Notes des joueurs

Image

Modérateur : Golgorosh

Avatar du membre
Golgorosh
Sdompy magnifiscient
Messages : 2771
Enregistré le : jeu. 18 oct. 2012 12:57
Date de naissance : 06 août 1972
Localisation : L'Ouest Londonien

Notes des joueurs

Message par Golgorosh » sam. 3 oct. 2015 00:42

Session numéro 1
Melioch54

1er Janvier 1925 - Londres

Invité le 3 janvier par le Pr Julius Smith (spécialiste de l'occulte) pour une conférence. Souhaite nous rencontrer pour le jour de l'an afin de battre en revue ce qu'il va aborder dans la conférence.
Il nous parle de la prochaine expo sur l'art Maya, un peu dérangeante, que nous visitons de nuit, après le repas...

3 Janvier 1925 - Imperial institute - Londres

En conclusion : Smith souhaite mettre en place des procédures pour ouvrir des portails vers d'autres mondes. Pauvre homme. Il est pourtant tellement sympathique !

6 Janvier 1925 - Un Homme meurt Trois Fois en une nuit ! - Smith mourant.

Mehmet Makryat, trois Turcs avec de vrais papiers sont morts avec ce nom... Qu'en est il du vrai, commerçant en art ? L'inspecteur Fleming de Scotland Yard mène l'enquête.J'ai connaissance de la boutique de cet homme, je vais contacter mes sources policières au Yard pour en savoir plus. Je croise les invités du 1er de Smith qui ont reçu un message de lui leur demandant de le rejoindre rapidement et discrêtement.
Nous allons dans un quartier de Whitechapel, dans une petite maison ou Beddows, le majord'homme, soigne son maître, atrocement brulé.
Smith nous avou avoir été sur la trace d'un artefact maléfique, le simulacre de Sedefkar, une statue source d'un grand pouvoir magique. Il a été dispersé en plusieurs parties au 18ème siecle dans l'europe et esperait en rassembler les morceaux. Beddows et lui ont été attaqués par des Turcs hystériques qui voulaient les bruler. Ses notes ont été détruites ou volées.
Ils ne doivent pas retrouver la statue, sous aucun prix et nous demande de la retrouver pour lui. Il nous invite à aller chercher son journal dans son bureau à l'Université.
Nous quittons Smith et Beddows pour finir notre soirée à l'Oriental Club.

7 Janvier 1925 - Université de Londres - Un nouvel article intéressant

Nous accedons au bureau de Smith que nous pouvons fouiller pour trouver son journal.
Les évenements relatés datent de 1893. Nous le lirons un peu plus tard.
Le nom de Makryat reviens encore sur le tapis. Il aurait vendu le train électrique qui serait la cause de la combustion spontanée... Mais qui est ce M. Stanley ?
Nous nous séparons, je vais au British Museum pour aider Percy dans ses recherches. Les autres vont à la boutique de Makriat. Nous trouvons trace d'un livre à Paris (Bibliothèque) qui s'appele "Le Simulacre du Diable".
Nous nous retrouvons le soir à l'Oriental Club pour échanger sur nos découvertes. Le livre de comptabilité me semble bien intéressant : un train électrique (un modèle Wrighton) a été acheté au légataire d'un certain Randolph Alexis, revendu à Stanley. Les comptes ne sont pas bien clairs en général...
Randolph (père) était un occultiste associé à la Golden Dawn et au Crépuscule d'Argent. Les deux ont eu une fin terrible : accident de train pour le père et le fils a disparu en 1917 alors que sa maison était pleine de fumée (comme Smith ?).

Avatar du membre
Golgorosh
Sdompy magnifiscient
Messages : 2771
Enregistré le : jeu. 18 oct. 2012 12:57
Date de naissance : 06 août 1972
Localisation : L'Ouest Londonien

Re: Notes des joueurs

Message par Golgorosh » dim. 18 oct. 2015 10:05

Session numéro 2
Melioch54

7 Janvier 1925 - Soirée à L'Oriental Club

Les corps des trois Turcs portaient tous un télégramme leur demandant de rejoindre urgement un certain "M" et ont été partiellement écorchés (sans outils) tout comme le Simulacre a été brisé et dispersé.

8 Janvier 1925 - Bibliothèque du British Museum - Recherches.

Après moultes recherches, nous exhumons une piste nous indiquant qu'un ouvrage parlant de Sédefkar (les parchemins de Sédefkhar) se trouve à la bibliothèque Enderun (1719) du Palais de Topkapi (Constantinople).
Alors que nous faisons nos recherches, un autre chercheur de la bibliothèque tombe raide mort. Il est écorché de la tête aux pieds... Au sol, à ses pieds, se trouve un morceau de peau sur lequel a été grossièrement écrit "L'être sans chair ne saurait être refusé". Sous l'écriture, se trouve un premier message, écrit en Turc, qui veut dire la même chose. Turner-Brown est particulièrement touché par cette découverte macabre.
Pendant ce temps, à l'Ambassade de Turquie, une source interne nous confirme que les papiers des trois Turcs écorchés sont authentiques et que tous les papiers, dossiers et photos se référant à Mamet Makhriat ont disparus...
A l'Oriental Club, en soirée, nous échangeons sur nos découvertes.

9 Janvier 1925 - Londres - Enquêtes.

La police a réussi à identifier le mort du British Museum : il s'agit de Richard Wentworth, l'un des étudiants de Smith.
Nous décidons de nous rendre chez M. Stanley, ce pauvre homme parti "en fumée". Le jour de sa disparition, il venait d'acheter un nouveau train qu'il avait hate d'essayer. Elle a brievement entendu du bruit et lorsqu'elle est montée, il n'y avait plus personne, sauf de la fumée...
Dans la pièce, on peut trouver des traces de suie au plafond en diagonale (NW->SE) , des bulles sur le papier peint, des traces noiratres au sol qui correspondent à l'écartement de traces de train (NW->SE).
A l'Oriental Club, nous faisons le point.
Quelles pistes nous sont offertes :
- Le train (à la Police)
- Wentworth (étudiant de Smith)
- La famille Alexis (le fils disparu comme Stanley) : train spotter ?
- Les Trains Spotters

Au Yard, on nous apprend que le train se trouve à l'Association Londonienne des Trains Spotters, dont on nous donne l'adresse. Nous suivons la piste...
Au siège de l'association (maison du Président) M. BUTTER nous dit qu'il a commencé à regarder le train. Le train n'est pas en très bon état, c'est une reproduction d'un train qui a déraillé (express Londres-Liverpool 1897) au nord de Londres d'une façon étrange : la motrice, le tendeur et les deux premiers wagons n'ont jamais été retrouvés... Que d'étrangetés !
Le circuit du train est monté sur bois, la voie suit un contour tordu, il est parfois surélevé, une baterie est fournie, on trouve la motrice, le tender et deux wagons. (tout ce qui a disparu dans l'original) Le train est recouvert de petits symboles, à priori occultes. Nous en prenons note.
Sur le circuit est posé un mouchoir aux initiales "R-A" (Randolph Alexis ?) à l'endroit ou l'on pose la motrice.
Nous transportons le tout chez moi et travaillons sur les symboles. Selon Percy, ces symboles sont utilisés dans l'ouverture de portails (!).
Je fais préparer des chanbres pour mes compagons, ils dormiront ici.

10 Janvier 1925 - Londres - Propriété Elton Clarck.

Pendant le petit-déjeuner, nous tergiversons sur la mise en route du train.
Nous nous renseignons sur le lieu exact du déraillement et nous montons le circuit et décidons de tenter l'expérience... et nous disparaissons dans une nuée de fumée, un train s'arrêtant dans un crissement metallique juste devant nous. Nous ne sommes plus dans mon, sous-sol !
A l'arrière du train, on distingue un personnage qui hurle et se débat : on dirait Stanley...

Avatar du membre
Golgorosh
Sdompy magnifiscient
Messages : 2771
Enregistré le : jeu. 18 oct. 2012 12:57
Date de naissance : 06 août 1972
Localisation : L'Ouest Londonien

Re: Notes des joueurs

Message par Golgorosh » sam. 31 oct. 2015 00:32

Session numéro 3
Delnar

Tout a disparu, seulement des limbes sont visibles autour de nous.... Un train monstrueux arrive, des personnes hagardes en sortent. Stanley est coincé a l'intérieur, il a l'air paniqué!

Nous montons dans le train. Etrangement celui ci m'attire. C'est notre seuls issue, j'en suis persuadé, il m'appelle, il me le dit....

Je monte a la recherche de Stanley, les passagers commencent a s'agglutiner autour de nous ! L'un d'eux essaie de me sauter dessus, je panique et je tire. Il ne saigne pas.
Sont ils vraiment vivant ?!

Un homme nous appelle. Nous courrons nous abriter. Il s'agit de Randolph Alexis. Comment est ce possible ?!
Il nous dit que cela fait 1 mois qu'il est ici. Il a mangé son fils, Albert. Quel monstre!
De rage, je lui tire dans la jambe... mais sa blessure se referme à vue d'oeil.

Il dit connaitre le rituel de retour : il faut refaire le circuit du train. Mais où trouver un train dans cet enfer ?! Randolph nous dit qu'un coeur peut le remplacer.
Il n'a pas l'air de mentir, quel salaud, j'ai presque failli le tuer. Mais il ne ment pas. Comment trouver le coeur dont nous avons besoin. Stanley ? Non il est innocent...

Pas de choix. J'execute Stanley en m'excusant... Tout le monde est effondré et Alexis semble jubiler. En possession de son coeur...il procède au rituel.
Nous avons l'air de retour dans la campagne anglaise, c'est un matin d'hiver... Est ce réel ou un rêve ?
Nous devons sauter du train en marche alors que celui-ci se destinait à une effroyable collision. Nous sommes dans un sale état. Clark est aveugle...Nous devons marcher pour trouver un petit village, s'abriter et se laver du sang sur nos vêtements.

Un fermier nous dépose dans la ville la plus proche. Nous achetons des vêtements et des médicaments et prenons un transport pour Londres le lendemain.
Nous passons quelques jours à nous remettre.
Nous sommes le 18 janvier.

Base de données MJ et Joueurs de JDR Virtuel
Mon canal Youtube
avec au programme:
Cthulhu - en cours : Terreur sur l'Orient Express - 26 sessions // La malédiction de Nineveh - 26 sessions // Cthulhu Confidential - 4 sessions // Delta Green - 3 sessions
Cthulhu - terminé: Eternal Lies (aventure de l'année 2014) // Le Royaume des Ombres
Prochainement : Les Fungi de Yuggoth

Avatar du membre
Golgorosh
Sdompy magnifiscient
Messages : 2771
Enregistré le : jeu. 18 oct. 2012 12:57
Date de naissance : 06 août 1972
Localisation : L'Ouest Londonien

Re: Notes des joueurs

Message par Golgorosh » dim. 1 nov. 2015 12:06

Session numéro 1
Basthyen

Londres, Kensington Sud, le 1 janvier 1925

J’ai été invité par le professeur SMITH pour le 3 janvier a une conférence. Nous sommes au restaurant sympas le premier de l’an afin de pouvoir passé un peu de temps ensemble.
Après un bon diner et avoir fait connaissances avec plusieurs amis du professeur nous nous rejoignons l’Imperial Institute pour une promenade dans ce haut lieu.
Peu après il est rejoint par son majordome.
Nous nous donnons rendez-vous, par son invitation à une de ses conférences dans trois jours !

Londres, The Imperial Institute, le 3 janvier 1925
J’arrive à l’’institut pour écouter mon ami… C’est bien parce que c’est lui. Je profite de sa longue intervention sur l’occultisme pour reluquer les quelques femmes d’aristocrates présentes ! Peut être de nouvelles maîtresses !
Je retrouve les personnes rencontré deux jours plus tôt.

Londres, le 6 janvier 1925

Un peu plus tard dans la semaine je tombe sur un article de Presse, dont tout le monde parle. Un type est mort trois fois sous la même identité dans un Hôtel de Londres ! Un commerçant en Art
Dans un second article, j’apprends que le professeur SMITH est recherché suite à l’incendie de sa demeure ! Une personne ressemblant à son domestique a été vue fuir avant le début de l’incendie !
Suite à cette découverte je me rends avant de prendre ma garde à Scotland Yard ! Stupéfaction totale, l’ensemble des personnes rencontrées ces derniers jours sont aussi présentes plus ou moins pour le même sujet !
Certains ont mêmes reçu un message de Smith avec une nouvelle adresse…
Bref nous allons directement à cette nouvelle adresse où nous retrouvons Smith et Bedow. Smith est dans un état pitoyable portant de nombreuses brûlures.

Il nous évoque une histoire à dormir debout sur un Simulacre de Sedefkar capable de détruire le monde.
La nuit dernière ils ont été attaqués par des turcs. il penses qu’il cherchait à récupérer cet artefact et ont brûlés le pauvre Smith qui ne doit son seul salut qu’à l’héroïsme de Bedow.
Smith nous demande de récupérer la statut où ce qu’il reste de la statut avant les turcs.

Beddows nous demande de faire très attention. Smith devrait se cacher incognito dans un hôpital anglais.
Il nous invite à aller à son bureau à l’université pour chercher son journal.
Beddows sort une Valise avec 1000 livres sterling.

Nous passons le reste de la soirée à l’oriental club et nous nous donnons rdv le lendemain à l’université pour examiner le journal du professeur Smith.

Londres Le 7 janvier 1925.

Nous nous retrouvons à l’université et trouvons sans mal avec l’aide de notre agent des forces de l’ordre et de notre Lord le journal de Smith. Ce dernier est un pavé énorme. Il nous faudra du temps pour le lire.
Nouvel article dans la presse (aide de jeu n°6) => Mort d’un certain Stanley / achats d’un jouet dans la boutique de Mehmet/ Combustion Spontanée…
Visite de la boutique de Mehmet et enquête de voisinage. Ce qui nous choque c’est qu’on parle de la boutique étant géré par un vieux Turc. La visite de la boutique nous montre des antiquités assez banales. A l’étage le logement montre que le lieu a été abandonné à l’arrache. On trouve également un livre de comptabilité.

Après analyse des corps lacérés, je conclue à un dépeçage réalisée sans outil comme si on n’avait pelée la peau….
Dans le livre de compta il y a une note sur 1 train électrique qui a été acheté au légataire d’un certain Randolph Alexis ! Le Wrighton.
Ce même train a été vendu à Henry Stanley pour une livre !
Il n’y a aucun autre train jouet dans le livre comptable.
Randolph Alexis était un occultiste lié à différents ordres (Crépuscule d’argent…). Son fils était Albert. Tous morts dans des conditions étranges (Accident de train, ou autre pseudo incendie)…

Avatar du membre
Golgorosh
Sdompy magnifiscient
Messages : 2771
Enregistré le : jeu. 18 oct. 2012 12:57
Date de naissance : 06 août 1972
Localisation : L'Ouest Londonien

Re: Notes des joueurs

Message par Golgorosh » sam. 7 nov. 2015 00:35

Session numéro 4
Melioch54

Londres - 1893 - 15 Octobre

Nous nous retrouvons dans Whitechapel à la demande du Pr Smith. Au bout de la rue, alors que nous retrouvons Smith, un homme portant un fez disparait au bout de la rue.
Nous nous retrouvons dans une chambre ou un mourant puant se trouve sur un lit et un homme masqué nous regarde, le Dr Niels Hobbs.
Quatre jours auparavant, un homme assez riche, la quarantaine, a loué la chambre. Des hommes portant des fez ont ammenés un homme mal portant. Durant la nuit, des choses ce sont passées. Les locataires on parlé d'ombres inquiétantes, de bruits étranges.
La nuit suivante, des cris, des coups au murs, et la quatrième nuit des hurlements d'agonie et des bruits atroces...
La logeuse a fait appelé la police. Les hommes se sont enfuis en laissant le "malade" sur le lit. Cet homme a prononcé le nom de Smith qui a été appelé sur place.
Smith pense que l'homme s'appelle Matthew Pook, plus jeune qu'il en parrait. Il souhaite exfilter l'homme malade. Il pense que les hommes portant le fez sont des hommes mauvais et qu'ils vont revenir...
Le fez est fixé à son crane, recouvert de glyphes étranges et mouvantes et d'étranges murmures semblent provenir d'en dessous.
D'un dernier spasme, l'homme s'écroule et le fes se détache.
Alors que le Dr Hobbs se penche pour constater le décès, les lumières s'éteigent et le "mort" se jette sur lui pour lui arracher le visage d'une longue langue barbelée démesurée...
Un bon coup de marteau règle la question, mais le fes qui est probablement la source du problème ne veut ni se laisser trouer ni flamber... Nous le jetons dehors.
Smith le récupère et nous prenons rendez-vous pour le lendemain à l'Oriental Club.

16 Octobre - Chez Smith & Oriental Club

Après une nuit plus ou moins calme, nous nous rendons à l'Oriental Club.
Le fez est un objet occulte très dangereux, indestructible que seul Demir, un ami de Smith peut le détruire, à Constantinople...
Smith ne peut se rendre là bas : il s'est opposé à un certain Makriat qui a crée un culte sanglant autour de lui en Turquie.
Smith s'est associé à un certain Baron Von Hofler qui lutte contre le mal et qui nous rejoindra à Vienne.
Nous devons partir pour l'Orient Express dès que possible. Il part le 18 de Paris.
Nous sommes déjà suivi par des hommes portant des fez...
Nous nous rendons chez ce pauvre Pook. Dans un fatras de papiers, nous tombons sur le journal de Pook.
Nous fouillons l'appartement et prenons ses notes que nous lirons ce soir à l'Oriental Club.

Avatar du membre
Golgorosh
Sdompy magnifiscient
Messages : 2771
Enregistré le : jeu. 18 oct. 2012 12:57
Date de naissance : 06 août 1972
Localisation : L'Ouest Londonien

Re: Notes des joueurs

Message par Golgorosh » ven. 27 nov. 2015 19:08

Session numéro 5
Melioch54

17 Octobre 1893 - Londres

British muséum - Nous enquêtons sur le Fez Rouge Sang. Laborieusement, nous exhumons quelques renseignements...
C'est un Artefact maléfique du milieu du 16ème Siècle. Il semble permettre d'atteindre l'immortalité si on "sacrifie" un Prince alors qu'on le porte. Il semble cependant maudit et lié à un livre "Les murmures du fez" dont il n'existe pas de copie au B.M.
Nous nous rendons l'après-midi chez le collectionneur de fez assassiné dont le domicile a été saccagé.
Dans son bureau, nous trouvons un courrier d'un certain "Lidz" offrant 100 Livres pour le livre. Nous avons confirmation qu'il l'a bien acquis lors d'enchères.
Nous retrouvons Smith à l'Oriental Club le soir our faire un dernier point avant notre départ et prendre possession du Fez.
Smith a fait traduire certains glyphes du Fez : "Venu du passé" et "Domination Totale" (Ancien Sumérien ?). Il a également trouvé trace de 9 voyages entre Constantinople et les Iles de Princes le mois précédent.
En fin de soirée, je prend le Fez dans sa boite. Je serai fort, j'en prendrai soin.

18 Octobre - Liaison Londres - Orient Express

Nous partons pour un long voyage de 12h vers l'Orient Expess.
Dans le train, nous croisons le fameux Menkaph, qui nous a reconnu lui aussi.

19 Octobre - Orient Express

9h - Petit Déjeuner. Menkaph porte un Fez rouge sang ! Il est accompagné d'une jeune femme occidentale à l'air très triste et de son garde du corps.
Deux autres Turcs sont présents dans le train. L'un d'entre-eux, l'oeil éteint, porte AUSSi un Fez sanglant...

Avatar du membre
Golgorosh
Sdompy magnifiscient
Messages : 2771
Enregistré le : jeu. 18 oct. 2012 12:57
Date de naissance : 06 août 1972
Localisation : L'Ouest Londonien

Re: Notes des joueurs

Message par Golgorosh » sam. 12 déc. 2015 01:22

Session numéro 6
Melioch54

19 Octobre 1893 - Vers Vienne

Nous vérifions que Myers est bien dans sa cabine. Il l'est, un Fez Rouge Sang sur la tête... Pauvre homme.
Nous comprenons que Menkaph a déjà lu le livre et qu'il semble lui donner le pouvoir d'infuser autant de fez qu'il le souhaite. Il est probablement en route pour Constantinople pour faire couler le sang d'un puissant pour réaliser les avantages inhérents : attirer les faveurs des dieux sombres.
Il n'a probablement pas besoin de notre fez...
Nous DEVONS agir rapidement.
Enfin nous arrivons à Vienne ou nous accueillons notre ami le Baron Hoffler. Il en est arrivé aux mêmes conclusions que nous et n'a malheureusement rien de plus à nous apprendre.
Nous dissertons un certain temps sur la marche à suivre. Certes, l'homicide semble être la seule solution pour que Myers soit libéré du Fez (?) mais je suis bien incapable de le faire !
Après une sérieuse altercation avec Menkaph au sujet de Mme Myers, nous quittons le wagon restaurant et retournons dans nos cabines pour nous préparer à une nouvelle nuit dans le train.
La nuit est troublée par une forte odeur de peur et d'urine mêlée. d'ombre gigantesque et d'yeux dans le noir...

20 Octobre 1893 - Vers Nisch

Au petit déjeuner, Von Hoffler est absent. Nous allons à sa cabine ou nous constatons qu'il n'est plus là. Ses affaires ont été dérangées mais il ne semble pas y avoir eu de lutte. Après avoir trouvé un seringue, nous en déduisons qu'il a été enlevé.
En cherchant le Baron dans la chambre de Myers, je met la main sur le livre des "Murmures du Fez" alors que des coups de feu sont tirés dans le couloir... Enfin nous avons le livre de Fez !
Le train s'arrête à Sophia ou la police se rend à l'évidence : le porteur de Fez est mort (un serviteur) et il n'y a pas de piste sur son assassin.
La police de Constantinople sera prévenue et pourra enquêter à notre arrivée.

Avatar du membre
Golgorosh
Sdompy magnifiscient
Messages : 2771
Enregistré le : jeu. 18 oct. 2012 12:57
Date de naissance : 06 août 1972
Localisation : L'Ouest Londonien

Re: Notes des joueurs

Message par Golgorosh » dim. 31 janv. 2016 14:40

Session numéro 7
Melioch54

21 Octobre 1893 - Constantinople

A peine descendu du train, nous sommes assaillis par les senteurs exotiques et les bruits orientaux, et accueillis par le fils de Demir.
Sa fille nous rejoint rapidement et nous enjoint d'aller à notre hôtel avant de voir Demir qui a été attaqué -poignardé à l'estomac- et son plus jeune fils enlevé.
Nous arrivons chez le professeur, blessé, qui nous indique que c'est le Culte du Fez qui a kidnappé son jeune fils et qui ne le rendra que contre le Fez, l'ensemble des documents écrits qui le concerne et une preuve de notre départ sous 24h...

Selon Demir, le culte est petit mais grandit rapidement. Menkaph est un serviteur de Nisra "La fille du Destin" (ancienne d'un Harem, adepte "du Français", un pervers). Il était auparavant un associé de Celim Makriat du Culte de l'Ecorché (les "Freres de la Peau").
Makriat adore une entité maléfique et son culte est hébergé à Scutari sur la rive orientale du Bosphore.
Makriat est TRES dangereux mais ne semble pas associé au culte du Fez.
Les "Murmures du Fez" contiennent également un Rituel qui permet de détruire les Fez définitivement.

Nous avons peu de temps, un échange contre le fils de Dimir est prévu sur les docks demain soir à minuit. Nous décidons de passer voir Le Français pour lui tirer les vers du nez.

Le Français nous reçoit alors qu'il semble toujours être sous l'influence d'une drogue.
Selon lui, Menkaph est un charlatan. Nisra est en relation avec le Prince Ramazan, membre dégénéré et lointain de la famille du Sultan. Elle s'est installée sur l'Ile des Princes déchûs, avec des serviteurs qui seraient des cultistes.
En fin de journée, mes compagnons vont acheter des armes alors que je vais repérer la meilleur place à prendre sur les docks pour voir nos adversaires quand ils arriveront... Enfin, nous rejoignons l'Hotel ou je prend une bonne nuit de sommeil...

22 Octobre 1893 - Constantinople

Après moults réflexions, nous décidons de nous rendre sur l'Ile des Princes déchus peu avant minuit, pour confronter le Porteur.
En fait, non...

Avatar du membre
Golgorosh
Sdompy magnifiscient
Messages : 2771
Enregistré le : jeu. 18 oct. 2012 12:57
Date de naissance : 06 août 1972
Localisation : L'Ouest Londonien

Re: Notes des joueurs

Message par Golgorosh » dim. 31 janv. 2016 14:42

Session numéro 8
Melioch54

22 Octobre 1893 au soir, Constantinople

Les docks sont sombres et l'odeur acre et iodée nous prend aux narines.
Je décide de "faire la chèvre" pour permettre à mes compagnons de se cacher tandis que je détournerai l'attention. Nous avons bien le Fez mais le livre que nous avons apporté est un faux...
L'enfant arrive escorté de deux hommes (et plusieurs autres probablement).
Nous nous préparons à l'échange. L'air est electrique...

Un coup de feu claque et l'homme qui tenait le petit en joue tombe. Un second coup de feu blesse un homme qui s'avançait vers moi avec un gros coupe-chou. Je saute en avant pour le protéger (le Fez !) et le ramasse en esquivant un coup d'épée. Habilement, je me relève en un instant et tente de rejoindre le gamin qui est parti se cacher dans les caisses qui jonchent les quais.
Alors que je rejoint l'enfant, l'un de nos poursuivant nous rejoint alors que de nombreux coups de feu fusent. Nous nous cachons entre les caisses en espérant que notre poursuivant ne nous trouvera pas.

Après avoir pris un bon coup de sabre, Georges nous sauve in-extremis.
Blessés et meutris, nous décidons tout de même de continuer : nous n'avons pas le choix, il n'y aura pas d'autre essai.
Nous prenons le bateau.
Nous prenons pied sur l'île. La végétation est basse et peu fournie. Seule une tour, glauque, ressort du paysage et semble nous appeler. Nous nous en approchons.
Deux gardes semblent être postés et nous décidons de nous en approcher au culot : nous nous faisons passer pour nos assaillants jusqu'à arriver presque devant eux, où ils s'apperçoivent de leur erreur...
Trop tard ! Notre fier militaire fait fendre l'air à un sabre et un marteau (!) se dirige vers la tête du second. En silence, nous neutralisons les gardes.

La tour s'étend sur deux étages. Menkaph nous attend dans la tour en nous souriant, accompagné de sa Dulcinée. Rapidement, le Dr Polat mêt le Fez et se prépare à affronter le Maître. Je dégaine ma lame, j'ai promis à Polat qu'il ne deviendrait pas un horrible serviteur. Je tiendrais parole.

Alors que le duel de volonté tourne à notre avantage, une sorte de portail semble se former derrière Menkaph d'ou surgit une monstruosité sans nom.
De tentacule sortis de nulle part, elle aspire Menkaph et Polat pour les entrainer avec elle en nous laissant frappés de stupeur...

Avatar du membre
Golgorosh
Sdompy magnifiscient
Messages : 2771
Enregistré le : jeu. 18 oct. 2012 12:57
Date de naissance : 06 août 1972
Localisation : L'Ouest Londonien

Re: Notes des joueurs

Message par Golgorosh » dim. 31 janv. 2016 15:43

Session numéro 8
Melioch54

21 Janvier 1925, Paris

Nous arrivons à Paris pour prendre nos quartiers avant de nous rendre à la Bibliothèque Nationale.

22 Janvier 1925, Paris

Nous nous rendons rue de Richelieu à la Bibliothèque Nationale. Ne parlant pas français, nous engageons un traducteur, Rémi Vangeim, Sorbonard.
Nous passerons près d'une semaine avec lui dans nos recherches, entre la Bibliothèque Nationale et la Bibliothèque de l'Arsenal.
Nos recherches nous en apprennent baucoup sur le Comte Fenalik, l'ancien propriétaire (?) du Simulacre.
Nous sortons de nos recherches le 29 janvier.

Répondre

Retourner vers « Appel de Cthulhu "Horreur sur l'Orient Express" par Golgorosh »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité