Résumé des parties

Image
Moonheart
Zombie Lividunesque Maladroit
Messages : 134
Enregistré le : ven. 28 avr. 2017 12:33
Date de naissance : 23 déc. 1977

Re: Résumé des parties

Message par Moonheart » jeu. 9 nov. 2017 01:04

Séance 10 du 08/11/17 par Cassandra (Moonheart)

Arme au poing, Cassandra jaugea les adversaires faisant blocus autour de la tour, dénombrant 9 individus visibles et prêts au combat.
L'insulte d'Elcor avait sonné la fin de toute possibilité de négociation, bien qu'elle n'aurait de toutes façons pas parié sur leurs chances d'une issue pacifique.

Image

Prévoyant que le barbare chargerait bille en tête, elle pris les devant au même moment ou le magicien Muth'sera entama sa première incantation, et le premier ennemi mordit la poussière avant même que les troupes du Thalmor puissent entamer une action, alors que la lame de la guerrière, puis celle du barbare qui lui avait bien sûr emboité le pas, entaillèrent sa chair sans pitié, dans une attaque éclair foudroyante.
Un coup d’œil la convainquit que les lames avaient décidé de la même manière de ne pas tenter de rester derrière la sécurité contestée des murs subissant le feu ennemi, la mêlée commença dans un fracas d'armes retentissant...

Les échanges de coups ouvrant des entailles dans les corps des ennemis comme des alliés, Uhr entra à son tour dans l'action, venant à l'aide de tous les blessés, tandis que les lanceurs de sorts tentaient tour à tour d'infléchir la bataille.
Tandis qu'ils tentaient d'endiguer les hommes d'armes elfes, la chef des lames chargea courageusement l'arcaniste ennemi, mais ne réussit malheureusement pas à le blesser avant qu'il ne l'aveugle d'un sort redoutable.

Image

Très vite il devint clair pour Cassandra que Corven et Elcor subissaient plus de dégâts que les autres, mais elle ne pouvait guère se permettre de perdre l'enfant de dragon à ce stade, et elle pris la dure décision de remettre le destin du brave Corven aux seules mains de leur prêtre... mais c'était sans une action héroïque de Muth'sera qui se lança en avant, pour immobiliser le dit Corven et ses deux ennemis à son tour d'un puissant rayon lumineux.

C'est alors que la bataille semblait largement tourner en faveur de son groupe que la vigile entendit un cri retentissant, et vit un guerrier d'un certain âge, mais qui n'avait pas pour autant perdu de sa vivacité, se joindre au combat, chargeant l'emplacement du mage Thalmor et fauchant au passage un archer qui se tenait proche...

Image

Voyant la débandade proche, le second archer tourna les talons et tenta de fuir, et Cassandra et Elcor se lancèrent à sa poursuite, tandis que les lames restantes et l'inconnu achevaient le mage ennemi.
Hélas pour le fuyard, une autre inconnue surgit sur le chemin et le cribla de flèches, et il ne fallu pas plus pour que le barbare l'achève d'un puissant coup de taille.

Image

Le combat se terminant, les voyageurs firent connaissances avec leurs alliés imprévus: Uhr les décrivit comme des Compagnons, un titre familier à Cassandra. Ceux-ci expliquèrent que leur chef avait eu une vision, incluant l'image de deux dragons se faisant face, et avait donné l'ordre de lui ramener l'enfant de dragon à Blancherive, après avoir indiqué où trouver Elcor.

Image

Bien entendu le barbare vit le contre-temps d'un mauvais œil, malgré le fait qu'Aela, l'archère, une Compagnonne très connue, indiqua que le Thalmor tenait le col par lequel ils devaient passer avec une imposante troupe, occupée à fouiller une tombe à cet endroit... pourtant Cassandra pensa elle aussi que suivre les Compagnons serait des plus avantageux à ce stade.
Mais Elcor suivrait-il?

Prise d'une intuition, Cassandra les raisons personnelles pour le barbare de poursuivre la route, afin de faire douter leurs alliés sur la tournure des prochaines actions du groupe: Afin d'obtenir une aide, il fallait déjà qu'ils aient quelque chose à offrir, ce qui impliquait que les Compagnons ne pensent pas que leur retour avec Elcor à Blancherive était acquis de base.
Elle ne pût retenir un sourire quand ces derniers offrirent d'eux mêmes une aide pour donner l'assaut à la forteresse Thalmor si l'enfant de dragon les suivait à Blancherive, malgré l'évident déplaisir d'Aela quand elle appuya sur le fait que le groupe n'accepterait pas pour autant son autorité.

C'est ainsi que la troupe hétéroclite se mit en route, guidée par les Compagnons, parcourant une longue distance avant de devoir dresser le campement pour la nuit.



Durant la nuit, l'argonien revint épier le groupe, mais dû fuir quand Elcor et Uhr, alors de tour de garde, le repérèrent alors qu'il se déplaçait dans les fourrés...

Avatar du membre
u~man
Cyclope Mitrasien Myope
Messages : 559
Enregistré le : dim. 7 nov. 2010 01:00
Date de naissance : 26 juil. 1989
Localisation : Villeurbanne,69, France

Re: Résumé des parties

Message par u~man » dim. 26 nov. 2017 01:22

Résumé sur le site

Séance 11 du 23/11/17
Par U~man

Ce qui suit est un des fragments de parchemin recélant les ébauches d'une autobiographie.//

Chroniques de Muth'Sera le Magnifique
[...]
En cette journée je me réveille encore une fois dans une odeur de sang et de cendres.
C'est à ce moment précis que je réalise que j'ai atteint le point de non-retour. Il y a tant de cadavres de Thalmors dans notre sillage, et c'est un exploit que le récit de nos exploits ne soient pas allé trop loin dans la hiérarchie.
Bordeciel se révèle plus dangereuse à chaque jour qui passe, et ces Compagnons venus à notre rencontre représentent parfaitement la fureur bestiale de ces contrées.
J'étais il y a peu comme toi, mon cher lecteur, habitué aux parfums et aux odeurs délicates d'un environnement maîtrisé, mais ici, nous vivons en fugitifs, et même le plus robuste des arômes s'évapore au passage des tas de muscles en sueur qui m'accompagnent.

Image
"habitué aux parfums et aux odeurs délicates d'un environnement maîtrisé"

Nous prenons de parler avec nos Compagnons, Skjor et Aela. Ils ont un héros en leur sein, recevant des visions. C'est un certain Kodlak, vivant à Blancherive dans le bâtiment ancestral qui leur sert de repaire. Ce nordique à partagé le même rêve que nous et c'est pourquoi nous nous sommes mis d'accord pour les suivre.

Image

Mais nous ne pouvions évidemment pas arriver à Blancherive sans anicroche... L'odeur de cendres était revenue, lointaine mais terrible, puisque devant nous s'étalait les restes calcinés du sillage de feu du Dragon.

Alors même que je m'imaginais lire mes grimoires une chope à la main mes rêves s'évanouirent devant la vision des portes de Blancherive solidement fermées et d'une tour de guet fumante.
Sheogarath devait jouer avec mes sens car une forte odeur d'hydromel me parvint à ce moment précis.

Image

N'écoutant que mon courage j'escaladais les remparts de la ville pour me glisser dans la bicoque étrange de nos hôtes les compagnons. Cette bâtisse à été conçue en renversant la coque d'un bâteau et en posant des murs dessous. Une construction qui aurait été ridicule sans le perceptible talent des charpentiers ayant travaillé sur ce bateau il y a plusieurs ères.
Je vous invite d'ailleurs à lire mon ouvrage "Et ainsi naquit Bordeciel" qui vous donnera de plus amples détails à ce sujet.

Image

Je rencontre enfin Kodlac Blancrin, pour me rendre compte que ce n'est qu'un autre de ces nordiques, il a simplement du forcer sur le Skooma un peu plus que les autres.
Je ne nie pas que ses visions ne sont pas vraies, simplement qu'elles sont dues à ces délires plutôt qu'à un quelconques message divin où qu'en sait-je. Il parle de Masser et Secunda comme ses déesses, mais il ne semble pas vénérer Lorkhan pour autant. Ses Compagnons ressemblent plus à une secte qu'à un ordre guerrier si vous voulez mon avis. Ou est-ce lié aux drogues qu'ils ingèrent ?

Image

Ces nordiques connaissent parfaitement leur contrée et ses légendes, on ne peut pas leur enlever cette qualité. Notre tas de muscle se faisant passer pour l'enfant de Dragon devra passer quelques rites initiatiques avant de réaliser son destin. Nous devrons gravir les 7000 marches du Haut Hrotghard, moi qui ne me croyais pas aussi fou qu'un pélerin...

Image

Plus qu'à régler les dernières affaires qui nous retiennent ici et nous pourront partir là-bas. A moins que nous décidions de nous immiscer à travers les lignes de front Thalmor et de fouiller ce Tertre indiqué sur la tablette d'ébonite de Jiryk ?

Mais avant tout, il y a parait-il ce petit argonien fourbe qui traine en ville...
Et si nous passions lui faire une petite visite ?
[...]
Image ~ Les petites folies ludiques ~ www.mesfoliesludiques.fr

Avatar du membre
Sylv et Mnem
Guthiste Thermoformé
Messages : 1280
Enregistré le : dim. 2 janv. 2011 01:00
Date de naissance : 15 juin 1971
Localisation : cargo léger corellien YT-2400 - le "Black Bird"

Re: Résumé des parties

Message par Sylv et Mnem » mar. 5 déc. 2017 20:11

Séance 12 du 29/11/17
Par Sylv

[Extraits des cahiers personnels de Jasken]

Aube du 12 Soufflegivre 4E201

Ah ! La peste soit de cette dunmer !
En même temps à quoi s'attendre de la part d'êtres qui vénèrent encore les princes Daedra ?
Sans aucun doute elle a gagné des points auprès de Boéthia quand elle m'a lâchement planté cette dague dans le dos !
J'avais eu un mauvais pressentiment quand elle s'est proposée pour monter discrètement à la tour se charger de la sentinelle qui s'y trouvait certainement mais je ne leur ai pas prêté l'oreille, j'avais confiance en sa réputation et voyant l’intérêt que lui portait Muthserra je me suis laissé endormir... et ai failli en mourir.

Image


La mort est arrivée comme un silence dérange,
Versant dans mes veines le liquide froid du métal.
Elle a posé sur moi l’or blanc de ses phalanges
Et paraphé mon âme de sa plume létale.

(1)
.


Et elle a eu le culot de nous dire qu'elle ne faisait que respecter son contrat ! Perfide créature ! Enfin, elle est désormais entre les mains des Compagnons, elle est maintenant leur problème...

Le notre c'est de rencontrer le commanditaire de cet argonien, cet Olfrid Guerrier-Né qui, voulant garder un œil sur ses rivaux, de fil en aiguille, à mis le Thamor sur notre route, bien sur comme si nous avions besoin de cela. Mes amis ont jugé sage de négocier avec lui, j'espère que nous ne nous exposons pas une fois de plus à une trahison qui cette fois pourrait avoir de plus fâcheuses conséquences, mais bon les compagnons seront avec nous pour ce fameux rendez vous et Uhr semble penser qu'il existe un genre de code de l'honneur chez les voleurs qui vaut le coup d'être leur débiteur.
Ah tiens d'ailleurs, note à moi même : s’enquérir de la raison qu'aurait un prêtre de Kynareth d'apprendre à crocheter discrètement des portes et d'en savoir autant sur des parias comme la Guilde des Voleurs ! Devant mon incrédulité face à ce talent inattendu, je jurerai avoir vu dans ses yeux une étincelle de ... d'espièglerie ? La vie est tout de même étrange, quand j'observe notre petit groupe je me dis que nous ne nous serions jamais côtoyé en temps normal... mais il semblerait que le destin ait d'autres plans...

Image

La vie réserve parfois de bien douces surprises
Met sur votre chemin des êtres d'exception
Qui en un simple instant font fondre nos banquises
Peuplant nos intérieurs d'intenses affections.

Rencontres de hasard, mais pourtant si précieuses,
Les heures qui défilent ressemblent à des secondes,
Les échanges féconds font aurores radieuses
Balluchon de bonheur pour âme vagabonde.

Savourer chaque instant passé à leurs côtés
Pour remplir nos mémoires de tendres souvenirs
Nos lendemains pluvieux se nappent de beauté
Après avoir été pouvoir à nouveau redevenir.

Remercier tous les cieux pour cette providence
Qui fait vibrer nos coeurs au rythme du partage
Donner chacun son tour dans une même cadence
Fusion d'intimités pour le plus pur alliage.

(2)
.


(Pas mal, à retravailler mais il y a une bonne base)

Enfin, nous sommes venu à bout de ce voleur et de ses acolytes, mais le combat ne fut pas aisé et c'est une chance que nous n'ayons pas attiré l'attention des gardes. Je répugne à l'usage des armes et de la violence mais quand je repense à Cassandra dans le feu de l'action je peux y voir une certaine forme d'Art, dans le chaos de ses mèches blondes d'ordinaire si disciplinées, dans la fureur qui embrase son regard, dans la grâce de ses mouvements... J'aurai peut être dû passer du temps dans ces sessions d'entrainement finalement...

Sa chevelure blonde tressée,
Dépassait de son casque ciselé.
Sa cote de maille en argent,
Avait de magnifiques reflets changeants

Favorite parmi les Valkyries,
Elle est la plus sensible des furies.
Étincelante avec son allure de sauvageonne,
Shor l'apprécie mieux que personne.

Il y a quelque chose de froid et de blanc dans son sourire,
Une douce mélodie à moi vient mourir,
Lorsque son sourire, par sa voix remplacé,
Me fait vibrer, sans doute pour une éternité.

Transfiguré tel un ange, une divinité,
Son sublime visage, d'une parure dorée est encadré ;
Tellement de pureté en émane, tellement d'espoir,
Qu'elle soumettrait les abysses les plus noires.

Tant de sentiments, lui témoigner, impossible
Non pas que ceux-ci soient indicibles,
Mais les entendre, certainement elle refuserait
Car il m' est interdit de l'aimer.

Je me contente donc de la côtoyer,
La regarder, l'écouter, la frôler,
Dieu seul sait quels seront mes regrets
Lorsque cette belle Valkyrie se sera envolée.
(3)
.



Image


Ah voila, l'inspiration vient toujours des plus belles choses, il faudra que je mette celui-ci au propre dans mon recueil personnel !

Ah mais trêve de rêveries, la nuit se meurt et il est temps de se reposer, Muth et moi avons délivré le message écrit par l'argonien à son employeur afin de le rencontrer demain soir près du vieux tertre à l'ouest de Blancherive. J'espère que les Compagnons ont quelques tonnelets de bière à percer avant d'aller nous coucher.




Sources :
1 - http://loukristie.centerblog.net/rub-Tenebres-2.html
2 - ?
3- http://www.mytexte.com/texte.php?id=4378 et http://www.creapoemes.com/index.php?thr ... ie.122737/

Avatar du membre
Actarus
Dude Bidouilleur Grisonnant
Messages : 5748
Enregistré le : ven. 7 mars 2008 01:00
Date de naissance : 02 janv. 1976
Localisation : Base Epsylon, Niobe

Re: Résumé des parties

Message par Actarus » jeu. 7 déc. 2017 12:27

Résumé de la séance 13 du 06 décembre 2017


"Ce soir là, par deux fois j'aurais bien étranglé quelqu'un mais à cause du groupe, cette Jenassa et l'argonien ont eu la vie sauve.
De retour chez les compagnons nous avons expliqué les événements de la nuit et nous avons appris également que le mage du Jarl de Blancherive, Farengar, avait accepté de nous rencontrer secrètement à l'auberge de la jument pavoisée le lendemain midi. Sur ce , après quelques verres pour se rafraichir le gosier on est allé se coucher au sous sol.

Image

Le lendemain matin je suis parti seul avec Cassandra pour faire quelques courses. Personnellement je me foutais bien des courses je voulais juste connaitre un peu plus la vigile. Depuis les semaines qu'on traine avec ensemble, elle ne nous a rien dit clairement sur elle, pourquoi elle est si coincée du cul. J'avais bien l'intention de la dérider un peu. C’était peine perdue, elle doit avoir le cul encore plus gelée qu'un géant de froid. J'ai quand mème réussi à apprendre quelques brides sur son enfance et comme moi, elle a grandit sans père. Peut être cela explique ceci.

En tous cas on a pas mal marchandé pour revendre les frusques des Thalmors. Eorlund Grisetoison nous a repris les épées et l'aubergiste du Chasseur Ivre a racheté les arcs. On a fait une bonne affaire car en tout on a gagné quand même 300 septimes ! Une belle somme.

Image

De retour chez les compagnons on s'est mis a table. J'ai eu une discussion avec Jasken et c'est là que j'ai apprit pour son mal. Le pauvre, il est tellement moche qu'il doit payer les femmes pour obtenir leurs faveurs. Je le trouvais bizarre mais là j'ai pitié pour lui. On a fini notre repas et on s'est dirigé vers la Jument pavoisée pour rencontrer le vieux mage.

Image

En route Jasken s'est fait abordé par un fille qui semblait lui en vouloir. J'ai pas tout compris, elle parlait trop vite mais j'ai cru comprendre qu'il avait obtenu ses faveurs donc je lui ai proposé de la payer un peu plus pour la calmer. Là le reste du groupe m'a dit de me taire. Décidément, je comprends rien à cette civilisation. Il se sont séparés en mauvais terme, ils auraient mieux fait de m'écouter.

Image

Arrivé à l'auberge le vieux Farengar nous attendait déjà dans une pièce adjacente à la grande pièce. On s'est mis d'accord pour que Muth et Uhr lui parle. C'était les deux mieux placés pour négocier avec un fourbe de mage. Avant de tout lui balancer on devait s'assurer qu'il mijotait rien contre nous avec son Jarl...
En rentrant j'ai eu un pressentiment et j'ai demandé discrètement à Uhr s'il le connaissait déjà... Le prêtre m'a répondu vaguement que oui... Je lui ai aussitôt demandé si c'était en bien ou en mal et là seule réponse de Uhr fut un sourire espiègle. Là j''étais plus trop confiant.

Image
"Des cheveux roux, une robe de seconde main tu dois être Muth'Sera"

Farengar nous accueillit et tout de suite il mis Muth à l'épreuve. Le vieux mage le décrit des pieds a la tétè avec "sa robe de 2 cercle" . C'est tout juste s'il le traitait pas d’incompétent. Enfin notre grande oreille s'est pas laissé désarçonner et il a prit le taureau par les cornes ! S'en ai suivit une discussion riche en informations lorsqu'on lui montra la tablette. Un point dessus l'intriguait particulièrement, le tertre des chutes tourmentées. Selon lui le thalmor cherche quelque chose là bas, un ancien artefact très puissant. Assez puissant pour nous demander de mettre la main dessus avant les Thalmors. Pour nous aider dans cette tache il nous a fait livrer un bâton qui selon les deux mages de l'académie pourrait nous aider à résoudre l’énigme écrite dans le livre.
Personnellement, une fois la rencontre terminée, j'ai fait part de mes doutes sur les réelles intentions de Farengar et de son Jarl. Pour moi ils sont pas nets. Est ce que Farengar va tout raconter a son Jarl ? La prophétie de l'enfant de dragon, l'artefact au tertre des chutes tourmentées recherché par les thalmors ou tout simplement notre présence à Blancherive.

Image

Les autres étaient plutôt confiant donc j'ai mis mes doutes de coté et j'ai suivi la troupe. On est rentré voir les compagnons pour ensuite se préparer à partir a notre rendez vous avec les guerriers nés. Leur chef plus quelques hommes nous ont montré la route et je dois admettre qu'ils savent se déplacer. Après plusieurs heures de marches à entendre chouiner Jasken on est enfin arrivé au tertre.

Les compagnons se sont postés plus loin, histoire que les guerriers nés ne les aperçoivent pas. De notre coté, Muth a eu la brillante idée d'utiliser son art mystique pour faire apparaitre une illusion de l'argonien au centre du tertre. Une fois fait on s'est tous caché du mieux qu'on pouvait.

Des bruits ne tardèrent pas a se faire entendre, ils s'approchaient de ma cachette. Discrètement je tachais de m’éloigner de nos mystérieux visiteurs pour pouvoir sortir de ma cachette lorsque j'en aurais décidé. Notre plan marcha à la perfection, l'illusion faisait son effet car j'entendis trois hommes s'approchait du centre. Je décidas alors de sortir de l'ombre en les saluant de manière recontracté. Ils furent surpris, c’était déjà un bon début car ils ne me chargèrent pas au premier regard. "

Avatar du membre
u~man
Cyclope Mitrasien Myope
Messages : 559
Enregistré le : dim. 7 nov. 2010 01:00
Date de naissance : 26 juil. 1989
Localisation : Villeurbanne,69, France

Re: Résumé des parties

Message par u~man » mer. 20 déc. 2017 15:21

Résumé sur le site

Séance 14 du 10/12/17 par Muth'sera (U~man)

Ce qui suit est un des fragments de parchemin recélant les ébauches d'une autobiographie.

Chroniques de Muth'Sera le Magnifique

[…]

La petite embuscade que nous avions organisés se déroula à merveille, mon illusion si parfaite de l'argonien de la guilde des voleurs ne manqua pas d'attirer ces nordiques faibles d'esprit qui se font appeler les Guerriers-nés.
Ils s'attendaient à profiter des plus récentes découvertes du voleur à notre sujet mais ils furent bien surpris.

Image

Étrangement ce fut le Skaal qui engagea la conversation et qui s'en tira admirablement bien compte tenu de ses capacités intellectuelles et sociales. Nous n'avons pas appris grand chose concernant notre quête mais Elcor tira des informations concernant son oncle forgeron s'étant fait maladroitement capturé par le Thalmor.

Vous pensez sans doute que je suis condescendant, mais je m'appuie simplement sur plusieurs écrits d'Alénédor le grand détaillant l'anatomie cérébrale des différentes races de Nirn, et après de nombreuses études ses conclusions sont que les cranes plus arrondis des humains laissent moins de place aux hautes pensées et plus aux basses tâches. Je vous enjoins à lire De l'Anatomie de l'Intelligence par Alénédor le Grand.

Image

Bref, ce serait les guerriers nés qui l'aurait dénoncé pour son travail sur l'arme d'une Lame, et les nordiques ont été contraint de nous transmettre une lettre désignant l'endroit ou est détenu Ilgram en échange de leur vie.
Dès le lendemain nous avions le pli du Général Tullius en garnison à Solitude, qui notais qu'Ilgram avait été embarqué au donjon de Norguet à une rapidité suspecte.

Image

Le Thalmor aurait il employé des Aeva ou la téléportation ?
Cette histoire m'inquiète sur le moment car le dernier usage relevé de ces vaisseaux volants avait mené à un épisode sanglant lors d'une révolte. Et la situation politique actuelle ressemble étrangement à celle de la révolte Khajiit...

Image

Il n'y avait pas le temps pour les hypothèses, ni pour les inquiétudes, j'ai appris lors de mes voyages à devenir efficace et concentre sur ma tâche, et Farengar nous avait enjoint de rejoindre le tertre des Chutes Tourmentées au plus vite pour récupérer un médaillon de Gauldur s'il était encore présent et nous n'avons pas tardé une seconde de plus à partir.

Image

N'écoutant que ma bravoure et m'appuyant sur l'endurance acquise durant nos multiples trajets passés j'arrivais entier jusqu'à ce fameux tertre que l'on trouva envahis de cadavres de Thalmor, plus d'une dizaine. Des flèches traversaient leurs corps rigidifiés par le froid glacial du lieu. Je distinguais même l'usage de la magie.
Leurs armes leur ont été enlevées, je suppose que c'est un coup des Sombrages car ils ne portent pas le Thalmor dans leur coeur et qu'ils ne semblaient pas plus intéressés que ça par l'intérieur du tertre.

Image

A l'intérieur du tertre nous tombons vite sur quelques cadavres supplémentaires, puis sur une grande salle à la facture séculaire. Des étranges symboles, une baleine, un oiseau, et un serpent recelaient une énigme élémentaire consistant à pivoter des runes et à tirer un levier nous permit de libérer le passage bloqué par une herse.

Ce tertre est inquiétant, il referme, je le ressens, une puissance ancienne, sans doute un fragment de l'amulette de Gauldur ?
Pourquoi le Thalmor n'était il pas entré jusque là ?

[…]
Image ~ Les petites folies ludiques ~ www.mesfoliesludiques.fr

Moonheart
Zombie Lividunesque Maladroit
Messages : 134
Enregistré le : ven. 28 avr. 2017 12:33
Date de naissance : 23 déc. 1977

Re: Résumé des parties

Message par Moonheart » mer. 20 déc. 2017 22:20

Séance 15 du 20/12/17 par Cassandra (Moonheart)

La grille s'ouvrit dans un grondement lourd une fois le levier tiré, libérant le passage.
Malgré les commentaires sardoniques de ses compagnons sur le manque de discrétion de l'opération, rien ne semble néanmoins bouger plus en avant en réaction à ce fracas.
L'arme d'Elcor continuait néanmoins à émettre son avertissement silencieux, et c'est à pas de loup que chacun entra dans la salle suivante.

Image

La seule source d'éclairage de celle-ci, un simple braséro, n'était pas suffisant pour voir jusqu'au fond du nouveau lieu, et le groupe avança doucement à la file indienne dans ce qui ressemblait à une sorte de couloir taillé à même la roche.
Des niches comportant de nombreux corps momifiés se situaient de part et d'autre tout du long, et certaines légendes revenaient progressivement à l'esprit de la vigile alors qu'ils les dépassaient un à un.
Soudain, le son d'une voix rauque, déblatérant dans un language inconnu, se fit entendre plus loin et soudainement, les occupants de deux des niches s'animèrent en face d'eux...

Image

Ils durent combattre à plusieurs reprises pour progresser, mais après l'épisode du Thalmor, les Draugrs semblaient à Cassandra être plus une formalité qu'autre chose.
Leurs actions en combat s'avéraient de plus en plus fluide, et elle se félicita du fait, car ils en auraient bien besoin à l'avenir.

Image

Dans le coffre d'une créature un peu plus robuste que les autres, ils trouvèrent une sorte de griffe en or, qu'elle se souvint être un sorte de clef permettant d'ouvrir d'anciennes portes antiques.
Cette porte se révéla placée un peu plus loin, et après quelques efforts, ils l'ouvrirent et débouchèrent sur une grande caverne.

Image

L'arme d'Elcor, qui n'avait pas cessée de luire tout du long, intensifia encore son halo alors qu'ils approchaient d'une plateforme située au fond de la caverne et le barbare semblait de plus en plus affecté par l'aura du lieu.

Image

Arrivée proche de celle-ci, Cassandra ressentit à son tour une aura maléfique, et un autre mort-vivant, l'air plus redoutable que tous les autres leur barra le passage.... qu'ils engagèrent aussitôt
Le combat semblait bien engagé, quand soudainement la créature cria un mot de dragon, crachant du feu sur les deux guerriers, les brulant grièvement, et ils ne dûrent qu'aux efforts combinés de leurs amis de défaire cette créature maléfique.

Image

Après la victoire, Elcor sembla tomber dans un état second, et s'approcha d'un mur étrange couvert de symboles qu'elle ne comprenait pas...
Une lumière vibrante jaillit alors qu'un des symboles jusque-là éclairé, et s'infiltra en lui.

Le barbare tomba alors au sol, inconscient.

Avatar du membre
Sylv et Mnem
Guthiste Thermoformé
Messages : 1280
Enregistré le : dim. 2 janv. 2011 01:00
Date de naissance : 15 juin 1971
Localisation : cargo léger corellien YT-2400 - le "Black Bird"

Re: Résumé des parties

Message par Sylv et Mnem » lun. 15 janv. 2018 00:01

Séance 16 du 10/01/18 par Jasken (Sylv)

Extraits du journal personnel de Jasken


[Fredas 16 Soufflegivre 4E201]

Nous sommes toujours dans les tréfonds de ce Tertre séculaire. Nous avons décidé de passer la nuit au plus profond de celui-ci.

Arriver jusque là fut périlleux. Et nous avons croisé à nouveaux des [multiples ratures]... je ne parviens pas pour l’instant à trouver de mot pour rendre justice à ces créatures effroyables ; qui marchent au delà de la mort et se battent avec une telle ferveur qu’elle font ressurgir les vieux mythes et légendes nordiques qu’il m’a été donné de lire. L’Académie des Bardes de Solitude est une mine d’or pour qui raffole de ces récits. Je croyais alors que ce n’était que celà... des mythes… Mais en voyant - à nouveau - ces corps desséchés se dresser devant nous, leurs yeux luisants (littéralement) d’une malignité ostensible… impossible de ne pas repenser à ces récits racontant comment les héros d’antan, ayant vaincus les disciples du culte des dragons, les auraient enfermés et les auraient maudits, les obligeants à revenir à la vie et rester enfermés pour l'éternité dans leurs cryptes. Il existe d’autres légendes Nordiques narrant comment les Elfes auraient jetés des sorts sur la dépouille de nombreux soldats - même les plus puissants d'entre eux - et que ce sort les empêcherait d'accéder à Sovngard. C’est de là que provient la croyance Nordique qui veut que les Haut-Rois étant tombés au combat face aux Elfes soient enfermés dans une tombe scellée, pour que jamais ils n'en sortent.

Image

Mais fi de ces anciens récits il faut que je couche sur le papier les évènements de cette journée avant que les détails s’enfuient, afin que je puisse plus tard relater les faits de manière appropriée pour qu’ils puissent eux aussi, je l’espère, traverser les âges !

Nous avions donc traverser les méandres qui nous menâmes dans les entrailles de ce temples, devant à plusieurs reprises combattre ces guerriers du passé. Nous avions ouvert l’immense porte de pierre grâce à l’artefact d’or pur en forme de griffe et nous avions finalement défait celui que j'appellerai sobrement “le maître des lieux”, puissant revenant qui semblait doté, comme notre Enfant de dragon, du pouvoir antique de la Voix (Sauf que lui, au lieu de faire pleuvoir, il crachait du feu !!!) Une fois l’ennemi neutralisé Elcor s’est avancé, comme possédé, vers ce mur étrange sur lequel des mots sans suite étaient gravés dans l’antique langue des dragons. Un de ces mot à son approche s’est mis à luire et à pulser, et je ne saurais expliquer ce qu’il s’est produit alors... comme un échange d’énergie entre le mur et le Skaal, ce qui laissa ce dernier inanimé.

Il resta inconscient un long moment mais comme Uhr et Muth étaient à ses côtés je décidais d’examiner ce mur étrange pendant que Cassandra restait aux aguets au cas où d’autres dangers nous menaceraient. Je n’avais pas revu cette écriture depuis mes jeunes années à Chorrol, lorsque j’avais eu la chance d’avoir entre les mains pour les étudier, d’anciens manuscrits sauvés de la destruction du monastère de Talos. Je n’ai pas eu trop de mal à déchiffrer ce que je voyais sur ce mur car ce n’était que des mots sans suite, à la manière d’un livre d’apprentissage que l’on utilise avec les jeunes enfants pour leur apprendre la lecture.

Image

J’ai fait avec du charbon un frottis du mot qui a réagit à l’approche d’Elcor que je joins à mon journal. Il s’agit du mot “Yol” qui signifie “feu”.

Image

Au bout d’un moment, grâce aux bons soins du prêtre, le Skaal s’est réveillé, désorienté, épuisé et sans souvenir des derniers évènements. Écoutant notre récit, il nous a demandé de nous éloigner après un court instant de réflexion et, donnant de la Voix, a crié ce mot. Je dois avouer que je ne m’attendais pas à voir une telle gerbe de flamme jaillir ! Mais Elcor parut encore plus fatigué suite à cela. Il prit un moment pour se reprendre pendant que nous faisions le tour des lieux pour y récupérer ce que l’on pouvait avant de poursuivre.

Malheureusement, le chemin était éboulé et nous fûmes obligés de rebrousser chemin. C’est à ce moment que Muth a semblé à son tour attiré par le mur mais pas de la même manière. Il a demandé à Elcor de le hisser sur ses épaules. Il a alors remarqué qu’au dessus des multiples écritures, trônait une gravure en forme de tête de dragon - identique à celle qu’on observe sur la tablette d’ébonite - et qu’on pouvait y loger vraisemblablement le fameux bâton du sage que nous avait remis Farengar (à ce propos nous avons également trouvé dans un coffre un bâton semblable mais brisé en 3 morceaux). Lorsque Muth plaça l’artefact dans ce logement l’espèce de pupitre placé devant le mur a alors pivoté pour lui faire face. A ce moment j’ai eu l’idée de sortir la tablette et de la placer dessus mais rien ne s’est passé. Nous avons repris le livre pour relire l’énigme et avons décidé d’attendre. Certainement qu’au moment propice les éléments s’aligneraient et quelque chose se produirait.

Nous avons décidé donc de passer la nuit ici en prenant chacun un tour de garde. Elcor nous reveilla pendant le sien car un bourdonnement s’etait mis a monté. Les yeux encore embrumés par le sommeil, je réalisais alors que la lumière des lunes, qui pénétrait dans la salle par le plafond, frappait le cristal enchassé dans le bâton. Celui-ci se mit à rougeoyer. La lumière ainsi renvoyée au sol s’approcha lentement du pupitre jusqu’à frapper directement la tablette et une fumée commença à s’en échapper. Au bout de quelques instants, la lumière se dissipa et le point que nous avions identifié comme le Pic du Sud semblait comme en fusion !

Image

Le processus fut vraiment passionnant à observer mais dans la hâte et la surprise du moment je n’ai pu tout observer avec soin. Je n’ai qu’une hâte c’est que le prochain instant propice arrive pour marquer l’emplacement suivant et pouvoir l’observer dans son intégralité. Je suis actuellement assis près du mur à attendre pendant mon tour de garde qui touche bientôt à sa fin et je pense que cela ne se produira malheureusement pas avant demain. L’idée de rester éveillé m’a traversé l’esprit mais je pense qu’il vaut mieux se reposer et être en forme pour affronter cette nouvelle journée.


[Loredas 17 Soufflegivre 4E201]

Encore une nuit dans ce tombeau. J’espère qu’il s’agit de la dernière, le ciel me manque et l’air pur aussi. J’ai hâte de sentir les rayons du soleil à nouveau sur mon visage et surtout de rejoindre Blancherive où nous pourrons avaler un bon repas chaud près d’une cheminée, confortablement installés ! Mais il est plus sage, dans l’état où nous sommes encore, de prendre une dernière nuit de repos à l’abri des éléments et dans une sécurité relative malgré l’inconfort.

La totalité des points marquants l’emplacement “des 3 fils” sont désormais marqués sur la tablette. Mais l'expérience ne fut pas aussi extraordinaire que ce que j’avais espéré.

D’une part parce que Cassandra ne nous a pas réveillé lorsque le deuxième emplacement fut gravé sur la pierre. Le pragmatisme de cette jeune femme est désespérant ! Elle n’a “pas vu l'intérêt de nous priver d’un peu de repos pour une telle chose”. Si son intention peut paraitre louable, il est triste que d’aussi beaux yeux semblent incapables de percevoir la magie et la beauté du monde qu’ils observent… Je me demande ce qui la rendu si inflexible et oserai-je dire sévère, y compris envers elle même. La discipline qu’elle s’impose et -pire - qu’elle souhaiterait que nous nous imposions est pour moi tout bonnement inconcevable.

Image

La déception du matin passée j’attendais donc avec impatience le moment qui arriva à la mi-journée. Seuls Muth et moi semblions excités à la perspective d’observer à nouveau ce phénomène, aussi nous sommes nous précipités vers la tablette pour observer aussi près que nous osions nous en approcher. Mais soudain le bruit a changé d’intensité et, avant que Cassandra ne puisse réagir, le cristal du bâton a explosé en un millier d’échardes effilées qui nous lacérèrent sans pitié. Nous fûmes tous sérieusement blessés. Uhr a pu soulagé le gros des blessures que nous avons subi en invoquant la bénédiction de Kynareth. Mais nous ne sommes toujours pas en état de voyager pour l’instant.

Image

Nous avons pu malgré tout étudier la tablette et les deux emplacements nouvellement gravés semblent se situer près de Fort Ivar pour le premier et sur la route de Vendaume pour le second. Nous avons discuté et décidé de retourner à Blancherive pour confier la tablette aux Lames ou aux Compagnons. Uhr préférait la détruire car elle renferme une connaissance dangeureuse mais Cassandra a soulevé qu’elle n’avait peut être pas révélé tous ses secrets. La garder avec nous est dangereux, nous ne savons pas ce que la suite de notre périple nous réserve et nous sommes tous d’accord sur le fait qu’elle pourrait tomber en de mauvaises mains s’ils nous arrivait malheur. Après avoir fait escale à Blancherive, nous prévoyons de poursuivre le chemin qui contourne la Gorge du Monde jusqu'à Fort Ivar. Là, nous pourrons inspecter les environs à la recherche du lieu qui est indiqué sur la tablette et nous serons également au pied de la route qui nous conduira chez les Grises Barbes.

Ce soir alors que nous nous restaurions de maigres rations autour du feu, Elcor nous a demandé de lui en apprendre un peu plus sur Bordeciel et son histoire. J’ai entrepris de lui faire un récit simplifié et largement résumé qui m’aurait vallu quelques bons coup de badine de mon précepteur s’il m’avait entendu. Mais comment expliquer des millénaires d’histoire à une personne qui a vécu dans un lieux si retiré du reste du monde qu’il n’en connait presque rien ? Nous avons parlé des Guerres Draconiques de jadis, du Traité de l’Or Blanc et de la guerre à laquelle il a mis un terme. Je pense que c’est une très bonne chose qu’Elcor s'intéresse à ces choses. Ca l’aidera à comprendre le monde dans lequel il évolue désormais et lui évitera sans doute de commettre des impairs avec ses manières un peu trop rustiques, même pour des Nordiques.

Nous partirons demain matin pour Blancherive. En attendant il est temps que je réveille Muth et que je profite des quelques heures de sommeil qu’il me reste.


[Tirdas 20 Soufflegivre 4E201]

Image

Bien que mon encre ait enfin dégelée je n’ai pas le courage d’écrire grand chose ce soir. Nous sommes enfin arrivés dans les faubourgs de Blancherive et nous avons dû essuyer sur la route les affres d’une importante tempête de neige. Dans mes souvenirs, l’hiver n’arrivait pas si brusquement dans la plaine. Les portes de la ville restant closes sous les ordres du Jarl, nous avons trouvé refuge à la Tête de Bélier.

Image

Je n’aurai jamais songé apprécier autant la piquette que sert Maléna mais gelé jusqu’a la moëlle j’ai même apprécié l’espèce de brouet discutable qu’elle nous a servi.

Image

Uhr et Elcor sont allé voir les khajits du campement d’à côté pour revendre les armes que l’on a ramené du Tertre, je suis content que Cassandra n’était pas là quand ils sont rentrés. Je suis sûre qu’elle se serait débarrassée des fioles de skooma qu’ils ont échangé contre la marchandise. J’en ai pris une sur les trois. Je suis certain que j’en aurais besoin pour affronter le froid jusqu'à Fort Ivar. Et je suis sûr que cette fois je saurai gérer ma consommation.

Image

Je n’ai pas le courage de continuer. La perspective de dormir sur les dalles chaudes près de l’âtre de la grande salle est aussi attirante qu’une fille du Passiflore (à propos, je n’ai pas eu le coeur de dire a Cassandra et Uhr que l’unique chambre du lieu qu’ils partagent était encore plus douteuse que le sol sur lequel je vais passer la nuit).

Image



[Midas 21 Soufflegivre 4E201]

Une bonne nuit de sommeil au chaud, il n’y a rien de mieux pour se revigorer. Je suis heureux d’avoir pu profiter d’un peu de répit avant de reprendre la route. Ce matin nous avons discuter et fini par payer Malena pour qu’elle envoie un message laconique à Farengar qui lui indiquerait que nous avons mené notre mission à bien au Tertre des Chutes Tourmentées et un autre aux Compagnons pour qu’ils nous envoie quelqu’un. En attendant, nous avons acheter des montures et des vivres pour tenir jusqu'à Fort Ivar.

Deux compagnons nous ont rejoints, Ria et Torvar. Nous avons passé un moment plaisant à boire et à bavarder avec eux. Nous leur avons remis la tablette et ils nous ont dit que leurs camarades étaient en route pour libérer Ilgram. Ils ne perdent pas de temps, j’espère que tout se déroulera pour le mieux…

Nous avons ensuite discuté d’une nouvelle étrange dont Maléna nous a fait part hier pour excuser son manque d’approvisionnement (comme si d’habitude elle fournissait un service irréprochable) : une troupe importante de soldats impériaux (entre 500 et 1000 hommes) menée par un jeune Légat a traversé la châtellerie de Blancherive en direction de Vendaume. Malgré nombre hypothèses émises par chacun, aucune ne me parait justifier pourquoi le Général Tulius détacherait un nombre aussi important d’hommes en plein hiver pour partir en campagne. La logistique pour maintenir une telle troupe en mouvement en cette saison est compliquée, les hommes seront fatigués et affamés en un rien de temps et ne seront bon à rien sur un champ de bataille. Assiéger Vendaume dans ces conditions, alors que leurs greniers sont pleins pour l’hiver, parait impensable. Certains pensent qu’il s’agit d’une diversion, mais alors dans le but de détourner l’attention de qui ? De quoi ? Il a également été suggéré pendant la discussion que mettre un jeune officier inexpérimenté à la tête de l’opération était peut être une excuse pour lui faire porter le chapeau de son échec. Tullius serait-il prêt à sacrifier un aussi grand nombre de soldat à l’aube d’une guerre civile pour se débarrasser d’un seul ? Ou pour faire croire aux Thalmor qu’ils tentent de matter la rébellion d’Ulfric sans vraiment vouloir y parvenir ? Le domaine Aldméri pourrait-il tomber dans un piège aussi grossier ? J’en doute...
Et mon esprit vagabond m’a sournoisement fait repensé à Caïus. Où est-il basé aujourd’hui ? Le feu de sa colère est-il retombé. Pourrons nous un jour lointain nous reparler comme deux frères ?

Avatar du membre
u~man
Cyclope Mitrasien Myope
Messages : 559
Enregistré le : dim. 7 nov. 2010 01:00
Date de naissance : 26 juil. 1989
Localisation : Villeurbanne,69, France

Re: Résumé des parties

Message par u~man » lun. 22 janv. 2018 23:55

Résumé sur le site

Séance 17 du 17/01/18
Par U~man

Ce qui suit est un des fragments de parchemin recélant les ébauches d'une autobiographie.
Chroniques de Muth'Sera le Magnifique

[…]

La tempête fait rage à l'extérieur mais nous sommes bien au chaud dans cet auberge de la tête de Bélier. Les paillasses sur lesquelles nous dormons sont remplies de puce mais c'est ce que j'ai connu de mieux depuis de nombreux jours. Je me réfugie dans mes livres d'arcanes, glanés sur les récentes victimes de notre gros barbare musculeux et de sa lame de Stahlrim.
J'ai le sentiment étrange que les récents évènements, et surtout la perte de mes amis, J'Zarro et Fjorinda, m'ont profondément changé, la magie était abstraite pour moi jusqu'alors. Maintenant j'en ferais volontiers l'instrument de ma puissance. Le pouvoir de me protéger, d'échapper aux menaces qui nous entourent. Et les formules et flux de magie sont plus tangibles, mes progrès sont bien plus importants qu'à l'académie.

Oui, je rappelle que ces derniers temps nous avons survécu à
  • Un culte millénaire et ses adeptes pratiquant la nécromancie, à deux reprises.
  • Plusieurs troupes du Thalmor, magiciens et guerriers.
  • Des Draugr et un de leur seigneur.
  • Un dragon.
Sans compter les différentes catastrophes qui auraient pu survenir simplement parce que le gros barbare musculeux et suant n'en fait qu'à sa tête.

Bon, je profite de cette longue matinée pour faire le tri dans nos péripéties, faire une pause dans ce tumulte incessant. Et après quelques emplettes de bon aloi, des chevaux, un chevreuil et de l'hydromel, nous repartons sous la tempête rugissante.

Image

Les pas se font de plus en plus lourds, et le moral de mes compagnons est dans les chaussettes, les engelures se forment et nous décidons de faire une pause car les doigts de Jasken menaçaient de lâcher et dieu sait que sa musique nous est d'un bon réconfort après les dures journées que nous connaissons.

Uhr le pieux au passé de filou nous mène jusqu'à une grotte de contrebande, seul refuge accessible, unique chance de survivre à ce maelstrom.

Image

Arrivés au seuil de la grotte je constate vite qu'elle est jonchée de cadavres, et en son centre se dressent les silhouettes de soldats impériaux, fiers d'avoir mutilé jusqu'à la mort les contrebandiers avec leur petit bout d'acier pointu.

Image

Ils ont baragouiner quelque chose à propos d'une embuscade Sombrage qui les aurait forcé à se réfugier ici mais au final ils sont comme tous les soldats, ils aiment tuer et se baigner dans le cadavre de leur victime, comme le fait mon père.

Je me demande d'ailleurs si cette embuscade des Sombrages ne seraient pas de notre fait, nous avons tout de même laissé fuiter une lettre annonçant que l'Empire allait envoyer une troupe quelques jours auparavant, ce Tullius n'aurait pas du faire confiance aux Guerriers nés.
Peut être prenons nous parti dans cette guerre sans nous en rendre compte ?

J'ai bien signifié au reste du groupe que nous n'avions rien à faire avec des soldats de l'empire mais nous avons décidé de cohabiter pour la nuit…
Nuit qui fut fort agitée…

Une menace a rodé bien près de nous alors que je récitais mes formules dans mon subconscient. L'air était d'un froid mordant, et nos voisins les impériaux n'avaient pas dégagé leur lot de chaleur pendant la nuit, ils étaient mort, asséchés de tout leur sang.

Cassandra, la vigile, s'était laissé envoûter par une enfant de la nuit, un Vampire qui a sucé le sang de ces soldats fatigués. Non pas que cela soit une grande perte, mais quel est cette nouvelle faction qui converge là ou tout est déjà si conflictuel et dangereux, pourquoi sommes nous encore en vie ? Cassandra, sensée protéger Bodeciel des vampires à t-elle des rapports avec eux ? Rien n'est ce qu'il semble être.

Image

Notre quête reste la même, nous devons mener l'enfant de Dragon et sauvegarder les fragments de l'amulette de Goldur.
Et moi, Muth'Sera, je m'engage à accomplir mon devoir de mage de l'Académie.
Image ~ Les petites folies ludiques ~ www.mesfoliesludiques.fr

Avatar du membre
Actarus
Dude Bidouilleur Grisonnant
Messages : 5748
Enregistré le : ven. 7 mars 2008 01:00
Date de naissance : 02 janv. 1976
Localisation : Base Epsylon, Niobe

Re: Résumé des parties

Message par Actarus » ven. 9 févr. 2018 17:19

Séance 18 du 24/01/2018

On s'est donc tous réveillés au milieu des impériaux morts. Nos hôtes d'une nuit, cela même qui nous avaient offert le gite et le couvert, s'étaient vidés de leurs sang comme des bourses molles après une nuit de bordel. Le plus incroyable, c'est que Cassandra n'avait rien vu, rien entendu, n'y rien fait pour l'en empêcher ! Vous allez me dire ; Comment aurait t elle pu puisqu'elle s’était endormie pendant son tour de garde !

Toutes ses excuses étaient inutiles, le fait était là, elle s'était endormie et elle avait beau dire se qu'elle voulait pour sa défense, qu'elle s'était faite envoutée ou pire (ou mieux pour elle?) cela n'arrangerait pas son cas. Elle avait foiré et du coup trompé ma confiance.
Pour les autres çà avait pas l'air si grave. On était passé à deux doigts de finir comme des fruits secs à cause d'une donneuse de leçon qui est même pas capable de faire ses devoirs mais non, c'était pas sa faute. Uhr et Jasken m'ont dit d’arrêter de me plaindre sur elle, la "vigile" irréprochable mais Muth le grande oreille, lui, il est resté silencieux, donc çà voulait dire quelque part que j'avais pas entièrement tord.
Quoiqu'il en soit elle est partie bouder dehors, sans doute parce que la vérité fait mal à entendre. La pleurniche, non merci, très peu pour moi au souper. Ils m'ont demandé d'aller m'excuser mais çà jamais. Peuvent aller se téter les yeux avec leurs bonnes manières.
Uhr est allé consoler Cassandra pendant que Jasken, Muth et moi on fouillait les corps et prenait ce qu'il fallait en ravitaillement sur place. Une fois tout le monde rassemblé on a quitté la grotte des dents longues dans une super ambiance!

Image

En chemin, on est tombé sur les restes d'un champ de bataille. Des impériaux s'étaient fait laminer dans les règles de l'art. Cela concordait bien avec le discours des bourses molles de la grotte. Ils avaient prit une sacré branlée. Personnellement ces hommes étaient morts sur le champ de bataille, je ne me voyais donc pas ramasser leurs biens. Certains ne s'en sont pas privés. Cassandra a jeté son dévolu sur un bouclier Elfique et magique selon Muth. Bizarre venant d'elle mais après cette nuit là, pourquoi pas.

Image

On a continué notre route et en fin de journée on a distingué au loin deux tours avec un passage gardé au centre. Vraisemblablement des gardes de Blancherive vu l'endroit donc rien de bien méchant à première vue. Arrivé sur place, suivi de prés par Cassandra, les gardes se sont montrés plutôt désobligeant envers elle. Une fois tous là, j'ai trouvé aussi qu'ils étaient un peu trop gourmand pour de simple soldat. Et puis d'abord, depuis quand les sentinelles demandent elles un droit de passage?

Image

Bref, je les ai renvoyé dans leurs jupons, ils ont pas apprécié mais c'est pas grave, on allait pas baisser notre pantalon devant une bande d'eunuque!
J'ai dit au chef des gardes d'aller bourrer sa mère plutôt que d'attendre mon or et j'ai dégainé Ilz'zakrill. Sans attendre j'ai invoqué le créateur pour leur offrir la meilleure mort qui soit!

Image

Un rude combat a commencé. En plus des trois brigands déguisés en gardes de Blancherive, deux archers étaient postés derrière des meurtrières. On en est arrivé à bout mais c'était pas fini car rapidement leur chef, le vrai cette fois, a déboulé avec une magicienne dans ses pattes.

Image

Le gars a commencé à nous menacer en faisant tournoyer des représailles mais moi J'écoutais que Uhr qui m'a chuchoté de l’écraser alors j'ai relancé l'attaque coupant net son beau discours émasculé. A ce moment là c’était n'importe quoi. J’étais en rage, j'avais crié un mot de tempête et j’étais aussi grand qu'un géant de givre ! Autant vous dire que leur chef a pas duré longtemps ! Quand je l'ai coupé net en deux les derniers gars qui ont vu çà ont détalé comme des pucelles voyant le loup défendu pour la première fois, la magicienne en tête ! J'suis sur que sans la tempête on aurait pu les suivre à l'odeur...
Heureusement que ça s'est fini comme ça car on était plus très frais. Je crois qu'a ce moment là du récit de l'enfant de Dragon on a jamais été au plus mal en point.

En conclusion, on s'est fait de nouveau amis avec les survivants du guet. Ils appartiennent aux Ombres d’Automnes, un truc comme çà selon Uhr. Une guilde assassins. Manquait plus que çà...

Avatar du membre
Sylv et Mnem
Guthiste Thermoformé
Messages : 1280
Enregistré le : dim. 2 janv. 2011 01:00
Date de naissance : 15 juin 1971
Localisation : cargo léger corellien YT-2400 - le "Black Bird"

Re: Résumé des parties

Message par Sylv et Mnem » mar. 13 févr. 2018 10:44

Séance 19 du 11/02/18 par Jasken (Sylv)

Extraits du journal personnel de Jasken

[Fort Ivar, Quelque part entre Loredas 24 et Sundas 25 Soufflegivre 4E201]

Image

Il existe une heure morte dans la nuit, l’heure la plus noire, la plus froide, celle où le monde a oublié le soir et où l’aube n’est pas encore une promesse. Une heure où il est beaucoup trop tôt pour se lever, mais si tard que se coucher n’a plus beaucoup d'intérêt.

Image

Alors j’ai quitté la douceur du corps chaud étendu près de moi pour prendre ma plume en espérant que coucher mes pensées sur le papier me permettront d’y trouver du sens. J’ai passé ce soir la meilleure soirée depuis des semaines, peut être des mois. Il est un temps où de l’alcool, de la musique et la tendresse d’une charmante demoiselle auraient suffit à me combler, à prolonger l’illusion d’une vie bien remplie. Mais pas ce soir. Ce soir ce masque est plus lourd que jamais à porter. Pourquoi ?

Image

Une heure les illusions n’ont plus d’effet.

J’avance depuis des jours, bloqué dans cette heure. Comme étranger aux évènements qui m’entourent, je survole les scènes de ma vie comme un spectateur. Ou comme si je m’éveillai d’un sommeil pendant lequel un autre aurait vécu ma vie. Chaque jour nous plonge un peu plus dans les horreurs d’une guerre qui n’en est pourtant qu’à ses prémices. “Une guerre” mais laquelle ? Celle fratricide qui va déchirer Bordeciel et achever de mettre l’Empire en pièce ? Celle qui, prophétisée depuis la nuit des temps au point d’être devenue une légende, va mener le monde entier au bord du gouffre ? Ou encore celle qui va voir l’avènement des enfants de la nuit si ce que nous a dit Cassandra s’avérait exact ? Comment au juste de simples mortels peuvent affronter une telle conjonction d’évènements ? Comment autant de potentialité peut reposer sur une seule paire d’épaules, aussi légendaire soit elle ? Les Enfants de Dragon des légendes, j’ai beau fouiller dans mes souvenirs, n’ont jamais eu autant de périls à affronter. Pas même Sainte Alessia ou encore Tiber Septim qui fut élevé au rang de Divin.

Image

Une heure où les doutes arrachent à votre âme les derniers lambeaux de santé mentale.

Aujourd’hui, les doutes sont plus fort que la foi que l'on peut accorder à la nature divine d’une mission. A quoi bon se battre, lutter encore et toujours contre l’adversité et les flots du destin ? Depuis que nous avons croisé ce groupe de soldats survivants je n’arrive plus à me défaire de ces idées noires. Car à tous ces présages funestes je dois ajouter le poids du passé. J’ai vécu dans le déni si longtemps, ai été si stupide de penser que je pouvais l’enfouir et l’oublier à jamais. Lorsque plus tard nous avons croisé les vestiges de la troupe impériale sur la route je n’ai pas voulu avancer. Je ne voulais pas savoir, et surtout je ne voulais pas savoir ce que j’aurai ressenti si je l’avais vu là, étendu dans la neige écarlate. Mais il faut bien avancer encore et toujours. Aujourd’hui encore, je suis déchiré. Penser qu’il puisse être mort m’accable mais je redoute de le croiser car je sais que comme notre père il n’a jamais été enclin au pardon. Et je ne lutterai pas, je ferai face au châtiment que j’ai fuit si longtemps car au fond je sais que ce que j’ai fait ne peut être pardonné.

Image

Une heure où le voile entre cauchemars et réalité s’efface.

Cette nuit que nous avons passé dans la tour n’a fait que prolonger mes tourments. L’humeur morose de Cassandra ; la manière dont chacun a inconsciemment évité les autres dès le combat terminé ; les effets personnels des soldats entassés dans un coffre par les charognards qui avaient détroussé leurs cadavres, petits vestiges morcelés de vies maintenant perdues, entassés sans soin comme leurs propriétaires plus loin sur la route. Même l’alcool de mauvaise qualité de leur stock, qui aurait du m’assommer et faire taire mes angoisses, est resté sans effet. Muth’serra a voulu me parler. Étrange quand on y pense qu’un Altmer soit la personne qui fasse preuve du plus d’empathie. Mais je n’ai pas réussi à lui exprimer mes angoisses. Le lendemain, sur le cheval que nous avons partagé - puisqu’il a prêté le sien à Cassandra - nous avons échangé quelques mots mais, une fois de plus, j’ai été trop lâche pour avouer pourquoi si nous croisons ce Légat vivant, il vaut mieux qu’ils m’abandonnent à mon sort. Peut être d’ailleurs que je devrais leur fausser compagnie. Ce soir, si je disparaissais je contribuerai à ne pas rajouter d'embuche sur leur route déjà encombrée. C’est déjà une contribution énorme à leur quête, peut être la plus sage. Je pourrais rester à Fort Ivar quelques temps… L’endroit est accueillant, bien plus que Minalten où nous avons fait halte la nuit d’avant.

Image

Une Thane s’y est installée et a fortifié la place mais j’ai connu des campements militaires bien plus accueillants que cet endroit ! Non seulement nous avons été chargé de livrer un message à l'intention de la Jarl Laila de Faillaise comme de vulgaires coursiers. Mais en plus, pour avoir le droit de nous reposer quelques heures dans un dortoir nauséabond, nous avons dû participer aux patrouilles nocturnes. Pire, en arborant les tabards de la châtellerie de la Brêche. J’attendais avec impatience que le refus d’Elcor provoque une réaction quelconque, de nos “hôtes” ou du reste du groupe, mais malheureusement le Skall s’est gentiment plié quand Urh lui a demandé de satisfaire la requête qui nous était présentée...

Image

Mais peut-être suis-je injuste. Peut-être que la présence d’un dragon justifiait la réaction de la Thane et la tension qui régnait à Minalten. Nous l’avons aperçu en fin d’après midi avant d’arriver au fortin. J’avoue sans honte que la terreur qui s’est emparée de moi n’avait jamais connue d’égale. Je ne sais pas si ce qui m’a le plus paralysé est de voir cette bête immense tournoyer en rugissant avant de s’envoler vers le sud ou bien qu’Elcor, qui est censé être l'incarnation mythique de cet être qui seul a le pouvoir terrasser définitivement un dragon, se soit effondré en proie à de vives douleurs et saignements. Comment pourra-t-il les combattre s’ils ont une telle emprise sur lui ? “Réveillez vous Alduin est là, respectez votre serment”. Est-ce que les mots qui ont résonné pour lui seul à ce moment lui étaient destinés ? Où bien l’ennemi sonne le rappel de ses troupes ?

Image

Une heure où je suis là, penché sur une feuille à regarder les mots se former alors que l’encre qui s’écoule est absorbée comme la neige absorbe le sang. Peut-être est-ce simplement la fatigue accumulée, les horreurs croisées depuis ce jour fatidique où la caravane Khajiit s’est faite attaquer sur la route du col du Pic du Sud. Dans ce cas un simple petit remontant résoudrait tous mes problèmes, une peu de volonté et de courage liquide contenu dans cette petite fiole pourpre, pour m’aider a y voir plus clair, à me relever… Mais pas ce soir, ce soir je veux juste retourner me noyer dans l’or liquide de ses cheveux et la langueur de ses cuisses. Dérober un peu de chaleur et me perdre dans ses yeux comme s’il n’y avait pas de lendemain. Car à présent rien n’est plus incertain.

Image

Répondre

Retourner vers « Skyrim par Sylv et Mnem »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité