Journal de la Magistrature

Image
Avatar du membre
Acenor
Banshee
Messages : 325
Enregistré le : lun. 26 nov. 2012 18:13
Date de naissance : 25 janv. 1996

Re: Journal de la Magistrature

Message par Acenor » sam. 6 oct. 2018 06:14

Image

NOURRITURES POUR COCON


Obéir au ordre du lache de Taidana fus la chose la plus dur de ma vie... mais l'honneur de ma maisson etais en jeu... Et je devais respecter la volonté insitant du regard de mes camarade me supliant de ne pas faire de bêtise... Puis kumo coullas le bateau... Vide noire... a mon reveille le cris des homme crabe résonne encore a mes oreille... Je bouillonne de rage... Je me calme rapidement mais sur l'honneur de mon clan je ne faillirais plus quand la vie des autre est en jeux, je le jure...

La rummer d'attaque dans le village Burakumin de "Mura Sabishii Toshii" nous motivas a amenez une petite troupe a l'assaut du village pour sauvais nos camarades dont Doji Fumitosan partis en éclaireurs.

A notre arriver les etas dans la rue fuyez notre arrivés comme des petite souris des champs fuyant nos pas.
Une odeur insoutenable de viande porcine flotter dans l'aire et les lumière d'un feux aux loins annoncés rien de bon... une fois sur place en formation de combat on encercle les gens rester pres du feu, il n’étais pas armée et sembler apeurer pas seulement par nous mais aussi par les flamme.

Apres un discoure de ma pars un personne un peu plus courageuse que les autre nous indiquer que tous les samourai avais suivis le chef du Burakumin du nom de Poussière dans la forêt. Nous nous divisionnisme en deux groupe, un groupe menez par notre Shugenja resta pour surveillez les villageois et l'autre groupe avec 7 soldat, Ujirosan, Yoshisan et moi même.

Apres quelque heures a s'enfoncer dans la foret je me rendis vite compte que la foret étais anormalement silencieuse et un auras oppressent planner au tour de nous. Nous continuâmes prudemment pour l'honneur de nos clans et pour sauvais notre ami malgré les risque de tomber sur de la magie d’outre monde et donc de ne pouvoir rien faire contre elle sans Shugenja... Plus profondément une petite péris calme c’était forcement un piège alors je pour évité a mes amis de tous tomber dessus je partis en éclaireurs .
Une fois dans la péris je vis des forme dans les fourré cacher prés a m'attaquer en ambuscade, mais j’étais trop perspicace et vive pour eux.
Huit cocon étaient répartis dans clairière, l'idée que nos amis étaient peut être insupportable néanmoins...
Une parlementation avec un esprit ouverte appuyer par la charger dissuasive d'une ligne de soldat ne suffit pas a les dissuader. Il charger sur nous comme des bête enrager avec leur simple coup poing encaisser pars nos armure, la bave au lèvre et le regard de démens.
Non étions néanmoins obliger d'abrégé leur souffrance... Oui car ils il était sous l'emprise d'un créature de forme quasiment Arachnides attacher a leur nuque tel des sangsue.
Pendant que les autre fouiller fouiller les cocon (ne contenant malheureusement pas nos amis mais seulement leur affaire...) puis les détruire... Je partis en éclaireur au a l'entoure a la recherche de trace que je trouvis dans un petit chantier avant de me faire attaquer pare une araignée Géante enfant de kumo (certainement) descendre des arbre et me mettre dans son cocon en seulement moins de temps qu'il n'ens faut pour le dire.
Si je n'avais pas arracher le cocon de toutes ma force j'aurais certainement finis comme mes camarade.
Je crier a l'aide alors que l'araignée fourbe fuis, j'eu juste le temps de lui décocher une flèche qui la la blessa grièvement au patte arrière.
Une fois mes amis arriver sur les lieux l'araignée étais déjà loins.
Nous suivirent c'est trace jusqu'aux fleuve ou s’arrête les traces.. à coté de petite baraque isolée est abandonner
Nous sonne donc rentrez aux village Burakumin est avons promis de les protéger si il coopérés avec nous car il en vas de notre devoirs...

Wistan
Timonier Korrigan Timide
Messages : 34
Enregistré le : lun. 12 juin 2017 12:58
Date de naissance : 09 oct. 1984
Localisation : 39110
Contact :

Re: Journal de la Magistrature

Message par Wistan » lun. 8 oct. 2018 08:20

Tandis que nous attendions le retour de Poussière, le chef du village des étas, Doji Tsuyo et une dizaine de cavaliers arrivent. Nous faisons le rapport des derniers événements et il nous informe que nous sommes attendus chez la gouverneur. Nous faisons un détour à la magistrature pour nous rafraichir, Hayate est toujours absent. Nous nous rendons au palais où la gouverneur s’interroge sur notre rapport. Umi’Oji lui explique l’invasion des araignées géantes dans la forêt mais Ujiro lui raconte l’incident du bateau fantôme. Ensuite, elle nous présente Kakita Saya, qui rejoint notre groupe et Ujiro est promu Magistrat.

De retour à la magistrature, nous fêtons dignement ça puis nous allons enfin dormir après plusieurs jours sans dormir. Après le petit déjeuner, nous nous entrainons tous ensemble dans la cour de la magistrature, Kakita Saya contre Kakita Yoshi et Daidoji Ujiro contre Yorimoto Umi’Oji. Yoshi et Umi’Oji sortent vainqueurs de leur combat respectifs. La thé partie étant l’après midi, nous faisons un briefing et Ujiro explique son plan. Une hennin, Taro, se présente à la magistrature car son mari, Hiro, est porté disparu. Nous décidons de nous rendre chez elle pour commencer à enquêter.

ludo199
Centaure jarjarois
Messages : 255
Enregistré le : sam. 2 mai 2015 15:24
Date de naissance : 19 déc. 1991
Localisation : Gironde

Re: Journal de la Magistrature

Message par ludo199 » sam. 13 oct. 2018 22:39

L'enquète pour retrouver Taro, l'hennin qui a disparu, commence. Le groupe composer de Kakita Yoshi, Yorimoto Umi'Oji et Kakita Saya, vont questionner le tenant la taverne (celle-ci est connu pour produire le saké de la région). Le groupe découvre qu'avant de disparaître Taro avait entretenu une conversation avec un moine de la région.

Une fois, ce petit moment de détente passé, le groupe rejoins le magistrat, Ujiro Daidoji afin de faire des achats pour la cérémonie du thé qu'organise Doji Mihako. Umi'Oji achète un criquet porte-bonheur pour Yogo Kimiko, Ujiro un éventail et Saya une calligraphie pour l'offrir à Mihako.

Plus tard, le groupe décide d'aller à la cérémonie. Lors de cette cérémonie, nous discutons avec Yogo Kimiko (qui semble avoir une histoire avec Umi'Oji), et une shugenja du dragon Tamori Nadeshiko (qui est la soeur de Tamori Emina et lui ressemble beaucoup selon les dire des courtisanes).
Puis le groupe vint à discuter avec les yojimbo, Otaku Junko, une bushi du clan de la Licorne, Bayushi Arihito, un bushi du clan du Scorpion (qui semble ne pas apprécier Umi'Oji) et Hida Kuro, une bushi du clan du Crabe (Saya semble la connaitre et rougit bizarrement à sa rencontre).

Puis, Saya vint à discuter avec les autres courtisans, Daidoji Ayano, Kakita Aoshi, Doji Taminoko, 3 courtisanes du clan de la Grue, Asako Megu du clan du Phénix, Yorimoto Nahomi, Ide Tadaji courtisan du clan de la licorne, On peut aussi ajouter Doji Akae, l'une des personnes les plus riches de la ville et Yasuki Yosei (les 2 vont boire une bouteille de saké à l'écart). Saya essait d'obtenir des informations sur Doji Tsuyo qui est absent et apprend des événements passé avec Tamino Emina (apparement elle aurait raconté des mensonge sur ce Tsuyo).

Puis vint le moment des démonstrations de peinture. Deux samouraï se distinguent des autres, Aoshi qui a réalisé une peinture du magistrat particulièrement réaliste et époustouflante, ainsi que Saya qui s'est inspiré des tatouages traditionnelles pour réaliser son paysage avec une grue, qui a surpris les intervenants.

Aussarel
Timonier Korrigan Timide
Messages : 34
Enregistré le : ven. 23 juin 2017 23:07
Date de naissance : 11 août 1999

Re: Journal de la Magistrature

Message par Aussarel » mer. 17 oct. 2018 01:23

Et bien en voilà une journée chargé.
A la thé partie mon portrait fait par la petite Aoshi a remporté le premier prix !
Très bien pour elle j’espère que cela lui remettra un peu de baume au cœur.
Umi'oji de son coté est je suppose tombé sous les charmes de sa demoiselle Scorpion et est resté chez elle toute la soirée. Il se paye du bon temps, pourquoi pas après tout je devrais peut être faire de même un de ses jours.

Avec Yoshi-san et Saya-san nous avons raccompagné le groupe de demoiselle dans leurs maisons respective. Kakita Aoshi-san à qui je promet de rendre visite. Doji Taminoko qui me fait du charme. C'est une jolie jeune fille qui à grandit dans le luxe de notre ville, pas vraiment mon type.
Et Daidoji Ayano qui j'imagine sera la prochaine à être enlevé.

Toute la soirée Yoshi fit le guet et remarqua qu'un homme essayait de pénétrer dans la maison de la jeune fille. Il alla à sa poursuite mais l'homme qui ressemblait trait pour trait à Doji Tsuyo gagna du terrain en lui laissant une sorte de boule contenant du gaz endormant. Le jeune Kakita résista à ce premier assaut. Il continua de le poursuivre à travers la maison ou il vit Doji Tsuyo capturer Daidoji Ayano. Yoshi l'attaqua mais à peine le temps d'essayer que l’agresseur lui lança une autre capsule de ce gaz endormant. Avant de sombrer dans le sommeil Yoshi eu le temps de lui lancer son wakisashi qui le toucha à la jambe. Ce dernier lâcha un cris féminin avant de s'enfuir.

Je demande à Saya-san d'inspecter le quartier des restaurant peut être trouvera t'elle quelque chose d’intéressant.

De mon côté je me prépare pour mon rendez-vous avec Eriko.
Cette dernière me confirme bien que je trouverais des araignées demain et que ça portera un coup au Seigneur Kumo. Elle me dit aussi que Hayate-san est en grand danger et que je devrais aller voir du coté de l'ambassade phœnix. Également je lui confie que je m'engage avec elle pour vaincre le seigneur Kumo.

Je pars retrouver Saya-san et nous allons vite tous deux rejoindre l'ambassade phœnix ou nous croisons le Yoriki d'émeraude Shinjo Kang qui avec son chien nous fait remonter la piste d'Hayate qui se serait fait piéger par Doji Fumito toujours vivant visiblement.
Ils nous emmènent dans une petite cabane ou Fumito en sors. Malgré les réticences de la jeune Kakita, je l'attaque mais cette dernière est plus rapide que moi et lui porte une attaque qui ne le touche pas mais qui le déséquilibre. Je profite de l'ouverture pour lui sauter dessus. Je lui perfore le ventre d’où sorte des pattes arachnoïdes. Je ne laisse pas la bête se former et la coupe en deux.
Je m'attaque au cocon à coté qui je sais contient mon ami. Saya m'aide à l'ouvrir cette chose, Après qu'une grande lumière blanche nous aveugle, Hayate apparaît finalement. Ce dernier nu comme un vers agit bizarrement. Nous saurons plus tard qu'il a perdu la mémoire. Son dernier souvenir est d'être arrivé a Mura Sabishii Toshi.

Nous retrouvons Yoshi avec qui nous rentrons à la magistrature. Nous faisons un gros point sur tout les événements, je raconte à Hayate tout ce qui c'est passé depuis notre arrivé en ville et je raconte aussi la personne d'Eriko à Saya. (en évitant bien sur de parler de son volonté de vengeance sur la gouverneur).

Puis Yoshi nous raconte sa soirée. Je sais maintenant qui sont les personnes qui se servent de Doji Tsuyo pour commettre ses horribles agissement. Il s'agit soit de Tamori Emina soit de sa sœur actuellement en ville Tamori Nadeshiko. Nous allons discuter avec cette dernière. Ce sera le moment pour Saya de briller.

D'ailleurs la jeune Kakita a reçu la visite nocturne de son amie et amante Hida Kuro.
Les couples se forme donc. Umi'oji et sa scorpione, Saya et sa crabe Hayate et je suppose sa phœnix. Il ne manque plus de trouver pour se petit Yoshi une demoiselle. Pourquoi pas une mante ? Yoritomo Nahomi est de nouveau sur le marché...
De mon coté je me dois de tenir la baraque. Mes Yorikis peuvent s'amuser, je me dois pour eux et pour Naho de rester vigilant. J'ai fait l'erreur une fois de baisser ma garde et cela ma presque tout coûté. J'ai beaucoup trop de personne importante ici, il ne leur arrivera rien je le jure !!!

Avatar du membre
Brin d'if
Initié Actarusien
Messages : 27
Enregistré le : lun. 12 févr. 2018 21:33
Date de naissance : 05 sept. 1987
Localisation : Nantes

Re: Journal de la Magistrature

Message par Brin d'if » mar. 6 nov. 2018 20:36

Daidoji Yugure san, Gunso de l'armée Grue, m'a contactée pour répondre à l'appel du Magistrat local de Mura Sabishii Toshi, Daidoji Ujiro sama. Il était question d'araignées géantes infestant les forêts avoisinantes. En arrivant au palais, j'ai pu saluer le Magistrat et ses quatre Yoriki… Très prestement. Ils semblaient extrêmement pressés de partir en forêt, comme si échangé quelques politesses était impensable dans cette situation, qui durait pourtant depuis bien longtemps.

Après une très courte discussion stratégique, j'ai dû laissé en hâte Nami chan à un serviteur heimin inconnue du palais. Je ne peux qu'espérer qu'il se montrera à la hauteur de cette tâche et que ma jeune soeur aveugle n'aura pas à souffrir de cet abandon.

Daidoji Ujiro sama a décidé d'envoyer Daidoji Yugure san vers le sud avec ses cent vingt hommes. Il tient sans nul doute ce Gunso en très haute estime pour lui laisser seul le commandement de cette partie de la mission. Je n'ai malheureusement pas l'honneur de bien connaître Daidoji Yugure san, n'ayant pu le saluer qu'en de rares occasions, mais je m'efforcerai de corriger mon ignorance.

Nous sommes nous même partis vers le nord avec mes hommes. Je dirige depuis près de six mois vingt habiles archers et soixante courageux bretteurs. Nous n'avons encore jamais remporté de bataille digne d'être contées, mais ce n'est que par manque d'occasion et je ne doute pas des aptitudes de mes hommes ! Ils ont d'ailleurs par la suite prouvé leur compétence.

Après avoir battu la forêt quelques heures, disposés en ligne pour couvrir un maximum de surface, nous avons enfin débusqué nos ennemis. D'immenses araignées monstrueuses se sont jetées sur nous du haut des arbres, et nous les avons accueilli tant de nos sabres que de nos flèches ! Plusieurs Eta possédés peuplaient les rangs de l'ennemi. Si mes hommes ont su montrer leur courage, je dois avouer que le Magistrat et ses Yorikis n'étaient pas en reste. Leurs talents au combat semble inversement proportionnel à leur éloquence ! Et ils se sont montrés très habiles aux armes.

Après actions d'éclat et duels contre ces créatures méprisables, nous avons pu vaincre l'ennemi, ne déplorant que peu de perte. J'ai pu alors m'instruire des coutumes… Exotiques du clan de la Mante. Yoritomo Umi'Oji a pour je ne sais quelle raison décidé "d'adopter" quatre eta qu'il a cru bon de sauver des créatures honnies. Si il est bon de préserver les ressources de son seigneur, j'avoue avoir quelques difficultés à comprendre la relation qu'il entretient avec des Hinins parfaitement inconnus, mais sans doute s'agit t-il d'une coutume des îles ?

Une fois ses affaires réglées, nous avons pris la route du Temple où Daidoji Ujiro sama pense trouvé Kumo, l'Oni dirigeant ces troupes obscures… Je crains que l'avenir ne soit pas aussi aisé, même si le Temple semble désert et abandonné. Pourtant, je mènerai mes hommes au combat pour qu'ils puissent prouver leur bravoure. Je ne peux en aucun cas décevoir ma famille.

Avatar du membre
Acenor
Banshee
Messages : 325
Enregistré le : lun. 26 nov. 2012 18:13
Date de naissance : 25 janv. 1996

Re: Journal de la Magistrature

Message par Acenor » mar. 6 nov. 2018 23:29

Image

Apres la tea party.


Le lendemain matin de la tea party je me suis réveiller tot pour me rendre dans les archive de la magistrature.
Les beigner sucrer pour mes collegue remis a servervant, je me mis au travaille a la recheche des documents sur une affaire d'agression concernant Tamori Emina qui datent d'il y a 3 mois.
Les document mal ranger de cette margistrature commencer reelement a magacé quand le magistra et les autre entraire dans les archive.
J'informer le magistra des info que kimiko tous en omettant de parler mes activités du soir, pour les document et les pertes de mémoires qui semblent correspondre à une poison que l'on peut trouver chez le clan Araigné.
Apres avoir continuer les recher avec l'aide de mes camarade, nous trouvame belle est bien des document atestant d'une plainte d'agression envers le fils de la gouverneur, cette affaire avais efectivement fais scandale.

Un fois nos recheche finis nous somme sortis pour une chasse a l'araigner organisé par notre Mastrat...
Mais en sortant de la magistrature la chef de l'armer Grue nous y attender aconpagner d'une petite fille du nom de Doji lizuna.
Elle as l'aire d'une bonne éclereuse et manie surment l'arc.
Elle est pas non plus dénuer de finesse comme les autre membre Grue.
Et c'est cheveux ne sont pas teind en blanc, j'ignore pourquoi mais c'est toujours mieux sans.

Un fois en route nous fime une breve alte au village eta et nous reprime notre route accompagner d'une petite Compagnie d'homme diriger par Daidoji Ujiro san et commander par la Doji.
Sur les trace de l'arraigner et apres plusieur heures nous tombame sur un nid de 6 araigner et de ces fidel eta contrait et enrager mais un peu mieux armé que les premier.
Daidoji Ujiro et moi combater sur la ligne de frond avant de se retrouver séparer. Doji lizuna Garder nos arrire, Doji Fumito et Kakita Saya en ligne intermediaire...
Plutard dans la bataille chacun avais un duel avec une araigner sauf moi qui affronté le plus de sbir possible pour sauver leur vie de l'influance des araigner d'outre monde. J'ai reussi ma tache meme si j'ai bien souvers et je suis allez aidez la chef de geurre Doji lizuna san qui se retrouver au contact contre son araigner alors qu'il ne maitrisse mieux son arc.
Daidoji apres avoir tuer son araigner et allez aider kakita Yoshi qui c'est fait attaquer par surprise et na pas la force de se deffaire de la toille et a l'aide du shugenja qui lui aussi etais au contact d'une araigner.
Apres avoir vaincue les ennemis nous avons soigner nos blesser et intéroger les eta qui n'avais pas d'info uttile. J'ai lutter pour proteger c'est état de la mentalité reducteur Grue.

Ensuite nous somme allez au temple de l'eau qui dors tous en entrant discetement avec la Doji aussi discretement que des ombre... et nous nous attendions au pire.

Iluvatar
Anarchiste Damnyesque
Messages : 16
Enregistré le : mar. 20 févr. 2018 12:08
Date de naissance : 08 juin 1986

Re: Journal de la Magistrature

Message par Iluvatar » lun. 12 nov. 2018 12:27

Ça y est, nous allons enfin en savoir plus sur ce fameux temple. Nous attendons fébrilement le retour de Doji Iizuna san et de Kakita Yoshi san, partis tous deux en éclaireurs.
Pendant ce temps, j’essaie de méditer un peu pour me préparer à l’épreuve à venir. Peine perdu, la tension est trop forte ! L’image obsédante qu’il me reste de ma capture par les araignées ne cesse de me revenir en tête : Cette lumière qui semblait émaner du temple ! Est-ce le présage d’un dénouement heureux pour cette affaire ou d’une fin funeste ?

Nos deux éclaireurs reviennent enfin. Je suis immédiatement rassuré, ils ne semblent pas inquiétés.
_ « Tout est calme, il n’y rien autour du temple » nous indique Doji Iizuna san.
_ « J’ai réussi à déchiffrer le nom du temple » rajoute Kakita Yoshi san , « il s’agit du temple de l’eau qui dort ».

Nous nous concertons quelques instants, personne ne semble avoir déjà entendu le nom de ce temple.
Rapidement, nous nous mettons d’accords. Notre groupe de magistrat mené par notre magistrat et accompagné par Doji Izzuna san va entrer explorer le temple pendant que les soldats Grues vont l’entourer.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Toujours très professionnelle, Doji san donne quelques ordres et immédiatement le temple est encerclé.

Notre petit équipe s’approche du temple. Malgré les événements que nous venons de traverser, je suis étonné. Un sentiment de quasi-quiétude règne autour du temple. Nous ne pouvons y discerner aucun mouvement, ni aucun bruit.

Notre magistrat pousse sur la porte pendant que les bushis fourbissent leurs armes. La porte souvre dans un profond grincement et immédiatement une forte odeur de renfermée nous envahit.

Daidoji Ujiro san se tourne vers nous et chuchote :
_ « C’est sombre, mais je ne vois personne »

Rapidement nous entrons et les bushis se répartissent pour sécuriser l’intérieur.
En effet, c’est vide.
La pièce ne compte qu’une statue et le reste des échelles qui devaient mener vers les étages supérieurs. C’est très poussiéreux et l’odeur est extrêmement prégnante. Le temple semble avoir plusieurs siècles et je me surprends presque à marcher sur la pointe des pieds pour ne pas déranger les vénérables esprits qui ont pu y habiter.

Je m’approche de la statue. Elle est faite de bois et est posée sur un socle de pierre. Elle représente un homme vêtu d’un kimono qui tient un bâton dans une main et un rouleau de parchemin dans l’autre.
Il semble serein, ce qui étrangement vient conforter l’impression que j’avais eu en approchant du temple. En regardant de plus près, j’aperçois sur le bâton des anneaux incrustés de pierre de couleur jaune, ocre et rose.

Sur le socle, une inscription est en partie lisible « Asashina Tsunemoura ». C’est donc un temple dédié à l’un de mes ancêtres !

« Là ! » s’exclame Kakita Yosi san. Il nous désigne une pierre qui semble fermer un compartiment dans le socle.
« Mince, le raccord avec le reste du compartiment est trop parfait, impossible d’avoir la moindre prise pour ouvrir la cache ! » s’exclame-t-il.

Après avoir passé du temps à sonder, pousser, tirer, râler, gratter, pester, racler, grogner… nous devons nous rendre à l’évidence. La pierre ne bougera pas d’elle-même.

« Je vais demander l’aide des Kamis » dis-je à mes camarades.
« N’avez vous pas peur qu’un les Kamis soient souillés ? » me demande Doji Iizuna. san
C’est vrai. Même s’il est faible, le risque existe. Et pourtant :« Les kamis de la terre ont étés bons de répondre à mes prières dans la forêt, je vais essayer ».
Afin de commencer en douceur, j’adresse ma première prière aux espiègles Kamis de l’aire afin d’invoquer de cet élément sous la pierre. Je sens immédiatement les kamis s’approcher et virevolter autour de nous. Ils s’engouffrent dans la pierre et un souffle de vent commence à sortir en sifflant par les fentes autour de la pierre en chassant la poussière tout autour.
« L’aire que les Kamis ont bien voulus faire apparaître sous la pierre n’est pas suffisamment fort pour déplacer la pierre, je vais implorer l’aide des kamis de l’eau ».
Dès que je commence mon incantation, l’évidence m’apparaît. C’est bien un temple de l’eau. Je sens la présence de nombreux et puissant esprit de cet élément.
Une fois encore les kamis répondent à ma prière et de l’eau commence à suinter de la fente entre la pierre et le socle. Petit à petit la pression augmente, la pierre commence à bouger et « Voilà ! » Je parviens à saisir la pierre et la déloge de son emplacement. Je plonge la main dans l’eau et sort un étui à parchemin.

Je le dévisse et en sort un parchemin. Par bonheur, il ne semble avoir été mouillé.
Avec milles précautions, je le déplie et commence à lire.

Je reconnais immédiatement le langage secret utilisé de tous temps par la famille Asahina pour écrire les prières aux kamis.
« C’est un sort, mais le langage est vieux et complexe, je vais avoir besoin de quelques minutes ».
Fébrilement, je commence à essayer de le déchiffrer. Le parchemins est vieux et le papier de riz grise sous mes doigts. De nombreux symboles sont difficiles à discerner et certains ont un sens qui m’échappe complètement. Je reconnais néanmoins rapidement que c’est une prière au esprit de l’eau qui dépasse de loin mon niveau de maîtrise des arts Shugenja.

Je parviens néanmoins à décrypter le titre :
_ « C’est un sort puissant dédié aux kamis de l’eau, il s’appelle ‘L’étreinte noire de la Kumo’. Par contre, il dépasse de loin mon niveau de maîtrise des arts Shugenja ».
« Nous pourrions demander de l’aide à la cour de la Gouverneure » proposa Daidoji Ujiro San.
« Oui, j’ai pensé à Asahina Beniha sama. C’est une Asahina, elle va pouvoir m’aider à lire cette prière ».

Nous décidons donc de revenir en ville. Sur la route, les éclaireurs du deuxième groupe de guerrier grue partis au sud nous rejoignirent afin de nous faire leurs rapports. Ils nous indiquèrent avoir exterminé 5 nids d’araignées et être de retour à la ville.

Nous décidions, sur le chemin, d’envoyer quelques éclaireurs quérir l’aide des moines afin qu’il se rendent au temple afin de le bénir et d’honorer mon ancétre.

Une fois au palais Daidoji Ujiro san allât faire son rapport à Kakita Kanjiro sama. Pendant ce temps, nous sommes allés faire une demande d’entretien auprès de Asahina Beniha sama.

Au bout de quelque temps, nous vîmes arrivé notre magistrat accompagné par le Kakita.
Sa présence eu pour effet de réduire grandement notre attente.

Une fois introduit auprès de l’Asahina, je lui résumais l’ensemble de nos péripéties : les araignées, ma capture et ma perte de mémoire, les araignées dans la forêt, la statue dans le temple et enfin le sorts.

L’Asahina se montra fort intéressée.

Elle nous indiqua :
« Asahina Tsuneoura dono est un grand shugenja et un grand héros du clan de la grue. Lors des premières guerres Yasuki, son action fut décisive. J’ignorais qu’il y avait un temple qui lui était dédié dans la région ».
« Asahina Hayete san, ce sort est difficile à lire et à comprendre. Je vous propose que nous fassions une copie chacun du parchemin puis que vous restiez dans mes quartiers afin que nous l’étudiions ».

Pendant notre étude, mes compagnons purent constater qu’une grande agitation régné dans le palais. Après s’être renseigné, ils apprirent que Daidoji Tsuyo sama et Daidoji Ayano sama avaient passés la nuit ensemble dans une maison de geisha et se seraient donnés en spectacle.

Daidoji Ujiro san décidât donc d’envoyer Kakita Yoshi san et Yoritomo Umi’Oji sans enquêter sur cette affaire dans les maisons de geisha de la ville. Pendant ce temps, notre magistrat partît faire ses devoirs envers la famille de Doji Fumito et Doji Iizuna san, elle, allât prendre des nouvelles de sa sœur.

Les deux Yoriki partirent donc faire leur enquête au « deuil de l’innocence » (sic). Ils y apprirent que Daidoji Tsuyo sama et Daidoji Ayano sama avaient réservé une salle pour trois, qu’il y avait une autre femme mais qu’elle n’était plus là le matin.

Une fois rassuré sur sa sœur, Doji Iizuna san allât enquêter sur la présence de Tamori Nadeshiko san dans un salon de thé à proximité de l’ambassade dragon.

Mais nos protagonistes vont se réunir et faire leurs rapports et ceci est la suite de l’histoire !
Ma présentation ICI
Recherche une partie de L5A ICI

Aussarel
Timonier Korrigan Timide
Messages : 34
Enregistré le : ven. 23 juin 2017 23:07
Date de naissance : 11 août 1999

Re: Journal de la Magistrature

Message par Aussarel » jeu. 15 nov. 2018 04:22

Point de vue Daidoji Ujiro

Après une longue discussion nous décidons de nous rendre à l'ambassade dragon pour trouver des informations sur les sœurs Tamori

Nous y faisons la rencontre de Togashi Kaze l'austère ambassadeur du clan du Dragon. Nous lui demandons si il a vu Tamori Nadeshiko sœur de Tamori Emina. Il nous informe qu'il connaissait bien cette dernière et nous informe qu'elle n'avait pas de sœur.

Nous faisons vite le rapprochement. Tamori Emina est Nadeshiko et elle se moque de nous depuis notre rencontre.

A la fin de notre conversation avec le vieille homme nous nous séparons en plusieurs groupes. Doji Lizuna monte la garde chez Doji Taminoko, Hayate-san rentre se coucher à la magistrature et Umi-oji et moi nous rendons a l'ambassade du clan du Scorpion.

Malgré nos différent nous sommes d'accord sur un point. Nous devons unir la ville contre Kumo
Le Yoritomo discute avec sa Yogo Kimiko. Je comprend vite qu'il se passe quelque chose entre les 2 jeunes gens et décide de rentrer à la magistrature.

Le lendemain nous sommes réveillés par ce qui semble être une troupe d'homme armée. Nous sortons rencontrons le magistrat d'émeraude accompagné de Daidoji Taidana apparemment toujours vivant accompagné de Matsu Amasa et Kuni Uriko. Je suis accusé d'avoir assassiné l'inquisiteur du clan du phénix sur le bateau avec l'aide des Yorikis. Un procès vas avoir lieu.

Nous sommes emmenés au château. Je remarque sur le chemin que les 2 yorikies d'émeraude toujours vivante on le ventre gros comme Doji Fumito. Le magistrat d'émeraude lui semble dans un état second.

Nous sommes enfermés dans le cachot du château. On nous donne la possibilité d'écrire 5 lettres. Lizuna-san écrit à son supérieur Daidoji Yugure. De son coté Umi-Oji écrit à sa famille et à son amante Yogo. Et Hayate écrit à son maitre Isawa Kaede et à Asahina Benina. De mon coté je tente de rentrer en contact par la pensée avec Eriko ce qui ne donne rien. Je ne suis pas sur de comment ça marche.

Ce procès va déterminer l'avenir de cette ville et nous ne nous laisserons pas faire. Maintenant c'est clair Kumo contrôle l'ancien Magistrat ainsi que Matsu Amasa et Kuni Uriko. Et qui sait dans une moindre mesure, peut être le magistrat d'émeraude.

Répondre

Retourner vers « L5R "Mura Sabishii Toshi" par Selvagor »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités