Caran Gaur - Résumé des parties

Répondre
austradath
Mini Beketois
Messages : 76
Enregistré le : jeu. 23 janv. 2014 02:33
Date de naissance : 25 août 1976

Caran Gaur - Résumé des parties

Message par austradath » jeu. 16 févr. 2017 04:08

Résumé de l’épisode 1:
Anna et Gunard reprennent le chemin vers Castel pic après une nuit passée au pied du col de la montagne. Tenhill et Aerendilth en ce même matin s’apprêtent à aller patrouiller en direction du col.
Attirés par des des hurlements et des aboiements les deux groupent arrivent au même moment aux abords d’un vallon où un berger, ses enfants et son chiens sont harcelés par une meute de wargs.
Les deux groupes sont arrivés à se rapprocher sans se faire remarquer des loups tout en se repérant l’un l’autre. Après un échange de signaux, Gunard et Anna se jettent vaillament et un peu inconsciemment au secours du berger alors que Tenhill et Aerendilth tentent une approche plus subtile pour prendre la meute à revers.
Le choc est violent, le Rohirrim et Anna sont mis à mal par les wargs mais les assauts combinés des 4 voyageurs arrivent à repousser la meute, qui se retire au signal donné par leur chef de meute se tenant loin de la mêlée et dont la silhouette imposante, même pour un warg n’a pas échappée aux aventuriers.
Le chien du berger a pendant ce temps tenu en respect cinq autres loups.
Après avoir fait rapidement connaissance, Frael le berger remercie ses sauveurs.
Gunard, grand chasseur de loups, a remarqué le comportement étrange de cette meute inhabituellement nombreuse. Ils semblaient porter leur efforts sur le chien de Frael, Brith, une bête impressionnante au pelage argenté.
L’apparence de Brith et sa vaillance au combat ainsi que la silhouette inquiétante du chef de meute ont rappelé à Aerendilth une légende des temps anciens, celle de Huan, un animal mythique, ami de Beren et Luthien, qui aurait affronté le plus grand loup que la terre ait jamais portée…
D’après les dire de Frael, le chef de meute a causé la mort de sa femme et harcèle le village depuis la fin de l’hiver dernier. Dès qu’il en parle une lueur de folie s’allume dans son regard.
Dès que le troupeau de chèvre est rassemblé par Frael, Birth aidés par Ailla et Geim (la fille et le fils de Frael), la troupe prend la route vers de village de Hirtherd.
En chemin le chef de meute warg nargue une fois de plus la troupe et lance un hurlement lugubre qui trouble plus particulièrement Aerendilth, comme si le loup lui lançait un défi personnel. Il arrive à garder son calme, contrairement à Frael qui se précipite, malgré sa jambe raide, vers l’animal. Les personnages le retiennent, laissant les enfant au milieu du troupeau. Alors que Frael est calmé par Anna, elle remarque, ainsi que Gunard, que Brith a flairé un danger.
Les deux compagnons voient les 4 loups à temps pour avertir leurs camarades avant que ceux-ci n’aient le temps de se jeter sur leurs victimes. Ils arrivent à repousser l’assaut, tuant 2 bêtes.
Ils arrivent ensuite en vue du village de Hirtherd, se demandant quel accueil va leur être réservé. Après tout ils ont sauvé 3 villageois et leur troupeau, rapportant même quelques chèvres mortes (dans la chèvre comme dans le cochon, tout est bon d’après un ancien proverbe des hommes des bois...)

austradath
Mini Beketois
Messages : 76
Enregistré le : jeu. 23 janv. 2014 02:33
Date de naissance : 25 août 1976

Re: Caran Gaur - Résumé des parties

Message par austradath » jeu. 16 févr. 2017 04:14

Résumé de l'épisode 2:
Les compagnons sont accueillis par Brohilde, fille de Brohar, le chef du village. Aerendilth (ou Gunard et Anna ?) s’occupe des présentations et raconte le sauvetage de Frael et de ses enfants.
Les pjs constatent rapidement le mauvais état des fortifications du village et l’absence de solidarité entre villageois.
Ils sont accueillis dans la maison longue ou ils peuvent se nourrir et discuter avec Brohilde.
Gunard reste dehors pour s’occuper de son cheval et observer de plus prêt les défenses du village. Tenhill s’isole pour se reposer et Anna discute avec Brohilde pour en apprendre plus sur le village et l’état d’esprit des habitants. Cela confirme les dissensions entre Frael et Brohar (dues à la mort de la femme de Frael, qui était la soeur de Brohar) et des habitants entre eux concernant l’avenir du village.
Gunard constate (en plus de la porte démontée) que des brèches fragilisent le mur en plusieurs endroit, que les 2 passages du ruisseau ne sont pas protégés contre d'éventuels intrus et que les toits en chaume rendent le village vulnérable au feu.
Alors que Gunard et Aerendilth essaient sans succès de remonter la porte par leurs propres moyens, Brohar et deux autres bûcherons reviennent des bois où ils travaillaient. Aerendilth présente le groupe et décrit le sauvetage d’un bûcheron “anonyme” et de ses enfants. Le fait que Aerendilth soit un homme des bois envoyé en patrouille par Fort Pic rend Brohar réceptif aux inquiétudes sur l’état du village et le danger que représentent les loups.
Quelques bûcherons aident les PJs à obstruer les passages du ruisseau avant le soir et le conseil du village.
Le conseil: Il est demandé aux Pjs de raconter les événements du matin. Après quoi Brohar, le chef essaie de convaincre l’assemblée que par la faute de Frael il faut abandonner le village et traverser l’Anduin pour se mettre à l’abri. Convaincue par Anna, Brohilde s’oppose à son père et tente de redonner espoir et courage aux villageois pour défendre leur village. Finalement il est décidé de rester.
Des tours de garde sont organisés mais rien ne se passe cette nuit là. Le lendemain les travaux reprennent de plus belle pour renforcer les défenses. En milieu de journée 2 chasseurs blessés rentrent au village. Ils ont été pourchassés par des gobelins montés sur des wargs. La poursuite s’est terminée à 1 heure de marche du village. Les villageois, menés par les compagnons et Brohilde, s’apprêtent à subir un assaut, mais rien en vue.
Les brèches du murs sont réparées , et le mur a été rehaussé à l’aide de pieux aiguisés. Des réserves d’eau sont disposés près des maisons.
La nuit est longue et quand les gardes commencent à espérer qu’ils ne viendront pas, des lueurs de torches apparaissent...
Les troupes ennemies s’arrête à distance de tir du village et un orc monté sur un warg et portant un casque à panache s’adresse aux villageois: “Bande de pouilleux ! Livrez nous le chien et on vous laissera la vie sauve, vous pourrez traverser la rivière”
Aerendilth lui répond avec une flèche...

Répondre

Retourner vers « Anneau unique par Austradath »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités