Notes de Margaret Sullivan

Image
Avatar du membre
booga
Interface Maptool
Messages : 2556
Enregistré le : mer. 1 juil. 2009 01:00
Date de naissance : 17 août 1969
Localisation : Vancouver, WA, USA

Re: Notes de Margaret Sullivan

Message par booga » ven. 27 juin 2014 23:38

SÉANCE 10 : 27 juin 2014

29 mai au soir:
-- la fête se passe dans un bloc en rénovation.
-- Nous retrouvons Xavier Luna, qui nous explique, après que nous l'ayons rassuré, que Brooks si Ponovalov n'avait pas "protégé l'investissement."
-- Soudain Xavier se tait, car 4 "Bad boys" arrivent et semblent chercher quelqu'un.
-- Nous sommes repérés par ces 4 hommes alors que nous essayons de partir. Les musiciens aussi.
-- Nous essayons de sortir, les hommes nous suivent.
-- Joseph désarme l'un d'entre eux alors qu'ils se rapproche dangereusement. Un autre commence à chanter dans une langue inconnue, les yeux exorbités. Il a une arme à la main: je l'abat sous l'effet du stress. Les autres prennent la fuite.
-- Nous fuyons de l'immeuble et essayons de suivre, mais Joseph et moi nous perdons dans le quartier qui est "en friche."
-- Nous prenons le taxi pour rejoindre une maison d'hôte que nous louons.
-- Nous parlons avec Xavier. Il a pris le Nectar dans le passé, qui l'a mis dans une transe artistique, mais pas de violence: Autre nectar, pas celui de Banghok. Ils ne savent pas ce que de la Luz chantait.
-- Ça les mettait mal à l'aise. Ils n étaient pas satisfaits des dernières chansons, elle chantait d'une autre pièce.
-- Konovalov avait dit qu'il les ferait tué si ils disaient où ils jouaient (y allaient avec un bandeau), mais il savaient qu'ils étaient dans une vieille maison coloniale à Cotoiacan et que tout le traffic s'y déroulait.
-- Nous savons où se trouve la villa. Nous approchons avec le taxi puis finissions à pied.

A la villa:
-- pas de lumière. Luna avait parlé d'un sous-sol
-- Nous décidons de revenir le lendemain après avoir fait quelques emplettes.
-- 3 cocktails molotovs, 1 BAR, 1 Tommy Gun, 1 Remington 12 Gauge.
-- Dans la journée, le Dr Udko voit ma nervosité et me parle longuement. Je me sens déjà mieux, une partie de la tremblotte est partie.

30 mai au soir:
-- 2 gardes devant. Nous les contournons
-- A intérieur, plusieurs hommes assoupis, visiblement drogués au nectar.
-- Dans la cave: un studio d'enregistrement, avec du matériel sophistiqué.
-- un passage à la décoration aztèque descend de la cave. C'est très ancien.
-- Nous descendons dans ces ruines.
-- Nous entendons une musique envoutante qui nous terrifie. Joseph essaie de partir en marmonnant. Le docteur le retient et le calme.
-- Ralph s'est arrêté en avant de nous. Nous le rejoignons. Il y a un trou béant devant lui, et les murs SONT RECOUVERTS DE BOUCHES.
-- Ralph essaie de bruler les bouches avec son cocktail molotov, sans grand résultat.
-- Nous sautons par dessus le trou.
-- Brooks apparait dans le couloir en avant.
-- Joseph vide le tambour de sa Thompson, déchiquetant cet homme.
-- Une femme se jette sur lui en pleurant, qui se fait déchiqueter par Joseph également.
-- Paul Udko écoute dans le trou: bruits de sucions et de gargouillis.
-- Nous entendons des tirs d'armes automatiques au dessus de nous.
-- Nous nous approchons de la femme: De la Luz a les dents pointus, une bouche distendue qui bouge encore malgré qu'elle soit morte, et ses yeux sont inhumains.
-- Ils étaient sortis d'un chambre sommaire : couche en paille, des disques variés, un gramophone.
-- Paul regarde au-dessus, interpellé. Il ne veut pas regarder ce qu'il y a dans le trou.
-- Je trouve 500$ sur JB.
-- Nous ressortons, entendons Gonchi à l'extérieur. Il a exécuté tous les cultistes au RdC. Il nous dit de partir, car la police arrive.
-- Nous retournons à la pension, complétement bouleversé et instables.
-- Joseph se murge, nous prenons des tranquillisants pour nous calmer.
-- Nous nous reposons pendant pendant 3 jours, jusqu'au 2 Juin.
Information Maptool et Teamspeak : ICI
Vidéos : Tutos et enregistrements de parties : ICI

Avatar du membre
booga
Interface Maptool
Messages : 2556
Enregistré le : mer. 1 juil. 2009 01:00
Date de naissance : 17 août 1969
Localisation : Vancouver, WA, USA

Re: Notes de Margaret Sullivan

Message par booga » ven. 18 juil. 2014 23:12

SÉANCE 12 : 18 juillet 2014

2 Juin.

Nous partons pour NYC pour nous reposer et préparer une expédition vers le Yucatan.

Ralph se renseigne sur Chichen Xoxul :

-- Un livre d'un explorateur nommé Cartright ne 1850 parle d'une expédition dans la région. Xoxul viendrait d'une caste de parias. A trouvé une pyramide vouée à l'adoration des étoiles, contrôlé par les Xoxul. Ce site éloigné abriterait un Cénote (grand puits a ciel ouvert, qui amènerait vers un autre monde). Chichon: "bouche du puits" qui correspondrait au Cenote. Une fois de plus on parle de Bouche !!
-- Le journal d'un conquistador, Francisco de Belalcazar, mentionne un site du même. Les guides refusaient d'y aller, clamant ne pas être des Xoxul. Il est mort là-bas.
-- Le livre d'un pretre: Golxumal etait le dieu des parias et des rejetés. C'était un oiseau et un crapaud, et le "pécheur dans l'au delà." Les prophètes mayas prévoyaient son retour.
Aucun des livres ne permet de retrouver Chichen Xoxul.

Merida:
village d'où vient la carte postale de Dominguez (envoyé de Brooks au Yucatan).
Connue pour son exploitation de la paille...
Un grand nombre de millionnaires y habitent.
Joseph connait un certain Ramon Hernandez qui nous loue une maison.

10 Juin au soir nous arrivons à Merida

Un individu louche nous accueille a l’aéroport puis repart après nous avoir demandé ce qu'on faisait ici.
Nous arrivons à l’hacienda puis nous promenons un peu dans la ville.
Nous apprenons que Chichen Xoxul se situe sur les terres d'un homme extrêmement riche (commerce de la paille) : Francisco de la Vega (rappelle les documents de Brooks à propos de "demander à Francisco. Domingo.) Ce serait un Dandy et collectionneur d'objets rares.

11 Juin

Nous sommes accostés par un homme de de la Vega, qui nous invite chez son patron. Il parle d'une expédition parti depuis une semaine vers Chichen Xoxul, et qui aurait disparu. L’expédition avait le meilleur guide de la région: Jacinto Esposito.
Au soir nous nous rendons dans le manoir de Francisco de la Vega qui nous donne une bonne impression. Il semble sous tout soupçon.
Il nous montre l'épée de son ancêtre Francisco de Belalcazar. Nous lui expliquons que nous poursuivons ces hommes, il pense qu'ils sont morts, tués par la jungle.
Il nous autorise à nous y rendre, et il nous parle d'un guide expérimenté: Guillermo Castillo et d'un Gringo auquel il ne fait pas confiance: Rick Luke. De la Vega protège un secret à Chichen Xoxul.

12 Juin:

Nous interviewons Rick Luke: il est prêt à travailler avec un second guide
Castillo : Accepte de travailler pour nous et avec Luke. Il sera le chef d'expédition.
Il lui faudra 2 jours max pour préparer expédition
Information Maptool et Teamspeak : ICI
Vidéos : Tutos et enregistrements de parties : ICI

Avatar du membre
booga
Interface Maptool
Messages : 2556
Enregistré le : mer. 1 juil. 2009 01:00
Date de naissance : 17 août 1969
Localisation : Vancouver, WA, USA

Re: Notes de Margaret Sullivan

Message par booga » ven. 25 juil. 2014 23:55

SÉANCE 13 : 25 juillet 2014

Nous nous préparons pendant deux jours, alors que nos guildes préparent l'expedition. Nous nous reposons et j'entraine Ralph et Paul aux rudiments des armes à feu.

14 Juin au matin: départ vers la jungle

Castillo n'apprécie pas la présence de Luke, ce dernier ne semble pas trop y faire attention. Nous avançons dans la jungle et trouvons une route boueuse où un camion a été récemment abandonné. Le Dr Atko le sabote un peu plus... La zone est incroyablement sauvage.

Après une demi-journée de marche, nous trouvons une pierre dressée impressionnante. Ralph identifie les sculptures comme Maya, et c'est un avertissement pour dire aux Mayas de rester à distance, laissé vraisemblablement par les Xoxul... Le sommet du pilier a été brisé, on pense qu'il y avait un receptacle pour du sang.

Une tempête se lève, nous sommes trempés. La progression est difficile, mais les porteurs nous poussent. Lors de l'escalade d'une colinne, Ralph glisse tout la pente et s'écrase sur un autre marqueur de pierre. Celui-ci est effrayant: le pilier montre des sacrifices, et le haut montre une tête donnée en offrande à une grosse grenouille avec une bouche énorme. Castillo aperçoit un aplomb sous lequel nous allons pouvoir nous abriter.

Nous allumons un feu pour nous sécher. La tempête se calme, et la chaleur humide se fait sentir, il y a de la brume partout. Castillo monte le camp avec les porteurs. Pendant la nuit, Dr Utko se réveille et surprend Castillo en train de parler avec le guide de l'expédition précédente, dans une langue inconnue. L'autre homme disparait dans la jungle et Castillo essaie de mentir pour "endormir" le Docteur. Utko va se coucher et se réveille avec Castillo au dessus de lui, la machette à la main, en train de psalmodier une prière à Xoxumal... Le docteur le repousse et se lève, rameutant les autres. Je me lève et prend mon arme. Castillo s'échappe vers la jungle. Je lui tire dessus, le touche mais il s'échappe dans la jungle en sautant au dessus d'une fosse. Je retourne vers le campement, sentant un piège.

15 juin

Le lendemain, les porteurs, superstitieux, nous quittent. Nous nous répartissons l'équipement en en laissant une partie dans le campement. Nous arrivons à Xoxul Chechon vers 16h00. C'est un site impressionnant, qui parait Maya (probablement conquis par les xoxuls. Nous trouvons le cénote, un terrain de jeu de balle, une zone avec 100 piliers et une pyramide. Des gravures montrent que les conquistadors sont passé par là et ont été repoussé. Il n'y a aucun oiseau dans la région.

Nous montons la pyramide, qui contient un autel sacrificiel au sommet. Des fentes d'observation sont ouvertes (comme des meurtrières) sur les coté de la pyramide. Il est étrange, pour des fenêtres d'observation des étoiles, qu'elles ne soient pas au sommet... Alors que Ralph commence à regarder à l'intérieur par une de ces fentes, une balle passe en fusant et le manque de peu. Lorsque Ralph passe un miroir devant cette fente, il est coupé net en deux. Nous entendons des plaintes à l'intérieur, en espagnol.

En contrebas, nous voyons quelque chose du cote des colonnes de pierre: il y a des têtes humaines (une douzaine) en train de pourrir... Nous mentons vers l'autel couvert. Celui-ci est relié à plusieurs gouttières (pour le sang) reliés à un un cercle entourant le sommet de la pyramide. Un symbole se répète de nombreuses fois dans les gravures: un disque rouge rayonnant, mais qui n'est pas le soleil. Ralph verse de l'eau dans les gouttières. Des pierres s'ouvrent dans le sol et révèlent un escalier, gravés de nombreux symboles. Une sorte d'ombre bouge dans l'escalier dans notre vision périphérique. Nous descendons. La pièce donne sur les meurtrières précédemment décrites. On peut sceller la pièce de l'intérieur, et la rouvrir par un mécanisme. Une petit papier est écrit en espagnol. Joseph explique comment contrôler l'observatoire "par la pensée." Le papier est moderne.

Ralph ferme le passage vers l'extérieur. Nous avons impression que les choses bougeaient autour de nous, comme dans un ascenseur. La jungle est rouge, le ciel est brumeux, marron. Des guerriers mayas jouent à la balle en bas de la pyramide. Nous avons l'impression d'être sur une autre planète, dans une géante gazeuse. Joseph regarde au-dessus de nous, livide. Le sommet de la pyramide est remplacé par une créature d'apparence de crapaud, gigantesque. Des serpents sortent de sa gueule géante, ses yeux sont ceux d'un jaguar et il surveille le ciel. Nous sommes médusés et observons pendant plusieurs minutes. Nous pensons qu'il s'agit d'un dieu. Nous avons l'impression d'être seuls au monde, de flotter dans le vide. Plus de pyramide, plus de lune, plus de planètes géantes, seulement des morceaux de pyramide flottant dans le vide. Nous entendons des sons bizarres, Chchon Xoxul et la jungle sont en flammes. La lune est noire, il y a de la foudre et de la cendre partout. Nous contemplons la fin du monde. Joseph commence à trembler et balbutier. Nous ressentons une explosion dans notre tête, un éclair cataclysmique: Golgoroth nous parle ! Des millions de fragments se bousculent dans nos têtes et nous comprenons "Je répondrai à vos questions." Nous apprenons des choses sur les secrets de chacun. Golgorosh scrute notre âme.

-- Quel est ton vrai nom? Nous parlons avec Golgoroth, le pécheur de l'au-delà. Le menteur est détesté par tous les dieux car il vole leurs noms. Le nom de la chose aux mille bouches est Y'GOLONAC. Celui-ci détourne l'adoration d'autre Dieux vers lui-même, ce qui irrite Golgoroth très fort.

-- Que voulez-vous de nous? Nous voyons une formule, une invocation pour invoquer Golgoroth, pour qu'il nous aide à tuer Y'Golonac. Nous la connaissons désormais.

-- Où Y'Golonac se trouve-t-il ? Il est déjà sur terre, sur le mont Kailash au Tibet. Nous ne savons pas quand son corps sera accessible par contre. Il faut que le corps d'Y Golonac soit disponible quand nous invoquons Golgoroth pour qu'il l'élimine.

-- Golgoroth nous apprend aussi comment créer un Portail inter spatial. Selon lui, il nous servira à "améliorer les choses."

-- Golxumal: c'est la planète où Golgoroth réside. Chichen Xoxul fait écho à un site similaire sur Golxumal. Les voix que nous avons entendu est prisonnier de l'autre Chichen Xoxul dans un autre espace-temps.

Echiavaria pensait ou faisait semblant d'adorer Golgoroth, alors que son culte adorait Y'Golonac.

-- Qui est Nyarlathotep ? C'est un autre menteur.

-- Y'Golonac peut infecter les gens avec sa bouche (Comme de la Luz ?).

-- Ne revenez jamais à Chichen Xoxul.

La vision d'arrête brutalement, nous sommes de retour dans la pièce, à notre époque. Nos montres se sont arrêté. Nous sortons de la pièce, le guide a disparu...
Information Maptool et Teamspeak : ICI
Vidéos : Tutos et enregistrements de parties : ICI

Avatar du membre
booga
Interface Maptool
Messages : 2556
Enregistré le : mer. 1 juil. 2009 01:00
Date de naissance : 17 août 1969
Localisation : Vancouver, WA, USA

Re: Notes de Margaret Sullivan

Message par booga » sam. 2 août 2014 01:10

SÉANCE 14 : 1er août 2014


-- Nous sortons de la pyramide et récupérons chacun un petit bloc de pierre de la pyramide. Joseph insiste pour prendre un bloc d'obsidienne.
-- Sur le parvis, nous voyons d'étranges fluctuations de l'air qui rapidement se tournent en guerriers Xoxul et en créatures monstrueuses avec des langues énormes. Ils ne nous arrêtent pas, mais forment une haie d'honneur pour nous guider vers la jungle. Ce sont eux qui ont probablement éliminé l'expédition précédente, et peut-être Rick Luke que nous ne retrouvons pas. Mon esprit ne peut pas tolérer cette vue et je fuie dans la jungle après avoir lâché mes armes.
-- Nous repassons une journée dans la jungle pour nous rendre à Meridia. Nous arrivons épuisés et désorientés.
-- Le docteur nous fournit des somnifères pour nous aider à dormir.

18 Juin
-- Joseph m'inquiète, il ne dors plus depuis le passage effroyable dans la pyramide, ne se sépare jamais de son Tommy gun, et parle de se venger des responsables. Le lendemain de notre arrivée à Méridia, il semble reprendre le dessus et accepte de repartir vers les USA. Quant à moi, je trouve un peu de répit dans le Whisky.
-- Nous prenons l'avion avec Kearns.
-- je bois pendant tout le voyage pour éviter de penser au Yucatan.

19 juin au soir
-- nous arrivons à NYC, retrouvons nos connaissances respectives.

20 Juin
-- Mon mari m'annonce qu'une lettre est arrivée venant du Sanatorium de Savannah. A l'intérieur, des formules mathématiques. L'adresse sur l'enveloppe est écrite d'une autre main que l'intérieur. Signature: E. Jobb (rappel: un étudiant en mathématiques).
-- J'appelle le Docteur Keaton qui ne m'apprend rien de plus sur cette lettre.
-- Joseph se fait faire de la bijouterie en obsidienne, et une dague en obsidienne.
-- Je montre la lettre aux autres: Ralph dit que ce sont des math. expérimentales, assez avancées.
-- Nous préparons notre voyage vers le royaume de Siam. Ils semble qu'un avion régulier vers Hong-Kong dans un hydravion (SA42) nous permettra de rejoindre l'Asie rapidement. Un second avion vers Bangkok sera ensuite nécessaire.
Information Maptool et Teamspeak : ICI
Vidéos : Tutos et enregistrements de parties : ICI

Avatar du membre
booga
Interface Maptool
Messages : 2556
Enregistré le : mer. 1 juil. 2009 01:00
Date de naissance : 17 août 1969
Localisation : Vancouver, WA, USA

Re: Notes de Margaret Sullivan

Message par booga » dim. 24 août 2014 18:38

SÉANCE 15 : 22 août 2014

Du 21 juin au 1 aout

préparation du voyage. Docteur Udko passe du temps avec nous pour discuter de nos états d’âme. Il me recommande de la cher un peu la bouteille, pour protéger ma famille. Il a raison... Il me prescrit des médicaments pour m'aider à dormir. Nous passons une soirée chez Joseph (où nous rencontrons ses parents) et discutons de ce que nous avons vu au Mexique: nous avons vu la même chose, mais l'interprétons différemment. Nous sommes d'accord sur une chose: il faut arrêter le culte, où qu'il sévisse...

8 juillet 1937

Arrivée à Bangkok après une semaine de voyage en avion: incroyable !

Taille du Siam: taille de la France, 13 millions d'habitants. Monarchie constitutionnelle.

Hotel: Royal Banghkok nous trouve un guide/interprete: Kla ("Brave").

11 Juillet

-- Ralph et Paul repèrent les deux adresses que nous connaissons. A la première adresse, une boite aux lettres au nom d'un Daniel Lowman. C'est de là que le courrier partait. Le quartier est assez bourgeois et il y a beaucoup de passage. Un voisin explique que c'est un américain plutôt calme qui habite là.

-- Joseph et moi prenons des paris dans des combat de plus en plus illicites pour nous faire une réputation plausible.

12 Juillet

-- Nous mettons Lowman en filature. Il fait ses courses, s'engueule avec un gros bras, va dans le quartier administratif, donne son panier de victuailles à un officiel puis repart chez lui. Je me renseigne autour, l'officiel est Phao Bantow, un conseiller avec le bras long dans de nombreux milieux.
-- nous suivons Lowman un peu plus. Il nous amène à la Boutique du Miel dont nous avions l'adresse. Le quartier est Phra Nakron, un quartier mal famé. Il ressort une heure plus tard, un panier sous le bras. D'autres personnes rentrent entre temps. Des occidentaux et des asiatiques, avec parfois des démarches hésitantes. Certains viennent voir, d'autres viennent participer. Certains semblent drogués.
-- Nous continuons à suivre Lowman, et entendons qu'il écoute la musique de la Luz.
-- Les autres restent en planque à la Boutique du Miel.
Information Maptool et Teamspeak : ICI
Vidéos : Tutos et enregistrements de parties : ICI

Avatar du membre
booga
Interface Maptool
Messages : 2556
Enregistré le : mer. 1 juil. 2009 01:00
Date de naissance : 17 août 1969
Localisation : Vancouver, WA, USA

Re: Notes de Margaret Sullivan

Message par booga » ven. 29 août 2014 23:43

SÉANCE 16 : 29 août 2014

Le 13 au soir, nous nous consultons pour décider de la marche à suivre. Nous allons contacter un occidental sortant de la Boutique du Miel pour lui demander comment entrer. En attendant, nous suivrons Lowman.

14 Juillet 1937

Nous recrutons Boon Mee ("Chanceux") comme second interprète.

Matinée:
-- nous suivons Lowman, qui prend un bateau dans le port. Nous retournons rapidement dans sa maison pour y entrer, profitant de son absence.
-- Je crochète la serrure, caché par les autres des passants dans la rue.
-- Nous trouvons le phonographe et le disque de la Luz, très usé.
-- Nous trouvons un panier avec l'équivalent de 5000$ en Bat.
-- Nous trouvons aussi 12 flacons de nectar. Certaines flasques sont différentes de celles qu'on a trouvé. Certaines ont une inscription en Siamois dessus. Certains flacons semblent venir d'un pays plus industrialisé.
-- Nous repartons en laissant les lieux tels quels.

Après-midi:
-- Nous attendons longtemps devant la boutique.
-- Un homme bedonnant dans la cinquantaine, au regard flou, sort. Nous le suivons mais il nous repère. Je décide de prendre une approche directe et je lui explique que nous voulons parier à cet endroit. Je dois le rassurer, et il nous donne finalement le Mot de passe: "Nous venons pour l'exposition." Cet homme nous semble être un pervers frustré.
-- Nous rentrons dans la Boutique du Miel avec le mot de passe et un billet. Des hommes tatoués nous accompagnent dans un dédale. Nous arrivons dans un entrepôt avec plusieurs pièces. Il y a un bruit assourdissant. Un ring entouré par une palissade en bambou (pointus, avec du sang et des lambeaux de cher). Une grille d'égout se trouve au centre du ring. Deux hommes nettoyant le ring y jettent un combattant inconscient, comme un déchet... Des estrades de fortune hurlent de façon bestiale et se battent parfois entre eux. Nous sommes les personnes les plus civilisées dans la pièce (en dehors de notre escorte et de quelques Siamois qui font le service: des tatoués).
-- On nous donne une fiole Thai chacun.
-- Parfois des hommes enchainés sont amenés sur le ring, parfois à plusieurs contre un.
-- Nous voyons le taulier (un vieil asiatique) se promène avec un falchion. Un autre asiatique prend des paris.
-- Les sorties vers les autres pièces de l'entrepôt sont surveillées.
-- Nous ressortons sous escorte, et essayons de mémoriser le chemin dans le dédale. Presque 4 heures se sont écoulées, nous avons complétement perdu la notion du temps.
-- Paul et Ralph se rappellent avoir entendu les spectateurs dire: "manges-le, que les bouches soient remplies." Ils n'étaient pas forcement conscients de ce qu'ils disaient...

15 Juillet 1937

-- Joseph verse du nectar siamois dans sa flasque de Whisky. L'odeur en est plus musqué.
-- Ralph recherche le signe sur la flasque: c'est une vieux symbole qui veut dire Bouche, Entrée, Conduit ou Extrémité.

16 Juillet 1937

-- Nous suivons Lowman et n'apprenons rien de plus. Il semble faire un circuit régulier, passant par la boutique du Miel
-- Nous nous renseignons dans le Port: Lowman se fait emmener régulièrement dans l'ile de Ko Krok (moins d'1km de long) avec une mauvaise réputation. Elle est supposément déserte, et aurait appartenu à un clan aristocratique, les Sirikan. Personne ne sait où sont partis les résidents de l'ile, et plus personne n'y va. Des villageois et leur bateau ont disparu. L'ile serait MAUDITE... Des villageois du village de Pataia auraient retrouvé un corps avec une bouche grotesque à la place du bras. le corps était mort, mais la bouche mâchait encore. La bouche hurlait dans une langue inconnue quand ils ont brulé le corps.
-- Il faut moins qu'une demi-journée pour aller sur l'ile.
-- nous discutons nos options: demain nous allons trouver un navire pour aller au village de Pataia puis dans l'ile de Ko Krok
-- Au soir, nous sommes drogués pendant notre repas à l'hôtel. Ralph et moi-même sommes complétement inconscients, mais Ralph et Paul sont juste vaseux. Nous sommes emmenés dans un camion puis sur un navire. Nous sommes débarqués dans un ile. Paul croit entendre la voix d'un de nos guides, et celle d'un occidental parlant Siamois. Nous sommes ligotés puis séparés: nous sommes chacun dans des cages en bambou creusées dans le sol (fosses).

17 Juillet 1937
-- Au matin: nous nous réveillons tous dans ces cages étroites... A l'aide !!
Information Maptool et Teamspeak : ICI
Vidéos : Tutos et enregistrements de parties : ICI

Avatar du membre
booga
Interface Maptool
Messages : 2556
Enregistré le : mer. 1 juil. 2009 01:00
Date de naissance : 17 août 1969
Localisation : Vancouver, WA, USA

Re: Notes de Margaret Sullivan

Message par booga » sam. 13 sept. 2014 00:07

SÉANCE 17 : 12 septembre 2014


-- Nous sommes coincés dans nos cages respectives, enfoncées dans le sol et refermées par une grille en bambou. Elles sont verrouillées par un solide cadenas.

-- Savitree Sirikhan (SS), une superbe jeune femme siamoise nous rend visite. Elle porte deux bouches béantes sur son corps: une sur l'avant-bras gauche, l'autre sur sa cuisse droite. Ces bouches parlent dans une langue étrange, bavent et mordillent SS de temps en temps. Elle donne l'impression d'être un tigre. Puis elle disparait.
-- SS réapparait 5 minutes plus tard sur la cage de Paul, avec une longue lance. Je réussite à casser sa lance et à en garder la pointe, et je remarque qu'il y a un produit sur la pointe. Elle est agacée, prend une autre lance et me pique sur l'intérieur de la cuisse gauche. Elle repart.
-- Il fait très chaud et humide. Nous nous reposons pour nous économiser.
-- A la tombée la nuit, SS revient et nous entendons un chant. Ralph reconnait un rituel, et parfois les bouches chantent en même temps... SS se penche sur ma cage, et me dit: "maintenant mes bouches vont vous chasser, et que vos bouches me chassent." Puis elle repart. La tête nous tourne, et nous ressentons que notre corps change: une bouche se forme là où nous avons été piqué !!
-- La bouche me mort lorsque, par réflexe de révulsion, j'essaie de l'arracher. Ma main saigne abondamment.
-- SS jette une clef dans nos cages et nous dit "Trouvez-moi !"
-- Nous sortons de nos cages et voyons nos bouches respectives.
-- Nous trouvons de l'eau pour récupérer.
-- Nous pistons SS. Ralph évite un serpent grâce à Joseph.
-- Nous trouvons les docks utilisés pour accoster l'île. Elle est vide, mais de sa position nous voyons une demeure de type siamoise en hauteur. Un sentier y mène.
-- Nous empruntons le chantier pour y atteindre la maison. Ralph évite une lance de justesse, mais l'attaquant disparait comme un ombre dans la jungle avant que nous puissions riposter. Joseph garde la lance.
-- Nous arrivons dans la maison, qui est délabrée. Le plancher craque quand nous marchons dans la maison. La demeure est très grande. Il y a une serre, dont les panneaux de verre ont été brisés par la végétation envahissante. La jungle a envahi la maison...
-- Nous entendons un craquement régulier, comme un rocking-chair, dans un pièce adjacente. Je m'approche doucement. Je vois une très vieille (80 ans) dame asiatique, assise sur un chase, qui se parle à elle-même. Elle sent très fort, par manque d'hygiène. Elle ne semble pas nous voir. C'est la grand-mère de SS, qui a tué toute la famille et les domestiques, et la garde prisonnière. SS était rejetée par la famille d'aristocrates du Siam. Elle était partie en Amérique, puis est revenu avec un américain (Daniel Lowman). La bibliothèque est à l'étage. Nous entendons du bruit à l'étage.
-- Je monte à l'étage avec Ralph, Joseph se cache au RdC, Paul reste à coté de la vieille. Nous rentrons dans une pièce particulière: une gigantesque bibliothèque. Les fenêtres sont fermées, dérouillées, drapées. Les meubles sont dispersés dans le coin de la pièce. Plusieurs bureaux forment un cercle au centre, avec pleins de cahiers de notes, et des bougies éteintes. Des étagères massives, remplies de livres. Toutes les notes sont écrites en siamois. Les diagrammes et croquis indiquent qu'ils s'agit d'une sorte de thèse en occultisme. Les livres autour sont dans de nombreuses langues, et semblent tous traiter d'occultisme. Ralph allume les bougies.
Note: cette bibliothèque est l'équivalent de 6 points de Mythe de Cthulhu, ou 3 points dans une version portable.

-- SS rentre dans la maison et vient à 'étage. Elle lance une lance à Ralph, qui l'évite de justesse. Je m'interpose entre elle et Ralph, mon bout de lance à la main. Joseph arrive avec sa lance, et elle ajuste sa position pour nous faire face, une épée à la main. Elle semble serein et calme. Joseph et SS se battent. Elle se bat comme une tigresse et blesse Joseph. Je profite de sa distraction pour lui assener un coup de poing et la touche. Paul monte à l'étage et attaque la diablesse. Ralph, désespéré, se jette sur SS pour l'étrangler. Celle-ci se débat, et la bouche de son bras mort Ralph. La bouche sur l'épaule de Ralph mort SS. Paul pose la bouche de son omoplate sur le visage de SS, et celle-ci dévore la face de celle-ci. Du sang gicle partout, et les bouches chantent à l'unisson, comme une chorale démente ! SS est agitée de convulsions puis trépasse. Je tire Paul et Ralph du corps de SS pour que les bouches arrêtent de se repaître. Les bouches de SS crient encore...

-- Ralph est secoué, mais Paul est complément terrifié. Il tremble, ne peut plus contrôler ses mouvements. Nous brulons le corps de SS. Nos bouches sont toujours là, par contre, et elles crient à l'unisson avec celles du corps brulant de SS.
-- Nous gardons tous un oeil sur Paul, puis nous explorons l'ile pour trouver une embarcation: aucune. Nous cherchons de quoi construite un radeau. Nous trouvons des outils.
-- Joseph trouve un cimetière avec une douzaine de cadavres décomposés: un charnier.
-- Je trouve un puits qui semble utilisable, et je ramène de l'eau pour tout le monde. Je trouve aussi quelques fruits dans la jungle.
-- La petite vieille s'occupe de Paul.
-- Je bande nos bouches avec les rideaux trouvés dans la maison, pour les bâillonner.
-- Nous trouvons un cahier an anglais (américain), un résumé des autres notes en siamois.
-- Ralph fait des recherches, et comprend ceci: une bouche majeure devrait se trouver à proximité pour permettre à nos bouches de se former. Détruire cette bouche majeur pourrait forcer nos bouches à se recalcifier.
-- Je me dis que cette bouche majeure, source du nectar local, pourrait se trouve dans la fosse située dans le "fight club" local.
-- Nous trouvons une copie du rituel de 1924, basé sur les souvenirs de SS: nous ne comprenons pas l'intérêt du rituel. Nous avons la carte indiquant le site.
-- Dans le mont Kailash au Tibet (Montagne dévorante) repose l'estomac de la créature où mènent toutes les bouches.
-- Ils ont envoyé Montgomery Donovan à Malte, qui a ouvert une bouche.
-- Ramon eccavaria essayait de faire quelque chose de spécial avec Job lors de son rituel: lequel ?
-- SS avait envoyé des hommes pour s'occuper de Walter Winston (père de notre commendataire, Janet Winston).
-- Qui est "Luc" ? Il travaillait pour SS.
-- Ce dieux: Y-Golonac? Nyarlathotep? ni l'un ni l'autre: le menteur de l'au-delà. L'estomac du dieu ne peut se trouver que quand la lune est noire et que les étoiles perdent de leur lumière. Donovan en sait plus...

Une semaine plus tard:

Nous réussissons à rejoindre Pataya en radeau.
Nous y déposons la grand-mère de SS.
Ralph a réuni une bibliothèque portable du Mythe: les révélations de Glaaki en 12 volumes (3 points de spend en Mythe).
Information Maptool et Teamspeak : ICI
Vidéos : Tutos et enregistrements de parties : ICI

Avatar du membre
booga
Interface Maptool
Messages : 2556
Enregistré le : mer. 1 juil. 2009 01:00
Date de naissance : 17 août 1969
Localisation : Vancouver, WA, USA

Re: Notes de Margaret Sullivan

Message par booga » ven. 26 sept. 2014 23:57

SÉANCE 18 : 26 septembre 2014

28 Juillet 1937

-- Nous voulons engager des mercenaires: nous trouvons quatre anciens de la guerre en Espagne: Sergeï, Helmut, José et Fernand.
-- Les 4 salopards récupèrent nos affaires à l'hôtel. Pour l'instant nous restons chez eux.
-- Nous faisons quelques recherches pour repérer les plans du métro dans les alentours du "fight club." Ils récupèrent de la dynamite pour nous.
-- Nous nous reposons.

30 Juillet 1937

Dans les égouts, nous nous dirigeons vers le site, les visages masqués par des foulards.
Nous arrivons dans une région occupée (on y trouve des paillasses). Les mercenaires sortent des couteaux.
Nous tombons sur une pièce appartenant à une personnage qui semble importante dans l'organisation. Elle contient un coffre.
Puis nous arrivons dans un complexe greffé aux égouts, avec des murs en pierre. Nous voyons des souvenirs d'armée française appartenant à un ancien légionnaire.
Une boite contient des mèches de démolition: utilisées pour créer ces salles, ou pour garder la bouche ? La zone serait-elle piégée.

Soudainement nous entendons de gros bruits de succion... C'est au dessus de nous. Un couvercle en bois (plusieurs planches mal ajustées) est au dessus de nous, et le gargouillis en sort. Les planches sont imbibées de sang et de chair... Un homme asiatique nous regarde à travers les planches. Cet homme porte un vieil uniforme de légionnaire en lambeaux. Il ouvre une partie du couvercle et saute devant nous, accroupi, devant nous. Il n'a plus de dents. Il s'appelle Xuc et il est là pour s'occuper de la bouche, de nettoyer après les repas. Il a mis en place les charges pour se débarrasser de la bouche au cas où elle deviendrait dangereuse.

Il nous dit que la bouche se régénère de ses propres fluides, et que des bouches apparaissent même sur des corps morts. Xuc va chercher le boitier de détonation des explosifs. Il l'ajuste à 5 minutes et l'enclenche. Nous partons en courant et entendons au loin une détonation monstrueuse. Nos bouches hurlent à l'unisson, sous leurs bandages, puis se taisent... Après un peu de temps, elles ne laissent qu'une cicatrice qui rappelle une brulure scarifiée.

Nous affrétons un avions vers Hong-Kong, puis prenons le vol régulier jusqu'à NYC.

10 Aout 1937

Nous arrivons à NYC ! Nous avons besoin de nous reposer, surtout Paul qui n'en peu plus...
Je me fais faire un tatouage là où se trouvait la bouche: une rose entourée d'un anneau celtique.
Nous expliquons tout à Janet Winston, horrifiée par cette folie !

17 aout 1937


Nous repartons pour l'Éthiopie/Érythrée.
Information Maptool et Teamspeak : ICI
Vidéos : Tutos et enregistrements de parties : ICI

Avatar du membre
booga
Interface Maptool
Messages : 2556
Enregistré le : mer. 1 juil. 2009 01:00
Date de naissance : 17 août 1969
Localisation : Vancouver, WA, USA

Re: Notes de Margaret Sullivan

Message par booga » sam. 1 nov. 2014 02:17

SEANCE 19 : 24 Octobre 2014


17 aout 1937

Situation: l'Éthiopie est sur le point d'etre envahi par les troupes italiennes, qui partent de l'Érythrée

Voyage: NYC-Angleterre, puis avions vers Marseille, puis avion Marseille-Italie. Nous avons enfin pris un hydravion loué par Joseph, en passant par de nombreuses escales. Nous arrivons finalement en Éthiopie le 3 septembre 1937. Notre destination finale est Massaua. Nous sommes vannés à notre arrivée. La ligne italienne était chère mais luxueuse. Nous arrivons au royaume d'Érythrée au final. Le voyage s'est fait en compagnie d'officiers et de riches coloniaux italiens.

Pourquoi sommes nous ici ? George Ayers, qui a évité le massacre de LA, s'y trouve. Il serait parti avec un archéologue espagnol pour rejoindre des fouilles en plein milieu de l'Éthiopie. Nous savons que les zones intérieures de ce pays sont parmi les plus chaudes au monde. Nous sommes pour l'instant à proximité de la mer rouge. Il y a des militaires partout, l'armée italienne est sur le branle-bas le combat.

Atout: Ralph baragouine l'italien.

Nous sommes venus sans armes, il faudra nous en procurer ici.

Tout est réquisitionné. Il y a des chameaux partout, et les routes sont bondées.

Un homme en costume blanc, nous aborde. Il veut savoir ce qu'on fait ici. Carlos Salvatore, un membre de l'administration locale, veut voir nos passeports. Il nous informe de la présence de saboteurs. Il nous demande d'attendre et va parler à des soldats. Il s'enquière du contenu de nos bagages. Il nous laisse finalement passer.

Nous recherchons un hôtel. Ralph demande à Mr Salvatore qui nous recommande l'hôtel Internationale, réservé aux riches et aux blancs. Nous nous y inscrivons. Les prix sont exorbitants. La chaleur et le brouhaha sont constants, c'est encore pire qu'à Bangkok.

Deux noms à investiguer:
-- Bartholo Acuna
-- George Ayers


Nous savons qu'il se rendait à Massoua en janvier 1924, et qu'il se rendait dans le Royaume d'Aksum (sud-est de Massoua, dans les terres), non loin de Dallol, une zone volcanique située sous le niveau de la mer.

Nous nous sommes hydratés. On nous apprend qu'il fait 35-40 degrés de jour comme de nuit dans la région de Dallol. Dallol se situe au Sud d'un site dénommé Merssa Fatma (sur la côte), qui est relié avec Dallol par une ancienne ligne de chemin de fer qui permettait de ramener des minéraux de Dallol vers Merssa Fatma. Là une compagnie (CMC aka Compania Mineralia Coloniale) y achetait les minéraux pour les exporter. Depuis 1929, d'autres gisements en Afrique ont été découverts, causant l'abandon de l'exploitation en Dallol.

Nous nous renseignons auprès des locaux: en 1926, le volcan de Dallol est entré en éruption. La roche volcanique que nous avons vient en fait de cette région.
Nous accédons aux archives de la gazette locale. Nous ne trouvons rien sur l'expédition. En discutant, quelqu'un connait Acuna, qui est devenu un attaché culturel pour le gouvernement italien (étrange, il est espagnol...).

Paul est méfiant. Nous retournons à l'hôtel. En se renseignant la-bas, nous apprenons que Acuna a ete engagé pour gérer l'exportation des artefacts Éthiopiens vers l'Italie, dont l'obélisque d'Aksum vers Rome. Il est parti en mission vers Adoua (pas loin à l'Ouest de Dallol) avec une colonne d'infanterie.

Adoua: une ville où une division d'infanterie attend un ravitaillement bloqué pour des raisons bureaucratiques. Nous préparons le voyage vers Adoua en utilisant des convois militaires.

le 5 Septembre 1937, nous partons pour Adoua. La chaleur est intolérable, nous sommes tous hébétés... Nous arrivons a Adoua, les militaires vont rejoindre leur camp et déposent nos affaires. Nous sommes en face d'un grand camp militaire. Nous cherchons la tente d'Acuno en demandant notre chemin. Ils nous indiquent la tente du "sinore espanol." Sa tente est plus belle que celle des autres. Nous voyons des caisses et des établis avec de nombreux objets archéologiques : du pillage en règle. Nous appelons, et Bartholo Acuna sort de sa tente... Il semble éméché... Il alterne l'italien et l'espagnol, et peste d'etre bloqué ici pour des raisons de bureaucratie. Nous entrons. Il prend un verre de grappa. Il se donne un air d'importance et semble prétentieux et pédant. Il nous sert un verre.
-- il se rappelle d'Ayers, mais n'a pas entendu son nom depuis fort longtemps.
-- Echavarria avait financé l'expédition sur les conseils d'Ayers.
-- Il n'a plus entendu parler de Ayers depuis l'éruption en 1926.
-- Entretemps Ayers est reparti en Espagne, mais la situation était telle qu'il est reparti en Afrique.
-- Personne n'est retourné à Dallol depuis, cela n'intéresse personne. Le chemin de fer n'y va plus.
-- Nous avons l'impression qu'il dit la vérité mais qu'il exagère sa contribution.
-- Il avait ete intéressé dans cette histoire en lisant les Révélations de Glaaki, qu'il avait lu à l'université en Espagne. Cela parlait d'un ancien dieu dont l'adoration impliquait des pratiques orgiaques.
-- il y aurait un point d'adoration de ce dieu à Dallol.
-- Ralph se rappelle de cette association, ainsi que Paul.
-- Ayers et son expédition étaient arrivé a Dallol en juillet-aout 1924. Après un mois de fouille, ils trouvèrent les murs d'un bâtiment, comme indiqué dans les révélations de Glaaki. Les bas-reliefs contenaient des runes d'une autre source que le bâtiment. Ayers était tres intéressé, a pris le temps de copier ces runes et a envoyé un échantillon de bas-relief a Echavarria (nous avons cet échantillon).

Margaret: Ces runes semblent, en tout logique, avoir été placé par des individus luttant contre l'entité, pour la bloquer en ces lieux ?

-- Le sujet semble éprouver les nerfs d'Acuna, il boit régulièrement. L'ambiance est pesante.... Il nous montre une photo de l'échantillon, qui est exactement ce que nous avons.
-- Les problèmes ont commencé à ce moment. Les travaillent renâclaient, la CMC est devenue peu fiable pour approvisionner le campement, des bandits ont attaqué. Le monde semblait s'être retourné contre eux... Acuna semble penser qu'il y avait anguille sous roche.
-- En 1926, ils arrivèrent au centre du sanctuaire, il y avait une statue de bouche d'un réalisme incroyable. La pierre était d'origine inconnue. Acuna pense qu'il s'agit d'un sédiment amené par le vent et le sable. Cette bouche obscène et géante semblait hurler. Il en a quelques croquis qu'il nous montre. Nous sommes tous perturbés par la chose.
-- Les difficultés ont redoublé a ce moment, ils ne recevaient plus d'approvisionnement. Ils ont même du se rendre à Mersa Fatma sur une locomotive pour discuter de la situation avec la CMC.

Margaret: Devrions nous parler avec le responsable ?

-- C'est alors qu'ils apprirent l'éruption qui a détruit le site et le reste de l'expédition. Personne n'a survécu. Acuna n'a pas pu revenir (trop chamboulé), mais Ayers y est reparti. Il ne l'a jamais revu, et doute de sa survie: lave + locaux mécontents + température et manque de ressources.
-- Acuna partage le plan du site. Nous voyons un deuxième cratère. Iron Point = terminus de la voie ferrée de Merssa Fatma. Acuna nous affirme qu'ils n'ont rien fait qui ait pu déclencher cela... Mais les probabilités que le volcan entre en éruption à ce moment sont très faibles. Acuna voit tout cela comme un échec, un frustration, mais il ne veut pas y retourner. Son nouveau rôle paie bien. Il pense que tout ait été détruit. Il commence à picoler un peu plus et semble agacé.
-- ligne de chemin de fer de la CMC a MF va jusqu'à Iron Point. Peux-être ont-ils encore des locos. De Iron Point, il y a 6-10 kms jusqu'à la zone des fouilles.

Margaret: si nous devons y aller, il nous faut absolument un guide car la zone est extrêmement hostile.

-- Acuna refuse de nous dépêcher quelques troupes pour nous escorter. Malgré les efforts de Joseph, il n'en démord pas. Il nous recommande de ne pas y aller, les africains qui ne sont pas de ce coin ne s'y frottent pas. Il recommande d'aller à Marsa Fatma et d'essayer de recruter sur place. La zone est encore sujette aux secousses sismiques. Selon Acuna, cette région est la "porte des enfers."

Nous passons la nuit dans le camp.

Prochaine destination: retour a Massoa, pour caboter jusqu'à MF.

6 Septembre 1936


Nous revenons sur Massoa, et repartons le 7 Septembre 1936 vers MF par bateau.
Information Maptool et Teamspeak : ICI
Vidéos : Tutos et enregistrements de parties : ICI

Avatar du membre
booga
Interface Maptool
Messages : 2556
Enregistré le : mer. 1 juil. 2009 01:00
Date de naissance : 17 août 1969
Localisation : Vancouver, WA, USA

Re: Notes de Margaret Sullivan

Message par booga » sam. 15 nov. 2014 00:19

SEANCE 20 : 14 Novembre 2014

7 Septembre 1936

Voyage par bateau de Massoua à Merssa Fatma: devrait prendre une journée.

8 Septembre 1936
Arrivée à MF. Nous devons trouver Renzo Segni, le directeur de la CMC à MF. Il est habillé comme un local et il est désormais difficile de voir qu'il est italien. Il tique quand nous lui expliquons que nous voulons allez à Dallol (sous couvert d'un expédition archéologique par une université américaine). Selon lui, Ayers était un drogué. Il y avait certainement un effort de sabotage lors de précédente expédition.

-- Il nous donne le nom de Jérôme, connait bien la région.
-- Il peut nous fournir une locomotive + un fourgon a bestiaux: nous acceptons
-- Il recommande de prendre des Chameaux avec nous aussi.

Nous trouvons Jérôme. Une femme locale nous appelle à grands renforts de signes, et nous parle d'un docteur. Nous la suivons jusqu'à une grande tente. Une jeune fille est sur le point d'accoucher. Nous l'aidons à accoucher, ce qui nous fait apprécier des locaux, qui offrent de nous héberger chez l'hôte. Épuisés par cette épreuve nous nous endormons.

9 Septembre 1936

Nous nous réveillons le lendemain. Nous retrouvons Jérôme sur les docks. Nous lui expliquons la même excuse qu'à Segni, mais Jérôme devine que nous venons pour la Bouche: il sait ce qui se passe là-bas. Il fait partie d'un groupe dénommé les Gardiens, qui tentent d'empêcher le mal associé à la bouche de revenir. Ils gardent un site où un grand mal avait été arrêté. Ils ont ensuite utilisé leur plus puissant artefact pour mettre feu au site: le volcan. Les gardiens connaissent un rituel permettant de calcifier les bouches, mêmes celles qui sont dans la chair.
Nous expliquons notre quête. Jérôme vie dans le désert. Les gardiens l'ont pris en pitié après l'éruption et lui ont appris des rites ancestraux pour le purifier. Il se situe dans le désert près de Dallol. La région de Dallol semble sentir le retour de la divinité et des bouches. Les Afars (une tribu locale) ont un comportement étrange depuis, ils sont devenus paranoïaque et violents (ils se scarifient). Il y a 2000 ans, les gardiens ont réussi à calcifier la bouche, mais J. pense que le cela a attiré l'attention du Menteur de l'au delà sur le site, ce qui causerait les changements actuels dans la région.

Les locaux appellent cette menace l'agonie dans le vent.

J. accepte de nous amener là-bas et de recruter des porteurs dignes de confiance. Nous préparons l'expédition et nous sommes prêts le 11 septembre.

Matériel emporté

-- chameaux
-- porteurs
-- de quoi faire des molotovs
-- un fusil chacun + munitions
-- matériel d'excavation
-- palan
-- eau/nourriture
-- matériel de camping
-- vêtements locaux

11 septembre 1936
La loco est prête, nous chargeons tous et partons. Après une cinquantaine de kms sous une chaleur accablante: la loco meurt. Nous l'abandonnons et prenons les chameaux poursuivre la ligne de chemin de fer. Nous arrivons fatigués (difficulté des jets +1). Nous arrivons à Kolluli, à quelques kms de Iron Point. Des tentes et des bâtiments y sont construits en sels. Des gamins nous accueillent, Jérôme nous fait accepter. Les gens sont assez précautionneux. Nous nous ravitaillons en nourriture et eau.
Nous discutons avec les autochtones, qui ont peur de Dallol et des Afars avec qui ils ont eux des incidents. Un deux nous confie qu'il a eu des cauchemars près de Dallol où il se mangeait le bras, et s'est en fait réveillé en se mordant celui-ci.

12 septembre 1936
Nous repartons vers Dallol, et décidons d'éviter le village. La chaleur est impitoyable, il nous est difficile de penser. Joseph se mâchouille brutalement la main pendant la journée. Paul bande cette vilaine blessure. Paul voit qu'il y a des hommes montés sur des chameaux qui nous observent: les Afars de Dallol, de toute évidence.
Nous arrivons au site en fin de journée au volcan de 1926. Nous voyons un Cairn au pied du volcan. Nous trouvons des outils disséminés, certains partiellement ensevelis dans la lave. Selon Joseph, il y a une une grosse explosion (contact de l'eau d'une nappe phréatique avec de la lave), mais peu de lave. Selon Ralph, nous voyons des fragments de l'ancienne structure (le temple). Nous pensons qu'il est possible de se frayer un chemin parmi eux, mais cela risque de prendre du temps. Il y a des dents fossilisées: ni homme, ni animaux, ce sont les dents calcifiées de la bouche (elles sont énormes et difformes).

Y-a-t-il une nouvelle bouche à Dallol ?
Information Maptool et Teamspeak : ICI
Vidéos : Tutos et enregistrements de parties : ICI

Répondre

Retourner vers « Eternal Lies Cthulhu par Golgorosh »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités