L'Étoile Lointaine

Image
Répondre
Avatar du membre
JudgeDeath
Démon Actarusien
Messages : 1907
Enregistré le : jeu. 11 juin 2009 01:00

L'Étoile Lointaine

Message par JudgeDeath » dim. 4 juil. 2010 12:00

______________
L'Étoile Lointaine
L'Étoile Lointaine [Fiche Technique]

Engin : Corvette, fabriquée par la Corporation Techniques Corelienne
Type :
Vaisseau militaire modifié
Échelle : Vaisseaux de Guerre
Longueur : 150 mètres
Compétence : Pilotage de Vaisseau de Guerre : Corvette corellienne
Équipage : 120, artilleurs : 10, minimum 50/ 10
Compétence de l'Équipage : voir la description individuelle de chaque membre
Capacité de la Soute : 3000 tonnes métriques
Autonomie : 3 mois
Multiplicateur d'Hyperpropulsion : x2
Navordinateur : oui
Maniabilité : 2D
Vitesse Spatiale : 7
Vitesse Atmosphérique : 350; 1000 km/h
Coque : 5D
Écrans :
2D 1D
Senseurs :
- Passif : 50/ 1D 1
- Détection : 100/ 3D 1
- Recherche : 200/ 4D 1
- Focalisation : 6/ 5D
Armes :
- 6 5 Turbolasers Bitubes (Tirent séparément)
Arc de Tir : 2 tourelles, 1avant/gauche, 1 gauche/arrière, 1 avant/droite, 1 droite/arrière
Servants : 1(4), 3(2)
Compétence : Canons de Vaisseaux de Guerre
Ordinateur de Visée : 2D, 4D (après deux tours de visée)
Portées Spatiales : 3-15/35/75
Portées Atmosphériques : 6-30/70/150 km
Dommages : 4D 2
Le L'Étoile Lointaine (FarStar) est une corvette corellienne CR90 placée sous le commandement du capitaine Keleman Ciro dans sa traque du moff Sarne. Ce vaisseau, hautement modifié, dispose d´un large hangar pouvant accueillir chasseurs et transports. Les forces armées de la Nouvelle République ont trouvé L'Étoile Lointaine au coeur de la vallée de Sorbiss, dans le chantier naval personnel du Moff Kentor Sarne. Ils ont alors constaté avec surprise que le navire baptisé "Le Renégat" n'était pas loin d'être opérationnel. Les ordinateurs ainsi que les systèmes de détection étaient de dernière génération, les soutes étaient remplies de matériel, et un hangar avait été aménagé pour accueillir des chasseurs TIE. Le Moff Sarn nourrisait semble t'il l'intention d'utiliser la corvette modifiée pour des missions militaires et d'explorations dans les régions sauvages du secteur de Kathol, plus connues sous le nom de Zone Reculée de Kathol. Le vaisseau à été rebaptisé "Etoile Lointaine" par la Nouvelle République.
Image
Malgré tout cela, l'état général du vaisseau n'est pas excellent. De nombreux problèmes techniques sont liés à l'âge vénérable de ce navire. Très peu d'équipements sont d'origine et le changement intempestif de matériel a eu pour effet de provoquer de nombreux conflits et incompatibilités entre certains de ses composants actuels. Le manque de pièces détachées a aussi obligé les mécaniciens à adopter des solutions de remplacement parfois aléatoires. Enfin, le départ précipité à la poursuite de Sarne n'a pas laissé le temps nécessaire aux ingénieurs de régler tous les problèmes techniques.
Enfin, la vétusté rédhibitoire de L'Étoile Lointaine implique la présence d'un équipage pléthorique pour compenser le manque de système de réparation et l'incertitude quant à la durée de la mission, ce qui génère une importante promiscuité et des tensions exacerbées. L'équipage comprend donc de nombreux ingénieurs et techniciens supplémentaires. On y trouve aussi un grand nombre de scientifiques, de spécialistes en informatique, de pilotes et de soldats. Il y a un peu plus de 30 cabines classiques réservées à l'équipage, chacune n'étant pourvue que de deux couchettes. Le navire ayant besoin d'un équipage de plus de 100 personnes, la plupart doivent donc partager leur couchette avec une autre personne par roulement : lorsque l'une se repose,l'autre prend son quart. Globalement, le niveau de tension à bord est donc assez élevé. Il y a peu de place, le confort est réduit au strict minimum et l'équipage ne dispose d'aucune intimité.
L'Étoile Lointaine a également besoin du renfort d'une centaine de droïds. Les droïds consomment moins de ressources que les êtres organiques. Il sont donc tout indiqués pour certaines tâches domestiques. D'autres sont mis à profit pour leur spécialisation. C'est le cas des unités R2 et R3.

Les systèmes de communication, les ordinateurs dernière génération et les senseurs sont responsables d'une politique d'économie d'énergie rigide. Les soutes et les autres secteurs non vitaux sont scellés pour économiser sur les systèmes de survie. Les cabines et les quartiers des équipages ne sont éclairés en permanence qu'à la moitié des conditions normales. Les couloirs ne sont illuminés que par l'éclairage des panneaux de contrôle qui projettent des ombres multiples contre les murs. Certaines jonctions de couloirs ne sont équipées que des éclairages verts de sécurité au sol. Dans certaines sections du navire, les conduites de chauffage ont été coupées. C'est notamment le cas dans les soutes ou une mince couche de givre recouvre les conteneurs. La partie la plus chaude est la salle des machines où la température est si élevée que les équipes d'entretien sont en sueur en permanence.

Modification récentes :
  • SENSEURS : Le navire est muni de senseurs performants et de systèmes de recherche qui doublent la portée des senseurs d'origine. Ces systèmes sont probablement un peu plus sensibles que ceux d'un Destroyer Stellaire Impérial. Par contre, ce nouveau système prend encore plus de place que l'ancien et consomme plus d'énergie. Il est en partie responsable de la politique d'économie d'énergie qui règne à bord.
  • ARMEMENT : Les turbolasers de l'Étoile Lointaine disposent de nouveaux systèmes de visée, dits "d'accrochage par anticipation". Le système d'acquisition fournit une aide aux tirs classiques (ordinateurs de visée de 2D). Mais si l'ordinateur de tir peut suivre une cible pendant 10 secondes (2 tours de jeu), le système informatique d'acquisition augmente les capacités de l'ordinateur de visée à 4D. Cela donne un avantage décisif contre des systèmes de visée classiques. Le tout est de réussir à garder la cible en vue pendant 10 secondes. Pour obtenir ce bonus, l'opérateur ne peut rien faire d'autre que de viser pendant 2 tours. Il bénéficie également du bonus de préparation de 1D à son test de compétence.
  • BLINDAGE : La coque et le blindage de l'Étoile Lointaine ont subi d'importantes modifications. Le navire est désormais plus robuste qu'une corvette corellienne classique. Ce blindage a accru l'épaisseur de la coque (presque 2m d'épaisseur sont réservés au blindage, aux conduites d'alimentation et aux cloisons renforcées).
  • HANGARS ET TUNNELS D'ARRIMAGE : Les hangars sont petits mais fonctionnels. Les manœuvres sont néanmoins très délicates et il ne faut pas espérer faire un décollage d'urgence en respectant les temps de procédure standard. En dessous de 30 secondes, les risques d'accidents sont multipliés par 100.
    Les trois tunnels d'arrimage qui se situent dans le niveau de maintenance (sous le hangar) permettent d'accueillir trois navires chacun. En temps normal, les Ailes-X et les Défenseurs sont fixés sur les sas latéraux tandis que les navettes et les navires de transport sont arrimés au bout des tunnels. Le sas situé à l'extrémité peut également être utilisé pour un arrimage entre vaisseaux.
  • COMMUNICATEURS : Grâce aux opérations de modifications menées par Sarne, l'Étoile Lointaine dispose d'un transmetteur subspatial hautement performant. Sa portée est quatre fois plus grande que celle de la plupart de ces appareils. Notons au passage que le gouvernement de Kal'Shebbol ne dispose plus de transmetteur hyperonde puisque Sarne l'a détruit. Par conséquent le haut commandement ne peut émettre qu'à une distance de communication standard. Il se pourrait donc qu'à partir d'une certaine distance, L'Étoile Lointaine soit encore en mesure d'émettre mais elle ne pourra plus recevoir d'instructions de Kal'Shebbol.
    L'équipe de communication de l'Étoile Lointaine tente de reconfigurer le transmetteur subspatial. Il est presque certain que les forces de Sarne surveillent les fréquences préprogrammées. Les techniciens tentent de découvrir une fréquence non surveillée (du moins l'espèrent-ils) pour pouvoir envoyer des rapports au gouvernement provisoire de la Nouvelle République sur Kal'Shebbol. Les ingénieurs essaient également de mettre au point des techniques de cryptage, afin de tromper les techniciens impériaux.
    Enfin, l'équipe chargée des communications sur L'Étoile Lointaine a l'intention d'utiliser le transmetteur pour capter les émissions du Moff Sarne. Bien que la plupart des codes originaux aient été changés, il peut en rester certains qui permettront d'intercepter quelques émissions.

Avatar du membre
JudgeDeath
Démon Actarusien
Messages : 1907
Enregistré le : jeu. 11 juin 2009 01:00

Re: L'Étoile Lointaine

Message par JudgeDeath » dim. 4 juil. 2010 12:01

_________________
Véhicules de soutien
L'Étoile Lointaine dispose de plusieurs répulseurs, de véhicules terrestres de reconnaissance, d'engins de transports et de véhicules de combat. Bien qu'il ait été possible d'équiper la corvette d'un plus grand nombre d'appareils, la hangar est au bord de la congestion.
  • MOBQUET SURTRACEUR : C'est une moto speeder classique. Le navire dispose de six de ces engins. Le Surtraceur est un modèle civil que les techniciens de la Nouvelle République ont modifié depuis longtemps pour un usage militaire. Les Mobquet de l'Étoile Lointaine sont équipés d'atténuateurs de sons passifs, de systèmes anti-senseurs ainsi que d'un canon laser léger. Un communicateur d'une portée de 50 kilomètres leur permet de demander assistance au camp de base. Ces appareils sont utilisés pour des reconnaissances légères, préalablement à l'envoi d'une équipe plus expéditionnaires conséquente dans une colonie nouvellement découverte. Les motos servent aussi pour effectuer des patrouilles autour des bases temporaires.
    Mobquet Surtraceur [Fiche Technique]

    Type : moto-speeder de reconnaissance
    Échelle : speeders
    Longueur : 4,4 mètres
    Compétence : Répulseurs : Moto-Jets
    Compétence de l'équipage : variable
    Capacité de la soute : 4 kilos
    Abri : ¼
    Marge d'altitude : sol-20 mètres
    Prix : 3 000 crédits (occasion)
    Maniabilité : 3D+2
    Déplacement : 185; 530 km/h
    Coque : 1D+2
    Armes :
    - 1 canon blaster léger
    Arc de tir : avant
    Compétence : blaster de véhicule
    Ordinateur de visée : 1D
    Portée Atmosphériques : 50-300/500/1000m
    Dommages : 3D
    Les atténuateurs de sons réduisent très efficacement le bruit de la moto et les systèmes anti-senseurs augmentent la difficulté de détection du speeder de 1D par senseurs.
    Image
  • SRV-1 NEO-REPUBLICAIN : Le SRV-1 est un véhicule de transport peu onéreux; il est normalement utilisé pour les missions de reconnaissance et le transport de troupes. cependant, l'équipage de l'Étoile Lointaine s'en sert comme transport de marchandises à la surface de la planète. Les chenilles de cet engin le rendent plus lent que la plupart des répulseurs, mais lui permettent de se déplacer facilement sur des terrains difficiles. Cela a aussi l'avantage de réduire le coût de l'appareil.
    Le SRV-1 accueille un équipage de deux personnes mais a la place pour deux artilleurs chargés du maniement des canons lasers situés de chaque côté, au-dessus de la cabine. Il peut transporter huit soldats et leur équipement ou jusqu'à trois tonnes métriques de fret.
    Aratech SRV-1 [Fiche Technique]

    Type : véhicule à chenille d'exploration et de transport
    Échelle : Speeders
    Longueur : 12 mètres
    Compétence : Pilotage de véhicule terrestre : SRV-1
    Équipage : 2, artilleurs : 2, minimum 1/+5
    Compétence de l'équipage : variable
    Passagers : 8 (troupes)
    Capacité de la soute : 3 tonnes métriques (uniquement s'il n'y a pas de passagers)
    Abri : complet (cabine), 1/2 (autres zones)
    Prix : 6 500 crédits (occasion)
    Maniabilité : 0D
    Déplacement : 35; 100 km/h
    Coque : 3D+1
    Armes :
    - 2 canons lasers moyens
    Arc de tir: 1 avant/gauche/arrière, 1 avant/droit/arrière
    Servants : 1
    Compétence : Blaster de véhicule
    Ordinateur de visée : 1D 2
    Portée Atmosphériques : 50-200/500/1000m
    Dommages : 3D+2
  • VAUL NEO-REPUBLICAIN : L'Étoile Lointaine dispose de quatre VAUL (Véhicule d'Assaut Ultra Léger) utilisés dans les combats au sol. ces vieux engins, élaborés à partir de modèles d'appareils datant d'une vingtaine d'années, n font pas le poids contre les airspeeders plus modernes mais ils étaient tout ce que la République pouvait offrir. L'engin est considéré comme suffisamment rapide et agile pour esquiver la plupart des tirs d'artillerie blaster.
    Le VAUL est un speeder léger, conçu pour l'assaut terrestre proche : son altitude maximale est de 6 mètres. Son équipage est constitué de deux personnes : un pilote et un artilleur. Deux canons lasers légers, un lance-grenades et un canon blaster moyen, situé à l'arrière, constituent son armement.
    Véhicule d'Assaut Ultra-Léger [Fiche Technique]

    Type : véhicule d'assaut léger
    Échelle : Speeder
    Longueur : 7 mètres
    Compétence : Répulseurs : VAUL
    Équipage : 1, artilleur : 1
    Compétence de l'équipage : variable
    Capacité de la soute : 5 kilos
    Abri : complet
    Marge d'altitude : sol-0,6 mètres
    Prix : 10 000 crédits (occasion)
    Maniabilité : 3D
    Déplacement : 140; 400 km/h
    Coque : 2D+2
    Armes :
    - 1 canon laser bitube
    Arc de tir : avant
    Compétence : Blaster de véhicule
    Ordinateur de visée: 1D
    Portée Atmosphériques : 3-50/100/200m
    Dommages : 2D+2
    - 1 Lance-grenades
    Arc de tir : avant
    Compétence : Armes de jet
    Ordinateur de visée : 1D
    Portée Atmosphériques : 10-50/100/200
    Dommages : 3D+1
    - 1 Canon blaster moyen
    Arc de tir : arrière
    Servants : 1 artilleur
    Compétence : Blaster de véhicule
    Ordinateur de visée : 2D
    Portée Atmosphériques : 50-200/500/1000m
    Dommages : 5D
    Image

Avatar du membre
JudgeDeath
Démon Actarusien
Messages : 1907
Enregistré le : jeu. 11 juin 2009 01:00

Re: L'Étoile Lointaine

Message par JudgeDeath » dim. 4 juil. 2010 12:02

________
Chasseurs
Des chasseurs Défenseurs et des chasseurs stellaires Aile-X équipent l'Étoile Lointaine pour compléter ses défenses principalement constituées de ses turbolasers. Les chasseurs sont également utilisés pour escorter les navettes et peuvent servir pour des reconnaissances à longue distance. Le chef de la formation, le lieutenant Ranna "Wing-Ripper" Gorjaye, contrôle ses pilote avec une discipline de fer avec la ferme intention d'en préserver ses éléments.
  • AILE-X : Le chasseur de supériorité spatiale Aile-X, qui a jadis grandement contribué à la victoire de Yavin, est toujours le fleuron de la flotte de la Nouvelle République. Incom l'a conçu afin qu'il soit le plus performant des appareils de sa classe. Il dispose donc d'écrans efficaces, d'armes puissantes et d'un hyperpropulseur qui lui confère une grande indépendance d'action.
    L'Alliance a obtenu les plans du Aile-X quand l'équipe de conception d'Incom a rejoint ses rangs. Et si des engins plus récents et plus perfectionnés, tels que le Aile-A, le surpassent en certains domaines, ce modèle demeure le plus complet, fiable et pratique de tous les chasseurs stellaires actuellement en activité. Le nombre de Aile-X encore opérationnels est toutefois assez limité, car ces appareils requièrent de constantes réparations en raison des contraintes imposées pendants les combats.
    Le Aile-X est une impressionnante machine de guerre. Son pilote est installé dans un cockpit exigu, mais néanmoins confortable, d'où il contrôle toutes ses fonctions par le biais d'un puissant ordinateur de vol. L'habitacle est également équipé d'un ensemble complet de systèmes de survie et d'un siège éjectable.
    Son armement principal est constitué de quatre lasers montés en bouts d'ailes, mais sa puissance de feu est aussi renforcée par deux lance-torpilles à protons. Ses écrans peuvent être orientés vers l'avant ou l'arrière pour une efficacité optimum.
    Des senseurs et communicateurs à longue portée permettent au Aile-X d'opérer de manière autonome sur de longues périodes. Grâce à ses ailerons divisés de type "S-foils", il est tout à fait capable de vols en atmosphère. Il tire d'ailleurs son nom de la position en forme de "x" qu'adoptent ces ailerons au moment des combats. En plus de répulseurs, il possède des moteurs sub-luminiques et hyperluminiques qui lui confèrent un grand rayon d'action.
    Bien qu'il soit en mesure de voyager en vitesse lumière, il doit cependant avoir recours à un Droïd astromec (ex. : une unité R2) pour calculer ses trajectoires hyperspatiales, car il est dépourvu de navordinateur. Ce Droïd prend place dans un compartiment, aménagé derrière le cockpit, d'où il se connecte aux appareillages de bord. Il peut ensuite superviser les fonctions du chasseur comme le ferait un copilote humain. Il lui est même possible de procéder éventuellement à des réparations d'urgence en plein espace.

    Le vaisseau dispose de huit Aile-X standards qui ont été récupérés sur d'autres croiseurs de la Nouvelle République. Le chasseur Incom Aile-X, bien qu'étant un modèle assez ancien, est toujours assez puissant et rapide pour donner du fil à retordre aux appareils TIE, surtout dans un espace aussi reculé que le secteur de Kathol, où les engins adverses ont moins de chances de disposer des dernières innovations technologiques de l'Empire.
    Ces Aile-X sont prévus pour accepter les nouvelles interfaces FreiTek* bien qu'ils soient pas équipés. Ils conservent donc les caractéristiques des appareils utilisés lors de la Bataille de Yavin, il y a huit ans.
    * FreiTek est une nouvelle compagnie élaborant des prototypes de chasseurs stellaires, créée par l'équipe de l'ancienne Incom qui a construit l'Aile-X il y a une dizaine d'années.
    Incom T-65B Aile-X [Fiche Technique]

    Type : chasseur de supériorité stellaire
    Échelle : Chasseurs stellaires
    Longueur : 12,5 mètres
    Compétence : Pilotage de chasseur stellaire : Aile-X
    Équipage : 1, plus un Droïd astromec (peuvent exécuter des actions combinées)
    Compétence de l'équipage : variable
    Capacité de la soute : 110 kilos
    Autonomie : une semaine
    Prix : 85 000 crédits (occasion)
    Multiplicateur d'hyperpropulsion : x1
    Navordinateur : utilise un Droïd astromec programmé pour dix sauts
    Maniabilité : 3D
    Vitesse spatiale : 8
    Vitesse Atmosphérique : 365; 1050 km/h
    Coque : 4D
    Écrans : 1D
    Senseurs :
    - Passif: 25/0D
    - Détection: 50/1D
    - Recherche: 75/2D
    - Focalisation: 3/4D
    Armes :
    - 4 canons lasers (asservis)
    Arc de tir : Avant
    Compétence : Canons de vaisseau
    Ordinateur de visée : 3D
    Portées spatiales : 1-3/12/25
    Portée Atmosphériques : 100-300/1200/2500m
    Dommages : 6D
    - 2 Lance-torpilles à Protons
    Arc de tir : Avant
    Compétence : Canons de vaisseau
    Ordinateur de visée : 2D
    Portées spatiales : 1/3/7
    Portée Atmosphériques : 50-100/300/700m
    Dommages : 9D
    Image
  • DEFENSEUR : Le Défenseur est le nouveau chasseur à court rayon d'action inspiré par un modèle de chasseur stellaire beaucoup plus vieux. L'Étoile Lointaine dispose de quatre de ces appareils. Principalement conçu pour la défense spatiale, il est léger et compact, faiblement blindé mais avec une puissance de feu impressionnante. Il est encore plus petit que l'Aile-A, c'est donc une cible difficile pour les artilleurs ennemis.
    Sans moteur hyperluminique, le Défenseur dépend de son vaisseau-mère pour être déployé. Il est plus lent que les chasseurs modernes, mais il représente une grande innovation, comparé aux vieux appareils comme l'Aile-Y et le Z-95 Chasseur-de-Tête. Il est extrêmement manœuvrable dans l'espace, ce qui peut être attribué à ses propulseurs d'appoint extensibles en S. Les propulseurs se déploient en combat mais se rétractent le long de la carlingue en vol spatial ou atmosphérique. Les propulseurs d'appoint permettent au défenseur de tourner ou de tournoyer soudainement dans l'espace. Il peut virer à des angles de 180°. Les appendices que le Défenseur déploie sont très vulnérables en atmosphère, les manœuvres brusques pouvant les détériorer ou même les arracher. En règle générale, le pilote ne les déploie pas, ce qui réduit sa maniabilité mais permet de conserver le chasseur intact.
    Défenseur [Fiche Technique]

    Type : Chasseur de défense de la compagnie républicaine d'ingénierie à court rayon d'action
    Échelle : Chasseurs stellaires
    Longueur : 5,3 mètres
    Compétence : Pilotage de chasseur stellaire : Défenseur
    Équipage : 1, artilleur : 1
    Compétence de l'équipage : variable
    Capacité de la soute : 50 kilos
    Autonomie : 1 semaine
    Prix : 45 000 crédits (neuf)
    Maniabilité : 4D, 1D 2 en atmosphère
    Vitesse spatiale : 8
    Vitesse Atmosphérique : 350, 1000 km/h
    Coque : 2D 2
    Écrans : 1D
    Senseurs :
    - Passif: 30/1D
    - Détection: 60/2D
    - Recherche: 90/3D
    - Focalisation: 4/4D
    Armes :
    - 3 Canons lasers (asservis)
    Arc de tir: avant
    Servants: 1 (artilleur)
    Compétence: Canons de vaisseau
    Ordinateur de visée: 2D
    Portées spatiales: 1-5/20/35
    Portée Atmosphériques: 100-500/2000/3500m
    Dommages: 6D
    Image
  • EXPLORATEUR SOLITAIRE A : L'explorateur solitaire A, ou TIE/sr, est l'appareil d'exploration standard de l'Imperial Survey Corps, qui l'utilise pour explorer les secteurs les plus reculés de la galaxie et ainsi agrandir virtuellement les frontières de l'Empire.
    Cet appareil, semblable dans ses lignes au TIE Advanced x1 avec ses ailes coudées et ses épais pylônes pour les supporter, utilise la même technologie de propulsion que la série des TIE de Sienar Fleet Systems, mais contrairement à ceux-ci, il est doté d'un hyperdrive et de patins d'atterrissage rétractables pour lui permettre de se poser sur n'importe quel terrain non préparé.
    Afin de pouvoir accomplir sa mission d'exploration lointaine, l'Explorateur Solitaire A dispose d'une pièce de bonne taille et de compartiment cargo où stocker les vivres, tandis que ses senseurs sont contenus dans un énorme radôme situé sur sa face supérieure.
    En dépit de son faible potentiel offensif (un canon laser sur les Lone Scout A, deux sur les B), les TIE/sr sont considérés par la Nouvelle République comme des cibles légitimes car il est bien connu que les données collectées finissent généralement dans les bureaux des Renseignements Impériaux.
    Après la Bataille d'Endor, la Nouvelle République sut apprécier les qualités de l'Explorateur Solitaire A et l'utilisa assez massivement dans les régions inconnues.
    Explorateur Solitaire A [Fiche Technique]

    Engin : Explorateur Solitaire A, de Sienar Fleet Systems
    Type : vaisseau d'exploration standard
    Échelle : Chasseurs stellaires
    Longueur : 24 mètres
    Compétence : Transports spatiaux : Explorateur Solitaire
    Équipage : 1
    Passagers : 3
    Capacité de la soute : 150 tonnes métriques; 60 mètres cubes
    Autonomie : un an
    Multiplicateur d'hyperpropulsion : x2
    Hyperpropulseur de secours : x15
    Navordinateur : oui
    Maniabilité : 0D
    Vitesse spatiale : 5
    Vitesse Atmosphérique : 295; 850 km/h
    Coque : 4D
    Écrans : 1D
    Senseurs :
    - Passif : 30/ 0D
    - Détection : 50/1D
    - Recherche : 75/2D
    - Focalisation : 5/3D
    Armes :
    - 1 Canon laser léger
    Arc de tir : avant
    Servants : pilote
    Compétence : Canons de vaisseau
    Ordinateur de visée : 0D
    Portées spatiales : 1-3/12/25
    Portée Atmosphériques : 100-300/1200/1500 mètres
    Dommages : 4D
    Image

Avatar du membre
JudgeDeath
Démon Actarusien
Messages : 1907
Enregistré le : jeu. 11 juin 2009 01:00

Re: L'Étoile Lointaine

Message par JudgeDeath » dim. 4 juil. 2010 12:02

________________
Vaisseaux de soutien
L'Étoile Lointaine possède deux navettes qui sont normalement fixées aux tunnels d'arrimage externes, bien qu'elles puissent être placées temporairement dans le hangar pour des révisions ou chargées en matériel. La première navette, le Muvon, appartient à Bropher Tofarain et n'est utilisée que pour des opérations civiles. La navette de combat Aegis, au vu de ses diverses armes et de ses écrans déflecteurs, est à l'évidence destinée au combat. Selon la menace encourue lors d'une mission, ces navettes peuvent être escortées par des chasseurs.
  • MUVON : C'est la navette personnelle de Bropher Tofarain. Elle est généralement utilisée pour transporter du personnel. Elle peut accueillir huit passagers et deux motospeeders ou du matériel d'exploration courant. Cette navette est utile pour passer inaperçu car elle peut facilement être confondue avec un transporteur civil plutôt qu'un éclaireur avancé de la Nouvelle République. Bropher insiste pour piloter lui-même sa navette à chaque décollage. Il prend très mal le moqueries à l'égard du Muvon.
    Transporteur léger Loronar B-7 modifié [Fiche Technique]

    Engin : Transporteur léger Loronar B-7 modifié
    Type : transporteur léger modifié
    Échelle : Chasseurs stellaires
    Longueur : 19 mètres
    Compétence : Transports spatiaux : Transporteur B-7
    Équipage : 1, artilleur : 1
    Compétence de l'équipage : variable
    Passagers : 8
    Capacité de la soute : 1 tonne métrique
    Autonomie : 1 mois
    Prix : 20 000 crédits
    Multiplicateur d'hyperpropulsion : x3
    Hyperpropulseur de secours : x10
    Navordinateur : oui
    Maniabilité : 1D
    Vitesse spatiale : 2
    Vitesse Atmosphérique : 225; 650 km/h
    Coque : 4D
    Écrans : 1D+2
    Senseurs :
    - Passif : 10/ 1
    - Détection : 20/1D
    - Recherche : 30/1D+2
    - Focalisation : 3/2D
    Armes :
    - 1 Canon laser léger
    Arc de tir : tourelle
    Servants : 1
    Compétence : Canons de vaisseau
    Ordinateur de visée : 1D+2 (peut être utilisé par le pilote à 0D en ordinateur de visée)
    Portées spatiales : 1-2/7/15
    Portée Atmosphériques : 100-200/700/1500m
    Dommages : 4D
    Image
  • AEGIS : La navette de combat Aegis est spécialement prévue pour le débarquement de véhicules de combat terrestres et de troupes. Il est possible de charger dans sa soute deux SRV-1 et deux VAUL. On peut également y ajouter deux motospeeders. La navette est par ailleurs capable de transporter 40 soldats équipés.
    Ce vaisseau est conçu débarquer ou embarquer rapidement. Il est équipé de deux sas doubles qui se rétractent en quelques secondes et forment des rampes d'accès. La navette est armée 'un lance-missiles et d'une paire de canons lasers.
    Navette de Combat Classe Aegis [Fiche Technique]

    Type : Navette de transport fabriquée par Telgorn Corp.
    Échelle : Chasseurs stellaires
    Longueur : 29 mètres
    Compétence : Transports spatiaux : Navette Aegis
    Équipage : 2, artilleurs : 2, minimum 1/ 10
    Compétence de l'équipage : variable
    Passagers : 6
    Capacité de la soute : 120 tonnes métriques
    Autonomie : 4 jours
    Prix : 40 000 crédits (occasion)
    Maniabilité : 1D
    Vitesse spatiale : 6
    Vitesse Atmosphérique : 330; 950 km/h
    Coque : 6D
    Écrans : 2D
    Senseurs :
    - Passif : 30/1D
    - Détection : 45/2D
    - Recherche : 60/2D+2
    - Focalisation : 4/3D
    Armes :
    - 2 Canons lasers (tirent séparément)
    Arc de tir: tourelle
    Servants: 1
    Compétence: Canons de vaisseau
    Ordinateur de visée: 1D+2
    Portées spatiales: 1-3/12/25
    Portée Atmosphériques: 100-300/1200/2500m
    Dommages: 5D
    - 1 lance-missiles
    Arc de tir: avant
    Compétence: Canons de vaisseau
    Ordinateur de visée: 1D
    Portées spatiales: 1/3/7
    Portée Atmosphériques: 50-100/300/700m
    Dommages: 7D
Image

Avatar du membre
JudgeDeath
Démon Actarusien
Messages : 1907
Enregistré le : jeu. 11 juin 2009 01:00

Re: L'Étoile Lointaine

Message par JudgeDeath » dim. 4 juil. 2010 22:22

________
Les Droïds
L' Étoile Lointaine a besoin d'un renfort de 100 Droïds. La plupart de ces unités, par exemple les astromecs R2 et R3, sont nécessaires pour accomplir des tâches extrêmement spécialisées telles que l'assistance à la navigation ou les réparations externes lorsque le navire se déplace à la vitesse sub-luminique. Les Droïds consomment moins de ressources qu'un être organique, on trouvera donc de nombreuses unités de services pour s'occuper des tâches domestiques.
Bien qu'ils soient vitaux pour la bonne marche du vaisseau, ils encombrent les couloirs en se déplaçant lentement de pièce en pièce. Ils sont considérés par certains comme une nuisance et plus d'un Droïd s'est présenté à la maintenance avec l'empreinte d'une botte sur l'un de ses côtés.
Lorsque ces Droïds ne fonctionnent pas, ils sont généralement sur le pont quatre, dans le hangar de réparation.
Image
  • Droïd magasinier R-97
    R-97 est le magasinier du vaisseau. Il est chargé de tenir à jour les stocks et d'allouer les équipements, les armes et les provisions. A bord de l'Étoile Lointaine, c'est l'un des Droïds les plus "sociables"; il s'engage même dans ce qui pourrait ressembler à du marchandage avant de donner un quelconque équipement. Il essaie de dissuader l'équipage de prendre certains objets dans "l'intérêt des réserves du navire".
    R-97 ne désire pas un type particulier de matériel, il est suffisamment borné pour discuter le temps qu'il faut afin d'avoir raison. Il est doté de pattes mécaniques extensibles qui lui permettent de s'élever jusqu'à trois mètres de hauteur. Il est connu pour placer les objets les plus précieux sur les étagères de stockage les plus élevées, où peu d'entités biologiques peuvent aller les chercher.
    Puisqu'il y a tant d'entrepôts à bord du navire, R-97 se sert de Droïds de service SE-4 et de drones de travail J9 comme chiens de garde, pour éviter les "raids non-autorisés" dans ses stocks. Ces Droïds sont supposés se méfier des "entités organiques indignes de confiance" que l'on a affectées aux entrepôts pour les aider.
    Ce magasinier ne répond qu'aux ordres directs du commandant Ciro et, même dans ce cas, il reste tortueux et essaie de contourner ses directives s'il a une dent contre la personne réclamant une ressource particulière.
  • Porte-charge
    Les porte-charges sont les Droïds les plus massifs à bord de L' Étoile Lointaine. Ils sont indispensables pour déplacer des équipements lourds tels que des caissons de nourriture ou des morceaux de véhicules, mais, à part ça, ils n'ont pas grande utilité. En raison de leur taille et de leur lenteur, ils obstruent les couloirs dans lesquels ils entrent. De plus, ils ne sont pas habitués aux tuyauteries et conduites qui recouvrent les sols et les plafonds du navire. Il leur faut donc encore plus de temps pour traverser certains secteurs.
    C'est pour cela que les porte-charges ne s'aventurent dans les couloirs et dans les entrepôts qu'en cas d'urgence; le reste du temps, ils sont employés près des différents hangars de maintenance ou sont débranchés. L' Étoile Lointaine possède quatre porte-charges.
  • Droïd contremaître DD-19
    DD-19, le Droïd contremaître de chez Ubrikkian est la terreur du hangar de réparation des Droïds. Non seulement il est capable de traiter les besoins de plusieurs Droïds à la fois, mais il est aussi à même de communiquer les commandes nécessaires dans les langages électroniques très denses en informations qu'affectionnent de nombreux Droïds sophistiqués (pour les humains, ces langages ressemblent à une série de pépiements et de bruits stridents). Il peut surveiller plus de 50 Droïds à la fois, bien que l'expérience ait démontré qu'un maximum de 15 à 20 unités est beaucoup plus gérable.
    DD-19 a été surnommé le "maître-esclave" en raison de son attitude apparemment sévère envers les autres machines. Si un Droïd devient indiscipliné, il a toute autorité pour lui fixer un plot inhibiteur.
  • Droïd de sécurité K4 de Bordure Surveillance
    Il y a six Droïds de sécurité K4 à bord de L'Etoile Lointaine. Ils sont programmés pour suivre les ordres de l'officier de sécurité du vaisseau, Gorak Khzam. Ils ne quittent presque jamais leurs postes. Sentinelles silencieuses, ils font désormais partie des murs et sont à peine remarqués par ceux qui passent à côté d'eux. Mais, quand il faut agir, ces Droïds sont en première ligne.
    Deux K4 sont en poste dans le centre de commandement, un autre est assigné à l'armurerie (qui se situe aussi près de l'entrée des salles des machines), deux sont affectés au hangar d'atterrissage et le dernier est de service dans les salles des machines pour surveiller les stations vitales et le réacteur principale.
    Il n'est pas prévu que les K4 quittent le vaisseau, certaines mondes n'apprécieraient pas forcément que des Droïds trop indépendants et potentiellement mortels se promènent aux alentours.
  • Droïd médicaux 2-1B
    Il y a trois Droïds médicaux 2-1B sur L' Étoile Lointaine. Chacun est doté des données médicales complètes de tous ceux qui sont à bord, ainsi que d'une interface leur permettant d'accéder à l'ordinateur médical du navire.
    Ensemble, les Droïds ont établi une sorte de relais qui permet à l'un d'entre eux d'être temporairement hors service sans mettre en péril le bon fonctionnement de l'infirmerie. Les Droïds quittent rarement le secteur médical, sauf sur ordre direct d'Akanseh.
  • Droïd astromec R2
    L' Étoile Lointaine dispose de 10 Droïds astromecs de série R2, qui sont principalement chargés de l'entretien des chasseurs stellaires, de la programmation et de la réparation des ordinateurs. Huit de ces Droïds sont affectés de manière permanente aux Ailes-X. Les deux autres sont chargés d'aider les Droïds R3. N'importe lequel de ces Droïds peut être affecté à l'astrogation dans le centre de commandement, dans le cas où trop d'unités R3 seraient à l'entretien. Puisque les R2 supportent mieux l'usure et sont plus robustes, ces réaffectations temporaires sont plutôt fréquentes.
    Les Droïds affectés aux Ailes-X ont commencé à établir des relations avec leurs chasseurs respectifs. Même les pilotes ont de l'affection pour ces petits Droïds qui ont démontré qu'ils faisaient partie intégrante de l'équipe des chasseurs stellaires de l'Étoile Lointaine.
  • Droïd astromec R3
    On compte plus de 40 Droïds R3 à bord de L' Étoile Lointaine. Ils sont conçus spécifiquement pour servir à bord de vaisseaux de guerre. Pour l'observateur inattentif, les unités R3 sont exactement identiques aux unités R2. La seule différence visible est le dôme transparent des R3.
    Ces Droïds sont utilisés pour assister les ordinateurs d'astrogation du vaisseau. Plutôt que de stocker directement des coordonnées hyperspatiales, les unités sont connectées à l'ordinateur principal du bâtiment pour accélérer les calculs et organiser correctement les données. Leur langage électronique à haute densité peut distraire l'attention des nouveaux membres d'équipage affectés au centre de commandement. Mais tout le monde finit par ignorer les sifflements et les couinements qui emplissent la pièce.
    Les R3 sont également utilisés pour la réparation et la programmation des ordinateurs, pour des réparations majeures dans les salles des machines et des systèmes d'armement, ainsi que pour l'entretien et les réparations externes du vaisseau.
  • Droïd de service SE-4
    Il y en a 10 à bord de L' Étoile Lointaine, employés à des tâches domestiques, telles que le nettoyage, l'entretien de la base, la cuisine et le traitement des déchets. On peut également les utiliser en tant que messagers pour l'équipe de commandement.
    Puisqu'ils contribuent à alléger les corvées de la vie de tous les jours, ces Droïds sont respectés par la plupart des membres de l'équipage, même si certains les tournent en ridicule. Quelques SE-4 se sont fait une véritable réputation d'experts dans un domaine particulier. Par exemple, SE-4-TQ5 possède un véritable don pour la préparation des fruits, il a donc été affecté en permanence au mess.
    - SE-4-17, assistant de DD-19.
    - SE-4-TQ5, assistant en cuisine.
  • Droïd sondes
    L' Étoile Lointaine dispose de 6 Droïds sondes (sondbots) servant à cartographier les étoiles et à explorer des mondes. Ils appartenaient à l'origine au Moff Sarne et furent capturés au cours des combats sur Kal'Shebbol.
    Les techniciens du navire sont en train de les reprogrammer pour qu'ils soient loyaux envers la Nouvelle République. Jusqu'à présent, deux sondes ont été reconfigurées et prouvent que si la loyauté est une affaire de programmation, la personnalité n'en dépend pas : ces unités restent plutôt insolentes même si elles ne communiquent qu'en langage Droïd.
    L'équipage a installé une salle de contrôle des Droïds-sonde (sur le pont deux), où les sondbots et les drones messagers sont stockés et entretenus.
    Les sondbots sont liés à leurs nacelles hyperspatiales et sont envoyés vers des systèmes inexplorés. Ils analysent, en orbite, toute planète potentiellement habitable, cherchant des signes de civilisation ou d'une quelconque base militaire impériale. Ils utilisent leur transmetteur subspatial (limité à une portée de 20 années-lumière) pour envoyer leurs informations à l'Étoile Lointaine. Ils sont aussi employés pour calculer de nouvelles routes d'astrogation afin d'avoir un meilleur aperçu du secteur de Kathol. Les Droïds n'atterrissent pas sur les planètes, mais sont programmés pour retourner à bord du vaisseau afin d'y recevoir de nouvelles instructions. Chaque unité a une autonomie d'un mois avant de devoir retourner à bord pour être reprogrammée.
  • Drones messagers
    L'Étoile Lointaine possède six drones messagers qui sont utilisés pour envoyer des rapports au gouvernement provisoire de la Nouvelle République sur Kal'Shebbol. Ces Droïds doivent être programmés avec les coordonnées d'astrogation (souvent , ils seront simplement expédiés le long de la route suivie par le navire). On les emploie pour envoyer des messages détaillés, des coordonnées de saut et d'astrogation et ils disposent d'une petite soute de 8 mètres cubes pour stocker des échantillons.
    Ils ne sont utilisables que pour pour un voyage et n'ont pas de système de communication. L' Étoile Lointaine ne peut que les envoyer, en espérant qu'ils arrivent à destination.
    Une fois qu'un drone messager a atteint le système prévu, il quitte l'hyperespace et entre en orbite autour du monde ciblé ; il doit y être récupéré et il faut taper le mot de passe correct pour pouvoir en extraire les informations et le contenu. Seuls, le commandant et l'officier des communications (le lieutenant Thyte) et quelques individus sur Kal'Shebbol connaissent le mot de passe.
    L'équipe de commandement du vaisseau a l'intention de conserver les drones jusqu'à ce que le navire dépasse la portée de leur transmetteur subspatial (100 années-lumières).
  • Droïd d'alimentation énergétique
    Ces Droïds sont utilisés pour compléter les réserves du vaisseau. On les trouve sur le pont d'envol où ils aident à ravitailler les vaisseaux spatiaux et les véhicules. Ils sont également affectés aux salles des machines pour fournir de l'énergie de secours en cas de panne d'un système d'alimentation.
    L'Étoile Lointaine dispose de 12 unités à bord, qui sont royalement ignorées par l'équipage. Elles ont été achetées à un marchand sur Kal'Shebbol qui a affirmé les avoir acquises, plusieurs années auparavant, dans les territoires de la Bordure Extérieure. Cependant les techniciens de l'Étoile Lointaine pensent qu'elles ont été volées aux Impériaux au cours de la bataille de Kal'Shebbol puisqu'elles ont été programmées avec des compétences de navires de guerre et de réparation de de transports spatiaux. Les Droïds refusent de parler de leur passé.
  • Droïd de maintenance
    L'Étoile Lointaine possède sept de ces Droïds relativement communs, qui se sont montrés particulièrement utiles pour les travaux de précision sur les véhicules et les chasseurs du vaisseau. Ils sont généralement employés dans le hangar d'entretien ou sur la piste d'atterrissage. Ils sont, de temps en temps, affectés à d'autres secteurs du navire, tels que les salles des machines, le centre de commandement ou les différentes salles informatiques, pour aider les techniciens débordés.
  • Droïd manutentionnaires Roche
    Les 3 Droïds manutentionnaires de l'Étoile Lointaine sont affectés à des tâches diverses et servent de Droïds protocolaires. Ils devaient être, à l'origine, des Droïds de manutention destinés à aider les unités SE-4 pour les tâches domestiques. Le commandement de la Nouvelle République pensait aussi que leurs connaissances dans les langages et dans les races extraterrestres pouvaient être utiles dans diverses missions. Le commandant Ciro comprit très vite que son navire n'était, en fait, qu'un dépotoir pratique pour ce trio de maudits fouineurs. J9-B4, J9-R1 et J9-K6-24, ces prétendus "experts", ne cessent de se chamailler, sans avoir la moindre idée de la manière d'accroître le moral et l'efficacité de l'équipage. Jusqu'à présent, la meilleure solution pour arranger les choses a été de les affecter aux laboratoires hydroponiques pour éviter que quelqu'un ait à les côtoyer.

Avatar du membre
JudgeDeath
Démon Actarusien
Messages : 1907
Enregistré le : jeu. 11 juin 2009 01:00

Re: L'Étoile Lointaine

Message par JudgeDeath » sam. 2 juil. 2011 23:54

  • SONDBOT VIPERE : Durant l´Ancienne République, les droïde-sondes étaient des outils de paix, une importante avancée technologique qui a révolutionné l´exploration des régions inconnues de la galaxie. Les premiers d´entre-eux furent développés par les industries Galalloy pour la recherche de planètes ou d´astéroïdes possédant des ressources naturelles exploitables.
    Construit par la société Arakyd, le droïde espion Vipère permet à la flotte impériale de collecter des informations dans n'importe quel système de la galaxie. Chaque destroyer stellaire de classe Impériale emporte avec lui un groupe de ces droïdes, déployables très rapidement.
    Capable de voler en hyperespace, puis d'atterrir sur une planète, fortement blindé, armé d'un canon laser standard et d'un système d'autodestruction, le Vipère est utilisable par tous temps, de nuit comme de jour. Il n'a pas d'équivalent dans son domaine et dispose d´un nombre impressionnant de capteurs : acoustiques, électromagnétiques, sismiques, olfactifs et visuels, caméra optique, infrarouge avec un agrandisseur d´image, un détecteur magnétique, un sonar, un radar et un compteur de radiation.
    Outre les missions d´espionnage, ces droïdes sont également utilisés pour des missions de surveillance, de sauvetage et de traque.
    Droïd sonde Vipère [Fiche Technique]

    Modèle : Droïd sonde Vipère d'Arakyd
    Taille : 1,60 mètre
    Déplacement : 14
    Prix : 14500 crédits

    DEXTERITE 3D / Blaster 4D
    SAVOIR 2D 2 / Systèmes Planétaires 4D
    MECANIQUE 3D / Senseurs 6D
    PERCEPTION 3D /Recherche 4D / Recherche : Pistage 7D 1
    VIGUEUR 4D
    TECHNIQUE 2D 1

    Equipement :
    - Senseurs à longue portée ( 1D en Recherche pour des objets situés entre 200 mètres et 5 kilomètres de distance).
    - Senseurs de mouvement ( 2D en recherche pour des objets mouvants situés à moins de 100 mètres de distance).
    - Senseur atmosphèrique, peut déterminer le type d'une atmosphère (Type I, Type II, Type III ou Type IV), en moins d'une demi-heure.
    - Canon blaster (4D 2)
    - Mécanisme d'autodestruction
    - Générateur à répulsion pour les déplacements sur tous types de terrains
    - Petite scie électrique (dommages 4D, portée : 30 cm)
    - Plusieurs bras manipulateurs rétractables.
    - Plusieurs bras sensoriels rétractables permettant de collecter des échantillons.
    Image

Avatar du membre
JudgeDeath
Démon Actarusien
Messages : 1907
Enregistré le : jeu. 11 juin 2009 01:00

Re: L'Étoile Lointaine

Message par JudgeDeath » sam. 15 oct. 2011 07:35

  • CAPSULE DE SAUVETAGE DE LA CORPORATION TECHNIQUE CORELLIENNE : Une capsule de sauvetage constitue un élément essentiel pour n'importe quel vaisseau spatial. Tous les bâtiments de guerre et les paquebots de luxe en possèdent, ainsi que la plupart des cargos. Pour mettre en marche une telle capsule, il suffit d'entrer à l'intérieur et d'actionner une simple commande. Une fois le bouton adéquat enfoncé, l'écoutille se ferme hermétiquement et la capsule est éjectée dans l'espace. S'il n'y a aucun monde à proximité, elle se positionne à distance respectueuse de son vaisseau porteur (5000 mètres en principe) afin de parer à tout risque d'explosion de ce dernier, puis émet un signal de détresse à intervalles de trois secondes.
    S'il y a une planète dans les environs, par contre, la capsule procède à un examen rapide pour déterminer si des êtres vivants peuvent subsister à sa surface. Si tel est le cas, son ordinateur calcule alors une trajectoire afin d'atterrir dans une région propice de la surface planétaire.
    Capsule de sauvetage [Fiche Technique]

    Engin : Capsule de Sauvetage de la Corporation Technique Corellienne
    Type : Capsule de sauvetage
    Echelle : Chasseur stellaire
    Equipage : Aucun
    Passagers : 6
    Capacité de soute : 18 kilogrammes (équipement individuel pour 6 personnes)
    Autonomie : 1 semaine (avec 6 passagers)
    Multiplicateur d'hyperpropulsion : Aucun
    Navordinateur : Aucun
    Hyperpropulseur de secours : Aucun
    Vitesse sub-luminique : 1
    Maniabilité : 0D
    Coque : 1D
    Armes : Aucune
    Image

Répondre

Retourner vers « Dark Stryder par JudgeDeath »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité