[RP] - Quelques scènes ou résumés

Image
Répondre
Avatar du membre
LeoDanto
Guthiste Thermoformé
Messages : 1324
Enregistré le : sam. 13 juil. 2013 16:58
Date de naissance : 21 janv. 1981

[RP] - Quelques scènes ou résumés

Message par LeoDanto » jeu. 11 juin 2015 11:56

Retour à Pointesable


Après un voyage paraissant durer une éternité, les héros du village – accompagnés d’un nouvel acolyte d’infortune – regagnèrent enfin leur foyer. Leur arrivée fut remarquée. Pas aussi triomphale que lors de l’assaut de Pic-Chardon certes, mais remarquée quand même.
Il fallait avouer que les enjeux n’étaient pas les mêmes : lors de l’assaut du fort gobelin, le village était sous la menace permanente d’une invasion sauvage tandis qu’une malédiction infâme touchait les villageois, les faisant sombrer un à un dans un état de psychose furieuse et meurtrière.
Ici, à part les aventuriers, personne n’avait réellement eu conscience du danger qui les avait menacés. Certes, le vieux fermier – unique rescapé de l’expédition punitive vers la bâtisse infestée de goules – avait fait part de son histoire, mais son récit avait été trop brouillon pour que la garnison n’en saisisse la portée.

Le prévôt avait bien dépêché derrière quelques miliciens pour enquêter, mais ils n’avaient trouvé que des cadavres pourrissant au soleil. L’un d’eux avait été ramené au Père Zantus qui en avait alors identifié la nature.
Finalement, seuls quelques personnalités de Pointesable commençaient à comprendre le danger de la situation : le prévôt Ciguë, le Père Zantus et la Maire Déverin. En dehors de ce cercle très restreint, les villageois ignoraient tout de la situation – et ce n’était peut-être pas un mal après tout, étant donné le drame qui s’était produit lors du Festival dernier et les anciennes tragédies du Dernier Désagrément – remontant à 5 ans maintenant.

Non, seuls Uri te Iru, L’ndyl, Tinael et Bill avaient pleinement conscience de ce qu’ils avaient contré : un nid de goules à moins de trois jours du village, tapis au sein d’un manoir hanté, rongé par une moisissure maudite, reliquat des rêves de grandeurs d’un nécromancien souhaitant devenir une liche.

A peine arrivé, le prévôt voulut immédiatement les interroger. Mais devant la mine malade de ses interlocuteurs, le premier arrêt eut plutôt lieu à la Cathédrale où le Père Zantus les reçut et leur administra les premiers soins. Ils souffraient tous de la Fièvre des Goules, une maladie mortelle s’apparentant plus à une malédiction qu’à autre chose étant donné l’issue funeste qui était la sienne.
D’ailleurs, Bill se souvenait très précisément de ces symptômes. Il en était déjà mort une fois.
Et tandis que les jours défilaient, une grande anxiété lui avait serré le cœur. Il avait déjà choisi le suicide une fois plutôt que de devenir une goule. Une expérience désagréable. Il n’avait pas tellement envie de la renouveler.

- Il est possible de les soigner.
Ces quelques mots seuls étaient déjà rassurants.
Le Père Zantus leva un regard gêné vers le prévôt.
- Malheureusement, je ne dispose pas des compétences magiques pour accomplir un tel miracle.
« Je crois savoir cependant que Nisk Tander devrait être capable de concocter des potions efficaces contre ce mal.
Nisk Tander était un demi-elfe alchimiste un peu excentrique, propriétaire d’une boutique au village. Les Solutions en Bouteille.
La grimace du prévôt ne présageait rien de bon :
- Il ne voudra probablement pas nous faire don de ses créations… Mais nous pouvons toujours lui demander de nous faire un prix.

Les négociations furent rudes mais la Maire Déverin accepta de piocher dans les finances de la ville pour offrir le breuvage salvateur aux héros. En forme de reconnaissance.

Plusieurs jours furent nécessaires pour que les aventuriers se remettent de leurs plaies et traumatismes. Mais leur regard se portait maintenant sur l’horizon, vers le sud. Ils n’en avaient pas fini.
Quelque chose avait changé. Pour chacun d’eux.
Et plus rien ne serait jamais plus comme avant.
Ils devaient connaître la vérité. Obtenir le fin mot de cette histoire…

Pour L’ndyl :
Spoiler :

Après son enseignement religieux, le demi-elfe avait appliqué à la lettre ce qu’on attendait de lui : parcourir le monde et vivre des Vertus. Ne regarder la vie que par Elles.
Une inconnue l’avait abordé peu de temps avant le Festival, lui indiquant que la Dame aux Larmes allait se réveiller et faire appel à lui.
Et maintenant, trop de signes annonciateurs d’un changement apparaissaient. Des individus mal intentionnés utilisaient les enseignements interdits de son culte pour commettre des atrocités sans nom.
Pour Uri te Iru :
Spoiler :

Aelia exprima une joie infinie de le revoir vivant. Elle se jeta dans ses bras et ne put retenir les larmes coulant sur ses joues.
Le guerrier ne comprit pas vraiment une telle attitude, mais sans qu’il sache trop pourquoi, elle lui faisait plaisir. Il lui rendit son étreinte en se surprenant à humer l’odeur de ses cheveux. Etrange comme des sensations aussi simples avaient pu lui manquer.
Mais il n’était pas heureux.
Il portait un poids dans son cœur. Comme une cicatrice honteuse dans son honneur.
Pour la première fois, sa colère, cette monstrueuse colère, lui avait ôté tout discernement et il avait failli tuer ses compagnons d’arme. Combien de temps s’écoulerait-il avant qu’il ne blesse réellement ceux qu’il aimait ?
Il fallait qu’il remonte la piste. Celle du rituel de Sihédron. Il fallait que cela cesse…
Pour Tinael :
Spoiler :

Lorsqu’il put enfin regagner sa chambre au Dragon Rouillé, Tinael se sentait étrangement vide.
Vide comme sa chambre. Il ne s’était pas attendu à y retrouver Iesha bien entendu mais… au fond de lui, quelque chose l’avait espéré.
Il déballa délicatement le miroir et le posa sur sa table de chevet. Surpris, il remarqua une inscription dans le reflet, comme une trace laissée sur de la buée.
« A bientôt… »
Qu’est-ce que cela pouvait signifier ? Allait-il la revoir ? Quand ?
En fait plus il y réfléchissait, moins il comprenait.
Avait-il aimé un fantôme pendant tous ces jours ?
Il avait besoin d’un bon bain. En se déshabillant, son regard se porta sur son bras et son cœur s’arrêta de battre un instant : la marque avait progressé. Sa peau blanche, si immaculée, avait perdu du terrain. Que se passerait-il lorsqu’elle aurait recouvert tout son corps ?
Tout ceci était lié à la magie Thassilonienne… S’il voulait rester lui-même, s’il voulait garder l’espoir de revoir Iesha un jour, il devait comprendre.
Il se souvint de la lettre récupérée à la Hantise. Xanesha
Pour Bill :
Spoiler :

Ce n’était pas vraiment la retraite à laquelle il avait rêvé.
Cette pierre incrustée dans son poitrail le maintenait en vie certes. Mais était-elle vraiment sans effet secondaire ? N’allait-il pas à un moment donné sentir des cornes lui pousser sur le front, ou n’importe quelle autre excroissance à n’importe quel autre endroit… ?
Et puis de toute façon… certes la vie n’était pas éternelle. Mais savoir la sienne directement dépendante de ce petit caillou ridicule ne lui plaisait pas.
Pas du tout même.
Tinael avait parlé de magie Thassilonienne…
Et puis, ceux qui avaient commandité les évènements de la Hantise, qui l’avaient conduit directement dans son état, semblaient s’y connaître en magie Thassilonienne. La piste était tenue, mais cela valait peut-être le coup d’essayer ?
Mardi - PJ & MJ - La Communauté du Tentacule
Dimanche - PJ - Les 5 Supplices par Raïzer

Avatar du membre
LeoDanto
Guthiste Thermoformé
Messages : 1324
Enregistré le : sam. 13 juil. 2013 16:58
Date de naissance : 21 janv. 1981

Re: [RP] - Quelques scènes ou résumés

Message par LeoDanto » jeu. 25 juin 2015 09:34

Arrivé à Magnimar (résumé de la séance du 24/06)

Après quelques jours de repos à Pointesable, les aventuriers ont finalement décidé d'un commun accord de se rendre à Magnimar pour remonter la piste des commanditaires des différents meurtres rituels ayant eu lieu dans la région.
Une certaine joie emprunt d'anxiété pour Bill de retourner dans cette prestigieuse citée-état qu'il connaît bien pour y avoir vécu une grande partie de sa vie et en même temps s'y traîner quelques casseroles.

Après une semaine de voyage donc, ils arrivent dans la ville si marquée par les puissantes ruines antiques qui parsèment toute la Varisie qu'elle a été construite autour de certaines d'entre elles (notamment un immense pont en ruine dont il ne reste que les pilonnes).

Tout ce qu'ils savent alors, c'est que Aldern possédait une maison à Magnimar et qu'il faudrait logiquement commencer par là. Bill suggère donc de se rendre au Tribunal de Commerce qui dispose en général d'archive sur les nobles. Il connaît très bien le lieu même s'il refuse - pour une raison d'objets vaguement empruntés - d'y pénétrer lui-même.

L'ndyl, Uri et Tinael s'y rendent donc et le demi-elfe fait valoir ses fonctions de capitaine de la milice de Pointesable pour faire valoir son droit à l'obtention d'une information aussi cruciale. Il baratine correctement un prestigieux Juge elfe, le Juge Roncefer, qui confie être un ami intime d'Aldern et s'inquiéter de l'absence de nouvelles de ce dernier depuis plusieurs semaines.

Il confie également que Magnimar est en proie à une série de meurtres rituels touchant marchands et nobles depuis maintenant quelques mois et craint que le silence de son ami soit lié de prêt ou de loin avec cette affaire.

Il fournit donc l'adresse et le groupe se met en route vers la demeure, une belle bâtisse noble laissée à l'abandon avec des fenêtres barricadées. Bill utilise son art pour faire sauter le verrou de la porte
(probablement le seul bon jet de Dex que j'aurais fait pour lui de toute la partie) et la fouille de la demeure commence rapidement interrompue par l'arrivée de deux personnages s'annonçant comme le beau-frère et la soeur d'Aldern.

Sauf que la "soeur" n'est autre que Iesha, la femme défunte de ce dernier.
Les deux individus n'étaient en réalité que d'étranges métamorphes qui se lancent à l'attaque des aventuriers. Rapidement défaits par ces derniers cependant.

La fouille complète de la maison (qui a déjà été visitée auparavant) révèle une cache secrète dans la cheminée contenant des documents officiels spécifiant que la construction du Manoir de la Hantise n'a été que partiellement financée par Voral Ganrenard - le patriarche du clan Ganrenard - le reste du financement incombant à un groupuscule nommé "Les Frères des Sept".

Une clause étrange de ce contrat de propriété indique que dans moins de 10 ans, la demeure et tout ce qui l'entoure dans un rayon de 2 km reviendra aux Frères de Sept.

Enfin, un étrange livre de compte indique qu'Aldern versait toutes les semaines à un certain "F.7" 20 Pièces d'Or pour le Voyage de Iesha à Absolom depuis trois mois (or, Iesha était décédée à ce moment là). Ce dépôt d'argent se faisant à la Scierie des Sept.

Un lieu que Bill connaît de réputation et où il emmène le lendemain matin - après une bonne nuit de repos à l'auberge - ses nouveaux amis.

La Scierie, d'apparence parfaitement fonctionnelle, contient au premier abord des ouvriers charmants. Jusqu'à ce que ces derniers temps de tuer les aventuriers en usant de technique d'assassin et utilisant des sortilèges de malédiction!

La séance se termine sur un combat acharné mais expéditif (où Bill a quand même failli mourir dans les pales du moulin de la Scierie).
Mardi - PJ & MJ - La Communauté du Tentacule
Dimanche - PJ - Les 5 Supplices par Raïzer

Avatar du membre
Sir Deadwater
Puck Dépressif
Messages : 50
Enregistré le : dim. 19 avr. 2015 14:03
Date de naissance : 22 avr. 1986

Re: [RP] - Quelques scènes ou résumés

Message par Sir Deadwater » jeu. 2 juil. 2015 19:02

Journal d'un souriceau:

Après avoir réglé le compte des sbires du sous-sol de la scierie, mes compagnons se dirigent d'un pas décidé vers l'étage supérieur pour purger ce lieu du mal qui y règne. Préférant une approche plus fine et plus tactique et n'écoutant que mon courage, je me hisse à la fenêtre du premier étage par la voie des monte-en-l'air.

Agrippant le montant de la fenêtre et voyant plusieurs ouvriers louches, je n'ai pas le temps de pousser le cri de la bartavelle pour prévenir mes compagnons du danger, car Uri dans toute sa délicatesse défonce la porte et va asséner un grand coup dans le premier ouvrier.

S'en suit un combat particulièrement rotor, les ennemis ayant pour habitude de lancer des attaques suicide. Tinael, fidèle à lui-même, part en nous laissant seul et se ramène avec une flopée d'ennemis.
Dans la troupe ennemie, on dénombre la présence du notable qui nous avait rencardés sur le lieu. Uri et moi-même lui faisons comprendre que donner des tuyaux pourris n'était pas une bonne idée, mais c'est finalement Tinael qui porte le coup de grâce.
L'ndyl joue à la perfection son rôle de sac de frappe en métal, et place de superbes attaques parfaites.

En explorant le lieu, on trouve un livre, rédigé en langue elfique, qui indique le sombre clocher. Connaissant ce lieu, je guide mes amis à travers le quartier mal famé vers la fameuse tour, mais après avoir pris un copieux repas. On le sait, tous repas gratuit est délicieux mais celui-là le fut particulièrement.

La tour est dans un état encore plus pitoyable que dans mes souvenirs, les murs semblent sur le point de tomber mais il faut y rentrer. N'écoutant que mon courage je suis dans les premiers à pénétrer la cours, et là, nous faisons face à une créature sordide, énorme golem de chair putréfiée. Je réussis à me fondre dans les ombres, et laissant mes amis taper de front, je me glisse dans le dos de la créature et en toute modestie, je réussi presque à tuer la créature tout seul.

Malheureusement, une créature mi- humaine mi- serpent arrive et pétrifie L'ndyl. Notre groupe perd pour le coup son bouclier humain, et Uri accumule les blessures. Le combat prend une mauvaise tournure, et bien qu'aidant de toute ma fougue, je n'arrive pas à blesser aussi facilement la créature que le gros tas de viande décomposée.
Uri se fait transpercé par un vicieux coup de pal et je parle en connaisseur. Au bord de la mort, il poursuit la lutte mais c'est encore une fois Tinael d'un projectile magique qui finit le boulot.

Nous fouillons les affaires, je crochète quelques coffres et nous voilà plus riches. Mais beaucoup plus riches.

La journée fut bien remplie, il est à noter:
-Que je me couche plus riche que je me suis levé, c'est donc une bonne journée.
-Que j'ai mangé gratis, c'est donc une excellente journée.
-Que j'ai pris un méchant coup sur mon piercing, ça m'a fait un mal de chien et en plus il a un éclat maintenant, la journée n'est donc que bonne.
-Qu'on a trouvé un papier parlant de chasse aux personnes cupides et d'un lieu de rendez-vous, la journée se termine sur une note préoccupante.

Avatar du membre
Sir Deadwater
Puck Dépressif
Messages : 50
Enregistré le : dim. 19 avr. 2015 14:03
Date de naissance : 22 avr. 1986

Re: [RP] - Quelques scènes ou résumés

Message par Sir Deadwater » lun. 27 juil. 2015 20:33

Journal d’un souriceau :

Je profite d’un moment d’accalmie et surtout de la fin de mon maigre repas pour consigner les derniers évènements.
Notre séjour chez le seigneur-maire est enfin terminé. L’homme n’était pas désagréable en soit, mais d’un pingre… Il a même osé limiter les doses de nourriture ! À quoi sert une jolie argenterie si l'on ne met rien dedans ?!

Après quelques jours de régime, de famine forcée, il nous a convoqués pour une histoire de fortin qui ne donnait pas de nouvelles. Le fort, armé par les Flèches Noires, une troupe de Rangers d’élite, ne donnait plus signe d’activités depuis plusieurs semaines.

Moyennant finances, nous nous sommes proposés d’enquêter et c’est donc heureux de mettre de la distance avec ce bourreau gastronome que nous avons pris la route, enfin le bac pour Bac-de-la-Tortue, charmante bourgade située au nord d’un grand lac.

Le matin du départ, mes compagnons et moi-même avons vu débarqué une « amie » de L’ndyl, qui souhaitait nous accompagner pour enquêter. Tinaël, fidèle à lui-même nous a fait remarquer qu’elle aimerait bander autre chose que son arc, et devant l’expression de notre pur ami, j’ai compris qu’une sorte de connexion louche existait entre les deux elfes.
Le voyage s’est fait sans encombre, et c’est frais, dispo mais affamés que nous arrivons à Bac-de-la-Tortue. C’est donc bien naturellement que nous allons à la taverne du coin, établissement médiocre pour la qualité de ses plats mais généreux dans ses portions.

Alors que nous étions attablés, nous remarquons le port d’un tatouage en forme de rune identique à celle qui orne la poitrine d’Uri et mon bijou de nombril. Fort de mon expérience de la scène, je harangue les ivrognes de l’établissement à une partie de bras de fer avec notre fier barbare. La perspective de remporter une pièce d’or motive un habitué du bar et celui-ci retroussant ses manches dévoile le dit tatouage.

Après sa défaite (compréhensible) je lui offre un verre pour noyer son échec et le presse de questions. Nous apprenons que ce tatouage était le signe distinctif pour rentrer gratuitement dans un casino illicite situé sur une embarcation. Malheureusement l’établissement ayant coulé, et son propriétaire disparue (une femme dont j’ai oublié le prénom), nous n’avons pas pu en apprendre plus.

Je tiens à préciser que la grande majorité de la population du bourg porte ce tatouage et dans la lettre de Xanesha il est fait question de moissons ou récoltes de personnes cupides, et je pense que les personnes fréquentant un casino correspondent à cette description. A creuser quand on reviendra au village.

Finalement nous avons pris le chemin du fort, et sur la route nous avons découvert un joli petit félin pris dans un piège, voyant la souffrance manifeste de l’animal, j’ai décidé de le libéré aidé par Uri. Au moment où la panthère s’extirpait des machoires du piège, un être odieux difforme et laid accompagné de ses molosses a exigé qu’on lui remette l’animal blessé. Outré, j’ai décidé de provoquer une négociation musclée où Tinaël a littéralement fait disparaitre de grands morceaux de l’ogre (il faudra que je fasse attention à ne pas rester dans son axe dorénavant).

La panthère, vraisemblablement dressée, nous a indiqué de la suivre, et elle nous a guidé vers une bicoque où un autre ogre travaillait. Cette fois ci, la copine de L’ndyl et Uri ont copieusement arrosé de flèches l’individu.
Les environs semblant libres de tout danger, nous avons fait une petite pause pour nous sustenter, et ma saucisse fumée et le pain de voyage étant vraiment trop petits à mon goût j’écris donc ces quelques mots en attentant mes compagnons.

NB : Voir la panthère se mouvoir, sa grâce féline, me donne envie de m’occuper d’un animal. A notre retour à Magnimar, j’irai voir un marchand de bêtes exotiques et je trouverai bien un animal à ma mesure.

Répondre

Retourner vers « Chroniques Oubliées "l'Eveil du Seigneur des Runes" par LeoDanto »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité