[PJ] HALEEN (Roublard humaine)

Image
Avatar du membre
Zazadelle
Zombie Lividunesque Maladroit
Messages : 137
Enregistré le : ven. 26 déc. 2014 12:35
Date de naissance : 16 mars 1915

Re: [PJ] HALEEN (Roublard humaine)

Message par Zazadelle » mar. 5 déc. 2017 12:36

Nous progressons sur l’ile centrale de Kakishon en évitant les montagnes : un peu plus de route à parcourir mais sur un terrain moins accidenté. Nous parvenons après une seconde nuit en vue de la côte. L’appel du cor ne donne rien… il faut vraiment se trouver sur un point de passage pour qu’une nef nous prenne en charge. La magie d’Amasis nous permet de traverser jusqu’à l’ile suivante où se trouve un point d'appel. Une nef nous prend en charge et nous dépose au nord de l'ile que nous souhaitions atteindre ; évidemment c'est au sud qu'on voulait aller !


Ile de ??


Sur cette ile se trouve la Forge de Feu. Il s’avère qu’il s’agit d’une ile où toute vie semble avoir été détruite par des combats titanesques. La Forge de feu est un sinistre volcan qui crache lave et feu au sud de l’ile. A l’est, la Flèche Noire est un improbable pic montagneux qui semble léviter au-dessus du sol, inversé et crachant ce qui semble être un panache de matière minérale, c’est étrange et inquiétant… mais notre but actuel est la Forge de Feu.

Rencontre avec une Horreur Vengeresse


On poursuit vers le sud et… à défaut d’êtres vivants, nous en rencontrons des morts. Une bande de goules accompagnée par une Horreur Chasseresse, une véritable saleté. Amasis lance un sort « tentacules noirs » où un grand nombre de goules se trouvent piégées. Elles vont succomber les unes après les autres en tentant de se dégager. Farouk attaque 2 goules qu’il finira par occire. De mon côté j’en attaque une qui est isolée et je la tue facilement. Dommage j’aurais pu en détruire deux d’une seule attaque car elles sont particulièrement vulnérables.
On ne peut pas en dire autant de l’araignée. Torvak a envoyé une salve de flèches et il prend cher malgré ses excellents réflexes. J’hésite à engager le combat avec la monstruosité mais je me rends compte qu’elle va abattre facilement mes compagnons bien plus fragiles que Torvak et moi. Ses décharges de feu, de glace, d’électricité et de pétrification sont redoutables. Je décide donc d’avancer vers les goules : ainsi je serai en première ligne pour encaisser les attaques du monstre. Elle échappe rapidement à la cécité qu’Amasis lui a envoyée. J’encaisse trois puissantes attaques, malgré toute ma vivacité, avant de me replier à l’abri d’un mur magique invoqué par Ashraf. Le prêtre d’Abadar protège, soutient et soigne avec une grande efficacité. Torvak, qui a récupéré grâce à Aschraf, envoie des salves de flèches meurtrières et vient à bout de la bête.

Après une bonne nuit de sommeil nous récupérons. Décidément nous formons une équipe efficace malgré les désaccords « philosophiques » qui nous opposent parfois…

Avatar du membre
Zazadelle
Zombie Lividunesque Maladroit
Messages : 137
Enregistré le : ven. 26 déc. 2014 12:35
Date de naissance : 16 mars 1915

Re: [PJ] HALEEN (Roublard humaine)

Message par Zazadelle » mar. 12 déc. 2017 12:22

Comme je ne vous l’ai pas dit (pour cause d’évasion mémorielle), nous sommes au nord de l’ile de Kosravi. Ravis, nous le sommes puisque, après avoir affronté l’horreur chasseresses, nous traversons l’ile sans encombre jusqu’à la pointe sud, en vue du fameux volcan Salenax également appelé « Forge de Feu »
L’évasion mémorielle faisant des ravages dans nos troupes, je rappelle aux lecteurs (et même à certain joueur…) que nous espérons y trouver l‘aser Arten Norine susceptible de nous fournir une arme capable de vaincre Jhavhul.


La Forge de Feu


Le volcan forme une presqu’ile rattachée à l’ile principale par un pont qui enjambe un étroit, mais profond, chenal maritime. Le pont est dans un état de délabrement inquiétant. Un immense golem de fer surveille le passage.

Comme d’habitude, chacun y va de sa méthode : mago et prêtre volent par-dessus le chenal. Comme d’hab Farouk chevauche … utilise Aschraf comme moyen de transport. Mais dès qu’ils mettent pied au sol le golem se dirige vers eux.
Torvak et moi nous nous précipitons vers le pont pour tenter d’accaparer l’attention du golem. Torvak décoche ses flèches, pas très efficaces au demeurant. Nos compagnons volants s’envolent. Farouk se concentre sur "l’essentiel" : récupérer sa corde magique. Je saute le pont suivie de Torvak.

Amasis bloque le golem dans une fosse qu’il a créée magiquement. Torvak escalade la paroi rocheuse et décoche des dizaines de flèches, peut être une centaine. Il en faudrait davantage pour en venir à bout !

Je saute par-dessus la fosse et rejoins Amasis et Aschraf. Nous laissons Torvak s’échiner sur le golem. Farouk nous rejoins devant l’entrée d’une grotte que son ombre a visité. Mais la chaleur y devient plus intense à mesure qu’on avance à l’intérieur et elle n’a pas pu aller bien loin. Le golem sort de la fosse et avance vers nous. Sauve qui peut ! Et c’est pas moi qui peux ! Aidés des sors d’Ashraf qui les protègent de la chaleur, Amasis Farouk et le prêtre pénètrent plus avant dans le volcan. Et moi je tente de faire face… plus inutile que les flèches de Torvak. Je prends cher et n’échappe à la mort que de justesse. Amasis risque sa peau pour moi mais c’est Aschraf qui me sauve en érigeant un mur entre le golem et moi. Le stupide golem retourne vers le pont et Torvak décide de prendre du repos puisqu’il ne peut nous rejoindre.

Nous avançons dans l’antre de Norine, nous passons des portes, découvrons une salle remplie de superbes armes magiques. Nous ne prenons rien : nous voulons avant tout rencontrer l’aser.

Avatar du membre
Zazadelle
Zombie Lividunesque Maladroit
Messages : 137
Enregistré le : ven. 26 déc. 2014 12:35
Date de naissance : 16 mars 1915

Re: [PJ] HALEEN (Roublard humaine)

Message par Zazadelle » mar. 20 févr. 2018 17:41

Mort de Torvak

Après avoir obtenu de l’aide de Norine nous décidons de visiter l’étrange « Flèche Noire » au nord de l’ile. On se souviendra plus tard que Torvak ne voyait pas d’intérêt à tenter cette aventure. Prémonition, instinct ?

Notre équipe parvient sans embuche au pied de la montagne. C’est là que les problèmes commencent. La carcasse d’un gigantesque dragon sert de repère à des goules et c’est le chemin obligé pour atteindre l’accès de la montagne. Elles semblent assez inoffensives ces saletés mais nous n’avons pas compris que nous nous trouvions dans une zone de non-magie.
Farouk parvient à provoquer nos adversaires pour qu’elles sortent de leur refuge. Tout tourne mal pour nous. Torvak ne parvient pas à utiliser les sorts qui transforment son arc en instrument destructeur. Il renonce à flécher et se précipite, la hache à la main. Je le suis, Farouk également. Amasis survole la zone libre et toutes ses tentatives pour attaquer ou pour nous assister restent vaines. Notre équipe enchaine les erreurs de stratégie. Torvak se trouve entouré de toutes parts. Farouk et moi tentons d’éliminer le maximum de goules pour remonter vers Torvak qui résiste seul au milieu d’une meute de goules. Les morsures parviennent à paralyser Farouk qui a fait quelques beaux coups. Ashraf réussit à le tirer dans la zone sûre. De mon côté j’abats quelques goules mais mes armes sont peu efficaces dans une zone de non-magie. Je finis par succomber à la paralysie. Torvak parvient à me repousser vers la zone protégée. J’assiste impuissante à l’agonie de Torvak.

Torvak est mort. Ashraf ne peut rien pour notre ranger qui est parti l’âme légère, selon notre prêtre. Je ne l’ai guère l’âme légère, moi ! Un frère de combat avec qui j’ai partagé tant de choses. Nous avons eu des désaccords mais nous aurions donné notre vie l’un pour l’autre et aujourd’hui c’est lui qui part. Il est parti sans que je puisse lui dire à quel point il était un ami précieux à mon cœur.
Nous enterrons notre ami dans cette zone hostile. Gozreh reçoit Torvak, la droiture incarnée - trop peut-être pour ce monde - un héros fidèle à sa parole et à son Dieu.

Malgré mon chagrin je reste pragmatique. Il faut sortir de là et nous aurons bien du mal sans lui.

Avatar du membre
Zazadelle
Zombie Lividunesque Maladroit
Messages : 137
Enregistré le : ven. 26 déc. 2014 12:35
Date de naissance : 16 mars 1915

Re: [PJ] HALEEN (Roublard humaine)

Message par Zazadelle » lun. 19 mars 2018 19:43

Torvak est mort et notre voyage vers le Dôme d’Airain aurait pu s’avérer difficile mais le gnome nous guide avec efficacité. Finalement tout se passe bien et nous retrouvons Dilix Mahad sans trop de mal… quelques rencontres importunes quand même, mais on en vient à bout.

Le palais des plaisirs
Le « palais des plaisirs » a connu une splendeur qui n’a guère résisté au temps ni aux guerres mais nous y passons un séjour agréable. Dilix nous explique l’histoire de Kakishon. Je suis rapidement plongée dans l’incompréhension, les noms, les histoires, les relations des acteurs de cette épopée les époques elles-mêmes - qui s’étalent sur des millénaires - se brouillent dans mon esprit. mais bon, l’essentiel reste qu’il nous faut nous échapper de ce monde et, si possible, sans exterminer les Shaitans ni les Protéens.

Et puis surpriiiise... un infortuné voyageur, Galden, qui est resté bloqué sur Kakishon depuis des lustres, tout plein de lustres, et il se propose de nous accompagner pour rejoindre le monde de Golarion. A première vue, un gros bourrin armé d'une épée impressionnante. Hop on l'accepte dans le groupe.

Dilix nous remet une carte qui doit nous mener à Khandelwal (à l’île des Rivières de sable) où réside Obhérak et ses shaitans. On doit récupérer la Graine de Terre afin de la faire fusionner avec un extérieur et ainsi ouvrir un passage vers notre monde.
C’est déjà pas simple à expliquer alors, à réaliser, je vous dis pas !

Khandelwal

Je passe les détails. On finit par se retrouver dans un monde désertique. On trouve l’entrée d’un temple, celui d’Obhérak – Une sphinx nommé Zulfiqar nous pose une question, à laquelle on répond (c’est pas très imaginatif un sphinx). La bestiole nous laisse le passage mais sa cheffe Iquilma n’est pas d’accord et elle fustige sa compagne. Bref, comme vous vous en doutez, le combat s’engage. Un vol de gargouilles se joint au combat aux côtés de nos adversaires.

To be continued

Avatar du membre
Zazadelle
Zombie Lividunesque Maladroit
Messages : 137
Enregistré le : ven. 26 déc. 2014 12:35
Date de naissance : 16 mars 1915

Re: [PJ] HALEEN (Roublard humaine)

Message par Zazadelle » mar. 20 mars 2018 09:41

On vient à bout de la troupe les gargouilles sont explosées mais Iquilma et Zulfiqar se sont enfuies.

On cherche une ouverture pour pénétrer dans le temple. Farouk découvre ce qui pourrait être un mécanisme mais personne ne réussit à en trouver l’usage. Amasis tente de déchiffrer les runes qui sont gravées dans le sol.
La nuit tombe et on est partagé sur le « dormir ». Finalement l’évocation du vers pourpre nous pousse à rester sur la plateforme du temple.

Bonne ou mauvaise idée ?

Iquilma et deux immenses génies émergent de la pierre et nous surprennent en plein sommeil. Heureusement qu’on a senti le vent et que Galden et moi sommes restés en armure.
Galden, c’est quelqu’un qui me comprend. Quel merveilleux combattant que ce type. Il fonce dans la mêlée, se mange des coups mais en rend quatre fois plus : superbe stratégie. Heureusement qu’Ashraf veille à le maintenir en état de combattre, parce que quand même…

Farouk aimerait visiblement utiliser une méthode plus ou moins similaire mais, comme d’hab, ça foire. Son ombre est plus efficace et pompe la force de la perfide sphinx… mais pas assez !

Tiens il vole notre gnome adoré ? Ben oui il vole entre les serres de Zulqifar. il est bien à 30 mètres au-dessus du sol, peut-être plus, quand celle-ci décide d’obéir à ses ordres « lâche moi lâche moi ! » et hop, elle le lâche. Boum, il meurt écrabouillé au sol. Notre bon Ashraf se précipite et il arrive juste à temps pour implorer la grâce de son dieu. Merci Amasis, car sans ton sort de rapidité, on aurait encore perdu un (demi) membre de l’équipe.

Je m’attaque à un génie. Mes coups sont puissants mais c’est blindé ces machins là !
Amasis les asperge de ses sorts. Tour à tour ils vomissent, sont aveuglés, s’imaginent englués dans des toiles d’araignées… Ô qu’il est fort mon Amasis.

Galden a désarmé Iquilma qui a encaissé, mais pas suffisamment… on espère que les protections de ces affreux vont bien finir par céder sous la pluie de coups et de sorts.

Mais ça on le saura la semaine prochaine
Modifié en dernier par Zazadelle le mar. 3 avr. 2018 11:37, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Zazadelle
Zombie Lividunesque Maladroit
Messages : 137
Enregistré le : ven. 26 déc. 2014 12:35
Date de naissance : 16 mars 1915

Re: [PJ] HALEEN (Roublard humaine)

Message par Zazadelle » mar. 27 mars 2018 10:45

Notre équipe est indéniablement la plus forte, ces fichus shaitan, malgré leur peau de pierre, leurs sorts à la con, leur allonge impressionnante, on les latte à tour de bras. Notre « petit » nouveau, Galen, n’hésite pas à se placer au milieu des ennemis. L’équipe fonctionne bien. Le pauvre Farouk est assez impuissant contre ces monstres de pierre mais son ombre est redoutable. Ashraf soigne et cogne à la fois. Amasis incante des sorts qui affaiblissent salement nos adversaires.
Mais c’est pourri ces bestiaux : dès qu’ils sont amochés, ils se fondent dans la pierre et d’autres apparaissent. On les retrouvera surement plus tard en pleine forme… pourri je vous dis !

Ah, ils finissent par renoncer. C’est sûr qu’ils se refont une santé, mais on en profite nous aussi pour dormir et récupérer nos forces. Pas de shaitan à l’horizon par ce beau matin au milieu du désert.

Caline est formidable : elle dégote une cache secrète avec des bricoles magiques, probablement le « casier » d’un shaitan. Ensuite elle trouve l’entrée d’un conduit vertical qui mène à une pyramide. Elle explique qu'elle a vu majyhawala emprisonné dans la pierre : on est donc sur le bon chemin.

Ni une ni deux on descend le long d'une corde pour déboucher au dessus de la pyramide. Elle est surveillée par deux monstres hérissés de pics de pierre acérés. Non seulement leurs coups sont puissants mais on se prend des blessures rien qu’à rester à côté de ces hérissons monstrueux !

Rien à faire, Galen et moi leur assénons des coups fabuleux qui ne les égratignent qu’à peine, Caline ne peut rien contre eux, Farouk non plus. Ashraf volète autour de nous et nous maintient en vie… presque. Amasis est trop concentré sur la corde qu’il se refuse à lâcher (il a raison), pour nous être du moindre secours. Galen va crever, JE vais crever, Farouk va crever.

Tiens une voix venue d’outre-Kakishon ? Elle nous rappelle qu’on peut faire appel à une amie… mais c’est bon sang, bien sûr. Comment n’y a-t-on pas pensé plus tôt !

Avatar du membre
Zazadelle
Zombie Lividunesque Maladroit
Messages : 137
Enregistré le : ven. 26 déc. 2014 12:35
Date de naissance : 16 mars 1915

Re: [PJ] HALEEN (Roublard humaine)

Message par Zazadelle » mar. 3 avr. 2018 11:58

Suite du combat

Ça se passe plutôt mal pour nous cette fois ci. Je m’échappe en roulant-boulant, je lâche mes armes et j’appelle Dilix au secours grâce au bracelet qu’elle nous a donné. C’est une Dilix transformée qui apparait : une shaitan dans toute sa splendeur, armée d’un cimeterre impressionnant. Là nous reprenons confiance.

Amasis invoque des fosses et les deux gardiens de pierre chutent dedans. Dilix invoque des murs de pierre pour les obturer. 4 génies surgissent par les 4 portes. Farouk s’attaque à celui de l’Ouest, aidé de Caline qui pompe les forces de ses adversaires à belles dents. Il n’a pas de peau de pierre et Farouk l’exécute rapidement. Un second génie le remplace. Galen et moi mettons à mal le génie de l’Ouest puis un second. Amasis prend le contrôle d’un adversaire mais il ne peut le faire combattre et s’en sert de bouclier. Ashraf qui soigne de son mieux, prend le contrôle d’un autre adversaire et l’envoie au combat. Amasis amoindrit les forces des génies grâce à ses sortilèges qui vomissent, s’enchevêtrent etc… ce qui nous permet d’échapper à leurs attaques. Galen distribue des coups impressionnants, moi aussi, surtout que les sorts d'Amasis nous permettent de faire pleuvoir les attaques. Dilix abat ses armes et taille dans le génie sans faillir. Les génies se succèdent et nous en abattons une bonne douzaine avant que n’apparaisse Oberak qui sent –que-ça-sent-mauvais (normal avec tous ces vomissements). Là c’est pas du Shaitan de pacotille. Il utilise la magie et tue Caline puis abat Farouk malgré les coups de Dilix qui l’affaiblissent. Ashraf le ramène à la vie (encore) in extremis.
Les combattants au corps à corps ne sont pas au mieux de leur forme et Amasis nous prévient que les gardiens vont émerger de leur fosse. La situation n’est pas désespérée mais ce n’est pas gagné pour autant… à suivre

Avatar du membre
Zazadelle
Zombie Lividunesque Maladroit
Messages : 137
Enregistré le : ven. 26 déc. 2014 12:35
Date de naissance : 16 mars 1915

Re: [PJ] HALEEN (Roublard humaine)

Message par Zazadelle » ven. 20 avr. 2018 11:48

Fin du combat

La situation est loin d’être à notre avantage alors que Dilix commence à faiblir. Amasis et Farouk se sont prudemment éloigné du combat. Mon magicien bien-aimé a pratiquement épuisé ses ressources magiques et les armes de Farouk sont impuissantes contre les géants de pierre qui ont surgi de leur fosse. Je suis rassurée de voir le Shaitan amical positionné en rempart devant eux. Heureusement le Shaitan contrôlé par Ashraf combat à nos côtés. Dilix taille dans le corps de pierre d’Oberak et Ashraf lui donne des soins car la pauvre Dilix a pris cher. Notre prêtre nous soutient efficacement : Galen qui distribue des coups monstrueux et moi qui fait pleuvoir les attaques multiples de mes épées courtes.
Le combat penche en notre faveur. Le dernier Shaitan s’écroule. Oberak ne peut s’enfuir car il est mentalement enchevêtré par Amasis. Dillix et moi nous l’achevons. Galen se concentre sur les géants de pierre qu’il est le seul à pouvoir affaiblir. Victoire, le dernier géant s’effondre enfin et le calme revient.

Un butin de roi

Nous pansons nos plaies. Ashraf explore le lieu de vie des Shaitans avec son « ami » qui lui sert de guide attentionné. Ils reviennent avec des coffres impressionnants : les biens d’Oberak pour l’essentiel. Une vraie petite fortune qu’il va falloir trier puis transporter ; le grand costaud, ami d’Ashraf, va s’en charger. Pourra-t-on le renvoyer dans sa dimension après avoir regagné notre monde ? En fait ça nous importe peu, il y a plus urgent.

A ne lire que si vous pouvez oublier d'ici l'année prochaine... l’Alzheimer aidant, ça va m'être facile ;)
Spoiler :

Résultat d’un fumble très ancien contre un superbe jet de dés d’Amasis… Résultat d’un autre jet de dés, beaucoup plus récent (merci master)… à quoi ça tient ! *** Déjà quelques semaines que de discrètes nausées accompagnent mes réveils. La promiscuité du groupe ne m’a pas permis de me dénuder devant lui et il n’a pu remarquer les légères modifications de mon corps.
Je le regarde à travers mes paupières à demi fermées, il croit que je dors alors que je soupèse notre avenir, avenir que je peux changer d’un seul aveu, d’une seule phrase.

J’ai perdu mes herbes à mâcher contraceptives dans le combat contre la tortue et je n’ai pas su me montrer prudente. Je perds la tête dès qu’il m’approche. Il m’a séduite à mon corps défendant, grâce à sa magie, mais aujourd’hui je l’aime, tout simplement. Terriblement follement. Le sortilège est ailleurs, ancré dans ma peau, au fond de mon cœur, au creux de mes rêves.

Allongée sur la couche du Shaïtan, la chaleur de son corps me pénètre. Il faut que je prenne une décision avant de plonger vers Golarion. Demain !

Lui offrir un enfant serait mon plus cher désir mais quel avenir pour nous trois ensuite : devenir seconde épouse, après Aïcha et élever un enfant auquel Amasis se sentirait vite enchaîné. Je le connais parfaitement : il ne faudrait pas longtemps pour que l‘aventurier de mon cœur se sente prisonnier de la vie de famille.
Le laisser repartir seul vers de nouvelles quêtes ? Je revois la femme d’Azeem pleurer sur sa dépouille : non je refuse cet avenir-là ! Et puis je dois l’avouer, la vie d’aventures aux côtés de celui que j’aime me plait plus que de pouponner le fruit de nos amours.
Non, je ne laisserais pas cette graine s’épanouir en moi : Katapesch possède toutes les herboristeries qu’il faut pour y remédier.
Non je ne dirais rien : Amasis et son étrange sens du devoir pourrait vouloir me faire changer d’avis. Il ne saura rien, jamais ! Et puis demain je serai peut-être morte… à quoi bon m’interroger. Dors Haleen, demain sera un autre jour et Jawul nous attend.


Nous prenons un repos amplement mérité avant que Dilix ne creuse un passage vers Majyhawala emprisonné dans la pierre. Il semble inconscient et enserre la « Graine Élémentaire » que Dilix récupère.
Nous lui faisons nos adieux. Ce sont des adieux sincères, nous lui souhaitons de remettre de l’ordre sur Kakishon et de rétablir la paix dans ce plan.

Retour dans le monde de Golarion

Elle incante et un tunnel dimensionnel s’ouvre devant nous : le chemin de retour, enfin ! Nous y pénétrons : Amasis, Ashraf, Farouk et moi, puis Galen qui retourne vers un monde qu’il ne reconnaitra peut-être pas totalement, le Shaitan chargé de nos trésors enfin. J’ai un serrement de cœur, pas le temps de pleurer Torvak avec qui j’ai parcouru un si long chemin. Je devrais faire ce deuil en silence. Farouk doit aussi faire le deuil de Caline. Kakishon nous aura coûté cher et nous savons que la paix n’est pas au bout du chemin. Notre monde a-t-il résisté à Jawul et à ses armées ? Aurons-nous la force de contrer ce monstre ?



Vous le saurez en 2019 si les dieux nous prêtent vie virtuelle jusque-là. Merci à notre MJ pour cette belle campagne, merci aux joueurs avec lesquels je me suis bien éclatée ( :lol: y’a pas que les monstres qui le font. )



Ah oui : Amasis s'est bien planté avec ses histoires de contrat... pffft ;)

Répondre

Retourner vers « Pathfinder "L'Héritage du Feu" by Markjan »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité