Mémoires d'un samurai voyageur

Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Mémoires d'un samurai voyageur

Message par Rigald » mer. 14 août 2013 10:31

Partie du 4 août 2013.

L’impératrice a été élue depuis 1 an à présent.

Agaha reçoit la visite d’un de ses enseignants, il doit se rendre dans un autre clan, dans une famille vassale du Scorpion car un tournoi de ronin est organisé. Il va servir d’escorte et de témoin à un magistrat car tous les clans sont invités.

Le tournoi existe depuis un certain temps. Sert à récupérer les meilleurs ronins pour les faire intégrer des clans / familles mineurs. Leur passé est oublié. 3 champions seront sélectionnés. Le lieu s’organise sur le lieu de la famille qui a besoin de nouveaux membres. Une famille vassale des Bayushi (60 habitants, beaucoup de commerce avec la Grue pour les épices). Un autre a été organisé récemment chez la Grue pour une famille vassale Doji où un excellent duelliste a été recruté.

Il va à la bibliothèque et rencontre ce magistrat : Isawa Ryu, magistrat de Jade, grand lecteur et surtout inquisiteur. Rui prépare leurs affaires et ils partent immédiatement. L’inquisiteur est un brin arrogant : « Récemment, quelques brigands ont été vu au loin. Mais ils n’oseront pas à m’attaquer »

Il explique : il a parcouru ¾ de l’Empire d’Emeraude, s’arrêtant dans le clan du crabe où il a appris des techniques de shugenja de la Terre. Il est affilié à l’Eau et au Feu… Agasha ressent cette affiliation à l’Eau, il aurait été béni par les Kamis de l’Eau et les kamis ardents et de la terre sont aussi près de lui. Il a une énorme aura. Il aime voyager et se consacre à la lutte contre l’oracle sombre du feu, mais des devoirs plus basiques l’oblige à assister au tournoi.

Les Phénix empruntent le chemin des montagnes. Les Kamis de la terre se renforcent autour de lui. Un village enfumé au loin. Il a été rasé. Ça doit faire 1 journée ou 2. Agasha sait qu’il s’agit du clan de la libellule.

On approche de la frontière qui sépare Kyuden Isawa du clan de la libellule. Certains étendards du phénix sont un peu cassés, ceux du dragon intacts en revanche. Sur le bas de la route, ils croisent un moine, en armure lourde, pas de Mon, un Bisento à ses côtés. Avec une pancarte :

« Bonjour noble voyageur qui passe sur cette route.
Je me nomme Ryôji.
Je suis un moine Budo-ka de Osana-Wo, spécialisé en yoroi-doshi-jutsu et naginata-jutsu, ayant fait le vœu de silence.
Shinsei a dit : « Pour choisir la bonne voie, il faut connaître les gouffres qui la bordent », et je suis prêt à vous accompagner pour vous les montrer et vous faire découvrir la voix qui pourrait vous mener à l’illumination.
La route a plusieurs est toujours plus douce et sure. Et Comme disait Shinsei en parlant à son ami Shiba : « le lion aime le goût du loup jusqu’au jour où il est confronté à toute une meute, et sache que deux hommes peuvent affronter ce que ne peut affronter un homme seul ».
Merci à vous
Votre humble serviteur Ryoji »

Le moine ouvre les yeux, se lève, sort un bout de parchemin et commence à écrire. Isawa Ryu accepte ce Ryoji dans l’équipe et celui-ci nous suivra jusqu’au tournoi. Pour faire savoir qu’il veut écrire, il utilise 2 morceaux de bambou relié par un fil.

Entrée dans les terres du clan du Lion, arrêté par une patrouille. Isawa descend, sort un papier. Les 4 lions s’inclinent avec respect. Vont nous escorter jusqu’à Kyuuden Akodo

Au bout de quelques heures, l’escorte nous quitte. Arrivée à Kyuuden Akodo avec des troupes en manœuvre. Au bord des portes, il y a des entraînements sur cible. Berserker Matsu, stratège Akodo… Le magistrat semble être connu ici, en particulier des Shugenjas Ikoma. Un Ikoma invoque un lion fantomatique devant nous et saute sur le mannequin d’entraînement. On rentre dans Kyuuden Akodo.

Ryôji est de nature curieux. L’inverse de Rui qui s’intéresse à peu de chose. Le magistrat nous mène jusqu’à l’écurie, on y dépose les chevaux. Aller voir les magistrats, présenter les papiers, demander une escorte. Akodo Aki et le second Ikoma Ryu nous accueille. Demande asile pour la nuit. La nuit arrive. On nous donne des chambres, un bon repas. Les magistrats rigolent des magistrats lions ayant fait de grosses bourdes.

Le lendemain matin, ça s’agite dans la magistrature. Petit déjeuner. Direction le Scorpion. Une seule personne nous accompagne : une dresseuse matsu et ses 3 lions.

Arrivée aux terres du Scorpion. Arrivée à la passe de Beiden. Patrouille de 10 scorpions Kensaï. Le magistrat parle avec les Kensaï. Ils nous indiquent le chemin et 2 d’entre eux nous accompagne. Arrivée au village d’une 20aine de samuraï, 30 hectares de rizières autour : Kyuuden Ochi. Chute d’eau au centre du village. La famille semble riche. 3 magistrats viennent à notre rencontre. Enormément de marchands présents. On nous donne nos chambres

Magistrat Seppun rencontré sur le chemin. Tout le monde s’incline devant lui. Des magistrats de tous les clans sont là, le champion de clan Bayushi est là (Bayushi Baneki) avec son fils et sa femme. Le champion d’émeraude est représenté. Le représentant de l’Araignée est présent également. Il est l’un des rares qui n’est pas souillé, Daigotsu Tsusumo.

Tournoi en 4 jours. Isawa Ryu va dormir au château.
Pour toutes les escortes, une seule personne surveille le magistrat la nuit, les autres vont dans un baraquement. Isawa Ryu dit à Agasha Rui qu’il peut aller dormir ailleurs, il n’a pas besoin d’être surveillé.

Agasha s’intéresse aux plans de la ville et aux notables à proximités. Mais il n’y a que des temples près de Kyuuden Bayushi et des marais à proximité.

Il y a 200 ronins participants. Une seule épreuve : le duel. 3 noms ressortent pour être de très bons combattants :
- Shiatsu, apparu dans les terres du clan du Phénix
- Akioui (femme)
- Akomiko, l’ombre masquée

La nuit arrive, le feu d’artifice commence pour désigner le début du tournoi. Agasha va se reposer au temple comme lui a proposé Ryoji. Ryoji accepte un duel amical à la première touche avec un moine Togashi au dojo du château. Bayushi Baneki et le magistrat Seppun assiste à la chose. Le moine Togashi se fait toucher et s’incline. Le duel s’enchaîne avec un duel à l’arme d’entraînement. Le moine Togashi prend un boken. Ryôji l’emporte. Les deux s’inclinent. Un prestige notable et un grand étonnement pour le Togashi.

Ryoji retourne au temple. Le lendemain : tir de feu d’artifice pour le premier jour. Beaucoup d’effervescence dans la ville. Tournoi dans une grande pleine.

Eliminatoire. Une centaine de participants éliminés le premier jour. Repas de midi. Les 100 autres participants ayant été vaincu partent ou restent dans les environs. Un ronin, Komaka, a failli tuer son adversaire. Dans l’après-midi, Komaka est éjecté car il a encore essayé de tuer son adversaire et est envoyé en prison. Agasha pose des questions aux kamis : Komaka a beaucoup de force et ne sait pas la doser. Ancien crabe, il est devenu ronin à cause de cela.

La nuit se passe sauf que quelqu’un frappe à la porte du temple comme un forcené, à 3h du matin. Ryôji se réveille. Une personne, armure lourde crasseuse, yeux sombres, il semble perdu, pas d’armes. Il manque la garde de l’épaule, même chose au niveau de l’épaule.
Il s’écroule de sommeil. Ryôji demande à l’un des prêtres de l’aider. Il se réveille, enfumé. « Je n’ai pas de nom ». C’est un crabe. Son kimono semble effectivement de la bonne couleur. Il ne se souvient plus, ça fait 15 jours qu’il ne dort pas, qu’il essaye de fuir quelque chose. Il ne peut pas dormir plus de 5 minutes. Le crabe semble effrayé de dormir mais il finit par fermer les yeux. Soudain, quelque chose rampe sous le sol. La moitié de la ville semble se réveiller. Le samurai dort encore. Une voix sombre sort du sol : « il est à moi, son âme m’appartiendra ». Selon Agasha, réveillé lui aussi pour la peine, déclare que c’est un Kensen supérieur. Il invoque rapidement un kami de l’air qui se transforme en oiseau, lui murmure un message à l’oreille et le libère. L’oiseau d’air s’envole vers le Kyuuden.

Peu de temps après, arrive Isawa Ryu comme un dératé, faisant voler en éclat la porte. Apparaissent derrière Ryu 4 kunis qui viennent prêter main forte. Avant qu’ils ne puissent faire quoique ce soit, sur les murs du temple, des silhouettes ombreuses sont accrochées sur les murs. Des silhouettes arrivent dans l’ombre, on entend un murmure léger. Cela s’intensifie. « Je viens prêter main forte, mon kami s’est enfui au moment où la présence est arrivée ».

Des humanoïdes sans visage, voix rassurante. Ils canalisent l’énergie négative. Le lieu se remplit d’énergie positive. Stupéfaits, Ryu et les 4 kunis s’asseyent et observe. Agasha, prenant son courage à 2 mains, leur pose des questions sur leurs intentions et leur origine car nul ne semble savoir de quoi il s’agit.

Il s’agirait d’une famille non humaine qui aurait collaboré pour Daigotsu et qui serait une des familles dit appartenir au clan de l’araignée et cela n’a jamais été prouvé.

Ils descendent des murs, semblent dévisager Agasha. « Rassures-toi ». Il se déplace sur le crabe. Ce qui semblerait être sa main pose presque sa main dessus. Le samouraï semble moins s’agiter dans son sommeil, il semble serein. Le Kensen parle et insulte les créatures leur ordonnant de retourner en Outremonde. La créature retire sa main : « je le sauverai ». Toute la ville l’entend.

Agasha : « peut-on vous considérer comme nos alliés, à nous et à l’Empire ? »
La créature : « allié, oui, l’empire, oui, mais pas au clan. Mon maître m’a ordonné et j’obéis ».

Agasha : qui est votre maître
Créature : Daigotsu
*grand moment de solitude pour Agasha à 30cm de la créature…………….*

Agasha : quel est votre objectif ?
Créature : « mission spéciale. Arrêter le kensen »

Agasha : Que faut-il faire pour se débarrasser de cette créature
« moi, m’en charger »

Agasha : quel est votre nom ?
Créature : Je n’ai pas de nom

Agasha : comment vous nomme-t-on ?
Créature : « On m’a nommé Aku »

En entendant cela, certaines personnes se souvienne que selon la légende, il se ferait nommer « l’homme sans visage » et aurait commis des atrocités dans le passé. Les cernes du crabe semblent disparaître.

La créature lève le bras. Doucement, repasse le bras d’une légèreté extrême puis pose vraiment ça main dessus. « il est sauvé ». La présence semble ivre de colère : « comment avez-vous osez m’affronter, vous… Je vous tuerai même si je dois y passer mon existence ». D’un seul coup, le Kenssen voit son aura diminuer puis disparaît. Les kamis reviennent en masse dans la zone. La créature pose un pied dans une ombre sur le mur.

Agasha : « Comment doit-on vous considérer ? »
Aku : « Comme vous le désirez. Mon maître ordonne, j’obéis »

Les autres présences disparaissent aussi. Le crabe rouvre les yeux.

Ryoji : Quel est votre nom samurai-san
Crabe : Hida Fumio, j’ai été envoyé il y a de ça 1 mois en outre monde avec ma compagnie. Toute ma compagnie a été décimée.

Il ne se souvient de rien depuis la bataille.

Fin de la partie du 04/08/13

Personnage :
PJ :
- Agasha Rui : shugenja Isawa de l’Eau, 16 ans
- Ryôji : moine budokai (moine armé), ayant fait vœu de silence, 16 ans
- Mirumoto Jubei : duelliste mirumoto (absent)

PNJ :
- Isawa Ryu : inquisiteur Isawa, semble apprécier uniquement la ponctualité des autres
- Matsu Benji : dresseuse Matsu, 3 lionnes avec elle, escorte le groupe jusqu’à la frontière Lione, apprenti directe de Benika.
- Matsu Benika : Main de Jade, dresseuse légendaire Matsu
- Bayushi Paneki : champion de clan Bayushi, magistrat
- Daigotsu Susumu : le seul courtisan de l’araignée à être toléré
- Shiatsu : apparu dans les terres du clan du Phénix en détruisant des groupes bandits
- Akioui : femme ronin possédant Achouri
- Akomiko, l’ombre masquée : ronin
- Créatures Aku

Objet :
1 koku = 5 bu = 50 zénis


Lieu :
- Kyuuden Isawa
- Village de la Libellule
- Kyuuden Akodo
- Passe de Beïden
- Kyuuden Ochi :
famille vassale de la famille Bayushi.
Modifié en dernier par Rigald le mar. 27 août 2013 11:35, modifié 2 fois.
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Re: Les bribes du scribe

Message par Rigald » mer. 14 août 2013 11:15

Partie du 11/08/13

Kuni : « Merci d’avoir sauvé notre ami crabe, nous allons prendre soin de lui et le ramenez chez lui ». Agasha va discuter avec Isawa Ryu, à l’écart des Kuni et du reste du groupe. Isawa Ryu repart vers le château. Tout le monde va dormir. La fin de nuit est douce. Réveille le matin.

Agasha reçoit un message de son maître. Faire attention aux alentours, décryptant les auras de l’eau des gens (méditation lors des combats qui auront lieu pour voir les flux et reflux de l’eau chez les gens). Doit surveiller Akomiko en plus. Isawa Ryu a une impression de déjà-vu. Qui pourrait-il être ? A-t-il l’aide de Kami ? ou utilise-t-il la magie ?

49 participants au tournoi (le 50eme étant en prison). Le tournoi se déroule bien. Agasha médite durant un combat en particulier. Calme, trop calme ? La moitié des 50 est éliminée.

Au moment d’aller manger, le moine rencontre un Miromoto itinérant. Il va manger avec lui à l’auberge. Ils sortent ensuite. Akioui sort furibonde d’une des maisons de thé de la ville, elle renverse une étale. Dans le tournoi, elle était pourtant très calme. Une courtisane grue sort de la maison de thé, jolie. 2 bushis l’accompagnent. Ryoji va voir Akioui pour essayer de la calmer. Il semble que la grue aille dans la même direction qu’eux.

Agasha recroise Ryoji à cet instant, salut le Mirumoto. Les laisse partir et attend que la Dame Grue passe devant lui.

Agasha : « C’est un plaisir de compter une si belle et honorable présence à ce tournoi, Dame Doji Akioui ». Elle est surprise d’avoir été reconnu. Il s’agit de la sœur de Doji Domotai, la Daimyo du clan de la Grue. Ses 2 gardes du corps (les Grues de Fer ») sont méfiants. Elle demande à ce que son identitté ne soit pas révélés. Elle aurait été attaqué par 4 hommes très armés sans armoiries, sur les terres du clan du Lion, lorsqu’elle allait voir une de ses cousines mariées à un Lion. Agasha utilise des tournures de phrases et rond de jambes à la perfection. Flattée à de nombreuses reprises, elle part.

Arrivée au tournoi. Isawa Ryu est dans ses livres. Le fils du Daimyo local propose un duel à la ronine. Murmures dans la foule : pourquoi ? Elle se retourne énerver, et répond sèchement : « duel accepté ». Bayushi Baneki demande un arbitre officiel. « Le fils du Daimyo a décidé de provoquer en duel pour l’échauffement, je voudrais le plus grand calme parmi vous tous. Tous ceux qui parleront seront expédiés en dehors du domaine. Que le spectacle commence. »

Silence complet. Les 2 commencent à se concentrer. Akioui porte le premier coup. Le gamin est projeté. Le kimono a été déchiqueté par le vent. Comment ?! Le fils regarde Bayushi Baneki. Bayushi Baneki incline la tête qui fait un geste à l’arbitre. Akioui est déclaré vainqueur. Le fils part, se considérant comme humilité à l’extrême. « tu me paira ça saloperie de ronin, j’arriverai à laver mon honneur ».

Le tournoi reprend lentement. Il reste une dizaine de personne lors du 4ème tour. Les adversaires des 3 ronins célèbres tremblent de peur. Maintenant que l’on approche de la finale, les tensions apparaissent dans les flux de l’eau pour Agasha.

A 17h, il en reste 5. Fin du tournoi pour la journée. Le fils du daimyo redemande à faire un duel. Akioui est contrainte d’accepter le duel (statut supérieur). Le duel : Akioui le reprojette à nouveau. Ayant encore une fois perdu contre un ronin : « je me vengerai sale ronine, je me vengerai, t’inquiète pas, tu périras, tu ne feras jamais parti de ma famille ».

Ryoji et Mirumoto vont discuter avec Akioui la ronine. De son côté, Agasha discute avec son maître qui s’interroge quant à la technique d’Akioui. Agasha remarque de loin – remerciant le Mirumoto d’avoir demandé à voir la lame – que le katana d’Akioui est étrange. Elle porte le nom de Achouri. Arme de la famille impériale faite par un forgeron de Ci, 5 lames permettant de canaliser le ki. La couleur bleu nuit et acier les caractérisent. Où a-t-elle eu cette arme et où a-t-elle apprit à manier le ki, chose spécifique au moine pourtant ? De ce dont il se souvient, l’arme appartenait à Maître Kakita Akiza-o, devenu ronin suite à une défaite puis aurait disparu avec l’arme. Akioui est-elle son apprenti ?

Agasha discute avec son maître… Retour au temple, les 3 Pjs ensemble. Mange ensemble. Mais Agasha remarque une odeur particulière de Jasmin. Il se retourne et accueille Doji Akoui, qui est extrêmement séduisante. Mirumoto commence à baver devant elle. Agasha lui plaque la tête au sol, obligeant à faire un salut des plus respectueux et à cacher sa maladresse. Akioui la Grue commence à séduire les autres personnes présentent, Agasha est le dernier sur la liste mais le vieux prêtre du temple fait un arrêt cardique. Cela sort Agasha de sa transe et il se précipite pour aider l’homme qui mourra tout de même. Doji Akioui part. Les funérailles sont organisées rapidement.

Dans la nuit, un jeune gueule dans tous les sens, semble vouloir se bagarrer : « Akioui, sors ! viens là, je vais te défoncer la tête ». Des 100aines de personnes se réunissent. Le fils du daimyo local gueule à tue-tête. Le père-Daimyo arrive, avec Bayushi Baneki… Tous le gratin est là. Akomiko et Shiatsu sont présents. Il manque Akioui. A bout d’un moment, elle sort d’une des maisons de thé. Elle demande ce qui se passe. Le fils est en armure légère, avec un casque, daisho, prêt à en découdre.

« toi, espèce de salope, tu veux le domaine de mon père, avoue ! duel ! ». Akioui essaye de se justifier, elle veut juste devenir samurai pour redonner gloire à son ancien maître. Le daimyo se met à genoux et parle à son fils : « elle ne veut pas ta place, même si c’est ta demi-sœur, elle ne veut pas ta place ».

Le fils insiste. « J’accepte ce duel ». Les 2 commencent à se concentrer. Elle utilise la posture kakita. Le fils attaque mais d’un coup qui ne semble que l’effleurer, le fils est littéralement coupé en deux.

Le daimyo local voit son fils mourir, se met à genoux, les mains au sol, implore le pardon de sa fille pour l’avoir renié dès sa naissance, lui demande d’abréger ses souffrances d’avoir perdu son fils. Baneki : « qu’il en soit ainsi ». Akioui s’approche de lui, brandit la lame au-dessus de la tête, et sans le toucher lui tranche la tête. Baneki : « vu que le daimyo n’est plus et qu’il n’y a plus d’héritier directe, je m’occuperai de ses terres en attendant que la nouvelle daimyo soit en mesure de prendre ses fonctions ».

Un bûcher est allumé pour le Daimyo et le fils. Baneki officie en personne. Le seppun : « Akioui change de nom et obtient le domaine du clan. A faire dans les plus brefs délais ». Les 2 autres ronins sont dégoûtés, car le tournoi n’a plus lieu d’être. Une formalité administrative est faite : un représentant de chaque clan doit signer le document rédigé par le Seppun confirmant la succession accordé à Akioui.

Pour la signature :
- Mante : Magistrat Yoritomo
- Dragon : Mirumoto Jubei
- Scorpion : Bayushi Paneki
- Araignée : Daigotsu Susumu
- Imperial : seppun
- Crabe : berserker Hida
- Grue : Doji Akioui
- Licorne : une vierge de bataille Otaku
- Lion : un Matsu
- Phénix : Agasha Rui (Isawa Ryu ayant laissé sa place)
- Moine : Ryoji

Bayushi Baneki : « En ce jour, la famille Ochi ne peut plus représenter les intérêts du clan du scorpion, par obligeance la fille du seigneur ochi non reconnu devient la daimyo locale qui sera sous ma responsabilité. De plus, elle devra prêter serment devant toutes cette assemblée – où tous les clans sont réunis avec des représentants reconnus ainsi qu’un moine de l’ordre de shinsei – pour pouvoir faire l’acte de passation de feu son père à sa fille. Pendant 3 jours, ce domaine sera en berne. »

Le vrai prénom d’Akioui : Ochi Akiwaki. Pour la passation de pouvoir, Ochi Akiwaki décide que les 2 autres ronins (Shiatsu et Akomiko) deviendront les nouveaux samurais de la famille Ochi.

Le lendemain, tout le monde part… sauf les licornes, mantes et crabes pour vendre des biens à la nouvelle Daimyo.

Agasha récupère un ordre de mission auprès d’Isawa à destination des marais de Shinomen Môri. Isawa Ryu part en laissant un phénix de feu dans le ciel pendant 30 minutes. Agasha va dans sa chambre pour vérifier qu’il n’ait rien laissé. Il y a une lettre sur la table lui disant de prendre avec lui les 2 pjs, et de regarder un tiroir : un bijou représentant l’eau et le flux et reflux… Agasha envoi un kami de l’air : « Bien compris maître »

Il prend le cheval de son maître ainsi que le sien. Retourne au temple. Dit à Mirumoto : « le magistrat de jade Isawa Ryu demande à ce que vous m’accompagniez jusqu’au marais de shinomen mori. Acceptez-vous ? »
Mirumoto : oui, ce sera avec honneur

Il va ensuite chercher Ryoji et lui propose la même chose. Il accepte. Agasha demande à ce qu’ils préparent les affaires de voyage et les provisions pour le lendemain matin, date du départ. Agasha, ayant été le seul à officier toute la nuit, est épuisé. Il retourne au temple et s’écroule dans son lit, son devoir accomplit.

Mirumoto le suit peu de temps après. Ryoji lui se balade en ville, fait des achats, va dans une maison de thé. Contracte une dette d’un koku pour avoir eu les charmes d’une geïsha mais les fortunes lui ont souris car un marchand lui donne en remerciement d’une bénédiction. A cela s’ajoute.

Fin de la partie du 11/08/13

Personnage
PJ :
- Agasha Rui : shugenja Isawa de l’Eau
- Ryôji : moine budokai (moine armé), ayant fait vœu de silence
- Mirumoto Jubei : duelliste mirumoto

PNJ :
- Isawa Ryu : inquisiteur Isawa, semble apprécier uniquement la ponctualité des autres
- Bayushi Paneki : champion de clan Bayushi, magistrat
- Daigotsu Susumu : le seul courtisan de l’araignée à être toléré
- Shiatsu : apparu dans les terres du clan du Phénix en détruisant des groupes bandits
- Akioui : femme ronin
- Akomiko, l’ombre masquée : ronin
- Chasseur de sorcières Kuni : accompagne Isawa Ryu
- Ochi Akiwaki : le nouveau nom d’Akioui
- Doji Domotai : daimyo du clan de la grue
- Doji Akioui : sœur de la daimyo du clan de la grue
- Maître akiza-o : ancien grue, devenu ronin, ancien possesseur de l’arme Achouri

Objet :
1 koku = 5 bu = 50 zénis
Achouri :
une des 5 lames permettant de transmettre le Ki, appartient à Akioui.

Lieu :
- Kyuuden Isawa
- Village de la Libellule
- Kyuuden Akodo
- Passe de Beïden
- Kyuuden Ochi :
famille vassale de la famille Bayushi.
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Re: Les bribes du scribe

Message par Rigald » dim. 25 août 2013 20:37

Partie du 18/08/13

Traversée des territoires Scorpion. Arrêt à un village pour la nuit. Agasha est réveillé par l’agitation de son animal. 2 maisons en train de brûler ainsi que la forge. Agasha filent comme une flèche, les gens ont commencés à arroser la maison. Mirumoto et Ryoji se réveille suite au cri d’alerte d’Agasha et participent à la chaîne d’eau qui s’organise. Agasha est à genoux, il prie dans la langue des kamis, un parchemin ouvert devant lui. Les flammes semblent s’éteindre rapidement jusqu’à disparaître complètement. Agasha sermonne les villageois et leur conseil de ne pas mettre des habitations près d’une forge…

Le lendemain, dans une méditation, Agasha sent une puissante tempête de neige arriver. Il prévient le village et ses compagnons. L’ancien nous donne 3 torches. Agasha fait un sort sur chacun de ses compagnons avant de partir. 45km/h en moyenne pour les plus lents (je ne cesserai pas de me vanter ^^), à pied, pendant 1h. Les nuages nous rattrapent.

Dans un bosquet, il y a une cahutte, le toit en direction du sud. Dans la cahutte, il y a un arc et un carquois vide, feu éteint depuis 2 semaines. Préparation de l’abri pour les hommes et les chevaux. La tempête arrive. On arrive à se réchauffer. Agasha voit une silhouette assez grande approcher, bâton à la main sous la tempête de neige. Il va d’Est en Ouest. Il fait 2m de haut. Agasha prend une torche, l’allume et fait des signes à la silhouette. Elle s’approche. Crâne rasé, bandeau sur les yeux, bâton, kimono , cicatrice imposante sur l’œil droit, barbe longue et blanche. Il émane de lui une chaleur intense. Au moment où Agasha parle, il place d’un geste menaçant son bâton sous sa gorge. Ryoji désamorce la situation.

Il met sa main dans le feu brûlant, en extrait une bûche puis va s’assoir dans la neige. Il prononce des mots inconnus et la chaleur autour redevient atteint les 25°C (en pleine tempête rappelons-le). Il déclare ne pas avoir de nom, il est aveugle depuis la naissance, et nous sommes visiblement dans SON bosquet, chez lui. Si on désire l’appeler, on le nomme Miyoshi. Il est moine mais ne semble pas satisfait de la philosophie des temples. Il est simplement Toïste, et non Shintaoïste. Un moine des 7 vents ? Il considère l’éducation Osano-O comme étant trop simple. La neige s’interrompt sur le bosquet, mais autour, cela continue. Il ressent une autre présence dans le secteur. Il nous dit que nous sommes suivis. « les marais sont curieux des jeunes shugenjas » dit-il en guise d’avertissement à Agasha. Il se lève, dit une phrase dans la langue des Kamis. Agasha comprend qu’il demande aux kamis du feu de nous suivre et de ne jamais périr à nos côtés. Puis il s’en va.

Tour de garde pour la nuit. Au dernier, Ryoji entend un impact. Le moine lance l’alerte. Une motte de terre sur le bois. On semble être dans un endroit différent. Odeur différente plutôt nauséabonde, plus d’arbre qu’auparavant, la neige semble moins dense qu’auparavant. Les montures semblent agitées. Agasha et Ryoji reniflent une odeur déjà rencontrée, très familière. Agasha va voir dans les alentours. Un homme orangé est accoudé à un arbre. Isawa Ryu est là.

Il dit qu’il a fait appel à des contacts pour user d’un incroyablement puissant rituel de transfert du vide (non, mais sinon, rencontré des perso rang 6 ou 7, ça va bien 2sec….). Il est ami avec Miyoshi. Nous sommes au cœur de Shinomen Mori. Il va falloir faire une chasse au maho-tsukai. Il montre un samurai en armure violette, étendard de la Ki-Rin. Moto Miru. Commandant. Celui-ci doute de nos compétences mais Isawa le rassure. On prend les affaires et on se dirige vers un campement licorne.

La cible : Isawa Shuda : sa spécialité est l’attaque de corbeau et l’espionnage, meurtre d’un commandant du Shogun (membre de la Licorne). Il utilise des insectes qui peuvent exploser également. Arrivé à un campement fortifié. Les portes s’ouvrent. 2 garnisons de cavaliers. Le shogun n’est pas présent. Ils nous donnent 2 chiens de guerre avec 2 Mots : « traquez » puis « chassez ». Ils reconnaissent l’odeur de la souillure. Part à la traque. Juste avant de franchir la porte, un garde donne un papier à Isawa. Le papier autorisant l’ouverture des portes.

Dans le marais, les chiens finissent par trouver une piste. « Chassez ». Les corbeaux commencent à être de plus en plus nombreux. Des corbeaux mangent des cadavres, nous regardent… Arrivent près d’une grotte. Avancée à l’intérieur. Les chiens sont lâchés. Ryoji les suit à la même vitesse. Merci Agasha. Les chiens font un grand bond et sautent sur une porte qui explose sous leur masse.

Les chiens se mettent de chaque côté de la pièce et tournent autour d’un homme. Ryoji le charge mais il est plaqué sur le sol avant de pouvoir l’atteindre. Un morceau de son armure (l’épaulière) semble avoir volé. Au plafond de la grotte, des centaines et des milliers d’insectes. Agasha entre comme une flèche et lance sa torche avec des paroles adressées aux kamis du feu. Une explosion de flamme apparaît au plafond brûlant corbeaux et insectes. Les différentes explosions font tomber des rochers dont un vient blesser Agasha à la jambe.

Ryoji en profite pour charger l’homme cadavérique en position du lotus. Même si celui-ci ne bouge pas, il y a du sang au sol. Mirumoto entre, daisho dégainé et se met en posture défensive. Isawa nous ordonne de nous coucher. Il ouvre les bras en grand, et claque des mains. Une onde de flamme semble inonder la salle. Embrase le haut de la salle. Commence à gouter du magma sur le maho-tsukai. Ryoji se relève et attaque. Au sol, le sang commence du maho-tsukai à se propager partout au sol. Mirumoto et Ryoji attaquent. Les 2 chiens se jettent sur lui. Isawa canalise un sort à l’extérieur de la salle tandis qu’Agasha sort de la pièce précipitamment en voyant le sang.

Le maho Tsukai ouvre les yeux, souris. La chair des chiens tombent en lambeau. Ryoji et Mirumoto ne se sentent pas bien, ils souffrent. Ryoji et Mirumoto sortent de la pièce en vitesse. Les chiens se relèvent, sans peau, pas de chair, juste des ligaments, leur armure est intact. Ils sont aux côtés du Maho-Tsukai. Isawa ouvre grand les bras et les roches en fusion de la caverne commencent à tomber du plafond. Autour du Maho-tsukai, il y a une bulle remplie de sang qui le protège. Un des chiens est engloutie dans le magma. Il semble écrire quelque chose au sol. D’un seul coup, le groupe semble attirer vers lui. Tout le groupe est attiré dans le sang.

Ryoji le charge et lui tranche les mains. Le Maho-Tsukai semble énervé. Ryoi charge le dernier chien. Agasha retourne se cacher correctement derrière une palissade et invoque une prière. A ce moment, Mirumoto se voit couvrir de flamme qui ne le blesse pas. Le chien mord la jambe de Ryoji. Agasha continue et lance un sort dont le seul effet visible et d’entourer d’un halo bleuté Isawa. Isawa fait un contresort, la bulle se réduit, elle est altérée. La fusion commence à l’éteindre et il hurle de douleur. Isawa enchaîne ensuite sur une combustion interne.

Le maho est complètement défiguré. Il fait un dernier sort, tout le monde est plaqué au sol sauf Ryôji. Le sang commence à remonter et couvre entièrement de sang ceux aux sols. La tête du Maho Tsukai commence à tomber et le sang disparaît. Au sol, il y a une sorte de symbole représentant la Terre. Les 3 se relèvent.

Une lueur verdâtre s’élève du corps. L’âme du Maho Tsukai. Une immense main sort du sol, attrape l’âme et l’attire vers le sol avant de disparaître. Isawa nous félicite. Agasha fait une prière pour soigner les blesser. Retour à la forteresse. Il y a beaucoup moins de nuée de corbeau. Arrivée à la forteresse. Isawa Ryu sort le papier. La porte est ouverte. Moto Miru arrive. Le compte rendu est fait. Les affaires souillées sont brûlées.

Isawa veut à présent que nous allions dans dans le Sud, au Temple de Shudo Saïdo, sur les terres du crabe. On donne des montures à Ryoji et Mirumoto. Départ le lendemain.

Fin de la partie du 18/08/13

Personnage
PJ :
- Agasha Rui : shugenja Isawa de l’Eau
- Ryôji : budokai (moine armé)
- Mirumoto Jubei : duelliste mirumoto

PNJ :
- Ancêtre du village
- Miyoshi : moine ancien, aveugle, demi-sourd
- Isawa Ryu : magistrat de jade
- Moto Miru : un des 6 (5 vivants) commandants Licorne
- Isawa Atchu / Isawa Shuda : Maho-tsukai, nom gaijin, mort

Objet :
1 koku = 5 bu = 50 zénis
Monture d’Agasha
Monture portant le matériel
Monture de Ryoji
Monture de Mirumoto


Lieu :
Territoire scorpion
Cahutte de Miyori
Marais de Shinomen Mori
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Re: Les bribes du scribe

Message par Rigald » lun. 26 août 2013 11:36

Fin de la partie du 25/08/13

5 jours de voyage. Arrivée en vue des terres du Crabe et du temple de Shudo Saïdo. Il s’agit d’un autel. Fortune de la force, Bishamon. Arrive un homme venant du Sud au même autel. Il est trapu, encapuchonné, habillé chaudement. Il prie à l’autel. Il semble qu’on soit les personnes qu’il attendait. Il se nomme Hiruma Atshu. Il lui manque un œil. Il fait partie de la 4ème compagnie d’éclaireur Hiruma et il revient d’une mission. Il semble étrangement amer. Isawa Ryu doit rejoindre le village d’ici peu de temps.

Il nous conduit à un petit village de Masuhiro. Beaucoup de samuraï, dont beaucoup de Kuni. Le village semble assez riche. On est mené directement au Kyuuden. Ils n’ont plus de daimyo, un magistrat d’émeraude nommé Seppun Ari le remplace. Celui-ci nous reçoit très rapidement.

Le magistrat Seppun nous accueille. Il semble très ami avec Isawa. Kuni Ashi, l’ancien Daimyo, a été assassiné. Il y avait 2 gardes à l’entrée de sa porte. 1 garde à la tourelle au-dessus de sa fenêtre. Les appartements sur les côtés étaient occupés par des samurais. Cela s’est passé au 2ème étage. Sa gorge a été tranchée. Le sang a été utilisé pour écrire : « tu l’as bien payé de ta propre vie, je me ferai une joie de danser dans tes entrailles ».

Cela s’est passé une semaine auparavant. Les quartiers ont été scellés. Du sang a été retrouvé dans la chambre d’à côté, le lendemain avec les mêmes mots. Il y avait des gardes dans le couloir et ils n’ont rien vu. 2 Hiruma sur les fenêtres. Un kuni a eu l’autorisation afin de vérifier qu’aucune présence obscure ne soit intervenue.

Il nous donne 3 insignes, « vous serez mes yeux, mes oreilles et ma voix ». Il a recherché les ennemis potentiels du daimyo mais ceux-ci sont morts. Sinon, il a condamné 2 hirumas qui sont encore en vie et qui pourraient lui en vouloir. Ils ont été puni par Kuni Ashi qui les renvoyés directement à Kyuuden Hiruma.

Autre affaire, il y a 3 mois : un soucis avec un terrain, une des parcelles d’un paysan avait été volé par un autre paysan. Le magistrat, Shoshuro Ajimen a vérifié le jugement impartial du daimyo et a conclu que sa décision était juste. Les deux paysans se sont réconciliés depuis.

Autre élément du meurtre : les écrits se sont tous faits sur la face nord des chambres.
- 1er soir : écriture dans la chambre du Daimyo
- 2ème soir : écriture dans la chambre de gauche du Daimyo
- 4ème soir : dans la chambre d’en face du Daimyo
- 6ème soir : au bout du couloir, dans une chambre

Note d’Agasha : le 6ème soir, en s’approchant des chambres pour les rondes, le Seppun a ressenti un picotement dans la nuque. Présence de magie ?

On se dirige vers le couloir. Les heimins en ont peur. Les gardes nous laissent passer à la vue de l’insigne. Agasha ouvre toutes les portes. Seuls la chambre du Daimyo a des traces de sang au sol. Les autres. Dans la chambre du Daimyo, il y a une grosse bassine d’eau, des bacs dans les autres, le couloir est très sombre.

Le soir du meurtre du Daimyo, les personnes qui occupaient les chambres (selon l’ordre) :
Femme – Daimyo (écriture, 1er) – Fils (écriture 2ème) – Comptable
Maru maître fauconnier - maître d’arme (écriture 4ème) – second fils - sœur du daimyo (écriture 6ème)

Agasha demande à un grand crabe de tester le plafond des chambres, pour vérifier qu’il n’y ait pas de plaques déplaçables. Dans la chambre de la sœur, un morceau du plafond qui s’écroule. Il y a un espace de 50cm, sur 1m de large et 20 cm de long. Couche uniforme de poussière de 2cm. Cela semble être une vieille cachette qui n’a pas été utilisée depuis longtemps. Rien de particulier dans les autres chambres L’écriture semble être celle d’un enfant ou d’un novice en écriture.

Agasha entre en méditation dans la chambre du Daimyo, devant la bassine d’eau. « Montre moi ce qui s’est passé dans cette pièce il y a de cela 9 nuits, là où un kami de l’eau s’est déversé dans cette pièce, quittant son hôte ». L’air était assez pesant, un autre kami était affolé avant de disparaître, une présence méchante, un kami beaucoup plus fort était là. Un kami de l’eau accompagnait. Il semblait féroce et déterminé, en colère. La présence semble humaine.

Le kami agressif est rentré progressivement dans la pièce, il n’est pas rentré par la fenêtre, il est rentré par là le mur Nord et est repartit dans la même direction, après avoir étalé « mon frère kami sur le mur ». Le kami, qui se baladait les jours suivants a ressenti la même présence dans la chambre de la sœur, au moment où les inscriptions sont apparues. Enfin, avant même le meurtre, il a ressenti cette présence en plein jour dans la chambre du fils, 2 jours auparavant.

A la sortie de sa méditation, Agasha dit que son compte rendu attendra. Il va fouiller dans la chambre du fils. Il reste les livres qu’il étudie : « le massacre d’Oni à main nue pour les nuls ». D’instinct, il vérifie qu’il n’y ait rien de cachés. C’est là, avec l’aide de Ryoji et de Mirumoto, qu’il trouve quelque chose : tous les 4 mots/kanji, il y a des kanjis qui n’ont rien à faire dans le livre. Ce kanji donne du sens à la phrase mais ne sert à rien en soi. Les aligner ne donne pas de code caché.

Le même procédé est fait dans la chambre de la sœur mais rien n’est trouvé dans « les sorts kuni contre les créatures de l’Outremonde ». Dans la chambre du maître d’arme, l’étude de « les catapultes contre les forces de l’Outremonde » révèle que toutes les 4 pages, il y a 2 kanjis qui n’ont rien avoir à le texte. Rien de particulier dans les autres pièces.
Doutant, Agasha va méditer dans la chambre de la sœur du Daimyo pour interroger le kami de la terre de chacun de ses livres. Déjà, un seul lui apparaît et laisse entendre dans ses propos que les pages viennent du même kami, du même arbre. Agasha demande si des éléments sont cachés et le kami de la terre lui pose une devinette. Il découvre ainsi que les 3 textes sont codés :
- 1er : toutes les 4 kanjis, il y a 1 mot.
- 2ème : toutes les 2 pages, il y en a 4 mots
- 3ème : toutes les 4 pages, il y a 2 mots

Agasha sort de sa méditation et révèle la nouvelle clé de lecture. Ryoji décide d’aller fouiller dans les papiers du Daimyo. Dans des kanjis numériques, il y a des nombres qui n’ont rien à faire dedans, même s’ils ne faussent pas la liste des comptes. Sur 4 pages uniquement, 2 chiffres par page. Les dates remontent à 3 ou 4 mois, sans ordre précis.

Agasha invite les autres à discuter dans le jardin à l’abris des oreilles indiscrètes pour révéler ce qu’il a découvert et commencer à émettre des soupçons. Le repas du soir arrive. Mirumoto discute à voix basse avec une servante. Ryoji va dormir. Agasha, quant à lui, décide d’aller passer une nuit blanche dans le couloir des chambres.

Il discute avec les gardes, l’air de rien. Et il apprend certaine chose. Le fils a loupé l’examen d’entrée chez les berserker, il est tombé face à une ancienne recrue récupérée il y a 3 semaines, une fille. Elle a appartenu à un daimyo du clan du scorpion, elle ne servait que du garde à la porte. Elle a fait parti d’un échange commercial. Ancien nom : Shoshuro Aouyiko. Maintenant elle porte le nom d’Hiruma Aouyiko. Elle est partie il y a 3 jours en direction de l’Outremonde. Le fils s’est fait dérouillé par cette Hiruma Aouyiko alors que ça faisait 2 ans qu’il s’entraînait. Le fils a commencé à pleurer au moment où le père a commencé à le corriger pour avoir échoué.

Durant sa ronde, Agasha entend des chuchotement qui viennent de la sacoche. Ils viennent des feuilles et des 3 livres qu’Agasha avait gardé sur lui. « Il faut le tuer, il a trahi son clan ».
Agasha, murmurant lui aussi : Qui faut-il tuer ?
Livres : le Daimyo, il faut le tuer.
Agasha : Pourquoi faut-il tuer le Daimyo ?
Arrêt des chuchotements.

Rien de particulier ne se passe après cela. A 5h30 du matin, des bruits de pas. Le second fils du daimyo vient donner de la nourriture aux 4 berserkers en faction.

Au petit déjeuner, Ryoji se lève en forme, Mirumoto a un sourire niais aux lèvres et Agasha des cernes sous les yeux, défraichi. Le Seppun semble fatiguée, comme après un très long sommeil. Une présence lourde arrive. Isawa Ryu. Agasha fait le compte-rendu. Isawa est satisfait, il a déjà une idée du pourquoi du comment et du responsable. Le Seppun est dégoûté d’avoir enquêter pendant une semaine et de ne pas avoir obtenu autant d’élément.

A 17h, le groupe est demandé dans le bureau du magistrat d’émeraude avec la famille du daimyo. Le Seppun pose un ultimatum : que le meurtrier se dénoncer maintenant et il pourra se faire seppukku. Si il ou elle ne se dénonce pas, ce sera la pendaison publique. Le fils s’avance et se dénonce, mais le Seppun dit que ce n’est pas lui. Il accuse alors la femme car il dit que c’est elle qui l’a rejoint dans sa chambre et qu’elle a simplement incité d’autres personnes à peindre ces mots à sa place. La femme se met à genoux et pleur.

Agasha : mais comment a-t-elle eu ce savoir ? Isawa lui répond. Shoshuro Aouyiko est la sœur de la femme du Daimyo, et la femme elle-même est une Shoshuro. Elle a étudiée auprès des Yogo. Elle est emprisonnée et pendu. Elle sera exécutée pour avoir tué son mari le daimyo, mais la partie sur le fait qu’elle est scorpionne sera cachée (pour éviter toutes représailles ultérieures).

Isawa demande que Seppun prenne le groupe à son service. Isawa va chasser des choses pires que des maho tsukai et ne pourra pas les protéger. Seppun accepte. Les membres du groupe reçoivent des plaques à leur nom.

Fin de la partie du 25/08/13

Personnage
PJ :
- Agasha Rui : shugenja Isawa de l’Eau
- Ryôji : budokai (moine armé)
- Mirumoto Jubei : duelliste mirumoto

PNJ :
Isawa Ryu : magistrat de jade
Hiruma Atshu : éclaireur hiruma de la 4ème compagnie
Seppun Ari : Magistrat d'émeraude
Kuni Ashi: daimyo de Masuhiro, mort
Shoshuro Aouyiko : ancienne samurai scorpionne devenue Hiruma, soeur cachée de la femme du Daimyo
Hiruma Aouyiko: ancienne samurai scorpionne

Objet :
1 koku = 5 bu = 50 zénis
Livres et feuilles portant des sceaux Yogo


Lieu :
Masuhiro : village du crabe
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Re: Mémoires d'un samurai voyageur

Message par Rigald » mar. 10 sept. 2013 20:07

Partie du 08/09/13

Mirumoto, Agasha et Ryoji sont devenus officiellement les Yorikis du magistrat d’émeraude Seppun Ari. Celui-ci demande à ce que l’on se prépare en urgence pour une nouvelle affaire dans un village du Crabe, plus au Sud. 6 montures : Mirumoto – Ryoji – Agasha – Berserker – Seppun – monture de bas.

Au bout de 2ème jour de chemin, on rencontre une personne. Elle est en armure verte, avec un symbole de la Mante, une femme à pied avec un arc.
Seppun : « Que faites-vous ici ? »
Femme : « Quelques affaires personnelles dans le coin »
Il devine que c’est une Tsuruchi. Il propose de faire route ensemble et peut-être que ses talents de chasseuse de prime seront mis dans une affaire grave. Elle se nomme Tsuruchi Umiko. Les autres se présentent à leur tour. Agasha, méprisant : « je suis étonné de trouver un arc à louer ici ».

Arrivée en fin d’après-midi à Kyuden Ashoui. Agasha et le magistrat se dirige vers le château, les autres s’occupent des montures. Agasha : "maître, si vous souhaitez impliquer cette mante *mépris* dans une affaire impériale, ne faudrait-il pas au moins la faire doshin, pour les besoins temporaires de l'enquête et éviter les tracasseries administratives".

Arrivée aux portes du château, 4 gardes Hida. Ils bloquent le passage puis ils s’écartent une fois qu’ils entendent la fonction du magistrat. Un scorpion part à ce moment et se trouvent alors présent une femme gruen Doji Amaya, un Yoritomo colérique, le daimyo (Hida Shikashi) et sa femme. Le Yoritomo part comme le scorpion. Le seppun s’arrête auprès de Doji qui était en train de discuter auprès de la femme du Daimyo. Elle venait pour des affaires de clan qui sont à présent terminé.

Le Moine et Tsuruchi arrivent et saluent Doji. Le daimyo veut s’entretenir en privée avec le Seppun. Le Seppun négocie nos chambres, les yorikis et la Tsuruchi y sont emmenées. Moine et Tsuruchi vont s’entraîner au Dojo. Agasha reste dans sa chambre, à lire des ouvrages, il voit qu’il a oublié de détruire les ouvrages aux mots magiques de la Scorpionne de l’affaire précédente. Il le fera après. Doji discute avec la femme du Daimyo, elle apprend qu’il y aurait eu une dizaine de mort dans les rizières mais guère plus.

A l’heure du repas, nous sommes 40 à la table. Le Seppun et le Daimyo sont loin. Le seppun écrit quelques mots sur des papiers et les transmet au membre du groupe (sauf Doji).
Il invite Tsuruchi à rejoindre l’enquête et demande aux autres de chercher quelqu’un d’autre. Agasha et Ryoji propose cela à Doji puisqu’elle montrait un certain intérêt pour la chose. Agasha remarque une chose de plus sur son mot, qui semble le contrarier.

Fin du repas, retour dans les chambres pour certain. Doji joue de la musique pour ceux qui veulent avec un Koto et un petit oiseau chanteur vert. Agasha descend au moment où le moine propose de boire le thé. Il dit au groupe d’aller voir le Seppun dans sa chambre. Le seppun est dos à sa porte, il se retourne et raconte l’affaire :

10 personnes se sont fait tuer dans les champs. Œuvre d’une ou plusieurs personnes. Les meurtres ont été perpétrés dans la nuit. 3 jours d’affilés, dans des champs différents
1er jour : 6 personnes ont été réduites en bouillies (père, mère, grand père et 3 enfants) : Est
2ème jour : 2 personnes ont été démembrées, un jeune couple marié : Nord
3ème jour : 2 personnes ont été pendues, éventrées, avec des symboles Yoritomo avec un initial, complètement isolé : Ouest

Le magistrat parle d’un ancien Mante, Yoritomo Daishiro, devenu ronin, réputé pour sa sauvagerie lors des abordages. Il aurait attaqué un dignitaire étranger, pendu et éventré avant de le marquer avec un symbole Yoritomo accompagné de ses initiales comme les premiers meurtres. Il a disparu avec 4 membres de son équipage.

Cette nuit servira à nous reposer pour commencer l’investigation demain matin. Il faut espérer que les meurtres cessent cette nuit à cause de la surveillance. Ils donnent des symboles de doshins à Doji et Tsuruchi.

Durant la nuit, Agasha, qui ne dort pas, entend des bruits de pas, 4 ou 5 personnes, en armure. Il va dans le couloir pour rencontrer les Hiruma devant la porte du magistrat. Ils ont découverts 8 corps déchiquetés à l’Est. Agasha va réveillé les autres : il parle fortement pour réveiller le moine en ouvrant brusquement la porte, il ouvre délicatement la porte de Doji et la réveille de quelques mots. Puis pour Tsuruchi, il ouvre violemment la porte et hurle « LA MANTE, DEBOUT ! ».

Le petit monde se prépare rapidement puis tous partent en courant en suivant les Hiruma. Voyant que Doji est à la traîne, Agasha lui demande l’autorisation de la toucher. Il murmure quelques mots dans la langue des Kamis et elle et lui se mettent à glisser sur le sol eneiger, dépassant même les Hiruma.

Arrivée sur un secteur bien quadrillé et délimité par les Hiruma. Agasha continue sa route en courant cette fois-ci pour sortir du périmètre, Doji va questionner les Hiruma, Tsuruchi inspecte les traces, Ryoji ne bouge pas. Il y a des traces de sang, mais aussi de sceaux un peu partout. Les corps ont été transportés. Agasha remarquent des traces qui serpentent jusqu’à une petite cabane, 500m plus loin. Différentes personnes ont marché dans les traces de pas. Remarquent une trappe, tunnel qui mène en direction de la ville. Il demande aux autres de venir. Ils s’engouffrent à l’intérieur. Avant de rentrer, Agahsa envoi un kami de l’air à au chef Hiruma qui nous a mené ici pour leur indiquer la trappe.

Le tunnel est grand, haut, large. On progresse pendant un certain temps. Embranchement : 1 au Nord, Est, Ouest, Sud et Ville. Beaucoup de trace en direction du nord (4 / 5 personnes). Direction de la ville : beaucoup de traces et de sang allez retours. Aucune trace en direction du Sud. Direction la ville.

Commence à entendre des gens, de l’animation, au-dessus. Arrivée devant une porte. Arrivée en descendant. 2 grandes portes de haut. Ryoji ouvre les portes, il y a plein de lumière. Il n’y a personne. Bloc de torture. Parterre de sang. Il y a une porte au fond. Agasha propose à Doji de la porter pour qu’elle ne se salisse pas. Traverse la porte, au sol un nourrisson en putréfaction au sol. Doji vomit au sol. Arrivée sur les marches, puis dans une nouvelle salle arrivée dans une autre salle, avec quelques taches de sang. Agasha pose Doji.

Il y a un homme assit. Dos à nous. Crâne rasé, tête penché en avant. Il fait 2m, baraqué. Pas d’armure. Ryoji s’approche de lui. Agasha : « Yoritomo Daishiro, vous êtes coupable ». Aucune réponse. Ryoji le pousse, il tombe au sol, la tête est presque décrochée. Tsuruchi s’approche. Seul Doji et Agasha reste en arrière. Tsuruchi met la main sur la tête. Il y a une présence au-dessus d’elle. Cette présence descend. Une énorme mante religieuse, infesté de vermine, faites de morceaux de corps.

Tsuruchi est périfié par Daishiro no Oni tout comme Agasha. Doji fuit en direction du couloir tandis que Ryoji se tient prêt en combat. Ryoji frappe la créature dans le dos, 3 hirumas arrivent à ce moment. La créature se retourne et frappe Ryoji qui est propulsé dans un meuble. Ryoji se relève et frappe dans les pattes arrière de l’Oni dans sa charge. Les Hirumas chargent au katana. Ils sectionnent une des pattes.

La créature attaque Tsuruchi mais celle-ci se prévient de l’attaque et est juste envoyée un peu plus loin. Elle tire dans la foulée en se relevant mais la flèche ricoche sur la carapace de la créature. La créature gesticule dans tous les sens et transperce un Hiruma dans l’estomac. En dégageant sa patte, l’oni envoi valser le corps plus loin.

Doji se rapproche d’Agasha. Agasha : « Hiruma, vous avez la bénédiction du Feu avec vous, tuez la ! » (cette créature). Des flammes commencent à sortir du sol et à entourer les jambes de l’Hiruma, puis remontent pour l’enflammer intégralement, katana compris. On entend de nombreux bruit de pas dans le couloir.

Le premier Hirma loupe son attaque tandis que celui qui est devenu enflammé tranche dans une des pattes de la créature. La patte se disperse en plein de morceaux de cadavres et d’os. Tsuruchi en profite pour le loger une flèche dans son flanc. L’Oni plante sa patte-lame dans la jambe de Ryoji qui recule légèrement. Doji se déplace. Maintenant que son camarade n’est plus au coude à coude avec le reste de la mêlée, Agasha lance : « La fureur d’Osano-O vous accompagne moine » et Ryoji s’enflamme lui aussi.

7 Hiruma venu du couloir se mettent devant Agasha, arc en main et tirent en cloche, 2 ou 3 flèches chacun. Des flèches touchent Ryoji et l’Hiruma enflammé mais ils restent debout. L’autre Hiruma est tué sur le coup. Doji se glissent derrière la créature mais comme Tsuruchi et Ryoji, n’arrive pas à toucher la créature. La deuxième salve de flèche finit d’abattre l’Oni. Les 4 personnes au contact se sont écartées à temps.

Il y a 8 cœurs à l’intérieur de l’Oni. Les Hirumas morts sont mis sur la créature et le feu y est mis. Agasha regroupe l’Hiruma blessé et Ryoji pour les soigner. L’Hiruma en profite pour arracher la patte de la créature plantée dans la jambe de Ryoji puis y verser de l’alcool. La grave blessure à la jambe se résorbe grâce à la prière d’Agasha.

Agasha et les Hirumas ouvrent la porte de la salle. Ils reconnaissent les fondations du Kyuuden. Agasha envoie un kami à Seppun Ari. Arrivent 5 min après des gardes et le magistrat. En attendant, Agasha s’est assis à l’extérieur pour se reposer. Il n’a toujours pas dormi et il fait plein jour là encore. Doji fait le récit des évènements. Seppun Ari dit qu’il demandera l’affectation de Doji et Tsuruchi à ses côtés. Tout le monde peut partir mais il y aura ce soir un banquet pour fêter la fin de l’enquête. Agasha demande un entretien avec le magistrat.

Le soir au banquet, une personne ayant une certaine prestance arrive. Peinture de guerre, barbe blanche tressée, cheveux blanc. Kuni Masato. Il arbore les armoiries des magistrats de jade. « Je viens à la demande du magistrat Seppun Ari pour une affaire. Suite à la requête envoyée par Seppun Ari, un de ses yorikis aurait besoin d’apprendre comment faire face à l’Outremonde ». Agasha, très humble, confirme son souhait. Il commencera à partir de demain au lever du jour. Seppun Ari l’invite à manger. Kuni s’installe à la table, sans se soucier de l’étiquette.

Fin du banquet.

Fin de la partie du 08/09/13

Personnage
PJ :
- Agasha Rui : shugenja Isawa de l’Eau
- Ryôji : budokai (moine armé)
- Mirumoto Jubei : duelliste mirumoto (absent)
- Tsuruchi Umiko : chasseuse de prime
- Doji Amaya : courtisane et musicienne

PNJ :
Seppun Ari : Magistrat d’Emeraude
Hiruma Aki : yojimbo de Seppun Ari
Hida Shikashi : Daimyo de Kyuden Ashoui
Yoritomo Daishiro :
Kuni Masato :

Objet :


Lieu :
Kyuden Ashoui

Divers :
1 koku = 5 bu = 50 zénis
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Re: Mémoires d'un samurai voyageur

Message par Rigald » dim. 22 sept. 2013 14:05

Partie du 15/09/13

Le Seppun nous fait mander. Nous devons nous diriger vers Kyuden Hiruma suite à un meurtre. Agasha ne semble pas particulièrement ravi. En chemin, Seppun annonce qu’une personne lui a été recommandée, et elle doit se situer près de la Grande Muraille à la troisième porte. Il n’a aucune autre indication.

Arrivée près de la porte, Agasha voit une Lionne, dénotant particulièrement avec les couleurs du crabe. Avec l’accord du Seppun, il s’y dirige avec les autres yorikis, à l’exception de Doji, rêveuse devant la muraille. La lionne se nomme Matsu Kyoko, une berserker Matsu, envoyé pour accompagner Seppun Ari.

Elle est accueillie dans le groupe. Le seppun vient est annonce qu’un crime a été commis dans le Kyuden Hiruma il y a quelques jours. 2 berserker crabe nous rejoignent en escorte. Chacun reçoit 2 doigts de jade. Passage de la porte. 10m après la porte, une petite rivière, un pont puis les terres corrompues de l’Outremonde…

Halte pour la nuit. Il faut attendre la nuit complète pour éviter de rencontrer d’autres créatures. Au loin, 9 onis et 50 gobelins se dirigent vers le mur. Des bruits de bataille au loin. Durant la nuit, Tsuruchi fait d’horrible cauchemar. Au petit matin, on est réveillé par les crabes. Tout le monde fait ses entraînements puis nous rejoignons le Kyuden Hiruma.

La forteresse est plutôt ronde. Les portes nous sont ouvertes. Des murs de 10m d’épaisseur. La terre est consacrée. Le Seppun va voir le Daimyo et le magistrat. Agasha va voir le médecin local et le fauconnier. Tsuruchi propose un duel avec Matsu, Ryoji et Mirumoto en spectateur. Doji demande à visiter les couloirs.

Au Dojo, Mirumoto, Ryoji, Tsuruchi et Matsu voient arriver Hiruma Rik’Tik’Tichek, un nezumi blanc, en armure de samurai adaptée à sa talle, avec un katana et un wakizashi. Il a des galons : commandant éclaireur. Il a des peintures de guerre. Arrive ensuite Hiruma Sakimi, sa subordonnée. « Commandant, nous devons repartir pour une mission que notre daimyo nous a donné ».

Agasha arrive au Dojo au moment où on les fait mener au daimyo de la famille. Le Daimyo Hiruma Todori, commandant de tous les éclaireurs, de la forteresse Hiruma.

L’affaire : Une mort troublante. Un très doué éclaireur qui devait être en passe de devenir commandant. Il est mort il y a 1 semaine. C’était un nezumi, Hiruma Kanoc'rctk. Il ne cachait pas ses ambitions. Retrouvé en 3 morceaux : tête, tronc, jambes. Personne d’autre ne pouvait prétendre à son poste. Il aurait fait le 4ème commandant Nezumi, sous la 8ème compagnie.

Dans la forteresse il y a 28 Nezumis, 3 commandants nezumi, dont 2 tribus représentées qui ne s’entendent pas forcément mais qui s’entraident :
- Tribu du soleil levant (celle du mort)
- Tribu du soleil couchant (celles des 3 autres commandants)

Un son de corne de brume résonne. Il y a une attaque. Un oni élémentaire de terre s’apprête à attaquer le Kyuden. 35m de haut, 20 tonnes, beau bestiau. Il s’est formé par rapport à la pierre qu’il y a autour de la forteresse. Pierre, cristal… Les archers commencent à tirer mais les flèches ricochent. Les catapultes et les balistes tirent. Les commandants et le Daimyo font des signes pour diriger les hommes. Au bout de 30 minutes, la bête arrivent aux portes mais a souffert : elle est en flamme. Elle s’écroule devant les portes, en ayant simplement portée un coup.

Suite à la suggestion d’Agasha, le Seppun fait passer Matsu au statut de Yoriki, puis le groupe s’organise sur les actions à entreprise. Matsu, Mirumoto, Ryoji et Tsuruchi vont fouiller la chambre du Nezumi. Doji se propose d’aller questionner les occupants du Kyuden et suggère à Agasha de communier avec les esprits. Celui-ci interrompt sèchement Doji en lui disant de ne surtout pas lui dire quoi faire, qu’elle n’avait aucune idée du devoir et habilités des Shugenja. Agasha dit finalement qu’il va méditer dans le temple de la montagne.

Dans la chambre, le nezumi semble avoir fait ses dents sur les meubles de bois. L’armure est très propre malgré le sang de la pièce, tout comme son daisho. Il y a des lettres de recommandations d’Hiruma Yakiaru. On lui a tranché la tête quand il ne bougeait pas semble-t-il. Mais hormis cela, le groupe n’en apprend guère plus.

Après sa méditation, Agasha va dans la chambre et parle au kami de l’armure, qui extrêmement polie, a pût avoir des reflets sur elle. Le kami lui dit que c’est une femme humaine qui a commis le meurtre.

A ce moment, la corne de brume sonne de nouveau. Oni en vue. 6 oni de 6m de haut. Ils échappent au tir de baliste. Un Oni sur les 6 rentre dans la forteresse en allant sur les toits. Un berserker lui tient tête. Hiruma Aki, le yojimbo du Seppun. Voyant cela, Agahsa passe par-dessus la rambarde et se jette dans le vide à la surprise des personnes passant à proximité. Puis il commence à monter dans les airs comme s’il montait des marches. Il aperçoit 3 autres Oni en train de descendre à flanc de montagne. Agasha avertit les Hirumas. Ceux-ci se mettent en mouvement.

Le Daimyo Hiruma monte sur les remparts et tir à l’arc sur eux, tout comme le Seppun ainsi que Tsuruchi. Agasha se raproche d’Hiruma Aki et lui lance un sort, celui-ci faisant pleuvoir une pluie de coup sur la créature. Ryoji, Seppu, Daimyo, Matsu se mettent en position pour atteindre les 2 descendants la montagne. Le 3ème de la montagne est blessé aux jambes. Les 2 autres ont bondis sur le Seppun et le daimyo. Les créatures à l’extérieur sont éliminées.

Une des créatures frappe grièvement Ryoji, une autre descend dans la cour intérieure. Le berserk Hiruma Aki frappe violement la créature et deux autres Hiruma en même temps. La créature est morte et tombe du toit. Ryoji frappe et repend du sang noir et souillé partout. Le Seppun charge et éventre la créature qui s’écroule. La créature au sol saute près de Tsuruchi.

L’autre oni finit de descendre sur les murailles. Le Daimyo tire sur celui-ci. Tsuruchi essaye de se faire discrète et de filer mais la créature la repère tout de même. Matsu charge et blesse la créature. Mirumoto se retourne et saute en l’air, plantant son daisho dans le dos de la créature. Agasha, marchant dans les airs, se rapprochent de la créature proche de Tsuruchi, et, parchemin à la main, fait apparaître des silex de jade qui vont se planter dans la créature. Doji scande les hauts faits Hiruma pour arranger les troupes.

Ryoji frappe et la créature commence à devaler le flanc de la montagne. Le Seppun saute et frappe à son tour avant d’atterrir sur la corniche. La créature saute et va s’écraser dans la paroi pour faire tomber Mirumoto. Celui-ci ne saute pas à temps et se retrouve écraser et tombe au sol. Le daimyo tire une flèche consacrée par le jade et la créature hurle. Tsuruchi tire et blesse la créature. Matsu charge et saute en l’air, broyant de son daisuchi la colonne vertébrale de la créature qui s’effondre.

Arrive sur le rempart Hiruma Aki. Il lui faudra du temps pour se calmer. Au total, 10 humains et 9 oni morts. L’heure du repas est avancée.

Agasha organise une réunion avec les yorikis, doshin et le seppun pour réunir les informations. Tsuruchi n’a rien trouvé de concluant. Doji a appris qu’il n’y a aucune haine, il a un petit frère dans l’armée, très apprécié pour la cuisine et personne n’a dit du mal de lui. Agasha expose sa découverte.

Doji rajoute qu’il y a eu de nouveaux arrivants récemment, dont une ancienne scorpionne devenue Hiruma. Agasha fait immédiatement le lien avec une enquête précédente. Il s’agit de Shoshuro Aouyiko devenue Hiruma Aouyiko.

Ryoji et Agasha vont l’interroger mais n’en tire rien de concluant. Elle semble cacher quelque chose et n’a pas utilisé son arme pour tuer un nezumi récemment (appel aux kamis de l’eau de l’arme par Agasha). Ils la remercient. Mais Agasha estime qu’elle a pût utilisée une autre arme pour commettre le crime.

Fin de la partie du 15/09/13

Personnage
PJ :
Agasha Rui : shugenja Isawa de l’Eau
Ryôji : budokai (moine armé)
Mirumoto Jubei : duelliste mirumoto
Tsuruchi Umiko : chasseuse de prime
Doji Amaya : courtisane et musicienne
Matsu Kyoko : berserker Matsu

PNJ :
Seppun Ari : Magistrat d’Emeraude
Hiruma Aki : yojimbo de Seppun Ari
2 Hida : escorte crabe
Hiruma Rik’Tik’Tichek : nezumi, commandant éclaireur Hiruma
Hiruma Sakimi : éclaireuse Hiruma au service d’Hiruma Rik’Tik’Tichek
Daimyo Hiruma Todori : daimyo de la famille Hiruma
Hiruma Kanoc'rctk : Nezumi, mort
Hiruma Aouyiko : ancienne Shoshuro Aouyiko

Objet :
1 koku = 5 bu = 50 zénis

Lieu :
Kyuden Hiruma
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Re: Mémoires d'un samurai voyageur

Message par Rigald » dim. 6 oct. 2013 14:34

Partie du 29/09/13

Invité au festival du Cerisier Rose. Très long voyage à partir de Kyuden Hida : 1 mois et demi.

Il y a des nouvelles du front Nord : Kyuden Isawa a été détruit. Des moines en armure lourde de l’araignée aident les clans majeurs. 4 maho tsukai de l’Araignée ont fait appel des onis pour aider les clans majeurs. Les Maho Tsukai ont été exécutés déchaînant la colère des onis qui s’en prirent aussi bien aux Yobanjins qu’aux Samuraïs. Le dragon a perdu l’un de ses temples.

Pendant le voyage, le moine nous bassine avec des citations de Shinseï. Nous passons un pont fleuri alors que l’on est en plein hiver. La légende raconte que c’est le pont issu de l’amour inavouable d’un Lion pour une Grue.

Passe devant Shiro Daidoji. Arrivée à Kyuden Doji. Doji nous conte l’histoire du Kyuden. Mener devant la maison de Doji. Doji nous invite dans la demeure familiale. Doji va voir son cousin, gardé par Daidoji Fumiho. Elle rencontre donc Doji Jun (Obéissance), un possible commandant. Doji apprend les nouvelles du front.

Ryoji va prier dans le Temple des Héros. Agasha va faire des emplettes. Il trouve un véritable trésor. Kuni va proposer ses services à la magistrature de jade. Il y rencontre Kuni Kasumori, porte le nom d’un homme mais c’est une femme. La nièce du véritable Kuni Daigo. Tsuruchi va s’entraîner à l’arc au Kyuden. A l’arc puis au iaijutsu avec un sensei Doji Hakuseki, une femme. Kuni va au dojo de magie des Asahina où il tombe dans une embuscade de questions sournoises. Il apprend au passage que Kuni Kasumori serait à moitié Naga…

Regroupement à la maison de Doji. Repas du soir. Doji Domotai et sa sœur arrivent. Tout le monde s’incline. Puis arrive Doji Jun’ai, une des grandes commandantes de la Doji, une héros Doji. On nous fait signe de nous relever. On parle de nous dans certaines cours, les Otomo sont bavards. Doji Jun’ai s’assoit parmi nous, sans se préoccuper du rang. Jun’Ai : « ah voici nos héros. J’ai entendu parler de vous ».

Quelqu’un s’approche, un serviteur qui un objet vêtu d’une étoffe de soie entre les mains et le donne à Agasha. Celui-ci, avec politesse, compliment et grande étiquette l’offre à Doji Domotai, pour renouveler l’amitié qui lie le Phénix et la Grue. Doji Domotai retire l’étoffe. L’objet est un coffret de bois magnifique, rare et sculptée superbement. Elle l’ouvre et semble surprise. Elle en ressort une sculpture faite d’un métal légèrement argenté. Les personnes portant les armures offertes reconnaissent que le métal de la sculpture est proche de celui de leur armure. Il s’agit d’une sculpture Tsi. Une grue en train de couver un nid tandis qu’un phénix recouvre de ses ailes la grue et ce qu’elle protège. Le phénix a des rubis pour yeux tandis que la Grue a des yeux de Saphir.

Agasha raconte qu’il a rencontré sur la place du marché un forgeron mobile Tsi, Tsi Keiji. C’est lui qui a créé les armures de Mirumoto, Matsu, du moine, et de Tsuruchi. Ainsi que le Bisento de Ryoji et le Daisushi de Matsu.

Le festival voit fleurir un cerisier qui ne fleurit que tous les 3 ans. Nous serons les invités d’honneur du festival. Une personne plus haut gradé qu’un champion de clan a demandée à ce que l’on soit invité. Son identité est secrète mais plus gradé qu’un champion de clan, il y en a très peu dans l’empire.

A la fin de la soirée, Doji Seo cherche à séduire tout le monde, homme comme femme. Mais chacun trouve des excuses pour s’extirper de ses griffes.

Fin de la partie du 29/09/13

Personnage
PJ :
Agasha Rui : shugenja Isawa de l’Eau
Ryôji : budokai (moine armé)
Mirumoto Jubei : duelliste mirumoto (absent)
Tsuruchi Umiko : chasseuse de prime
Doji Amaya : courtisane et musicienne
Matsu Kyoko : berserker Matsu (absent)
Kuni Daigo : shugenja crabe

PNJ :
Daidoji Fumiho : garde du corps du cousin de Doji
Doji Jun : cousin de Doji, fait partit du commandement Daidoji.
Doji Domotai : Daimyo de la famille Doji, Champion de Clan
Doji Seo : sœur de Doji Domotai, allumeuse de première (i like it !)
Doji Jun’ai : héro du clan de la Grue
Tsi Keiji : forgeron impérial Tsi
Doji Hakuseki : femme, sensei de la famille Doji, célèbre
Kuni Kasumori : magistrat de jade, demi-naga, nièce du véritable Kuni Daigo

Objet :
1 koku = 5 bu = 50 zénis

Lieu :
Kyuden Doji
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Re: Mémoires d'un samurai voyageur

Message par Rigald » dim. 6 oct. 2013 19:59

Partie du 06/10/13

Le lendemain, Doji organise une visite guidée de la ville pour le reste de ses compagnons. Le groupe croise Tsi Keiji en train de forger un no-daichi à la lame noire. Agasha le présente de loin au reste du groupe pour ne pas le déranger.

Dans la ville, il y a différent concours et des personnes s’y inscrivent :
- Iaijutsu : Mirumoto
- Tir à l’arc : Tsuruchi
- Art du conteur : Doji
- Lutte : moine, Matsu
- Concours de bonzai
- Calligraphie : moine
- Magie (sculpter quelque chose avec la magie)
- Rhétorique : Doji, moine
- Artisanat forgeron
- Sadan : moine
- Musique : Doji

Avec un certain planning :
- 1er jour :
o Rhétorique
o Kabuki scorpion
- 2ème jour :
o Bonzai
o Lutte
o Iaijutsu
o Kyujutsu
o Art du conteur
- 3ème jour :
o Magie créative
o Calligraphie
o Danses
o Musique
- 4ème jour :
o Sadan

Retour chez Doji. Sur nos lits, des cadeaux sont disposés. Des cadeaux de Doji.
- Matsu reçoit un Kataginu et un hakama (jupe de kimono) avec un joli kimono.
- Tsuruchi reçoit un beau et très solide carquois. Aucun Mon dessus.
- Agasha reçoit un set d’écriture magnifique.
- Le moine récupère un chapelet avec le symbole des kamis et des éléments ainsi que chaque symbole des kamis de clan, en bois de thèque noir.
- Mirumoto reçoit un set de saya avec les mon de clan, de la famille et enfin de l’école.

Repas du soir. Les feux d’artifice sont tirés de l’intérieur du Kyuden. Le lendemain, le sujet de rhétorique est changé au dernier moment : la peinture est-elle un art où l’on peut mettre ses émotions ou l’art de conter une histoire. Parmi d’autres membres du jury, c’est le conseiller impérial Daigotsu Susumu qui préside les concours diplomatique. Une Lionne Ikoma qui vient tout juste de passer son gempukku l’emporte. Avec elle, Ryoji et Doji font partie des 3 meilleurs participants du jeu de rhétorique.

La représentation Kabuki est superbe. Certains détails des costumes nous interpellent. Ils sont de la même confection que les kimonos impériaux.

Au tournoi de Sumaï (lutte), Matsu se fait dégager au deuxième tour par une crabe. Ryoji lui parvient en final après 3 autres combats, dont 2 morts. En final, il rencontre une jeune et frêle scorpionne. Celle-ci lui brise l’épaule et lui luxe la clavicule. Elle remporte le concours de Sumaï.

Au duel de Iaijutsu, Mirumoto se fait recaler par un scorpion.

Au Kyujutsu, Tsuruchi se retrouve en final face à un archer taoïste aux yeux blancs. Elle s’incline devant lui.

Au banquet, Matsu a un bras en écharpe, Ryoji a les deux bras dans une écharpe, dont une attelle.

A l’Art du conteur, Togashi Satsu, la Voie de l’Empereur, fait acte de présence comme spectateur. Après de nombreuses délibérations, c’est Doji Amaya qui l’emporte. Satsu la félicite, tout comme Susumu. Elle gagne l’emblème des conteurs et légendes de Rokugan.


Fin de la partie du 06/10/13

Personnage
PJ :
Agasha Rui : shugenja Isawa de l’Eau
Ryôji : budokai (moine armé)
Mirumoto Jubei : duelliste mirumoto
Tsuruchi Umiko : chasseuse de prime
Doji Amaya : courtisane et musicienne
Matsu Kyoko : berserker Matsu
Kuni Daigo : shugenja crabe (absent)

PNJ :
Daigotsu Susumu : chancelier imperial.
Togashi Satsu : voie de l’Empereur

Objet :
1 koku = 5 bu = 50 zénis

Lieu :
Kyuden Doji
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Re: Mémoires d'un samurai voyageur

Message par Rigald » ven. 1 nov. 2013 21:16

Partie du 20/10/13

3ème jour :
A la magie créative, plusieurs clans sont présents. Grue, mante, des jeunes surtouts. Quelques lions, 1 shugenja du dragon, une crabe, 3 scorpions Yogo dont un qui semble être leur sensei et qui ne participe pas, aucun phénix, aucun licorne.

Les grues collaborent, sculptant l’air et l’eau pour créer une impératrice de glace. Le jury s’aperçoit que la base se craquèle et la sculpture s’écroule. La crabe fait une sculpture de jade de 2m de haut.

Les yogo créent une bulle d’air noir, ils sont à l’intérieur, un serpent de plus en plus grand se forme, jusqu’à 35 mètres… une réplique du dragon élémentaire de l’air d’un noir orageux. Un des yogo finit écraser par le dragon (mort). Des shugenjas vont interrompre la création mouvante. Avant de disparaître, le dragon écrase le dernier yogo.

La lionne joue un instrument de musique, une boule de lumière apparait. Kami de l’air, de l’eau, du feu, de la terre… créent un kami noir qui se met à danser et qui coordonne les autres. Les kamis des gens réagissent à ce kami. Ryoji s’aperçoit que ses bras se portent mieux. A sa présence, les autres kamis s’assemblent. Au final, un lion 6m de haut se forme, avant de se figer en une énorme statue. Ce petit kami noir est un ancêtre. La jeune lionne s’écroule de fatigue.

Les mantes arrivent après, ils sont découragés. Ils sont 4, faisant une réaction en chaîne, une chaîne d’éclaire se créée. L’éclair se repend entre eux, formant une mer d’huile, d’où sort une main puis tout un corps. Une représentation de foudre d’Osano-Wo. La sculpture reste sur place. La sculpture s’anime et lance un éclair dans le ciel. Puis la « sculpture » se dissipe.

Le jeune dragon prend une posture de kiho, invoque des blocs de pierre, carré, de 5m sur 5. Le dragon frappe ensuite avec ses kiho les blocs, créant des statues de pierre à l’effigie de célèbres dragons.

Le jury délibère mais cela ne dure guère : la lionne l’emporte.

Test de calligraphie. Ryoji fait une lettre de remerciement à l’attention Doji. Il remporte l’épreuve face à 7 autres participants.

Concours de danse remportée par une Grue.

Puis vient le concours de musique où vient participer Doji. Doji est en final avec un autre concurrent mais grâce à son oiseau, elle l’emporte, d’une très courte tête.

4ème jour des festivités :
Au repas, Agasha reçoit une tape dans le dos du cousin de Doji, un Daidoji. Il essaye de motiver Agasha pour participer aux festivités. Celui-ci semble plutôt concentrer sur la guerre au Nord. Le groupe remarque que Tsuruchi est absente. Pas rentrée de la nuit. A contre cœur, Agasha propose de lui envoyer un message par kami de l’air. Quelques temps plus tard, un message est transmis par un serviteur à Doji, venant de Tsuruchi.

En journée, Doji se met en quête d’un cadeau pour Ryoji pour le remercier pour le concours de calligraphie.

En après-midi s’organise le concours de sadan : Après quelques tours, Ryoji se fait éliminer par Asako Hirata, un jeune de 12 ans qui remportera le tournoi.

Le soir, nous sommes invités au château pour assister à l’évènement majeur du festival : l’éclosion du cerisier. Les pétales de cerisiers qui éclosent en même temps, les pétales sont de couleur arc en ciel.

Fin de la partie du 20/10/13

Personnage
PJ :
Agasha Rui : shugenja Isawa de l’Eau
Ryôji : budokai (moine armé)
Mirumoto Jubei : duelliste mirumoto (absent)
Tsuruchi Umiko : chasseuse de prime
Doji Amaya : courtisane et musicienne
Matsu Kyoko : berserker Matsu
Kuni Daigo : shugenja crabe (absent)

PNJ :
Daigotsu Susumu : chancelier imperial.
Togashi Satsu : voie de l’Empereur
Asako Hirata : vainqueur du concours de sadan

Objet :
1 koku = 5 bu = 50 zénis

Lieu :
Kyuden Doji
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Avatar du membre
Rigald
Djinn Kadessien Tourmenté
Messages : 644
Enregistré le : mar. 30 avr. 2013 12:12
Date de naissance : 09 avr. 1990

Re: Mémoires d'un samurai voyageur

Message par Rigald » ven. 1 nov. 2013 22:29

Partie du 27/10/13

Convié à rester les 5 semaines du festival. Chacun vaque à ses occupations.

En se baladant dans les rues, Agasha et Tsuruchi entendent des rumeurs. Il y aurait des disparitions sur les petits villages côtiers. Ce sont des femmes qui ont été enlevées, entre 18 et 30 ans. Enlèvement de nuit. Pas d’attaque. Pas de trace. 4 à 5 femmes par villages. 1 semaine entre chaque disparition. 4 / 5 mois que ça dure. Des fois au nord, des fois au sud, pas de logique particulière visible. Les gardes n’ont jamais rien vu.

A la demande d’Agasha, Doji se rend pour apprendre plus d’information auprès de la magistrature locale. Elle revient avec le nom de la personne en charge de l’affaire : Kakita Kisaho. Tout le monde se prépare. Ryoji demande à un nagamaki (arme d’hast à une main) à Doji, il ne peut pas utiliser ses deux mains.

Rencontre expresse avec Doji Domotai pour l’informer que nous partons enquêter. Se joint à nous un Daidoji avec un masque, un yari et un arc. Il se nomme Daidoji Masato et ne parle pas. Il servira d’escorte et doit aller aider Kakita Kisaho.

Part le lendemain. Le Daidoji est avec une monture licorne et deux chiens de guerre. 2 semaines de voyage. Arrivée au village de Nobutaka.

Rencontre avec Kakita Kisaho. Il nous donne des éléments supplémentaires sur l’affaire :
- Enlèvement toujours à marée descendante. Il y en a une dans 3 jours.
- Il n’y a pas de différence de caste : eta, heimin, samurai, shugenja…
- Les shugenja mis sur l’affaire non rien trouvé
- Les conjoints n’ont jamais senti la disparition de leur épouse.
- Le 5ème village a eu un 2ème rapt un mois après le premier. C’est le seul qui a été réattaqué.

Tsuruchi, Ryoji, Mirumoto et Matsu vont sur la plage. Doji elle va interroger les paysans tandis qu’Agasha va faire des trucs de son côté. Après quelques heures, tout le monde se regroupe et partage leurs informations.
- Doji n’a pas appris grand-chose de plus, les conjoints n’ont vraiment rien senti ou entendu.
- Le groupe de Tsuruchi n’a strictement rien trouvé, mais elle a cru remarqué un tsunami à proximité des côtes qui ont secoué des bateaux de pêcheurs.
- Agasha lui, après avoir laissé la parole aux autres, lâchent : « des gaijins, les responsables sont des gaijins ».

Agasha donne plus de détail :
- il a vu des hommes venant de l’océan, rentrant dans les maisons, sortant avec les femmes sur les épaules. 2 / 3 minutes dans les maisons
- ils repartent toujours vers la mer
- il ne s’agit pas de créatures surnaturelles comme les Umibozu.
- Il s’agit de gaijin car ils viennent d’au-delà des îles de la Mantes. Ils ont mis 40 jours pour venir jusqu’à Rokugan.
- Mais les kidnappeurs n’ont fait que 10 jours de voyage en repartant. C’est-à-dire qu’ils sont toujours à proximité des côtes rokuganaises.

On décide d’aller présenter ces résultats à Daidoji. Agasha laisse Doji présenter les résultats. Au regard étonné de Ryoji, Agasha lui glisse « politique, Ryoji, c’est de la politique ». En regardant une carte de plus près, un groupement d’îles semble correspondre à la destination des gaijins. Il nous faut 2 jours pour préparer les navires. En attendant, on décide de faire des tours de garde.

Une nuit, lors des tours de gardent, le groupe forme des duo :
- Doji et Matsu : les deux se sont endormies
- Ryoji et Tsuruchi : Tsuruchi somnolent, Ryoji est dubitatif
- Mirumoto et Agasha : Mirumoto s’ennui, Agasha est vigilant

Agasha aperçoit des torches au loin qui partent du village en direction de la mer. Agasha envoi Mirumoto prévenir les autres tandis que lui commence à marcher dans les airs et rejoint les personnes s’approchant de la mer. Ayant éteint leur torche, Agasha ne les voit plus du tout.

Agasha décide d’invoquer un MINI-tsunami pour faire revenir gentiment le bateau ou la barque sur la plage. Soudain, Agasha sent tous les esprits de l’eau s’exciter les uns les autres et c’est un gigantesque tsunami qui se prépare : 40 km de long, 40m de haut. Il essaye alors de les apaiser mais n'arrive à diviser la force que par 2.

Avant qu’il ne puisse tenter quoique ce soit de nouveau, le tsunami ravage les côtes du clan de la Grue, y compris le village où le groupe se trouve. Agasha essaye de trouver le groupe de fuyard, mais ils ne sont pas là. Accablé de remord, il se dit que tous ces ravages n’ont servi à rien. Il se précipite au village pour sauver le plus de gens possible.

Tsuruchi, Ryoji et Mirumoto ne s’en sortent pas trop mal. Quant à Doji et Matsu, elles ont disparu.


Fin de la partie du 27/10/13

Personnage
PJ :
Agasha Rui : shugenja Isawa de l’Eau
Ryôji : budokai (moine armé)
Mirumoto Jubei : duelliste mirumoto
Tsuruchi Umiko : chasseuse de prime
Doji Amaya : courtisane et musicienne
Matsu Kyoko : berserker Matsu
Kuni Daigo : shugenja crabe (absent)

PNJ :
Kakita Kisaho : magistrat en charge de l’affaire
Daidoji Masato : escorte, aide Kakita Kisaho

Objet :
1 koku = 5 bu = 50 zénis

Lieu :
Kyuden Doji
Nobutaka : village grue
Lundi :
Mardi :
Mercredi :
Jeudi :
Vendredi : PJ : Shayô
Samedi :
Dimanche : MJ : L5R - Le dernier Nô avant la fin du monde

Ma description : viewtopic.php?f=12&t=12923

Répondre

Retourner vers « L5R "Jours Sombres" par Nightmare Dk »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité