Personnages

Image
Répondre
Avatar du membre
Inquisiteur Lecter
Keerianiste Radical
Messages : 943
Enregistré le : dim. 26 juin 2016 18:04
Date de naissance : 12 oct. 1993
Localisation : Résosphère

Personnages

Message par Inquisiteur Lecter » ven. 4 nov. 2016 17:43

Naith Baecairn

Issu d'une famille de mages, son père lui a légué un grimoire particulier : une sorte de pierre avec des cercles concentriques amovibles, dont l'alignement des combinaisons décrivent des sorts. Naith apprend donc des sorts au fur et à mesure qu'il le décrypte. Son père lui a enseigné comment faire.

Un temps, Naith s'est perdu dans les montagnes d'Arborée. Il y a rencontré une créature magique très puissante qui a perçue les dispositions extraordinaires du jeune homme en dépit de son âge précoce ; la créature lui enseigna la magie selon elle, d'une manière non académique, qui permit à Naith de développer rapidement son potentiel brut - mais concernant la théorie et l'éducation magique conventionnelle, il est encore novice. C'est pour cela qu'il aimerait trouver à Sigil un mage pour avoir une formation plus classique, qui lui permettrait d'obtenir le vrai statut de mage et une connaissance plus approfondie de la magie, car actuellement il manipule cette dernière sur un mode plutôt instinctif et dépendant essentiellement de ce qu'il déchiffre dans son grimoire.

Caractère

il est complétement dans la lune
il a un fort potentiel magique mais il a du mal a être concentré sur une tache, changeant rapidement d'envie
il est parfois victime d'absences car il a vu un papillon magique passer ce qui rend les discutions avec lui pénibles (mauvaise habitude)
il est très aventurier et un peu casse cou
il est pleins de malice et son esprit est vif

Il est natif de l'arborée (le plan de l'olympe) ou les gens sont sympas et festifs (sensats) mais les portails sont rares.
Il fait parti de la caste des sensats mais il n'a pas trop participé jusqu’à maintenant.
Loisirs : les spectacles, la musique, la lecture, les casses têtes, la peinture, les décors, l'architecture.


Arturo Gioffredi
Est le fils unique d'une noblesse dont le domaine s'étant sur énormément de plans, sous la forme de comptoir ; maison encore jeune, basée sur le commerce et l'exploration, il n'est que la 5ème génération de celle-ci.
Et pourtant, celle ci possède déjà une tradition fondamentale ; chaque fils doit contribuer à l'extension du domaine familial, en explorant des plans inconnus pour y agrandir leur domaine. Son père ayant d'excellentes relations avec la guilde des interplanes, il a donné l'opportunité à son fils et à ses compagnons de rejoindre une expédition dont il est l'un des mécènes vers des terres inconnues, parfaitement conscient d'envoyer son fils unique dans une mission à risque.
Mais les Gioffredi étaient des explorateurs ; et n'avaient pas peur de l'inconnu.
Arturo, quant à lui, n'était pas très excité à l'idée de partir dans une expédition de ce genre. Mais, ça serait l'occasion pour lui d'amasser ses propres richesses ; le comptoir serait le sien, et il pourrait ensuite financer son installation au sein de Sigil ; dont il est directement tombé sous le charme, la seule fois où il y a fais un bref passage en accompagnant son père.


Cesar Crissolorio, fils de forgeron, vient tout juste d’intégrer la garde de la famille Gioffredi. Habile de ses mains, il a appris à manier les armes et les armures depuis son plus jeune âge à force d’aider son père à la forge. A la recherche d’aventures et de sensations, il ne voulait pas rester toute sa vie à taper sur une enclume; le fait d’intégrer la garde d’une noble famille ayant basée sa richesse sur le commerce et l’exploration, il espérait bien affronter l’inconnu et connaître des histoires incroyables. Il ne fallut pas longtemps avant qu’on lui propose une mission digne d’intérêt. Il rejoint l’expédition de la guilde des explorateurs planaires et devint l’un des compagnons du fils des Gioffredi ainsi que son ami d’enfance, Arturo. Épée la main et bouclier paré, Cesar a hâte de partir vers l’inconnu malgré les nombreux risques potentiels.

Apparence et caractère
Cesar est d’apparence massive, il est vraiment costaud surtout quand il est en armure. Il adore se montrer et être le plus grand et le plus fort. Il n’en a pas beaucoup dans la tête mais il sait aider dans beaucoup de situations. C’est un homme loyal et bon, il restera fidèle à ses amis et les protègera au maximum. Cesar a beau être une brute, il n’est pas un tueur. Jamais il ne tuera si cela peut être éviter, toutefois il lui parait logique de blesser sévèrement ses ennemis afin qu’il ne s’échappe pas.

Formation de compétences
Ayant subi de nombreuses formations durant son apprentissage dans la garde, Cesar a eu l’occasion de tester énormément d’outils et de s’initier dans beaucoup de domaines. Après il n’a jamais vraiment percé dans un domaine particulier mis à part le combat où il a vraiment un certain talent.


Arwenest un elfe curieux et impulsif par nature toujours prêt à aider son prochain, le peut qu’il possède c’est ce qu’il avait sur lui le jour où naith , un vieux mage un peu fous, la trouver.
Il se trouvait au milieu de nulle part, dans une mare de sang, il était grièvement blessé à la tête et au torse. Sans Holo son loup blanc, qui avait réussi à trouver et ramené ce vieux mage, il serait mort. Naith le ramena dans sa bicoque en bord de foret et le soigna il resta plusieurs jours dans le coma et à son réveil il ne se souvenait plus de rien.
Arwen ne possédait aucun souvenir de son passé … mais depuis son éveil des bribes de souvenir lui reviennes parfois comme des visions, souvent à cause d’objet ou de stimuli. Ses souvenir les plus anciens sont brouillons, peut claire, nappé de blanc et de rouge, de cris de peur et de colère. Quelqu’un qui hurle ce qui semble être son nom au loin, sa mère ? sa sœur peut être, une voie féminine qui lui hurle de fuir. Quelque chose le blèse à la poitrine Puis la scène s’assombrit et des mains noires comme la nuit vinrent l’agripper de toute part. Arwen ce débâtit tentant de revenir vers l’étendue blanche et alors qu’il était sur le point d’y parvenir quelque chose le frappa à la tête et il se fit entrainé par les mains un bruit de portes qui se referme devant lui…
En se baladant dans la foret a il passa à côté d’une petite falaise qui lui rappela comment il avait rencontré, et même sauvé, Holo son loup blanc. C’était un beau jour de printemps il marchait dans une forêt au feuillage et a l’herbe intégralement blanche, il ne faisait ni froid ni chaud et la douce odeur des pins le faisait frissonné. Il marchait dans un but incertain ne se savant ni où il se trouvait ni où il allait entendant des petits couinements au loin, il s’en rapprocha jusqu’à atteindre les abords d’une falaise. Les couinements venait d’un petit louveteau blanc peut être nouveau née … Il c’était coincer sur un rebord en contrebas. Arwen agis par instinct, sans prendre le temps de réfléchir, il descendit en escaladant la paroi, il parvint à atteindre le louveteau qu’il prit et mit l’abri sous ses vêtements. Il remonta tant bien que mal et arrivé en haut relâcha la bête qui s’arrêta après quelque pas et regarda Arwen dans les yeux. Puis plus rien …
Quelque autre souvenir un peu moins important lui revins peut à peut toujours dans un décors blanchâtre … Arwen ne savais pas si cela était réel ou si ce n’était qu’un effet secondaire de sa perte de mémoire.
Il resta plusieurs moi avec le vieux mage lui posant mille et une question sur le monde qu’il l’entourait et les différents plans se demandant d’où il pouvait bien venir. Qui plus est depuis son réveil il a le sentiment que plus le temps passait loin de chez lui moins les choses qui l’entourait le touchait comme si quelque chose commençait à lui manquer, et plus les semaines passait plus cette sensation de vide se faisait sentir comme si toute sa joie de vivre, sa colère, sa tristesse ce dissipait petit à petit… il n’y a que lorsqu’il est en forêt ou en pleine nature qu’il parvient à être en paix et à s’extraire un temps soit peut de ce maléfice qui le ronge.
A la vue de cette immense végétation sauvage une légère sensation de joie se fit ressentir. Tout passât au blanc… Un ciel grisâtre, un horizon d’arbre d’espèce et de forme très varié, un nuage de luciole flottant au-dessus d’un petit village au cœur de la foret. Arwen était en haut d’une colline holo à ses coté et une immense montagne dans leur dos. Arwen eu une sueur froide et revins à la réalité un peu secoué …

Notes
- Les bariaures sont des animaux

Kith Glissebrume est l'unique enfant d'une famille modeste. Entre un père soldat et une mère libraire, il n’a jamais vraiment réussi à se décider sur sa carrière future tant les points de vue de ses parents divergent.
Après les entrainements martiaux de la matinée, il courrait souvent se réfugier à la recherche d’un bon livre sur les étagères poussiéreuses. Laissant son esprit vagabonder au gré des aventures et laissant l’imagination faire le reste.
C’était un jeune garçon mince et musclé avec l’esprit aussi vif que le corps. De longs cheveux noirs descendaient jusque dans son dos. Le regard éveillé et curieux d’un noir profond.
Des prédispositions pour la magie lui permirent de comprendre les rudiments arcanique. Les symboles et les principes, mais aucun de ses sorts ne donnait le résultat escompté. Faire pousser les cheveux à la place d’une boule de feu ou transformer une table en chèvre n’est pas très convaincant.
Car le destin lui avait offert un autre don, la poisse… La nature semblait avoir accumulé toute la malchance de son plan en un seul homme. Les accidents et les maladresses de la vie quotidienne lui valurent le surnom moqueur de « Kith le poissard ».
Mais il avait appris à faire avec, et cela ne l’empêchait pas de s’évader dans ses livres et grimoires.
Un jour, durant l’une de ses lectures, il s’endormit et fit un rêve étrange. Comme désincarné, il semblait flotter au-dessus de différentes planètes, toutes liées entre elles par d’étranges portails. Il parcourait cet univers libre et soumis à ses pensées. Une voix résonna alors dans sa tête, mais il ne parvint pas à distinguer clairement son discours… Juste des brides de mots…  « Chaos … Puissance … Pouvoir … Aventure… ». Il se réveilla en sursaut au milieu de la nuit, encore perturbé par ce qu’il venait de voir.
L’esprit embrumé il voulut se lever mais fut pris de spasmes violents, son corps se mis à le faire souffrir terriblement, il pouvait sentir chaque os, et chaque nerf traversé par les énergies magiques. Il ressentait la puissance et le pouvoir, mais n’avait plus aucun contrôle.
Son corps se mit à irradier d’une lumière bleutée et lévita au-dessus du lit, des éclairs d’énergie crépitaient de toute part. Puis une grande explosion.
A son réveil, son corps le faisait terriblement souffrir, il se trouvait dans une forêt inconnue, tout ici semblait différent, la végétation, les odeurs et même les astres.
Un raclement de gorge le surpris et d’un mouvement de recul Kith se prit les pieds dans une racine avant de s’écraser au sol.
Les deux individus le regardèrent en souriant et le plus âgé s’approcha une main tendus « Naith enchanté… »

Notes
- Prompt à la violence (cf. Oruko)
+++ Rapport confidentiel +++ «Si vous désirez une image de l'avenir, imaginez une botte piétinant un visage humain... éternellement.»
- George Orwell, 1984

Avatar du membre
Inquisiteur Lecter
Keerianiste Radical
Messages : 943
Enregistré le : dim. 26 juin 2016 18:04
Date de naissance : 12 oct. 1993
Localisation : Résosphère

Re: Personnages

Message par Inquisiteur Lecter » ven. 18 nov. 2016 14:28

Autres personnages


Jeiposhal Gloire-de-Chasse
: jeune femme bariaure, brune aux yeux foncés en amande, très bonne archère et ancienne rôdeuse. Son caractère enjoué est tempéré par un passé difficile et elle alterne entre les manifestations de joie et une humeur plus réservée. Elle est observatrice.
Originaire d'Ysgard.

Oruko Ota, un baroudeur tieffelin dans la vingtaine avec des compétences en médecine et un goût exagéré pour le jeu. Grièvement blessé par Kith, sa santé est altérée et il se déplace le plus souvent avec sa canne.

Aika Ota, soeur d'Oruko. A peine âgée de 17 ans, elle a de fortes dispositions magiques mais est atteinte d'une maladie surnaturelle à laquelle n'a pas encore été trouvé de remède.

Contacts :
Celiker Tone, humain, chef d'expédition pour la guilde Interplane

Personnages particuliers croisés à Sigil :
Le Guide, crâne lévitant de la faction des Hommes-Poussières qui se veut charitable avec les nouveaux arrivants.

Grâce, chaste succube responsable d'un sensorium pour la Société des Sensations. Elle est curieuse et amicale.

César

Stefano Crissolorio est l’oncle de Cesar. C’est un marchand qui est parti de ses terres natales afin de faire fortune ailleurs. Il voyage énormément avec quelques amis à lui et il peut donc se trouver dans beaucoup d’endroits. Il vise principalement les villes afin d’avoir un maximum de clients potentiels. Il adore l’argent mais tient énormément à sa famille. Il envoie régulièrement des lettres à ses frères afin de tenir au courant de ses dernières ventes.

Lucie Arguitan est la femme qui s’est occupée de la formation de Cesar. Elle vient des Elysées mais voyage régulièrement au nom de la famille Gioffredi. Elle est également dans la garde familiale mais s’occupe beaucoup des commerces de la famille. Durant quelques années, elle était blessée au genou l’empêchant de partir en mission. Elle s’est donc occupée des recrues et s’est donc chargée de la formation de Cesar. Au début, cette brute ne jurait que par l’attaque mais Lucie lui a appris que la défense peut être très utile. Elle l’a sévèrement corrigé à plusieurs reprises mais malgré cela, Lucie est un modèle pour Cesar qui n’a qu’une hâte lorsqu’ils se rencontreront de nouveau, la défier pour lui montrer ses progrès.

Darik Giltris et sa bande, joyeux drilles mercenaires, gardes et autres hommes d'armes avec qui tu vas faire la fête ou t'entraîner

Arturo

Elasha : Elfe planaire : Son père l'a présenté comme une associée ; elle est en réalité la représentante de l'organisation criminelle qui protège le réseau de la famille. Mais ça, il ne le sait pas encore. Il ne la voit que comme une femme certes prétentieuse et hautaine, mais magnifique, intrigante, et mystérieuse. Il ne se doute pas que derrière ses sarcasmes et ses charmes se cachent une guerrière ; une meurtière même, redoutable.

Raffael, (auto)surnommé le "Sérénissime et magnifique" Gioffredi : Humain : L'oncle et tuteur d'Arturo. Beaucoup moins malin que son grand frère, beaucoup moins fin qu'Arturo ; il n'a pas non plus son physique, ce qui ne l'empêche pas d'être un coureur de juppon. C'est un bon escrimeur, néanmoins, et il reste le principal confident et conseiller d'Arturo.
+++ Rapport confidentiel +++ «Si vous désirez une image de l'avenir, imaginez une botte piétinant un visage humain... éternellement.»
- George Orwell, 1984

Répondre

Retourner vers « D&D 3 "Savage Planescape - Planeswalkers" par Dr. Lecter »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités