Le Blue Bird

Image
Répondre
Avatar du membre
darkman
Chrono bluesymentale
Messages : 4300
Enregistré le : jeu. 25 oct. 2012 15:06
Date de naissance : 06 févr. 1983
Contact :

Le Blue Bird

Message par darkman » mar. 26 mai 2015 00:52

Bar enfumé des Barrens, le blue bird à connu de nombreuses reconstructions. Lieu mythique où de nombreuses figures de la shadowrun sont venus raconter leurs exploits. Un videur Troll au visage raffistolé à grand renfort de plaques en métal, s'assure de la sécurité des cients. Un vieil écran tridéo couvert de bière et soyburger envoie des images du célèbre groupe de trash métal Troll "Buurrrgg". Un Barman Elfe qui, d'elfe que le nom vu sa trogne de poivrot, vous regarde en nettoyant une chope avec un chiffon, ou l'inverse suivant les points de vue.

Un homme habillé en costard blanc sirote un wisky pur malt vous regarde et vous fait signe d'avancer. Après une commande payée avec un créditube certifié, il se tourne vers vous.

" Je recherche des gars pour un run express, bien payé. Mais avant d' aller plus loin j'aimerais savoir à qui j'ai à faire. Je souhaite voir vos CV."

(venez présenter votre runner)
Image


[MJ] Deadlands: le jeudi
[MJ] L5A : le dimanche

Avatar du membre
Amadeus Arkham
Leprechaune Immature
Messages : 99
Enregistré le : lun. 2 mars 2015 18:52
Date de naissance : 01 janv. 1995

Re: Le Blue Bird

Message par Amadeus Arkham » mer. 27 mai 2015 04:48

Image
Présentation:
C’est une belle nuit. Assis sur la barrière du toit, je reçois le vent chaud soufflé par les Barrens de Seattle. Je ressens le pouls nocturne de la ville, inspire cet air regorgeant d’histoires à écrire, puis reviens vers mon petit penthouse complètement dévasté. J’enfile mon armure corporelle sur-mesure comme un gant, attache mes longs cheveux blancs doucement et jette un regard vers la caisse à coté de mon étagère. Non, pas de flingues ce soir, ni d’Alizée. Dans tous les cas, les gens sont tous des statues de plomb, et moi le courant d’air qu’ils n’attraperont jamais. Une dague suffira. J’attrape mon foulard, mon commlink, mes earplugs et sors dans la ville. Je me laisse emporter par la foule pendant un temps, réfléchissant quoi faire d’une si belle soirée.

Le Blue Bird. Bonne idée, j’aurais peut-être l’occasion de voir si Trank va bien. Entre autre.

Je glisse à travers la foule comme une brise et arrive tranquillement devant son enseigne. Une des rare des Barrens qui ait su faire preuve de retenue et d’une intrigante nostalgie. Le videur me laisse rentrer, non sans son grognement habituel. Un rapide coup d’œil pour voir que la place habituelle de Trank est vide, je le verrais peut être un autre soir. Je commande un verre au barman et remarque Lanwyn. Et elle me remarque. J’adore ses yeux. Elle, je crois qu’elle m’adore pour mon côté androgyne. Je ne sais pas si on est un couple, et je ne veux pas y penser. On se plait, pour différentes raisons, mais surtout parce qu’on est libres. On se ressemble, elfes, même âge, shadowrunner, moi adepte, elle face. On se tait, on sourit, on boit, en enfin l’un de nous parle.

« Parle-moi de toi. » C’est une belle soirée. Et pour la première fois depuis que je suis arrivé à Seattle, j’ai envie de raconter mon passé. Alors, contrairement à chaque fois qu’elle me l’a demandé, je souris et parle de moi. « Tu sais que je suis allemand, merci à mon accent de me dénoncer. Par où commencer ? » Je sais parfaitement par quoi commencer, je veux juste la voir me regarder, ses yeux me poussant à tout lui dire, à jamais. Comme elle est belle. « Je suis berlinois, je te passe mon enfance. Il y a eu la guerre, des révoltes, et plein d’autres choses qu’un enfant ne peut pas comprendre. Mes parents étaient des anarchistes au dernier degré, et je pense que c’est pour ça qu’ils m’ont toujours poussé à être ce que je suis. Dans ma non-humanité (comme on disait à l’époque) jusque dans mes talents. A 14 ans, en aout 2046, je suis rentré dans Das Leute, une sorte de bande de shadowrunners qui participait activement à l’instauration du Flux State. Surtout contre le gouvernement et les corpos qui voulait reprendre le contrôle de Berlin. Je ne sais pas si tu étais au courant -les gouvernements on fait beaucoup taire la propagation que Berlin était devenue une cité anarchique. Imagine ! Une ville grande comme Seattle, sans gouvernement et où les corpos ont un pouvoir quasi rachitique. Où la population est complétement libre de tout et où tout ce bordel que sont les gens arrive à atteindre une situation générale stable. C’est ça le Flux State. »

Elle me regarde avidement pendant que je bois un coup. Elle doit attendre ça depuis longtemps, découvrir le passé de son béguin. J’hésite à continuer. La suite de l’histoire va éteindre son sourire. Et puis, mieux vaut qu’elle ne sache pas tout. « Et ensuite ? Tu as quitté Das Leute ?
- Non pourquoi j’aurais fait ça ? On était un groupe de 8 amis. Rauch était un peu le leader. C’était un mage orc qui adorait les illusions, et également le mec le plus drôle que j’ai jamais connu. C’est lui qui m’a fait venir avec eux, ils avaient perdu leur sniper et au vu mes talents, bah t’as compris quoi. C’est de lui que je tiens mon surnom. Toujours est-il qu’on bataillait à mort dans l’ombre pour défendre le Flux State. Et on était loin d’être les seuls ! Mais les corpos étaient aussi acharnées que nous. Jusqu’à la chute du Flux State en 2055. On fut acculé de tous les coté par les forces corporatives et gouvernementale et on a perdu la plupart de Berlin en 3 jours. Ce qui restait du Flux State fut rapatriés vers l’est de Berlin. Ce fut dur, et on a perdu 3 coéquipiers dans Das Leute. Bref, jusque-là, ça va mal, mais quand y’a de la vie y’a de l’espoir, comme vous dites ? Bah nous on avait une autre expression plus appropriées. ‘‘Quand le vent souffle, Il faut ouvrir ses ailes et se laisser porter’’. Et nous on est allés contre le vent. On en a donné du fil à retordre aux corpos. Fatalement, à un tel point qu’elles se sont rebiffés une deuxième fois, sur les plus gros fouteurs de trouble. On avait rien vu venir. On était pendant un run classique, rien de très complexe, notre cible devant nous, quand deux Mago et un shaman corpo débarque de nul par de notre droite, crame Rauch, et …. »
J’arrête mon récit. Evite les détails, elle a envie de les entendre, mais moi je n’ai pas envie de les revivre. Je fini mon verre. « Désolé, je … je vais avancer vers le plus important. Je suis seul survivant. Je reviens vers notre Haus, pardon, notre planque quoi. Elle est dans les flammes. Je reviens chez moi. Je pense que je suis un danger pour le reste du Flux State. Je monte sur le toit, regarde cette ville que j’aime tant, et sur le bord du vide, j’entends le vent. Et je le comprends, on est pareil. Je prends mes affaires, contact des mecs qui m’en doivent assez pour que j’aille jusqu’où le vent me porte, jusqu’à Seattle. Je traduis mon surnom, Whirlwind, et cherche à souffler ma propre brise.

Je me remets à sourire doucement. Et elle aussi. On se tait. On laisse le silence faire son œuvre. C’est dommage c’était une belle soirée. C’est elle qui casse le silence, comme d’habitude.
« Et le Flux State ?
-Il vit toujours à l’est de Berlin, rapetissé mais vivant. Une curiosité en cage en somme. Mais le Flux State est partout, dans toutes les villes. Ce qu’il faut faire, c’est que le peuple arrive à réaliser que le gouvernement n’est que des menottes, et que les corpos ne devraient avoir que l’once du pouvoir qu’ils ont. Et se battre pour ça.
Elle me dévore des yeux, me comprend « C’est pour ça que tu es à Seattle. Pour un nouveau Flux State. »
Je l’embrasse. On finit la soirée chez elle. C’était une belle nuit finalement.


Nom: Whirlwind
Race: Elfe
Concept: adepte armé d'un sniper ou double Ares Predator V
Modifié en dernier par Amadeus Arkham le ven. 29 mai 2015 00:33, modifié 1 fois.
Un koala qui passait par là ...

kourgett
Leprechaune Immature
Messages : 92
Enregistré le : dim. 20 oct. 2013 22:07
Date de naissance : 24 sept. 1989

Re: Le Blue Bird

Message par kourgett » jeu. 28 mai 2015 23:29

La soirée s'annonce amusante ou du moins productive, le premier point et le plus important est le message que m'a envoyé mon fixeur pour m'annoncer le point de rendez-vous, se serait le 1er boulot sérieux du mois ce qui au final n'est pas plus mal car à force de glander je vais perdre la main. Le second point est le divertissement que m'a offert un junki enragé a cause d'un moodchip, je n'ai même pas pris la peine d'utiliser mon Roomswepper une simple manchette dans la gorge a renvoyé ce déchet dans la ruelle d'où il est sortit. Le derniers point est que avec un peu de chance il y aura cette decker au regard lubrique qui traîne parfois dans le bar.

J'entre dans le Bar, si je me suis fait à la crasse des bas-fond et à l'alcool bas de gamme mais l'odeur me soulève toujours le coeur, je chasse mon envie de vomir et me dirige vers une table pour patienter que mon rendez-vous prenne la peine de se montrer, Twouik mon fixeur m'a assuré que se boulot était fait pour moi et que le client était réglo. Je soupir et commande une chope en observant les malchanceux qui vivent sur le terrain de jeux que j'ai choisi.

Pseudos : Black Penguin
Race : Humain
Champs d'expertise :
- Assaut armé
- Support armé
- Kidnapping
- Tous run où cela défouraille
Mercredi : Pavillon Noir
Dimanche : Pathfinder / Kingmaker

Pouet Pouet cacahuètes !!!!

Avatar du membre
pseudoslurp
The Duke Jr
Messages : 42
Enregistré le : mar. 24 mars 2015 01:48
Date de naissance : 09 juin 1986

Re: Le Blue Bird

Message par pseudoslurp » ven. 29 mai 2015 16:20

Un nain jouflu dans la fleur de l'age, très bien habillé s'approche avec une malette à la main.
Un peu intimidé en rougissant : "Je m'appelle Antoine an... enfin je veux dire on m'appelle le Binoclar.
Je suis versé dans les domaines de la technologie/robotique et de tout ce qui touche aux véhicules. Je serai votre rigger.
Je débute dans le métier mais je suis compétent dans mon expertise. Je m'assurerai que vous puissiez arriver à temps sans encombre et avec votre matériel. Pendant mon travail je suis un peu vulnérable, il me faudrait être couvert par une personne avec des gros muscles et une bonne armure.
J'ai besoin de beaucoup d'argent rapidement et en toute discrétion je pense que je suis à la bonne adresse.
*avec les pupilles dilatées* Je suis prêt à tout !

Xima
Golem Rouillé de thomassalibi
Messages : 488
Enregistré le : ven. 3 sept. 2010 01:00

Re: Le Blue Bird

Message par Xima » sam. 30 mai 2015 18:52

Jean Edouard Rickler, nain de son état, rentre dans le bar et entend que l'homme en blanc l'interpelle et lui demande son cv.

Ecoutez, je suis déjà venu, ce qui est assez dur pour moi et maintenant vous voulez que je vous raconte ma vie? Va falloir vous contentez que de quelques éléments étant donné que je suis pas motivé en ce moment. Alors par où commencez? Oui, appelez moi, Walker, c'est mon pseudo de runner bien évidemment. Qui s'appellerais Walker dans la vie de tout les jours? Comment il y a des gens qui s'appelle réellement Walker? Mouais, je les plains les pauvres....

Bon que dire d'autre? Ma profession, c'est bien ça, ma profession. Je suis donc un bon gros chaman alligator ce qui veut dire que mon expertise s'étend à l'art de la magie que se soit pour lancer une boule de feu ou pour soigner, je suis votre nain. Bon, après, il faut vraiment me motiver pour lance un sort. Le moindre petit sort peut avoir de lourdes conséquences comme vous le savez. Je me rappelle de cette fois où j'ai voulu soigner quelqu'un, un elfe, je crois et où je suis retrouvé avec ses blessures sur mon corps. On a fini tout les deux dans l'hôpital du coin.

Je crois que c'est tout. J'ai aussi quelques contacts qu'il peuvent être utile mais je ne nous dirai pas lesquelles, c'est secret professionnel. Bon, moi aussi, j'aimerais savoir quelques petits trucs. Qui sont mes coéquipiers et combien on est rémunérés parce que nom d'une corne de troll fendu, il est pas question que je me lance dans quoi que se soit sans savoir où je m'aventure!

Walker et l'homme en blanc continuèrent à discuter dans ce bar miteux tout au long de la nuit.
Mercredi: Mj Pathfinder The Iron Fang invasion

Avatar du membre
dertar
Banshee
Messages : 325
Enregistré le : sam. 5 sept. 2009 01:00
Date de naissance : 21 oct. 1991

Re: Le Blue Bird

Message par dertar » dim. 31 mai 2015 14:46

Une elfe, cheveux châtains, yeux bleu et vêtements d'une qualité largement supérieure à la moyenne du bar sirote tranquillement son (tout petit) verre de véritable alcool. Elle ne connaît pas particulièrement le Blue Bird mais semble à l'aise dans ce genre d'établissement. Elle regarde l'homme en blanc dans les yeux et prend la parole, sa voix est sobre, professionnelle et son accent irlandais à couper au couteau.
« Moi, c'est Erin. Est ce que je sais grimper 15 mètres sur un mur raide en 2 secondes ? Non. Est ce que je sais faire exploser les têtes des gens avec mon esprit ? Non. Est ce que je sais hacker un ordi de corpo ? Non.
Par contre je sais me servir d'une lame et je sais très bien me servir d'une arme. Mais surtout, quand j'étais encore au pays, j'ai traîné avec pas mal de gens. De pleins de milieux différents. Des runners, des politiciens, des agents des corpos, des terroristes, etc. Je sais comment ils pensent, comment ils parlent. Je sais quand ils mentent, quand ils cachent des choses. Et en général j'arrive à les faire parler. Je peux me fondre dans la foule, je sais comment parler et sans problème devenir un runner vétéran, une représentante de corpo ou une simple touriste selon la situation. Et si ça ne marche pas, il reste toujours les munitions à gros calibre... »
"Show me a hero and I'll write you a tragedy."
-F. Scott Fitzgerald

Myrkaine
Grouillot Sdompiste sur le déclin
Messages : 6
Enregistré le : mer. 20 mai 2015 20:11
Date de naissance : 08 nov. 1982

Re: Le Blue Bird

Message par Myrkaine » lun. 1 juin 2015 19:59

Je sors du van, enfile mon pare balle au couleur nuit, range son ares "Jack" vyper dans son holster placer sur le côté du torse, range son Enfield "L'Eventreur" dans le dos, toujours sortir couvert ca paye pas de mine parfois. J'ouvre l'arrière du van, tout un arsenal y était stocké pouvant rivaliser avec n'importe quelle sécurité, un système de surveillance, bref tout le matos qu'il faut pour pénètrer dans un endroit de façon sécure. Je vérifie mon cyberware, ouais nickel, tout fonctionne au poil, je prend ma veste pour cacher mon pare balle et les armes.

J'ai pris la peine de planquer mon van à distance du Blues Bird, je m'approche du bar, je m'arrête un instant, espérons qu'il y ai un boulot, peut être même un de ceux qui me rapprocherait de l'homme mystérieux. Celui qui m'a fait perdre mon boulot et qui m'a valu 5 ans de tôles et le reste du temps à survivre dans des squats. Ma femme a payé également mais le prix le plus fort, celui du silence, toutes ces années je n'ai rien pu faire, aujourd'hui je peux faire pencher la balancer pour retrouver ce mec avec les moyens que je me suis donné. Ce moment nostalgique est stoppé par la sortie d'un client du bar, bruyant et bourré, bon allons-y. Au vu du bruit et certainement du monde à l'intérieur ca ne devrait pas être compliqué de rester dans les ombres.

Je rentre, peut être certain ont ils vu un elfe, haut de taille, fin, cheveux noir et long, rasé sur chaque côté du crâne, des implants à l'arrière de l'oreille, les yeux sont masqué par des lunettes noir, le style lennon comme l'appelle les humains, rare à ce qu'ils disent, un bouc cachant le menton, dans la masse j'apparaîtrais comme un elfe tout ce qu'il y a de plus banal dans ce genre d'endroit avec son bombers vintage, et son treillis. Surtout si la zik est du trash, non ce sera facile.

Quelques clients, habituels apparemment, et d'autres un peu moins, un homme se détache de cette masse, marrant un costard blanc, il doit pas avoir peur de se salir. Il me dévisage quelques instants puis je me laisse porter par les ombres et disparaît, le visage perplexe de l'homme était plutôt sympa à voir. En général, je suis quelqu'un de discret, et je préfère utiliser mes talents pour ne pas me faire voir quand un doute commence à atteindre mon esprit. Je me rapproche de l'homme, tiens il est accompagné d'une elfe bien fringuée et certains autres sont non loin, deux nain, un humain et un autre elfe, écoutons les un peu.

Il cherche des runners, intéressant, il discute avec certains d'entre eux. Ca pourrait être intéressant et certainement drôle. Je me rapproche lentement, et me pose au bar.

Je commande une bière et allume une clope. Ils ne m'ont même pas remarqué, bien. Je profite qu'ils se soient tous présenté pour me tourner vers eux.

"Enchanté, Spectre. Je vous ai écouté tous là, et, je me dis que peut être vous auriez besoin d'un léger coup de main. Mais attention je parle d'un vrai coup de main, genre ouvrir et fermer les portes, s'infiltrer sans encombre, et parfois discrètement, le petit truc qui fait que <le plan se déroule sans accroc> ou pas, après tout dépend du point de vue de chacun bien sur. Sinon, je ne m'étalerais pas sur le passé là aujourd'hui mais pour faire dans la simplicité, j'ai eu une femme, un super job et j'ai tout perdu, et du coup j'ai tout à perdre mais attention avec le sourire, et surtout en bonne état, ca peut aider."

Avatar du membre
RipGeekLost
Lamia
Messages : 280
Enregistré le : lun. 8 juin 2015 10:56
Date de naissance : 30 sept. 1996

Re: Le Blue Bird

Message par RipGeekLost » ven. 10 juil. 2015 12:42

Nouveau message de #~'&#

Image
Bonsoir, Johnson. Je suis Eve, et j'ai appris que vous cherchiez quelques Shadowrunner. Considérez ce message comme mon CV et ma lettre de motivation. Je ne me présente jamais en personne, aussi ne soyez pas surpris d'avoir uniquement affaire à mon persona. Je suis dans le circuit depuis mes 16 ans, ce qui fait très très longtemps au vu de mon âge actuel. J'ai dû en voir tellement dans la matrice que plus rien ne me surprendra, encore moins un marteau noir. Peu importe quels sont les risques, du moment que c'est bien payé je suis de la partie. Je ne demande généralement qu'une seule chose en supplément, des informations sur une personne. Mais je ne ferais pas ma gourmande. Votre prix est le mien.

Pour me mettre en contact avec le reste des runner, contentez-vous de m'envoyer les informations de base sur eux. Je les trouverais très facilement. Après tout, un Decker se doit s'amuser un peu.

Répondre

Retourner vers « Shadowrun "Le Blues du Runner" par Darkman »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité