Résumés des parties

Image
Avatar du membre
Nekosan
Initié Actarusien
Messages : 27
Enregistré le : mer. 21 nov. 2018 00:57
Date de naissance : 26 juil. 1986

Re: Résumés des parties

Message par Nekosan » mer. 24 juil. 2019 00:59

Ce soir, je passe de lecteur à compteur. Qui eu cru que ma passion pour les livres me pousse à en écrire un ?

Mais le sommeil me fuit alors que les douleurs dues aux os qui poussent dans mon dos, et à ma main manquante se réveillent à mon bon souvenir.

Tout n'est cependant pas à jeter, car aujourd'hui fut une bonne journée ! Nous avons enfin eu d'avantage d’élément pour notre enquête.
Elfeno nous avais demandé d'aller voir le Pere Sarvola pour autoriser la désacralisation de la chambre d’Anadéa, et nous l'avons rencontré juste à temps.

En effet, celui-ci a été pris dans ce qui semble être une attaque personnelle. Pendant que mes compagnons, Asta et Joreï obtenaient le document qui nous manquait, j'ai pu "discuter" avec un des assaillants. Il m'a dévoilé qu'il faisait parti d'un groupe appelé les sicaires du soleil, dirigé par un ancien manteau noir : Dolani. Celui-ci organise des réunion dans le sous sol de l'auberge du chien hurlant, en Noirland.

Pressé par notre enquête, nous avons laissé le Pere Sarvola avec ses propres problèmes et sommes retourné à Fort Chardon, en récupérant au passage, les possessions qui nous avaient été volés chez le feu Telder.

De retour au chapitre civil de l'ordre de Prios, Elfeno nous guide vers la chambre d'Anadéa où nous trouvons de multiples informations sur un carnet, un rouleau de parchemin et au dos d'un portrait d'une elfe. Nous trouvons également un bocal de Taroub, une plante rare mais qui ne semblait ne pas avoir sa place ici.

La lettre était celle d'un aventurier nommé Orai, qui décris la façon dont son employeur et ses centaines de camarades ont tué une bête sylvestre et ramené son corps en morceau. Orai semblait penser avoir été maudit par le Dieu Taureau, et je commence à croire qu'il avait raison. Nous avons trouvé la trace de son retour dans les documents de l'administration de Fort Chardon, et il semblait avoir été envoyé chez les prêtres de Prios

Lorsque nous nous sommes rendu chez les templier de Prios, ils nous ont indiqué qu'il s'était suicidé, après avoir donné sa lettre à Anadéa, et après avoir mentionné le nom de la personne qui l'avait engagé : La tristement célèbre bouchère à la hache, que Joreï semble connaitre.
Avant de partir, le prêtre de Prios nous a présenté Kael Marche Soleil, qui semble être le frère d'Aldo. Aucun de nous n'a su trouver les mots, et nous l'avons laissé repartir.

En suivant la trace de Furia, la bouchère à la hache, nous nous sommes rendu à la guilde des aventuriers, où (jenesaisplussonnom), un ami de Joreï nous a indiqué l'avoir vu revenir il y a 10 jours en sale état, mais ne plus avoir de nouvelles.

Elle avait été embauché par Kargoi de Salamos, un type louche qui chapeautait l'opération commandité par un magicien du nom de Zachariel.

Nous nous sommes rendu chez Furia, et sans réponse de sa part, sommes entré dans sa maison, pour la retrouver morte dans son lit, coupé en deux par ce qui semblait être un jakkar. En fouillant la maison, Joreï a trouvé cet animal en question, et nous l'avons tué, plus pour se défendre que pour venger Furia.

Asta nous a démontré l'étendu de ses nouveaux pouvoirs issu de sa magie pervertie, en interrogeant le fantôme de Furia. Son talent dans ce domaine semble s'être accru au vu du nombre de question qu'elle a pu lui poser avant de devoir cesser et laisser son âme en paix.
Cet interrogatoire hors norme nous confirme toutes les informations précédemment récupéré : C'est bien Zachariel qui a commandité l'expédition, il peut contrôler les bêtes, dont ce fameux jakkar, et a les yeux vairons. Il semble être le meurtrier d'Anadéa.

Notre joie d'avoir trouvé ces informations fut de courte durée. Alors que nous étions encore dans la maison de Furia, et étrangement, juste après avoir tué le jakkar et interrogé le fantôme de Furia, un individu rentre dans la maison de Furia.
Il ne semble pas belliqueux, mais son attitude nonchalante, et les informations qu'il nous présente, me font douter de lui.

Il se présente comme étant un Chasseur de sorcière et nous livre sa théorie : Zachariel est un elfe du pacte de fer, qui utilise les divers cultes de Fort Chardon pour faire tomber en cendre la ville. En lisant les documents que nous avons trouvés chez Anadéa, il en conclu que Zachariel est dans un lieu de culte des Elfes : la salle des larmes, et que nous pouvons trouver ce lieu en utilisant le flair d'un animal pour suivre l'odeur du Tauroub. La présence de cette plante dans la chambre d'Anadéa s'explique donc.

Il nous demande donc de nous rendre dans ce lieu, à des kilomètres de la ville, alors qu'un drame s’apprête à avoir lieu. Cet homme me semble bien louche.

Avatar du membre
xelal
Kobold Dysléxique
Messages : 73
Enregistré le : jeu. 27 juil. 2017 20:02
Date de naissance : 14 août 1992

Re: Résumés des parties

Message par xelal » lun. 26 août 2019 17:13

Ce sale rat de Vex !....
Si jamais je le croise en plein Davokar pour une raison ou une autre il aura droit a une flèche (elfique ça lui rappellera des souvenirs) dans la gorge.
Je ne sais pas il ne me semble pas qu'on lui aie posé beaucoup de problèmes mais enfin. Une expédition en Davokar a 3 dans le repère même du pacte de fer en plein milieu du Davokar sombre. J'aurais sa peau...

Même si la journée n'avait rien donné sur l'avancement de l’enquête,ni celle d'avant d'ailleurs, au moins rien de mal ne s'était passé.
On a tenté d'aller se renseigner sur Zachariel auprès de l'Ordo Magicka et dans un second temps auprès des sorcières à l’extérieur de la ville (car Asta, qui semble avoir des trous de mémoires, a oublié de nous préciser que le pouvoir de contrôler les animaux relève de la sorcellerie et non de la magie).

Le corbeau à l'Ordo Magicka ne nous a rien appris de spécial... Hormis le fait que le nom de Zachariel lui disait quelque chose.
Sur le chemin vers le siège de l'Ordo; Un cor a retenti dans toute la ville venant du nord, les garde s'agitaient et après interrogation de l'un d'eux les sorcières et les barbares avaient levé le camp.
Nous sommes ensuite allés voir le maire Noirenuit (en même temps qu'il nous faisait mander(enfin Asta plutôt)), car notre interdiction de quitter la ville était toujours en vigueur.
Il fallait qu'on se dépêche de courir après les sorcières, donc aller voir Noirenuit était de toute façon la voie la plus rapide pour sortir en Davokar.

Sombregite est littéralement plein , en rentrant c'est le monsieur muscle de Yagaba qui nous fait traverser la foule.
En gros le maire Noirenuit va mieux, les sorcières sont parties et voilà ça lui suffit à organiser un dîner mondain le lendemain soir pour rassurer les gens de la ville (me demandez pas comment ça marche j'en ai aucune idée).
D'ailleurs Beremo et moi sommes "cordialement" invités à ce dîner. La politesse c'est fantastique... J'ai cette bizarre sensation d’être l'oncle alcoolique de la famille qu'on se sent obliger d'inviter.

Bref Noirenuit nous apprends également que Yagaba est revenue; et également que les deux dispensables ne pourront pas la voir, seule Asta pourra avoir cet honneur. (bon c’était pas formulé comme ça mais l'idée y était)

Suite à cela on Asta va voir Yagaba pour s’enquérir de ses péripéties et accessoirement lui poser des questions sur Zachariel et le dieu taureau. Chose qu'elle a complètement oublié de faire ( je me demande sérieusement comment elle arrive à se souvenir ou elle habite)

En gros on est déçus mais Asta nous affirme que ne pas retourner voir Yagaba et courir le Davokar est plus simple.
Maintenant sûr que l'on peut quitter la ville, nous nous préparons à partir quand l'information m'est transmise (et oui encore un souci de mémoire défaillante) qu'il n'y a quasi aucune chance d'avoir une information sur Zachariel (une histoire de recensements de sorciers absente).

Du coup étrangement Asta ne semble plus tant que ça vouloir faire un aller retour en Davokar. et elle retourne voir Yagaba avec nous qui l'accompagnons ce coup ci jusqu’à la porte bien prêts à avoir nos réponses ou au moins une ébauche de réponse.

Finalement Zachariel est inconnu au bataillon. en revanche on a eu nos informations sur le "Dieu-taureau", un certain Eox selon Yagaba un esprit sylvestre, l’équivalent d'une divinité sur Terre, vénéré par les elfes.
Nous apprenons également la raison du départ des sorcières et des barbares, en effet la grande source de corruption qu'elles avait perçu a disparu subitement.

Suite à une visite plus fructueuse avec Yagaba, nous avons donc de nouvelles réponses, ainsi que de nouvelles interrogations.
Bérémo nous explique qu'il est possible de dissimuler l'aura d'un truc corrompu en le divisant en de nombreuses plus petites sources de corruptions.
Du coup le doute nous est venu à l'esprit que le dîner de Noirenuit est l'occasion rêvée d'un attentat à la tête de taureau.

Nous nous décidons donc à surveiller la réception du lendemain soir au cas où tandis qu'Asta y assistera de l’intérieur.
Le jour même nous ne faisons rien de particulier (enfin surtout moi), Beremo lira des bouquins pour ses recherches qui ne donnerons rien, et Asta se balade au hasard à la recherche d'une source de corruption qui n'aura pas plus de résultats.

Le soir venu, nous nous séparons, je m'en vais de mon coté me percher sur des tours vides de ses occupants, pour avoir un point de vue plongeant sur le domaine Sombregite. Bérémo lui reste dans l'allée avec son armure (super discret je vous jure), et Asta elle va au dîner.

La soirée se passera vaguement sans encombre au début, malgré le fait qu'Asta a du se sentir perdue autour de tous ces gens à ce qu'elle m'a dit.
De plus elle a rencontré une tête connue, un des assassins de quelques jours plus tôt.
Pendant la nuit, j'ai remarqué que des ombres se déplaçaient silencieusement et escaladaient les mur de Sombregite.
Beremo et les gardes ne semblant pas réagir, je vise une des ombres qui escaladent avec une flèche sifflante.
Mais le froid a du engourdir mes doigts, j'ai raté ma cible de trois bon mètres. Mais le but principal est atteint Bérémo semble réagir et deux gardes également.
Mais ces derniers se font purement et simplement flécher avant même d'avoir aperçu les ombres.
Mon compagnon lui se rue vers les portes en hurlant ( lui et la discrétion décidément), une flèche venant d'un buisson a manqué sa nuque. Je tire instantanément vers le buisson pour lui éviter une fin prématurée et il me semble faire mouche.
Mais ma position étant trop éloignée je descends avec pour ambition de me rapprocher des lieux. en descendant il me semble voir un éclat de magie de Bérémo vers la porte d'entrée.
Quand j arrive devant la porte de l'enceinte extérieure, je trouve deux corps de garde avec chacun un flèche entre la gorge. Ces flèches ne sont clairement pas de facture humaine. Je me lance alors dans un duel à l'arc avec l'individu dans le buisson. je prends une flèche dans l’épaule.

Alors que j allais retenter un tir, une masse de gens commence à sortir du domaine, j'en profite pour tenter un tir, je le rate mais le paladin qui sortait a bien compris que je visais un des agresseurs. Il l a vaguement poursuivi avant de lui jeter son épée à travers du crâne. ( je le sens frustré à voir ce lancer mais sans trop savoir pourquoi).

A ce moment un grande vague de formes blanches sortent par toutes les fenêtres (entre ça et tous les projectiles magiques qui fusaient), il ne doit pas rester grand chose des assaillants à l’intérieur .

Bref, Après ça la suite on la connait, cette raclure de latrines de Vex a proposé de nous envoyer dans la gueule du loup. Et le pire c'est qu'Asta et Bérémo sont prêt a y aller parce que on achète nos vies.
Pour ce que j'en sais, ça pourrait être un homme de main de Zachariel ou même Zachariel lui même. (Faudra que je demande à Bérémo si ont peut changer d'apparence par magie).
- lundi : présent
- mardi : mon agenda est vide
- Mercredi : je peux jouer
- Jeudi : rien de prévu
- Vendredi : je suis là
- Dimanche : dispo

Avatar du membre
Egodeï
Ruloft Roah Hurleur
Messages : 21
Enregistré le : jeu. 24 août 2017 23:27
Date de naissance : 31 août 1997
Localisation : Paris, France

Re: Résumés des parties

Message par Egodeï » lun. 16 sept. 2019 00:53

Apres avoir discuter des tenant et des aboutissant, du pourquoi et du comment en herrant dans les rues de fort chardon, nous nous retrouverons à deux pas de la porte de la demeure de Bérémo où nous nous séparons pour aller dormir.

Le lendemain je vais retrouver Yagaba pour savoir si elle a eu le temps de metre un cadavre d'elfe de côté afin que je puisse l'interroger. Au final, j'ai du voler la clef menant une salle que j'avais utilisé pour pratiquer, l'entrée étant à l'exterieur, nous avons pu y introduire un cadavre qui trainait dans le Jardin. Malheuresement, à l'issue du rituel, nous avons plus de nouvelles question que de réponses...

Nous décidons de faire un rapide tour afin de prévoir le materiel nécessaire à notre départ avant de nous retrouver, à 12h au château pour y retrouver nos commanditaires

Apres quelques négociations, nous comprenons que les familles nobles ne sont pas pretes à investir et prefererais sans doute ne jamais nous voir revenir, nous devrons donc nous équiper nous même.

Apres une journé passee à faire nos achats, dont un félispectre avec l'aide financiere de Vex, nous décidons du départ pour le lendemain.
Nous quittons donc Fort Chardon pour retourner en Davokar, certes un peu mieux préparé que la premiere fois mais cette fois-ci notre seul guide serai un félispectre dont on ne connait pas le moins du monde la destination...

Arrivé à la lisiere de la forêt, je fais renifler le Torub au félispectre, qui semble se calmer puis se diriger au hasard dans la forêt.
Éventuellement, au bout de quelques jours de marches sans probleme, nous arrivons au abords d'une riviere, que nous supposons etre l'Eanor, nous marchons vetrs l'est afin de trouver un guet. Une fois passé de l'autre côte, la foret semble differente, plus sauvage, plus sombre ...

Nous repartons le landemains apres nous etre reposé et avoir fait secher nos habits.
Étonnamment le voyage s'etait bien passé jusqu'au moment où nous nous retrouvons guidé par le félispectre, face à une clairière au milieu de laquelle un monolithe orné de symboles semblant lisibles à Bérémo était inscirts.
Conaissant le danger des reliques du passé qu'on trouvait en Davokar, Joreï choisis de rester à distance. Comme Bérémo semblait partit pour interagir avec, je choisis également de respecter une distance de sécurité non négligeable.

Et encore une fois, la curiosité téméraire de Bérémo faillit lui couter la vie, et la notre au passage.
Alors qu'il était à côté du monolithe je resenti un très puissante source de corruption venir de sous la surface, à l'endroit du monolithe, j'eu à peine le temps d'en avertir Bérémo qu'un vague de corruption émergea. Et c'est alors que nous prenons nos jambes à nos cous que le sort décide de metre une racine sur mon chemin, me faisant trébucher, si Joreï navait pas été là pour m'aider à me relever je ne me serai sans doute resté sur place et aurait été réduit au même état que l'ensemble de la végétation qui entourait le monolithe. En effet la vague de corruption n'avait laissé que mort et désolation sur son sillage. Heureusemet pour nous, sa portée semblait limitée et par miracle nous avons réussit à la distancer pendant assez longtemps.

Le soir venu, nous nous somme installé pour nous reposer apres un journée des plus ordinaire à Davokar. C'est alors que Bérémo se tord de douleur, sa main manquante lui fait soit diant mal. Comment pourrait-il avoir mal à un membre manquant ? Dans le doute, je lui demande de me montrer son moignon... qui n'en est alors plus un ! Une main griffue aux doigts monstrueusement alongé et noirs avait remplacé son ancienne main ... Est-ce une conséquence du drame du monolithe ? Comment est-ce seulement possible ?

Le fait est que dorénavent, Bérémo a de nouveau deux "mains". Nous passons avec Bérémo la soirée à évaluer la main monstrueuse, il semble pouvoir la controler, mais la main noircit et détruit tout ce qu'elle touche... Pour l'instant, elle sera enveloppé de tissus, afin de ne pas etre trop remarquable.

Répondre

Retourner vers « Symbaroum "Chroniques du Trône d'Epines" par Saergaras »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité