Présentation des PJ

Image
Répondre
angeldust
Pourfendeur Thyrien
Messages : 1414
Enregistré le : ven. 3 févr. 2012 11:10
Date de naissance : 05 déc. 1988

Présentation des PJ

Message par angeldust » lun. 3 avr. 2017 21:20

Présentez-vous !
Mon site

MJ Qin (Campagne TianXia)
MJ Appel de Cthulhu (Campagne Les Masques de Nyarlathotep)
MJ Warhammer (La Campagne Impériale - Hammer of Fate)
PJ Pathfinder (L'éveil des Seigneurs des Runes)
MJ Vampire (Campagne "Géhenne" - "Le Faiseur de Pluie")
MJ SENS

GenoMe
Anarchiste Damnyesque
Messages : 15
Enregistré le : lun. 24 août 2015 00:27
Date de naissance : 24 févr. 1992
Contact :

Re: Présentation des PJ

Message par GenoMe » dim. 9 avr. 2017 23:37

Je modifierai au fur et à mesure de la création du personnage Image Image
► Afficher le texte

Karkared
Anarchiste Damnyesque
Messages : 15
Enregistré le : dim. 2 avr. 2017 15:42
Date de naissance : 21 mars 1980

Re: Présentation des PJ

Message par Karkared » lun. 10 avr. 2017 20:01

Julius Waldermann
Image
Est né à Altdorf. Troisième enfant d'un tonnelier, il ne montra guère de dispositions pour l'artisanat ou la religion, et comme on n'avait pas les moyens de lui payer des études, cela lui laissa à la fois beaucoup de temps libre et la seule option de s'engager dans l'armée, plus exactement dans une compagnie de mercenaires.

Julius fit plusieurs campagnes en Kislev, contre les barbares, les monstres et les rebelles. Il en garda l'habitude du froid, de la boue et de la dureté de la vie. Il se trouva également qu'il était doué pour garder en vie les chevaux, les chiens, et surtout les pigeons, principaux moyens de communication lorsque plus aucune estafette n'osait partir à travers les campagnes froides et hostiles.

Entre deux engagements, son unité se débandait et il retournait prêter la main à l'atelier familial. Son intérêt pour la chose aviaire grandit aussi et il travailla dans des élevages de chiens, de pigeons, puis de faucons et enfin dans l'entourage de diverses personnalités, dont le père Felzwalden.

Julius se sent vieillir et il aimerait bien se trouver une position honorable et stable. Accompagner Charlotte, comme cocher, garde, suivant et fauconnier, semble être un bon moyen de s'assurer un avenir. C'est peut-être encore un peu tôt ? Mais baste, une occasion pareille ne se représentera peut-être pas.

Vétéran des campagnes de Kislev, dans le froid et la boue
Les animaux m'écoutent... la plupart du temps
Natif d’Altdorf, pour le meilleur et pour le pire

Puissant Passable
Soigneux Moyen
Rapide Moyen
Astucieux Médiocre
Sournois Médiocre
Flamboyant Médiocre

Avatar du membre
osborn
Loup Garou
Messages : 173
Enregistré le : mar. 18 mars 2014 23:30
Date de naissance : 01 août 1972
Localisation : Brest (Crêpe,cidre,bière,vent et pluie)

Re: Présentation des PJ

Message par osborn » dim. 16 avr. 2017 18:22

Image

Histoire de Villequin Feltdorf ou un Valet pas comme les autres.

L'histoire de Villequin est celle d'un homme qui n'a pas eu de chance au tout début de sa vie. Né d'une rencontre hasardeuse entre une marchande de fruit et légume et un soldat de passage.

Alors qu'une troupe de soldats passait devant chez elle à Stoodhof, Katia y vit l'occasion de se faire quelques sous. Vivant seule avec sa vieille mère et n'ayant que peu de moyen elle décida de vendre aux soldats qui campaient non loin un peu de légumes de son jardin. En allant les voir elle fit la rencontre d'un dénommé Karl, qui lui fit les yeux doux et lui expliqua qu'il allait peut-être mourir dans quelques jours, se laissant amadouer et aussi pour quelques sous supplémentaires elle se laissa entrainer dans un coin sombre du champ, ce qui neuf mois plus tard amena notre cher Villequin au monde. Toutefois la belle Katia avait aussi récupérer une maladie au passage du soldat qui se déclara quelques mois plus tard et au bout de cinq ans de souffrance fit basculer Katia dans l'oubli éternel.
Sa grand mère n'étant plus de ce monde et sans famille, Villequin fut confié à l'orphelinat le plus proche. Malheureusement pour lui le directeur frayait de temps en temps avec des marchands d'esclaves pour arrondir ses revenus. C'est ainsi que Villequin fut vendu par le directeur à un marchand d'esclave qui l'emmena loin de sa région d'origine et effaça toutes traces de son existence des dossiers de l'orphelinat en écrivant qu'il avait été enlevé par une créature nocturne du coin.

Villequin se retrouva vendu sur un marché illégal de la capitale de Altdorf aà un dirigeant de la guilde des assassins nommé "Sifodias"qui avait besoin d'un garçon a tout faire pour ses appartements.Villequin avait alors 5 ans et demi et était vif d'esprit et débrouillard, bien que peu expressif.
Son nouveau maître décida de lui faire suivre la formation de la guilde, histoire de voir si le garçon pouvait lui être doublement utile.
Villequin grandit donc en suivant l'éducation de la guilde des assassins,apprenant plusieurs dizaines de façon de tuer un homme à main nue, avec des armes , ou tout autre ustensile courant à portée de main ce qui renforça son caractère peu expressif. Il fit aussi durant ses quelques années des petits "boulots" pour la guilde. Toutefois son maître "Sifodias" lui transmit un humour noir et une certaine culture ainsi qu'un goût prononcé du travail soigné.

Un jour de la 16ème année de Villequin se déclencha une guerre de succession au sein de la guilde,qui força Villequin à s'enfuir en ayant pour tout bagage qu'une rapière et un couteau bien affuté.
Étant obligé de se débrouiller tout seul et de quitter la capitale il erra de nombreuses années durant, allant de villes en villes, louant ses compétences et dormant où il pouvait, restant sans attaches.

C'est ainsi qu'un soir, tournant au coin d'un bâtiment pour aller à son auberge il percuta un jeune homme très bien habillé qui courait une serviette à carreau noué au cou et une petite cuillère à la main, ils finirent tous les deux étalés par terre. La bourse de Villlequin contenant sa maigre fortune étant tombée un peu plus loin.

A peine les deux hommes étaient 'ils debout,que trois malandrins tournèrent le coin du bâtiment et s'arrêtèrent en souriant à la vue du type à la serviette autour du coup, ne jetant qu'un coup d’œil rapide à Villequin.

Un des trois hommes ramassa alors la bourse par terre et l'empocha disant à Villequin
"Allez bonhomme, tire-toi d'ici vite fait !"
Celui-ci époussetant tranquillement ses vêtements répondit
"Certainement, Monsieur, dès que vous m'aurez rendu ma bourse."
Malandrin à Villequin : " je te rends rien du tout tocard, je te donne trois secondes pour décarer d'ici !" à l'homme bien habillé "Quant à toi mon Agneau tu vas nous suivre bien gentiment !"
Les trois hommes sortirent alors des couteaux.
Villequin s'adressant à l'homme apeuré "permettez que je prenne votre couvert ?"
puis il ramassa la petite cuillère, sur ce un des malandrin passa à l'attaque.

La scène qui suivit reste toujours confuse dans l'esprit de Lucas von Schnee. Il n'a jamais compris comment un homme de quarante ans pouvait être aussi rapide, et comment on pouvait tuer trois homme armés de couteaux avec une petite cuillère !
Après avoir vomi ce soir là il proposa à Villequin de devenir son garde du corps ainsi qu'une sorte de valet personnel qui l'accompagnerait partout.
Après avoir sorti une réplique d'humour noir qui ne fit sourire que Villequin, celui-ci réfléchit à la proposition et conclut que le jeune homme apeuré semblait avoir un grand besoin d'aide et être bien en fond alors que lui-même avait les poches vides.
Il mit donc fin à 24 ans d'errance en acceptant la proposition de Lucas Von Schnee sous condition qu'il ne lui pose jamais de questions sur son passé et retourna en sylvanie en tant que valet personnel de celui-ci.
Lucas se demande toujours de quoi est capable Villequin avec l'objet qu'il lui tend, dans le cadre de ses fonctions de valet.
Lucas : "Villequin, passez-moi une serviette voulez vous?"
Villequin : "mais bien sûr ! Très bon choix monsieur !!"
Lucas :" ..?"

Image
un mardi soir sur deux à 21h00: PJ a Pathfinder "la tour d'émeraude" Mj Deff
Tous les Jeudi soir à 21h00: PJ a Pathfinder "L'héritage du feu" Mj Stany
Tous les dimanche soir à 21h00: PJ a Warhammer "Hammer of Fate" Mj Angeldust

Avatar du membre
Puce
Satyre
Messages : 235
Enregistré le : lun. 26 oct. 2015 22:22
Date de naissance : 22 sept. 1989

Re: Présentation des PJ

Message par Puce » lun. 17 avr. 2017 18:57

Image


Mère a été bien prompte à m'écrire. Rares sont les fois où elle se prête à l'écriture mais lorsqu'elle le fait, ce n'est jamais en vain. Pourtant, il n'y a rien. J'ai eu beau lire et lire à nouveau sa missive : les mots se confondent dans une banalité qui n'a jamais été son apanage. Il me serait plaisant que vous me racontiez votre arrivée et l'accueil qui vous a été réservé. Il se dit que cette région est bien moins boisée que la nôtre. Vous plaît-elle ?

Ses paroles bien que discrètes ont toujours su apporter le réconfort dont nous avions besoin Henrik, Heda et moi. Les chamailleries d'enfants trouvaient grâce à ses yeux et elle savait toujours comment nous réconcilier. Sa froide douceur tranchait avec le regard éternellement sévère de Père. Souvent lors des longues soirées d'hiver où nous brodions toutes trois auprès de l'âtre nous a-t-elle appris les vertus d'une digne épouse. Peut-être ne choisirez-vous pas l'homme qui sera votre époux mais vous vous devrez d'apprendre à l'aimer. Vous serez seul et unique soutien sur lequel il pourra aveuglement compter. D'un simple regard, vous devez pouvoir ce qu'il se passe. Ne soyez pas comme ces traîne-patins de l'Empire qui se réjouissent de voir leur mari partir à la guerre pour mieux arroser leur gosier de bon vin et remplir leur chambre à coucher de moult amants.
Mais son visage s'est assombri depuis que Père est rentré au château portant Heda inerte dans ses bras. Ses petites mains blanches pendantes de part et d'autre de son corps. Je l'ai vue puiser du courage dans le regard de l'homme qu'elle a appris à aimer, je l'ai vue se battre pour rester droite et ne pas être submergée par les sanglots, je l'ai vue prendre ma main et la serrer fort pour m'aider. Toutes deux dans la Cour regardant Père et ses soldats entrer dans le château après des heures et des heures de recherche. Comment se fait-il qu'Heda soit seule dehors ? Personne ne l'a vue sortir. Point de trace de sa demoiselle de compagnie. Toute la nuit durant, nous n'avons cessé de prier Morr et Shallya, sa fille bienfaitrice, pour qu'ils la protègent.

Puis notre demeure s'est ensevelie dans un lourd silence. Furieux, Père est parti auprès de son Seigneur suzerain, le Seigneur von Carstein. Il en est revenu plus pâle et morne qu'à l'accoutumée. Assis au bout de la Grande Table de chêne, il s'est muré dans les ténèbres. Les yeux de Mère se sont colorés d'inquiétude. Henrik et son maître d'armes n'avaient plus goût à l'exercice. Même les soldats n'osaient briser le silence qui avait englouti le château von Fenzwalden.

Mère et moi avons pris soin d'Heda avant qu'elle ne rejoigne la crypte familiale. Je lui ai fait une couronne de fleurs qui redonne presque vie à son visage. Ses cheveux de jais soigneux parfaitement peignés donne l'impression qu'elle ne fait que dormir comme une fleur qui attend le printemps.

Le lendemain, Mère m'informait de mon mariage et de mon départ du château familial. J'ai eu beau poser toutes les questions que mon incompréhension me dictait, rien ne m'a été expliqué. Judith me suivrait et demeurait ma demoiselle de compagnie. Bien que plus âgée, elle a souvent été ma complice. Elle n'en sait guère plus que moi sur ce mariage précipité qui, il faut le reconnaître, est fort désavantageux. Pourtant je la connais fort bavarde même avec les soldats. "Ce sont d'bons gars", dit-elle souvent. Maître Waldermann serait mon garde du corps. Mère m'a dit que Père lui vouait une grande confiance car à plusieurs reprises il avait remarqué sa grande discrétion et son extrême loyauté. Bien que taciturne, je me suis sentie en confiance tout au long du voyage. Peut-être aurait-il préféré rester au château von Fenzwalden pour entraîner mon frère aux armes. Si c'est le cas, il ne montre en rien sa déception. Finalement j'apprécie d'avoir auprès de moi Judith et maître Waldermann, c'est comme si j'avais emmené un peu de la maison avec moi.


Image
"Give a man a mask and he will become his true self."

Karkared
Anarchiste Damnyesque
Messages : 15
Enregistré le : dim. 2 avr. 2017 15:42
Date de naissance : 21 mars 1980

Re: Présentation des PJ

Message par Karkared » dim. 11 juin 2017 20:24

Image Elena Walther-Schlewig naquit fille de paysans frontaliers, élevée parmi huit frères et sœurs avec qui elle se bagarrait tout en les aidant à défendre la ferme contre les bêtes sauvages.

Lorsque ses aînés se sont mariés, elle n'a pas voulu attendre son tour et elle est partie devenir... n'importe quoi, puis mercenaire, carrière au cours de laquelle elle a traîné ses bottes jusqu'à Kislev, en compagnie d'un certain Julius Waldermann entre autres.

Entre-temps, un mariage de convenance l'a laissée avec son double nom.

Elle se bat avec une rapière épaisse et assez ébréchée mais elle ne veut pas en changer.
Image

Image
Modifié en dernier par Karkared le dim. 6 août 2017 20:20, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Sygillé
Leprechaune Immature
Messages : 97
Enregistré le : jeu. 4 déc. 2014 20:11
Date de naissance : 06 juin 1994

Re: Présentation des PJ

Message par Sygillé » lun. 26 juin 2017 21:02

Image Solvein von Steinmeyer est issue d'une famille bourgeoise qui a fait fortune dans le mobilier. Sa famille voulant un titre de noblesse, maria leur fille à 17 ans avec un noble ruiné d’Averheim, Andreas von Steinmeyer, homme politique. Leur rapports fût en général cordiaux mais les multiples absences d'Andreas empêcha de nouer une vraie relation entre eux. Cela n’empêcha Solvein de se montrer curieuse à la vie politique de son mari. Il resta néanmoins très secret sur ses propres affaires, se tenant à des choses générale. Leur fille Eloise est née un an plus tard après leur mariage. Solvein, prit grand soin à l'éducation sa fille. Elle ne sélectionna que les meilleurs pédagogues, fit attention à son étiquette. Les deux femmes étaient très proches l'une de l'autre.
Eloise se découvrit également une passion, l'escrime. Elle avait un véritable don dans ce sport. Elle s'entraînait grâce au maître d’arme familiale. Eloise n’attendit plus qu’une chose pouvoir se mesurer avec de vrais adversaires . Sa mère était très fière d’elle.
Solvein ayant beaucoup de temps libre, s'intéressa beaucoup aux arts curatifs presque magiques avec l’aide de sa dame de compagnie Brunhilde, ancienne prêtresse de Shallya.
Cela s’avera très utile d’ailleurs avec une jeune fille casse-cou.
Enfin, récemment, Solvein reçu une lettre de la part de son mari lui indiquant de faire ses valises et partir pour Middenheim. En effet celui-ci était sur un “gros coup” qui pouvait leur rapporter beaucoup d’argent.
Il lui a demandé par la même occasion de rencontrer la femme du comte électeur d’Ostland pour lui… vendre du parfum. Parfum que Solvein a adopté elle même par goût personnel.
Image

Répondre

Retourner vers « Hammer of Fate par angeldust »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité