[Spoiler] Journal d'un aliéniste

Image
Répondre
Avatar du membre
Lazarius
Beketien Exalté
Messages : 2392
Enregistré le : dim. 3 juil. 2011 01:00
Date de naissance : 23 mars 1986
Localisation : Nantes, France

[Spoiler] Journal d'un aliéniste

Message par Lazarius » sam. 15 févr. 2014 12:15

Image
Lundi 3 Mai 1937
J'ai reçu un appel étrange et brutal d'une femme exigeant mes services au plus vite. Une limousine viendra me prendre cette nuit à 1h00. Aucunes informations complémentaires.

Mardi 4 Mai 1937
Mon lieu de rendez-vous se précise : Arkham dans le Massachusetts. Un hangar perdu au milieu de nulle-part, qui contraste avec la richesse des personnes présentes. Miss Janet Winston, la fille d'un de mes plus anciens et lucratif patient - le riche magnat en pharmacologie Walter Winston - semble vouloir retracer les dernières étapes de la vie de son père dans un soucis de complétude historique et familiale, dont elle se dit être la dernière de la lignée. L'argent est bon à prendre.

J'ai pu faire la rencontre d'un jeune et riche gentleman qui pourrait me permettre d’accéder à une nouvelle clientèle d'un certain milieu, je devrais rester vigilant et soigné avec lui. Une fouineuse au service de la police dont j'ai déjà vu le nom dans le journal et un homme cultivé et porté sur les livres sont également présents. Ces personnes pourraient être des sujets d'études intéressant à consigner... Enfin un pilote serviable du nom de Kearns nous est présenté : il pourrait nous être utile dans nos déplacements.

Miss Winston nous a remis une liasse de courrier d'un certains Douglas Henslowe. Cette homme aurait partagé un passé commun avec Walter : il pourrait nous révéler pourquoi Winston s'est renfermé sur lui-même depuis Aout 1924. Nous décidons d'aller visiter la maison des Winston à Boston avant de rejoindre la demeure de Sir Westmore à New York.

La maison étant vide, nous n'y trouvons rien. J'ai toujours mal aimé cette odeur de renfermé propice au développement de bactéries. La demeure de Westmore me paraît d'un meilleur standing. Nous décidons de nous rendre à Savannah en avion au plus vite : l'argent ne semble pas un problème pour notre hôte : il fera un bon parti pour mon cabinet.

J'ai prévenu les docteurs Masterson et Johns d'une absence plus ou moins longue, avant d'appeler le Sanatorium de Savannah où réside ce D.Henslowe. La prise de rdv avec le directeur Keaton est rapide. Je note qu'il remplace le directeur Teak en retraite. Le climat étant différent du sud, j'ai pris le soin de prendre des vêtements appropriés pour ce voyage. Je me passerai de la cravate cette fois.

Jeudi 6 Mai 1937
Nous sommes accueilli dans une demeure prêtée ou louée par ce jeune Westmore, décidément cet homme souhaite montrer sa grandeur, à moins que ce ne soit pour lui une façon de sortir de ses habitudes... Nous déjeunons copieusement et partons pour le centre médical. Nous y faisons la rencontre de Keaton qui me semble être aussi investi que j'ai pu l'être autrefois. Le cas Henslowe semble d'un grand interêt. Il est en conflit avec un autre patient, un certain Edgar Jobb, que je devrais sans doute observer également.

Malgré mon statut, ce confrère n'a pas souhaité partagé le dossier du patient Henslowe : curieuse attitude. L'agression d'un dégénéré lors de notre visite m'a fait sursauter : je n'ai plus l'habitude de travailler dans des centres : le confort de mon cabinet m'a peut-être ramolli mes réflexes. Cette chère détective ne manque pas de cran, sans elle et son croche-pâte, nous aurions pu en venir au main.

La visite s'est poursuivi avec l'interrogatoire de M. Henslowe. Ce dernier nous confesse avoir pris en chasse un culte à Los Angeles en 1924 - culte qui semble traquer les humains dans la région - , avec Wintson pour meneur. Vince Stack et Katherine Clark étaient de leur partie, mais morts dans une fusillade qui a éclaté dans une grange à L.A. Ils avaient recruté un guide spirituel : un certain Franklyn Cormick Kellman (mort?). Ce fou semble croire à une créature venue de l'au-delà et vénéré par ce culte, une déité ou une idole appelée "la chose au mille bouches" ...

Pour accentuer son récit, il nous témoigne de l'écriture d'un livre caché chez sa mère (Virginia Henslowe) et me donne une note en secret. Mon confrère semble curieux de la scène : qu'a-t-il fait pendant toutes ces années pour ne pas obtenir ces précieux indices ? Peut-être un rejeté des écoles de médecine qui a fini là par courtoisie...

En tout cas, l'affaire m’intéresse : si je n'ai pu obtenir des informations de Wintson de son vivant, il se pourrait bien que j'en comprenne la raison avec son trépas : voilà un cas des plus passionnant ! E.Jobb semble être un des membres de ce culte. A faire confirmer.
Meneur de Jeu
(#297 parties en tant que MJ sur ce forum)


MJ: Chroniques Oubliées - Anathazerïn (39 sessions)

Avatar du membre
Lazarius
Beketien Exalté
Messages : 2392
Enregistré le : dim. 3 juil. 2011 01:00
Date de naissance : 23 mars 1986
Localisation : Nantes, France

Re: [Spoiler] Journal d'un aliéniste

Message par Lazarius » jeu. 13 mars 2014 22:23

Edgar Jobb est un specimen aussi délabré mentalement que physiquement. Il est visiblement stressé et dépendant des médicaments. Le Dr. Keaton semble être très attentionné à son egard mais nous restons méfiant face à ce forcené. Jobb hésite à nous parler de cette nuit de mi-août 1924 et des amis de Henslowe. Il mentionne un certain "Enchavaria" comme étant le chef érudit d'un groupuscule aux moeurs plutôt étranges.

E.Jobb raconte qu'il était étudiant en Mathématique et accroc à la drogue à l'époque où tout c'est passé. Echavarria lui fournissait une drogue qu'il qualifie de puissante, exaltante, euphorisante, jouissante et hallucinnante : une boisson appelée le "nectar" plutôt sirupeux et délicieux selon lui. Cet homme est plus que dépendant.

Enchavaria lui a été présenté par un de ses professeurs nommé "Georges" de l'université de Los Angeles. Ce dealer semble leur avoir fait des promesses si un certain "Gol Goroth" dit "le pêcheur de l'exterieur" réussisait à être amener sur terre lors d'une cérémonie.

A la demande timide de E. Jobb, Margarette me passe son porte cigarette mais Jobb blêmi à la vue de ce dernier. Cet homme est décidément fou. Il finit par nous raconter cette terrible nuit en 1924, à la ferme de Echavarria. Echavarria semble avoir béni son groupe de fidèle pour la nuit où Gol Goroth devait apparaître.

Il fût abattu lors de la fusillade qui éclata cette nuit là. E.Jobb confesse qu'il attrapa le couteau de Echavarria pour tuer un dénommé Vincent Stack par vengeance. Le pécheur a fini par arrivé, Jobb tremble et prend peur à cette idée.

Il dit que cette "chose" est toujours dehors que ce n'était pas ce qui était prévu. Cette monstruosité semblait être un homme sans tête doté de multiples bouches : Enchavarria l'appelait la choses avec milles bouches. Il s'est servi de livres pour l'invoquer. Georges était absent ce soir la.

Nous apprenons par la suite que la bibliothèque de Enchavarria se trouve à Los Angeles sur Highland park et que Echavarria était une personne fortunée.

La lucidité de Jobb est très étrange. Sa chambre possède des symboles occultes graffitées sur les murs. M. Hass a reproduit ces symboles sur son cahier. Une sorte de runes de protection pour échapper à la surveillance de la "chose" selon les propos de Jobb, Henslowe semble avoir également dessiné ces symboles dans le sanatorium.

J'ai toujours aimé étudier la manière d'imaginer et de penser des autres. Cet homme est fabuleux.

Je prends note que Jobb a été sauvé par Keaton de l'état de Californie en 1931 pour confronté sa vision avec celle de Henslowe. Keaton réfléchit au crédit de Joseph et finit par céder à mes requêtes sur l'obtention des dossiers de Henslowe et de Jobb. Nous y apprenons que sans médicaments, Jobb et Henslowe semblent être belliqueux l'un envers l'autre.

Aussi, l'argent de la famille Henslowe sert à la fois pour Jobb et pour Henslowe. Ce docteur est un meilleur commerçant que médecin. Pendant que Joseph fait le tour du Sanatorium, il découvre ici et là des graphitis similaires qu'il recopit. Il revient et me semble étrangement pâle comme sous un choc soudain. Une jeunesse fragile face à la réalité folle des hommes dans un lieu aussi sordide sans doute. Le soleil de Savanah dans cet environnement a du le mettre mal à l'aise. Nous retournerons le lendemain visiter la chambre de Henslowe. Je décide de lire le mot de Henslowe et de le partager avec les autres.

Westmore nous confie qu'il a fait une étrange vision : une bouche vivante et grimaçante l'observant depuis les murs de l'asile... Je dois garder un œil sur lui. Ce serait dommage qu'il finisse parmi mes patients avant d'avoir pu me prêter un carnet d'adresse convenable.

Haas souhaite aller étudier à la bibliothèque les glyphes récupérés et obtenir des informations sur le culte de Echavarria et sur ce dénommé Gol Goroth, le pécheur de l'exterieur, la personne aux mille bouches.

Le soir, nous discutons des informations de la journée. Nous hésitons à prévenir Janet Winston. Finalement, notre détective audacieuse décide de prendre les devants pour avertir Janet et lui informer de tout : la drogue, Edgar Jobb, le groupuscule.

Joseph essaye de joindre la maison Henslowe, mais elle ne semble pas posséder de téléphone. Il finit par contacter Frank pour le prévenir que nous allons nous y rendre et avons besoin de son aide. Ralph demande à son père de fouiller un peu dans sa boutique sur le culte... Aussi, Margaret nous informe que son mari est un comptable. Étrange couple.

La nuit se termine dans le calme. Le matin, les nouvelles sont mauvaises. Un mot planté au couteau nous demande de lâcher cette affaire.

Vendredi 7 Mai 1937

Nous déposons Ralph Haas à la bibliothèque. Ce dernier souhaite explorer les journaux locaux et nationaux sur les événements passés au regard des informations récupérées à l'asile.

Nous accompagnons Westmore chez un antiquaire. Se sentant menacé, ce dernier a fait l'achat d'un sabre sudiste ayant appartenu à un capitaine ainsi qu'un petit revolver calibre 32, avant d'aller prendre une tasse de thé avec Margarette. Nous sommes retourner prendre Raplh pour déjeuner dans un restaurant typique.

De retour à l'asile, nous nous dirigeons dans la chambre de Henslowe où nous y trouvons des grafitis semblables à ceux de Jobb. Nous trouverons rien sur le mur où Joseph a observé cette bouche étrange. Je dois le surveiller de prêt.

Nous décidons d'en finir avec cet endroit pour nous rendre dans la demeure de Henslowe.
Meneur de Jeu
(#297 parties en tant que MJ sur ce forum)


MJ: Chroniques Oubliées - Anathazerïn (39 sessions)

Avatar du membre
Lazarius
Beketien Exalté
Messages : 2392
Enregistré le : dim. 3 juil. 2011 01:00
Date de naissance : 23 mars 1986
Localisation : Nantes, France

Re: [Spoiler] Journal d'un aliéniste

Message par Lazarius » mar. 18 mars 2014 21:50

Arrivé sur place, la vision d’alligators dans le bourbier dans lequel nous sommes ne me dit rien de bon. Nous nous faisons accueillir par un certain Currothers, un homme d'un certain age assez rustre qui semble s'occuper des affaires du coin. La maison est sale, l'intérieur reflète un manque certain de goût et d'entretien.

Madame Henslowe est à l'étage avec son chat. Elle semble presque aveugle, le chat en revanche nous regarde d'un air menaçant. Après quelques instants avec elle, nous obtenons l'autorisation de fouiller la chambre de son fils. Nous y trouvons différents éléments : une pelle, un ficelle, un bouquin, un appareil photo et d'autres bricoles. Haas semble très intéressé par la collection de livre de Henslowe. Il découvre dans un livre une photo indiquant une enigme. Margarette, Joseph et moi-même essayons d'examiner l'endroit pris sur la Photo.

Un cimetière borde la maison, il semblerait que ce fou est fait preuve d'un jeu de piste pour cacher quelques choses : mais quoi ? Nous nous hâtons de sortir car le temps se gâte. Il faut que nous trouvions le recueil de Henslowe. Nous reconstituons le jeu de piste grâce à la ficelle, l’énigme et la pelle. Joseph fait preuve de galanterie et creuse parmi les tombes...

Nous trouvons une boîte. A notre mauvaise surprise, notre voiture a les quatre roues creuveés. Quelqu'un nous surveille. Nous rentrons avec la boîte. En l'ouvrant, nous découvrons une pierre gravée et ancienne, une rune protectrice surement. Une lettre de Henslowe adressée à Winston. Une clé et un nouveau cap vers une consigne à los angeles... Des croquis étranges sont trouvés également.

Sans autres choix, nous décidons de rester dormir ici. En faisant le tour de la maison pour vérouiller les entrées du RDC, j'ai la net impression d'avoir croisé une personne dehors. Joseph aussi. Nous décidons de sortir pour nous en assurer. Pendant ce temps, Haas est plongé dans les notes de Henslowe, il semble attentif, passionné mais aussi anxieux...

Nous ne trouvons rien dehors, nous décidons de faire un tour de garde pour la nuit. Malheureusement, Joseph ne se reveil pas et oublie de passer la relève...

Samedi 8 Mai 1937

Interrogeant Currothers sur une possible alternative pour retourner en ville, nous nous avouons vaincu et décidons d'y aller à pied. En chemin, une bande de voyous tatoués nous agresse. Nous nous défendons tant bien que mal et nos menaces semblent suffisantes pour les mettre en déroute.

Notre enquête dérange visiblement. En revenant en ville, nous portons plainte au département de police avant de nous reposer dans la demeure de Westmore. Nous décidons de partir à LA.
Meneur de Jeu
(#297 parties en tant que MJ sur ce forum)


MJ: Chroniques Oubliées - Anathazerïn (39 sessions)

Répondre

Retourner vers « Eternal Lies Cthulhu par Golgorosh »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité