Carnet de route

Image
Avatar du membre
Corvos
Sentinelle du forum
Messages : 1218
Enregistré le : ven. 6 janv. 2012 01:31
Date de naissance : 01 janv. 1988

Re: Carnet de route

Message par Corvos » ven. 27 avr. 2018 20:41

https://asongofdiceandpaper.wordpress.c ... uildes-42/

Avec un peu d'avance, le résumé 42 (sans serviette dedans).
Truth Until Paradox.

Avatar du membre
Corvos
Sentinelle du forum
Messages : 1218
Enregistré le : ven. 6 janv. 2012 01:31
Date de naissance : 01 janv. 1988

Re: Carnet de route

Message par Corvos » dim. 29 avr. 2018 21:50

Truth Until Paradox.

Avatar du membre
Corvos
Sentinelle du forum
Messages : 1218
Enregistré le : ven. 6 janv. 2012 01:31
Date de naissance : 01 janv. 1988

Re: Carnet de route

Message par Corvos » sam. 12 mai 2018 00:27

https://asongofdiceandpaper.wordpress.c ... uildes-44/ et de 44. 88P au fait, pas 90 comme annoncé hier ^^
Truth Until Paradox.

Avatar du membre
Corvos
Sentinelle du forum
Messages : 1218
Enregistré le : ven. 6 janv. 2012 01:31
Date de naissance : 01 janv. 1988

Re: Carnet de route

Message par Corvos » sam. 19 mai 2018 21:25

Truth Until Paradox.

Avatar du membre
Corvos
Sentinelle du forum
Messages : 1218
Enregistré le : ven. 6 janv. 2012 01:31
Date de naissance : 01 janv. 1988

Re: Carnet de route

Message par Corvos » sam. 26 mai 2018 20:06

https://asongofdiceandpaper.wordpress.c ... de-lhiver/

46e résumé et nous voilà à 90p :)
Truth Until Paradox.

Avatar du membre
vyseris
Chrono bluesymentale
Messages : 3598
Enregistré le : dim. 26 juil. 2015 22:35
Date de naissance : 10 févr. 1980
Localisation : Suisse

Re: Carnet de route

Message par vyseris » sam. 26 mai 2018 20:14

Corvos a écrit :
sam. 26 mai 2018 20:06
nous en venons à la même conclusion: l’oiseau contient du Loom.
ça reste a vérifier....
MJ sur "Guildes" Samedi soir
Image

Avatar du membre
Corvos
Sentinelle du forum
Messages : 1218
Enregistré le : ven. 6 janv. 2012 01:31
Date de naissance : 01 janv. 1988

Re: Carnet de route

Message par Corvos » sam. 2 juin 2018 18:48

Truth Until Paradox.

Avatar du membre
Corvos
Sentinelle du forum
Messages : 1218
Enregistré le : ven. 6 janv. 2012 01:31
Date de naissance : 01 janv. 1988

Re: Carnet de route

Message par Corvos » sam. 14 juil. 2018 16:13

https://asongofdiceandpaper.wordpress.c ... quame-4-5/

Résumé 48 avec un peu de retard, je tente de clore le résumé de la semaine passée pour ce soir et de régler celui d'encore avant après :lol:
Truth Until Paradox.

Avatar du membre
Corvos
Sentinelle du forum
Messages : 1218
Enregistré le : ven. 6 janv. 2012 01:31
Date de naissance : 01 janv. 1988

Re: Carnet de route

Message par Corvos » sam. 14 juil. 2018 18:18

Voilà le résumé 50, je le laisse ici en attendant.
Le 49 sera fait après mais au moins on a toutes les données pour ce soir.
Il faudra vérifier le nom des marchands et des Transients ainsi que de Matlian (Kereb comment?) ^^'.
Et faudra voir pour la date que je connais pas.


?????
Mestre Nadja nous convoque au Comptoir pour nous présenter un nouveau Guildien qui va désormais nous accompagner : Kereb Kilan, un Ashragor. Avec ses cheveux blancs, son teint, ses cornes et son troisième œil, c’est sûr que désormais notre groupe va passer inaperçu. Notre maître de Comptoir nous informe ensuite de notre prochaine mission : aller prospecter auprès d’Autochtones qui vendent des gemmes. Elle demande à ce que nous allions établir un contact et prospecter les possibilités d’établir un contrat pour plusieurs raisons, dont la principale est de renouer un contact économique privilégié avec les Autochtones de la région mais également s’assurer qu’ils ne disposent pas d’un moyen Loomique de produire ces pierres. En rentrant à notre maison, je passe quelques heures à improviser un déguisement pour dissimuler les cornes et l’œil de Kereb avec assez bien de succès.

Une semaine plus tard, nous embarquons à bord du Fend-La-Bise, où nous retrouvons le Capitaine Surcouf, qui est très heureux de nous revoir depuis notre expédition à Port Givre. Après une semaine de traversée tranquille où Alwyn nous dévoile sa dernière acquisition, un crâne enchanté par du Loom Noir qui est capable de partager son savoir sur les Autochtones avec le groupe, nous arrivons en vue de Port Fabrize, un petit village adossé à une carrière de calcaire blanc. Nous rejoignons la terre en chaloupe et remarquons que les quais sont équipés de moyens de charger rapidement des caisses sur les bateaux, fait intéressant si un contrat s’établit.

Les pêcheurs regardent notre arrivée avec une touche de méfiance. Ils échangent en Guildien mais avec un accent à couper au couteau qui complique la compréhension. Le capitaine prend congé, annonçant qu’il repassera tous les mois pour nous ramener à Port MacKaer. Nous voilà livré à nous-même à Port Fabrize. Alwyn propose de trouver un hôtel au plus vite. En se déplaçant dans la ville, il devient évident que les quartiers et ses habitants se soumettent à un code couleur qui prend une place importante dans leur vie tout en les affiliant à des sortes de castes bien définies. En se renseignant, sur le port où tous ces groupes se mélangent, des vieillards au couvre-chef brun orangé, éclairent notre lanterne. Les couleurs sont représentatives de clans qui se découpent la ville et s’affrontent au cours d’une pêche annuelle. Chaque bande porte le nom d’un poisson très courant en ces eaux et, de fait, arbore les couleurs principales de l’animal. Ainsi Rouge-Morue, Zara-Gris et autres Macro-Ailé sont les plus vastes bandes. Nous remarquons qu’un marin, plutôt jeune, travaille au ralenti et observe ostensiblement la scène. L’un des vieillards nous apprend que c’est le chef des Rouge-Morue mais également son petit-fils, Pilo.

A l’auberge, il devient évident que le port n’accueille que peu d’étrangers et que l’apparence de Kereb, malgré mes efforts pour le rendre présentable, attire l’attention voire la suspicion. La population se compose principalement de Métisses et il me semble avoir croisé quelques Felsins bien qu’ils ne soient pas Guildiens. L’aubergiste nous explique que le gagnant du concours de pêche devient celui qui tranche les conflits durant une année, donnant un avantage indéniable à son clan. Il nous indique également où trouver les Commerces des Autochtones vendeurs de gemmes, soulignant leur non appartenance au peuple de Port Fabrize.

Les trois Commerces, côté-à-côte, représentent ensemble le Comptoir Indépendant de la Route des Carats comme ils le nomment pompeusement. Ces trois commerçants, originaire de l’Empire du Noir Couchant, se nomment Kahud, Vehez et Tartorèz. Les Commerces sont une grande bâtisse en bois noir lambrissé qui ne ressemble à rien de ce que nous connaissons du point de vue architecture. Trois portes séparées par des vitrines exposant des pierres semi-précieuses mais également quelques fausses gemmes tape à l’œil, permettent d’entrer dans le bâtiment. Chacun semble avoir ses spécialités mais ensemble, ils vendent la quasi-totalité des gemmes imaginables. Ce qui signifie qu’ils exploitent sans doute plusieurs mines, un très grand nombre d’entre elles même.

Nous poussons la première porte, sous l’enseigne de Kahud, représentant des silhouettes humanoïdes ablépharies, aux longs bras, penchées sur ce qui semble un dur labeur, le tout entouré de racines et de ronces qui semblent aiguisées. A l’intérieur, c’est un véritable capharnaüm, outils de prospections, peaux, verreries, et autres encombrent le sol et les étagères. Mais ce qui est le plus étrange, c’est la dizaine d’objets pendus au plafond, qui semblent avoir été fait en ronce et en racines. En les inspectant un peu plus, on dirait vraiment des armes et des armures mais qui voudrait porter de telles choses ? Le comptoir, taillé en pierre, accueille un petit vieux aigri qui nous demande de partir si nous n’achetons pas, dans un Guildien très raffiné et pur. Devant son manque de politesse, nous partons.

La seconde enseigne, chez Vehez, est plus travaillée, en bois luxueux, recouvert de portions métalliques et de quelques pierres semi-précieuses, représentant un homme joufflu qui rit en se frottant les mains tandis que des paires de bras supplémentaires, au niveau de sa taille, tiennent des bourses bien garnies. Ce Commerce transpire la richesse et la réussite. Le verre y est mieux poli, le sol est propre, les pierres sont plus raffinées et de plus haute valeur. Le vendeur, un grand échalas aux joues scarifiées, pâle, portant du maquillage noir autour des yeux, occupé à peser des pierres s’excuse, dans un Guildien très correct, mais il est en plein inventaire et nous accompagne à la porte.

La dernière enseigne, cassée et fendue, pend mollement au vent, le bois est moisi et couvert de lichen et il est difficile mais possible de distinguer un dragon couché sur un tas d’or. Derrière la porte, un homme chauve d’une quarantaine d’année, balafré et borgne nous accueille avec un accent qui n’est pas local, faisant quelques fautes de vocabulaire. Il est bien plus agréable que ses confrères. Il nous vante un peu ses pierres, cherche à savoir ce que nous cherchons, avant de nous conseiller de son mieux. Alwyn tente habilement de lui arracher quelques informations mais l’homme n’échange que des banalités à l’exception de l’origine de leurs fournisseurs, les Anoui, des Transients végétaux qui extraient les pierres de la mine végétale. Il décrit celle-ci comme étant une forêt fossilisée où coulent une sorte de liquide en fusion que les Transients parviennent à récolter et former ensuite sous la forme de gemmes.
Truth Until Paradox.

Avatar du membre
matlian
Jérémilien des steppes
Messages : 145
Enregistré le : mer. 29 juil. 2015 02:53
Date de naissance : 05 juil. 1999

Re: Carnet de route

Message par matlian » sam. 14 juil. 2018 19:08

kereb kiran pour mon nom :D

Répondre

Retourner vers « Guildes El Dorado par vyseris »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités