REcits de campagne

Image
Avatar du membre
Rainbow Flag
Keerianiste Radical
Messages : 980
Enregistré le : mer. 18 juil. 2012 15:17
Date de naissance : 30 oct. 1989
Localisation : Canterlot

Re: REcits de campagne

Message par Rainbow Flag » mar. 19 nov. 2013 01:08

Après que je me sois remise de la perte de mon bon maitre, je sors du sac du seigneur Gorgash et rejoins mes seigneurs qui m’apprirent ce que mon apathie m’avait fait rater. Ainsi, au petit matin, seigneur Gorgash retrouva une ancienne amie, une obsidienne du nom Bellaruse, qui dans la joie des retrouvailles lui sauta dessus. Le bruit de cette rencontre fit s’éveiller Hagan qui vint se plaindre de cela. La chance voulu que de son coter, le seigneur Nakai a eut la joie de lui aussi retrouver un de ces cousin, le seigneur Av'shapfit.

Avec ces divers rencontre, notre départ risquée de s’en retrouver fort retardée, mais la joie d’une retrouvaille vaux tout les retard du monde. Le départ de mon ancien maitre me décida de remettre mon collier que m’avait offert maitre Firoll, collier que maitre Gris-doigt m’avait interdit de porter sans que je ne sache pourquoi. La malchance voulu que la dame Bellaruse ne comprend pas plus que mes seigneurs la nature de ma position et tente elle aussi de me corrompre avec leur maudite liberté, en parlant de corruption la chance resté avec moi puisque la tentatrice n’était plus en moi en ce moment où mon esprit est si faible. Le seigneur Nakai après avoir discuté avec son cousin, vint me faire une proposition qui avait des débuts fort plaisant, mais qui dévoila être un piège des plus vicieux pour mon cœur en peine, ce qui m’amplis d’un chagrin plus grand encore.

Nous finîmes par monter à bord de l’enfer, grand fut mon erreur de ne pas avoir pris garde et ce n’est qu’après trop grande distance que mon esprit m’informa du danger. La barque fit son périple sur l’enfer des eaux, long traversée de la pire chose qui soit. La barque qui se trouver être magique, elle naviguée d’elle-même, ce qui était une raison de plus de ma grande détresse. Par miracle et loué en soit les passions, nous finîmes par arriver.

Une fois à terre, nous primes la décision de partir enquêter sur les lieux du massacre, voir dans le prochain village qui se trouvait sur la destination présumée de la marionnette de la tentatrice. Nous trouvâmes rapidement des traces de sang qui nous firent arriver à une forêt clairsemée. Dame Bellaruse usant de ses talents demanda aux arbres de ce bois ce qui s’était produit. Un vénérable arbre répondit la dame et lui apprit que le malheureuse a qui elles appartenaient était en fuite, mais rien ne le poursuivait. La piste faite de sang nous conduisit de plus en plus loin dans la forêt. Grace à ses talent de pisteuse et aider de ses talents, dame Bellaruse nous guida sans faille.

Mais dans la forêt, la tentatrice se trouvé elle aussi, me prenant à nouveaux à partie. Lentement la tentatrice prenait place, mais le seigneur Nakai arriva pour me dire qu’il me prenait à son service, m’ordonnant de repousser l’horreur. Obéissant à mon nouveau maitre, je retrouvais mes force et chassa cette viles menteuse. Elle me quitta alors me promettant de revenir me tourmentée. Au terme de la piste nous trouvâmes le malheureux qui avait succombé à la tentatrice. Notre groupe le libéra de son mal en lui retirant la vie, après qu’il eut retiré la vie de notre compagnon Tyllios. La tentatrice revint alors que l’on s’inquiéter de la dépouille de Tyllios, elle m’informa alors que le malheureux était désormais son pantin. Tyllios ayant abattu le passeur, nous nous retrouvions fort contrits sur la marche à suivre, offrant tout de même les derniers honneur à pauvre pêcheur.
Rainbow Flag, la plus forte de tout les zéro!

Avatar du membre
Ecume
Drider
Messages : 345
Enregistré le : jeu. 26 juil. 2012 14:03
Date de naissance : 21 avr. 1991

Re: REcits de campagne

Message par Ecume » mar. 26 nov. 2013 12:33

Une fois se bon vieux Bob rendu ai fleuve, on a décider d'allez au prochain village, d'autan plus que le nain commence a avoir un manque de bière et commence a faire semblant d'être malade. Personnellement je comprend pas comment ne pas être malade avec la quantité de cochonnerie qu'il avale, enfin bon les habitude des terriens. Juste une petite altercation entre Angélis ma nouvelle assistante radieuse et lui a propos de qui dois profiter du ciel, et nous voila arriver a notre destination, cinq ou six maison entasser sur une bute devant le fleuve. Aucun des villageois semblait se soucier de leur sécurité même si a leur aire de bœuf dégénéré et consanguin je doute qu'ils connaissent vraiment le danger, d'autan plus qu'il prenne tout étranger de haut.

Le nain c'est jeté dans la taverne pour boire sa bière, mais visiblement celle-ci bien que d’apparence normal semblait différente. Fermenté dans des peaux de bête, de quoi faire le boire et le manger je suppose, dans tout les cas le nain a refuser de la boire, vraisemblablement écœuré. J'ai encore quelque provision, mais j'ai préféré allez ravitailler le groupe, on ne sais jamais. Pendant que Gorgash faisais sa couture et le nain pestait sur la bière, j'ai put trouvé un marchant nain itinérant, apportant une lettre a Angélis. Mais plus important j'ai put acheté des produit de meilleur qualité que se que proposais les locaux. De la nourriture de voyage pour deux semaine jusqu’à Grand foire, et dans ma grande bonté j'ai prit quelque tonnelet de bière pour le groupe, même si je n'n’apprécie pas l'alcool, je vais pas en privé les autres.

Le moment le plus dur fut quand Hagan voulut acheté une armure, le marchant nous a proposer une pièce sublime composer de plaque de cristal tailler avec grand talent, une telle pièce vaux dans les 15000 pièce d'argent, autan dire de quoi se payer un manoir. Mais Gorgash ne semblait pas vraiment apprécier ceci, et après avoir étudier avec le plus grand respect cette oeuvre d'art je l'est rendu avec toute la précaution dut a cette pièce a son propriétaire, et je suis partie. Visiblement Hagan négociait son prix et la mort de Firoll l'ancien maître de Angélis semblait être l'enjeu.

Nous avons put reprendre la route grâce au douce mélodie de la sylpheline, le troll apaiser a même put finir et donner l’échappe broder a Angélis qui la porte avec fierté. Sur le trajet en direction de grand foire que j’ai put déterminé grâce a ma nouvelle carte de la régions, nous avons trouvé une cité fortifier, se qui m'a donner une idée. La sylpheline est une jeune demoiselle, qui crains l'eau, pourquoi pas lui faire un petit sac étanche pour qu'elle puisse se protégé et s'isoler, après tout je me dois de prendre soin d'elle. Une fois devant la ville nous avons tous passer avec bryo le petit teste pour savoir si nous étions possédé, et une fois les règle de courtoisie rappeler nous avons put rentré en ville. un grand marché nous attendais, ou chacun put acheté se qui'il avait besoin, puis nous nous somme rendu a la taverne du taureau rouge ou Angélis nous a éblouis de son talent a la lyre. Mais le nain semble toujours allergique a la bière même après un lavement au vinaigre chaud.

Avatar du membre
Rainbow Flag
Keerianiste Radical
Messages : 980
Enregistré le : mer. 18 juil. 2012 15:17
Date de naissance : 30 oct. 1989
Localisation : Canterlot

Re: REcits de campagne

Message par Rainbow Flag » mar. 3 déc. 2013 00:50

Au petit matin, Hagan toujours incapable de boire de la bière, pire ne pouvant plus boire aucune sorte d’alcool, son esprit de survie le fit passer en léthargie intellectuel pour ne plus souffrir de cela, état qui le fit être alité pour quelque temps. De son coter le maitre Nakaï chercha un lieu où pratiquer son art. Le tavernier nous appris que la seule forge serait dans la vielle ville, qui n’est réservée qu’à quelque élite. Le tavernier lui donna d’ailleurs un moyen d’accès à la vielle ville, parler au garde troll Gorim et lui dire que l’on vient de la part du maitre tavernier. Pour le remercier de cela, maitre Nakaï pris alors au tavernier une bière naine, une excellente bière au demeurant, qui fut pour mon maitre sa premier bière. La première bière de mon maitre fut comme toujours traitresse, mais ma connaissance des plantes lui fit éviter le désagrément d’un renvoi. Après cette petite déconvenue, le groupe de mon maitre décida qu’il serait une possibilité de tenter l’entrée dans la vielle ville par la porte de Gorim, avec tout ce que cela implique de civilité et de découverte qui se finit par un tour d’esprit du seigneur Gorgash. Nous dûmes tout de même, pour entrée, déposer nos armes au poste du vaillant Gorim. Le bon garde nous donna avant que l’on entre quelque indication pour trouver les quelque choses que l’on rechercher.

Au forge, le maitre forgerons accepta le seigneur Nakaï dans ses forges et le fit passer le teste de la forge d’orichalque, travailler l’acier avec un marteau d’orichalque avec un ajout de matériaux du choix du maitre forgeron. Pour son épreuve, mon maitre fit preuve d’humilité et reconnaissant son ignorance demanda conseille au maitre forgeron qui lui prodigua son savoir sans hésiter. Le seigneur Nakaï suivant les instructions du maitre forgeron donna une nouvelle vie à Plume la redoutable qui alors devint Plume des abysses, merlin d’orichalque. Suite à cela et pour deux jour mon bon maitre Nakaï pris cours avec le maitre forgeron. Une fois Plume rendue au seigneur Gorgash, dame Bellaruse et moi laissons le seigneur troll se plonger dans son Dom’an.

Passant au vieux marché, la dame Bellaruse sembla vouloir me prendre un bijou, et comme une idiote mes yeux me trahir et elle sut ce que je désirée. Dame Bellaruse m’offrit alors une magnifique, une incroyable, une parure de rêve, débordant de joie je ne pus m’empêchée de crier ma joie. Nous reprîmes en suite notre route vers la demeure de la sœur Lyvia, demeure qui fut vite trouvée. Face à la sœur Lyvia, mon courage s’en fut, comme happer dans les abysses. Elle nous annonça le prix pour venir en aide à Hagan, ou à moi, semblant croire que j’avais besoin d’aide, son prix étant que nous lui serions tous redevable d’un service qui arriverait un jour sans nous préciser quand cela sera. Retrouvant le seigneur Gorgash, nous lui avons appris les conditions de son aide et décidions de nous rendre à l’auberge pour attendre mon bon maitre. Mais en route pour l’auberge une chose étrange attira mon attention, partant m’assuré de cela je m’éclipsais, pas chance ce ne fut que mon imagination et je retrouvé les compagnons de mon maitre avec mon maitre. Très vite le bon Gorim arriva à le concours débuta, pour remercier le seigneur Gorgash pour son présent, je décider de payer les frais après que Nakaï eut négocié le prix. Au final, la soirée fut des plus prolifiques pour le tavernier, bien que son établissement fût vidé en matière d’alcool et de ripaille.

Au lendemain notre groupe se réunit pour discuter de tout et de rien quand arriva la sœur Lyvia en compagnie d’une jeune elfe. La sœur Lyvia nous offrit de soigner le nain et comme nous avons accepté son offre elle nous donna le remède pour Hagan et nous devenions ainsi redevables à son égard. La nouvelle journée fut pavée de nouvelle activité, divers, variée et amusante, chacun dans notre domaine. Parmi les activités, le seigneur Nakaï obtint son marteau d’apprenti itinérant et son épée forgé par son soin. De plus il apprit que Plume la redoutable était l’arme de Gurrh, un redoutable et légendaire pirate de cristal qui combattit les thérans. De plus elle serait faite avec du bois venant des bois de Wyrne et avec une technique oublier depuis lors, bien avant le chatiment.
Rainbow Flag, la plus forte de tout les zéro!

Avatar du membre
Ecume
Drider
Messages : 345
Enregistré le : jeu. 26 juil. 2012 14:03
Date de naissance : 21 avr. 1991

Re: REcits de campagne

Message par Ecume » mer. 18 déc. 2013 13:00

AU lendemain de toute ces réjouissance, notre petit groupe a repris la route en direction du sud pour rejoindre la ville de Grand-Foire. Notre chère amis nain semblait toujours faible de sa disette en bière, mais dans l'ensemble c'est la bonne humeur qui primais. Trois bon jours de marche nous sépare de notre destination, mais la route semble paisible, du moins pas aussi dangereux que le reste du monde.

Sur le trajet, nous avons du traversé une zone corrompue il y a de cella longtemps par les horreur, une vaste plaine pellé ou rien ne semble pousser. Cette endroit mit mal a l'aise beaucoup de monde, surtout Angélis qui subit de nouveau la visite de la tentatrice. Mais alors qu'on pressais le pas nous avons rencontré Sœur Lyvia sur la route, nous l'avons inviter a déjeuné et elle nous dit, enfin surtout a moi, que Coalman avait un travaille a me confier. En effet une vieille armure en métal avait besoin d'être réparé. Je n'aurais pas utiliser le terme réparé dans se cas la, le métal était tordu par des angle improbable et le tout semblait avoir été piétiner par un dragon. Mais la nuit tombait et visiblement il y avait une forge plus loin, je voulut donc commencer a m'avancer avant d'arriver a grand foire, malheureusement la forge bien qu'utilisable n'avais aucun combustible pour faire refondre le métal. Chacun fit donc ces occupation routinière de la soiré,même si angélis semblait allait bien mal après avoir toucher plume des abysse.

Au lendemains, nous nous somme réveiller sur la petite marque qu'avais fait Gorgash la veille sur la route, ayant peur que se chemins sois qu'une boucle infinis. Et une nouvelle fois la sœur lyvia viens me voire pour demander ou était l’avancement des réparation. Je lui dit donc notre soucis, et encore une fois après l'avoir inviter a déjeuné elle nous offris assez de fagot de bois pour que je puisse réparé l'armure. Je me mit donc immédiatement au travaille même si la journée entière serais surement trop courte pour tout refaire. Il me semble vaguement que durant la soiré Gorgahs et Angélis son sortie pour je ne sais qu'elle raison, visiblement cette horreur aurais reprit possession d'elle, mais je ne pouvais pas abandonner le travaille, et j’ai confiance ne Gorgash pour veille sur la petite sylpheline.

Une fois la journée passer, et malgré que je suis sur de ne pas avoir fermé l’œil, nous étions de nouveau sur cette étrange marque. Malheureusement une pièce manquais a l’armure pour la complété, et une fois encore notre chère sœur livia apporta la solution contre un nouveau repas. Nous avons prit la décision de poursuivre la route jusqu'a Grand-Foire et finir les réparation la bas, mais a la nuit tomber nous revoilà de nouveau devant la forge. Abandonnant l'idée de partir avant d'avoir finit mon travaille, je repris donc le marteau et finit cette armure sur cette fabuleuse enclume en orichalque. Dame Lyvia apparut de nouveaux quand je me servit de Gorgash comme mannequin pour bien l'ajuster, et pour finir, Moi et Bellarose avons affronter Gorgash pour tester la solidité de l'armure. Malgré un coup de ma nouvelle lame renforcé, l’armure ne semblait même pas avoir perdus sa brillance, mon travaille était donc terminé. Une fois de plus Sœur Lyvia fut inviter a manger avec nous, mais elle avait amené une pâtisserie pour le désert. Et elle put repartir avec l’armure la rendre a coalman, en nous disant de bien faire attention a tourné a droite pour pas continuer cette boucle éternelle. Se fut donc dans le rire et la bonne humeur général que le groupe repris la route, et pour ma part, pour projet de réaliser une copie de cette armure en métaux plus conventionnel pour Gorgash, il la bien mériter. Et angélis a enfin des vêtement qu'elle acceptera de porté sans rechigné.

Avatar du membre
Rainbow Flag
Keerianiste Radical
Messages : 980
Enregistré le : mer. 18 juil. 2012 15:17
Date de naissance : 30 oct. 1989
Localisation : Canterlot

Re: REcits de campagne

Message par Rainbow Flag » mar. 7 janv. 2014 01:11

Le groupe arriva enfin aux portes de Grand-foire, une ville en effervescence fait de façon assez linéaire et avec une animation poly-raciale digne du grand marché de Vivane. Grand-foire, notre escale avant la ville de Kratas, où l’on devait voir Garlick le borgne. Notre groupe désirait prendre des informations sur notre fugitif. Mais à l’heure de notre arrivée, mon esprit était plus occuper par la teinte verte de mes cheveux. Certes, cette couleur allé à merveille avec les écailles de mon bon maitre Nakaï, ce teint n’est guère celle qui me convenait le plus. Après un moment de folle outrecuidance où j’eus osé faire une suggestion quand à où déposer notre nain souffrant, je retournais à mon retour à la normal. Dans l’auberge du dragon vert, un établissement des plus respectable en apparence, nous fumes merveilleusement bien accueillit. L’intérieur des lieux à l’image de sa devanture, soit parfait, avait de l’animation grâce à la troupe d’un certain Tommy verdâtre et aux nombreuses distractions offerte par le tenancier des lieux. Plus que jamais, je regrettais ma douce Vivane et la douce attention de mon doux maitre Firoll. Perdue dans ma mélancolie de ce doux passé, j’en oublier ma condition et fit audace de commander moi-même ma pitance. Quand là mélancolie ne quitta, je ne pus m’empêcher de rougir de ce manque d’éducation, ainsi que de l’ivresse qu’elle eut induit. Au terme du repas la note des plus salée arrivée, maitre Nakaï et moi ayant payé pour toute notre compagnie, nous fûmes conduits aux chambres que nous avions offertes pour la nuit avec nos plats. Complètement envinée, je sombrée dans un sommeille tourmentée par des songés de mon passé.

A mon réveille, j’appris que notre bon seigneur Gorgash avait décidé de nous quitté, disant qu’il prendrait de l’avance sur notre périple. Mais avant qu’il ne nous quitte, Dame Livia arriva pour houspiller le tavernier qui sembler trop nous avoir fait payer le repas. Notre curiosité sur notre plats, cachée dans les plis de dame Bellaruse, hors donc accompagner par elle, nous sommes allé demander ce qui était le plats que nous avons mangé. La réponse, qui selon le seigneur Gorgash aurait dut me déplaire, fut des plus surprenante certes, mais des plus excitante. Dame Livia nous invita à sa table, là elle nous fit part d’une demande pour elle. Nous devions aller voir un certain Merrox, un grand homme de lettre, ce grand homme nous attendant depuis deux jour visiblement. De son coter le seigneur Gorgash toujours décider à nous quitter, fut envoyer voir le maitre Weeezzz de son coter, accompagner du seigneur nain. De mon coter pour faire pénitence de ma trop grande outrecuidance, je quitter mes beaux présent fait par les seigneur de la troupe pour reprendre ma place de simple esclave de mon maitre.

Nous arrivâmes aux portes du royaume de Thoral où réside le grand archiviste Merrox. Au sein de la citée de Thoral, nous nous rendons vers le lieu de résidence du seigneur Merrox, passant par des aménagements nains à la grandeur de ce peuple. Nous finassons par arriver les la grande bibliothèque, repère du grand archiviste. Alors que mon maitre s’extasier devant la grandeur des lieux, le maitre Merrox vint nous accueillir. Visiblement le maitre nain usait d’un subterfuge pour presser la dame Livia à donner les messages au vue de son retard légendaire pour ce faire, ainsi nous étions arrivés en avance. Nous conduisant dans un boudoir, nous commençâmes notre discutions. Dans un premier temps maitre Nakaï lui expliqua notre situation, puis le maitre Merrox nous appris qu’en réalité le bouclier ne sceller qu’une simple horreur mineure, un vermis-crâne. Mais d’un autre coté lorsque nous avons décrit le voleur, Merrox nous apprit que de leur coter ces voleur sont bien plus dangereux de par leur exaction et leurs ambitions. De fils en aiguille, notre discutions nous conduit à ma bonne amie, que le vils Merrox insulta en lui prêtant des intentions bien loin d’elle. D’un autre coter le maitre Merrox nous confirma que Garlik le borgne pourrait nous aider. Le maitre archiviste finit par nous proposé un accord, son aide contre la promesse de chercher le nom de celui à la tête des voleur de relique et le stopper autan que faire ce peut. La grande ironie voulant que Merrox ayant insulté une amie, plus rien de ces dires ne pouvait m’intéresser.

Maitre Nakaï fit une certaine liste de demande de documents, ainsi que moi, ce qui allait nos immobiliser pour quelque jour. Au terme d’une semaine de recherche, nous partons enfin de la bibliothèque avec la seule vrai indication trouvable en dehors des réseaux de Garlik le borgne, soit que le chef de cette organisation était un théran. On apprit aussi leur tableau de chasse des plus impressionnantes, soit le sceptre de la désolation, de l'essence du bois de sang et le bouclier de jalendhale, entre autre. Après quelque emplette, le groupe repris la route vers Kratas pour rejoindre nos compagnons et trouver Garlik le borgne.
Rainbow Flag, la plus forte de tout les zéro!

Avatar du membre
Rainbow Flag
Keerianiste Radical
Messages : 980
Enregistré le : mer. 18 juil. 2012 15:17
Date de naissance : 30 oct. 1989
Localisation : Canterlot

Re: REcits de campagne

Message par Rainbow Flag » mar. 11 févr. 2014 16:17

Avec maître Nakaï et dame Bellaruse nous sommes enfin arriver à la citée de Kratas où l'on retrouve notre bon seigneur Gorgash. Celui-ci nous appris que Hagan nous avez quitter car sa femme était "malade". Je commence à comprendre ce que voulait dire maître Firoll quand il disait que les nains avait un propension inversement proportionnelle à leur taille à se découvrir une épouse malade pour fuir leur médiocrités. Toujours est il, le seigneur Gorgash nous apprit qu'il avait déjà trouver le fameux Weeezzz, ou du moins là où nous le trouverions. Avent de nous rendre au repère de mon congénère, nous prime halte dans une bonne petite auberge (pour le secteur) et mon bon maître mit en commun avec notre compagnon ce que nous avions appris.

Le soir même le groupe se rendit dans un lieux affreux, lieux ou mes chaste oreilles n'auras jamais dut entré, mais où l'on devait trouver le seigneur Weeezzz. Une rapide coup d’œil au celui-ci me fit vite comprendre la situation. Une rapide discutions entre mon maître, ses amis et Weeezzz, se conclut qu'il fallait prouver notre bonne fois quand à celui qui nous envoyer. C'est alors que je fit passer le message du grand archiviste, ce qui conclut la phase présentation et mon seigneur put reprendre les négociation. Weeezzz nous apprit que pour rencontrer Garlik le borgne il faudra négocier cela au près de son dame de confiance, Terricia. Et pour rencontré dame Terricia, il fallait faire une petite tache qui consisté à faire flamber un entrepôt, appartenant à Vitrosh le rivale de Garlik, pour mettre des bâton dans les roue à celui-ci.

Mon bon maître et ses amis, avec mon modeste et dérisoire soutien, organisèrent un plan d'action pour faire flamber le dit entrepôt. Le soir même le plan d'action fut mis en oeuvre et grâce au sacrifice du seigneur Gorgash qui se fit passer pour saoul, à la force de dame Bellaruse qui arriva à évacuter quelque trésors des lieux et à l'ingéniosité de mon maître l’entrepôt vola en éclat (ainsi qu'un bout du quartier) Deux jour plus tard, quand la dame Terricia fut en ville, nous retournâment au repère de Weeezzz pour faire rapport de nos acte et avoir l'entrevue avec ces dames. Ayant apprit la veille que l’entrepôt que nous avait indiqué Weeezzz était au maître Garlik et non à Vitrosh, nous ne savions comment bien agir. Mais comme notre mission eut était de dé"truir CET entrepôt, dame Terricia ne put rien nous dire. C’est alors que les négociation pour rencontré Garlik et en apprendre plus sur les voleur de légende furent lancée. Et bien évidemment, mes deux consœur en virent à demander ce que nous allions donner pour ces information. Alors que mon maitre et ses amis se demander qu'offrir, me souvenant que j'avais encore la boche prise au kaer pour maître gris-doigt mais jamais donner. Je me dit qu'au vue que cette broche était pour le plaisir de mon maître, que mon maître était devenu le seigneur Nakaï et qu'avoir ces informations lui ferais plaisir et au vue que l'organisation du rival de Garlik se nomme l’ordre de la broche et que ma broche était un ouvrage de TRES grande qualité, celle-ci serais une parfaite monnaie d'échange. C'est ainsi que j'eut proposée aux noble dames au service de Garlik ma broche, bien entendu elles se sentirent obliger de demander si les autres était d'accord, ce qui donna une occasion de plus au groupe de me forcer à agir en Sylpheline libre à mon grand regret. Mais le prix à payer était moindre par rapport à ce que cela devait nous apporter.
Rainbow Flag, la plus forte de tout les zéro!

Avatar du membre
Ecume
Drider
Messages : 345
Enregistré le : jeu. 26 juil. 2012 14:03
Date de naissance : 21 avr. 1991

Re: REcits de campagne

Message par Ecume » mer. 5 mars 2014 14:31

Le lendemain soir, nous avons enfin put espéré rencontré Garlik le Borgne. Nous avons décider de suivre Terricia qui semble être la plus posée des deux sylphelins qui accompagne notre mystérieux orcs. Par delà une tenture lourde qui cachais l'entré secrète, de long couloir sinueux et traite Serpentant sous terre comme un millier de boyaux piéger et mortel pour tout étranger ignorant le chemins a suivre. Arrivé devant une grande porte gardé par deux troll, notre guide nous abandonnât ici, car elle ne devais pas allez plus loin. Après de bref salutation temporaire, le groupe repris la route dans ces couloir faiblement éclairé. Au bout de celui-ci se trouvais une grande salle a manger bien décoré avec quelque personne en train de se restauré au milieux sur une grande table. De l'autre côté se trouve deux "serviteur" armée d'arme étrangère a toute mes connaissance. Longeant les murs j'ai rejoins les serviteur, suivit par les autres qui ne semblait pas trop savoir quoi faire. J'ai demander a être annoncer au seigneur, et les deux étrange hommes nous firent signe de les survies et nous conduisis dans une autre pièce.

Dans cette pièce se trouvait déjà Terricia et son acolyte. Ainsi qu'un vieille orc de couleur grise mais au regard intelligent et rusée. Enfin nous avons put demandé nos renseignement sur les voleur de légende, et sur notre prochaine objectif. Tout cela fut dure, car Garlik demandât plus ample détaille, visiblement nous n'avons qu’effleuré cette organisation, et se complot funeste. Notre prochaine destination est a Urupa, ou une certaine Amasu "douce langue" est soupçonner de faire partir des chasseurs de légendes et serais notre premier pas vers la résolution du mystère. Et notre orc nous offre même une couverture, en travaillant avec un de ces "associer" un certain Olaf un nain marchand près a nous recruter.

Le lendemain matins, nous avons rejoins la caravane, ou nous attendais olaf, aussi que certain de mes confrère de l'aropagoï. après quelque brèves salutation, j'ai rejoins le groupe et olaf qui nous demandât a chacun nos spécialité. Angélis deviens traductrice, ayant apprit la langue des deux homme étrange, Bellarusse et Gorgash en tant que garde du corps, et mois je fut relayer a un substitue de marchand car il n'avais pas besoin de forgerons. Puis la caravane se mit en branle et le voyage commençât. Les deux étrange homme parlant une langue chantante nous proposât d'étrange herbe roulée, j'ai refuser et visiblement a raison vue que Angélis en tombât malade, se " cigare" sa semble pas très sain.

Deux jours de route et enfin une terre civiliser en vue, les abords du fleuve serpent. Après le chargement je put revivre un peux en revoyant des environnement familier et des T'skrang de ma maison. Mais Olaf me confiât une missions, allez voire le capitaine pour négocier le prix de passage. .Quel fut ma surprise en voyant que c'était une femelle a la tête du navir, non pas que sa sois rare, mais que le nain avait bien préciser LE capitaine. Je me présentât donc a elle, et elle fit de même, il s'agît donc de la charmante Nash'tka iv'na doigt de fée de l'aropagoï Sirtys, nièce de la matriarche et capitaine du Titania. Une pure merveille, avec une magnifique collerette arc-en-ciel. Celons les croyance T'skrang, poser la chance est une des meilleur façons de réussir un acte plein d'audace. Mais la, ma chance a dépasser tout attente, cette sublime créature a non seulement consentie a baisser le prix comme le voulais m'a missions, mais ma convier a la rejoindre dans sa cabine le soire venus. Une chance de damner oui, surtout qu'après sa phase lunaire, un belle œuf viable et bien portant en sortie de cette aventure incroyable. Mais Voila que les abords de la jungle approche, je vais sans doute devoirs être plus prudent, les incursion Terran son fréquente dans cette partie du territoire, et m chance m'abandonnera srement bientôt, dans quelque jours le voyage sera finit et je ne reverais peut-être jamais la sublime Nash'tka, mais je n’oubliais jamais se voyage pour sur.

Répondre

Retourner vers « Earthdawn par Darkman »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités