Carnets de Voyage

Image
Répondre
Avatar du membre
DanRev
Centaure jarjarois
Messages : 251
Enregistré le : lun. 4 avr. 2016 20:53
Date de naissance : 15 mai 1978

Carnets de Voyage

Message par DanRev » mar. 20 févr. 2018 18:17

Session 1

Je voyage vers Greenest en compagnie d'une troupe hétéroclite. Une Clairette de Heaum (il faudra que je vérifie si la chasteté est un de leur précepte), un Halfling rigolard (qui se dit marchand mais n'a aucune marchandise), un Moine qui aurait volé une pomme et serait devenu pirate (je pense qu'il fume beaucoup d'herbe à plaisir) et une sorte de capitaine chasseur de dragon (je le soupçonne de n'en avoir jamais croisé un seul).

Apparemment on arrive bientôt et c'est tant mieux car je suis visiblement le seul à posséder un savon, et après quelques semaines de voyage, je vous raconte pas l'odeur dans la caravane. Ça schlingue le rat mort.

En parlant de mort, les habitants de Greenest sont entrain de se faire occire. De loin on ne sait pas trop par quoi, par contre il y a clairement un dragon dans les airs.

La caravane fait demi-tour, mais les autres restent. Le ranger parle même d'aller flécher le drake. Il est complètement barré. La prêtresse pense que c'est son devoir d'aller les aider, le moine aussi, et moi je vais pas retourner a Baldur's Gate. La pendaison qui m'y attend va à l'encontre de mes principes religieux et puis qui sait ? Si on file un coup de main à ces paysans effarouchés on sera surement récompensé.

Après avoir dégommer quelque Kobolds dans les rues de la ville, constaté que le Halfling est probablement plus doué pour l'étripage inconsidéré que la vente de moutons et au passage sauvé une famille en détresse, nous atteignent finalement la place forte du village, fortifiée ou la plupart des habitants ont réussi à se réfugier.

On propose de filer un coup de main à leur gouverneur, un certain Nighthill, qui a l'air un peu débordé par les événements. Le moulin est en feu ainsi que le temple. Certain proposent d'aller au secours des habitants réfugiés dans le temple, je leur fais remarquer que si on les sauve pour que tout le monde crève de faim la semaine suivante, ça servira pas à grand chose.

Un pseudo passage secret nous permet de rejoindre la rivière, quelques nuées de rats nous barraient la route, rien de bien méchant, à part cet étrange désir du Halfling de s'assaisonner au poivre avant de combattre, probablement pour offrir aux rats un menu de qualité si celui-ci venait à trépasser.

A la sortie du passage, une troupe de ce qui semble être des cultistes entourés de Kobold. Une occasion parfaite de faire un prisonnier afin de comprendre un peu la raison de tout ce remue-ménage. Hélas il préfère se trancher la gorge plutôt que d'être fait prisonnier et on se contentera d'un Kobold. Le ranger parle leur langue apparemment.

Près du moulin, notre arrivée n'est visiblement pas passée inaperçue, et on constate que les feux étaient allumés autour du moulin. J'escalade la paroi pour jeter un coup d'oeil via les interstices d'une fenêtre barricadée et en vient à la conclusion que ça pue l'embuscade.

Le Halfling et le Moine, plus confiants, se sont approchés près de l'entrée d'ou déboulent justement des gardes armés de lances. Le terrible combat qui s'en suivra mettra à terre le halfling et de la pretresse et nous devront déplorer la perte du Moine, horriblement décapité à la lance par un des gardes. C'est terrible !

Heureusement des renforts arrivent au moment ou on finissait d'étriper ces impudents bandits. On charge les blessés et le mort dans une brouette et on va tenter de rentrer au fortin...
Modifié en dernier par DanRev le lun. 19 mars 2018 22:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
DanRev
Centaure jarjarois
Messages : 251
Enregistré le : lun. 4 avr. 2016 20:53
Date de naissance : 15 mai 1978

Re: Carnets de Voyage

Message par DanRev » lun. 5 mars 2018 18:23

Session 2

De retour au fort, les blessés sont pris en charge. Escobert et ma pomme étions entrain de déposer les restes d'Iron Fist dans une des pièces quand des symboles magiques se dessinent sur le sol et un type apparaît, sorti de nul part. Je n'ai pas bien compris son histoire. Apparemment c'est un mage d'un ordre obscur, ami des ménestrels il devait assister à une conférence sur la musique dans une taverne je ne sais-ou ? Quelque chose comme ça.

Sauf que son boss a visiblement viandé le cercle de téléportation et il se retrouve à Greenest au lieu de sa destination. Je prends une note mentale de ne jamais accepter une téléportation par cet ordre d'apprentis.

Et lui même n'est pas capable de se re-téléporter. Nous avons donc affaire à un apprenti d'un ordre d'apprentis. Ça promet. Du coup, il est coincé avec nous dans Greenest assiégé.

Me viens l'envie d'aller mettre des tartes au Kobold prisonnier, mais comme je ne parle pas leur langue, on laisse Altae et Frint le mage perdu s'occuper de cette noble tache.

Les révélations qu'il nous fait sont tout bonnement incroyable : ils aiment les dragons et souhaitent en ressusciter certains en dracoliche et sont là pour piller le village.

Entre temps, Tilith et Félicien ont pu souffler, et on ressort par le passage secret pour aller jeter un œil au temple, pour constater qu'on arrive trop tard. La porte est enfoncée et il y a quelques cadavres qui traînent. Visiblement ils auraient fait des prisonniers.

Alors qu'on tergiverse sur la marche à suivre, Altae repère une patrouille qui se dirige vers nous. On se planque à l'intérieur du temple, hélas la discretion n'est pas le point fort de certains et on se fait repérer. Les kobolds sont accompagnés par une sort de gros chien à tête de dragon qui manque de me mettre en charpie, d'autres sont blessés aussi et du coup on abandonne notre idée d'aller dans le camp de fortune des assaillants pour libérer les captifs.

Retour au fort, on a peine le temps de souffler deux minutes que l'alerte retentit, les ennemis ont réussit à s'introduire dans le fortin à deux endroit différents. Notre groupe accompagne un groupe de gardes tandis qu'Escobert prend la tête de l'autre.

La brèche de notre coté sera de courte durée quand Frint endort les 3/4 des kobolds et cultistes que nous nous empressons d'achever en plein sommeil, en leur souhaitant de faire des jolis rêves. Hélas pendant le combat, Félicien "glisse" du rempart et se croûte comme une merde, telle une tomate trop mure s'éclatant sur le pavé.

L'assaut sur la porte principale a aussi été subjugué, et on dresse des barricades de fortunes. Je ramène Félicien, enfin ce qu'il en reste, en lieu sur quand un grondement se fait entendre : le dragon se joint à la fête et son souffle emporte une partie des remparts et envoi une bonne poignée de gardes vers un monde meilleur. Fort heureusement il ne s'acharne pas.

Le moral n'est pas au beau fixe et on attend tristement notre fin dans ce village de merde. Un émissaire se présente à l'entrée du fort. Un humanoïde avec une tête de dragon (c'est visiblement un thème récurent dans cette secte). Il dit qu'il se sont bien amusés à piller le village mais comme il n'y plus grand chose à piller ils vont partir maintenant.

Il propose un duel contre la vie des prisonniers qu'ils ont capturer. Félicien, toujours aux portes de la mort, se propose immédiatement. Je suis vraiment entouré d'une bande de crétins aux tendances suicidaires. Comme je l'aime bien ce petit halfling, et vu son état, je me propose également mais je suis pas super chaud, le draconien a l'air sacrément balaise.

Altae se propose également, et comme il a l'air d'avoir une dent contre les dragons, il semble être le candidat idéal ! Je ne sais pas trop ce qu'il compte faire avec son arc contre cette monstruosité musclée mais peu m'importe, mieux vaut lui que moi. Après tout mourir en duel va à l'encontre de mes principes religieux (oui j'en ai beaucoup !).

Altae réussit à lui décocher une flèche, qui n'a pas vraiment l'air de le déstabiliser et une fois le corps à corps engagé il est clairement surclassé et mis en charpie. Bizarrement le monstre tient parole et libère les prisonniers et s'en va d'un air satisfait. Tilith se précipite pour éviter le trépas à notre suicidaire courageux ranger.

De mon point de vue tout s'est bien passé. Nos actions d'éclat vont permettre de nous faire bien voir et de s'intégrer facilement. Bon bien sûr le village est a moitié brûlé, la plupart de ses richesses ont été pillés et une bonne partie de la population s'est fait massacrer, mais j'ai envie de dire c'est pas mon problème...

Avatar du membre
DanRev
Centaure jarjarois
Messages : 251
Enregistré le : lun. 4 avr. 2016 20:53
Date de naissance : 15 mai 1978

Re: Carnets de Voyage

Message par DanRev » lun. 19 mars 2018 17:09

Session 3

Le soleil, un air pur mélangé aux effluves de cadavres et de maisons fumantes. C'est une belle journée qui commence. "Bring out your dead !" s'exclament à l'unisson Tilith et Frint qui aident les pauvres villageois à enterrer leurs proches. Tilith recherche les personnes qu'il était venu voir mais hélas eux aussi font partis du lot de défunts. Plus terre à terre, je me rend au camp de fortune dressé par les assaillants mais il n'y a rien d’intéressant.

Un garde vient nous chercher, le gouverneur souhaite nous parler. Le groupe est réuni dans le donjon à l'exception de Félicien aka Bargodil qui reste introuvable depuis la nuit dernière. Nighthill ne tarit pas d'éloges, il faut dire que sans nos interventions, le moulin aurait brûlé, condamnant les survivants à la famine. Mais il n'y aurait pas eu de survivants, juste des morts et prisonniers, vu que l'assaut sur le fort aurait probablement été couronné de succès.

On leur a sauvé la mise et plutôt deux fois qu'une, et c'est pas fini. En effet Escobert et Nighthill aimerait qu'on suive la cohorte des assaillants jusqu'à leur camp principal. Une mission d'éclaireur, établir les forces en présence, en apprendre plus sur leurs leaders et si possible faire évader les prisonniers.

Une bourse bien garnie achève de me convaincre de la nécessité de cette opération, en attendant d'éventuels renforts de Baldur's Gate ou Candlekeep. On nous confie aussi une paire de potions de soins et on va faire un tour dans l’échoppe locale ou il ne reste plus grand chose vu qu'elle a été saccagé par les kobolds.

Un moine nommé Leosin nous demande de faire libérer son maître, Neosim qui a été capturé par les cultistes. Apparemment ces moines enquêtaient sur le culte. Comme on y allait pour libérer les autres prisonniers ça ne change pas grand chose pour nous. Fait pas bon d'être moine ces temps-ci, ils feraient mieux de tous rester dans leur monastère et manger du riz.

Suivant Altae, on se met donc en route, direction le sud-est. On observe de la fumée au loin, et en s'en rapprochant discrètement on tombe nez à nez avec l'arrière garde des cultistes entrain de s'engueuler avec des kobolds. A couvert derrière des rochers, on se permet de les prendre en embuscade alors que les kobolds s'éloignaient pour établir leur camp un peu plus loin. Une pluie de flèches et de feux divins et profanes s'abat sur eux et en même pas une minute, ils sont tous morts, y compris le dernier des cultistes que nous devions capturer...

L'application d'une simple directive est visiblement trop compliquée pour mes crétins de compagnons et je me fais du soucis quand nous atteindront le camp principal...je me prépare mentalement à courir vite, très vite.

Peu de temps après nous tombons sur une sorte de canyon et on repère des mouvement en hauteur. Visiblement nous sommes attendus et cette fois c'est au tour des cultistes de nous tendre une embuscade. Mais on ne tombe dans le panneau et on reste sagement sur le coté ouest de l'entrée. C'est un combat plus tendu qui s'engage alors qu'Altae et ma pomme escaladons la paroi.

Les cultistes sont nombreux, fort heureusement la plupart de ceux qui étaient de l'autre coté se croûtent misérablement en descendant la pente. On repère aussi Bargodil qui, pour une raison inconnue, faisait route avec eux mais vu qu'il s'empresse de trucider un cultiste, il faut croire qu'il est dans notre camp.

De notre coté, les choses sont plus difficiles vu que la moitié du groupe est resté en bas, comme des lâches. Altae et moi encaissons le brut de pomme de l'assaut, ils sont menés par une sorte de sergent qui n'a pas l'air de rigoler et deux des acolytes sont des lanceurs de sorts. Au prix de nombreuses blessures et d'un Altae TKO, nous finissons quand même à avoir le dessus.

Alors que nous récupérons, Bargodil prends assez mal nos légitimes demandes d'explications. Il prends très mal les insinuations de Frint et le ton monte entre les deux. Bargodil se lance dans une diatribe et on en prends tous pour notre grade. Difficile de croire qu'autant de mauvais caractère peut être contenu dans un si petit être.

Vexés, Frint s'en va d'un coté, et Bargodil de l'autre. Altae, Tilith et moi-même sommes donc promus au rang de baby-sitter et on essaye tant bien que mal de les convaincre de rester. Pas sur que ça réussisse, mais une petite voix au fond de moi me dit que c'est peut-être pour le mieux. Le manque flagrant de coordination et d'esprit d'équipe va probablement causer notre perte au camp, et sans le mage et le halfling j'arriverais certainement à convaincre Altae et Tilith de faire demi-tour.

Après tout, mourir pour libérer des paysans va à l'encontre de mes principes religieux.

Avatar du membre
DanRev
Centaure jarjarois
Messages : 251
Enregistré le : lun. 4 avr. 2016 20:53
Date de naissance : 15 mai 1978

Re: Carnets de Voyage

Message par DanRev » mar. 20 mars 2018 03:57

je me prépare mentalement à courir vite, très vite.
Devines quoi journal ? Au moment ou j'écris ces lignes, le souffle me manque, mes poumons sont en feux et j'ai laissé derrière moi cette bande d'abrutis. Dans mes bras, le quasi-cadavre du demi-elfe qu'on devait sortir de là. Avec un peu de chance, notre arrière garde composée d'Altae, Tilith et Frint ainsi que quelques paysans qui vont probablement tous se faire rattraper, et servir de pot de chambres ambulants, m'offrira une diversion suffisante pour rejoindre Greenest.

Je n'ai pas le temps d'épiloguer mais visiblement le concept du 5 vs 200 échappe à certains et pourtant je ne suis pas vraiment une lumière. Si seulement ces idiots s'étaient contentés de foutre le feu et de profiter de la panique, mais non. Je leur souhaite bonne chance, sur ce je vais vider ma gourde et courir toujours plus vite, au pire je leur lâche le demi-elfe.

Après tout crever pour sauver un moine va l'encontre de mes principes religieux.

Avatar du membre
DanRev
Centaure jarjarois
Messages : 251
Enregistré le : lun. 4 avr. 2016 20:53
Date de naissance : 15 mai 1978

Re: Carnets de Voyage

Message par DanRev » lun. 9 avr. 2018 18:31

Laissant derrière nous les restes de Bargodil entrain de se faire transformer en pâté pour Drakes, on arrive finalement à rejoindre Greenest avec le moine et quelques prisonniers.

Un conciliabule a lieu dans le fort, Eosil nous apprends un peu plus sur ce culte maléfique qui s'est soudainement mis à vénérer Tiamat (ça à l'air d'en effrayer certains, perso je ne sais même pas qui c'est..) et sur sa structure interne.

Un homme-dragon au nom imprononçable est en fait le sous-fifre d'un homme-dragon au nom imprononçable qui est lui-même le sous-fifre d'un 3èm homme-dragon au nom imprononçable. Nous voilà bien avancé.

En fait on ne leur apprend rien qu'Eosil ne savait pas, mais si on avait pas sorti Eosil de là, personne n'en aurait jamais rien su, c'est donc grâce à nous.

C'est toutefois un peu léger et on nous demande donc de retourner sur place, pour essayer d'en apprendre plus et observer d'éventuels mouvements de troupes. Cela désole Frint qui trouve que c'est grosso-merdo un plan pourri mais comme il n'a pas de meilleure idée, il nous accompagne quand même.

On nous fournit des montures, quelques pigeons ainsi qu'un nain puant et à moitié à poil portant le doux nom de Ragual. Et re-belote

Le camp semble désert et les tours de guets sont vides. En s'approchant discrètement on observe ce qui semble être une bande de chasseurs entrain de se reposer près d'un feu de camp. Frint les endort tous et ils finissent bâillonner et ficeler. Un bon coup de boule plus tard, le premier à se faire interroger nous explique qu'ils ont simplement été engagé pour fournir de la nourriture aux kobolds réfugiés dans la caverne.

Foutaises ! Ragual le décapite illico-presto pour mensonges éhontés et pour foutre la pression aux deux autres. Bizarrement ils ne changent pas de registres, le 2nd commence même à se pisser dessus et c'est vrai qu'ils ont vraiment l'air de chasseurs, uniquement équipés d'arcs et de couteaux.

S'ensuit un grand déballage moral entre Tilith et Altae, partisans de les laisser partir et Frint, Ragual, ainsi que ma pomme, désireux de s'en débarrasser.

Ma logique me semble implacable, s'ils sont des mercenaires aux services du culte, ils méritent la mort. Si ce ne sont que d'humbles chasseurs ayant la malchance d'avoir des kobolds comme employeurs, alors il vaut mieux les faire disparaître pour qu'il n'y ait pas de témoins du terrible crime commis par Ragual.

Le débat s'enlise et comme je m'en fous un peu en fait (pas moi qui ait buté le chasseur après tout) je les laisse déblatérer leurs arguments. Finalement Frint s'en va, c'est sa spécialité on dirait. Du coup Ragald se retrouve un peu seul et finalement les chasseurs sont libérés, et remercient l'Elfe et l'Aasimmar de leurs appuis. Apparemment avoir les oreilles pointues procure une certaine forme de fibre morale.

On se dirige vers la grotte, près de l'entrée, une bande de cultistes tentent de nous prendre en embuscade, ce qui va à l'encontre de mes principes religieux et donc 20 secondes plus tard, ils sont tous en route vers les neufs enfers et on s’engouffre dans les profondeurs de la terreuuuu.

Avatar du membre
DanRev
Centaure jarjarois
Messages : 251
Enregistré le : lun. 4 avr. 2016 20:53
Date de naissance : 15 mai 1978

Re: Carnets de Voyage

Message par DanRev » lun. 16 avr. 2018 03:06

Dans cette grotte nous trouverons :

Des Kobolds, qui seront charcutés.

Des Drakes, à qui j'ai fait comprendre qui était le patron, et contemple l'idée de les emmener avec nous pour s'en servir de chiens de gardes.

Des Berserkers, qui ont finis occis.

Ainsi que notre copain, l'homme dragon à la peau bleu qui a bien failli avoir ma peau, mais comme cela va à l'encontre de mes principes religieux, je suis vivant et il est mort.

J'ai cassé mon épée à deux mains en frappant trop fort un des berserkers :( c'est une chance que l'un d'entre eux en avait une de rechange.

Reste à décider de la suite des opérations.

Avatar du membre
DanRev
Centaure jarjarois
Messages : 251
Enregistré le : lun. 4 avr. 2016 20:53
Date de naissance : 15 mai 1978

Re: Carnets de Voyage

Message par DanRev » mar. 5 juin 2018 21:13

En continuant à explorer la grotte :

More Kobolds (dead)
More Kobolds avec des ailes (dead)
More Cultistes (dead)
3 oeufs de dragons, omelette géante courtesy of Ra'gal
Une monstruosité qui se camoufle en stalagmite géant, elle est toujours dans la grotte et se porte bien aux dernières nouvelles.
Un paladin de Kelemvor qui aime se fouetter avec des orties, envoyé en renfort pour nous aider.
Notre copine aperçu pendant l'assaut de Greenest (dead)
Le courage de Frint (dead)

Notre hypothèse est que cette solide base arrière restait sur place pour veiller sur les oeufs (il y a une maman quelque part qui ne va pas être contente)

Nous rentrons donc victorieux à Greenest, sans Frint, tafiole et voleur de chevaux de son état et avec notre nouveau compagnon Sir Ulricht ainsi qu'un cultiste alcoolique qui a ronflé pendant les combats.

Là-bas on fait le bilan, on panse nos plaies et en profitions pour souffler un peu avant de repartir vers Elturel ou nous attendent Eosil ainsi que son allié le paladin de l'ordre du gantelet dont j'ai oublié le nom.

Hélas pendant le trajet Ra'gal s’accoquine avec notre prisonnier qui profite d'un instant de faiblesse pour enfoncer la hache de Ra'gal dans le crane de ce dernier. Il se fait flécher comme une merde ensuite alors qu'il tentait de s'enfuir.

Plus tard, un homme laid comme un poux se faisant appeler Jotol Toto est la cible d'une attaque de brigand que nous mettons facilement en déroute. Il était l'écuiller du père de Sir Ulrich et a visiblement de tragiques nouvelles à lui annoncer même s'il attendra presque une semaine plus tard pour le faire.

Peut-être voulait-il éviter de le faire pendant le trajet....trop d'orties dans les forets environnantes...

Répondre

Retourner vers « D&D 5 "Hoard of the Dragon Queen" par Zariel »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité