[Personnage] Karl Orocki (Darith)

Répondre
darith
Guthiste Thermoformé
Messages : 1355
Enregistré le : jeu. 22 avr. 2010 01:00

[Personnage] Karl Orocki (Darith)

Message par darith » mer. 22 sept. 2010 14:25

KARL OROCKI - Soldat



Image




PERSONNALITE ET PHYSIQUE


Description:

Karl Orocki - 29 ans - Né dans la banlieue est de Varsovie (Rembertow)
Environ 1m80 - 80kg
Blessure à la gorge due à un éclat d'obus.

Personnalité et caractère:

Discipliné, il a l'habitude d'évoluer dans un groupe, ce qui ne l'empêche pas de trouver son compte et d'être à l'aise en solitaire.
Par principe il déteste faire souffrir inutilement et par soucis d'économie, lorsqu'il doit tuer il essaye de n'utiliser qu'une seule balle par personne.


Motivations:

Avant toute chose survivre! Il semble néanmoins enclin avec le temps à faire vivre l'idéal de ses parents en s'associant à diverses entreprise pour aider son peuple... ou du moins ne pas prendre de part active dans les souffrances qu'il vit.


HISTOIRE

Genèse d'une carrière

A l'instar de nombre de ses compatriotes, il a grandit au milieu de la guerre et des atrocités des conflits. Il est donc peu étonnant qu'il ait choisi d'exercer des activités liées aux armes.
Tout étonnant que cela puisse paraître, il conserve quand même des souvenirs heureux, voir même joyeux de son enfance. Peut être est-ce à cause de son quartier relativement en périphérie de la ville? A l'intérêt stratégique que celui-ci pouvait avoir pour les deux parties en lice à cause de l'étendue des parcs dans cette banlieue? Ou encore l'unité familiale préservée face à l'adversité?
Tout cela pris fin il y a une quinzaine d'années environ lorsque le Neureich lança une offensive d'envergure passant par Rembertow. Violente et sanglante. Alors en escapade avec quelques camarades il échappa de justesse aux combats, alors qu'il voyait au loin les bombes pleuvoir sur son univers jusqu'à ce jour. Comme un seul, tous courrurent plus loin, comprenant qu'il ne trouverait d'un côté que la mort et de l'autre un hypothétique salut, laissant sous des décombres qui ne semblaient plus pouvoir s'écrouler nombre d'habitants encore présent... dont leurs parents.
Ils restèrent pelotonné dans une cave éventrée, béant sur la rue voisine pendant 3 joueurs, quasiment prostré et à moitié mort de soif.Quand enfin ils se décidèrent à sortir les combats faisaient déjà rage à plusieurs centaines de mètres de là, le Neureich rejeté se faisant bouter par la contre-offensive Russe.
Apercevant un char en progression, tous coururent à perdre haleine dans la direction opposé, les tirs de mitrailleuses du blindé cinglant le peu de béton restant au dessus de leurs têtes. Se jetant derrière le coin de la maison la plus proche, ils découvrirent alors quelques retranchement improvisé par les soldats du Neureich... Retranchements dont les occupants gisaient sur le sol, figé en un horrible rictus dû aux gazs. Surpris dans leurs travaux, la plupart n'eurent pas le temps de mettre leurs masques à gazs, et ceux en ayant eu le temps gisaient un peu plus loin, insuffisamment atteint pour être figé sur place, et bien assez pour afficher les traits de la souffrance.
Après quelques instants pour digérer ces informations et surtout ne pas prendre le chemin inverse (et ainsi se jeter devant la mitrailleuse du char...), tous s'avancent parmi les cadavres, s'enhardissant à chaque pas, jusqu'à ce que l'un d'eux découvre une boite de rations...
D'abord méfiant, tous finirent par se ruer sur les vivres, emplissant leurs poches tout autant que leur gosier. Comprenant vite leur aubaine d'être les premiers sur les lieux, ils n'hésitent pas longtemps avant de fouiller les corps et l'ébauche de campement, rassemblant tout ce qui peut se présenter d'une quelconque utilité pour eux.
Tous mirent une solide paire de bottes de soldats avant d'empaqueter nourriture et vêtements dans les gros manteaux et les sacs de juttes présent. Puis ils cachèrent toute ce qu'ils ne pouvaient emporter de leur mieux dans les décombres environnant.
Equipé de fusils et de pistolets, ils commencèrent ainsi leur existence de survivance et de danger en s'exposant directement a ce que vivaient il y a peu encore leurs parents et voisins.


Répondre

Retourner vers « Warsaw par Kenshiro »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité