Journal d'Emily Syndrome

Image
Répondre
Avatar du membre
Nael
Markjaniste Dément
Messages : 1077
Enregistré le : mar. 5 juil. 2011 01:00

Journal d'Emily Syndrome

Message par Nael » sam. 22 févr. 2014 00:05

Elle était une infiltrée, une espionne, une spécialiste de l’incruste qui laisse trainer ses oreilles partout. Elle a piqué les codes et les secrets de tyrans d’opérette et rois à la petite semaine.

Elle s’est transformée un million de fois, jouant la demoiselle, la femme, l’ennemi insaisissable de la police et des agences de renseignements.
Elle était tout le monde et personne à la fois… jusqu’à la disparition de Josine et la fin des missions.

Ses jours comme agent opérant dans le brouillard pour un maître espion énigmatique étaient comme le collège – marrant et éducatif. Elle dut se réinventer pour de bon cette fois.
Aujourd’hui, Emily Syndrome est à la fois une sommité, une artiste et une figure de la culture pop. En tant qu’artiste, elle change les esprits. En tant que styliste, elle change les looks. En tant que DJ, elle contrôle le tempo et le volume. Seule une partie de son travail est connu car elle reste encore une fraudeuse, infiltrant des villes et injectant des doses de son art, de sa musique, de ses écrits dans la scène locale.

Les activités de jour d’Emily comme ses concerts et ses couvertures de magazine financent les graffitis et le brassage des cultures de la nuit. Elle crée, elle fabrique, elle brille. Elle n’aime pas être sous les projecteurs, mais les projecteurs l’adorent. Elle sait toujours comment s’y prendre.
Modifié en dernier par Nael le sam. 22 févr. 2014 01:16, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Nael
Markjaniste Dément
Messages : 1077
Enregistré le : mar. 5 juil. 2011 01:00

Re: Journal d'Emily Syndrome

Message par Nael » sam. 22 févr. 2014 00:28

Le Purple... 1500 personnes qui trépignent au rythme de mes beats. Leurs coeurs battent au rythme que j'impulse. Leurs nez respirent les aromes que j'ai programmé. Leurs sexes se gonflent déjà du léger aphrodisiaque que j'y ai mêlé.
Cette soirée est ma soirée. Troisième d'une tournée planétaire de sept. Les gens ont fait parfois jusqu'à plusieurs centaines de kilomètres juste pour avoir l'honneur d'assister à une soirée masterisée par Emily Syndrome.

Le Purple, la boite de nuit la plus branchouille de Sao Paulo, me paie une fortune pour une soirée privée spéciale VIP regroupant la plupart des peoples du brésil.
Alors que j'ai la situation en main, un SMS arrive sur mon téléphone dernier cri. Je fronce les sourcils.

C'est un simple message de quelques lignes, qui me colle un uppercut. Dix ans que je n'ai pas eu de ses nouvelles. Mon pouls s'accélère, ma respiration se coupe, je crois que je vais défaillir un instant.

Les quelques lignes éliptiques affichent sur mon téléphone vert : "Come Get Me. [coordonnées]. #Not alone" Plus rien n'existe à mes yeux à ce moment précis.

Prise d'une impulsion subite, je coupe le son du Purple, quitte la boite en passant sous les yeux médusés du service de sécurité et ensuite, j'appelle Dimitri, mon agent.

Je lui demande de régler le montant des indemnités auprès du Purple et de me trouver un garde du corps pour aller du côté de Reikjavik.

Il se trouve qu'il prend l'initiative de contacter Yoshitsune pour faire le taff. Tant mieux, ça fait tellement longtemps que je ne l'ai pas vu... Par contre il a l'air de picoler sévèrement maintenant.

Je profite de sa compagnie en lui racontant l'ensemble de mon oeuvre et de ce que j'ai accompli jusqu'à présent. Par contre, je m'aperçois assez vite que là où les gens sont d'habitude béats d'admiration, me bombardent de questions et me harcèlent pour avoir un autographe, lui n'en a strictement rien à faire.

En temps normal, j'aurais naturellement arrêté (contrairement à ce que beaucoup de gens croient, j'ai résisté au syndrome de la grosse tête), mais le fait de recevoir un SMS de lui m'a tellement bouleversé que je repasse en mode 16 ans, juste avant que je ne le rencontre...

Josine.

Il faut absolument que je le revoie.

A l'aéroport je croise une bonne partie de la fine équipe de l'époque : Henri, Utseo, et cette mauvaise coucheuse aigrie de Tank...

Tous ont l'air plutôt heureux de me revoir, même s'ils semblent ne pas trop savoir comment se comporter avec moi désormais depuis que je suis devenue - juste – une célébrité mondialement célèbre et unanimement reconnue.

Nous allons à l'hotel et nous demandons énormément si nous ne sommes pas suivi. Pour couper court, je décide que le meilleur moyen de le vérifier est de jouer franc jeu : je me présente sous mon véritable nom.

Naturellement, le dirigeant de l'hotel s'applatit comme une carpette dès qu'il entend la deuxième syllabe et me dit à quel point c'est un exceptionnel honneur de me compter parmi ses invités. Faisant chauffer la black card, je réserve une suite complète pour tout le monde.

Puis je fais le tour de l'hotel en distribuant flyers, autographes et photos. Comme toujours, les deux tiers de la salle se précipitent sur moi pour m'expliquer à quel point mon oeuvre a changé leur vie. J'en profite au passage pour déterminer que personne ne nous suit.

Suite à un coup de fil d'Utseo, je me déguise en afro américaine pour rencontrer un fourge d'armes. Pendant que les autres se jettent sur les armes comme des gamins dans un magasin de bonbons, j'en profite pour faire quelque chose de réellement utile et me fais un contact (me présentant sous le pseudonyme de Cassandre) en la personne de notre vendeur, ce qui nous permettra de disposer d'une source d'information et de matos fiable pendant tout notre séjour en Irlande.

Puis la soirée s'achève alors que nous faisons tous la fête et qu'Henry met des somnifères dans mon verre.

Quelque part, je me demande bien ce qu'ils feraient tous sans moi...
Modifié en dernier par Nael le sam. 22 févr. 2014 14:07, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Nael
Markjaniste Dément
Messages : 1077
Enregistré le : mar. 5 juil. 2011 01:00

Re: Journal d'Emily Syndrome

Message par Nael » sam. 22 févr. 2014 01:19

Après avoir reçu une deuxième fois le SMS de Josine, nous décidons d'y aller au milieu de la nuit.

Sur place, un hangar vert en forme d'étui à cigare. Il s'agit d'une ferme de serveurs, qui stocke des téraoctets de données pour le compte de grosses sociétés. Il faut froid, il fait nuit, nous sommes au cœur de la pampa islandaise.

Il y trois cadavres à côté d'un van près de l'entrée (il s'avèrera plus tard que ce sont les gardes de l'installation). Je rentre dans le hangar et m'installe dans le treillissage du toit.

Une dizaine d'anarchistes sont en train de manipuler les serveurs à l'intérieur. Ils semblent avoir tué les trois gardes dehors et vouloir en piller les serveurs qui se trouvent à l'intérieur.

Tank fait le tour et entreprend de saboter le moteur du camion pour que celui-ci ne démarre pas.

Des black ops arrivent en hélicoptère. Ils arrivent par la baie vitrée et se mettent à flinguer les anarchistes.

Je récupère l'hélico et un pilote pendant que le hangar se transforme en terrain de massacre.

Exploitation des indices par suite :

Les blacks ops portent un équipement d'une société Armingshire Unlimited, récemment rachetée par Nanotech.

Serveurs appartiennent à la société Hoefflers, sur le point d'être divisée et vendu pour moitié à la Technocratie et pour moitié à Nanotech.
Les Hoefflers sont deux frangins, il y'en a probablement un qui vend sa part à Nanotech et un à la Technocratie.

Il semblerait que le message était stocké sur les serveurs de Hoefflers depuis bien longtemps et ait été renvoyé au moment où les anarchistes ont remis les serveurs en réseau avant de les piller.

Utseo sait que la société Hoefflers a deux têtes de pont où on peut accéder au cloud. On a le choix entre une sorte d'Ibiza sur l'atlantique et un dirigeable moisi au dessus de Bombay...

Je décide naturellement que le groupe ira à Ibiza.

Note pour plus tard : penser à souligner auprès de tank que c'est mon hélico et que je suis bien gentille de lui laisser utiliser à la moindre occasion.

Répondre

Retourner vers « Always, Never, Now par Golgorosh »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité