Rapport d'investigation saison 3

Image
Répondre
fox p
Golem Rouillé de thomassalibi
Messages : 495
Enregistré le : lun. 14 avr. 2014 11:28
Date de naissance : 11 mars 1977
Contact :

Rapport d'investigation saison 3

Message par fox p » ven. 10 août 2018 20:27

Nouvelle saison de Delta Green!
Activité MJ sur JDRVirtuel en cours
Campagne: Delta Green, (saison 3), Par delà les montagnes hallucinées
OS: Tales from the loop
Terminé :
Campagne: Terreur sur l'orient express, Delta Green Saisons 1 et 2
OS: Z-Corps

Avatar du membre
Zoug
Chimère
Messages : 562
Enregistré le : ven. 1 juin 2012 13:49
Date de naissance : 11 juil. 1967

Re: Rapport d'investigation saison 3

Message par Zoug » dim. 26 août 2018 16:09

Juillet 2008 :

Prêt de trois ans ont passé depuis que nous avons empêché le concert de Mike Houston d’avoir lieu avec les graves conséquences qui auraient suivies. Pour nous récompenser, Élise a été « promue » et passe désormais son temps à analyser des échantillons de sang et d’urine. Pour ma part, après une enquête interne sur ma petite escapade new-yorkaise, je me retrouve à faire la circulation. Au lieu de traquer des monstres, je me retrouve à faire traverser des gamins devant leur école. Passionnant.

Côté vie privée, ce n’est pas beaucoup mieux. Betty a reçu des photos de moi avec Élise et est devenue très jalouse. Il n’y avait pourtant rien de compromettant sur ces satanées photos !

Pour couronner le tout, Chan a disparu de façon subite après la mort de Debbie. Et nous n’avons plus aucune nouvelle de Delta Green, non plus. Seule petite lueur d’espoir : Élise et moi avons gardé le contact.

Et c’est ainsi que je reçois un SMS de mon agent fédérale préférée. Elle me demande de venir à New York au plus vite. C’est reparti ! Sans aucune hésitation, je décide de répondre à son appel. Je pose des congés en prétendant que ma tante est malade et file vers la Grande Pomme.

Élise me récupère à l’aéroport et me raconte ce qui s’est passé.

Pendant qu’elle procédait à des tests urinaires, elle est tombée sur une enveloppe. C’était une invitation à une nuit à l’opéra. Elle doit se rendre immédiatement au muséum d’histoire naturelle pour y voir le Professeur Wu.

Lorsqu’elle est arrivée, il était heureux de la voir, mais également très énervé. Le 12e volume du cycle « Les révélations de Glaaki » avait de nouveau disparu. Il lui montra une vidéo prise par une caméra cachée par ses soins depuis nos dernières aventures. Vers 23 heures, l’avant veille, un homme habillé en gardien entre dans le bureau de Wu avec son passe et prend le livre avant de s’en aller.

Wu est étonné par le comportement de l’homme, qu’il connait bien car travaille au musée depuis des années. Il s’appelle Rodolphe Chapman et donne son adresse à Élise. C’est à ce moment qu’elle m’a envoyé son SMS.

Elle s’est ensuite rendue chez l’homme, dans le Bronx, en se faisant passer pour une livreuse de pizza. Il était chez lui, la voix ensommeillée.

Après m’avoir résumé la situation, nous nous rendons ensemble au musée. Il y a beaucoup de monde. Il fait très chaud et le musée est climatisé. Ceci explique peut-être cela.

Je découvre la vidéo, mais il n’y a rien de plus remarquable que ce que m’a raconté Élise. Nous décidons d’aller voir celles du système de surveillance du musée. On y voit le gardien qui retourne à son poste et range le livre dans un sac.
Wu nous explique qu’il avait ressorti le livre pour l’étudier il y a trois jours. Cela lui arrive régulièrement. Personne d’autre ne savait que le livre était sorti. Le Professeur nous explique que le livre est ardu à lire et nous observons qu’il a de nombreux tics nerveux lorsqu’il nous en parle.

Je lui demande de surveiller discrètement l’attitude du gardien de nuit, pendant que nous irons fouiller son appartement.

Nous nous rendons dans le Bronx et voyons Rodolphe sortir de chez lui avec son sac et se diriger vers le métro. Nous décidons de le suivre, mais il se rend au musée normalement en lisant son journal. Une fois sûrs qu’il est bien parti travailler, nous nous rendons dans son appartement.

Élise met bien dix bonnes minutes à crocheter la serrure. Elle a perdu la main à faire ses tests urinaires, la pauvre. L’appartement est petit et bien rangé. Nous n’y découvrons rien de particulier. C’est celui d’un homme sans histoire, visiblement amateur de pêche à la mouche.

Avant de quitter l’immeuble, Élise décide de fouiller la boite aux lettres de Rodolphe. Nous y sommes pris en flagrant délit par une vieille dame nous prenant pour des témoins de Jehova déposant des prospectus. Contente de trouver des gens à qui parler, elle nous invite à boire le thé.

Nous tentons de la faire parler de Chapman, son voisin. À travers un flot ininterrompu de paroles sur sa vie, son mari, ses vacances et ses albums photo, nous parvenons tout de même à apprendre que Rodolphe est un homme tranquille, qui serait devenu professeur de mathématique, s’il n’avait pas refusé son incorporation en 1962.

Nous arrivons enfin à nous échapper des griffes de cette gentille grand-mère et retournons au musée. Ce dernier est fermé, Rodolphe nous ouvre et nous demandons à voir le Professeur Wu. Tout en nous rendant dans le bureau de Wu, nous discutons avec le gardien qui nous parait tout ce qu’il y a de plus normal et sympathique.

Nous demandons à Wu une copie de sa vidéo et d’occuper le gardien pendant que nous fouillons son sac, sans rien y découvrir.

Une fois chez Élise, nous visionnons la vidéo image par image et nous constatons que les yeux du gardien sont révulsés, lorsqu’il s’empare du livre.

N’ayant pas trouvé le livre chez lui, nous nous demandons si l’échange n’aurait pas eu lieu dans le métro. Élise a un contact qui pourrait nous permettre de voir les bandes. Elle lui raconte un bobard à propos du copain de sa mère, mais le gars n’en croit pas un mot. Au final, il se fout des raisons d’Élise, tout ce qu’il veut c’est un rendez-vous avec une fille. Préssés par le temps, nous décidons de faire appel à une professionnelle.

Une fois son besoin satisfait, nous regardons les vidéos. Nous y voyons Chapman qui croise un homme avec une tête pour le moins étrange. Le gardien ouvre son sac et donne le livre. Lorsque nous montrons la scène au Professeur Wu, il sursaute, regarde dans un carnet et nous dit de laisser tomber. Nous envoyons juste un message à Delta Green avec une image du type en disant que désormais le 12e volume est entre ses mains.

Élise reçoit un coup de téléphone. Un homme avec une voix à l’accent arabe lui fixe un rendez-vous au club apocalypse. Il nous y attend. Ce nom de club nous dit quelque chose. C’est de là qu’était parti le dernier appel reçu par Finley.

Arrivés là-bas, il nous raconte qu’il a quelque chose d’intéressant pour nous, à propos d’un vol de livre. Deux hommes se sont rencontrés dans un des salons privés et ont discuté d’un vieux bouquin. Prévenu par une de ses filles, notre hôte a regardé la scène grâce à une caméra.

Lorsqu’il nous montre la vidéo, nous y voyons l’homme qui a récupéré le volume dans le métro. Il est toujours de dos. Le patron du club, qu’il l’a vu clairement nous le décrit. Aucune trace de la vision étrange que nous avons eue lorsque nous avons regardé les images du métro. Nous récupérons une clé USB du film et partons.

Des recherches sur le club nous apprennent qu’il date au moins des 70's et que c’est « the place to be ». On cherche la tête de l’autre type dans les fichiers et nous tombons sur un certain Igor Doubief. Fils d’immigrés hongrois, professeur d’histoire. Il a fait de la prison pour détournement de mineurs. À sa sortie de tôle, il crée un mouvement survivaliste qui deviendra la secte « Le Peuple de la pierre ».

Nous nous rendons à son adresse actuelle, il s’agit d’un entrepôt. Personne dehors, nous décidons d’aller fouiller les lieux. Le crochetage est fastidieux, mais nous finissons par entrer. La première porte que nous franchissons nous amène dans une salle de prière avec la représentation d’un monolithe.

La dernière pièce est un appartement. On y trouve tout un attirail sado-maso et un homme mort. Il a été tailladé, émasculé, étouffé et violé pour compléter le tout. Cela a dû avoir lieu il y a 96 heures. Pas mal d’affaires semblent avoir disparu. Ça sent la fuite. Nous trouvons un livre : « Le peuple du monolithe » et en fouillant dans l’ordinateur nous découvrons qu’ils ont fait une vingtaine de réservations pour la Hongrie, il y a 48 heures

Il est 4 heures du matin, nous sommes épuisés, mais Élise veut faire des recherches sur le monolithe. Nous perdons énormément de temps, mais finissons par trouver une référence dans la région de Temeswar. Ni une, ni deux, nous prévenons la cellule et réservons un vol. En route pour la Hongrie !
PJ : Un mardi sur deux (voir plus, parce que quand on aime ...) : Friponnes RPG avec Etienneb. En pause :cry:
PJ : Le samedi : Delta Green (c'est reparti !) ou Les montagnes hallucinées avec Fox p.

fox p
Golem Rouillé de thomassalibi
Messages : 495
Enregistré le : lun. 14 avr. 2014 11:28
Date de naissance : 11 mars 1977
Contact :

Re: Rapport d'investigation saison 3

Message par fox p » dim. 26 août 2018 17:32

J'adore! Encore ces résumés sont vraiment l'une des choses qui donnent envie de s'y remettre.
Le rapport est ouvert sur Roll20.
Activité MJ sur JDRVirtuel en cours
Campagne: Delta Green, (saison 3), Par delà les montagnes hallucinées
OS: Tales from the loop
Terminé :
Campagne: Terreur sur l'orient express, Delta Green Saisons 1 et 2
OS: Z-Corps

Répondre

Retourner vers « Delta Green par fox p »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité