[PJ] Klaud

Image
Répondre
Avatar du membre
Guilac
Modérateur
Messages : 3523
Enregistré le : jeu. 5 avr. 2012 11:01
Date de naissance : 09 janv. 1980
Contact :

[PJ] Klaud

Message par Guilac » ven. 2 nov. 2018 01:13

EN EDIT

Avatar du membre
ChivalricSun7
Nymphe Frileuse
Messages : 140
Enregistré le : jeu. 5 févr. 2015 20:10
Date de naissance : 19 oct. 1990
Localisation : Le tierquar

Re: [PJ] Klaud

Message par ChivalricSun7 » jeu. 8 nov. 2018 20:39

Image


Klaud Fulik Gladibitvi

L'obscurité inondait la pièce, simplement troublée par une bougie à moitié consumée qui reposait sur un bureau poussiéreux. Klaud était penché sur un parchemin. En tant que membre du Collège des Mages de Padhiver, il avait l'opportunité de consulter certains des ouvrages ne pouvant être observé par le public. Il était penché sur un vieux parchemin sacré, caché dans les archives du Temple de Tymora, la Déesse Chanceuse.

Et il la connaissait bien. Depuis son enfance, chaque être ayant partagé son existence avec celle de Klaud peut témoigner de quelques occurrences étranges : une chance inexplicable semble l'entourer. On dit même que pendant son adolescence il avait été épargné par une boule de feu accidentellement lancée par un autre étudiant. Et lui aussi l'avait remarqué. Klaud avait décidé d'y consacrer sa vie : l'analyse et la compréhension du phénomène que les gens appellent chance.

Pour certains, ce n'est qu'une superstition, pour d'autres, elle était la représentation de la volonté des dieux. Pour lui, la réponse ne semblait pas si simple et il dédia sa vie à une course vers la vérité. Il voulait prouver que la chance est simplement un autre élément, pareil à l'eau, le feu mais surtout le vent : présent mais invisible. Pour ses parents, eux aussi membres du Collège, ces théories semblaient absurdes, mais il leur prouverait. Il y était déterminé.

Après quelques heures à analyser un texte écrit dans le langage des anges, mais dont le sens était inconnu de tous, sa patience touchait à son terme lorsqu'en pliant le parchemin pour le ranger il remarqua que les lettres s'agençaient de manière étrangement familière. Il s'agissait d'halfelin, seulement visible qu'en tourmentant le papier dans certains sens. Par chance, c'était une des langues qu'il avait étudié dans son adolescence. Il entama, porté par un sentiment d'excitation devant sa découverte, la construction de la phrase voilée. Et, après ce qui semblait être une éternité devant son impatience, il défit le mystère.

"Vous, qui êtes tourmentés par les questions, élevez votre défiance envers les engrenages de la chance et, devant l'impossible, le sourire de Tymora découvrira une réponse unique."

"Bénie soit Tymora que cette découverte soit tombée sur moi" se dit-il, ses lèvres courbées en un sourire ironique. Que devait-il faire maintenant ?
"Pile, je laisse le parchemin ici. Face, je l'emporte." Il lança une pièce dans les airs et celle-ci chuta sur le bois sempiternel pour révéler le visage de Tymora. Face.

Il souriait.

C'était toujours face.

Description :

Visiblement imberbe, le jeune homme porte sur lui une robe de mage bleutée, d'une qualité modeste, et une cape blanchâtre. Des cheveux châtains soigneusement coiffés témoignent d'une certaine volonté de rester, autant que faire possible, propre sur lui. Les traits de son visage, en plus de trahir sa jeunesse, semblent dessiner une certaine assurance surnaturelle seulement troublée par les reflets de malice qui brillent dans le cyan de ses yeux. Cet excès de confiance transparait également dans la posture hautaine de son corps, son menton levé en défi contre le monde qui l'entourait. Malgré cet aspect extérieur, ceux qui ont eu l'occasion d'échanger quelques mots avec le mage admettent qu'il est plus sympathique qu'il en a l'air.

Il porte sur son épaule un bâton usé mais sa démarche agile dément l'utilité en tant qu'aide à la marche. Dans son autre main, vous pouvez souvent voir qu'il manipule ce que vous estimez, d'abord, être une simple pièce d'or mais que vous découvrez être un symbole religieux. Sur une des faces est représenté le visage de la Dame Chanceuse, Tymora, et sur l'autre, deux bois de cerfs, symbole de la déesse de la malchance Beshaba. Si vous le questionnez à ce propos, il vous instruira sur qui est Beshaba et vous montrera que, en effet, la pièce retombe toujours sur face.

Répondre

Retourner vers « D&D by Guilac »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité