Mousquetaire & Sorcellerie (résumé)

Répondre
Avatar du membre
Oomakumba
Gargouille
Messages : 308
Enregistré le : lun. 7 févr. 2011 01:00

Mousquetaire & Sorcellerie (résumé)

Message par Oomakumba » lun. 28 nov. 2011 20:02

Nous y voilà enfin notre première mission dans cette ville qu'on appel Paris, on est bien loin de ma Gascogne natal mais Monsieur de Tréville a su me faire confiance et je ne veux pas le décevoir.

Me voilà donc avec deux compagnons très intéressants d'un coter Joao de Bragance, Alchimiste de son état un homme qui semble avoir les pieds sur terre, il me semble quelqu'un avec qui l'ont peut discuter de tout et peut être s'amuser un peut et l'autre quant a lui est le père Sébastien il est distant et semble se méfié de tout et tous , de nous tous il semble être celui qui a le plus d'expérience dans ce genre d'affaire, j'ai peur que son statue le pousse a être plus froid qu'il n'est.

Nous étions donc tout trois attablés dans une auberge avec une serveuse plutôt charmante qu'on nous apporte un pli . Je m'empresse de le lire à mes compagnons, nous avons rendez-vous dans une ruelle à deux pas de là ou nous devons trouver un contact borgne. Je finis calmement mon verre alors que mes compagnons semble trépigner d'impatience... Ces gens ne prennent vraiment pas le temps de vivre...

Nous nous arrivons rapidement comme je l'avais prévue dans la ruelle mes camarades semblent rapidement sur leurs gardes. Je me demande bien ce qu'ils craignent ce n'est qu'une ruelle avec quelques mendiants ... Nous arrivons rapidement au niveau d'un mendiant borgne pensant qu'il pourrait être notre contact, de pars son handicap, nous tentons notre code "l'été est en avance cette année", mais il semblerait que cela ne soit pas lui... Après lui avoir donné quelques piécettes je me décide à continuer mon chemin et nous tombons sur un poète borgne qui vend des lettres et des notes diverses, nous décidons de tenté à nouveau notre code et il nous répond que "les grenouilles seront en retard". Nous voilà donc fixé il nous tend un étui que le père Sébastien s'empresse de saisir, il nous précise qu'il faudra trouver un endroit discret pour l'ouvrir.

Nous voilà donc en chemin pour une église que connais notre bon père, je lui demande si il y a une salle confortable dans le fond et a mon grand désarrois mes deux compagnons me font comprendre qu'il s'agit d'une église et non d'une maison de joie et qu'il n'y a donc pas de salon privatif ... Moi qui pensait que l'église avait de l'argent et qu'il savait au minimum vivre avec un peut de confort... Le père Sébastien ouvre l'étui et nous lisons tout trois le parchemin qui s'y trouve au bout de quelques secondes le message se consume spontanément, joao semble trouver cela très intéressant, le père Sébastien quant à lui en grand professionnel prend soin de disperser les cendres.

Le message nous informe que le Duc de Montmirail à fait l’acquisition d'une statue représentant une diane chasseresse qui ressemble trait pour trait au dire de sa mère à une servante qui été au service du Duc. Cette jeune femme, Adele Blanchas, semble avoir disparue il y a peut. Il semblerait qu'il y ait soupçon de sorcellerie et que la jeune femme ais pu être transformer en statue par le sculpteur.

Quel histoire après quelques réflexions nous décidons de nous rendre chez le duc afin de voir cette statue et d'avoir l'adresse du sculpteur. Je connais l’hôtel particulier du Duc de Montmirail, nous voilà donc en route pour le quartier de la Bastille, j'ai un léger pincement au cœur en voyant ce pauvre joao sur le dos d'un âne en me disant que ça ne respire pas la gloire .

En arrivant sur place il me semble naturel de pars mon rang de prendre la direction des opérations, je me présente donc à un valet borgne (parfois je me demande si il n'y a pas quelqu'un dans cette ville qui trouve un malin plaisir à crever un œil à chaque autochtone qu'il croise, peut être une de nos futurs enquêtes...). Le valet m'explique le duc est absent mais que madame reçoit et qu'il y a déjà beaucoup de monde intéressés par cette statue, il m'invite à entrer dans le petit salon non sans avoir clamé mon nom et mon titre à haute voix. Mes camarades me rejoignent rapidement et nous voilà donc dans ce magnifique salon ou Madame de Montmirail semble comme transporté par l'animation qu'a su susciter cette statue. Je tente de connaitre le nom de l'artiste et me voila bien vite en conversation avec Le comte Umberto Lumbertini, un noble italien à son accent, qui est fière de me dire qu'il est le mécène de l'artiste et qu'il a un hôtel particulier dans le Marais. Après quelques compliments à Monsieur Lumbertini et discours flatteur sur l’œuvre, il ce décide à me fournir une invitation pour l'atelier du maitre dater du 12 Mai à la nuit tombé, il me précise d'éviter tout retard car il partira le lendemain pour l'Italie.

Pendant ce temps mes camarades n'ont pas quittés l’œuvre des yeux, ils vont jusqu'à la touché, il faut bien avoué qu'elle semble comme organique ,on s'attend à tout moment à la voir bouger. Le père Sébastien en est certain, c'est l’œuvre d'un sorcier! Il semblerait d'après lui que cette statue est bien trop parfaite pour avoir été réalisé par la main de l'homme, il nous dit qu'il sentait jusqu'au grain de la peau de la jeune fille (en moi même je me demande si il respecte bien tout ses vœux en me disant de tel chose...).

Après un verre de vin et un petit four j'informe mes camarades que je suis prêt à partir, il semble tout deux presque exaspéré par l'attente que je leurs ais fait subir mais ils oublient qu'il faut avoir un minimum de respect pour notre hôtesse. Au moment ou nous nous décidions à partir Madame de Montmirail nous informe qu'une vente exceptionnel en présence de l'artiste ce tiendra chez le comte Lumbertini demain soir.

Nous décidons d'aller faire un tour prêt de l'atelier de l'artiste et a notre grande surprise nous nous retrouvons devant l'hôtel particulier du Comte Lumbertini. Je signal a mes compagnons qu'il ne va pas être simple d'y pénétrer et nous nous rendons vite compte que la cours est fermer par une grille et que les valets vont et viennent un rythme effréné...
(à suivre...)

Baron Antoine de Tressac le 11 mai 1630

p.s : Modification Ok
Modifié en dernier par Oomakumba le mar. 29 nov. 2011 19:02, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Namtarou
Beketien Exalté
Messages : 2019
Enregistré le : ven. 11 sept. 2009 01:00

Re: Mousquetaire & Sorcellerie (résumé)

Message par Namtarou » lun. 28 nov. 2011 21:42

(Manque la début du jour je dirais. J'avoue que j'ai oublié de la noter au début :oops: mais ça pourrait être utile de savoir combien de jours il y a à attendre avant le 12 mai)

Cher ami, Sorbonne n'est peut être qu'un âne mais au moins il n'a pas besoin de soins luxueux comme certains destriers pour continuer à avancer. La robustesse est une vertu.

Avatar du membre
sdompy
Administrateur
Messages : 7385
Enregistré le : sam. 8 sept. 2007 01:00
Date de naissance : 24 oct. 1974
Localisation : Valencia, España

Re: Mousquetaire & Sorcellerie (résumé)

Message par sdompy » lun. 28 nov. 2011 22:13

Le 12 mai est le lendemain soir.

Et la vente aux enchères aura lieu à l'Hotel Lumbertini et pas chez la duchesse.

Sinon le résumé est parfait

Avatar du membre
Oomakumba
Gargouille
Messages : 308
Enregistré le : lun. 7 févr. 2011 01:00

Re: Mousquetaire & Sorcellerie (résumé)

Message par Oomakumba » mar. 17 janv. 2012 14:56

Après une inspection des alentours de l’hôtel particulier du Comte Lumbertini nous constatons qu'il n'y a ni soupirail accessible depuis la rue et que les fenêtres situé au rez de chaussé sont équipé de barreau. Je propose donc a mes compagnons de tenter une approche différente . Cette approche consisterais a se faire invité a l'intérieur avant la vente aux enchères et par la suite essayé de se crée un accès depuis l’extérieur dans la plus grande discrétion afin de pouvoir visiter les lieux a pas feutré et surtout sans escorte...

Nous décidons donc d'approcher la grille, me voilà donc qui tente une approche diplomatique au prêt du portier, mais celui ci a reçu des consignes précise, il ne doit laisser entrer personne et ceci afin de ne pas déranger les préparatifs et surtout l'artiste. Je tente d'insister prétextant que le comte ne sera certainement pas contre si nous savons nous faire discret, Le portier sans doute excédé par notre discours décide de contacter le comte afin qu'il donne son approbation. Sur ces entre-faits le comte alarmé par un valet arrive et nous fait comprendre que nous dérangeons et qu'il ne désire pas nous laissé entré avant la vente aux enchères qui aura lieux dans quelques heures. Il semble ennuyé par notre insistance et il n'a pas l'air d'apprécié ce cher père Sébastien qui est pourtant d'un naturel si enjoué... Nous coupons donc là notre tentative en nous excusant platement au prêt du Comte .

Suite a cela une discutions s'engage entre nous afin de déterminé le meilleur moment pour visiter les lieux. Après avoir faillit être renversé par un carrosse qui filait a vive allure vers la place de grève, je me suis rapidement rendu compte que le carrosse porte les armoiries du Comte d'Artenac. Je suis surpris que mes compagnons ne connaisse pas le commandant des mousquetaires rouge . Après cette émotion qui m'a donné grand soif, je propose a mes compagnons de retourner vers la place de grève afin de se préparé pour la vente de ce soir. Nous arrivons rapidement sur place et commandons a boire dans cette auberge parmi les plus animés de Paris. Nous envisageons différents plan dont des stratagème pour attiré l'attention de tous, entre autre celui de Joao qui consistais a faire apparaître une épaisse fumé grâce a un élixir dont il a le secret. Cette homme est vraiment surprenant d'inventivité et son esprit vif me surprend de plus en plus. Le père Sébastien semble confiant il doit penser que le seigneur veille sur nous, j’espère qu'il a raison...

L'heure approche et nous décidons donc de nous rendre au lieux de la vente aux enchères, nous sommes accueilli dans la cours de l’hôtel particulier au sein de laquelle on été disposé les statues et un buffet. Un coup d’œil rapide de mes compagnons et de moi même nous permet de déterminé rapidement que ces statues sont toute aussi étrange que la précédente et nous ne pouvons nous empêché d'avoir un léger frisson en pensant au nombres des victimes. Nous tentons de nous fondre dans la foule ce que je fais avec un plaisir non dissimulé en rencontrant la Baronne de Mesnil (plus sur du nom la baronne m'excusera), je me renverse un peut de vin sur le bras en tentant mon baise main mais cela a malgré tout l'air d'avoir son charme.

Le comte finis par apparaître et lance les enchères avec tout de fois une précision pas plus d'une acquisition par personne. Les enchères s'envole et l'excitation semble gagné toute l'assemblé. Après un moment le calme reprend son droit et le Comte en profite pour surprendre tout le monde en se présentant comme l'artiste qui a produit ces œuvres . Une partit de l'auditoire est abasourdit l'autre partit applaudit de bon cœur en lançant des acclamations, quant a nous cette annonce nous arrange bien car elle confirme les doutes du père Sébastien qui semble avoir du nez pour dénicher les pistes les plus obscures.

Après quelques instants le Comte nous rappel qu'il doit partir demain matin pour l'Italie et qu'avant cela il a une œuvre a finir pour le roi lui même . Et il invite donc tout le monde a quitté les lieux pour qu'il puisse travaillé tranquillement, nous profitons de ce mouvement de foule pour nous cacher dans des recoins du bâtiment et c'est donc en pleine nuit et une fois tout le monde partit que nous nous retrouvons dans la cours, avec pour seul éclairage la lumière qui perce par un soupirail proche de la porte qu'a emprunté le comte pour ce rendre a son atelier. D'un geste dextre et rapide je crochète la porte afin de nous laissé entrer, nous nous engageons dans le couloir toutes armes sortit puis l'escalier sur lequel donne le soupirail. Nous arrivons devant une porte close d’où aucun bruit ne transpire. Mais en la franchissant nous tombons sur le comte au milieu de son atelier qui tente de faire boire quelque élixir a une jeune fille entièrement nue qui semble terrifié. Nous l’empêchons de continué son geste en intervenant, il nous lance la fiole et sort une arme .

Le combat est inévitable...

Baron Antoine de Tressac le 12 Mai 1630

Avatar du membre
sdompy
Administrateur
Messages : 7385
Enregistré le : sam. 8 sept. 2007 01:00
Date de naissance : 24 oct. 1974
Localisation : Valencia, España

Re: Mousquetaire & Sorcellerie (résumé)

Message par sdompy » mar. 17 janv. 2012 15:30

Parfait, rien à redire. Nul doute que ce joyeux drille de Père Sébastien appréciera l'effort.
Image JDR VIRTUEL MJ APPROVED

Avatar du membre
Albiréo
Administrateur
Messages : 8634
Enregistré le : lun. 29 oct. 2007 01:00
Date de naissance : 12 juin 1978

Re: Mousquetaire & Sorcellerie (résumé)

Message par Albiréo » dim. 22 janv. 2012 15:39

Mon gratte-papiers a quelques compétences, c'est bien. Ca rassure.


:mrgreen:

Répondre

Retourner vers « ApoKryph by Albiréo »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité