Dans les tomes précédents... [Résumés de partie]

Image
Répondre
Avatar du membre
Moonchewe
Namtaroupette des clochers
Messages : 227
Enregistré le : ven. 17 nov. 2017 17:07
Date de naissance : 11 sept. 1988
Localisation : Moselle

Dans les tomes précédents... [Résumés de partie]

Message par Moonchewe » jeu. 9 mai 2019 20:49

Précédemment...
En ce moment,
Je suis MJ sur : L'Anneau Unique, DD5, Mournblade et Vade+Mecum
Je suis PJ sur : Tales from the Loop et Cerbère (campagne Dead Rock Seven)
Je lis : La Frontière

Avatar du membre
Moonchewe
Namtaroupette des clochers
Messages : 227
Enregistré le : ven. 17 nov. 2017 17:07
Date de naissance : 11 sept. 1988
Localisation : Moselle

Re: Dans les tomes précédents... [Résumés de partie]

Message par Moonchewe » mar. 14 mai 2019 08:57

Séance 1 : lundi 13 mai à 21h.

Présentation du cadre et des différentes cultures puis début de la création de perso'.
En ce moment,
Je suis MJ sur : L'Anneau Unique, DD5, Mournblade et Vade+Mecum
Je suis PJ sur : Tales from the Loop et Cerbère (campagne Dead Rock Seven)
Je lis : La Frontière

Avatar du membre
Moonchewe
Namtaroupette des clochers
Messages : 227
Enregistré le : ven. 17 nov. 2017 17:07
Date de naissance : 11 sept. 1988
Localisation : Moselle

Re: Dans les tomes précédents... [Résumés de partie]

Message par Moonchewe » lun. 20 mai 2019 22:58

Séance 2 : lundi 20 mai à 21h.

Fin de la création des personnages et création de la Compagnie.
En ce moment,
Je suis MJ sur : L'Anneau Unique, DD5, Mournblade et Vade+Mecum
Je suis PJ sur : Tales from the Loop et Cerbère (campagne Dead Rock Seven)
Je lis : La Frontière

Avatar du membre
Moonchewe
Namtaroupette des clochers
Messages : 227
Enregistré le : ven. 17 nov. 2017 17:07
Date de naissance : 11 sept. 1988
Localisation : Moselle

Re: Dans les tomes précédents... [Résumés de partie]

Message par Moonchewe » lun. 3 juin 2019 23:42

Séance 3 : lundi 3 juin à 21h.

La Compagnie amarre à Esgaroth. Ancien membre du Guet, Ithilion est alpagué par une vieille connaissance de la Garde lui demandant s'il n'a pas croisé des fuyards en revenant en ville. Il semblerait que des malandrins ont dérobé au forgeron nain Gamil un marteau d'apparat en argent d'Erebor. Cet objet serait d'une importance capitalE pour les commémorations de la Bataille des 5 Armées qui auront lieu dans plusieurs mois.
La compagnie a également croisé un (trop) jeune Nain qui a été recalé par Gloìn pour mener à bien une mission de la plus haute importance.

Décidément, tous les chemins mènent à Gloìn.

2 xp
En ce moment,
Je suis MJ sur : L'Anneau Unique, DD5, Mournblade et Vade+Mecum
Je suis PJ sur : Tales from the Loop et Cerbère (campagne Dead Rock Seven)
Je lis : La Frontière

Avatar du membre
Moonchewe
Namtaroupette des clochers
Messages : 227
Enregistré le : ven. 17 nov. 2017 17:07
Date de naissance : 11 sept. 1988
Localisation : Moselle

Re: Dans les tomes précédents... [Résumés de partie]

Message par Moonchewe » lun. 10 juin 2019 23:28

Séance 4 : lundi 10 juin à 21h.

La Compagnie a enfin rencontré Gloìn. Cette rencontre a permis à la Compagnie d'entrer dans les bonnes grâce du vieux Nain. Nos compagnons se sont vu confier une lettre à remettre au Roi des Aigles et Briac a appris que son oncle comptait se rendre à Imladris en passant par l'Auberge Orientale près du Vieux Gué.
Avant de s'en aller, Ithilion a été assailli par son passé lorsqu'il a repris les armes et Titus a fait ses adieux à sa famille.

La route est devant, la maison est derrière. Direction le Palais du Roi Thranduil !

3 xp + 1 xp du pot commun
En ce moment,
Je suis MJ sur : L'Anneau Unique, DD5, Mournblade et Vade+Mecum
Je suis PJ sur : Tales from the Loop et Cerbère (campagne Dead Rock Seven)
Je lis : La Frontière

Avatar du membre
Moonchewe
Namtaroupette des clochers
Messages : 227
Enregistré le : ven. 17 nov. 2017 17:07
Date de naissance : 11 sept. 1988
Localisation : Moselle

Re: Dans les tomes précédents... [Résumés de partie]

Message par Moonchewe » lun. 24 juin 2019 23:17

Séance 5 : lundi 24 juin à 21h.

La Compagnie a quitté Esgaroth en direction de la Cour du Roi Thranduil. Ils ont retrouvé Heva qui leur a donné une lettre de recommandation à remettre à Lindar. Ce dernier peut les autoriser à utiliser le sentier des Elfes ; entreront-ils dans ses bonnes grâces ?
En attendant, ils ont poursuivi leur ascension de la Rivière de la Forêt. Après s'être habitués à la frêle embarcation et durant une pause nocturne, nos compagnons rencontrent un groupe de canailles qui maltraite un enfant.
Ils viennent de rencontrer Belgo et de lui rendre son cher talisman. Après avoir occis Jonar, Finar et Inga, ils ont attaché Kelmund en vu de l'interroger.

3 xp
En ce moment,
Je suis MJ sur : L'Anneau Unique, DD5, Mournblade et Vade+Mecum
Je suis PJ sur : Tales from the Loop et Cerbère (campagne Dead Rock Seven)
Je lis : La Frontière

Avatar du membre
Kallysten
Ruloft Roah Hurleur
Messages : 20
Enregistré le : mar. 11 oct. 2016 20:02
Date de naissance : 09 sept. 1962

Re: Dans les tomes précédents... [Résumés de partie]

Message par Kallysten » mar. 2 juil. 2019 15:47

Séance 6 :
Notre compagnie n'avait pas encore fait trois pas vers l'inconnu que déjà l'aventure s'offrait à elle. Capricieuse et toujours inattendue, elle vint à nous par le biais d'une bande de malandrin sans foi ni loi osant - le sacrilège pouvait-il être plus grand ?- s'en prendre à un enfant. Ce dernier répondait au nom de Belgo et il ne nous fallut pas bien longtemps pour mettre à mal la vile troupe le gardant prisonnier. Pudiquement, je l'observais tandis que ses yeux nous remerciaient mieux que ces mots maladroits, encore sans doute en proie à une émotion qu'il m'était difficile de ne pas comprendre. Combien aurais-je donné pour que pareil tournure eut lieu le jour où... mais je m'égare. Prenant le temps de lui laisser recouvrer ses esprits, il finit par nous avouer que son père ne devait pas être loin. Le seul survivant du groupe de bandits nous révéla l'endroit où il l'avait maintenu attaché. Titus, Gundowald et moi-même partîmes à sa recherche tandis qu'Ithilion et Briac restèrent pour s'occuper de l'enfant et surveiller le prisonnier. Le regard inquisiteur de notre jeune ami hobbit et l'affichage ostentatoire de sa fronde laissait présagé du sort du gredin si jamais l'idée de tenter quoique ce soit lui était venue à l'esprit. Le sourire aux lèvres j'accompagnais mes camarades dans les hautes herbes, peinant à m'orienter. Je crois bien que leurs dos furent la meilleure étoile pour me guider dans ce qui n'était pour moi qu'un sombre dédale de végétation. Mon visage passa de la joie à la tristesse quand je découvris l'état dans lequel le pauvre homme avait été mis. Visiblement roué de coups, il n'en menait pas large attaché avec bien trop de zèle à un feuillu. Les liens trop serrés avaient endolori ses poignets et un rapide examen de sa personne m'indiqua des côtes endommagées et de multiples contusions. Ma priorité fut de m'occuper de la plaie ouverte à son front tandis que mes amis se présentaient à lui et tentaient de savoir s'il était transportable. Un sourire timide reparu à mes lèvres lorsque oubliant même de nous remercier il s’enquit de la santé de son fils. Ainsi c'était un homme bon que nous venions de sauver, par Balin que cette nouvelle pouvait me mettre du baume au cœur ! Je le rassurais prenant le temps de le remettre sur pied.

Pendant ce temps au campement, les esprits s'étaient échauffés entre notre prisonnier et Ithilion. Les provocations, menaces et autres noms d'oiseau fusaient de part et d'autre du foyer et le ton montait à mesure que la conversation s'envenimait. Nous étions toujours à la recherche de Kibilbund, la hache d'argent, et le premier laissant entendre qu'il savait où la trouver sans cracher le morceau, le second était bien décidé à lui tirer les vers du nez. Je ne saurais dire s'il n'y avait là qu'une tentative d'intimidation de la part de notre ami, mais lorsqu'il se leva en se dirigeant vers le brigand, il sortit d'un même mouvement sa lame et ses propos ne démentaient pas ses intentions. Il était à présent à deux doigts de sa victime qui continuait de le narguer. Il y eut un bruit.

Nous revînmes au campement pour tomber nez à nez avec... une troupe d'elfe. Elle nous menaçait de leurs arcs, peu encline à une discussion amicale. Nous avions pénétré sur les terres elfiques et un tel règlement de compte ne semblait pas à leur goût. Leur meneur se présenta. Il s'appelait Galion, chef de cette troupe qui surveillait la frontière et il nous pria de bien vouloir lâcher nos armes avant de poursuivre toute discussion. Nous nous exécutâmes un par un sans rechigner... Ithilion avec plus de mauvaise grâce. Briac tenta bien de briser la glace en leur proposant un des mets délicieux dont lui seul a le secret mais son dépit fût grand lorsqu'ils refusèrent assez sèchement. En revanche Gundowald fut éloquent à prendre notre défense après avoir expliqué notre situation et le besoin de rejoindre le sentier des elfes pour notre quête si bien que Galion finit par se montrer plus aimable. Enfin aussi aimable qu'un elfe hautain puisse l'être. Il nous enjoignit à le suivre dès que possible tandis qu'il menait les trois mulets sur l'une des barques sur laquelle ils étaient arrivés. L'un des elfes entonna un chant qui sembla calmer les bêtes qui finirent à mon grand étonnement par cesser de s'agiter. Plus calme que ne le serait jamais Briac sur une embarcation, je restais abasourdi. Lui en revanche ne fit pas mine de nous surprendre en se précipitant sur l'embarcation elfe. J'appris plus tard qu'il était à la recherche de la hache d'argent qu'il pensait trouver sur l'un des bagages des montures de la troupe de brigand. Il fit malheureusement chou blanc. De notre côté la route - plutôt devrais-je dire le fleuve - nous appela et Ithilion mena sa barque avec habileté sur des eaux qu'ils semblaient étonnamment connaitre comme sa poche.

Le chant de l'elfe l'avait-il inspiré ? Ou peut être était-ce cette nature qui paraissait... à sa place ? Toujours est-il que Gundowald se mit à chanter en elfique. Et c'était beau. Très beau. Les silences éloquents qu'il peignait de sa voix n'avaient pas à rougir des notes qu'ils traçaient de son timbre de voix à la couleur inimitable de ses hommes qui l'ont préservé malgré leur âge avancé pour la bonifier. C'était beau et les elfes que nous croisions de plus en plus à présent ne s'y trompèrent pas, reprenant son chant comme une arche musicale de part et d'autre du fleuve qui nous mena jusqu'au palais du roi Thranduil. Si Briac fut bien aise de posé enfin les pieds sur la terre ferme, c'est les yeux rivés vers le ciel que je demeurais pantois face à la magnificence de l'endroit. J'avais connu des elfes, j'avais pu voir parfois leur architecture, mais rien n'égalait ce que je contemplais désormais. Les nains ont bâtis des choses extraordinaires, je ne crois pas cependant que jamais aucun d'eux n'eut pu égalé ceci dans ce domaine.

Belgo et son père furent emmenés. Je considérais les elfes plus à même de s'occuper des blessures qu'il avait reçu, c'est donc soulager que nous les quittâmes pour être accueilli par Irimë Noldor qui ayant apprécié le chant de Gundowald ne manqua pas de lui faire savoir. Le pauvre perdit ses moyens devant la surprise. J'ignore s'il avait connaissance de la lignée de la gente dame mais dans le cas contraire mieux vaut qu'il l'eut ignoré sous peine d'un arrêt brutal de son coeur. Nous ne tardâmes pas à rencontrer Lindar par le plus grand des hasards qui s'en retournait après une tentative amicale mais infructueuse de fumer la pipe au côté de notre expert hobbit. Nous eûmes le temps de l'intercepter pour lui requérir qu'il intercède en notre faveur auprès du roi Thranduil afin de nous permettre d'emprunter le sentier des elfes. Heva nous avait recommandé un elfe des plus aimable car il ne fit pas mine de tergiverser et s'en alla prestement pour appuyer notre demande. Entre temps nous apprîmes que Kibilbund aurait été racheté par Frerin, un nain dont nous avions entendu parler quelques jours plus tôt à la taverne d'Esgaroth mais aucun d'entre nous ne pu se souvenir ce qui en avait été dit. Comme Galion avait convenu avec nous que le prisonnier soit renvoyé là bas pour être juger pour ses fautes, Ithilion enjoignit qu'un message l'accompagne à destination de Gloïn expliquant la situation qui lui permettrait sans doute de remettre la main sur le précieux artefact avant la cérémonie.

Lindar n'avait pas menti, et il fit mieux que nous aurions pu l'espérer. Ayant eu vent de notre arrivé et nos intentions, le roi Thranduil quémanda que nous soyons accompagné jusqu'à ce que nous quittions la Rivière de la forêt. On proposa même à Ithilion de conserver ici en lieu sûr son embarcation. Une telle hospitalité me chagrina lorsque me revint en mémoire celle que nous fit Gloïn, si honorable soit-il. Mon peuple, je le savais, était courageux et fier, cependant parfois cette fierté prenait le pas sur l'ouverture et masquait aux yeux du monde des cœurs en or qui aurait gagné à être connu.

Alors que nous nous préparions pour notre voyage à venir, Belgo et son père revinrent nous voir et je constatai que ce dernier arrivait péniblement mais toutefois bel et bien à marcher sur ses deux jambes. Le père se jeta à mon cou me prenant de court, me remerciant pour ce que j'avais fait. Un peu gêné je lui répondis que c'était la moindre des choses et qu'il n'avait pas à s'agenouiller pour si peu. En y repensant il se peut qu'il ne l'ait fait qu'à cause de ma taille... Il nous expliqua ensuite qu'il voulait se joindre à nous pour pouvoir disperser les cendres de sa femme en un lieu cher à son cœur à Fort-Bois. Bien que l'ayant mis en garde, Gundowald et moi, sur les dangers d'un tel trajet il n'en démordit pas et comprenant que rien ne pourrait le faire changer d'avis nous décidâmes ensemble qu'il valait mieux veiller sur eux jusqu'à Beorn où nos chemins se sépareraient inévitablement.

Nous étions prèts pour la route, la canopée de la forêt noire nous attendait et ses dangers avec. Mais le voyage en si bonne compagnie me laissait d'humeur joyeuse. Cela devait aussi être le cas pour Titus qui inspiré sans doute par le chant de Gundowald prit une grande inspiration, gonflant ses poumons pour montrer sa puissante voix. Lui aussi connaissait un chant elfique ? Il entonna alors :
► Afficher le texte

Pol0
Ruloft Roah Hurleur
Messages : 20
Enregistré le : sam. 23 sept. 2017 12:44
Date de naissance : 17 févr. 1993

Re: Dans les tomes précédents... [Résumés de partie]

Message par Pol0 » mer. 10 juil. 2019 17:02

Vous tenez entre vos mains, un magnifique exemplaire de ...
Image


Fébrile, vous ouvrez le livre au hasard et tombez sur le Chapitre VII :

"Tourte-Echelle et Champignons de la Forêt Noire rissolés à la tomme d'Esgaroth"
Grâce aux négociations menées de main de maître par moi même, la pipe à la main auprès de Lindar à qui j'ai enseigné les rudiments du tabac Hobbit, le Roi Thranduil lui même demanda que l'on soit escortés jusqu'à l'embranchement de la rivière des elfes et le sentier de la Forêt Noire. Avant le départ, on nous mis en garde à propos de l'eau de la rivière qui coule dans la Forêt, elle semblerait posséder des propriétés magiques étranges, tellement anciennes que même les elfes en ont oublié l'origine. Il nous fut donc défendu d'entrer en contact avec elle, ou pire, de la boire ! Bien heureusement, j'avais déjà bien assez d'outres d'eau claire pour toute la compagnie que Nougat portait avec fierté ! J'appris également que Hidilfons était aussi passé par Aradhrynd et qu'il faisait route pour Imladris, ce qui me sembla étrange car Monseigneur Gloïn avait pourtant dit qu'il se dirigeait vers le Vieux-Gué et cela me rappela également que ...
Vous passez quelques paragraphes car vous vous doutez bien que cette anecdote, et celles qui suivront ne se terminent qu'à la page suivante et vous voulez surtout connaître la suite du voyage ...
... Après avoir embarqué avec la troupe, Belgo, Baldor, Pompon, Nougat, Caramel, ainsi que toutes nos affaires, les elfes nous accompagnèrent jusqu'au croisement du sentier des elfes et la rivière de la forêt. Malgré le beau temps, ils ne semblaient pas rassurés par la météo à venir, alors qu'il faisait superbe ! en entrant dans le bois, je me remémorai l'histoire du Vieux Bilbo concernant cette forêt, il semblerait que depuis plusieurs années l'ombre se répand en son sein et qu'il a même sauvé sa compagnie de griffes d'horribles araignées géantes. Un batelier elfe nous mis en garde sur ces créatures et notamment de fuir si jamais nous en croisions une avec une tête humaine.

Même si tout le monde me regarde un peu de travers car je n'apprécie guère les voyages en bateau, c'est Titus qui eut le teint le plus blafard, le regard perdu dans l'eau et suant à grosse gouttes ! Ce n'était pas la première fois que cela lui arrivait mais cela n'est jamais de très bonne augure ...

Une fois le pied à terre, les elfes disparurent comme ils savent bien le faire et nous nous retrouvâmes au milieu de la forêt ... C'était comme si tout à coup le temps c'était arrêté et que nous nous étions retrouvé dans un crépuscule constant. Les animaux nocturnes vivant sans discontinuer, imaginez des chouettes chantant à tue tête toute la journée en plus de la nuit !

Assez tôt nous décidâmes de monter un camp car le dîner n'attend pas. J'entendis pour la première fois le hurlement des loups. Heureusement Gundovald s'y connaît en prédateur, et nous a assuré que c'était normal et qu'ils ne nous avaient pas pris en chasse. Ce qui nous semblât être la nuit se passa plutôt bien et nous avons même pu faire plus ample connaissance avec Baldor et son fils. Nanor avait vraiment pris le petit sous son aile depuis le sauvetage, mais Belgo n'avait plus d'yeux que pour Titus lorsque celui ci lui appris qu'il était forgeron. C'était effectivement le rêve "du petit" comme dirait Nanor mais ce jeune était très curieux dans beaucoup de domaines, sauf la cuisine bizarrement, ce que je trouve vraiment dommage ! En tout cas personne ne se plaint du repas lorsque je ...
Vous commencez à lire la suite, puis, voyant que les 4 prochains paragraphes parlent de Briac qui se désole de la non considération de la cuisine en tant qu'art, vous préférez passer cette digression ...
... Lors de ce qu'il nous sembla être le deuxième ou troisième soir, nous furent surpris par un violent orage, sûrement celui que les elfes avaient prédit et nous dûmes nous écarter du chemin pour éviter de nous trouver trempé ou écrasé par la chute d'un tronc, J'ai d'ailleurs sauvé mon compagnon Ithilion d'une branche pourrie dont le diamètre était d'au moins 3 cochons de la ferme de Bordavoine ! Voulant être au sec et ne pas se noyer dans ce torrent d'eau et de vent, Titus et moi avions trouvé deux endroits au sec, mais selon Gundovald l'abri que Titus avait déjà été visité par des loups, et ils pouvaient bien revenir ... Nous avons jugé bon de plutôt nous abriter sous une canopée naturelle non loin de la rivière enchantée. Comme à son habitude depuis le départ du palais des elfes, Nanor dépose des runes naines autour du camp et Ithilion mène la garde aux alentours du camp avant que nous allions nous coucher. J'ai pris le troisième tour de garde avec Gundovald afin qu'il m'apprenne les secrets d'un guetteur de nuit, que je maîtrise avec brio à l'heure où vous lisez ces lignes ! Le vieux Baldor nous a tenu compagnie quelques temps car il était dérangé par le bruit des chouettes et je lui ai donc fourni quelques bouchons d'oreilles en cire d'abeilles pour qu'il puisse retourner se reposer. Mais quelques minutes plus tard vous sursautâmes quand nous l'entendîmes hurler comme un forcené plus loin vers la rivière. Gundovald parti en tête et je réveillai Nanor, Titus et Ithilion afin de comprendre ce qu'il se passait.

Lorsque tout le monde rejoins Gundovald, il s'averait que Baldor était en plein délire au beau milieu de la rivière, il hurlait au feu et au dragon, que nous avions tué toute sa famille, qu'il avait perdu Belgo, nous étions terrifié ! malgré nos tentatives de le faire revenir sur la berge, il restait totalement dément et s'éloignait même de nous ! le pauvre était complètement ahuri et ne reconnaissait même plus Belgo, ce qui fit un choc au petit. Gundovald décida de s'encorder et d'aller le chercher, mais au moment où il allait mettre un pied dans l'eau, j'eus une très mauvais intuition et tira sur la corde pour l'empêcher de prendre ce risque. Pendant ce temps Baldor mis pied sur l'autre rive et continua sa fuite. grâce à Ithilion nous trouvâmes un endroit sûr pour traverser le cour d'eau et le poursuivîmes. Je commençais réellement à avoir très peur car j'entendais toujours les loups et surtout nous quittions le sentier au risque de croiser des araignées comme dans l'histoire de Bilbo qui à ce moment avait ...
Vous avez déjà lu 3 fois le récit de Bilbo Sacquet dans un autre bouquin et préférez poursuivre votre lecture un peu plus loin ...
... Baldor s'était volatilisé ! ces traces de pas se terminaient de manière très nette et ensuite, plus rien ! J'étais certains que c'était un coup des araignées et qu'on allait sûrement tous finir comme goûter pour ces bêtes affreuses ! Je suivi quand même la troupe car j'étais quand même le chef du groupe et c'était mon devoir de défendre ses membres ! Le pauvre Baldor était maudit par le sort ! Blessé, enlevé, torturé, et maintenant, ensorcelé par l'eau de la rivière et capturé par les araignées !
Je pris mon courage à deux mains pour continuer notre chemin jusqu'à une ancienne ruine de Tour avec ce qui semblait être le reste d'une muraille. Le bâtiment était tellement en mauvais état ( et pleins de toiles d'araignées) qu'il était impossible de deviner si c'était une construction humaine, elfe ou même naine ... Quand tout à coup Ithilion nous montra une espèce de gros cocon qui pendouillait au beau milieu des ruines. C'était sûrement Baldor, et fort de mon expérience en discrétion, nous organisâmes son sauvetage. Nous voyions les araignées somnoler au bout de leurs fils ou au milieu des toiles, cette vision d'horreur me hantera jusqu'à la fin de mes jours, et je tiens à prévenir tout aventurier comme moi souhaitant se rendre dans la forêt noire de ne surtout pas quitter le sentier, parole d'expert !
Guidés par la lumière de ma torche, mes camarades Ithilion et Titus purent monter le long de la ruine pendant que je plaçais Gundovald et Nanor en contrebas pour surveiller ces immondes créatures. Après que Gundovald lui ai fait la "tourte-échelle", Titus passa habilement de cachettes en cachettes, et je remarquai qu'il copiait mon style de déplacement afin de ne pas faire de bruit alors qu'il était à moins de 10 pas des araignées. La fierté m'envahit. Mais l'heure n'était pas aux sentiments, avec l'aide de Ithilion, ils réussirent avec brio à couper le fil du cocon et comme cela était prévu dans mon plan, il lança le cocon à Gundovald et Nanor. Grâce à l'éclairage optimal de la torche que je tenais, ils réceptionnèrent le Baldor empaqueté sans encombre et nous réussîmes à retirer leur repas à ces viles arachnéides en toute discrétion. Quelle surprise elles ont du avoir en se réveillant le ventre vide et sans proie ! De retour au camp sans accroc, nous pûmes nous reposer à nouveau et remarquer que L'effet de l'eau sur Baldor commençait à s'estomper, mais il restait désorienté et nous avions bien remarqué le choc que ce fut pour Belgo ...
Au petit matin avant de partir je préparai donc un petit encas pour la route et le repas du midi avec les restes de la veille et quelques champignons glanés dans la forêt dont voici la recette :

Tourte échelle Inspirée par Gundovald le soliste pour 6 personnes

la pâte
  • 3 bols ½ de farine
  • bol ¾ de beurre salé mou (pas fondu, juste mou)
  • œuf
la garniture
  • pilons de poulet bien en chair
  • de la poudre de poivron
  • de l'huile d'olive des Iris ou à défaut du Val
  • 2 poings de viande de porc* coupées en dés, idéalement de l'échine
* vous pouvez remplacer cela par du mouton, mais honnêtement, c'est moins bon...
  • 1 poing ¾ de lardons en dés également
  • 1 tasse à thé de bouillon de volaille
  • 1 oeuf
  • 1 jaune d'oeuf
  • 2 cuillières à soupe de lait
  • 1 cuillière thé de gingembre moulu
  • 1 cuillière à thé de cannelle moulu
  • 2 pincées de noix de muscade rapée
  • ½ poignée de pignons de pin
  • ½ poignée de raisins séchés
  • ½ poignée de noisettes concassées
  • ½ bouquet de persil
  • Sel et poivre du moulin
Suggestion de présentation
  • Quelques toiles d'araignées en sucre et des champignons cru en bord d'assiette créeront une ambiance parfaite pour conter mes exploits dans la forêt noire à vos convives !

Préparez la pâte brisée en mélangeant la farine et le beurre salé très mou dans une grande jatte. Vous allez obtenir une consistance sableuse, ajoutez l'oeuf pour ...

Vous refermez le livre, Il est déjà l'heure du dîner, vous avez une faim de loup, et le second souper n'est même pas encore prêt !


recette originale
Présentation et parties

Parties en cours :
- L'anneau Unique par Moonchewe

Avatar du membre
Kallysten
Ruloft Roah Hurleur
Messages : 20
Enregistré le : mar. 11 oct. 2016 20:02
Date de naissance : 09 sept. 1962

Re: Dans les tomes précédents... [Résumés de partie]

Message par Kallysten » mer. 7 août 2019 17:01

La compagnie reprit la route laissant derrière elle le nid d'araignée et une nuit de frayeur qu'aucun d'entre eux n'oublieraient de sitôt. Si l'aventure s'était bien terminée, il n'en restait pas moins que Belgo restait profondément marqué par le fait que son père ne l'ait pas reconnu. Sans être lourde l'ambiance n'avait pas plus la gaité d'avant.

Le voyage se poursuivit plus morne qu'à l'accoutumé. Des bruits peut être avaient amené la compagnie à s'écarter du sentier. Une venaison sur la broche attira nos amis jusqu'à l'entrée d'un domaine sous les arbres. Abris de fortune sans doute d'un hôte absent, l'endroit n'avait de luxe que quelques outils de fortune. Le propriétaire fut bien surpris de trouver la compagnie quasiment attablée par terre près à ce servir dans ce qui n'était rien de moins que son repas du soir. L'ermite donc fut d'abord apeuré par cette présence et le rassuré ne fut pas une mince affaire. Il avait vécu des horreurs dans cette forêt, avait échappé à l'enfermement et en partant il avait dû abandonné par la même une partie de sa santé mentale. Toutefois quand il fût persuadé que les intrus n'avait aucune mauvaise intention et ne souhaitait rien d'autre que partager un repas et leur histoire, il se montra plus avenant bien que rustre dans ses manières. Un fond de gentillesse se lisait en lui mais l'ombre avait obscurcit son cœur et dieu sait s'il pourrait un jour retrouvé la sérénité.

Il prouva encore sa bonté lorsqu'il accepta de guider la troupe sur des chemins plus sûr afin que rien ne leur arrive. Lorsqu'il quitta le sentier, la compagnie eut bien du mal à accepter de prendre un tel risque mais après tout cet homme connaissait mieux l'endroit qu'eux et la prudence était de mise. Enfin il finit par les abandonner non sans quelques recommandations d'usage concernant des plantes vicieuses qui piégeaient les malheureux s'y frottant. Non loin de là, le groupe fatigué par une longue journée de voyage atteignit une sorte de village déserté. Pas âmes qui vivent en ces lieux mais une aura inquiétante qui aurait probablement dissuadé la compagnie de s'arrêter si la fatigue ne s'était autant fait sentir. Mal leur en prit. Un puits trônait dans ce décor qui ne manqua pas d'attiré l'attention et la convoitise de certains d'entre eux. Le hobbit prit sur lui d'explorer le fond pour y récupérer un médaillon dans un tour d’acrobatie périlleux qui faillit lui couté bien cher. La veille Titus avait eu une prémonition qui n'engageait rien de bon mais difficile à décrypter tant elle apparaissait comme brumeuse. Cependant elle annonçait toujours une mauvaise augure et quand la nuit vint la règle se confirma.

Qui le premier fut réveillé ? Qui senti la chose arriver ? Ce qui est sûr c'est que Belgo avait disparu et quand tout le monde se mit en quête du jeune garçon c'est au puits qu'on le trouva attiré par le fond comme cherchant sa mère. Il se pencha. L'homme de Dale n'hésita pas un instant pour tenter de l'empêcher de faire ce qui ne pouvait être qu'une énorme bêtise mais malgré toute sa vivacité il ne put empêcher la chute... qui réveilla une créature endormie dans les profondeurs ! Des sortes de tentacule jaillirent du puits attaquant le groupe qui tenta de réagir au plus vite. Certains furent projetés en arrière, d'autres parvinrent à sectionner des membres de l'engeance. Cette bataille nocturne réveillait les sens de chacun donnant l'impression de vivre un cauchemar éveillé. C'en était un. Mais heureusement parmi ces hommes la plupart était des vétérans de la guerre et mal en pris à la créature qui finit par se rétracter dans le puits dans un cris épouvantable laissant nos amis le souffle court, encore secoué par l'évènement. Par chance la chose n'avait pas entrainé Belgo avec elle dans les profondeurs et le garçon put être sauvé mais le médaillon lui fut remis dans le puits.

Qu'était-ce exactement ? Quelle histoire ce village renfermait-il ? Nos compagnons ne voulurent pas s'y attarder pour trouver les réponses préférant mettre le plus de distance possible entre eux et ce lieu maudit. La route était encore longue jusque chez les aigles mais la forêt noire ne leur causerait plus de tort à présent... jusqu'à la prochaine fois.

Avatar du membre
Moonchewe
Namtaroupette des clochers
Messages : 227
Enregistré le : ven. 17 nov. 2017 17:07
Date de naissance : 11 sept. 1988
Localisation : Moselle

Re: Dans les tomes précédents... [Résumés de partie]

Message par Moonchewe » jeu. 8 août 2019 16:23

Première phase de communauté - Eté 2946
  • Titus : Notre jeune forgeron s'est passionné pour la relique remise par l'ermite du tronc. En effet, désirant alléger son fardeau, le vieil homme a remis à nos compagnon un bout de métal qui lui semblait précieux. Ne s'y trompant pas, Titus a de suite repéré la qualité de l'alliage. Arrivé à Fort-Bois, il appris qu'il s'agissait d'une ancienne relique des Hommes des Bois du nom de Mâcheloup, une hache séculaire pourfendeuse de Wargs. Après un acharné travail, Titus redonna ses lettres de noblesses à cette ancienne arme... Numénoréenne !
  • Nanor : Comme Titus, Nanor a suivi Baldor et Belgo à Fort-Bois. Il y rencontra un nain du nom de Frier. Discuter ainsi avec un semblable a ravivé certains souvenirs en Nanor. Se plongeant dans ses recherches et émulé par Frier, il apprit de nouvelles runes fort intéressantes.
  • Briac : Un Hobbit est inlassablement attiré par son foyer. La Comté a rappelé Briac et il n'a pu résister. Ayant retrouvé sa demeure et la bibliothèque de son oncle Idilfon, Briac n'eut qu'une idée : trouver ce qui est arrivé au village qui héberge La Chose dans le puits. La vérité lui glaça le sang. Pour se rassurer, il emmena avec lui l'ancienne chemise de cuir familiale, protection indispensable.
  • Ithilion : Grand archer émérite, Ithilion a encore prouvé sa valeur. Fort de son assurance et de son adresse, il participa au concours de la Flèche Noir, à Esgaroth. Il gagna non seulement le concours, mais également le cœur du Roi Bard et de la populace par son humilité et sa grande âme.
  • Gundovald : L'aventure occupe une place immense dans le cœur de Gundovald. Néanmoins, sa famille reste le moteur de sa vie. Rentré chez lui pour se ressourcer et se retrouver, Gundovald ne pu s'empêcher de composer une ode à ce qui lui est cher : sa famille, ses compagnon et le sentier foulé par tant de pieds.
20 xp à dépenser
3 points de trésors gagnés
En ce moment,
Je suis MJ sur : L'Anneau Unique, DD5, Mournblade et Vade+Mecum
Je suis PJ sur : Tales from the Loop et Cerbère (campagne Dead Rock Seven)
Je lis : La Frontière

Répondre

Retourner vers « Anneau Unique "L'Avènement d'un ancien Roi" par Moonchewe »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités