Résumés des séances

Image
Avatar du membre
dragonheels
Wyvern Bigyosaure
Messages : 521
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 09:56
Date de naissance : 04 août 1973
Localisation : Belgique

Re: Résumés des séances

Message par dragonheels » sam. 29 sept. 2018 15:45

Merci beaucoup pour ton résumé :D
Agenda
MJ - Mardi: L'Appel de Cthulhu. Terreur sur l'Orient Express - ou parfois - Du Rhum pour noyer la poudre. - Pirates of the Sapnish Main (SaWo)
MJ - Dimanche Deadlands Reloaded
PJ - Jeudi Sheela-na-gig - MJ Yello


Fantasy Grounds Ultimate ed.

Avatar du membre
Osha
Farfadet Garou
Messages : 60
Enregistré le : ven. 22 avr. 2016 23:43
Date de naissance : 28 nov. 1984

Re: Résumés des séances

Message par Osha » dim. 21 oct. 2018 19:22

Quel étrange endroit, en plein désert, cette source qui coule et se jette dans un espèce de puit naturel rocheux!
Avant de faire quoique ce soit, nous décidons de regarder de plus près pour trouver plus d'indices sur ces personnes disparues.

M'sieur Harry remarque des pas de 2 personnes adultes partant vers l'ouest, tandis que j'aperçois des pas d'enfant aller dans le sens opposé.
Nous nous séparons pour les suivre.

Je m'engage seule dans le canyon pour suivre la piste et je tombe sur une clairière entourée d'un rempart de pierres (construit visiblement par des hommes) avec en son centre, une colonne. Au pied, 3 créatures monstrueuses rodent tout autour, essayant de faire tomber ... un enfant se trouvant au sommet. Vite il faut que je prévienne les autres.

De son côté, M'sieur Harry découvrit que les pas d'adultes disparaissent d'un coup et qu'au bout du chemin se trouve une maison abandonnée en ruine, sans indices apparents.

Qu'est-ce qu'il a bien pu se passer ici? ...Pas le temps de réfléchir pour l'instant, la priorité est de sauver l'enfant.

Nous courons vers la clairière, quand tout à coup, un rocher tombe du haut du canyon et blesse mes compagnons, l'œuvre d'une espèce d'élémentaire de pierre, que j’anéantis de colère.
Le vacarme a bien sûr interpellé les autres créatures de la clairière (identifiés par le padre comme étant 2 démons de poussière et un rampant des murailles) qui se jettent sur nous. S'en suit un dur combat où le padre finit de tuer le dernier monstre avec une telle rage qui nous a choqué mais qui fait sens quand on connait son histoire. Que Dieu lui pardonne!

Une fois l'enfant récupérée, nous repartons au camp pour se reposer, le crépuscule arrivant.
La petite fille de 12 ans, prénommée Maya, nous raconte son histoire :
Originaire de Pologne, elle est arrivée au nouveau monde avec ses parents, Karl et Anastasia Vinkosvski, sur le conseil de son oncle, Borst Jalsky, qui les invita à venir aménager à Hundredmiles, une ville prospère.
En transe, la fillette continue à raconter une histoire surréaliste : un froid mordant, du bruit assourdissant, des cris de terreur, une musique étrange, une ville qui apparait et disparait dans la nuit et ses parents lui criant de s'enfuir...
La pauvre, elle a dû restée seule en bon moment en haut de cette colonne, sans boire, manger et dormir! Je la calme et elle s'endormit très vite.

Nous discutons de son histoire... comment les parents ont pu se volatiliser?... une ville qui apparait et disparait?... et surtout Hundredmiles, c'était aussi notre destination! ... et qui, en y repensant, devrait être logiquement pas loin ...et après réflexion... peut-être même à cette endroit!!!
N'y comprenant plus rien et étant sonnés de toutes ces péripéties de la journée, nous essayons de nous endormir...

...en vain...

Saisie par le froid, je me réveille de ma somnolence, quand tout d'un coup, un bruit surgit des profondeurs de la nuit, je me relève pour voir d'où il provient et là...la lune me montre une colline qui jaillit du sol ... des maisons... une ville...puis les bruits font place... aux cris... à une forte odeur de sang... et à une musique de piano mécanique!
Je suis sûrement entrain de rêver! Je me tourne aussitôt pour regarder mes compagnons et je les vois réveillés... et horrifiés par ce spectacle fantasmagorique!
Dimanche : Deadlands avec Mj DragonHeels
Lundi /2 : D&D5 avec Mj Adarmis
Mardi : Cthulhu Terreur sur l'Orient Express avec Mj DragonHeels

Avatar du membre
mrk7580
Goule
Messages : 247
Enregistré le : lun. 25 juin 2012 19:28
Date de naissance : 01 janv. 1980
Localisation : Paris

Re: Résumés des séances

Message par mrk7580 » dim. 21 oct. 2018 23:01

Nice one Osha! ;)
"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt"

Avatar du membre
mrk7580
Goule
Messages : 247
Enregistré le : lun. 25 juin 2012 19:28
Date de naissance : 01 janv. 1980
Localisation : Paris

Re: Résumés des séances

Message par mrk7580 » ven. 26 oct. 2018 18:06

Partie 1 (Une nuit en Enfer)

P*%^N! Mais dans quel bazar je me suis encore fourré moi!
Une ville se meut devant nous: des sons, des bruit, de la musique, des odeurs et des formes apparaissent subitement sous nos yeux!!
Je suis tellement estomaqué (je crois que les gens de la ville disent ça..) que je demande à quelqu'un de me pincer, bien sûr le padre se prive pas et manque de m'arracher la moitié de mon avant bras!
En voyant tout ce mic-mac se mettre en place petit à petit comme un puzzle géant je deviens nauséeux et manque de tomber dans les pommes: ces secousses et ces tremblements me font frissonner de terreur, je ne sais pas si j'arriverai a me contrôler si je devais entendre un autre vacarme pareil!

Vers Minuit on entend 2 coups de feu qui se font entendre au loin, puis on voit 5 diligences et près de l'une d'elle: les parents de la petite Maya que nous avons aidés tantôt.
En se rapprochant d'eux on les entends psalmodier ce qui semble être des prières en Polonais l'écume aux lèvres, le padre sent que quelque chose cloche et arrive à convaincre la petite de ne pas aller a la rencontre de ses parents dans l'immédiat en lui faisant remarquer qu'ils ont l'air malades, elle acquiesce avec difficulté.

Le temps à peine de reprendre notre souffle que nous remarquons qu'un cadavre d'un enfant est amené par celui qui semble représenter la loi ici, le shérif; mon petit doigt me dit que le petiot est la victime des deux coups de feu entendus précédemment...Une vie se finit, une autre commence...quelle triste réalité!

Maya tente de se rapprocher de ses parents malgré la mise en garde du padre et ses parents lui répondent dans un murmure incompréhensible et ont l'air totalement hagards, encore un truc bizarre de plus dans ce trou à rats!

De concert et pour en apprendre un peu plus sur ce qui nous est tombé dessus on rentre dans le saloon (le "welcome saloon" qui n'a rien d'accueillant) dont on apprend qui compte 4 chambres de luxe et 10 chambres normales, bah allons pour les 4 de luxes tant qu'à faire surtout qu'on est bien éreintés avec tout le circuit parcouru jusque là.
Padre en papotant avec les locaux arrive à déterminer que nous sommes à Hundred Miles, ville peuplé d'une centaine d'âmes....purée donc nous y sommes dans c'te mélasse et jusqu'au cou si je comprends bien...
Pour ma part, j'apprends que Le shérif se nomme Ben Garst. Il a l'air solide comme gaillard en tout cas.
Les polonais et les hollandais forment cette communauté d'habitants de la ville à parts égales.
On apprend aussi que ce patelin commerce pas mal avec des villes du Labyrinthe.

En continuant de causer on nous dit qu'un certain Borst Jalsky détient quelques terres aux alentours de la ville et les loue en fermage à des fermiers Polonais on nous le décrit comme quelqu'un d'assez bien bâti, bel homme qui est marié et c'est de là qu'on comprends qu'il est le père de Wayne...le gamin qui est mort, RIP.

On décide de dormir pour essayer d'y voir plus clair demain et parce que les choses vont vite, trop vite, j'ai les nerfs en pelote et des sueurs froides et pourtant j'arrive à tomber comme une masse allez comprendre!
Maya et Connie dorment ensemble dans la même chambre et moi et le padre dormons dans des chambres séparés.

Nous sommes tellement K.O qu'on se lève tous vers 8h30, réveillés peu de temps après par une grande détonation entendue de loin...
On apprend alors les escargots pleins les yeux que "La ville n'a plus d'eau", On aurait fait sauté la mine et donc le cour d'eau est asséché.

Connie nous raconte que Maya s'est réveillée en pleine nuit et a exigé de dormir avec ses parents.
Un peu affolés (surtout Connie et padre) et se sentant concernés par cette petite et les siens, nous décidons de les chercher mais ils ont tous disparus, comme évanouis!

Un crieur annonce qu'un Juif errant aurait été accusé pour le meurtre de Wayne Jalsky alors que mon instinct de charognard et mes sens me disent TOUT le contraire!

Anna Steerwand, la fille du maire de 13 ans est partie se rendre au shérif sur les coups de 6h du matin car elle a égorgé ses 2 parents.
Sa famille est l'une des plus riches de la ville car ils stockent dans leurs silos les marchandises des différents citadins.

Des Hollandais commencent à tirer à vue sur les Polonais sous prétexte qu'ils détiennent les réserves d'eau de ce bled, et ça se finit en bain de sang sans que le shérif n'intervienne (Ha et bonne nouvelle: il n'a aucun adjoints)

Le Juif errant est sur l'échafaud et maudit cette ville- juste avant de se faire pendre-dans une déclaration digne de ce dramaturge anglais dont me parlait souvent Lizie (à moins que c'était Trixie...bref): "Soyez tous maudits et puissiez-vous tous périr 2000 fois ignominieusement et que cette ville ne vous survive pas!"

Padre s'informe et apprends que les Hollandais sont de confession protestante et les Polonais catholiques...en regardant ses yeux, ça n'a pas l'air de faire ses affaires!
Bref, il apprend qu'un certain Zakariya Munster, un précepteur est devenu fou et a tué son amant et la compagne de son amant...Au demeurant Sodome et Gomorrhe c'est dans la Bible non? Pourquoi ils reviennent ces dégénérés du sexe?

A peine le temps de digérer tout ça qu'une diligence surgit et les pattes avant d'un des cheval de tête se brisent
Les passagers en sortent énervés et se dirigent sans se poser de questions vers le maréchal-ferrant:
Ils l'accusent d'avoir trafiqué les essieux sans ménagement, c'est alors qu'une scène incroyable me saisit: calmement, l'homme saisit son shotgun et tire dans le tas en laissant des morts dans ce sillage...
Je pense que c'est là que j'ai décidé de partir d'ici.

Le shérif sort de nulle part, aligne le forgeron et lui colle un pruneau en plein coeur... End of the line messieurs-dames!

Pris de court et déboussolé par ce que je viens de voir je propose de nous barrer au plus vite, mes compagnons hésitent un peu surtout la petite Connie à cause de son chariot (comme si on pouvait pas en racheter un autre va!) et padre prend l'initiative de nous amener dans ce qui pourrait être l'endroit le plus sûr de la ville: l'eglise.

Celle-ci est vide je me pose même pas la question du pourquoi du comment et on sort à doubles-enjambées de ce bled en faisant le sens inverse.
De là, nous tombons nez à nez sur la ferme des Steerwand....
"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt"

Avatar du membre
mrk7580
Goule
Messages : 247
Enregistré le : lun. 25 juin 2012 19:28
Date de naissance : 01 janv. 1980
Localisation : Paris

Re: Résumés des séances

Message par mrk7580 » dim. 28 oct. 2018 20:24

Une nuit en Enfer (partie 2)

En se rapprochant de chez les Steerwand on remarque la présence des fameux silos de grains dont on nous avait parlés en journée...
50 têtes de bétail à vue de nez, des terres arables à foison et des champs de maïs en veux-tu en voilà!

lls étaient à la base une famille composée de 9 gamins et gamines et des 2 parents.
Ce n'est pas rassuré que j'entre le colt à la main dans ce qui semble être la maison familiale.

En nous voyant entrés, les enfants sont complètement abasourdis et balbutient des mots à peine intelligibles
Padre se présente à eux et pose quelques questions:
Clark, le plus âgé répond en disant qu'il ne comprend rien à tout ce qui s'est passé mais padre comprend vite que le maire semblait être quelqu'un qui cherchait le pouvoir et qui était dur avec ses enfants.

Anna semblait lui tenir tête de temps à autre apparemment mais rien qui pourrait expliquer cette situation....
Je laisse mes amis discutailler avec les mioches Steerwand pendant que j'inspecte un peu plus les lieux et les chambres histoire de mettre la main sur un indice quelconque ou un détail qui nous permettrait de mieux comprendre le foutoir dans lequel on a mit les pieds, et là BINGO! Je trouve un journal intime: celui de la petite Anna.
Au fur et à mesure de sa lecture, je manque de vomir et pour cause: Le père commettait l'irréparable avec sa fille pour soi-disant se faire respecter!

Sachant cette pourriture six pieds sous terre, je me dis que quelque part justice aura été faite car sa fille lui a fait payer salement. Je suis convaincu que si elle n'avait pas été accuser de "parricide" (encore un beau mot inventé par les pieds-tendres j'vous l'dis) je me serais chargé personnellement de cette raclure.
Je réalise de la présence d'un détail alarmant...
La dernière entrée date d'il y'a 5 ans!! On serait en 1874? Mais...comment?? Comment est-ce possible???

Je remarque en m'approchant de la fenêtre qu'un début d'incendie a lieu et qu'il proviendrait sûrement du "Welcome saloon" mais je deviens tout à coup si désabusé que le sort de cette ville du Diable ne me fait plus ni chaud ni froid.
J'en profite pour m'en griller une et me relâcher le temps de reprendre mes esprits.

Je pars à la rencontre de mes compagnons qui me demandent si j'ai eu plus de veine qu'eux niveau informations, la main légèrement tremblante je remet le journal intime de Anna au Padre, de peur que Connie ne s'en remette pas!

Le reste est confus mais je me rappelle avoir entendu les coups de Minuit et de m'être retrouvé comme propulsé de nouveau devant cette ville de malheur avec mes compagnons et d'entendre les 2 détonations qui ont marqués notre entrée dans Hundred Miles!

Le cauchemar continue...
"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt"

Azeroy
Beta Cygni en Toge blanche
Messages : 11
Enregistré le : lun. 29 janv. 2018 13:44
Date de naissance : 04 mars 1998

Re: Résumés des séances

Message par Azeroy » lun. 29 oct. 2018 14:34

Mais, mais, où sommes nous ? Le carrefour, le saloon, le chérif qui arrive, les parents de Maya, encore plus affolé que dans mes souvenirs...
Je, je rêve non ? Je tourne mon regard vers Harry et Connie, ils ont le même air surpris et déboussolé que moi, donc non, ce n'est pas un rêve.
Nous sommes revenus dans le passé... Bon, après 30 secondes nous échangeons quelques mots, Connie se dirige vers les parents de Maya, qui réfute l'existence de leur fille et s'en vont, se perdant dans la maigre foule... Nous finissons par remarquer l'absence de Maya, ce qui nous surprends, bon, pas le temps de s’appesantir sur la situation au milieu du chemin, j'invite mes compagnons à aller au saloon pour se remettre les idées en place.

Une fois au saloon et après avoir eu la même discussion avec le tavernier, je commande des repas et des boissons chaudes, ainsi que les mêmes chambres pour faire bonne mesure. Nous résumons ce qui s'est passé la veille et acceptons les faits, nous sommes coincés ici, dans une sorte de boucle temporelle si j'ose m'exprimer ainsi. Une fois le repas fini, Harry va s'enquérir auprès du tavernier au sujet de la gazette locale, apprenant des choses inutiles malheureusement mais s'assure bel et bien que nous sommes 5 ans dans le passé. Notant dans ma tête les noms indiqués sur le journal, je remarque que Connie essaye de reconnaître des gens par la fenêtre, et... Elle remarque une jeune femme/fille encapuchonnée qui se dirige vers une maison et se fait ouvrir la porte par un homme... Encore quelqu'un qui se fera cocufier... Bon sang, juste après cet événement et une nouvelle commande de café, Maya débarque en courant dans le saloon et ce jette dans les bras de Connie, expliquant son absence et m'accusant du sort de ses parents, avant de s'endormir sur les genoux de Connie... Pauvre petite...

Après l'avoir déposé dans une chambre et s'être assuré que quelqu'un s'occupera d'elle, nous nous dirigeons enfin vers notre première destination, la maison du maire, Harry et moi sommes déterminés à avoir une très sérieuse discussion avec se dernier. La rage au ventre et les reflets de la pleine lune comme guide, nous arrivons devant la maison, Connie, apparemment experte en la matière, casse la vitre sans bruit, enfin sauf le sifflement admiratif de Harry, nous faisant ensuite rentrer dans la maison, nous changeons finalement de plan, sans commentaire...
Nous nous dirigeons vers le bâtiment annexe pour rejoindre Anna, le but étant de la confronter à son père. Nous arrivons discrètement jusqu'à sa porte et quand Connie décide de l'ouvrir, elle se fait frapper par une casserole tenue par Anna, cette dernière s'enfuyant ensuite dans son lit en criant au secours, 5 secondes plus tard, nous voilà encerclés par les frères et sœurs de cette dernière, deux fusils braqués sur nous, heureusement, ils sont encore jeune et Harry arrive à les intimidés.
Ils ont cependant une langue, et, se moquant de l'absence de bottes aux pieds de Harry, je décide d'intervenir pour éviter un bain de sang, sachant ce dernier assez impulsif sur certains domaines. Prenant en main mon esprit, le calmant au plus possible, je prend la parole. Annonçant que notre sort serait décidé par Anna, lui révélant au même moment que nous savions, et que nous voulions l'aider.
Une fois entré dans ça chambre, je révèle tout en bloc, sans révéler toutefois l'objet de son supplice, je pousse au delà du raisonnable ma chance, allant même jusqu'à contrer le destin pour pouvoir la faire entendre raison, y arrivant sans trop savoir comment, elle finit par courir dans les jupons de Connie, vidant son corps de ses larmes.
Ce moment ne dura pas, je préfère passer au maximum ses événements... Refusant d'avouer l'inavouable, elle menace de se suicider et nous renvoie de chez elle...

Dépités, frustrés, nous partons, laissant la fratrie dans un état lamentable, avec les frères aînés butés comme des cochons, refusant d'admettre cette chose si difficile à admettre, la vérité... Partant en direction des mines, je fais le point dans ma tête, m'en voulant d'avoir voulu faire avouer CA à Anna, Connie, remarquant notre fatigue, essaye de remonter notre moral en se moquant de l'âge de Harry, brave petite, faisant un très léger sourire en coin à Harry, je me retourne et bouge cette carcasse ambulante qui me sert de corps, vers notre prochaine destination. Cependant le voyage s'accompagne de révélations, ou plus précisément de spéculations venant de ma part, sur l'importance que doit avoir soit le lieu, soit le juif, soit le maire, car une malédiction comme celle-ci ne peux être lancé par n'importe qui...

Avec comme seule lumière celle de la lune, nous mettons un certain moment à arriver à la mine, épuisés, nous hésitons entre toquer à la porte de la petite maison ou alors dormir à même le sol, tranchant le poire en deux, je récupère le foin du cheval et glisse deux dollars sous la porte, avant de m'endormir d'un coup, d'un sommeil profond, au milieu de mon sommeil je fus réveiller par Connie, qui nous appris que le résident de la bicoque était rentré dans la mine, lui répondant que ça devait être normal, je me rendors, avant de me faire réveillé, définitivement cette fois-ci, par Connie, qui nous a apportés un repas et même placés des couvertures sur nous, la remerciant, nous écoutons ses découvertes.
le résident s'appelle Horst veerhutzer, un hollandais veuf de Kiara. Petite apparté, je sais maintenant que Harry n'aime le tabac qu'en cigarette, refusant poliment( à sa manière) le présent de Connie, pas de tabac à chiqué pour Harry !

Un peu plus tard nous entendons horst, courant vers l’extérieur de la mine, criant à tout va, nous voyant il nous dit de nous enfuir, pretextant qu'il y a un monstre, le m^me qui tua ça femme, et que la mine allait exploser. Entendant le mot monstre, je bondis sur mes jambes tant bien que mal avant d'enregistrer le fait que... Il a aussi dit explosion, suivant Connie et Harry, plus réactifs que moi, nous nous mettons à bonne distance et attendons l'explosion. Une boooonne dizaine de minute plus tard, nous entendons l'explosion, une très grosse explosion qui provoqua l'effondrement du sol sur un bon périmètre, remarquant ceci, nous voyons également que le cours d'eau s'est arrêté, nous suivont se dernier en direction de la ville, appréhendant les événements futurs.

Une fois arrivé en ville, nous nous dirigeons en premier lieu vers le saloon, où nous rencontrons un groupe de hollandais armé, avide de sang, nous demandant notre avis sur la situation, je fais la seule chose qui peut nous permettre de survire, j’approuve leur propos et appelle à la violence (Au Tout Puissant pardonner moi ces paroles prononcées par nécessité, pour un bien plus grand). Voyant Connie allant vers le saloon et Harry vers le chérif, je choisis de rejoindre Harry, sachant que ma présence renfrognerait Maya.

Chez le chérif, nous constatons que celui-ci discute avec un homme assez jeune et naïf, du moins c'est ce que je crois, apprenant que celui-ci est un précepteur, je fronce les sourcils dur son caractère naïf et discute néanmoins avec eux, j'apprend également que Anna s'est suicidé, se jetant de l'étage, à ces mots, deux émotions jaillirent en moi, la première étant le remord, la deuxième une profonde animosité envers sa fratrie, qui ne fit rien, absolument rien pour empêcher sa mort. Pendant cette discussion et ses nouvelles, Harry, lui en profita pour parler au juif.
A la suite de cette discussion, nous entendons la foule appelant à la violence, voulant pendre le juif, profitant de cette dernière occasion, je congédie tout le monde, pour la dernière confession de l'accusé.

Une fois seul avec lui, je me rend compte que c'est un homme de bien, portant toute la misère du monde dans ses yeux, il me semble que sa vie semble bien plus longue que laisse paraître son corps, discutant avec lui, lui avouant mes regrets quand à son sort, et lui demandant de laisser sa rage s'exprimer sur ses bourreaux, lui expliquant que de sa rage, peut être viendra leur salut, et qu'un jour il n'aura plus besoin de les maudire. Il m'avoue son nom, d'abord celui que les autres lui donne ,Shimrod weinberg, et également son vrai nom, Ahasvérus, disant que c'était un indice. En nous relevant je lui met ma main sur l'épaule, lui disant que bien que se n'était que les paroles d'un jeune homme, je croyais encore en l'hummanité et que je veillerais sur son âme, qu'il soit vivant ou mort.

S'en suivit sa pendaison et sa malédiction, souriant légèrement à celle-ci, je demande à Harry que nous rejoignons Connie, une fois celle-ci rejoint,et après quelques révélations, nous nous dirigeons vers l'église, nous assurant d'être seul, je leur raconte ce que je sais, et harry nous dit que le chérif n'est peut être pas si gentil que ça, et que l'histoire du meurtre, n'est peut être pas comme on nous le fait croire, au même moment, le prêtre de l'église fait son apparition, se présentant à nous, remarquant une lueur d'envie dans ses yeux lorsqu'il me regarda, je fis en sorte de couper court à la discussion, enfin, nous nous redirigeâmes vers le saloon, afin de nous reposer jusqu'au lendemain, ou plus précisément, la veille.

Nous voyons, en arrivant, que la même scène qu'hier se déroule, celle du forgerons et des conducteurs de diligence. En voyant le chérif, je lui crie de viser les jambes, malheureusement, la même lueur qu'hier brille dans ses yeux et il tue le forgeron...
L'histoire se répète, effectivement...

Voilà le résumé, écrit à la vitesse de la lumière, en espérant qu'il reste de qualité ^^

Avatar du membre
dragonheels
Wyvern Bigyosaure
Messages : 521
Enregistré le : jeu. 1 sept. 2016 09:56
Date de naissance : 04 août 1973
Localisation : Belgique

Re: Résumés des séances

Message par dragonheels » lun. 29 oct. 2018 15:41

Merci beaucoup pour le super compte-rendu et pour la rapidité d'exécution !
Agenda
MJ - Mardi: L'Appel de Cthulhu. Terreur sur l'Orient Express - ou parfois - Du Rhum pour noyer la poudre. - Pirates of the Sapnish Main (SaWo)
MJ - Dimanche Deadlands Reloaded
PJ - Jeudi Sheela-na-gig - MJ Yello


Fantasy Grounds Ultimate ed.

Avatar du membre
mrk7580
Goule
Messages : 247
Enregistré le : lun. 25 juin 2012 19:28
Date de naissance : 01 janv. 1980
Localisation : Paris

Re: Résumés des séances

Message par mrk7580 » lun. 29 oct. 2018 17:17

C'est du tout bon padre ;)
Rapide ET efficace
"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt"

Répondre

Retourner vers « Dealands Realoaded "Royal Flush" par dragonheels »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Azeroy et 1 invité