L'heure du Rhum

Image
Répondre
Avatar du membre
blackcat06
Banshee
Messages : 327
Enregistré le : mer. 25 sept. 2013 23:53
Date de naissance : 10 mars 1974

L'heure du Rhum

Message par blackcat06 » mar. 6 févr. 2018 21:53

Roleplay

Zaëll
Puck Dépressif
Messages : 56
Enregistré le : mer. 23 août 2017 13:26
Date de naissance : 19 oct. 1987

Re: L'heure du Rhum

Message par Zaëll » mer. 7 févr. 2018 15:49

Ino rentrait dans le dortoir, traînant des pieds à en laisser des sillages. La fatigue et la fièvre faisaient d'elle un linge tout chiffonné qu'on aurait trempé dans de la boue et rincer à l'alcool mauvais. Son visage déformé par son épouvantable rude journée lui donnait un air de poupée martyrisée de gamine gobelin: Son oeil azur était éteint, l'autre d'une couleur résultant d'un duel entre un gris sale et un blanc-jaunâtre, son sourire perdu dans les limbes de la maladie des marais reflétait ses oreilles pointues basses. Même ses splendides cheveux se ternissaient, comme son nez pointu au milieu de sa figure, inratable. Pourtant, un recoin de son esprit se battait encore et toujours contre l'envahissante bactérie: Son projet de cuisine hantée ne la lâchait pas et elle en ressassait les détails, les peaufinant tellement que le tout prenait des proportions énormes voir carrément loufoques mais ça l'aidait à tenir.

Arrivée face à son couchage, elle releva la tête telle une momie mal réveillée jusqu'à ce que son regard tombe sur sa caisse puis avec une lenteur phénoménale pour une gnome, elle en sortit un papier, un crayon et une petite planche qu'elle avait trouvé au hasard de son vagabondage sur le navire. Une fois son petit trésor en main, elle se dirigea vers son hamac, lorgnant d'une avidité non dissimulée, la courbe accueillante du tissu l'invitant à mettre fin à la douleur ressentit dans chacun de ses membres. Ino se laissa littéralement coulée dedans, un soupir de bonheur s'échappant de ses lèvres pâles ponctua ce à quoi elle aspirait depuis des heures: Le repos. Elle ferma les yeux un instant, savourant chaque seconde de ce bien être où elle ne portait plus le poids de son corps, où tout son être se détendait bercé par le tangage de la boîte à sardines:
- Quel bonheur ! Dans un autre temps, jamais je n'aurais cru que ce mot-là pouvait convenir ici mais aujourd'hui, il est à peine assez fort pour décrire ce que je ressens...
Sa voix fluette et lasse soufflait les mots mécaniquement, un besoin irrépressible de dire. Elle parlait toute seule, faisant fît du bruit et des bavardages autour d'elle, un mini délirium s'installait pour l'empêcher de sombrer dans la maladie que craignent le plus les membres de sa race: L'Affadissement.

L'Ensorceleuse secoua doucement la tête, chassant la brume qui gagnait son esprit puis se reprit. D'un air attentif et concentré, elle s'installa aussi bien qu'elle put avec son matériel et commença à écrire d'une main légèrement tremblante, le plan qui allait rendre fou la moitié de l'équipage au moins:

Nom du plan: Cuisine en thé
Victime: Grok la pas belle
Objectif: Récupérer nos affaires et plus encore/Marchander le surplus/Faire du chantage au besoin

Etape n°1: Se servir du Son imaginaire en pleine nuit dans le dortoir comme s’il venait de loin. Une mélodie triste et étouffée qui se propagerait ensuite à l'intérieur de la pièce sans gagner en intensité.
Etape n°2: La faire durée 30 secondes puis silence et recommencer un peu plus tard. Récidiver 5 fois d'affilée puis s'arrêter là pour la première nuit.
Etape n°3: La journée qui suit, propagé l'incident nocturne sans forcément essayer de convaincre. Les dires doivent être suffisamment répétés pour qu'ils parviennent aux oreilles crasseuses de la Grande Verte. Demander à Seifer d'utiliser ses dons d'orateurs pour souffler le chaud et le froid.
Etape n°4: Profiter de l'Heure de la torture pour s'éclipser et se cacher non loin de la cuisine. Nécessité éventuelle d'une diversion avec l'aide d'Atemys et de Seifer. Prévoir de demander à Cyrielle de faire le guet pendant l'opération. Voir avec Atemys pour repérer les lieux notamment des caisses ou des tonneaux. Une fois Grok sur le point de se coucher, lancer le sort avec la même mélodie 3 fois puis s'en aller.
Etape n°5: Laissez le tout mijoter puis entamer les discussions avec elle.

La Lune reposa son crayon, regardant son plan malicieux avec une évidente fierté. L'étape n°4 allait être la plus importante donc elle avait repassé chacune de ses lettres en appuyant fort, il ne fallait mais alors surtout pas, se faire attraper. La simple idée du Grand Moche la surprenant lui provoqua des frissons de peur et ses petites cellules grises travaillaient déjà sur ce qu'elle pourrait inventer pour se retourner sans pertes et fracas. Bien sûr, sur la feuille ça paraissait évident, d'autant qu'elle avait gommé dans sa tête toutes les idées farfelues qui lui étaient venues, évitant d'emblée d'énormes problèmes. C'est garanti, brûler une voile ou mettre le feu à la cuisine inopinément c'était pas terrible même si ça lui plaisait beaucoup, genre vraiment beaucoup. Non plus que de givrer les cordages ou de geler le rhum, cette dernière avait été tellement intéressante qu'Ino la garda dans un coin de son esprit. Quant à faire semblant d'être possédée ou de laisser flotter ses orbes luminescentes autour de Coupe-Jarret, elle en avait bien rit intérieurement mais non, le but n'étant pas qu'elle saute à la mer trop vite.

Plus elle se relisait, plus son sourire revenait. Ce simple bout de papier lui rendait vie, elle le serra fort contre elle puis le cacha dans ses haillons, le temps de descendre telle une feuille morte, de son perchoir pour ranger ses affaires. Alors qu'elle regagnait ses pénates, la gnomette jeta un oeil à ses amis, tous bien installés en train de dormir. Elle prévoyait de les mettre au courant dès demain à la première heure mais un air inquiet passa furtivement sur son visage au moment où elle entendit Cyrielle gémir de détresse face à sa fièvre. Tout le monde allait devoir être forme et Ino envisagea sérieusement de donner un coup de froid à la Demoiselle pour au moins faire baisser sa température. Avec appréhension, elle se faufila dans son hamac, laissant Mr Sommeil prendre soin d'elle ce qu'il fit très bien et grâce à sa petite constitution, lorsqu'elle se leva le lendemain, elle se sentit plus en forme que jamais. La preuve ? La Lune avait repris toutes ses couleurs.

Répondre

Retourner vers « Pathfinder "Skull & shackless" par blackcat06 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité