Joueurs

Image
Répondre
Avatar du membre
Grimmbart
Gorgone
Messages : 509
Enregistré le : mer. 27 févr. 2008 01:00
Date de naissance : 15 oct. 1963
Localisation : Marseille 13

Joueurs

Message par Grimmbart » mer. 13 mars 2019 11:16

Kitski : Nain / Guerrier
Image

Renaud18 : Demi-Elfe / Druide
Image

Vitel : Humaine / Chevalier
Image

BonkSama : Humain / Moine
Image

Elelane : Halfeline / Voleur
Image
Si un chat noir traverse devant vous, c'est qu'il va sûrement quelque part !!

kitski
Grouillot Sdompiste sur le déclin
Messages : 9
Enregistré le : jeu. 7 mars 2019 16:28
Date de naissance : 20 sept. 1996
Localisation : Tours

Re: Joueurs

Message par kitski » mer. 13 mars 2019 15:03

Image Orik Briselames Race : Nain

Classe : Guerrier

Âge : 125 ans

Taille : 1m20

Poids : 90kg

Description physique et vestimentaire :

Orik est robuste et trapu. il a une Pilosité très développée, ses cheveux sont blonds avec des tresses qu'il porte aussi sur sa barbe. Il a le visage bourru et grincheux, un nez assez important par rapport au reste de son visage... il est assez imposant pour un petit nain et dissimule un ventre sous sa tunique de maille.

Il possède un équipement de guerrier nain typique : une imposante hache naine qu'il tient de sa main droite, un énorme bouclier, bien trop grand penseront certains ; une dague ressemblant plus à un petit glaive.

Il est vêtu d'une cotte de maille ornée, le reste de ses vêtements étant sans grand intérêt.

Traits de personnalité :

à découvrir mais... c'est un nain après tout !

Lore :

Orik Briselames est un nain dans la fleur de l'age, il est bien portant montrant ainsi sa faiblesse pour les tables bien garnies : pour lui "La bonne cuisine est la base du véritable bonheur".

Dans sa montagne natale, Orik Briselames faisait parti de la caste des guerriers depuis maintenant plusieurs générations. Son rôle était simple au sein du royaume nain, il devait protéger les mines du tréfonds contre les invasions orcs et gobelines.

Mais l'honneur de sa famille fut mise en jeu, était elle digne de rejoindre la caste supérieure de Khag Goram et ainsi siéger au conseil du roi ? tous les espoirs de ses pères reposent maintenant sur ses épaules.

Sa tache était simple, il devait quitter la montagne et rapporter au roi un objet montrant la force, le courage, la détermination que pouvait avoir les Briselames.

Orik pris alors le nécessaire et quitta seul les montagnes naines... Après plusieurs semaines de marche, près d'une petite bourgade, Orik trouva une note intrigante sur le panneau d'affichage : « un village subit d'étrange disparition [...] une forte récompense est à la clef […] rendez-vous à l'auberge des deux ponts ». Direction l'auberge des deux ponts !
Modifié en dernier par kitski le jeu. 14 mars 2019 17:33, modifié 5 fois.

Vitel
Grouillot Sdompiste sur le déclin
Messages : 2
Enregistré le : dim. 10 mars 2019 20:56
Date de naissance : 08 juin 1990

Re: Joueurs

Message par Vitel » jeu. 14 mars 2019 07:59

Image

Race : Humaine

Classe : Chevalier


Âge : 25 ans

Taille : 1m70

Poids : Venez donc le lui demander

Description physique et vestimentaire :

Yselda est une jeune femme blonde aux yeux bleu, plutôt belle. Physiquement affutée, elle porte en permanence une armure d’un gris profond ainsi que son épée longue.

Personnalité :

Yselda est brutale et voue une haine féroce envers les elfes noirs et de manière générale envers toute existence ayant succombé au mal.


Lore :

Il y a 20 ans,

Yselda n’avait que cinq ans lors de l’attaque.

C’était le jour de son anniversaire, le duc, son père, avait fait préparer un banquet. Tous ses frères et sœurs étaient là pour féliciter la petite dernière de la fratrie. Tout se déroulait à merveille, les enfants riaient de bon cœur, une musique entraînante rythmait les conversations des différents membres de l’assistance. La petite, ravie, attendait impatiemment de pouvoir découvrir ses présents, quand un bruit sourd se fit entendre.

Une armada de drider et de drow se dirigeaient vers le fortin.

Lourdement armés, les serviteurs de Loth en surnombre décimèrent la population du petit bourg s’étendant un contrebas des fortifications. Puis vint le tour des remparts, de la cour et enfin du châtelet.

L’assaut fût bref, dans la bourgade comme dans le fortin, un silence de mort, seul retentissait par intermittence les hurlements de douleurs des rares prisonniers fait par les vainqueurs.

Les cadavres du duc et de ses frères gisaient dans la pièce où se tenait le banquet quelques minutes plus tôt, affreusement mutilés par les attaques vives et brutales des assaillants.

Les femmes subiraient un sort bien pire que la mort, aucune d’entre elles, de la plus jeune à la plus vieille, ne fut brisées physiquement et moralement en ce funeste jour.

Après de nombreuses heures de débauche et de torture, l’armée quitta le fortin, emmenant avec eux les femmes encore capable de leur servir.

Yselda, le regard vide gisait sur le sol, brisée.

Alors qu’elle sombrait dans les ténèbres, elle fut ramassée et emmener par un vieil homme, Egfroi, l’ancien maître d’arme du duc. Depuis longtemps retirer du service, le vieil homme vivait en Hermite plus au nord. La fumée s’élevant du fortin avait attiré son attention.


Egfroi pris en charge la petite, seule survivante au milieu des monceaux de cadavre. Il la soigna, et par le seul chemin qu’il connaissait tenta de lui rendre gout à la vie.

Depuis ce jours, Yselda, voue son corps au maniement de l’épée, faisant preuve d’une admirable dextérité dans l’utilisation de celle-ci. Son âme en revanche ne jure plus que par un seul chose, semé le chaos et la destruction chez les serviteurs du mal.


De nos jours,

“Requiem aeternam dona eis, Domine ; et lux perpetua luceat eis.Te decet hymnus,Deus, et tibi reddetur votum.Exaudi orationem meam :ad Te omnis caro veniet.Requiem aeternam dona eis, Domine,et lux perpetua luceat eis.” récitait elle à genou sur le sol fraichement retourné où elle venait d’enterrer son père adoptif.

“le temps de l’entrainement n’est plus, le temps des suppôts du mal touchera bientôt à sa fin” murmura-t 'elle dans regard noir

Elle revêtit l’armure qu’Egfroi lui avait fait confectionner, ajusta son fourreau a sa taille, installa tous son barda sur le cheval de son défunt sauveur et pris la route sans se retourner. Si un observateur avait été là, il aurait sans doute rajouté que des larmes coulaient le long de son visage.

... Après plusieurs jours de cheval, près d'une petite bourgade, Yselda trouva une note intrigante sur le panneau d'affichage : « un village subit d'étrange disparition [...] une forte récompense est à la clef […] rendez-vous à l'auberge des deux ponts ». Et en pris le chemin.

Répondre

Retourner vers « Chroniques Oubliées - 'Invincible' par Grimmbart »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités