Julien Plessys

Image
Répondre
Carter
Leprechaune Immature
Messages : 97
Enregistré le : sam. 30 janv. 2016 18:08
Date de naissance : 19 avr. 1977

Julien Plessys

Message par Carter » jeu. 5 sept. 2019 21:43

Je me nomme Julien Plessys et je suis né à Beziers en 1175 début de ma première vie.
Mes parents tenait une boutique d'herboristerie "Aux Herbes de Béziers" et mon père y prodiguait également des soins.
D'aussi loin où remontent mes souvenirs, mes parents m'ont donné tout leur amour et leur affection.
Ma mère m'apprenant l'écriture et la lecture ou faisant bouillir des mixtures d'herbes;
mon père se rendant aux chevets de malades ou au port pour s'assurer de la bonne réception des marchandises attendus.
Les affaires de mes parents prospérèrent au fil des années grâce au talent de mon père et aux vastes choix d'herbes proposées (certaines affrétées par bateaux des lointaines contrées d'Orient et d'Asie).
C'est vers 1185 que mon père recruta Gunder un ancien soldat ayant combattu sous la bannière de Magnus V de Norvège. Ce dernier périt lors de de la sanglante bataille de Fimreite et Gunder déserta las de la guerre pour s'installer dans les terres plus hospitalières du sud. Il fit voile à bord d'un navire qui affretait également des herbes en provenance d'Irlande.
Il arriva à Béziers et mon père vit chez cet homme au corps recouvert de tatouages et de cicatrices que c'était l'homme qu'il lui fallait pour le seconder (je n'étais encore qu'un enfant à l'époque). Mes parents aménagèrent une petite pièce à la boutique pour accueillir Gunder. Mon père commença à lui enseigner la connaissance des herbes et leur préparation. Ils communiquaient en latin, langue que malheureusement je maîtrisait encore mal à cette époque. Gunder me fascinait et m'intimidait à la fois. La valeur d'un grand guerrier se lisait à son visage et à ses cicatrices.
A la même époque naquis ma petite soeur Gertrude qui fut aimé par toute la famille. Mon père décida de m'envoyer suivre les enseignements de médecine de François Rugis estimant qu'en complément de son avoir en herboristerie je deviendrais un grand médecin. D'autres enfants issus de meilleurs ascendance que moi étaient également admis comme élèves de Rugis...

Répondre

Retourner vers « Vampire Dark Ages "Le Fardeau du Sang" par Flex »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités