Journal de Karah

Image
Répondre
Avatar du membre
Taraka
Minotaure kaelien Vidéaste
Messages : 583
Enregistré le : lun. 4 janv. 2016 21:04
Date de naissance : 08 août 1978
Localisation : Persan 95

Journal de Karah

Message par Taraka » mer. 27 mars 2019 22:44

Séance 1 - 27-03-2019

Décidement, Fort Chardon me met mal à l'aise. Trop de monde, trop de maisons, des murs d'enceinte de presque 10m de haut, son fanal de plus de 90m. Toutes ces cultures mélangées mais pas amies.

Si ce n'était pour retrouver la trace de Daargard, je n'y serai pas venu. Mais où peut-il bien être ? Lors de notre séparation, il m'a dit venir ici pour gagner quelques thalers en tant que mercenaire pour des explorateurs ambriens. Trois jours que je suis là et personnes n'a d'informations sur lui. Et merde.

Bon, l'heure est venue. La lettre que la gobeline m'a donné tout à l'heure, d'un certain Maïtre Vernam m'intrigue. Je lui ai demandé si elle ne s'était pas trompé. Non, je correspond bien à la description qu'on lui a donné. Je ne le connais même pas ce Vernam. Selon l'aubergiste du Brassin, c'est un type connu du milieu mystique, ancien membre de l'Ordo Magica mais qui l'a quitté et fondé une école ou académie, ici à Fort Chardon. Je vais vite aller voir ce qu'il me veux, j'en tirerai peut-être un peu d'argent, je suis bientôt au fond de ma bourse. Il paraît que deux autres types sont eux aussi convoqués.

Si les indications données par les passants sont justes, c'est ici, dans cette grande maison rouge à 4 niveau. Il n'y a pas l'air d'y avoir d'activité là dedans. En même temps, la nuit commence à tomber, les élèves sont sans doute rentrés chez eux.

A peine le heurtoir sur la porte reposé, que je sens quelqu'un dans mon dos. Oui, on dirai un des types convoqués comme moi. Il me regarde, caché sous son chapeau et derrière son écharppe, ne laissant voir que ses yeux verts. Une chose est sûr, ce n'est pas un érudit. Armure de cuir, épée et poignard au coté, il me toise comme je le fais quand je chasse. C'est un ambrien, à sa tenue. C'est sûr que moi, avec mon armure de cuir, mes fourrures, mes tatouages et peintures de guerre, mon arc et carquois dans le dos, je ne fais aucun doute sur mes origines barbares. Du clan Odaïova.

Un autre homme s'approche, taille moyenne, chapeau rivé sur le crane, petite barbiche et cheveux longs et bruns. Il doit avoir un soucis aux yeux car il me prend pour un homme mais se rattrape devant mon regard vexé. Il a un gros livre et des parchemins dans des étuis à la ceinture, et un gros sac bien rempli sur le dos.

Je refrappe et enfin, quelqu'un viens ouvrir. Une jeune femme, blonde, à l'air choqué et dans un état second. Je lui tend la missive me donnant rendez-vous, imité par les deux autres. Elle nous fait rentrer dans le hall, comme une marionette.

On est pas là pour rien, je veux savoir qui est Maître Vernam et ce qu'il me veux. La femme se présente comme Esbetha, assistante de Vernam. Devant mon insistance, elle nous demande de la suivre.

L'acenscion vers les combles du 4ème étage se fait au son des sanglot d'Esbetha. Sans plus d'explication que ''je l'ai trouvé comme ça'', elle nous ouvre le bureau de son maître.

Et là, la soirée prend un tournant désagréable et étrange. Un homme que je ne connais pas, me convoque en compagnie de 2 autres inconnus, et nous voici dans son bureau, maculé de sang, un corps écorché pendu au plafond au dessus d'un tas de chair, peau et viscères.

Celui qui se présentera un peu plus tard comme Najrah pénètre dans la pièce, comme si le spectacle qui s'y trouve ne lui faisait ni chaud ni froid. Ce qui confirme mon sentiment qu'il doit être habitué au combat et blessures. Un mercenaire ? De façon professionnelle, il se met à inspecter la pièce.

L'autre, qui se nomme Lhoio s'empresse d'éloigner Esbetha qui menace de défaillir. Je ne sais pas trop quoi faire, je reste donc à poser quelques questions à la jeune assistante.

Selon elle, son maître a reçu quelques élèves en cours particuliers dans l'après midi avant de se retirer dans son bureau. Un bruit sourd à résonné quelques instant plus tard, mais Vernam a assuré qu'il n'y avait rien de grave, juste un livre tombé. Esbetha a donc repris ses activités avant d'aller le chercher en début de soirée. Et c'est là qu'elle a découvert la scène.

De son coté, Najhra découvre des empreintes, de deux personnes ayant marché dans le sang et qui mènent vers la fenètre.

Durant l'heure qui suivra, nous allons tous mettre à profit nos capacités pour tenter de trouver une explication à ce mystère.

L'aclool aidant, Lhoio finira par sortir les vers du nez d'Esbetha. Elle a omis certaines choses. Vernam à reçu de la visite après le départ de ses élèves. Une elfe est venue s'entretenir avec lui dans son bureau. Esbetha déteste les elfes qui l'éffraient. Elle nous apprend que son maître est sympathisant du Pacte de fer, ce groupe multiracial qui comme les elfes, souhaite que Davokar garde ses secrets. C'est sans doute ce qui a conduit Vernam à quitter l'Ordo Magica puisque ça va à l'encontre de la politique d'expansion de la reine Korinthia.

Esbetha nous remet aussi une lettre de son maïtre, qu'elle devait remettre aux premières personnes à venir ici après sa mort.

Image

Image

De mon coté, avec Najrah, nous passons la pièce au crible. Le pauvre Vernam a d'abord été étranglé mais pas à mort, juste assez pour lui broyer le larynx et l'empecher de hurler. Puis pendu, il fut écorché vivant, ce qui explique tout le sang.

L'absence de traces d'effraction sur la fenètre nous laisse perplexe, de même que les deux séries d'empreinte. Et si l'elfe avait profité de sa visite pour déverrouiller la fenetre pour un complice ?

Une chose est sûre, il y a des détails qui clochent. Tout d'abord cette lettre quasiment illisible et couverte de sang adressé au bourgmestre. Elle semble avoir un lien avec la lettre posthume que Vernam nous a adressé.

Image

Puis cet anneau de fer rouillé, symbole de son allégeance au Pacte de fer, trouvé sous un meuble.

Une chose est sure, c'est bien Vernam qui est pendu là, comme l'atteste sa main gauche avec deux doigts manquant, qu'il aurai perdu il y a quelques années en Davokar, lors d'une visite auprès de sorcières elfes.

Enfin, parmi les chaires au sol, je trouve une paire d'oreille d'elfe coupées, ainsi qu'une mèche de cheveux chatain n'appartenant ni à Vernam ni à Esbetha. A la visiteuse elfe ? Au meurtrier ?

Le meutrier s'est enfui par les toits, laissant une piste sanglante sur les tuiles. Mais de nuit, il est trop dangereux de courir les toits,et cela pourrait paraître suspect.

Nous laissont donc Esbetha se reposer, abrutie d'alcool de Lhoio pour aller prévenir les autorités et discuter de ce qui viens de se passer. Un homme rêve de nous, de sa mort, nous annonce dans une lettre posthume que nos destins sont liés. Il aurai même attendu et affronté sa mort, conformément à ses visions.

Je ne peux remettre en causes ce que les esprits, ce que le destin veux de moi. Et même si je ne les connais pas, même si Najhra me fait un peu froid dans le dos, si Lhoio me semble un peu imbu de lui même, je veux savoir dans quoi je m'embarque.

A suivre ...
https://www.youtube.com/channel/UCfAIjR ... LQt3RAQj0A
https://lesjdrdetaraka.blogspot.com/

Lundi : JDR IRL quand les astres sont propices
Mardi : -
Mercredi : -
Jeudi : OS ou campagne en alternance
Vendredi : -
Samedi : JDR virtuel ou IRL - quand les astres sont propices
Dimanche : -

Avatar du membre
Taraka
Minotaure kaelien Vidéaste
Messages : 583
Enregistré le : lun. 4 janv. 2016 21:04
Date de naissance : 08 août 1978
Localisation : Persan 95

Re: Journal de Karah

Message par Taraka » mer. 10 avr. 2019 19:23

Séance 2

Il est temps d'aller rapporter la mort de Vernam aux autorités. On vérrouille l'académie avec Esbetha, groggy à l'interieur.

En route, une idée me traverse l'esprit : il y a sans doute un moyen de lire la lettre ensanglantée si Vernam à marqué le papier. J'ai vu des érudits ambrien faire ça avec un morceau de charbon et une feuille de papier pour récuperer des textes sur des vieilles stèles.

Finalement Lhoio penche plutôt pour utiliser les savoirs d'un alchimiste pour néttoyer la feuille. Si il le dit...

Une fois devant le capitaine, l'entrevue commence par un discour alambiqué de Lhoio, que j'abrège car on a pas le temps de tourner autour du pot, et je ne vois pas en quoi user de phrases à rallonge va nous être utile.

Le capitaine Marvello nous confirme bien que Vernam est la 6ème victime de l'écorcheur. Il nous balade en nous disant qu'on peut être utile à son enquete, qu'il souhaite nous revoir le lendemain pour mettre tout ça au clair, qui nous sommes, qu'avons nous vu, etc...

Et c'est comme ça que nous sommes gentillement raccompagné à l'auberge par 2 gardes. Officiellement pour nous proteger, mais surtout pour s'assurer qu'on ne quitte pas la ville et qu'on ne mente pas sur notre déstination. Pendant ce temps, d'autres gardes vont faire un tour chez Vernam.

Après une petite discussion avec Lhoio et Najrah, évoquant très légèrement nos identités, nous nous séparons pour la nuit. Me voilà à faire équipe avec un type qui se qualifie d'urbain, qui semble vendre sa lame à qui en a besoin, et un ambrien des plus prétentieux qui est prêt à me faire payer la moindre feuille de papier pour m'écrire un message pour Daargard, message que j'afficherai sur les places de la Reine et du crapaud. J'espère que mon amant les verra, ou du moins quelqu'un qui le connait et qu'il me rejoindra à mon auberge.

Au petit matin, une nouvelle escorte, 6 gardes cette fois-ci viens nous chercher. Quel spectacle que de voir Lhoio pavaner comme un chef de clan au milieu de sa garde d'honneur. Il n'a vraiment pas compris qu'ils étaient là pour nous arreter si on leur donné l'ordre ?

L'entrevue avec le capitaine sera, disons, tendu. La confiance est difficile à se mettre en place. Mais on fini par arriver à un compromis, une fois toutes nos informations et indices exposé. Nous offrons notre aide au capitaine en échange à l'accés à quelques personnalités.

En premier lieu, nous rencontrons le médicus qui a ausculté les cadavres, Ilantro. Il nous faudra aussi voir un alchimiste et Maître Cornélio, le chef de l'Ordo Magica local.

Mais voici ce qui ressort de l'éxamen et l'expertise de Ilantro. Comme je le soupçonnait, il manque des morceaux au cadavre de Vernam, des glandes, bien que je ne sache pas vraiment de quoi il retourne. Mais plus étrange, la peau retrouvée n'est pas celle de Vernam mais sans doute celle d'un ou d'une elfe, leur morphologie androgyne rend la disctinction difficile. Il a fallut des heures pour le dépeucer ainsi que l'usage de la magie.

Les autres victimes sont aussi différentes dans leurs vies, que leurs morts est sur le même model, écorchage, glandes manquantes et peau ne leur appartenant pas retrouver à coté du cadavre.

Les victimes sont les suivantes :
Gerek, un trappeur retrouvé près de la place du Crapaud,
Lenn, un chasseur de trésor, retrouvé dans un hangar près des ''salons de Symbaroum'', un bordel,
Shanda, une serveuse de la ''Roseraie'', morte près de la porte nord,
Théomane, un ramoneur mort dans un poulailler près de chez Vernam.

A ce moment-là, tout se bouscule dans ma tête et une théorie émerge.
L'elfe venu chez Vernam n'est pas forcement une elfe.
L'a-t-elle vraiment vu repartir ?
L'elfe a peut-être ouvert la fenetre pour permettre à l'écorcheur de rentrer facilement.
Et si l'elfe avait ouvert la fenetre lors de sa visite, a quitté Vernam pour revenir plus tard, s'introduisant par la fenetre ouverte pour perpetrer son crime ?
Et si l'elfe avait usé de magie impie pour revétir l'apparence d'un elfe en revêtant sa peau et à prit celle de Vernam pour usurper son identité plus tard ? Ce qui expliquerai les 2 types d'empreintes différents dans le sang.

Autant Najrah semble séduit par ma théorie, ou du moins ne la rejette pas en bloc, autant Lhoio semble avoir une autre idée et prend la mienne comme un discour d'enfant. On verra bien si un jour mes flèches sauvent son cul d'ambrien, si il changera d'avis à mon sujet.

Une visite chez le maître de l'Ordo Magica deviens urgent. Et je dois passer voir Mère Méhira, une ex-chasseuse de trésor qui rempe aussi dans le mercenariat, elle a peut-être entendu parler de Daargard.

A suivre...
https://www.youtube.com/channel/UCfAIjR ... LQt3RAQj0A
https://lesjdrdetaraka.blogspot.com/

Lundi : JDR IRL quand les astres sont propices
Mardi : -
Mercredi : -
Jeudi : OS ou campagne en alternance
Vendredi : -
Samedi : JDR virtuel ou IRL - quand les astres sont propices
Dimanche : -

Répondre

Retourner vers « Symbaroum par sebcergy »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité