hommes. Reisen demande à aller à la salle d’arme. Vu que Reisen n’a pas d’arc, il n’y a pas de restriction particulière. 3 soldats semblent avoir déjà fini leur entraînement. Brand lui fait un entrainement avec un jeune qui aurait été avec Elgin lors de ses classes. Il l’emporte de peu et ils vont boire à la taverne. La rumeur cour qu’une sorcière aurait approché Georg.

Le lendemain matin, le prodigue nous réveille. On se met en quête de jasp, sauf Brand lui va discuter avec Prodir. En ville, il y a pas mal d’échoppe. Sur la place du « marché », il y a en face le Manoir du Chevalier Gueston.

Reisen fonce voir le premier marchand disponible et de fil en aiguille, finit par acheter une série de jasp après de nombreuses négociations. Donne la pierre au prodige qui se dirige de suite vers l’auberge calcinée.

Reisen retrouve Elio qui a un morceau de pain. Il lui demande qui lui a donné mais Elio refuse de dire qui. Ayant compris depuis un moment, Reisen dit « est-ce Camelia qui te l’a donné ? ». A ce moment, Elio se referme complètement. Reisen fait un signe de charge en direction de l’arrière de la maison du boucher. Une ombre semble filée.

Le reste du groupe se mettent à sa poursuite. Brand rattrape la silhouette qui s’est écroulé dans une bosquet. Une jeune femme semble-t-il. Lexter reconnait Camelia. Tiermerin défait un habit de Camelia et découvre une série de tatouage. Il semble énervé. Il accuse Camelia d’être une vile sorcière. Reisen les rejoint. Le groupe se dirige vers la ville. N’obtenant aucune information de la sorcière, Reisen demande à discuter derrière des caisses. D’un geste vif, il menace alors Camelia. Le prodige s’en va prévenir les autorités pour qu’elle soit arrêtée, Brand l’accompagne. Reisen en profite pour relever Camelia et partir avec Abinos à l’extérieur de la ville. Reisen se fait passer pour un partisan modéré de la cause de Camelia et Abinos pour simplement quelqu’un cherchant à sauver son fils.

Il s’agit d’un échange, Georg était condamné. Elle a voulu que son esprit soit sauvé. Georg est le frère de Camelia ont sont tous deux des partisans obscurantiste ou humaniste. L’esprit d’Elgin est encore dans l’esprit de Georg qui est enterré à côté de l’auberge.

Brand et le prodige apprennent que le Dragon de la ville en train de dormir. Brand récupère une patrouille de 5 gardes et se dirige vers l’auberge où ils récupèrent Elio.

Reisen et Abinos s’arrêtent à la porte de la cabane de Camelia. Puis reviennent sans obtenir une seule information supplémentaire de Camelia. Mais ils comprennent qu’elle a de nombreux partisans dans le village et qu’ils pourraient se soulever.

Reisen va attirer l’attention en gueulant qu’il est un célèbre conteur, ayant voyagé à travers le monde et qu’il se trouve aujourd’hui à Grodihigen. En gueulant cela dans la ville, il attire l’attention et se dirige vers le marché. Cela laisse le temps aux protecteurs, la prisonnière et les autres membres du groupe de passer relativement inaperçus.

Reisen commence à déclamer ses histoires. La première, celle de la fille, du dragon et des 2 géants. Cela afin d’évaluer le nombre de personne prohumaniste dans la zone. Puis il enchaîne sur une autre histoire :

« Il y a bien longtemps, dans une lointaine région, Erwan de la Comb, un jeune noble de la caste des Artisans, était éperdu d’amour envers une femme de plus haute naissance que lui, une certaine Isa de la Magn, dite Isabelle. Elle était magnifique mais aussi arrogante. Par des lettres enflammées, Erwan cherchait à conquérir le cœur sa belle mais Isa ne faisait que se jouer de ses sentiments, s’amuser de ses tourments.

Elle lui ordonna de construire maintes et maintes œuvres que le jeune homme accomplit avec la plus grande célérité mais avec toute la magnificence d’un maître Artisan. Mais à chaque fois qu’il présentait son œuvre à la cour, alors que tous les convives étaient ébahis par tant d’art, Isabelle la cruelle y jetait seulement un regard dédaigneux. L’homme repartait sous les huées et médisances de la cour mais il n’abandonnait jamais.

Erwan, obnubilé par sa quête, y perdit sa fortune et se réfugia dans une bicoque jouxtant une caverne naturelle riche en une roche de première qualité. Il passa 1 cycle, 1 mois et un jour pour parachever une dernière œuvre pour sa bien-aimée.

En effet, pour Erwan, la dame de son cœur ne voulait pas de lui mais lui ne voulait que le bonheur de la comtesse. Il fit de son œuvre une chose que lui-même jamais ne pourrait devenir : un protecteur fidèle à Isa, en permanence avec elle. Il avait taillé la pierre, l’avait modelé de ses mains pour obtenir une créature de légende. Une gargouille de pierre, de roque, d’argile et de granit, aux yeux sertis d’obsidienne. Mais alors qu’il venait de finir son dernier polissage, le corps d’Erwan s’agenouilla aux pieds de la créature. Tel un apôtre en pleine prière, il baissa la tête. Le jeune homme, de fatigue, d’amour et de chagrin, venait de rendre son dernier soupire.

Pendant ce temps, au château de la comtesse Isa de la Magn, les choses allaient de mal en pis. Le seul amour qu’elle ait jamais eu pour quoique ce soit avait disparu voilà 1 cycle, 1 mois et un jour. Elle avait délaissée la cour pour flâner dans une pièce où reposaient les œuvres d’Erwan. Elle se languissait de sa présence, se maudissait de son attitude, pleurait son absence.
A cause de cela, elle ne prenait plus part à la vie de son fief. Ses citoyens étaient inquiets, les villageois malheureux et affamés. Et voilà que d’autres seigneurs convoitaient ses terres. Ses hommes avaient déjà été attaqués à plusieurs reprises.

Et il ne tarda guère pour que sa propre demeure soit attaquée de nuit. Mais alors que les assassins se faufilaient dans sa chambre et au-dessus de sa couche, les fenêtres volèrent en éclat. Et c’est dans la terreur sous un clair de lune que la dame Isa se réveilla, alors que du sang volait à travers toute la pièce. Une silhouette humaine aux ailes de pierre atrophiées se tenait là, son visage caché par le contre-soir de la Lune. La créature tendit un bras vers Isa qui recula un peu plus de peur. La créature se tourna, ramassa les corps et sauta par la fenêtre.

Les cris de batailles fusèrent alors au dehors. Les assaillants combattant les soldats de la comtesse. La créature survola à de nombreuses reprises les troupes et attrapa plusieurs ennemis de la comtesse avant de les jeter sur les pics acérés sur domaine. La chose poussa également un cri et des meutes de loup surgirent des broussailles prenant à revers ces pauvres bougres ambitieux. La nuit fut bien courte pour ceux-là et remplis d’épouvante pour les survivants.

Depuis ce moment, au sommet du manoir, trône un vigile immobile, dont une larme d’obsidienne a coulé sur la joue. Le souhait d’Erwan fut exhaussé, il veillera sur sa bien-aimée, pour l’éternité. Mais à jamais celle-ci le rejettera.

La légende raconte qu’à présent que les loups sillonnent la région à la recherche des ennemis qui voudraient du mal aux descendants d’Isa de Magn.

La morale de cette histoire : ne laissez pas votre flamme vous consumer sous peine de ne plus être à la lumière du jour. La corruption peut corrompre la plus belle des intentions et finir par vous transformer en quelque chose d’honni. Et si jamais vous deviez éprouver quelque chose, dites le simplement ou avec passion mais ne taisez jamais vos sentiments. Vous en seriez aigri. »


A la fin de son récit, il reçoit quelques piécettes. Reisen voit Lexter. Camelia la sorcière a été placée en détention au poste de garde. Le groupe décide d’aller fouiller la maison de la sorcière. Dans la maison, il y a une hutte qui occupe presque tout. Tapis, outil,

Après de nombreuses heures, Reisen monte au plafond et trouve dans un sac, un coffret en longueur. Des runes à l’intérieur, ressemblant vaguement à des runes des rêves.

Le groupe est ensuite invité à la maison du Chevalier Gueston. A la maison, on rencontre le mage Doroon, accompagnée d’une certaine Bleima. Bleima est une Elue. Le dragon est un jeune dragon. Les pierres runiques sont détruites. Un soldat est parti chercher des gens pour déterrer le corps de Georg contenant l’esprit d’Elgin.

On entend un énorme bruit dans vent comme dans les voiles : cela vient du Dragon à proximité. Bleima dit qu’il faut aller voir le fils d’Abinos, Elgin, à présent. Il est légèrement relevé, les paupières palpitantes, bras tremblant, il aurait crié comme s’il souffrait puis s’est arrêté. Il prononce des mots qui ne semblent venir que de lui, et non de Georg. Abinos pleure.

Fin de la partie du 15/08/13

Personnages :
Liste des PJs :
Reisen : voyageur
Abinos Cirith : forgeron élémentaliste
Brand Forlond : protecteur
Lexter : mage du métal

Liste de PNJ :
Elgin : fils d’Abinos Cirith
Transwenn : marchand de peau de bête
Baronne Bagbur : noble de la caste des Artisans
Zernon : Comte, supérieure de la Baronne Bagdur
Didio : cartographe du comte
Probaron Trorronen : le jeune baron à cheval
Brand Troem : boucher de Grodhigen
Chadela : servante au manoir
Chevalier de Gueston : possède le manoir de Grodhigen
Tiermerin : prodige
Camelia : tisseuse de perle, sorcière
Georg : marchand de pierre noire, soeur de Camelia, mort
Leutenant Prodir : garnison d’Elinghen
Elio : simple d’esprit
Bleima : Elue du dragon de Grodrighen
Doroon : mage accompagnant Bleima

Objet :
Coffret de pierres runiques
Jasp : pierre utile pour la magie des prodiges

Lieu :
Godrighen

Info :
1 dracs de bronze = 10 dracs de fer

Divers :
Modifié en dernier par Rigald le sam. 12 oct. 2013 14:28, modifié 1 fois.
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Re: Les écrits de Reisen

Message par Rigald » sam. 12 oct. 2013 14:18

Partie du 28/09/13

Une servante nous indique que le vieux Gueston veut nous voir. Il est mourant. Reisen se fait beau. Reisen qui passe derrière le manoir voit par une fenêtre le visage de Chadela qui rentre précipitamment en le voyant. Sur la place devant le manoir, il y a une centaine de personnes.

Des personnes sans castes sortent dépitées du manoir. Refoulés parce qu’ils n’ont pas eu audience ?

On se regroupe. Au manoir, un combattant citoyen se joint à nous. On nous mène jusqu’aux appartements privés. On croise le chevalier Gueston, sortant d’une des pièces.

On nous fait rentrer dans une chambre. Il y a un lit avec un vieillard dessus. Penché sur lui se trouve Chadela lui fait croquer quelque chose. Chadela retourne un sablier. Elle donne une indication de temps à un soldat. Chadela sort.

Le vieil homme nous invite à s’approcher. Reisen ferme la porte. Il se redresse sur son lit. On a de la sympathie pour lui. Il s’adresse à nous comme si on le connaissait bien ou du moins que lui nous connaissait bien. Il parle d’une étoile qui nous lierait à lui. Derrière cette étoile, nous formons selon lui une compagnie.

Il s’assoit sur le lit. Il demande à ce que l’on déplace une pierre. Il y a un tuyau en métal. C’est une lunette de vue. Il demande à voir une dernière fois son étoile… nous sommes à midi. Il n’arrive pas à la voir. On le raccompagne à son lit. Il nous demande nos noms.

Au moment où le sablier se termine, le vieil homme s’éteint.

*DETERMINATION DE L’ETOILE*

On entend une voix au loin, derrière la porte : « que faites-vous là ? ». Chadela ouvre la porte.

Le chevalier arrive et demande à ce que l’on sorte.

Les funérailles sont laissées au Chevalier. Dans une autre pièce, un bruit se fait entendre par une fenêtre. Un bruit d’air, quelque chose qui serait tombé, comme un tapis ou un animal.

Au fond, il y a un grand dragon sombre qui s’envole vers le Nord-Ouest. Long avec des ailes courtes. Il ne s’agit pas celui de la grange. Lexter annonce que c’est un dragon sombre. Il se serait camouflé dans le corps d’un humain.

Un protecteur demande « qui va là ?! ». Abinos va voir les soldats. Envoie de soldats voir Camelia. Elle est là.

Brand et Reisen vont voir l’Elue. Elle se situe à la brasserie. Reisen toussote pour attirer son attention. « Nous avons quelque chose de grave à vous annoncer ». Annonce de la mort du père et de l’apparition d’un dragon de Kalimshar. Elle s’en va en nous demandant d’attendre.

Abinos et le nouveau guerrier partent à la recherche de Camelia la servante du manoir. Peut être est-elle au courant de quelque chose vis à vis de ce dragon ?

Fin de la partie du 28/09/13

Personnages :
Liste des PJs :
Reisen : voyageur
Abinos Cirith : forgeron élémentaliste
Brand Forlond : protecteur
Lexter : mage du métal

Liste de PNJ :
Elgin : fils d’Abinos Cirith
Zernon : Comte, supérieure de la Baronne Bagdur
Chadela : servante au manoir
Chevalier de Gueston : possède le manoir de Grodhigen
Camelia : tisseuse de perle, sorcière
Bleima : élue du dragon de Grodrighen
Doroon : mage accompagnant Bleima

Objet :
Coffret de pierres runiques
Jasp : pierre utile pour la magie des prodiges

Lieu :
Godrighen

Info :
1 dracs de bronze = 10 dracs de fer
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Re: Les écrits de Reisen

Message par Rigald » sam. 16 nov. 2013 15:32

Partie du 12/10/13

Alejandro se dirige vers la brasserie. Il aperçoit dans le ciel un dragon noble et magnifique. Le dragon protecteur du village qui s’est éveillé.

Il rentre dans la taverne. Un enfant lui demande ce qu’il vient faire ici. Il lui indique qu’il vient voir des compagnons et les décrit. L’enfant lui indique une salle au fond de la taverne. Reisen et Brand l’invitent à rentrer.

Reisen l’accueille et se présente car c’est un nouvel arrivant.

Bleima revient. Discussion. Brand pense avoir déjà vu ce dragon de Kalimshar. Discute. Reisen raconte qu’il est barde et chercheur d’histoire. Pour projet d’aller au festival de la Baronne Bagbur.

A l’auberge, Reisen demande des informations. Il cherche à négocier son gite et son couvert mais l’auberge est petite et n’aura pas beaucoup de client.

Brand va interroger l’autre Brand, le boucher (non, celui de la boucherie… mais le découpeur de vide… roh, vous m’avez compris).

Il aperçoit ensuite Camélia en train de sortir, attaché à une caravane tirée par un dragon des profondeurs et escortée de plusieurs gardes. Brand va s’adresser à eux, et il remarque une jeune guide comme pisteuse. Il apprend que le convoi se dirige à la caserne.

Regroupement avec Brand, le convoi se dirige étrangement vers le nord de la ville.

Reisen part en avance en éclaireur en grimpant accroupi sur la colline en suivant le muret. Il arrive prêt d’une guérite où il y a un protecteur qui semble dire au revoir au convoi. La pierre noire, le relai de voyageur, est occupé. On passe devant.

Le convoi allume 2 torches. On le suit dans une forêt, tandis Brand entend un bruit. La torche devant nous s’éteint. On entend des cris

De grandes statues de pierre (de 1 à 3m) attaquent le convoi. Des gargouilles. L’une d’entre elle a la silhouette de Camélia sur le dos part dans la forêt. C’est ce que voit Reisen. Il la suit et cherche à se rapprocher d’elle.

Brand et Aleksandro voient que le combat est largement à l’avantage des gargouilles. Brand se dirige vers l’une d’entre elle mais se vautre. La gargouille met alors un pied sur son bouclier, l’empêchant de se relever.

Pensant à une manigance de la sorcière pour s’échapper, Reisen se positionne pas très loin de Camélia, arme son bras et lance sa hachette, blessant Camélia qui hurle de douleur. La hachette tombe au sol. Reisen, faisant une révérence exagérée : « avec mon bon souvenir ».

Aleksandro se déplace. Brand donne des coups de genoux pour essayer de se libérer le bras.
Une statue cherche à bloquer le passage à Aleksandro. Il cherche à la contourner mais la gargouille se La créature de Brand se désengage.

Reisen s’aperçoit que Camélia a un sac sur la tête et qu’elle est plus comme un sac à patate que comme une personne chevauchant la gargouille. La gargouille se retourne mais ne voyant pas Reisen qui s’est caché reprend sa marche. Reisen la suit discrètement pour voir le commanditaire de l’attaque. Il laisse derrière lui sa hachette. Il laisse derrière lui une piste.

Sur le convoi, les autres créatures s’enfoncent de la forêt et tendent à rejoindre la gargouille portant Camélia. Aleksandro court dans la brousse pour suivre les créatures. Brand demande aux survivants de se rassembler et leur ordonne d’aller chercher de l’aide. Il trouve la jeune fille qui conduisait le convoi. Il la questionne.

Aleksandro continue de courir, et gueule le nom de Reisen. Celui-ci lui envoie un caillou devant lui pour signaler sa présence. Aleksandro le rejoint. Il décide qu’il faut abattre Camélia avant qu’ils ne soient trop loin. Ils commencent à être épuisés et ne pourront suivre sur la plaine. Reisen propose le plan suivant : Aleksandro va se mettre devant la créature pour l’arrêter tandis que Reisen

La créature, d’une voix gutturale : « laissez nous passer ».
Reisen est surpris que la créature parle et lui répond : « où l’emmenez-vous ? »
La créature lui répond : « dans notre repère »
Groupe : « Allez-vous la tuer ? L’exécuter ? La condamner ? »
Gargouille : « Nous allons la condamner »
Groupe : « qui est votre maître »
La créature prononce un nom impossible à comprendre en pointant une autre gargouille à l’arrière.
Groupe : « qui est votre maître humain ? »
Gargouille : « pas de maître humain, dragon de Brorn être notre maître »

Reisen, d’un ton impérieux : « nous allons vous accompagner jusqu’à votre repère, comme témoin de l’accomplissement de votre tâche »

Les créatures se regardent et commencent à discuter entre elle dans une langue que l’on ne comprend pas. Une d’entre elle se détache et nous invite à nous assoir. Elle s’assoit.

Du côté des gardes et de Brand, le chef veut mentir. Le convoi aurait été attaqué par des bêtes sauvages mais la mission a été réussie. La fille se dirige vers le nord pour retrouver son dragon des profondeurs. Elle retrouve la créature.

Brand rejoint Reisen et Aleksandro.

On regarde tous au même endroit dans le ciel noir. Notre étoile.

Reisen s’approche des gargouilles et demande à se joindre au conclave. Les gargouilles protègent Camélia à son approche. Reisen pose ses armes au sol. « Patiente humain, patiente humain, ne provoque pas. »

Discussion sur l’étoile.

Gargouille : Humain, fini palabre. Nous accomplir rituel.

La gargouille met la main sur la tête de Camelia, la soulève légèrement et la lâche. Elle tombe au sol. Vivante.

Gargouille : Nous allons repartir, redescendre Cité humain.
Reisen : qu’avez-vous fait ?
Gargouille : Humain ne pas savoir, rituel interdit pour humain. Fils Gargouille malade de sorcellerie. Rêves des humains comme rêves des gargouilles. Allons détruire sorcellerie dans cave sorcière.

Brand découvre que Camelia a la langue coupée. Reisen lui commence à suivre les créatures. On se dirige vers la cabane de Camelia. Les gargouilles fouillent le lieu. Elles semblent se réjouir. Les gargouilles trouvent des pierres-runes. Elles les détruisent. Puis elles repartent.

Reisen : Votre fils est-il guéri ?
Gargouille : Jeune gargouille maintenant en rémission. Groupe humain bienvenue pour revenir auprès gargouille prochaine nuit du serpent (dernier jour de la semaine, il nous reste 5 jours). Nous laissons endroit visible à endroit du rituel pour jour du serpent si vous venir

Reisen : Comment se nomme votre dragon ? celui qui vous a créé et que vous ne voyez plus.
Gargouille : Brorn (le véritable, pas ses descendants)

Les gargouilles ne partent.

Le rendez-vous chez la baronne Bagbur est demain soir. Il faut trouver une caravane en urgence.
Reisen et Brand vont chercher la caravane. Ils vont récupérer leurs affaires au dortoir. Il y a un homme à côté, un certain Chalco.

Fin de la partie du 12/10/13

Personnages :
Liste des PJs :
Reisen : voyageur barde
Abinos Cirith : forgeron élémentaliste (absent)
Brand Forlond : protecteur
Lexter : mage du metal (absent)
Aleksandro Flonea : spadassin

Liste de PNJ :
Elgin : fils d’Abinos Cirith
Chadela : servante au manoir
Chevalier de Gueston : possède le manoir de Grodhigen
Camelia : tisseuse de perle, sorcière
Gora Bleima : élue du dragon de Grodrighen
Doroon : mage accompagnant Bleima
Baronne Bagbur :baronne locale, en conflit avec les autres

Objet :


Lieu :
Godrighen

Info :
1 dracs de bronze = 10 dracs de fer
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Re: Les écrits de Reisen

Message par Rigald » sam. 16 nov. 2013 15:34

Partie du 12/10/13

Alejandro se dirige vers la brasserie. Il aperçoit dans le ciel un dragon noble et magnifique. Le dragon protecteur du village qui s’est éveillé.

Il rentre dans la taverne. Un enfant lui demande ce qu’il vient faire ici. Il lui indique qu’il vient voir des compagnons et les décrit. L’enfant lui indique une salle au fond de la taverne. Reisen et Brand l’invitent à rentrer.

Reisen l’accueille et se présente car c’est un nouvel arrivant.

Bleima revient. Discussion. Brand pense avoir déjà vu ce dragon de Kalimshar. Discute. Reisen raconte qu’il est barde et chercheur d’histoire. Pour projet d’aller au festival de la Baronne Bagbur.

A l’auberge, Reisen demande des informations. Il cherche à négocier son gite et son couvert mais l’auberge est petite et n’aura pas beaucoup de client.

Brand va interroger l’autre Brand, le boucher (non, celui de la boucherie… mais le découpeur de vide… roh, vous m’avez compris).

Il aperçoit ensuite Camélia en train de sortir, attaché à une caravane tirée par un dragon des profondeurs et escortée de plusieurs gardes. Brand va s’adresser à eux, et il remarque une jeune guide comme pisteuse. Il apprend que le convoi se dirige à la caserne.

Regroupement avec Brand, le convoi se dirige étrangement vers le nord de la ville.

Reisen part en avance en éclaireur en grimpant accroupi sur la colline en suivant le muret. Il arrive prêt d’une guérite où il y a un protecteur qui semble dire au revoir au convoi. La pierre noire, le relai de voyageur, est occupé. On passe devant.

Le convoi allume 2 torches. On le suit dans une forêt, tandis Brand entend un bruit. La torche devant nous s’éteint. On entend des cris

De grandes statues de pierre (de 1 à 3m) attaquent le convoi. Des gargouilles. L’une d’entre elle a la silhouette de Camélia sur le dos part dans la forêt. C’est ce que voit Reisen. Il la suit et cherche à se rapprocher d’elle.

Brand et Aleksandro voient que le combat est largement à l’avantage des gargouilles. Brand se dirige vers l’une d’entre elle mais se vautre. La gargouille met alors un pied sur son bouclier, l’empêchant de se relever.

Pensant à une manigance de la sorcière pour s’échapper, Reisen se positionne pas très loin de Camélia, arme son bras et lance sa hachette, blessant Camélia qui hurle de douleur. La hachette tombe au sol. Reisen, faisant une révérence exagérée : « avec mon bon souvenir ».

Aleksandro se déplace. Brand donne des coups de genoux pour essayer de se libérer le bras.
Une statue cherche à bloquer le passage à Aleksandro. Il cherche à la contourner mais la gargouille se La créature de Brand se désengage.

Reisen s’aperçoit que Camélia a un sac sur la tête et qu’elle est plus comme un sac à patate que comme une personne chevauchant la gargouille. La gargouille se retourne mais ne voyant pas Reisen qui s’est caché reprend sa marche. Reisen la suit discrètement pour voir le commanditaire de l’attaque. Il laisse derrière lui sa hachette. Il laisse derrière lui une piste.

Sur le convoi, les autres créatures s’enfoncent de la forêt et tendent à rejoindre la gargouille portant Camélia. Aleksandro court dans la brousse pour suivre les créatures. Brand demande aux survivants de se rassembler et leur ordonne d’aller chercher de l’aide. Il trouve la jeune fille qui conduisait le convoi. Il la questionne.

Aleksandro continue de courir, et gueule le nom de Reisen. Celui-ci lui envoie un caillou devant lui pour signaler sa présence. Aleksandro le rejoint. Il décide qu’il faut abattre Camélia avant qu’ils ne soient trop loin. Ils commencent à être épuisés et ne pourront suivre sur la plaine. Reisen propose le plan suivant : Aleksandro va se mettre devant la créature pour l’arrêter tandis que Reisen

La créature, d’une voix gutturale : « laissez nous passer ».
Reisen est surpris que la créature parle et lui répond : « où l’emmenez-vous ? »
La créature lui répond : « dans notre repère »
Groupe : « Allez-vous la tuer ? L’exécuter ? La condamner ? »
Gargouille : « Nous allons la condamner »
Groupe : « qui est votre maître »
La créature prononce un nom impossible à comprendre en pointant une autre gargouille à l’arrière.
Groupe : « qui est votre maître humain ? »
Gargouille : « pas de maître humain, dragon de Brorn être notre maître »

Reisen, d’un ton impérieux : « nous allons vous accompagner jusqu’à votre repère, comme témoin de l’accomplissement de votre tâche »

Les créatures se regardent et commencent à discuter entre elle dans une langue que l’on ne comprend pas. Une d’entre elle se détache et nous invite à nous assoir. Elle s’assoit.

Du côté des gardes et de Brand, le chef veut mentir. Le convoi aurait été attaqué par des bêtes sauvages mais la mission a été réussie. La fille se dirige vers le nord pour retrouver son dragon des profondeurs. Elle retrouve la créature.

Brand rejoint Reisen et Aleksandro.

On regarde tous au même endroit dans le ciel noir. Notre étoile.

Reisen s’approche des gargouilles et demande à se joindre au conclave. Les gargouilles protègent Camélia à son approche. Reisen pose ses armes au sol. « Patiente humain, patiente humain, ne provoque pas. »

Discussion sur l’étoile.

Gargouille : Humain, fini palabre. Nous accomplir rituel.

La gargouille met la main sur la tête de Camelia, la soulève légèrement et la lâche. Elle tombe au sol. Vivante.

Gargouille : Nous allons repartir, redescendre Cité humain.
Reisen : qu’avez-vous fait ?
Gargouille : Humain ne pas savoir, rituel interdit pour humain. Fils Gargouille malade de sorcellerie. Rêves des humains comme rêves des gargouilles. Allons détruire sorcellerie dans cave sorcière.

Brand découvre que Camelia a la langue coupée. Reisen lui commence à suivre les créatures. On se dirige vers la cabane de Camelia. Les gargouilles fouillent le lieu. Elles semblent se réjouir. Les gargouilles trouvent des pierres-runes. Elles les détruisent. Puis elles repartent.

Reisen : Votre fils est-il guéri ?
Gargouille : Jeune gargouille maintenant en rémission. Groupe humain bienvenue pour revenir auprès gargouille prochaine nuit du serpent (dernier jour de la semaine, il nous reste 5 jours). Nous laissons endroit visible à endroit du rituel pour jour du serpent si vous venir

Reisen : Comment se nomme votre dragon ? celui qui vous a créé et que vous ne voyez plus.
Gargouille : Brorn (le véritable, pas ses descendants)

Les gargouilles partent. Le rendez-vous chez la baronne Bagbur est demain soir. Il faut trouver une caravane en urgence. Reisen et Brand vont chercher une caravane. Ils vont récupérer leurs affaires au dortoir.

Fin de la partie du 12/10/13

Personnages :
Liste des PJs :
Reisen : voyageur barde
Abinos Cirith : forgeron élémentaliste (absent)
Brand Forlond : protecteur
Lexter : mage du metal (absent)
Aleksandro Flonea : spadassin

Liste de PNJ :
Elgin : fils d’Abinos Cirith
Chadela : servante au manoir
Chevalier de Gueston : possède le manoir de Grodhigen
Camelia : tisseuse de perle, sorcière
Gora Bleima : élue du dragon de Grodrighen
Doroon : mage accompagnant Bleima
Baronne Bagbur :baronne locale, en conflit avec les autres

Objet :


Lieu :
Godrighen

Info :
1 dracs de bronze = 10 dracs de fer
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Re: Les écrits de Reisen

Message par Rigald » sam. 14 déc. 2013 14:44

Partie du 16/11/13

Bleima nous présente un homme, Croll Diyenburr accompagné d’un petit frère très timide, Déoni. Il nous propose de lui servir d’escorte jusqu’au domaine Magbur.

Elgin est considéré comme blessé à la guerre par les protecteurs. Une fois remis sur pied, il intégrera le village de Grodrighen ou repartira dans son unité d’origine.

On marche à côté du convoi. Ils sont 6 au total : Croll et son frère, ainsi que 4 aides en uniforme. 3 chariots, 1 Eyrock par chariot. Croll vend des tenues, des vêtements, des capes. Il est jeune marchand, c’est son premier voyage comme tel. Il est assez pédant et méprisant envers les personnes n’étant pas à la « mode ».

Un groupe de loup joue un peu plus long et commence à suivre le convoi.

Un des aides, une brute un peu idiote, laisse entendre qu’il veut quitter les services de Croll et demande aux membres du groupe de racheter.

Au moment de la pause de midi, on s’aperçoit que les loups nous suivent toujours. Reisen part un éclaireur, rejoint l’autre convoi. Il trouve à l’avant un citoyen du nom d’Armoton ainsi que Bleima. Reisen les avertit. Armoton arrête le convoi et donne des coups de sifflet.

Reisen retourne au convoi de Croll. Mise en marche. Fusion des 2 convois. Aucune attaque de loup.
Croll se plaint de la rapidité, il voulait voir les environs. Reisen le calme en racontant mythes et légendes.

Arrivée à Backfeld. Croll se fait disputé par Reisen sur la dangerosité des loups. Le groupe dort dans une auberge. Abinos créé une splendide rune de rêve avec l’accord de Reisen. Abinos a l’occasion de voir le type de rêve de Reisen : quelqu’un de petite taille se glissant sous un chariot. Il y a de la boue au sol, des flammes tout autour, des cadavres se faisant déchiquetée par des fauves ainsi que des bruits de combat à l’épée, des hurlements et des cris d’agonies.

Reisen va se trouver une arme exotique, un chakhram qu’il obtiendra au rabais après divers efforts de négociation.

Le marchand Croll utilise Brand et Abinos pour apparat lors de ses négociations avec les marchands.

Brand rediscute du contrat avec Croll.

Un dragon de Brorne arrive dans la journée et surveille les alentours.

Départ le lendemain. Fait notable : un grand troupeau de chèvre-chien traverse une vallée. Un dragon vient se servir dans le troupeau en emportant une bête. Le dragon joue avec la nourriture avant de repartir.

Arrivée à la ville de la baronne, Charco. L’auberge du relai bleu. Fête dans la rue. Le lendemain soir il y aura une fête.

Abinos et Brand servent d’escorte le lendemain à Croll. Reisen va au manoir. On lui conseille de mettre en avant Yaenne (brasseuse) et Ertine (tanneuse). Il s’agit des personnes célébrées pour leur passage au rang d’Artisan. On lui laissera la place 1h30 après le repas. A sa demande, on lui conseil la couturière Chanda. Reisen va se faire un nouvel ensemble de vêtement de cour : une cape rouge pourpre, d’intérieur gris.

Abinos cherche à aider Crolle et y parvient.

Chacun se prépare pour la soirée.

Fin de la partie du 16/11/13

Personnages :
Liste des PJs :
Reisen : voyageur barde
Abinos Cirith : forgeron élémentaliste
Brand Forlond : protecteur
Lexter : mage du métal (absent)
Aleksandro Flonea : spadassin (absent)

Liste de PNJ :
Elgin : fils d’Abinos Cirith
Gora Bleima : élue du dragon de Grodrighen
Baronne Magbur : baronne locale, en conflit avec les autres
Yaenne et Ertine : 2 femmes deviendront compagnonnes artisans

Objet :


Lieu :
Godrighen
Charco / Shaiko / Echalko

Info :
1 dracs de bronze = 10 dracs de fer
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Re: Les écrits de Reisen

Message par Rigald » dim. 26 janv. 2014 14:22

Partie du 14/12/13

Jour d'Heyra de la 3ème semaine de Moryagorn, froid dehors, chaud dedans. Le groupe est à l’auberge nommée « La fin de forge », dans la petite ville de Charco. A la grande de l’auberge, un vieux mage et un combattant entrent avant nous dans la taverne. 50 personnes à l’intérieur. Reisen est abordé par un assistant à l’entrée ainsi que les autres membres du groupe, pour s’assurer de son identité.

5 personnes dont 2 femmes reçoivent des félicitations : il s’agit des artisans.
- Je'an & Yaenne : distilleur et brrasseuse.
- Tretenion et Ertine : deux tailleurs.
- Et surtout Vig Magbur : maître artisan tanneur.

Abinos rencontrent différentes personnes, avec le vendeur de peaux et son jeune frère. Aleksandro commence une querelle avec un autre combattant et un concours de drague se lance entre les deux. Remue-ménage à l’entrée : la baronne arrive. Elle arrive avec quelques femmes d’accompagnement. Un artisan du nom de Salis fait une démonstration de sa dernière invention. Il plonge un drac d’argent sous la boule. Elle tombe dans l’auge. C’est un jeu de force et d’adresse pour faire remonter la pièce sans se faire écraser la main. Aleksandro s’y essaye mais en vain. Il suspecte de la tricherie magique. Abinos vérifie et pense qu’il s’agit d’un jeu de miroir.

Reisen est conduit dans une salle à part pour se préparer. Avec lui, un jongleur se prépare. Il s’agit d’un voyageur aussi. S’ensuit un discours joyeux du vieux maitre de Lexter, Krestion. Mais il y aurait du sens caché dans ses phrases.

Chacun vaque à ses activités. Puis vint le passage de Reisen. Le public est d’environ 50 personnes. Il y a le mage Krestion et Vig Magbur à l’avant. La baronne est à une table, escortée d’un combattant. Reisen fait son spectacle, lui aussi plein de sens cachés à l’intention de la baronne et des relations politiques actuellement tendue.
Spoiler :

Je salue d’abord notre hôte la baronne Bagbur. Je la remercie de m’avoir invité et je loue la noblesse de son règne. Puis je me tourne vers les élus de cette salle et puissiez-vous communiquez la joie que nous éprouvons ce soir à vos seigneurs dragons. J’espère que les maîtres artisans et les maîtres magiciens sont à leur aise, et tous ceux que j’aurais malencontreusement oublié. N’en prenez pas ombrages je vous prie. J’adresse mes félicitations à tous les artisans ici ce soir et à qui cette fête est dédiée.

Et maintenant, je salue le reste de la salle. Je vois des bras forts, des esprits alertes et de âmes braves. Je suis Reisen le voyageur sans chaînes. Je connais mille histoires qui méritent d’être connu et d’être racontée. Je vais vous raconter une histoire. Mais devant des spectateurs aussi prestigieux, ma prestation semblerait bien pauvre à votre goût. Aussi suis-je venu accompagner d’un artisan. Un artisan élémentaire. Ecoutez ma voie et regarder l’âtre pour admirer les sculptures qui s’y afficheront.

Dans un royaume lointain, existait une grande famille de seigneur. Depuis des centaines d'années, cette famille s'occupait bien de ses terres et de son peuple. Les dragons les regardaient d'un bon œil.

La magie du dragon et cette famille devinrent très proche, et la prospérité du village s'améliora encore, encore. Lorsque le bon vieux roi devint vieux, il nomma son fils Gundal, un grand magicien, pour lui succéder. Il était lui aussi bon et généreux.

Mais lorsqu'à son tour il devint roi, et que le pouvoir lui fut accordé, son ambition grandit. Il chercha à conquérir de nouvelles terres chez ses voisins et amis. Il convertit ses paysans en soldat, et ses soldats frappèrent et tuèrent leur voisin. Malheureusement, cela fut catastrophique pour les deux royaumes : des familles se déchirèrent, les maisons furent détruites, les grandes brûlées avec les récoltes, les terres salées.

Malgré cela, le royaume de Gundal grandit. Grandit encore et encore. Toujours plus, il voulait pouvoir et richesse. Son peuple s'épuisait à petit feu mais sa colère elle montait. A tel point qu'ils exprimèrent leur mécontentement à leur bon roi, au roi qu'ils aiment malgré tout. Mais Gundal ne l'entendit pas de cette oreille et lâcha ses pouvoirs sur ses citoyens qui fuirent dans la panique la plus total.

Alors, des citoyens du village se réunirent pour discuter. De toutes ces personnes, ce sont deux femmes artisanes qui se distinguaient et qui menaient l'assemblée : Brounedile la chasseuse émérite dont les peaux étaient d'une si sublime qualité que seul les rois pouvaient en porter. Puis Agathe la brasseuse dont la bière faisait couler les larmes de bonheur des plus grands guerriers.

Toutes ses personnes échafaudèrent un plan pour l'anniversaire du roi afin de le raisonner. Tout le village se réunit pour fêter l'anniversaire du roi, près d'un grand lac. Tous les artisans offrirent leur chef d'œuvre au roi en guise de cadeau. Le roi était plus cruel que jamais, il essayait les cadeaux et faisait frapper les artisans qui ne le satisfaisaient pas.

Vint alors le cadeau de Brounedile la chasseuse. Une cape d'hermine si sublime malgré son épaisseur et sa lourdeur, ainsi qu'une armure de cuir avec des enluminures si superbe que le soleil se reflétait dedans. Le roi était satisfait. Vint ensuite le cadeau d'Agathe la brasseuse. La bière que buvait le cruel roi Gundal était la meilleure chose qu'il avait bue de toute sa vie. Et il but, il but. Le roi était satisfait. Le roi profita de la fête. Il frappait ses sujets, buvait, riait, charmait, s'enivrait encore et encore.

Le roi, plus rond qu'une roue, dû alors commencer la cérémonie sur le lac sur son superbe navire récemment construit par un autre artisan. Mais alors qu'il parlait de terreur et de guerre avenir, il tituba. Et s'écroula. Et tomba par-dessus bord.

Cela n'eut pas été bien grave car le roi était bon nageur. Mais le roi était soul. Mais le roi était très chargé. La cape et l'armure s'imbibèrent d'eau, devenant de plus en plus lourd. Le roi devint alors incapable de nager. Et coula. Et coula. Ses fidèles soldats plongèrent pour tenter de le récupérer. Mais enivrés ils étaient aussi. Et lourde était leur armure. Et ainsi disparu le bon et cruel roi Gundal. Son frère prit alors le trône. Le village pleura mais la paix était revenue.

Savez-vous ce qu'il faut retenir de cette histoire ? Que les seigneurs peuvent être bons et cruels, que leur peuple peut les aimer, mais que laisser libre cours à leur désir peut mener à leur fin. La paix. Une paix sans arme et sans menace, une paix de diplomatie et de cadeaux. Voilà ce à quoi aspire le peuple.
Grand applaudissement à travers la salle. Mais aussi des mécontents, notamment un artisan n’aimant pas l’action des 2 protagonistes de l’histoire. Il est en discussion avec Traiténion. Des discussions s’enchaînent. Quelques artisans discutent de Reisen avec la baronne Bagbur.

Reisen va discuter avec la Baronne. Elle semble avoir apprécié les talents de Reisen. Elle loue d’ailleurs ses talents de diplomate afin de lui proposer une mission dans le futur, où il lui faudra être discret. A ce moment, les hommes autour d’elle forme un mur pour lui couper du reste du monde extérieur. Il devra revenir avant la prochaine saison du soleil pour être messager. Reisen présente ensuite ses compagnons à la baronne. Le dernier présenté est Aleksandro. La baronne appel un érudit. Dans son livre des duels fait dans la région, il découvre qu’Aleksandro a été victorieux d’un duel. Il lui suggère de gagner des duels dans la région pour monter dans l’estime de la baronne.

Des paysans se plaignent des dragons qui se servent excessivement dans le troupeau. Un petit tremblement se fait sentir, comme si une énorme masse s’abattait à quelques centaines de mètres.

Reisen va profiter de sa notoriété pour nouer des liens forts avec une donzelle citoyenne, une certaine Bubbie (Bobinnia ?). Aleksandro reçoit du rentre dedans de Mme Milennaria Ertinio, artisanne du tanin. Brand s’essaye au jeu de la cuve. Sans y parvenir, son concepteur, un certain Salis, lui recommande d’aller voir la baronne.

Brand et Albino vont discuter avec ce Salis. Il semble être pro humaniste car il cherche des personnes intéressées par la science.

Fin de la partie du 14/12/13

Personnages :
Liste des PJs :
Reisen : voyageur barde
Abinos Cirith : forgeron élémentaliste
Brand Forlond : protecteur
Lexter : mage du metal (absent)
Aleksandro Flonea : spadassin

Liste de PNJ :
Gora Bleima : élue du dragon de Grodrighen
Baronne Bagbur : baronne locale, en conflit avec les autres
Yaenne et Ertine : 2 femmes qui deviendront compagnonnes artisans
Salis : artisan humaniste, inventeur du jeu du Bac
Mme Milennaria Ertinio : artisane faisant du rentre dedans à Aleksandro
Bubbie : conquête de la soirée de Reisen
Krestion : ancien maître de Lexter, soucieux des relations politiques actuelles
Traiténion : marchand et maître de caravane(?)

Objet :
Le Bac de Salis

Lieu :
Chaiko

Info :
1 dracs de bronze = 10 dracs de fer
(edit askywhale : métiers des artisans, lieu)
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Répondre

Retourner vers « Prophecy par Askywhale »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité