Chroniques

Image
Aurélia
Anarchiste Damnyesque
Messages : 15
Enregistré le : sam. 30 janv. 2016 15:24
Date de naissance : 08 mars 1985

Re: Chroniques

Message par Aurélia » ven. 12 août 2016 23:16

séance 17

Peu de temps après l'entrevue avec le daïmyo, le petit groupe se remet de ses émotions pour repartir en quête d'indices, de témoignages pouvant confondre Maruishi...
Satoshi se rend chez Otaku Izuko afin d'aller chercher Shugo. Ce dernier est soigné, il boîte encore mais est en vie.
Akamé se rend chez elle mettre une tenue pour la soirée.
Hanshiro évalue les tâches qu'il aura à accomplir avec son nouveau partenaire Satoshi pour prendre en main la magistrature. Aussi il inspecte le bureau et fait l'inventaire des rangements et aménagements à prévoir.
Après cela les trois compagnons se rejoignent à la goutte de saké célébrer la nommination des deux magistrats.
La soirée se passe agréablement, seul l'esprit du grand-père de Toritaka est d'humeure maussade. Il ne cesse de se plaindre, il n'aurait pas fallu tuer Isawa Nakamoto, il faut en finir avec Maruhishi...
Toritaka est dans l'impasse et la vengeance de son aïeul semble compromise. Le duel d'honneur apparaît encore comme l'issue la plus honnorable et envisageable, mais également la plus mortelle.
L'équipe propose encore son aide à Toritaka mais les pistes sont minces...

Le lendemain, Satoshi découvre dans le bureau de la magistrature une lettre d'Ide Ayato qui fait part de son intention de venir chercher un coffre. Satoshi range le courrier.
Il trouve également une correspondance entre un ancien Yoriki d'une cité plus prestigieuse et l'ancien magistrat.
Satoshi et Hanshiro se rendent chez Isawa Takanada. Celui-ci est en train de quitter sa maison après les événements terribles qu'il y a vécu il préfère changer de lieu de vie...
Il avait reçu une lettre de son ami Isawa Tada, un tatoueur qui a appris son art chez les dragons. Les deux hommes s'étaient rencontrés il y a plusieurs années. Il lui indiquait que des amis à lui viendraient séjourner à Oka Mitsu Mura, chez le poète.
Ce tatoueur est soutenu par Maruishi, mécène reconnu et apprécié.
La suite de leur séjour fut horrible, ils ont frappé, baillonné et enfermé leur hôte, dés qu'ils ont senti que Takanada avait des soupçons sur leurs activités. Ils ont évoqué des yorikis trop curieux et le poète s'est douté de leurs intentions mais ne pouvait agir.
Ils portaient tous des masques de monstres grimaçant sauf une femme, une ronin dont il n' a pas découvert le nom.
Hanshiro fouille la maison en vain.
Pendant ce temps, Akamé se rend au Shiro prendre des nouvelles de Netsuko, rescapée de la poursuite. Elle va mieux et s'incline à la vue de la bushi. Elle la remercie d'avoir sauver sa vie. Elle se souvient que les hommes qui l'ont enlevé ont dit de ne pas la toucher, qu'elle devait rester pure sans quoi elle ne plairait pas au client... Ils l'a préparaient et aller l'envoyer dans le Sud.
Akamé, dans sa grande clémence propose de l'héberger et de lui offrir du travail, elle se porte garante pour Magobeï pour un hébergement et du travail chez l'artisan Yazuki Doko.
La jeune fille accepte.

Après de longues discussions, l'avis du daïmyo est d'envoyer une lettre à Maruishi pour l'informer des événements, des torts causés aux terres et au peuple d'Isawa Ayato. Il lui demande des explications sur les agissements de Isawa Nakamoto, son shugenja.

Satoshi et Hanshiro sont officiellement présentés en tant que magistrats.
Natsu s'en revient de l'oratoire où les travaux ont pris fin.
Satoshi retrouve à la magistrature une caisse avec des effets d'Ide Ayato ( dont une pipe à opium et un kimono à l'odeur douteuse...). Il attend avec impatience de rendre les effets à Ide Ayato, dont une lettre annonce sa venue pour dans quelques semaines.
Ikoma Daïsuké est consulté quant à sa charge de yoriki et ses futures missions.

Toritaka reste au shiro le temps que Maruishi fasse une réponse écrite à la lettre du daïmyo, ensuite il avisera en fonction.

Avatar du membre
Taraka
Wyvern Bigyosaure
Messages : 526
Enregistré le : lun. 4 janv. 2016 21:04
Date de naissance : 08 août 1978
Localisation : Persan 95

Re: Chroniques

Message par Taraka » mar. 4 oct. 2016 22:19

Séance 18

Dans les jours qui suivent, Hanshiro et Satoshi passent par moment voir le daimyo mais tous semble bien plus calme.

Dans la cour, Natsu subit un interrogatoire d'Akame sur les travaux de l'oratoire quand ils sont rejoints par Hanshiro et Satoshi. Direction bureau de la magistrature pour boire un coup et discuter des événements récents que le jeune shugenja a raté.

Hanshiro et Satoshi sont devenus magistrats ! Ils racontent la dernière enquete à Natsu ainsi que les conséquences, comme l'ancien magistrat qui a été démis de ses fonctions et a été « orienté » vers une vie monastique.

Ide Hayato (frère de Ide Mani, dont s'était rapproché Satoshi) doit venir chercher un coffre. Dedans un kimono qui semble souillé de pisse et de merde et une quantité non négligeable d'opium). Une lettre d'Ide Hayato prévient qu'il repassera chercher le coffre oublié lors de son bref passage à Oka Mitsu Mura. Cela confirmerai les rumeures sur son comportement lors du mariage sur les terres du dragon et sa fuite lors de l'attaque de Mirumoto Kafu.

Dans les jours qui suivent, Hanshiro s'entretient avec son père et le daimyo sur son mariage avec Asako Keiko. Quant à Natsu, il est évoqué son mariage avec Isawa Tsukiko, la fille du daimyo. Les noces auront lieu après la cour d'hiver dans quelques mois sachant que la cour d'hiver ne se passera pas ici. Les noces elles auront lieu à Oka Mutsu Mura, celles de Hanshiro et Keiko ainsi que celles de Natsu et Keisuke.

Hanshiro et Satoshi cherchent à recruter un ou deux yorikis. Après quelques recherches de candidats interessant, 2 bushi-ko se détachent du lot :
- Shiba Sadako se présente pour être yoriki (sa mère Togashi Humei, courtisane, son père Shiba Takaho capitaine des légions en garnison)
- Otaku Mei-Sun bushi
Un jeune samourai, Isawa Rokusaemon, courtisan est écarté pour d'obscure raisons par Satoshi.

Pendant ce temps Hida Gidayu invite Akame un soir pour lui remettre une lettre de sa famille. Sa famille prépare un mariage avec Hida Gidayu (entre 35 et 40 ans)... Hida Gidayu se demande si la veuve de Hida Kantaro n'a pas aider à mettre en relation les deux familles. Hida Gidayu s'incline et espère être digne d'Akame.

Des rumeurs courent sur le fait que par deux fois le daimyo a tenté de marier sa fille Tsukiko. Une première fois à un membre du clan de la grue. Mais lors d'un voyage, un glissement de terrain aurait enseveli Tsukiko piégée dans son palanquin. Elle fut retrouvée, ne respirant plus jusqu'à quelques minutes après ou elle a semblé reprendre vie. Une seconde fois pour une alliance politique, mais les négociations furent stoppée par Isawa Ayato. Cette mésaventure aurait décuplé ses facultés de shugenja lors de l'incident et elle semble depuis très liée aux kamis de la terre.

Ide Hayato devrait arriver quelques jours après les rencontres avec les potentiels futurs yoriki.
Shiba Sadako n'a pas un visage spécialement avenant mais très respectueuse du bushido, pense être meilleure à l'arc qu'au katana. Otaku Mei-Sun n'est pas très grande, pas aussi sophistiqué que Sadako, carrée, directe. Excellente cavalière, son arme de prédilection : la lance. Elle a de bons talents de pisteur et un bon sens de l'orientation. Les magistrats ne sont pas du même avis sur la meilleure candidate, ils les embauchent donc toutes les deux.

Le jour de la venue de Ide Hayato à la magistrature, Ide Mani n'est pas là (Natsu, Akame sont là en spectateurs:) ) Satoshi se montre très chaleureux. Ide Hayato semble un peu en colère en arrivant et surpris de voir Satoshi et Hanshiro comme magistrats. Le frère d'Ide Hayato, Ide Shukan, accepte de prendre le thé de façon civilisée. A l'ouverture du coffre, l'odeur qui se répend et la présence d'opium semble jeter un froid, Natsu, Tsukiko et Akame sortent.

Hayato s'approche de Satoshi : »je ne sais pas qui veut faire croire que c'est mon coffre, vous insinuez que je suis un lache drogué. »
Ide Shukane se penche sur le coffre et en sort un pendentif, il se tourne vers Hayato et s'interroge « Ce collier ressemble étrangement à celui que vous a offert notre soeur » Shukan sort de son kimono un pendentif identique.

A ce moment Hayato fait un pas de plus vers Satoshi et porte la main sur la poignée de son katana et hurle que ceci ne lui appartient pas, qu'il s'agit d'un coup monté, que l'on insulte son honneur.
Il fait alors demi tour et sort de la pièce. Ide Shukan s'incline et présente des excuses pour son frère. Shukan confirme qu'il s'agit des affaires de son frère. Il sort alors à la suite de son frère pour essayer de le calmer.
Satoshi fouille le coffre une nouvelle fois et trouve au fond du coffre une petite liasse de papier plié tout petit sur lesquels sont écrit des aveux de lacheté sur ce qu'il a fait le jour du mariage plus des penchants envers de jeunes garçons...

Pendants les deux jours qui suivent on n'entend plus parler des deux freres qui sont descendus dans une auberge.

Un matin alors que Satoshi et Hanshiro sont à la magistrature, ils reçoivent un message d'Ide Hayato qui ne supporte pas que des insinuations comme ça soit portées à son encontre et il souhaite renconter Satoshi, seul ,à l'oratoire près de la rivière en fin de journée.

Satoshi s'y rend avec Hanshiro peut être plus discret.

Satoshi remet la lettre trouvée à Hayato qui la jette. Il veut savoir si Satoshi a quelque-chose contre lui.Hayato se rapproche comme il l'avait fait l'autre jour et «  Magistrat ou pas , attention à ce que vous ferez les jours à venir, une lame peut vite se glisser entre deux homoplates ».

Hayato a l'intention de demander officiellement un duel. « Il ya quelque chose que je ne comprend pas dans cette histoire de coffre et j'ai l'impression que c'est votre main qui agite tout cela. Je vais demander un duel et suppose que ce n'est pas vous que j'affronterai. J'ai suffisamment de relations pour qu'on me l'accorde. On se reverra très bientôt ».

Hayato s'éloigne et se retourne avec un sourire mauvais « Ah oui j'espère que vous n'aviez pas l'intention de revoir ma sœur, elle est promise à un membre du clan de la mante ».

La menace de mort a été dite à voix basse et n'a pas été entendue d'Hanshiro.

Le daimyo est prévenu des menaces d'Hayato à l'encontre d'un magistrat. Il cautionne totalement le fait de le faire arrêter.
https://www.youtube.com/channel/UCfAIjR ... LQt3RAQj0A

Lundi : Cthulhu - Horreur sur l'orient express - IRL - PJ : Alienka Oulianoff, médium
Mardi : -
Mercredi : -
Jeudi : OS - MJ sur Cthulhu et Yggdrasill
Vendredi : PJ ou MJ - IRL - quand les astres sont propices.
Samedi : OS dans le cadre de The Midnight Lodge - MJ - quand la loge peux réunir 4 membres
Dimanche : -

Avatar du membre
Selvagor
Beketien Exalté
Messages : 2213
Enregistré le : mer. 12 janv. 2011 01:00
Date de naissance : 13 janv. 1981
Localisation : 78100

Re: Chroniques

Message par Selvagor » mer. 26 oct. 2016 16:37

Séance 19 :

... Texte mangé par Chugo ...



Séance 20 :

En attendant la réception chez le gouverneur l'après-midi, tout le monde accompagne Tsukiko pour flâner dans la ville en attendant. Dans les nombreuses échoppes de la ville, Akame est à la recherche d'un kimono pour sa nouvelle assistante. Elle aimerait bien voir danser Tsukiko qui ne s’était pas produite lors du mariage de son frère. Tsukiko rencontre des marchands pour passer des commandes et tisser des liens avec le clan de la mante.

Laissant les autres à leurs frivolités mercantiles, Hanshiro et Satoshi vont rendre visite au magistrat de la ville, Usagi Hayaï pour passer le temps et faire connaissance. Il a la quarantaine avec des goûts classiques et sobres et a servit à Kyuden Isawa avant d'arriver ici. Décidément, il n'y a jamais eu autant de magistrat du clan du lièvre dans une même ville. Il est très sûr de lui et pour lui tout se passe bien en ville où il n'y a aucun problème. Enfin aucun qu'il n'ait pu remarquer et il ne doit pas remarquer grand-chose. Pour lui, un marché noir ne doit exister que si tout en peint de couleur noire. Il nous confie aussi que pour le Daimyo, la première impression prévaut sur le reste.

Nous nous retrouvons tous pour manger à l'auberge et se préparer pour le rendez-vous. Arrivé au palais, c'est un véritable étalage de richesses ostentatoires qui s'offre à nous. Trop pour quiconque possède la moindre once de retenue. Nous sommes invités à attendre longuement dans une salle luxueuse avant qu'un garde vienne nous chercher pour nous mener dans les jardins. Isawa Bento nous y attend, il est plutôt petit et dans la quarantaine aussi. Il déambule dans les jardins accompagné de sa femme en kimono rouge vif. Isawa Fumi est beaucoup plus jeune et jolie que lui, elle est une ancienne Soshi. Fumi s'en va et Bento nous invite sans attendre à le suivre pour parler. Il n'a que faire des cadeaux et s'en débarrasse, il discute un peu avec Tsukiko, il remarque l'ironie d'avoir deux magistrat lièvre dans un même lieu. C'est un être froid et qui s'accapare tous les honneurs pour lui. Bento nous invite à sa table ce soir et s'en va vers des affaires plus intéressantes. Nous ne faisons pas grand chose pendant le reste de la journée à part se préparer pour le soir.

Le dîner sera en petit comité comme ne seront présent que le gouverneur, sa femme, le magistrat Usagi, Kasuga Guiyuko le magistrat impérial ainsi que deux lion avec les mons Kitsu et Akodo. Kitsu Shinzako le père, est officier dans l'armée et s'est vu offrir des terres pour ses glorieux faits d'armes. Il est accompagné de Kitsu Shikamaza son fils qui suit ses traces pour devenir officier lui aussi. Ils disent venir pour s'entretenir de politique avec le gouverneur. Quant à Kasuga Guiyuko, il a la cinquantaine. Il est un peu vouté, pas très imposant et il semble sobre, respectueux et sincère. Il y a une discussion animé entre les deux magistrats qui ne sont pas d'accord sur les méthodes d'enquêtes. Akame ne peut s'empêcher d'exposer à tout le monde la vraie raison de notre présence ici : nous renseigner sur la méthode Kitsuki auprès de Guiyuko. Mais ce dernier ne voulant pas trop attirer l'attention sur lui, propose de passer à table. Hanshiro se met à côté du magistrat lièvre tandis que nous sommes à côté des lions. Satoshi remarque avec déception l'absence de convive de sexe féminin.

Durant le repas, Bento n'a de cesse d'avoir des messes basses avec sa femme tandis que les deux lions sont largement ignorés. Akame exprime son souhait d'affronter amicalement les lions mais le père s'en fiche. On apprend que Bento passera sa cours d'hivers chez les scorpions tandis que les lions iront à la capitale. Hanshiro interroge Guiyuko sur comment il en est venu à apprendre la méthode Kitsuki. Il explique que son père a sauvé un membre du clan du dragon il y a longtemps. En retour, il lui a été offert l'enseignement à l'un de ses enfants. C'est lui donc qui a eu l'honneur de suivre l'enseignement Kitsuki. Vers la fin du repas, Shinzako se lève pour adresser la parole à Bento. Il désire savoir quel est l'avis de ce dernier quant à la proposition de mariage entre son fils et sa fille. Bento le remballe violemment et le traite même d'incapable. Les mains de Shinzako se crispent mais il se contentera de quitter le palais avec son fils non sans dire que Bento regrettera ses paroles. Enervé, Bento ne tarde ensuite pas à rejoindre ses quartiers et laisse sa femme présider le repas. Suite à cette fin brutale du repas, nous finissons par avoir un rendez-vous avec le magistrat impérial pour le lendemain.

De retour à l'auberge, nous apercevons les deux lions en train de boire du saké. Alors que tout le monde se repose durant la nuit, Chugo et Satoshi font une petite ronde de nuit. Sur les 23h, ils voient Kitsu Shinzako sortir de l'auberge. Ils le suivent jusqu'à l'un des établissements à Geisha de la ville puis ils décident de rentrer.
PJ : Angela DeVoyal (Coriolis) - Zentros Banko "Zen" (Star Wars)
MJ : Mura Sabishii Toshi (L5R)
" Where was your heart when you needed it most ? Hand in hand with your innocence gave up the ghost. "

Avatar du membre
Taraka
Wyvern Bigyosaure
Messages : 526
Enregistré le : lun. 4 janv. 2016 21:04
Date de naissance : 08 août 1978
Localisation : Persan 95

Re: Chroniques

Message par Taraka » mer. 26 oct. 2016 18:13

Séance 19, mal rangée dans toute la paperasse de la magistrature, sans doute.

De bon matin, Satoshi, Akamé et Hanshiro vont arrêter Ide Ayato. Ils le trouvent en compagnie de son frère, Ide Shukan, attablés dans une auberge.
Le scélérat refuse de nous suivre et de se conduire en homme d'honneur. Nous sommes contraints de le conduire de force, après échange de mauvais mots, menaces et querelles ! Ce pauvre bougre en vient même à mettre la main sur son katana en pleine auberge. Chugo toujours aussi vif le mord !
Ide Shukan tente de le calmer, de lui faire entendre raison... en vain son frère est trop aveuglé par sa colère, son emportement et sa stupidité. Il termine la matinée, derrière les barreaux du cachot, à la magistrature. Il exige un duel d'honneur, contre nous et surtout contre Satoshi. Son frère nous confirme qu'il est ainsi depuis le mariage, depuis qu'il a rencontré Satoshi, et surtout que sa sœur a croisé le regard du Scorpion.

Ide Shukan demande une entrevue avec notre daïmyo pour lui transmettre la requete d'Ayato, un duel d'honneur contre un magistrat. Ce dernier lui donnera sa réponse dans deux jours.

Durant ce temps, nous mettons à l'épreuve nos deux recrues : nous leur proposons quinze jours d'essai pour voir ce dont elles sont capables avant de les engager officiellement. Shiba Sadako et Otaku Meï Sun acceptent.

Notre magistrat donne son accord pour le duel ainsi que la famille d'Ayato, la confrontation est reportée à quelques semaines, le temps d'être convenablement organisée. Ide Ayato et Shukan quittent Oka Mitsu Mura. Nous les reverrons bientôt.

Après une semaine, nous sommes convoqués au shiro pour une rencontre avec notre daïmyo.
Il nous annonce que cet hiver, son épouse, sa fille et lui même se rendront dans le Sud, pour une cour d'hiver. Ils se rendront au sein du clan de la Mante, pour des accords commerciaux. Il espère que les yorikis seront formés pour que nous puissions nous joindre à leur voyage. Nous allons devoir veiller de près à l'entraînement de nos nouvelles recrues !

Nous apprenons quelques nouvelles du collectionneur étrange, il s'agit de quelqu'un de très important et donc hors d'atteinte.

Notre daïmyo connaît un magistrat d'émeraude qui emploie la méthode Kitsuki. Il souhaite que nous allions lui exposer notre affaire, pour avoir un nouvel avis. Il se trouve actuellement à Michita Yazumi, il est hébergé à la cour du gouverneur. Il se nomme Kazuga Guyuko et fait partie du clan de la Tortue.
Le gouverneur Isawa Bento, étant très pointilleux quant à l'étiquette, nous accompagneront la fille du daïmyo pour qu'elle lui présente ses respects et fasse affaire.

De son côté, Akamé se refuse son mariage avec Hida Gidayu. Elle ne veut trouver sa voie qu'à travers son art et y dévouer sa vie entière... C'est pour cela qu'elle envoie une lettre à sa famille pour leur exposer ses réticences.

Nos nouvelles recrues se montrent dégourdies, intelligentes. Elles sont pour le moment efficaces et motivées par le travail.

Natsu part se promener au lac avec Tsukiko, mais sous surveillance d'un chaperon Koroku..

Hanshiro choisit une boîte en bois typique de notre région pour l'offrir en cadeau au gouverneur. Akame fait une composition florale.


Puis vient le jour du départ pour Michita Yazumi avec Tsukiko suivie de près par son chaperon Koroku.

Nous passons la journée à cheval avec le groupe. Nous arrivons dans une ville aux mêmes dimensions qu'Oka Mitsu Mura, mais bien plus commerciale. Nous entrons après une heure et demi d'attente sur une grande place où échoppes, caravanes, écuries en font le tour.
Nous déposons les chevaux dans l'une des nombreuses écuries.

La soirée commence, nous prenons place dans l'auberge la Bonté des Kamis, où Garudo le tenancier nous accueille. Nous faisons prévenir le gouverneur de notre arrivée.

Un repas puis un bon bain sont appréciés de tous.
Nous passons la nuit à l'auberge, une nuit calme et paisible... Sauf pour Satoshi qui fait la connaissance d'une artiste avec qui il discute et passe la nuit. Elle lui conte la légende autour de l'auberge. Une vieille femme, laide et semblant malade se serait présentée dans toutes les auberges de la ville. Elle fut chassée à chaque fois. Mais arrivant dans cette auberge, le tenancier l'accueillit chaleureusement. Quelle ne fut pas sa surprise quand la vieille femme prit l'apparence d'une grande femme au teint pale et aux yeux cernés de rouge. Elle se présenta comme étant Ekibyogami, fortune de la maladie et la pestilence. Mais contrairement à ses habitudes, elle fut touchée de la compassion de l'aubergiste et le bénie : tant que l'hospitalité serait respectée dans son auberge, celle-ci serait toujours remplie. Légendes ou pas, force est de constatée que la Bonté du Kami est l'établissement le plus prospère de la cité depuis près de 150 ans.

Au petit matin, alors que nous nous attablons pour prendre notre petit déjeuner, on nous apporte un papier, le gouverneur nous recevra cet après-midi même...
https://www.youtube.com/channel/UCfAIjR ... LQt3RAQj0A

Lundi : Cthulhu - Horreur sur l'orient express - IRL - PJ : Alienka Oulianoff, médium
Mardi : -
Mercredi : -
Jeudi : OS - MJ sur Cthulhu et Yggdrasill
Vendredi : PJ ou MJ - IRL - quand les astres sont propices.
Samedi : OS dans le cadre de The Midnight Lodge - MJ - quand la loge peux réunir 4 membres
Dimanche : -

Avatar du membre
Taraka
Wyvern Bigyosaure
Messages : 526
Enregistré le : lun. 4 janv. 2016 21:04
Date de naissance : 08 août 1978
Localisation : Persan 95

Re: Chroniques

Message par Taraka » mar. 22 nov. 2016 23:52

Séance 21

Le matin le groupe est réveillé par des bruits venant du rez de chaussée, la clameur d'un dispute entre plusieures personnes. Rapidement chacun enfile un kimono et munit de leurs armes, descendent voir ce que signifie cette agitation.
Ils tombent nez à nez avec une troupe de bushis qui semblent s’en prendre au jeune lion Kitsu Shikamasa qui a retourner plusieurs tables afin que ses adversaires ne prennent pas le dessus sur lui et soit obliger de le contourner.
Akame s’avance et demande ce qui se passe, le garde de la ville l’informe alors que le père de ce jeune bushi, Kitsu Shinzako est recherché et qu’il doit les suivre afin d’être interrogé. Alors que les 5 bushis ont dégainer leur armes le lion reste calme en position défense la main sur le paumeau de son katana. Il fait clairement comprendre qu’on l’a agressé comme un vulgaire criminel et qu’il n’apprécie pas la méthode.
Durant la discussion l’aubergiste vient demander à un des bushis de calmer la situation, mais il se prend un méchant coup de paumeau dans le visage, avant de tomber au sol le nez en sang. Natsu s’occupe du pauvre heimin qui dirige l’auberge de ''la bonté du kami''.
C’est assez surprenant mais pour une fois Akame semble faire preuve de diplomatie, et aidée de Satoshi et Hanshiro, ils essayaient de régler la situation de façon pacifique en jouant les intermédiaires. Visiblement cela n’a pas l’air de marcher et deux des bushis essayent de prendre le lion en tenaille, mais l’un d’eux est surprit par la réaction d’Akame qui se met entre lui et le lion.
La bushi-ko au physique robuste, tetsubo sur son épaule semble faire hésiter le bushi qui voulait passer à l’attaque. Finalement un accord et convenu et le groupe escorté par les bushis au sens moral douteux se dirige à la rencontre du magistrat du clan du lièvre. Usagi Hayaï, à la résidence du gouverneur.
Une fois arrivé, Hayaï fait rapidement mettre jeune lion en prison. Mais le groupe le rassure en lui disant que s’il n’est pas coupable, il n’a rien à se reprocher et que bientôt la lumière sera faite sur son innocence.
Le groupe apprend de la bouche du magistrat que le daimyo Isawa Bento a était retrouver dans ses appartements assassiné . Le magistrat pense qu’il s’agit du père du jeune lion, Kitsu Shinzako qui est introuvable depuis. C’est alors que le magistrat d’émeraude du clan de la torture le vénérable Kasuga Gyuko arrive. Celui-ci n'est pas si sur de la culpabilité du Lion. S'ensuit une discussion animée où chacun des magistrats fait valoir la justesse de sa technique. C’est un duel entre les deux magistrats, qui demande de l'assistance des 4 samouraïs d'Oka Mitsu Mura.
Finalement c’est Hanshiro et Natsu qui décide d’accompagner le magistrat Usagi Hayaï alors que Satoshi et Akame rejoindront Kasuga Gyuko.
Akame demande s’ils peuvent aller voir la scène de crime, car elle explique au magistrat qu’ils procèdent ainsi à Oka Mitsu Mura. L’homme d’age vénérable ne peut s’empêcher d’émettre un léger sourire en disant qu’il comptait commencer ainsi. Akame toujours avec son sourire et d’une voix amusée lui affirme que si cela se trouve eux aussi utiliser une partie de la méthode Kitsuki dans leur enquête, sans s'en rendre compte.
Dans les appartements du Daimyo, là où il est mort, serviteur les informe que les draps ont été changés et les anciens brûlés car couvert de sang. Cela aurait pu aider le groupe dans son enquête, mais malheureusement les serviteurs ont été plus rapide. En inspectant le reste de la pièce, ils ne trouvent alors qu’aucuns signes venant de la fenêtre, car la femme du Daimyo leur avait confié qu’elle avait ressenti un vent froid au cour de la nuit, et c’est ce qu’il la réveillé. Pourtant Satoshi est certains de n’avoir trouvé aucune trace d’effraction. Akame fouille et même si elle n’est habituellement pas trop doué pour ça elle passe prêt d’une armoire et ressent une odeur bizarre, que Kitsuki Gyuko a lui aussi remarqué. Ils trouvent alors un kimono taché de sang de couleur rouge foncé dans lequel se trouve un petit couteau lui aussi ensanglanté. C’est assez étrange, car les premiers indices indiquerait que la femme du daymio leur auraient mentit pour couvrir son meurtre ? Cela ne colle pas, pourquoi aurait t-elle laissé trainer des élements aussi flagrant ? A l’évidence on souhaite discréditer dame Fumi ?
Akame se rappel alors des pouvoirs utiliser par Isawa Natsu et le fait venir en urgence. Akame lui demande s’il peut faire quelques choses par rapport aux kamis pour les aider dans l’enquête.
En effet il fait demander une bassine d’eau et y trempe le couteau plein de sang. C’est assez étrange, car le kami lui confirme que cette arme a tué le daimyo mais que ce n’est pas son propriétaire originale qui aurait commis cet acte immonde. Cela confirme la théorie en ajoutant un élément supplémentaire : la personne avait accès à la garde de robe et aux objets personnels de Isawa Fumi.
De plus une expertise de Isawa Natsu confirme que les kamis ont rapidement investit la zone, ce qui signifie que les anciens ont été chassé comme si on ne voulait qu’on remonte la piste …
Finalement après une bref entrevue avec Dame Fumi, le groupe décide d’aller voir le corps du daymio et il en ressort que les 3 blessures ont été faites dans un ordre précis. Le 1er coup dans la gorge semble avoir sectionné les cordes vocales, les deux suivants à la poitrine, en plein cœur.
De par leur expertises, les samouraïs reconnaissent une lame fine, correspondant au poignard retrouvé dans le placard.
https://www.youtube.com/channel/UCfAIjR ... LQt3RAQj0A

Lundi : Cthulhu - Horreur sur l'orient express - IRL - PJ : Alienka Oulianoff, médium
Mardi : -
Mercredi : -
Jeudi : OS - MJ sur Cthulhu et Yggdrasill
Vendredi : PJ ou MJ - IRL - quand les astres sont propices.
Samedi : OS dans le cadre de The Midnight Lodge - MJ - quand la loge peux réunir 4 membres
Dimanche : -

Répondre

Retourner vers « L5A "Oka Mittsu Mura" par Taraka »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités