La Saga des fils d'Halfdan

Avatar du membre
dertar
Banshee
Messages : 335
Enregistré le : sam. 5 sept. 2009 01:00
Date de naissance : 21 oct. 1991

La Saga des fils d'Halfdan

Message par dertar » dim. 7 juil. 2013 18:06

présentation du contexte

Nous sommes à la fin du Vème siècle de l'ère chrétienne, le premier hiver après que Frodi l'usurpateur ait lui même tué son frère, le roi Halfdan de Danemark et pris son trône. Bien qu'ayant depuis payé le wergelt (l'impôt du sang, versé en compensation d'un meurtre) et épousé la veuve de son frère en signe d'apaisement, la rumeur officielle (à laquelle personne ne croit, pas même ses partisans) continue de sous entendre que les fils du roi défunt y seraient pour quelque chose, ceux ci Hroar et Helgi restent introuvables.
Si la Scania, dont il est le seigneur originel, reste fidèle à Frodi et que le Sjaeland a trop peur de lui pour se soulever, en Fyn Hord Beinirsson, le seigneur d'Odense (et ancien précepteur des fils d'Halfdan), et ses alliés continuent à ne reconnaître sa souveraineté sur les îles du Danemark que du bout des lèvres.

Les PJs sont proches de Hrolf Knudsson, Jarl du clan Kjari, un clan qui bien que moyennement influent possède une longue et prestigieuse histoire, et bras droit de Hord Beinirsson.
"Show me a hero and I'll write you a tragedy."
-F. Scott Fitzgerald

Avatar du membre
dertar
Banshee
Messages : 335
Enregistré le : sam. 5 sept. 2009 01:00
Date de naissance : 21 oct. 1991

Re: La Saga des fils d'Halfdan

Message par dertar » dim. 7 juil. 2013 18:11

liste des PJs, PNJs, dieux, lieux, etc.

les PJs:
Eydis Hrolfsdöttir : fille de Jarl Hrolf Knudsson, héritière du clan Kjari
Halvard Beiyansson : garde du corps d’Eydis, hirdman taciturne, peu causant bien que beau.
Knut Iguelacsson : scalde Gotar
Thorgrim Gustavson : Thulr, Devin, Sage, Fou, Guerrier et Herboriste qui attire presque toutes les femmes qu'il croise pour une raison complètement inconnue du reste du commun des mortels

Personnalités importantes:
-le royaume de Danemark
Frodi Halfdansson : actuel roi de Danemark, ancien seigneur de la Scania, après une alliance avec des Jutes et des Saxons a déclaré la guerre a son frère qu'il a lui même tué sous les murs de Hleidra. Il a payé le wergelt et épousé la veuve de son frère. Sans jamais avoir reconnu le meurtre (il fait toujours courir des rumeurs sur les fils de son frère) il ne l'a pas non plus nié...
Halfdan Halfdansson : ancien roi de Danemark, tué par Frodi
Hroar et Helgi Halfdansson : fils d'Halfdan, actuellement en fuite
Hord Beinirsson : roi (i.e. un grand seigneur, il est toujours vassal du roi de Danemark) d'Odense, un des plus grands seigneurs du Danemark, ancien bras droit d'Halfdan et précepteur de ses fils, principal opposant à Frodi

-le clan Kjari
Hrolf Knudsson : Jarl du clan Kjari
Eydis Hrolfdöttir : fille cadette et héritière du clan
Gudrid Hrolfdöttir : fille aînée, marriée à Herjolf Tryggversson
Hreina : völva du clan

-reste de la Scandia
Egil : roi-sorcier de Suède, qui dirige son royaume d'une main de fer, alliant ses dons d'orateur, sa ruse, ses talents de guerrier et la crainte que les hommes ont de sa magie (pour la première fois depuis longtemps le titre de "roi-sorcier" n'est pas qu'un titre)
Hugleik : jeune roi des Gautars, malgré son titre et ses efforts pour rechercher un semblant d'unité les Jarls Gautars restent plus des souverains indépendants que des vassaux
Bjovulf : neveu d'Hugleik, il est le jeune héros des Gautars et le soutient qu'il apport à son oncle (il est son conseiller) est la principale légitimité du pouvoir du jeune roi

les Dieux :
Odhinn : seigneur des dieux, guide des morts, dieu de la victoire et de la stratégie. Dit : le père de toute chose, le redoutable, le vieux borgne, le dieu des pendus, le mage suprême, le crieur, etc.
Freyr: frère jumeau et amant de Freyja il est le dieu de la végétation, du printemps, de la fécondité, de la fertilité, prince des Alfars, protecteur des mariages, il apporte prospérité et paix. Il est le protecteur de la Suède et de ses rois (dont il serait l'ancêtre). Dit : seigneur des Vanes, protecteur des bois, le Vane au bateau.
Freyja : jumelle et amante de Freyr elle est la déesse de l'amour, de la beauté, du sexe, de la fertilité des hommes et des sols, mais aussi de la guerre, de la victoire, de la magie, de la divination et des rêves. dit : la Belle Dame, Freyja aux cheveux d'or.
Thorr : Dieu du combat et de la force physique, du courage, de la loyauté et de la bière. Dit : l'ami sûr, le pourfendeur de géant, le dieu de la Foudre
Loki : dieu de la ruse, du hasard, du chaos et de la manipulation. Frère de sang d'Odhinn. Dit : le seigneur des vents, le seigneur du chaos, le père du hasard.
Tyr : dieu de la loi et de la justice, il préside les things et les assemblées de guerriers. Dit : le dieu manchot.
"Show me a hero and I'll write you a tragedy."
-F. Scott Fitzgerald

Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Re: La Saga des fils d'Halfdan

Message par Rigald » dim. 7 juil. 2013 18:56

Partie du 4 juillet 2013

Fête de Jöl. Tous les Jarl sont convoqués pour reconnaître le roi Frodi. Le Jarl Hrolf Knudsson a refusé d’y aller, sous prétexte de devoir fêter la nomination d’Eydis, sa fille, comme héritière en même temps que la célébration de Jöl.

Pour la fête et le banquet à venir, il faut ramener de la viande. Une grande chasse est organisée, et c’est un honneur que de pouvoir y participer. Eydis, l’héritière, Halvard son garde du corps, et Knut le poète sont ensemble pour cette chasse. Knut n’est pour l’occasion armé que d’un poignard et d’un arc, tandis que les deux autres ont préféré le cuir à la maille mais ont gardés leurs armes, du fait de leur rang.

Le temps est calme mais de la neige est prévue dans la soirée. Il y a une fine épaisseur de neige actuellement. La chasse se passe mal, aucune proie en vue. Soudain, un daim passe devant nous, et s’enfoncent dans la forêt. Les PJs le suivent à cheval.

Pendant près de 30 minutes, gibier et prédateurs s’esquivent et se traquent, de plus en plus profondément dans la forêt. Ils sont obligés de descendre de cheval pour continuer. Knut, au bout d’un moment, remarque que nous ne suivons plus les traces d’un daim, mais d’un homme, ayant visiblement rassemblés du bois. La première ferme est à environ 15 min. Pourquoi donc quelqu’un ferait-il un feu alors que la ville est si proche ? Etrange et très suspect.

Les PJs sont alors vigilent et dégainent leur arme. Eydis en premier, ils arrivent dans une cuvette dégagée au bout de 5 minutes. A l’intérieur, il y a 3 hommes en armes et armures. L’un monte la garde, l’autre éteint un feu, le troisième rang des affaires. Il y a également 3 montures.

Eydis, comme à son habitude, lance à l’attention de tout le monde : « nous pourchassions un daim et nous nous retrouvons avec 3 chiens errants »

Le garde : « pas de témoin », il dégaine et attaque. Il fonce sur Eydis qui pare le premier coup de son bouclier. Knut, prompte à réagir, décoche une flèche qui se fiche dans son épaule. Halvard s’approche mais le garde pare. Les deux autres hommes s’approchent également.

Eydis à ses compagnons, de cette habituelle voix cruelle et forte, digne d’une véritable femme du Nord et Jarl : « Eh bien, pourquoi ces chiens sont-ils toujours en vie ?! » désignant de son épée les trois hommes.

Knut continue de gêner le garde tandis que celui se heurte au bouclier d’Eydis. Galvaniser par l’ordre et le mépris d’Eydis, Halvard passe sur le côté et, de son épée longue, tranche la tête de son adversaire, la laissant tomber aux pieds d’Eydis, comme elle l’avait ordonné. Profitant de l’élan de cette action virtuose, Halvard se jette sur le plus proche des deux adversaires restant pour le planter. Surpris par cette action, celui-ci ne peut que constater l’épée qui le transperce de part et d’autre. Il s’écroule.

Knut, au dernier homme : « vous disiez pas de témoin ? »

L’adversaire se défend contre Eydis mais il se met à fuir.

« Dois-t-on le chasser ? »

Eydis : « les traîtres et les lâches ne doivent pas vivre »

Il est rapidement rattraper et maîtriser. Il demande la pitié. Lâcheté et couardise. Deux valeurs que ne tolère pas Eydis. Elle va pour l’exécuter mais Knut propose de l’interroger. Il doit bien y avoir une raison à sa présence ici.

Eydis acquiesce : « Dans ce cas, ramenons le au Thing et son destin sera scellé à cet endroit »

Les chevaux ont tous des fontes, avec des selles de relatives bonnes qualités. Ils ont de bonnes armes même s’ils n’ont pas très riches. Les sacoches sont remplies d’éléments de base et il y a une 4ème paire de fonte. Un autre cavalier est parti la veille. Cette 4ème fonte contient de l’argent, des bracelets ainsi qu’un anneau d’or frappé de runes (il n’est pas lié au Galdr).

Eydis : « il faut le ramener à la völva »

Sur le chemin, l’interrogatoire commence. Le prisonnier baisse la tête.
- Quel est ton nom ?
- Thror
- Qui vous a engagé ?
- Engagé par un thurl à Heildra (capital du Danemark), on devait l’escorter jusqu’aux environs de Rohald. On est arrivé hier soir et le Thurl a créé une amulette, sur une pierre, puis est parti. Il nous a dit qu’on devait l’attendre jusqu’au lendemain soir. Je connais pas son nom. Mais j’ai cru comprendre qu’il obéissait aux ordres de quelqu’un d’autre.
- A quoi ressemble-t-il ?
- Tenu banale, civile, pas de robe cérémonielle Thurl. En revanche, il cherche à dissimuler un accent, il vient pas de Sjaeland ni de Fyn.

Inquiet de ces révélations, pensant à une manœuvre et une vengeance de Frodi, elle presse le pas à son équipe, prenant fontes et chevaux. Ils finissent par retrouver leur propre monture, et s’est donc 3 PJs, un prisonnier et 6 chevaux qui reviennent en ville.

Sur le chemin, Eydis divise le butin. 50% à Halvard (75 onces d’argent), pour son impressionnante prouesse martiale, tandis qu’Eydis récupère 25% (38 onces d’argent) tout comme Knut (38 onces d’argent).

La neige commence à tomber. Aux portes, Eydis demande que les gardes soient prévenus et restent vigilants.

Le Jarl Hrolf Knudsson et son escorte arrivent entre temps. Arrivé à sa hauteur, le père d’Eydis lâche « alors ma fille, toujours aussi douée pour la traque du gibier à ce que je vois ».

« Vous ne croyez pas si bien dire père, je reviens avec ce lâche », rétorque-t-elle en lâchant le prisonnier devant lui. « Ce lâche et 2 autres guerriers ont accompagné un Thurl qui a accompli des actes étranges près de notre ville. Il vient peut-être de la capitale du Danemark, peut-être de la part de Frodi ».

Certains hommes de l’escorte du Jarl se raidissent, il y a des émissaires de Frodi à l’intérieur. Le Jarl l’incite à ne pas en dire plus et de le rejoindre dans la maison longue.

Avant cela, elle demande à Halvard de faire passer le message aux gardes puis de vendre les chevaux.

Eydis raconte ce qui s’est passé. Le père conclut qu’il y a effectivement un complot qui se trame à Rohald et ordonne que la garde soit plus vigilante que jamais. Eydis va ensuite voir la Völva Hreina pour lui montrer l’anneau d’or.

« C’est de la magie runique, c’est un anneau traditionnel, il n’a pas l’air d’être enchanté mais doit servir dans des rituels »

Nous lui donnons le contenu des sacoches du Thurl.

« Ce sont biens des objets de rituels runiques, c’est pour lancer une malédiction »

Eydis retourne voir le Jarl, son père, pour l’avertir. Cela l’inquiète. Il ajoute que Herjolf Tryggversson et Gudrir Hrolfdöttir (la sœur d’Eydis) reviennent d’un comptoir commercial au Finland, pour préparer l’accouchement de leur enfant et son éducation future.

Pendant ce temps, Harvald réussit à vendre les chevaux, fort cher et distribue le butin aux autres. 2 bracelets d’argent chacun (à Eydis et Knut). Eydis va sacrifier un oiseau à Odin pour demander la protection des dieux, pour la ville, sa famille et elle-même. Halvard Thurlsson offre un bijou à Eydis. Elle le prend mais rétorque avec un certain dédain que seul la bravoure et la force martiale peuvent l’impressionner.

Herjolf Tryggversson et Gudrir Hrolfdöttir arrivent avec une vingtaine de personnes, esclaves, servant et gardes. Herjolf vient avec son jeune frère Stigandi Tryggversson. Il offre 3 esclaves, dont 2 femmes comme présents de Jöl au Jarl Hrolf Knudsson.

Stigandi devait gérer le clan pendant qu’il était au Finland, mais actuellement ici, il ne peut rien faire. Il tire donc la gueule.

Dans la maison longue, en préparation du banquet, la tale du Jarl s’installe. Ce que vont voir les invités dans le reste de la maison, de gauche à droite :
Kurt Wendeler – Thangbrand Dorisson – Eydis – Jarl Hrofl Knudsson – Gudrir - Herjolf Tryggversson – Sigr

- Thangbrand Dorisson est lieutenant du roi du Danemark, envoyé pour représenter Frodi auprès du Jarl qui s’est désisté à la cérémonie d’allégeance.
- Kurt Wendeler, émissaire Jute (il se rase ! il a les cheveux courts !) et commerçant, venu pour célébrer la fin des hostilités et pillages entre Danois et Jutes.
- Sigr, cousin norvégien du Jarl, paillard et bon vivant.

Halvard et Knut sont installés près de la table haute.

Pour la cérémonie, 4 taureaux sont amenés. Hrofl se lève, met la couronne du sacrificateur, prend un couteau, s’approche du bœuf, dédie se sacrifice à Odin, père de toute chose et seigneur des Ases, pour qu’il protège le village. Il abat le couteau. Puis à Thor, le puissant devant permettre au village de se réjouir. Freya, aux cheveux d’or, pour l’amour et la fertilité. Loki, seigneur du vent et du chaos pour qu’il puisse écarter le malheur.

Chaque fois qu’il sacrifie un animal, le sang est récupéré dans de grands bols. Il y trempe des branches d’arbres sacrés et en asperge l’assemblée pour que le sang de ce sacrifice nous touche. Toute la maison longue se lève. Nous levons notre corne : « Pour odin, pour les dieux et sköll (santé) ! ». Toast.

Eydis relance Stigandi qui fait la gueule : « Stigandi et hirdmen, votre frère n’a pas ramené le froid de son comptoir Finland que je sache, alors profitez de la fête, buvez, mangez et réjouissez-vous ! ». Il s’exécute.

Un autre scald que Knut qui animait la soirée se met à chanter une chanson à la gloire de Frodi. 2 personnes sur 3 s’arrêtent de faire la fête. Le reste de la maison longue, fidèle à Frodi, est très heureux.

Knut le couvre en chantant une chanson locale. Le scald part, honteux, sous le regard courroucé du Jarl et d’Eydis. Celle-ci discute avec Kurt est spécialisé dans les armes, très content de la paix entre les Jutes et le Danemark. Harvald est défié, sur l’histoire de sa double victoire. Il l’emporte au bras de fer.

La grande table finit par partir. Eydis reste pour trinquer avec les hirdmen et berserker comme d’habitude, puis part se coucher seule, toujours accompagné de son garde du corps Harlvard. Knut lui court la gueuse. Tout le monde s’écroule progressivement…

Un serviteur vient réveiller Halvard pour qu’il réveille Eydis. Le Jarl est malade, sa femme est inquiète. A l’intérieur, Eydis et Halvard voient qu’il est pris de crises de douleur. Gudrid arrive mais ne se sent pas bien aussi.

Selon la Völva, le Jarl n’a qu’une gastro mais s’inquiète de l’état de Gudrid. Eydis fouille la bourse de sa ceinture, pleine de pierres runiques. Elle demande à sa sœur de les identifier. Elle n’en reconnait pas l’une d’entre elle : une pierre marquée Bierken et Uruz.

Eydis, Halvard et Knut se mettent en quête d’un maître des runes. Ils entendent parler d’un forgeron d’arme Jute dans la maison des invitées. Il ne parle pas la langue mais Eydis demande la traduction à Kurt Wendeler, le diplomate. Après avoir montré la rune, ils ont la confirmation qu’il s’agit d’une rune maudite devant apporter une malédiction. Il ne sait pas laquelle.

Eydis demande à ce que la pierre soit détruite. Le forgeron prend un marteau et la brise. Mais voilà qu’Eydis ne se sent pas bien et vomi sur un marchand jute à proximité.

Il est décidé que si le Thurl doit quitter la ville, c’est aujourd’hui à l’ouverture des portes. Ils y vont et regardent attentivement ceux qui partent. Il y a beaucoup de marchands étrangers.

Bredouilles, ils retournent voir l’état de Gudrir. Elle va mieux. Eydis demande qui aurait pût faire cela. Le mari, Herjolf Tryggversson, dit qu’il ne voit pas. Eydis demande alors ce qu’il se passerait si Gudrir et son enfant mourrait. Il répond qu’il retournerait dans ses comptoirs commerciaux dans le Nord. Eydis continue : « et à qui cela profiterait-il ? »

Il réfléchit, et lâche : « mon frère deviendrait le responsable du clan… Mais non… *hésitation* Cela ne peut être lui… Il est ambitieux mais pas couard à ce point ». Herjolf Tryggversson se met à penser que son frère est le responsable. « Comment osez-vous insinuer que mon frère est le responsable ?! Vous voulez nous insulter ?! »

Eydis : « je n’ai strictement rien suggéré. Vous êtes parvenu à cette conclusion, ou du moins ce doute par vous-même ».

Herjolf Tryggversson demande à sa garde de le suivre ainsi que le groupe. Direction la maison des invités, là où se trouve son frère Stigandi Tryggversson.

« Sigendi !
- Oui cher frère ?
- Nos hôtes nous ont suggéré que tu es responsable de la tentative de meurtre sur ma femme et mon enfant. Es-tu impliqué ?!
- Mais enfin, bien sûr que non »

Halvard remarque qu’il ment et toussote. Eydis, comprenant, sourit d’un air « tu es démasqué »

Stigendi : « Quelles sont ces manières ? Vous osez m’accuser ? »
Eydis : « Je ne laisserai pas un lâche empoisonneur faire du mal à ma famille »

Stigendi sort une épée, attrape un lapin, l’égorge en demandant la bénédiction de Thor et nous défie en duel : « Hirldman, viens défendre ta maîtresse ».

Les deux hommes vont s’équiper et se préparer. Eydis fait également un sacrifice à Thor : « Thor, un lâche a clamé ton nom pour un duel, ne lui donne pas raison, ne le laisse pas perpétrer un outrage et une insulte aux courages des véritables guerriers ».

Le duel commence alors. Sigendi bondit en un éclair et blesse au bras Halvard qui contre-attaque et sonne Sigendi. Celui-ci ne fera que se défendre un moment avant de recommencer l’attaque. Les deux hommes vont se battrent pendant près de 40 minutes mais aucun des deux ne parviendra à prendre le pas sur l’autre, et c’est au bord de l’épuisement que les deux guerriers sont interrompu par Herjolf Tryggversson : « Les Dieux ont parlé, aucun d’entre vous n’est coupable. Que ce duel cesse à présent. Pour l’amour de votre sœur, Eydis, je ne demanderai pas réparation ».

Gudrir Hrolfsdöttir, Herjolf Tryggversson, Stigandi Tryggversson partent de la ville avec leurs hommes. Mais cette affaire est loin d’être finie et sera réglée dans le futur, d’une manière ou d’une autre.

Fin de la partie du 4 juillet 2013

Personnes :
PJ :
Eydis Hrolfsdöttir : fille de Jarl Hrolf Knudsson, héritière du clan Kjari, future dirigeante de Rohald. Magnifique femme, meneuse d’homme.
Halvard Thurlsson : garde du corps d’Eydis, hirdman taciturne, peu causant, mais agréable à regarder.
Knut Iguelacsson : scald, poète, musicien, d’origine Gotar (sud de la Suède, type germain)
[Keeriian] (absent)

PNJ :
Clan Karjik : valeureux et grand clan guerrier, respecté à travers le Danemark.
Jarl Hrolf Knudsson : dirigeant de Rohald, père d’Eydis et de Grudrir Hrolfsdöttir
Femme du Jarl Hrolf Knudsson
Gudrir Hrolfsdöttir : sœur d’Eydis, fille de Jarl Hrolf Knudsson
Herjolf Tryggversson : mari Gudrir Hrolfsdöttir, noble d’un clan mineur
Stigandi Tryggversson : frère ambitieux de Herjolf Tryggversson, souhaite diriger le clan de son frère, prêt à faire jeter des malédictions pour parvenir à ses fins, guerrier d’exception
Thangbrand Dorisson : émissaire de Frodi
Kurst Wendeler : marchand et diplomate Jutte
Thurl étrange : responsable de la malédiction et des troubles dans le village, obéissant aux ordres de quelqu’un
Völva Hreina : jeune völva, elle a pris la place de sa mère, conseillère du Jarl Hrolf Knudsson.
Thror : le prisonnier ayant accompagné le Thurl ennemi
Scald errant : voyageur qui a commis un impair en chantant à la gloire de Frodi dans la maison longue du Jarl Hrofl Knudsson
Halfdan Halfdansson : ancien roi, assassiné par son frère Frodi
Frodi Halfdansson :l’usurpateur, meurtrier fratricide, nouveau roi
Les 2 fils d'Halfdan, Hroar et Helgi Halfdansson :accusé de meurtres, disparus
Hord Beinirsson : Roi d'Odense

Lieu :
Clan Kjari : [/b]clan dirigé par Jarl Hrolf Knudsson et
Rohald : [/b]ville du clan Karik, 1000 habitants, 2000 à Jöl, 5ème ville (en nombre d’habitant) du Danemark
Heildra : [/b]capital du Danemark

Objet :
Chevaux et armes des mercenaires (vendus)
Rune maudite (détruite)

Date:
Jöl (noël)

Divers :
Dieux principaux pour les sacrifices :
- Odin (stratège, père de toute chose),
- Freya (guerre, sexe, amour, alcool, moisson, fécondité),
- Freyr (végétation, printemps, beauté, sexe),
- Loki (beauté, chaos),
- Thor (puissance brute, fête)
Modifié en dernier par Rigald le jeu. 11 juil. 2013 11:27, modifié 6 fois.
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Avatar du membre
booga
Interface Maptool
Messages : 2541
Enregistré le : mer. 1 juil. 2009 01:00
Date de naissance : 17 août 1969
Localisation : Vancouver, WA, USA

Re: La Saga des fils d'Halfdan

Message par booga » mar. 9 juil. 2013 21:26

Excellent résumé, d'une précision exemplaire !
Information Maptool et Teamspeak : ICI
Vidéos : Tutos et enregistrements de parties : ICI

Avatar du membre
dertar
Banshee
Messages : 335
Enregistré le : sam. 5 sept. 2009 01:00
Date de naissance : 21 oct. 1991

Re: La Saga des fils d'Halfdan

Message par dertar » jeu. 11 juil. 2013 00:16

petite introduction à la première partie : prémices au Grand Hiver

Les festivités de Jöl sont désormais oubliées et cela fait désormais presque un an que Frodi l'usurpateur est assis sur le trône du frère qu'il a lui même tué. Il est un homme rusé et un habile politicien : par des présents et des négociations bien menées, il a réussi à éloigner toute menace de conflits immédiats à ses frontières. Il se consacre donc à assurer sa position dans son propre pays. Les scaldes à sa solde clament depuis le début de l’été l’intention du roi de réconcilier tous ses sujets sous sa bannière parée du symbole du marteau. Le souverain multiplie les cadeaux à ses fidèles, ses noces avec la veuve de son frère puis Jöl ont été l’occasion de grandes réjouissances à travers tout le pays et il y a reçu l’hommage de nombreux jarl. Mais pas de tous.

En Fyn, Hord Beinirsson, le puissant seigneur d’Odense, n’a pas fait le déplacement jusqu’à Hleidra, prenant pour excuse le décès encore récent de son épouse. Frodi n’est cependant pas dupe, il ne sait que trop qu'Hord était un ami d'Halfdan, roi assassiné. Il a néanmoins trouvé un moyen de contrôler cette province insoumise. Depuis son accession au trône, des émissaires de Frodi vont et viennent vers le Jylland. La péninsule représente à la fois un formidable débouché vers l’Occident et le Sud, ainsi qu’un partenaire commercial de choix, mais également un ennemi potentiel et dangereux. Le monarque a donc négocié l’union de la fille du roi des Jutes, Olaf Gundersen, avec l’un de ses puissants vassaux : le jarl d’Odense. Hord a très mal pris cette annonce, mais il ne peut s’y soustraire sans déclarer une guerre à son suzerain, guerre qu’il sait ne pouvoir gagner. De plus, cette alliance est sans doute une bénédiction pour son domaine.

Elle mettrait l’île de Fyn à l’abri des raids des pilleurs jutes et apporterait un surcroît de richesse non négligeable. Bien entendu, pour Frodi, c’est également le moyen de ramener sous sa coupe le seigneur indocile.

Sur l’île de Fyn, dans chaque village, chaque cité, on ne parle plus que de cela. Ou presque…
"Show me a hero and I'll write you a tragedy."
-F. Scott Fitzgerald

Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Re: La Saga des fils d'Halfdan

Message par Rigald » jeu. 18 juil. 2013 14:50

Partie du 11 juillet 2013

1 mois après la fête du Jöl.

Rêve d’Eydis : Navire fait des ossements du clan Kjari, brouillard épais, Rohald et tout Fynn en train de brûler, cri de souffrance, corbeau déchiquetant les yeux et visage. Mer de sang.

Eydis et Halvard réveillé par des cris de terreurs venant de la chambre du Jarl.

Le jarl demande à ce que sa fille reste. Il décrit le même rêve qu’Eydis, ajoutant des détails comme des ombres assassinant les hommes et les femmes de Fynn. La Völva prépare un petit rituel, tire les runes.

« Les runes me montrent qu’une menace est sur le point d’arriver. Les voix du destin sont muettes, je n’arrive pas à discerner au-delà du simple danger ».

Eydis : n’y-a-t-il donc aucun moyen d’en savoir plus sur cette vision ?
Volva : Il faudrait aller consulter la Dame de Givre (Reine des Alfars, reine des elfes, sombre réputation). Elle habite dans un fjord magique, 6 mois par an en Norvège.
Eydis : que devons-nous faire ?
Jarl : ma fille, il est temps pour toi de prendre tes responsabilités. Prends avec toi Halvard et chevauchez à la rencontre de la Dame de Glace. Et prend Knut avec toi, avant qu’il ne répande la nouvelle dans toute la Scandia.

Il y a un roi des mers (marchand et guerrier marin) à Rohald mais il refuse de nous prendre. Il y a un langskip qui appartient à Rohald, mais seul le capitaine est un marin expérimenté. Les autres hommes sont des soldats. Les préparatifs sont discrets, durent 2 jours. Le navire quitte Rohald en direction de la Norvège.

Knut à Thorgrim : que devons-nous demander à la Dame de Glace ?
Eydis les interrompt : c’est très simple pourtant. Il faut lui demander la signification de ces rêves et savoir comment prévenir le massacre. Point.

On part vers le Snekkjar (bais Oslo – Jutland – Gotar).

Durant le voyage, Thorgrim enlève sa peau de loup et met une robe violette et verte, avec une cape bleue. Eydis, autour d’elle : « Il faudra qu’il me la prête » Il entre en transe et perçoit un danger mineur à terre. Il va prévenir Eydis d’un possible danger sur les tribus sauvages. Elle le chambre sur la « merveilleuse précision des divinations des Sages ».

Arrêt à Klepp. Une nuit, nous sommes réveillés par un très grand froid. Du givre blanchit à vue d’œil le mat, les rames. Grand fracas à l’avant du navire. Le Langskip penche vers la droite. Des récifs.

Il y a des éclairs et on croit apercevoir des formes sur les rochers. Une horrible créature marine attrape un des marins et l’entraîne par le fond. Un brouillard surgit, très épais. Pas au-delà de 5 mètres.

Le brouillard se dissipe avec l’aube. Il y a un Fjord, très profond. Il y a à la fois de l’herbe et de la végétation, il neige en altitude. On entend quelques animaux, oiseaux. A-t-on quitté Midgar ? A midi, on finit par arriver à la seule grève possible. A l’est, il y a de la fumée venant de grands feux de camps.

30 hommes vêtus de peau de bête, sortent des taillis et nous chargent avec des lances primitives. Eydis : « regardez Hirdmen, les lapins du coin viennent nous souhaiter la bienvenue. Montrons leur les capacités culinaires danoises ! ». Knut hurle « par la puissance de ma voix, je t’ordonne de t’endormir ». Une dizaine s’endorme instantanément. Halvard décoche une flèche. Elle traverse la tête du plus proche et foudroie celui juste derrière. Eydis, aux marins : « Notre légende commence maintenant messieurs ». Les marins se regroupent, mettent en avant leur lance et bouclier. Les sauvageons s’empalent sur les lances. Ils semblent muent par une folie fanatique. Thorgrim est gêné par le mouvement erratique des adversaires. Halvard tranche la tête d’un sauvage. Les 2 derniers fuient. Ceux endormis se réveillent. Ils fuient à leur tour.

Il y a 4 égratignés parmi les marins, une main cassée et un marin mort. Thogrim prépare les rites funéraires. Le corps sera préservé pour le retour. Thorgrim prend également soin des corps sauvageons.

Eydis mène Knut et Halvard le long du sentier, en haut des falaises. Throgrim veut jouer au petit poucet. Eydis se moque de lui. Après 3 heures d’errances, on finit par trouver un chemin. Le froid se resserre. On arrive au pied de la falaise. Les fissures semblent permettre l’escalade, même si cela s’avère difficile.

En haut, il y a un chemin qui semble permettre de descendre sans problème jusqu’en bas. La magie l’aurait dissimulé à nos yeux. Beaucoup de vent sort de la caverne, parfaitement circulaire. A l’intérieur, il y a des paniers remplis d’offrandes de nourriture devant une faille.

Knut essaye de prendre une pomme mais il se met à hurler comme si elle le brûlait. Il la lâche, la douleur disparaît.

Le groupe poursuit son chemin. On arrive dans un tunnel de glace parfaitement cylindrique. Magnifique. Harvarld semble fermer les yeux pendant deux bonnes minutes puis les rouvres.Ordre de passage : Halvard – Eydis – Thorgrim – Knut

Soudain :
- Halvard s’arrête. Sort son épée et frappe dans le vide comme en plein combat.
- Eydis regarde le sol. Ferme les yeux. Les rouvre mais reste blême à regarder le sol.
- Thorgrim semble porter quelque chose d’invisible. S’arrête de marcher. S’agenouille. Attend dans le vide. Marmonne des paroles à voix basse.
- Knut se retourne en soubresaut, regarde dans le vide. Tombe sur le cul. Semble vouloir reculer, terrifiée. Et vomi.

Halvard et Knut reprennent leurs esprits. Halvard essaye de réveiller Eydis mais celle-ci semble mortifiée. Il l’embrasse. Cela la sort de sa torpeur. Et elle le frappe par réflexe dans le nez. Réalisant ce qui s’est passé, elle le frappe à la lèvre cette fois-ci, disant d’un ton impérieux : « ne refaites jamais cela de cette manière, mais en attendant, merci ». Knut réveille Thorgrim sans problème.

Le groupe continue et finit par arriver à une caverne de glace. Il y a une représentation d’Yggdrasil sur les parois de la caverne. Un trône vide semble sur cet arbre. Le froid est vraiment intense.

Lorsque l’on s’approche, on entend le bruissement d’une robe. Apparaît la Dame de Givre. Très grande, fine. Cheveux blanc. Fourrure de vison. Petit sourire, semble amusée. S’assoit sur le trône. Elle lance son regard de glace. Elle nous invite à parler.

Eydis s’avance. Se présente ainsi que le groupe. La Dame de Givre nous demande la raison de notre venue. Eydis décrit le rêve que son père et elle ont fait. Elle demande à en savoir la signification et savoir s’il y a un moyen d’empêcher un tel massacre. La Dame de Givre s’approche d’Yggdrasil, lance des mots inaudibles, et une carte du monde inconnue apparaît.

Des runes se mettent à rougeoyer. Puis elle s’éloigne peu à peu. Les runes disparaissent. La carte disparaît. Elle se rassoit. Les yeux dans le vague.
« Feu et glace, peur et bravoure, mort et vie, nuit et jour ne feront
plus qu’un. Qui peut empêcher cela lorsque même les dieux
risquent alors de tomber ? Les enfants paieront pour les péchés
de leurs pères. Vos destins sont déjà écrits, les Nornes y ont
veillé. Mais seule la lutte importe. Le Pendu compte sur cela.
Vous ! Vous aurez peut-être le pouvoir de livrer le juste combat.
Vous cherchiez une réponse ? Il n’y a ici qu’un début. Si vous
vous sentez assez forts pour suivre votre destinée, elle sera glorieuse.
Rien ne sera vain. Cherchez le visage d’Odhinn »
Il s’agit clairement d’une référence au Ragnarök.

Eydfis demande : « à présent, grande Dame, quelle rétribution souhaitez-vous en échange de cette requête ? »

La Dame de Givre s’approche du groupe. Elle lance un regard haineux à Halvard. Elle l’ignore. Elle ne s’arrête pas devant Eydis ni devant Thorgrim. Passe devant Knut. « Toi, suis-moi ». Elle le traîne. Il disparaît dans une pièce annexe. 1h plus tard, il ressort… changé. Elle a disparu. Knut ne semble plus souffrir autant du froid. On sort de la caverne, on entend deux corbeaux en haut.

Les deux corbeaux étant une référence à Odhinn, Eydis décide de grimper en haut pour voir le promotoir autour duquel ils tournent. Mais à peine a-t-elle commencé à grimper que les autres en bas se font entourer par 8 loups, menés par un gros loup gris borgne. Ils n’attaquent pas mais empêchent les autres de grimper à la falaise. Eydis continue, malgré le froid, le vent, les coupures provoquées par la roche tranchante et glacée. Elle finit par arriver sur le promontoire. Il y a une lance plantée profondément dans la glace. Elle essaye de dégager avec une dague mais celle-ci se casse. Elle creuse alors avec ses mains et étrangement la glace est bien plus meuble…

Elle finit par la sortir au bout d’une vingtaine de minute. La Lance est magnifique, assez courte. Le fer à ailette est en argent avec des figures animales (loup, corbeau, chevaux), plusieurs runes gravées (protection) se répétant sur toute sa longueur.

La lance récupérée, Eydis s’esclame en haut : « Odhinn, j’ai accomplis ton souhait. Me voici en possession de ta lance ». Elle redescend. Arrivée en bas, le loup borgne incline la tête, se change en vieillard. Le véritable Odhinn. Il disparaît dans un nuage de corbeau.

Knut étudie la lance et raconte son histoire : conçue pour Baldr, destiné à tuer des géants, sensé guérir son porteur. Elle a été volée par un humain et grâce à elle est devenu un héros.

Fin de la partie du 11 juillet 2013

Personnes :
PJ :
Eydis Hrolfsdöttir : fille de Jarl Hrolf Knudsson, héritière du clan Kajrik, future dirigeante de Rohalde. Magnifique femme, meneuse d’homme.
Halvard Thurlsson : garde du corps d’Eydis, hirdman taciturne, peu causant, mais agréable à regarder.
Knut Iguelacsson : scald, poète, musicien, d’origine Gotar (sud de la Suède, type germain)
Thiorgrim Gustavson : thurl de Rohald

PNJ :
Clan Karjik : valeureux et grand clan guerrier, respecté à travers le Danemark.
Jarl Hrolf Knudsson : dirigeant de Rohald, père d’Eydis
Völva Hreina : jeune völva, elle a pris la place de sa mère, conseillère du Jarl Hrolf Knudsson.
Capitaine du navire
Guerriers du navire
Dame de Givre :
reine des Elfes, alterne avec le Roi de l’Eté
Corbeaux et loups d’Odhinn
Odhinn


Lieu :
Clan Karik : clan dirigé par Jarl Hrolf Knudsson et
Rohald : ville du clan Karik, 1000 habitants, 2000 à Jöl, 5ème ville (en nombre d’habitant) du Danemark
Snekkjar (bais Oslo – Jutland – Gotar)
Caverne de la Dame de Givre

Objet :
Navire de Rohald
Lance des corbeaux :
conçue pour Baldr, récupérée par Eydis (Dégât 13, solide infinie, +5 compétences de lance, lance 1 main.)

Date:

1 mois après Jöl
+ 1 semaines de voyage


Divers :
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Avatar du membre
booga
Interface Maptool
Messages : 2541
Enregistré le : mer. 1 juil. 2009 01:00
Date de naissance : 17 août 1969
Localisation : Vancouver, WA, USA

Re: La Saga des fils d'Halfdan

Message par booga » jeu. 18 juil. 2013 17:15

Merci Rigald, c'était un plaisir à lire.
Information Maptool et Teamspeak : ICI
Vidéos : Tutos et enregistrements de parties : ICI

Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Re: La Saga des fils d'Halfdan

Message par Rigald » mar. 23 juil. 2013 15:30

Partie du 18 juillet 2013

Retour à la plage, campement rudimentaire, bûcher où l’on brûle les cadavres

Eydis ordonne de rester sur la grève pour laisser les hommes se reposer. Toutefois, le groupe apprend que l’on est le matin, 10h alors que l’on est parti à 16h la veille et que seulement 3h se sont écoulé pour le groupe… Une nième farce des dieux selon Eydis.

Les hommes sont peu confiants et veulent repartir. L’ordre de lever le camp est donné. En quittant le Fjord, on croise sur les falaises des primitifs qui ne peuvent nous atteindre de leurs armes.

1 semaine se passe le long des côtes sauvages de Norvèges. Arrivée à Kelp pour ravitaillement puis le navire repart. Les membres de l’équipage voient 2 navires entre les vagues, l’un en poursuit un autre qui est abîmé. Sur le poursuivant, il y a un fanion rouge, signe des pirates. Eydis ordonne à Osvif le capitaine de navire de le prendre en chasse. Les 2 navires accostent et les hommes se battent entre eux. Des pirates contre des Jutes.

Le navire d’Eydis accoste et celle-ci ordonne la chasse au pirate. Elle s’engage contre un colosse à l’épée à deux mains armée de sa lance des corbeaux, mais peu habituée à son usage, elle loupe la majorité de ses attaques. Halvard taillade un guerrier au bouclier. Knut attaque à l’arc. Thorgrim « observe le combat ». Eydis ne manque pas de noter sa couardise.

Les ordres que tentent de donner Eydis sont couverts par les cris de la bataille et le râle des mourants.

Halvard découpe son adversaire. Les marins font une boucherie. Les pirates se rendent (une dizaine). Sauf celui d’Eydis. Un duel s’engage et un cercle se forme autour d’eux. Les 2 combattants s’esquivent sans cesse et Eydis fini par glisser sur une pierre glissante. Knut abat le pirate d’une flèche avant qu’il n’attaque Eydis au sol.

Eydis remercie Knut d’un signe de tête et un jute qui semble être leur chef lui tend la main. Il s’agit de Guerd Latik.

« Nous escortions un navire royal vers Fynn, Odens, nous escortions la princesse Heidriss de Ribe. Mais 4 voiles sont apparus, suivi d’une tempête incroyable, surnaturelle. Les pirates sont passés à l’attaque et notre navire a été séparé de la flotte. Nous avons perdu les traces de la princesse et cela fait 2 jours que ce navire nous poursuis. La princesse a probablement été capturée. »

Le navire Jute a besoin d’au moins un jour de réparation. Il est décidé de rechercher la princesse. Pour cela, Guerd Latik se joint à notre navire avec 2 jeunes guerriers (Hurt et Kurt, jumeaux marins), 2 vieux guerriers (Yuren le guerrier et Ligurd, homme de cours).
Où pourraient se cacher des pirates ? Les deux jumeaux répondent : « Hirsk, la citée des pirates ». Surnommée la citée des chaînes car une chaine bloque l’entrée maritime. Impossible d’attaquer par la terre. Grosse flotte maritime. 2 jours pour atteindre la ville.
Dans le navire, on apprend qu’il y avait Vagn, fils du roi d’Odens et qu’il s’entendait bien avec elle, peut-être trop.

On finit par arriver devant Hirks, dans un Fjord, avec beaucoup de navires détruits. A l’arrivée nous sommes très surveillés, par des archers et des soldats pour accueillir le navire à quai. Le chef : « vous là… danois… qu’est-ce que vous venez faire ici ? »
Eydis : « Nous reposer et ripailler. Cela pose-t-il problème ? »

Soldat : « Non, mais foutez pas le bordel. Le roi Ari Stigsson vous souhaite la bienvenue. »

La ville est sale. Il y a le port, un quartier aux esclaves et quartier de la maison longue. Entre 2000 et 3000 personnes. 3 types de personnes :
- Marchands (Eydis croise Kurt Wendeler de loin)
- Mercenaires (le pire du genre)
- Habitants locaux : malnutrition, maladie

Traversée du marché aux esclaves, il semble y avoir des danois parmi eux. Arrivée à la maison d’hôte (100 esclaves, assis dans la neige, par 2). Il y a des gens ivres morts, combats à mains nues ou non, pas forcément aux premiers sangs, les serveuses sont des prostituées ou assimilées…

Eydis commande le picrate. Les personnages se mêlent la foule en vue d’obtenir des informations. On apprend certaines choses. 2 groupes se tirent la gueule, assez hostiles l’en envers l’autres. Ils sont locaux.

On essaye de rentrer dans le quartier de la maison longue. Porte fermée. Les hirdmen interdisent le passage. On doit s’écarter du passage pour laisser passer un noble, un suédois d’Uppsala, dont les caisses sont pleines de trésor.

Avec les informations, on retourne au port, au navire. Sur le chemin, un vieil homme se jette aux genoux d’Eydis, bredouille des mots incompréhensibles, pointe la lance : « corbeaux du malheur… sang et fumée… trahison ». Il est méchamment aviné et elle l’écarte d’un coup de botte dans la tête.

Va trouver Vendeler. Il arnaque des russes sur des armes. On va discuter dans son entrepôt, avec ses gardes. A l’intérieur, exemplaire de chaque arme existante. On continue d’apprendre des choses grâce à lui. Il rend à Eydis la dague de son frère, qu’il a récupéré sur un de ses rivaux du commerce. Elle lui achète une belle épée qu’elle offre à Halvard.

Il donne également l’information qu’au sein des jutes, beaucoup ne sont pas très heureux de la paix avec le Danemark. Ils ont voulu monter une armée contre leur roi Olaf avec à leur tête un des vassaux d’Olaf, et accessoirement maître de Kurt Wendeler. Mais il a été tué.

Après avoir appris la présence d’Heidreis, Kurt a envoyé un serviteur chercher des informations. Après certains éléments notables, on sait que la princesse est bien cachée et que Ligurd a essayé de rentrer dans le quartier de la maison longue, mais a échoué. Que prépara-t-il ?

Déroulés des évènements :

Hrapp Annsson a attaqué les navires Jutes. Il a capturé Vagn, Heidreis et les marins danois. Il les a ramenés à Hirsk où le roi et ses hommes l’attendaient. Là, le roi Ari Stigsson de Hirsk s’est accaparé le butin et les richesses. Il a également fait tuer le bras droit de Hrapp, Karl, pour avoir supposément voulu coucher avec sa femme. Mais selon les rumeurs et les intrigues politiques, il s’agirait plutôt d’un moyen pour le roi d’affirmer son autorité par rapport à Hrapp Annsson.

Cependant, pour ne pas le laisser bredouille, le roi lui a donné Vagn, héritier d’Odens, qu’il pourra échanger contre une rançon. Mais la princesse Heidreis est restée captive du roi Ari Stigsson de Hirsk. Celui-ci a d’ailleurs fait démanteler le navire Danois capturé pour supprimer toute preuve.

Par ailleurs, Vagn et Heidreis auraient été vu en train de s’embrasser au moment où ils ont été séparés. Aimer sa belle-mère et aimer son beau-fils… cela risque de poser quelques problèmes pour le roi d’Odens.

Le roi a pris tous les danois pour les offrir/vendre à Magnus Magnusson, le suédois d’Uppsala. Quant à Heidreis, il est déduit qu’il a l’intention de l’envoyer au roi d’Odens, sans encombre.

Fin de la partie du 18 juillet 2013

Personnes :
PJ :
Eydis Hrolfsdöttir : fille de Jarl Hrolf Knudsson, héritière du clan Kajrik, future dirigeante de Rohalde. Magnifique femme, meneuse d’homme.
Halvard Thurlsson : garde du corps d’Eydis, hirdman taciturne, peu causant, mais agréable à regarder.
Knut Iguelacsson : scald, poète, musicien, d’origine Gotar (sud de la Suède, type germain)
Thiorgrim Gustavson : thurl de Rohald

PNJ :
Osvif : Capitaine du navire de Rohald
Guerriers du navire
Pirates
Vagn :
fils du roi d’Odens
Heidreis : princesse jute, potentiellement amoureuse de Vagn, promise au Roi d'Odens
Guerd Latik : émissaire jute, accompagnant la princesse
Hurt et Kurt : Jutes, jumeaux marins
Yuren : le guerrier jute reconnu
Ligurd : homme de cours jute et intriguant (dans le mauvais sens du terme)
Roi Ari Stigsson : Roi/Jarl de Hirsk
Hrapp Annsson : jarl local près de Hirsk, chef de navires, opposé au Jarl de Hirsk Ari Stigsson
Karl : bras droit de Hrapp, tué par le roi pour avoir convoité sa femme
Olaf Gundersen : roi des Jutes
Magnus Magnusson : noble suédois d’Uppsala, à des intérêts miniers dans le nord de la Suède
Kurt Wendeler : marchands d’arme et diplomate jute

Lieu :
Clan Karik : clan dirigé par Jarl Hrolf Knudsson
Rohald : ville du clan Karik, 1000 habitants, 2000 à Jöl, 5ème ville (en nombre d’habitant) du Danemark
Snekkjar (bais Oslo – Jutland – Gotar)
Skagerrak : passe maritime
Hirsk : la cité des pirates, en guerre contre la norvège

Objet :
Navire de Rohald
Lance des corbeaux :
conçue pour Baldr, récupérée par Eydis (Dégât 13, solide infinie, +5 compétences de lance, lance 1 main.)
Knör : navire

Date:
1 mois après Jöl
+ 1 semaines de voyage
+ 4 jours
+2 jours
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Re: La Saga des fils d'Halfdan

Message par Rigald » jeu. 1 août 2013 14:09

Partie du 25 juillet 2013

Nous retournons voir Knut Wendeler pour évaluer notre marge de manœuvre. Au final celle-ci s’avère limitée. Le groupe échafaude tout de même un plan.

Plan :
- Savoir où est la princesse (interroger des serviteurs ou gardes du quartier de la maison longue, entrer dans la maison longue officiellement et chercher discrètement)
- Débaucher les mercenaires en renfort pour une attaque surprise depuis l’intérieur de Hirsk
- Aller voir l’autre Jarl Annsson de notre côté, le convaincre de faire une rébellion, récupérer Vagn en échange d’une aide pour renverser le Roi Ari Stigsson et d’un d’accord de paix entre Rohald/Odens (avec l’accord de Vagn)
- Demander à Kurt Wendeler des armes en masse
- Infiltrer et attaquer Hirsk, libérer les danois en cage, leur donner des armes
- Monter à l’assaut / infiltrer pendant la diversion la maison longue, libérer Heidreis (Heida)
- Partir en vitesse en volant d’autres navires et en prenant celui de Rohald

Direction pour la maison d’hôte. Eydis se met dans un coin, avec une capuche, pour ne pas être reconnue. Knut discute avec un gars qui prétend avoir tué un ours à main nue, Gandalf Gandalsson. Il est service du roi depuis un an. Il confirme qu’il y aurait eu un butin récupéré par le roi, mais refuse d’en dire plus vis-à-vis de sa loyauté au nouveau capitaine de la garde. Il paraît qu’il y’a un beau butin en personne et objet. C’est la hiérarchie qui les a eus.

Knut interroge un autre groupe de hirdmen, un peu éméché, mais ils refusent de parler. Ils prennent leur cape et retournent dans la maison longue.

Il est décidé de se présenter officiellement à la maison longue.

Eydis, Knut et Halvard s’annoncent. Entrer dans le quartier de la maison longue. Autour du Jarl/roi Ari Stigsson se trouvent 10 guerriers fauves.

Le roi s’écrie : « quel plaisir de rencontrer l’héritière de Rohald, Eydis Hrolfsdöttir la danoise ».
Eydis : « C’est un honneur de rencontrer le roi de la cité imprenable de Hirsk, Ari Stigsson »

Un conseillé quitte les côtés du roi pour une autre pièce. Le roi invite le groupe à se joindre à lui et demande la raison de notre présence, un peu nerveux. Eydis répond qu’ils sont là pour se reposer après un long périple.

Une femme entre dans la pièce, elle semble épuisée. Il s’agit de la Reine Osk. Ari Stigsson semble aimer sa femme alors qu’Osk semble le haïr. Semble-t-il a-t-elle été enlevée.

Le roi s’en va et Eydis discute avec Osk. Eydis confirme son idée : il y a 3 ans, Osk a été enlevée par Arti Stigsson à son mari, un thurl norvégien du nom d’Hermod. Osk ne s’intéresse pas à la vie de la cité ou la vie politique d’Arti, Eydis n’en apprendra pas plus.

Pendant ce temps, Knut et Harvald cherchent des informations :
- Le nouveau chef des hirdmen n’est pas aimé des anciens hommes
- Un navire danois serait venu, Hrap Ansson est venu, s’est fait engueuler, et reparti avec le bateau, il y’avait les nobles danois avec lui.
- Un berserker disait que le roi ne savait pas trop comment se comporter, hésite à envoyer des émissaires chez les danois, peut-être y’en a-t-il un qui devra venir
- Le roi semble très en colère avec happson
- Karl démarchait des hirdmen pour hrapp annsson

Ari Stigsson revient, tendu. Eydis demande à le voir dans une autre pièce. Knut et Halvard sont là ainsi que le conseiller du roi. Eydis demande à ce que lumière soit faite sur cette histoire d’enlèvement. Il commence à l’accuser d’avoir fait honte à son hospitalité mais elle le contourne en disant que jusqu’à présent il ne s’agissait que de « rumeurs » et qu’elle et ses hommes ont vraiment besoin de se reposer.

Le roi confesse donc qu’il y a bien eu une attaque de Hrapp Annsson, et que c’est lui qui a les deux nobles. Hrapp annsson ne savait pas qui il attaquait. Les personnes qu’il aurait emmenées sont Vagn, Heidra, 3 suivantes, 1 barde de frodi (Hjalti Thorrodsson). Eydis demande à ce que les danois capturés soient relâchés et mis sous ses ordres. 10 minutes plus tard, une dizaine de danois soignés sont assis à l’écart, à côté de la maison longue, pas de garde.

Le roi savait qui elle était depuis son arrivée ainsi que l’identité des Jutes à bord de son navire et que l’objectif du groupe était de récupérer les nobles.

Le roi refuse que toute action punitive soit faite par une autre personne que lui et il ne semble pas disposer à le faire dans l’immédiat, encore moins à aider la quête d’Eydis. Cependant Eydis pense qu’il cherche justement à ce que le groupe attaque et se débarrasse de Hrapp Annsson, ce qui le débarrasserait d’un rival et lui donnera une justification pour attaquer Odens ou le reste de l’île de Fynn. De plus, elle n’est pas totalement certaine qu’il dise la vérité vis-à-vis d’Heidra… peut-être est-elle cachée à Hirsk...

Retour au navire. Il est décidé d’aller en navire (le moyen le plus simple et le plus rapide) jusqu’à village de Hrapp Annsson pour voir la situation des nobles. S’ils sont vivant, une tentative diplomatique ou militaire sera faite pour les libérer mais s’ils sont morts, le navire retournera directement à Odens pour faire un rapport et préparer une potentielle action punitive.

Suite à un accord avec Knut Wendeler, les personnes à bord du navire sont équipées d’épées au besoin mais surtout d’arcs et de flèches.

Départ du navire et arrivée au village de Hrapp Annsson. Knut et Halvard acceptent d’aller espionner le village de Hrapp Annsson, pour vérifier la présence ou non des 2 nobles.


*La suite à faire par les autres joueurs*
La presque fin de la partie du 25 juillet 2013


Personnes :
PJ :
Eydis Hrolfsdöttir : fille de Jarl Hrolf Knudsson, héritière du clan Kjari, future dirigeante de Rohalde. Magnifique femme, meneuse d’homme.
Halvard Thurlsson : garde du corps d’Eydis, hirdman taciturne, peu causant, mais agréable à regarder.
Knut Iguelacsson : scald, poète, musicien, d’origine Gotar (sud de la Suède, type germain)
Thiorgrim Gustavson : thurl de Rohald

PNJ :
Osvif : Capitaine du navire
Guerriers du navire
Pirates
Vagn :
fils du roi d’Odens, capturé par Hrapp Annsson
Guerd Latik : émissaire jute, accompagnant la princesse
Hurt et Kurt : Jutes, jumeaux marins
Yuren : le guerrier jute reconnu
Ligurd : homme de cours jute et intriguant (dans le mauvais sens du terme)
Roi Ari Stigsson : Roi de Hirsk
Reine Osk : femme du roi Ari Stigsson, ancienne femme du Thurl Hemrod
Hrapp Annsson : jarl local près de Hirsk, chef de navires, opposé au Jarl/roi de Hirsk Ari Stigsson
Karl : bras droit de Hrapp, tué par le roi pour avoir convoité sa femme et tenté de débaucher des mercenaires du Roi
Olaf Gundersen : roi des Jutes
Magnus Magnusson : noble suédois d’Uppsala
Kurt Wendeler : marchands d’arme et diplomate jute
Hjalti Thorrodsson : barde de Frodi capturé par Hrapp Annsson
3 servantes de Vagn et Heidra : capturée par Hrapp Annsson

Lieu :
Snekkjar (bais Oslo – Jutland – Gotar)
Skagerrak : passe maritime
Hirsk : la cité des pirates, en guerre contre la norvège

Objet :
Navire de Rohald
Lance des corbeaux :
conçue pour Baldr, récupérée par Eydis (Dégât 13, solide infinie, +5 compétences de lance, lance 1 main.)
Knör : navire

Date:
1 mois après Jöl
+ 1 semaine : voyage jusqu’au royaume de la Dame de Givre
+ 4 jours : retour vers Odens mais interception d’un navire pirate et Jute
+2 jours : voyage jusqu’à Hirsk
+1jour à Hirsk : soirée à Hirsk
+x jours : voyage jusqu’au village de Hrapp Annsson

Divers :
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Avatar du membre
booga
Interface Maptool
Messages : 2541
Enregistré le : mer. 1 juil. 2009 01:00
Date de naissance : 17 août 1969
Localisation : Vancouver, WA, USA

Re: La Saga des fils d'Halfdan

Message par booga » jeu. 1 août 2013 18:52

Le langskip dépose Halvard et Knut sur le ponton du village du Jarl Hrapp Annsson. Une troupe de guerrier en armes s'est amassé, clairement prête à défendre le misérable village. Ils ne sont pas les bienvenus. Le hirdman essaie de convaincre Knut de rebrousser chemin, malgré qu'il se soit présenté comme un mercenaire. Lorsque Knut insiste pour parler au Jarl, l'homme libre ne peut qu'accepter et offre l'hospitalité au nom de son Jarl.

Arrivés à la maison longue après avoir traversé le modeste village, les deux hommes rencontrent enfin Hrapp Annsson, entouré d'une centaine de guerriers, et conseillé par un homme balafré qui semble être son éminence grise. Hrapp Annsson est ventripotent et souriant, et clame être un Gotar, tout comme Knut. Knut et Halvard sont interrogés sur la raison de leur présence, et ils se tiennent à leur alibi initial : deux mercenaires ayant entendu que le Jarl recrutait. Il leur indique qu'ils sont venus pour rien, qu'on les a mal renseigné. Il leur offre néanmoins l'hospitalité jusqu'au lendemain, après quoi ils devront partir. Il est également fort intrigué par le fait que les deux hommes ont été déposés par un langskip Danois, ce sur quoi Knut explique que leur capitaine lui était endetté, et qu'il a accepté de les amener ici.

Le repas se passe normalement, et Hemrod, le conseiller balafré (un thurl) du Jarl vient discuter, avenant. Il essaie visiblement de leur tirer les vers du nez, ne croyant pas à leur histoire. Devant leur résistance, il explique qu'il a tiré les runes et qu'il sait qu'ils mentent, et qu'ils sont venu pour libérer Vagn. Knut ressent clairement une forte aura magique autour de cet homme, mais ne fait toujours pas le lien sur son identité (probablement la bière, et pourtant il s'est modéré pour garder sa lucidité). Finalement le Thurl perd patience, les guerriers du Jarl dégainent et Harlvard et Knuts sont entourés par une forêt d'acier. Ils se rendent et sont emmenés dans un autre bâtiment, où Vagn et le scalde Hjalti Thorrodsson (présentement endormi) sont emprisonnés. Vagn est blessé, et n'a pas reçu de soins jusqu'ici. Il semble envoûté, Knut sent qu'une forte magie l'a rendu éperdument amoureux de la princesse Heidriss de Ribe. Halvard reveille le scald, mais il ne semble pas savoir grand-chose sur cette sorcellerie.

Hemrod revient et continue son interrogation, parlant d'abord avec Knut en privé, il menace les deux héros de les faire exécuter demain, lorsque les lois de l'hospitalité ne les protégerons plus. Voyant que le Thurl est beaucoup trop puissant pour être trompé, Knut avoue qu'il a été déposé par Eydis Hrolfsdöttir. Le Thurl déduit le reste, les deux hommes ont bien été envoyé par leur roi pour sauver Vagn et la princesse Jutte, pour le comte de . Il explique que seul lui importe sa vengeance contre ce pourceau de roi Ari Stigsson, qui a enlevé son épouse (la Reine Osk !) après avoir humilié le thurl en public. Knut comprends finalement d'ou vient la balafre sur le visage de Hemrod, qui propose de laisser la vie sauve aux prisonniers, en échange de leur parole : Knut et Halvard doivent convaincre Eydis d'amener Hemrod auprès du roi d'Odense et de négocier avec lui une alliance contre Ari Stigsson.
Information Maptool et Teamspeak : ICI
Vidéos : Tutos et enregistrements de parties : ICI

Répondre

Retourner vers « Yggdrasill par Dertar »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité