Beasts & Barbarians - Death of the Tyrant

Image
Verrouillé
Avatar du membre
Lazarius
Sdompy magnifiscient
Messages : 2429
Enregistré le : dim. 3 juil. 2011 01:00
Date de naissance : 23 mars 1986
Localisation : Nantes, France

Beasts & Barbarians - Death of the Tyrant

Message par Lazarius » dim. 11 juin 2017 21:14

Campagne #1 - Death of the Tyrant
NOMBRE DE PLACE DISPONIBLE : 5
SÉANCES : entre 5 et 7 (soit 2 à 3 mois de jeu)
Joueurs ayant joué (2015) :
  • - Della
    - grizbrasfort
    - Rule of Three
    - Hippo
    - Chican
Image


Vous marchez au beau milieu d'une foule voilée de mille couleurs, cheminant entre les tentes et les chameaux sous un soleil de plomb. Bienvenue à Adjiba : une des nombreuses cités indépendantes et fleurissantes du Désert Rouge, au coeur de l'empire Keronien. Le bruit du marché et des négociations interminables vous agacent quelques peu, car la seule chose qui vous préoccupe pour le moment est d'étancher votre soif...

De nombreux vendeurs à pieds vous accostent pour vous proposer toutes sortes de breuvages à une gamme de prix toujours plus bas quand soudain un vieil homme écarte cette foule en leur beuglant dessus :

"N'écoutez pas ces rats du désert ! Ce n'est que de la pisse de chameaux croupie depuis des semaines qu'ils revendent aux étrangers !", l'homme s'approche de vous, avec un sourir étincelant qui vous inspire un peu plus confiance que les derniers venus...

L'homme vous tend une jarre d'eau ainsi qu'une pâtisserie.

"Goûtez noble étranger, je pense que vous apprécierez à sa juste valeur ce morceau de cake... C'est une spécialité de mon cousin, il tient une auberge appelée l'Auberge du Serpent à Quollaba. Je suis sure que vous aimerez son goût, disons éclatant ! N'est-il pas ? Si vous en voulez d'autre, dépêchez-vous car ces pâtisseries sont exceptionnelles : il ne les prépare que pour la Nuit du Soleil Brûlant !"

Tout en écoutant votre interlocuteur, vous croquez le fruit de votre gourmandise quand soudain vous mordez dans quelque choses de dur. En sortant une moitié de cake de votre bouche, vous regarder le morceau de pierre enfoui dans la pâte : par tous les dieux c'est une gemme brute ! Avec elle, vous pourriez vous payer du vin pour un mois entier ou même un cheval !

En relevant les yeux, le marchand a depuis longtemps disparu, mêlé dans la foule des voyageurs et des commerces...

Vous vous murmurez "Quollaba... " en y voyant là-bas, un bon moyen de croquer la richesse et la vie à pleine dent !

Séance #1
  • Création des personnages
  • Présentation de l'Univers
  • Présentation de Maptool
  • Présentation du Framework
Séance #2
Spoiler :

Adjiba

Image

Alors que votre promenade vous mêle à une foule aux milles couleurs, vous entendez le cri d'un enfant en détresse suivi par la clameur des passants. La ruelle s'ouvre en cercle autour d'un enfant assis à terre, tenant un fruit dans une main. L'homme qui se tient devant lui aboie et menace de faire justice soit même en coupant les mains du jeune voleur. Vous le prenez en pitié et décidez de lui venir en aide : mais l'homme dégaine un sabre et appel du renfort ! La panique s'empare de la foule, et seuls cinq guerriers au sabre demeurent pour vous attaquer.
Vous réglez l'affaire dans le sang. Vous faites ainsi connaissance et retournez très vite vous fondre dans la population avant l'arrivé des gardes. Soumaya est blessé mais bande lui-même ses blessures avec zèle.

Il semble que votre combat s'est plutôt fait remarqué, un homme vous attire à lui et vous offre de quoi boire et manger, avant de repartir. Ce dernier mentionne la cité de Quollaba comme étant le site de production des excellents cakes que vous êtes sur le point de déguster. Son cousin semble tenir une auberge : L'auberge du serpent. Vous découvrez avec ferveur et étonnement une gemme que l'on nomme "Les larmes du désert", dont la valeur est grande. Elinba connaît Quollaba, cette cité est dirigé par un tyrant qui pris le pouvoir il y a dix ans. Celui-ci interdit à toute la région de venir piller ou tailler les gemmes de son territoire sous peine de mort.

Votre appât du gain est plus fort que ces interdictions futiles, et vous voilà en route vers Quollaba ! Soumaya s'est acheté un cheval, tendis que Elinba, Corb et Elfaranne se tassent dans une caravane.

Quollaba

Image

La route est semée de morts laissée comme exemple du châtiment que l'on resserve aux malheureux qui défient les lois de Quollaba. Le vent, le sable et les charognards ont depuis longtemps rongé leur chairs putréfiés. L'entrée de la ville est sous haute sécurité : de nombreux gardes patrouillent ici et là, contrôlant toutes les marchandises et voyageurs entrant et sortant de la cité. Le port des armes est interdit : votre contrôle est difficile, il vous faut rendre les armes ! Heureusement, le capitaine de la Garde Nekerios vous laisse entrer en vous faisant passer pour des gardiens de caravane...

La ville semble désert, vous croisez un groupe de porteur soutenant une cabine dans laquelle se trouve Sulak, le conseiller du Tyrant et Zamira, la première épouse du Tyrant et ancienne fille du roi déchu. Votre chemin vous mène à l'auberge du Serpent, ou l'aubergiste Amib nie savoir quelque choses à propos de cake exceptionnel dans la région... La nuit du soleil brûlant semble être une fête ou une cérémonie célébrée chaque année par les prêtres du dieu Ulasha, et vénéré par le Tyrant. Un mendiant arrive soudainement dans la salle et vous reconnaissez le vendeur d'Adjiba ! Ce dernier vous donne rendez-vous dans les anciennes ruines de Koralon, ville de nobles déchus et prise pour exemple lors de la prise de pouvoir du Tyrant. Des gardes interrompent votre conversation et Elinba utilise ses charmes pour les distraire et permettre au mendiant de s'éclipser.

Koralon

Image

Arrivés aux ruines, vous êtes accueillis par le marchant de cake qui dit s'appeler "Goran", il vous dirige vers ses maîtres, masqués dans l'ombre des ruines. Vous reconnaissez néanmoins Nekerios, Zamira et Sulak, qui vous expose un complot contre le tyrant. La tâche est simple : vous paraissez être les hommes (et femme) de la situation. Demain soir aura lieu la cérémonie de la nuit du soleil brûlant, le Tyrant se montrera exposé dans son temple. Vous devez vous y rendre et le tuer. Une fenêtre au premier étage de la grande tour sera laisser ouverte par un serviteur payé à cette effet pour vous laisser entrer. Les gardes seront moins nombreux, se sera l'occasion unique et parfaite pour réaliser cet assassinat.

Selon le conseil d'un des hommes, l'un de vous devrait rester à l’extérieur du temple pour garder vos chevaux et cela pour vous permettre de prendre votre fuite sans risques. Les portes de la cité resteront ouvertes pour vous permettre de fuir : à vous de vous préparer maintenant, le temps presse. Votre promesse de non-retour et un sac rempli de Larme du désert vous sera offert ici même pour cette action une fois la tâche accompli. Cette rébellion de l'ombre se fond dans l'obscurité, vous laissant maintenant seuls dans les ruines.

La suite au prochaine épisode
Séance #3
Spoiler :

Quollaba

De retour à Quollaba, vous trouvez une auberge passable dans laquelle la nuitée vous est offerte par la belle Elinba. Au lendemain, vous vous décidez à effectuer un repérage des lieux autour du temple pour maximiser vos chance de réussite dans votre attentat. Vous obtenez le nombre de gardes en présence, la fréquence de leur tour de garde, vos opportunités d'accès ainsi que divers options de fuite comme l'utilisation d'un chariot de paille.

Vous vous activez également à préparer votre équipement : arc, grappin, cordes, flèches, tuniques, provisions et cheval font parti du lot. Une fois prêt, vous entrez dans le temple par la dite fenêtre avec une agilité à la corde surprenante ! Soumaya reste dehors et surveille les allers et venus des gardes, il se tient prêt à assurer votre retraite. Dans le temple, un rituel semble s'y dérouler jusqu'au sacrifice d'un esclave ! Vous intervenez juste à temps pour assassiner le Tyran à l'aide de vos armes à distance. Ce dernier s'écroule et les gardes sonnent l'alerte !

Image

Vous vous précipitez en dehors du temple en essuyant les attaques des gardes. Dehors, vous êtes découverts par des troupes montés qui se lancent à votre poursuite. Vous faites une diversion en mettant le feu à certaines tentures puis galopez dans la ville en direction des portes de la ville. Vous distancez vos poursuivants malgré les divers obstacles et labyrinthes dont regorge la ville. Filant droit dans la sortie, vous essuyez les dernières attaques des gardes qui mettent à mal Elinba et Corb.

Dans la nuit étoilée et d'un désert froid et aveugle, vous entendez des bruits de révolte derrière vous tout en vous dirigeant vers les ruines de Koralon pour toucher votre récompenses, ...

La suite au prochaine épisode
Séance #4
Spoiler :

Trahison et fuite dans le desert

Vous décidez de faire une halte pour soigner vos blessures. Elinba est mal en point, mais sa grâce naturelle semble lui conférer une agilité et une résistance hors-norme qui la maintient encore debout. Une lueur est visible depuis l'intérieur des ruines de Koralon, et vous apercevez votre donneur d'ordre attendant patiemment votre venu pour vous donner votre récompense. Avant de venir lui parler, vous décidez d'explorer les alentours et observez une dizaine de chameau ainsi qu'un cheval attelé à quelques mètres à l'Est. Des mouvements anormaux semblent agiter les feuillages qui arborent les ruines et très vite, des yeux blanc se contrastent avec les ténèbres de la nuit. De toute évidence, votre hôte n'est pas seul.

Vous vous cacher à l'Ouest, excépté Soumaya qui entame le dialogue avec le chef de la garde, du haut de son cheval. Se dernier ne semble pas décidez à vous payer et prefère garder les gemmes pour payer des mercenaires pour vous éliminer et éliminer ses partenaires Sulak et Zamira afin de devenir le seul et unique roi de Quolaba ! Un combat pour la reprise des gemmes s'engage alors, et Soumaya récupère ces dernières avant de fuir vers le Sud, monté sur son cheval. Corb exécute trois des douzes mercenaires Kashiti qui chargèrent le cavalier en fuite pendant que Elinba et Elfarane s'occupèrent du chef de la garde.

Image

Le combat terminé, vous partagez votre butin et partez rejoindre le point d'oasis le plus proche de vous, à cinq jours de voyages, pour récupérer et vous rassasiez avant de rejoindre la ville la plus proche et profiter de vos biens dans une joie de vivre sans pareille. Là bas, vous faites la connaissance de Kabu, qui apprends avec une grande tristesse la mort du Tyran. Ce dernier menaça la population de son royaume conquis, d'être damnée et maudite à jamais si malheur lui arrivait. Ulasha, sa divinité maléfique, ferait de ses sujets les victimes de sa colère.

Image

Vos discussion aboutissent à la venue d'un prophète et d'un groupe de nomades l'accompagnant. Ce dernier annonce que son dieu, le dieu de la lumière, Golar Amon, lui a parlé et vous accuse d'être à l'origine du drame ! L'état d'ébriété de Corb vous sauve d'une mort certaine : il réussit à convaincre l'assemblé et mieux : le prophètre lui-même de votre innocence ! Ce dernier et son groupe reparte et vous profitez de votre soirée en méditant sur la malédiction. Que va-t-il se passer maintenant ?

La suite au prochaine épisode !
Séance #5
Spoiler :

Un nouveau départ
Vous prenez soins de d'obtenir des provisions et de l'eau pour le reste de votre voyage; vous vous languissez de votre destin luxueux qui n'attend que de voir votre échange de gemmes se concrétisé au plus vite. Partant en direction de l'Est, vous chevauchez toute la nuit. Corb fait un rêve étrange, mêlé de visions : les ruines de Koralon, les gardes de Quollaba, Nekerios lui-même... et leurs transformation en bêtes squameuses immondes qui le réveillent soudainement en plein milieu du désert.

Vous continuez votre route sous un soleil de plomb. Cependant, Elinba est fatiguée. Un événement étrange se produit le jour suivant : le soleil semble s'être levé à l'Ouest ! Cette nouvelle incroyable vous plonge dans un doute profond quand à la direction prise la veille. Soumaya fait part au groupe qu'il n'y a pas d'eau pour les bêtes ! Vous pensez à rebrousser chemin pour vous ravitailler avant de repartir vers la bonne direction, mais une tempête de sable agite les sens de vos chevaux et finit par s'abattre sur vous.

La nuit, Soumaya et Elfaranne se repèrent aux étoiles, et le soleil se lève maintenant à l'Est. Au matin, vous regardez autour de vous et ne voyez aucune habitations ni même aucuns repères : la tempête de sable à essuyer toute trace de votre passage. Vous êtes perdu. Espérant continuer vers l'Est, vous n'avez que deux jour de marche jusqu'à atteindre la civilisation. Une journée se passe encore, et vous diminuez vos rations. Vous finissez par trouver une source de ravitaillement : un petit jardin de cactus. Sans retenue, vous dévorer la chaire et l'eau du cactus pour en savourer les bienfaits sous un soleil aride et sec, dans un désert chaud et effroyable.

La nuit, vous trouvez des lumières au loin, et pensant trouver un campement humains, vous y découvrez en réalité un gisement de gemme que l'on nomme "les larmes du déserts". Là, vous entendez des murmures vous demandant de libérer des êtres fantomatiques. Très vite, vous comprenez que ces voix sont réelles et des djinns ou esprits du désert vous attaque ! Vos armes n'ont aucuns effet. Elinba semble voir des flammèches dans les gemmes et leur destruction semble détruire également les esprits. Vous vous acharnez donc à détruire les gisements jusqu'à sombrer dans un coma de fatigue profond.

Les rayons de lumières de l'aube dorée vous réveille, vous êtes asoiffé, vos bêtes ne peuvent plus se relever. Vous décidez de les sacrifier pour survivre. Vous poursuivez votre longue route jusqu'à tomber nez à nez avec Goran, le marchand et serviteurs du complot. Ce dernier se précipite vers vous et vous confesse la victoire de la reine et de la rebelion. Néanmoins, il mentionne les prêtres d'Ulasha avant de mourir en implorant une dernière requête : sauver la reine. Vous montez en haut d'une dune, et devant vous, contre toute attente, se dresse la cité de Quollaba !

La suite au prochaine épisode !
Séance #6
Spoiler :

La reine
Vous passez devant les portes de Quollaba, à présent ouvertes, laissant vos yeux admirer un bastion de fortune fumant tel un dernier vestige d'une rébellion déchue. Aucun son ni aucune âme ne vient animer la cité étouffée dans un silence de mort. Votre marche vous mène à divers tuniques vides, comme si leur le corps charnel des habitants avaient quitté ce monde subitement, laissant derrière eux les vestiges de leur vêtements. Votre soif vous conduit à une fontaine, non loin de l'auberge du serpent.

Là, pensant abreuver votre terrible soif, vous tombez nez à nez contre un homme serpent qui vous attaque ! Cette créature incroyable et terrifiante issue des pires sorcelleries et des rêves les plus impies est bien vivante et agressive ! Un groupe de ces hybrides glissent et rampent depuis les ruelles pour venir en aide à leur frère. C'est ainsi, après ce combat farouche, que vous épaulez Soumaya dans votre fuite : une horde de serpent à vos trousses !

Vous faites rapidement la connaissance d'un fidèle serviteur de la reine, qui vous somme de le suivre pour la rejoindre en sécurité. Dans votre escapade, vous usez de ruses et de prouesses pour éviter les embuscades et les pièges tendus par vos nouveaux ennemis. Vous rejoignez une tour fortifié, dernier rempart encore debout du soulèvement qui a eu lieu après l'assassinat.

Dans cette tour, vous reconnaissez Zamira, plus forte et mature que lors de votre première rencontre. Elle vous annonce que les prêtre d'Ulasha aidés de leur dieu, ont repoussé leur coup d'état. La malédiction du Tyrant est bien réelle : il ne reste que les quelques survivants de la tour pour combattre l'armée reptilienne qui s’amasse aux portes. La tour est une forme de prison dans laquelle le tyrant a enfermé sa mère (ex-épouse du roi lors du renversement) jusqu'à sa mort. Elle était interdite de sortie mais a pu disposer d'une riche bibliothèque pendant sa longue agonie de solitude. Zamira pensait y trouver un remède, une solution en désespoirs de toute choses mais en vain.

Vous semblez être les seuls combattants qualifiés, mais votre nombre et votre position retranchée ne vous laisse aucune chance de répits. Selon Zamira, vous ne ferez que prolonger leur survie de quelque heures...

La suite au prochaine épisode !
Meneur de Jeu
(#305 parties en tant que MJ sur ce forum)


MJ: Chroniques Oubliées - Anathazerïn (47 sessions)

Verrouillé

Retourner vers « Savage Worlds par Lazarius »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité